AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 We can hurt together.  ~ Graal ღ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
love game power may.
avatar
love game power may.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 5945
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: We can hurt together.  ~ Graal ღ Lun 8 Mai - 12:04


 

 
 


« We can hurt together.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Assis chacun à un coin de la table, ils se faisaient face sans pour autant se regarder. Grace, en tout cas, ne regardait pas son mari. Ils avaient échangé quelques mots rapides au début du dîner mais elle s’était assez vite plongée dans le silence. C’était devenu habituel, dangereusement habituel. L’ambiance n’était plus la même depuis quelques jours à la villa des Flyleaf. Il y avait ce froid entre les deux époux, cette distance qui ne leur ressemblait pas. D’ordinaire, entre eux, les échanges étaient toujours passionnés. Qu’ils soient épris d’amour l’un pour l’autre ou, au contraire, qu’ils se fassent la guerre, ils ne restaient jamais calmes longtemps. Et lorsqu’ils l’étaient, ce n’était pas bon signe. C’était le signe que quelque chose n’allait pas. Cette fois encore, ils n’y manquaient pas. Tout était arrivé avec cette idée de vacances qu’avaient eue William et Cleo, sa meilleure amie. Un projet qui n’enchantait absolument pas la jolie blonde qui l’avait même mal pris, très mal. Elle ne concevait pas le fait que l’homme qu’elle aimait puisse partir plusieurs jours en vacances avec une autre femme qu’elle. Elle trouvait l’idée non seulement déplacée et blessante pour elle mais aussi insensée lorsqu’on connaissait le couple qu’ils formaient. William était l’homme le plus jaloux qu’elle n’avait jamais vu… Elle ne parvenait pas à comprendre comment il pouvait envisager un séjour avec une autre alors même qu’il n’aurait jamais accepté la même chose à sa place. C’était comme si ce qu’elle ressentait comptait moins que ce que lui, il ressentait. Pire encore, il s’était même emporté en la voyant réticente. Elle avait la sensation désagréable qu’il se fichait de ce qu’elle ressentait. Il ne se mettait pas à sa place comme si ses états d’âmes ne comptaient pas, comme si elle ne comptait pas. Elle avait tenté de lui faire comprendre ce qu’elle éprouvait, en vain. Et, depuis, c’était comme si une barrière invisible s’était dressée entre eux. A la fin de leur dispute, elle lui avait assuré qu’il pouvait partir s’il le désirait vraiment, elle ne l’en empêcherait pas. Mais elle avait du mal à encaisser leur dispute, et ses réactions. En voyant combien il ne cherchait pas à la comprendre, Grace avait surtout fini par se braquer. Elle détestait cette sensation, elle détestait exposer ainsi combien elle était blessée pour finalement… Rien. Elle se sentait vulnérable, prise au piège, coincée dans l’amour trop fort qu’elle ressentait pour William. Elle préférait fuir cet amour, le fuir lui. Alors elle se montrait froide, indifférente. Elle préférait faire mine de n’en avoir plus rien à faire alors qu’au fond d’elle, c’était tout le contraire. Mais elle était douée pour se persuader qu’elle se fichait de quelque chose, même quand ce n’était pas le cas. C’était peut-être une question de fierté, ou peut-être simplement un moyen de se protéger. Quoi qu’il en soit, ses rapports avec son époux en pâtissaient naturellement. Elle ne le fuyait pas, elle ne le rejetait pas… Enfin… Pas totalement. Elle lui répondait lorsqu’il lui parlait, mais elle n’initiait jamais vraiment une conversation. Elle se couchait auprès de lui chaque soir, mais elle gardait toujours une bonne distance avec lui. Elle dînait avec lui, mais elle ne passait jamais la soirée dans la même pièce que lui. Ce soir encore, elle avait fini par fuir son regard. Alors qu’ils se trouvaient toujours à table en train de dîner, la belle avait les yeux rivés sur son téléphone portable. Elle n’avait pas terminé son assiette, à vrai dire elle n’avait pas d’appétit en ce moment. Elle attendait surtout qu’il termine de manger pour s’échapper enfin. Elle ressemblait à une adolescente punie, elle se comportait comme telle avec lui alors que c’était face à son mari qu’elle se trouvait. Ce n’était pas l’attitude la plus mature qui soit mais elle n’y réfléchissait même pas. C’était la dernière soirée qui leur restait, une soirée surement aussi gâchée que les autres. A dire la vérité, elle ne savait pas comment elle pourrait réagir autrement. Elle ne voulait plus se disputer avec lui, puisque cela ne servait à rien. Mais elle n’était pas davantage capable pour autant de passer l’éponge sur cette histoire. Peut-être qu’en fin de compte, il valait mieux qu’il parte. Un peu de distance ne pouvait leur faire que du bien… Ou pas.





  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington
avatar
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3521
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: We can hurt together.  ~ Graal ღ Lun 8 Mai - 14:53



~ GRAAL~
"We can hurt together."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Assis à cette grande table, l'un en face de l'autre, la maison Flyleaf n'avait jamais était aussi calme et froide. Les deux époux partageait ce dîner mais c'était comme si l'un comme l'autre ils voulaient être ailleurs, ailleurs que dans cette pièce froide, pesante. Il n'y avait pas un bruit et surtout ils ne ce regardaient pas, ils faisaient tous pour ce fuir et surtout ce parler. Depuis qu'ils c'étaient installé à table, ils ne c'étaient pas décroché un mot, elle ce contentait de fixer son portable alors que Will, les coudes posés sur la table tenait son verre de vin dans sa main il n'y avait pas touché non plus, quand à l’assiette qui ce trouvait devant lui, il n'y avait très peu touché, mais juste assez pour montrer à Grace qu'elle n'avait pas fait tous ça pour rien. L'ambiance était toujours aussi tendu depuis leur dernière dispute et ce n'était plus à cause de Perkins, mais les deux époux avaient tous de même trouvé le moyen de ce disputer pour autre chose et cette fois, c'est William qui en était la cause ! Il avait prévu de faire un voyage avec sa meilleure amie, Cléo et cette simple idée ne plaisait pas du tout à Grace. Sur le coup, elle l'avait très mal prit et c'était d'ailleurs pour cette raison qu'elle était toujours aussi froide et distante avec lui. Il ne s'agissait que de quelques jours, seulement elle ne pouvait pas concevoir qu'il parte avec une autre femme qu'elle ! Et quand elle lui avait dit ce genre de chose, William n'avait pas non plus réagit de la meilleur façon qui soit puisqu'il c'était mit en colère sans même comprendre ce qu'elle pouvait ressentir. A tord ... puisque pendant ces quelques jours dans le plus grand des silences, il avait eu le temps de ce poser les bonnes questions et surtout de ce mettre à sa place. De ce dire ... "Et si c'était elle qui s'en allait, comment est ce que tu le prendrais ?" Ben il avait beau retourner la situation dans tous les sens, il le prendrait toujours aussi mal ... du moins ce serait difficile à avaler. Il avait eu tous son temps pour ce mettre à sa place et désormais, peut être un peu trop tard, il ce rendait compte combien c'était égoïste de sa part de lui demander ça même si il avait très envie de ce voyage, il ne pouvait pas l'imposer à sa femme, puisqu'elle ne pouvais pas non plus lui imposer ce genre de chose. Seulement, même si il avait eu tous son temps pour cogiter, il n'en n'avait pas parlé avec elle, puisque depuis quelques temps, ils ne parvenaient plus à ce comprendre tous les deux, ils étaient en train de retrouver cette mauvaise habitude de vivre chacun de leur côté et ce n'était vraiment pas bon signe ! Ça n'annonçait rien de bon entre eux en tous cas ! Pour l'heure, ils étaient toujours assis, l'un en face de l'autre, le regard dans le vague, plongé dans ce silence très pesant. Il était mal à cause de cette situation, il avait horreur de rester en froid avec elle alors qu'en temps normal ils étaient toujours proche tous les deux, ils avaient une relation intense ... c'était le grand amour entre eux, mais leur amour était parfois tellement trop intense qu'eux même ne parvenait pas à le gérer. Ce laissant finalement tomber contre le dossier de sa chaise, il bu une gorgée de son verre dans le le déposer sur la table sans toujours dire quoi que ce soit. Ils ne pouvaient plus continuer comme ça tous les deux ... c'était invivable comme situation, ce n'était qu'une de leur nombreuses crises oui ! Mais ce genre de crise pouvait signifier beaucoup de chose ! Des choses pas vraiment bénéfique pour leur vie de couple. Alors, relevant doucement la tête vers elle, il reprit pour tenter de reprendre contact avec elle. - Ta journée c'est bien passée ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love game power may.
avatar
love game power may.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 5945
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: We can hurt together.  ~ Graal ღ Lun 8 Mai - 16:11


 

 
 


« We can hurt together.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



C’était fou combien leurs relations pouvaient changer du tout au tout, à tous les deux. C’était dingue de se dire combien elle pouvait avoir besoin de son contact et, quelques jours plus tard, se montrer aussi glaciale avec lui. Et pourtant, c’était loin d’être inhabituel pour les deux amoureux. Leur amour à lui tout seul avait parfois des airs de manèges à sensations. Il était extrême, bien trop extrême. Ils pouvaient monter très haut, mais descendre aussi très bas. Ils n’avaient jamais su être dans le juste milieu. Et, une fois encore, ils le prouvaient parfaitement. L’atmosphère était si froide, presque tendue. C’était comme si quelque chose les empêchait de se retrouver. Comme si, depuis leur dispute, ils n’arrivaient plus à se comporter normalement tous les deux. C’était peut-être parce qu’ils n’avaient pas eu de réelle réconciliation. Elle s’était contentée de dire à Will que son choix lui appartenait au sujet de ce voyage, et il l’avait accepté. Mais, au fond, elle ne se ferait jamais complètement à l’idée qu’il puisse partir avec une autre femme en vacances. Alors, évidemment, il lui fallait du temps pour encaisser la situation. Le problème, c’était que si les jours passaient, elle n’y arrivait pas davantage. Et, en attendant, leur relation s’étiolait de jour en jour. Il lui manquait, bien sûr qu’il lui manquait. William lui manquait constamment. Et sa colère, qui savait si bien lui faire oublier ce manque, elle avait disparu. Mais il restait cette tristesse, cette douleur qu’elle ne contrôlait pas depuis la dernière véritable conversation qu’ils avaient eue. Elle n’appréciait pas plus cette distance que son mari. Seulement, elle était incapable de passer outre ce qu’elle ressentait à cause de leur dispute. Elle n’arrivait pas à en faire abstraction, alors elle pouvait faire bonne figure quand il tentait de lui parler mais… Elle était incapable d’agir comme elle l’avait toujours fait. Elle n’était plus vraiment elle-même, Grace. Elle était beaucoup moins enthousiaste et enjouée que la pile électrique qu’elle était d’ordinaire. Elle était plus calme, plus posée. Ce qui ne lui ressemblait pas du tout. Cette absence de tendresse, cette absence de contact aussi, elle ne lui ressemblait clairement pas elle non plus. Encore une fois, elle fuyait délibérément son regard alors même qu’ils se trouvaient assis l’un en face de l’autre. Elle avait les yeux posés sur son téléphone portable sur lequel elle était occupée à lire ses mails. Elle avait à peine touché à son repas. Ce n’était pas surprenant, parce qu’elle n’avait jamais réussi à manger quand elle n’était pas dans son assiette. Elle devait pourtant éviter de retomber dans la perte d’appétit dangereuse dans laquelle elle avait été plongée quelques mois plus tôt. Mais elle n’avait pas faim, elle n’avait pas envie de quoi que ce soit à vrai dire… Et encore moins de s’étendre dans cette pièce en compagnie de son époux dans ce silence si pesant… Un silence qu’il interrompit subitement sans qu’elle ne s’y attende. Il lui demandait si sa journée s’était bien passée. Détournant enfin son regard de son téléphone, la belle blonde releva la tête pour croiser les yeux de son mari. – Oui, très bien. répondit-elle simplement, sans s’étendre sur ses clients, ses employés ou n’importe quoi d’autre. Elle ne prenait plus réellement la peine de lui raconter quoi que ce soit. S’il ne l’écoutait pas quand elle lui dévoilait ses sentiments, elle ne voyait pas de raison de lui parler d’anecdotes sans importance. – Et la tienne ? demanda-t-elle quelques secondes plus tard, son regard émeraude désormais posé sur lui bien qu’elle avait toujours son portable dans la main. Elle faisait des efforts, elle ne l’ignorait pas complètement, même si le cœur n’y était pas. Parce qu’elle ne voulait pas lui faire la tête, elle ne voulait pas s’éloigner davantage encore de lui. Elle l’aimait malgré tout, elle l’aimait même surement trop en fin de compte. C’était là tout le problème.





  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington
avatar
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3521
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: We can hurt together.  ~ Graal ღ Lun 8 Mai - 16:48



~ GRAAL~
"We can hurt together."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Elle lui manquait, ce n'était pas eux ça ! Ou alors c'était le couple qu'ils formaient quand ils étaient encore à New York, ce couple si monstrueux ... ce couple dont il avait honte aujourd'hui ! Ils en étaient pas encore là tous les deux c'est sur, mais tous avaient commencé de cette façon et à chaque fois qu'ils étaient en froid tous les deux, Will avait toujours peur qu'ils finissent par s'éloigner si l'un ne faisait pas l'effort de pardonner à l'autre. Dans ce cas, c'était William qui avait tord ! C'était lui la cause de tous ce problème, ce voyage ... il ne savait même plus ce qu'il devait faire, il avait envie de venir en aide à Cléo mais peu être qu'il y avait d'autres moyens que de blesser sa femme ! Mais pourtant elle lui avait dit de partir, d'agir et d'assumer la conséquence de ses actes comme elle, elle le ferait mais contrairement à ce qu'elle pensait il prenait son avis en compte et la voir dans un tel état, surtout à cause de lui il n'aimait pas du tout ça ! Il n'aimait pas la faire souffrir et pourtant il avait parfois l'impréssion qu'il ne savait que faire ça ... il était à la fois le grand amour mais aussi celui capable de la détruire en quelques secondes seulement. Un amour difficile à gérer, à contrôler, un amour tellement puissant et intense qu'il pouvait devenir destructeur. Grace n'était plus elle même, elle n'était plus aussi impatiente de le revoir après les longues journées de travail, elle n'était plus non plus impatiente de lui raconter sa journée, plus aussi tactile, plus elle tout simplement. Elle lui en voulait et elle ne parvenait plus à agir normalement avec lui tout comme lui ! Il ce fuyaient, ils s'en voulaient alors qu'au fond ils s'aimaient toujours à en crever. Ils étaient bien loin de cette relation si fusionnelle qu'ils avaient en temps normal. Des fois il ce disait qu'ils devaient arrêter de s'en vouloir, qu'ils devraient arrêter de ce fuir et qu'ils devaient simplement profiter de ce qu'ils avaient, parce que c'était tellement rare ! Alors William tenta comme il le pouvait de briser le silence en lui demandant comment c'était passé sa journée. Après tous, c'était le genre de conversation inoffensive qu'ils pouvaient avoir tous les deux et surtout le genre de questions auxquels Grace répondait sans le fuir du regard. Repoussant simplement son assiette après avoir reposé son verre de vin sur la table, il leva enfin les yeux vers elle alors qu'elle faisait de même pour la première fois depuis qu'ils c'étaient assis à cette table. Son portable semblait pourtant beaucoup plus captivant que lui dernièrement ... mais la belle finit tout de même par lui répondre, simplement et toujours aussi froidement mais il avait tout de même le droit à un peu d'attention de sa part. Hochant simplement la tête, il lui adressa un petit sourire, comme ravi de ce qu'il venait d'entendre alors que ... ce n'était pas vraiment le cas ! Pour lui elle n'avait pas était aussi "bien" que ça, sa journée ! Puisqu'il avait horreur de cette situation et il ne faisait qu'y penser pourtant, c'est avec un large sourire qu'il releva les yeux vers elle avant de répondre. - Bien ! Merci ! Attrapant son verre de vin il bu une petite gorgée cherchant déjà ce qu'il pourrait lui demander pour qu'elle accepte de lui parler, il voulait prolonger cette conversation, parce que c'était la première fois qu'elle osait le regarder droit dans les yeux. - Il est bon ce vin ! Dit il soudainement avant de ce rendre compte de ce qu'il venait de dire ! Non mais sérieusement ils en étaient vraiment arrivé là tous les deux ! Soupirant doucement il finit par retrouver un ton beaucoup plus sérieux mais tendre et plutot compréhensif. - Grace ... j'en ai assez de cette situation !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love game power may.
avatar
love game power may.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 5945
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: We can hurt together.  ~ Graal ღ Lun 8 Mai - 18:54


 

 
 


« We can hurt together.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Ce n’était pas eux, non. Ce n’était pas leur couple. Et pourtant, cette situation n’arrivait pas pour la première fois. Ils pouvaient s’aimer à la folie, s’aimer passionnément. Ils pouvaient se déchirer, se détester. Mais ils pouvaient aussi s’en vouloir, comme tous les couples, se montrer un peu trop distants l’un envers l’autre. Et pourtant, il y avait tant de gens qui pensaient que tout devait être plus facile pour eux, eux qui étaient mariés depuis des années. Mais ils n’étaient pas au-dessus des autres, ils étaient peut-être même plus fragiles encore. Leur amour était si intense, si puissant que… Peut-être qu’ils en attendaient trop l’un de l’autre. Elle aurait espéré qu’il n’ait jamais envie d’une chose pareille, partir en vacances avec sa… Meilleure amie. Elle le savait, pourtant. Elle savait qu’il l’aimait trop pour se laisser tenter par une autre femme mais… Mais elle ne pouvait pas contrôler ce qu’elle ressentait. Peut-être aussi que c’était un trop-plein d’amour, une trop grande estimation de cet amour, mais l’idée qu’il ait envie d’aller si loin d’elle pour une autre, même sans qu’il ne se passe rien, ça la rendait dingue. Ce n’était pas sain, surement que non. Elle ne l’avait jamais aimé sainement, elle l’aimait démesurément, elle l’aimait jusqu’à la déchirure, elle l’aimait plus que cela ne devrait être permis. Et elle en avait conscience, en plus. Mais elle n’y pouvait rien. Et lui, peut-être qu’il en attendait trop aussi de sa part. Il espérait avoir une autorisation, une approbation… Elle savait ce que c’était. C’était frustrant que l’élu de son cœur ne partage pas son avis. Elle connaissait ça, Grace. Seulement il pouvait bien partir parce qu’il l’avait décidé, il pouvait prendre simplement ses responsabilités. Qu’il parte avec ou sans son accord de toute façon, la conclusion était la même pour la créatrice. Elle était blessée, quoi qu’elle en dise. William avait cette faculté particulière. Il pouvait remplir son cœur de joie en une seconde tout comme lui faire ressentir les pires choses qui soient celle d’après. C’était peut-être cela, l’amour. Mais non, décidément, ils ne s’aimaient pas comme il le fallait. Ils s’aimaient trop, ils s’aimaient mal. Et une fois encore, ils en faisaient la parfaite démonstration. Ils se laissaient trop atteindre par cette histoire, par cette dispute, alors qu’au fond… Ils s’aimaient, bon sang. Mais elle était incapable de fermer les yeux, elle était incapable d’oublier ce qu’elle éprouvait. Alors elle faisait semblant. Elle jouait un rôle qui n’était pas le sien, un peu comme elle le faisait à chaque fois que la situation la dépassait. Elle ne cherchait même pas à le fuir, non. Quelque part, elle n’avait pas envie d’empirer davantage les choses encore. Elle aurait pu le faire par le passé, comme elle l’avait fait à New-York, comme elle l’avait fait quelques mois plus tôt encore seulement. Mais elle apprenait, un peu, de ses erreurs. Elle tentait même de lui répondre quand il essayait une approche, comme pour l’aider à briser la glace entre eux. Seulement elle n’arrivait pas à aller beaucoup plus loin, elle n’y avait pas le cœur. Elle prit tout de même soin de lui renvoyer sa question alors que son regard se posait dans le sien. Elle le regardait sans le regarder vraiment, d’un œil plus terne que d’ordinaire. Mais elle hocha simplement la tête en signe d’acquiescement en entendant sa réponse. Elle pensait qu’il s’arrêterait là, seulement il finit par reprendre la parole pour lui parler… Du vin. Sérieusement, il lui parlait du vin. Elle connaissait William par cœur, elle savait quand il faisait tout pour prolonger une conversation. Et elle se serait mise à rire, si la situation n’était pas si critique. Mais elle parvint tout de même à lui adresser un léger sourire. – Mmh, oui. répondit-elle distraitement en baissant les yeux vers la bouteille en question. Seulement elle ne s’attendait pas à ses paroles suivantes. Sur le coup, elle avait surtout envie de lui dire qu’il n’aurait bientôt plus besoin de supporter cette situation, étant donné qu’il allait partir. Mais elle parvint à se retenir. Elle ne voulait plus lui faire de reproche, pas un seul. A la place, elle releva les yeux vers lui pour reprendre d’un ton tranquille. – Il n’y a pas de « situation » William.




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington
avatar
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3521
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: We can hurt together.  ~ Graal ღ Mar 9 Mai - 7:55



~ GRAAL~
"We can hurt together."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Ils n'avaient jamais su s'aimer simplement tous les deux, ils ne savaient pas vraiment ce que c'était d'avoir une vie de couple si parfaite, idyllique, bon ça leur arrivait parfois mais c'était seulement pendant de courte période avant que le chaos reprenne le dessus sur leur couple. Ils s'aimaient, oh oui ils s'aimait même plus que de raison mais ce n'était pas un amour sain et bénéfique. C'était plutot le genre d'amour destructeur, qui vous faire croire que le bonheur est partout et surtout parfait pour très longtemps. Pour eux, c'était pas le cas ! William était fou amoureux, il ne comprenait même pas comment c'était possible d'aimer autant quelqu'un au point d'en être dépendant, accro ... Grace est sa drogue et il ne parvint pas à vivre sans elle. Il avait déjà essayé par le passé et ça l'avait rendu fou, ça les avaient rendu fou ! Ils ce détestaient autant qu'ils s'aimaient, ils avaient toujours eu cette relation avec des hauts comme des bas mais c'était ça leur histoire. Leur mariage n'avait rien de "tous beau, tous rose" au contraire, c'était un défi, un défi qu'ils relevaient tous les jours avec joie et parfois difficultés. Là encore, il y avait ce froid entre eux, cette ambiance que William détestait plus que tout au monde. Il tentait même de faire la conversation avec elle, parlant de tous et de rien, de sa journée ... du vin ! Oui ils en étaient arrivé là tous les deux, à parler pour rien dire ! Alors qu'en temps normal leurs conversations étaient plutot taquine, ils ce souriaient, riaient ensemble, ils partageaient des choses alors que là c'était tellement plat qu'on avait l'impréssion qu'ils ce connaissaient à peine. C'était ridicule comme situation, parce qu'ils s'aimaient plus que tous au monde et pourtant ils faisaient tous pour ce fuir. Relevant les yeux vers elle, Will finit tout de même par entrer dans le vif du sujet en lui disant qu'il en avait assez de cette situation. Il n'avait plus envie d'être en froid avec elle ! Il n'avait plus envie de vivre de cette façon alors que tous pourrait être tellement simple entre eux. Mais tous ce que sa femme trouva à lui répondre c'est qu'il n'y avait pas de situation. Ok, alors pour elle c'était normal ? - Bien sur que si ! Ce n'est pas nous ça ! Parler de tous et de rien, même Haylee à plus de conversation que nous en ce moment ! Dit il calmement. Il ne voulait pas non plus empirer les choses, au contraire il avait envie que ça s'arrange entre eux. - J'en ai assez de faire comme si on étaient deux étrangers, à ce fuir alors que ça pourrait être tellement plus simple ! Ça pourrait oui, mais c'est pas comme si les choses étaient simple entre eux. Ce redressant doucement, le regard toujours plongé dans le sien, il tentait de lui faire comprendre qu'il en avait assez de tous ça même si c'était lui qui en était à l'origine. - J'ai ... j'ai eu le temps de réfléchir à notre dernière conversation Grace. De ... me mettre à ta place comme tu m'a dis de le faire, d'imaginer ce que ça me ferais si c'était toi qui voulait partir. Mais ce n'était pas pour autant qu'il voulait revenir sur ce voyage, peu être qu'il serait juste plus court que prévu, la semaine allait ce transformer en quelques jours seulement. Il savait également que dès son retour les choses ne seraient pas simple non plus puisqu'elle allait surement lui en vouloir, mais peut être que ça leur ferait du bien justement de ce séparer quelques jours. Après Perkins, il y avait eu pas mal de rancœurs et ça pourrait sans doute les aider à tourner cette page même si la il ne s'agit pas de ça. - Je sais que ce voyage te fais du mal, mais ce n'est pas pour te fuir, je t'aime toujours autant et ça ne changera pas, je ne veux pas non plus prendre de la distance avec toi et je sais qu'une fois parti tu va me manquer plus que n'importe qui d'autre ! Je t'en demande beaucoup Grace, mais sache que tu peu m'en demander autant en retour. Mais arrête de m'ignorer ou de me fuir parce que c'est horrible comme situation ! Je sais que c'est difficile et que tu m'en veux ! Mais peu être qu'ils pouvaient arranger les choses.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love game power may.
avatar
love game power may.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 5945
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: We can hurt together.  ~ Graal ღ Mar 9 Mai - 9:40


 

 
 


« We can hurt together.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Le calme apparent dans la villa n’allait peut-être pas durer en fin de compte. Sans prévenir, William venait de lancer une conversation qu’elle n’avait aucune envie d’avoir. Elle ne voulait pas parler de c voyage, elle ne voulait pas parler de cette dispute, et elle ne voulait pas parler de ce froid entre eux. Tout ce qu’elle voulait, c’était qu’il termine son assiette pour qu’elle puisse partir sans attendre. Mais non, à la place, il venait lui dire qu’il en avait assez de cette situation. Evidemment. Il avait refusé d’entendre son ressenti, et maintenant, il voulait aussi l’empêcher de se taire ? Cet homme ne savait pas ce qu’il voulait. Ou plutôt, si. Il voulait qu’elle cesse de se montrer distante. Il voulait que tout se passe bien dans son couple, et qu’il puisse partir avec sa meilleure amie. Il en voulait trop. A ses premières paroles, elle le regarda sans prononcer un mot. A vrai dire, elle ne savait pas ce qu’elle pouvait lui répondre. Elle savait que cette situation n’était pas normale, elle n’était pas idiote. Seulement c’était bien trop facile de s’en plaindre alors que ce n’était pas lui qui était blessé. C’était bien trop facile de dire que tout pourrait être plus simple alors que c’était elle qui devait encaisser le coup. C’était évident qu’il en avait assez, lui. Elle laissa échapper un soupir, las, sans répondre pour autant. Ce ne fut que lorsqu’il évoqua directement leur dispute qu’elle reprit rapidement la parole. – Je n’ai pas envie d’en parler. Elle refusait la discussion, elle refusait ses mots. Elle se fichait bien qu’il avait soi-disant fini par se mettre à sa place. C’était trop tard maintenant. Il n’avait plus rien d’autre à faire que partir, partir loin avec sa Cleo qu’il aimait tant. Non, elle ne s’y faisait toujours pas. Elle ne s’y ferait probablement jamais, quoi qu’elle en dise. Mais William ne l’écoutait pas. Il se lançait tout de même dans cette conversation qu’elle n’avait aucune envie d’avoir. Elle ne savait même pas quel était son but à vrai dire. Il essayait de la rassurer avec des précisions qui n’avaient pas lieu d’être. Elle savait pertinemment qu’il l’aimait toujours, et même surement qu’elle lui manquerait. Il n’était pas du tout question de ça. Le regardant avec impatience, comme pressée qu’il termine sa tirade, Grace l’entendit alors ajouter qu’elle pouvait lui en demander tout autant. Ah bah c’était certain que maintenant, elle ne se gênerait pas pour quoi que ce soit. Elle n’oublierait pas cette histoire. Surtout, elle n’oublierait pas la façon dont il avait balayé ses états d’âme d’un revers de la main. Mais elle garda ses pensées pour elle. Elle les conserverait surement dans un coin de sa tête et ne les ressortirait que plus tard comme toutes les femmes savaient si bien le faire. A la place, elle posa son téléphone portable sur la table comme pour lui montrer qu’elle était de bonne foi. – Je ne t’en veux pas. Si je t’en voulais, ou si je te fuyais, je ne serais pas là en face de toi. précisa-t-elle d’un ton tout aussi calme que celui de son mari. Elle aurait pu tout aussi bien retourner la maison, l’inviter à quitter leur chambre ou même se réfugier dans les soirées comme elle savait si bien le faire. Mais non. Elle était là, face à lui. Alors il devrait réellement s’en satisfaire, et arrêter de dire qu’elle le fuyait. Le regard toujours plongé dans le sien, la belle reprit la parole. – Et j’espère sincèrement que ce voyage fera du bien à Cleo. C’est exactement ce dont on a besoin après avoir vécu une chose pareille. Elle le savait, elle avait subi précisément la même chose. Mais, ironie du sort, elle n’avait pas eu droit à un voyage pour lui changer les idées, elle. Reculant soudainement sa chaise, la jolie blonde se leva sans attendre sa réponse. Elle attrapa son assiette ainsi que son verre pour les ramener dans la cuisine. Elle ne le fuyait pas, non. Elle fuyait cette conversation qui ne servirait strictement à rien, elle en était convaincue.




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington
avatar
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3521
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: We can hurt together.  ~ Graal ღ Mar 9 Mai - 11:11



~ GRAAL~
"We can hurt together."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il aurait dû s'y attendre ... elle ne voulait pas en parler, comme tous les jours depuis qu'ils c'étaient tous les deux disputés, elle ne voulait pas faire face à cette conversation pour changer quoi que ce soit parce qu'elle lui en voulait toujours et lui pardonner ne semblait pas si facile que ça. Mais encore une fois, William lui demandait de faire un effort, il lui demandait de passer au dessus de ça ... surement un effort de trop puisqu'il lui en faisait déjà subir beaucoup ! Quand ce n'était pas l'un qui était dans les extrêmes c'était l'autre ... il n'y avait jamais de répit entre eux. William tenta d'en parler, il tenta de clarifier la situation, tenter de passer au dessus de ça pour qu'ils puissent reprendre un train de vie normal, seulement Grace répondit qu'elle ne voulait pas en parler ! Elle n'en n'avait pas envie un point c'est tout ! Alors William baissa simplement la tête sans ajouter quoi que ce soit, ce rendant compte combien c'était un sujet encore sensible et surtout à quel point elle voulait fuir cette conversation. Pourtant elle restait assise là, en face de lui son téléphone en main à l'écouter ou plutot elle semblait présente et à l'écoute mais ce n'était pas pour autant qu'elle voulait y participer. Il parlait, tout seul oui mais il tenait à ce qu'elle sache qu'il ne le faisait pas pour lui faire du mal ou quoi que ce soit d'autre, ce n'était pas après elle qu'il en avait, il était juste un ami qui voulait aider une amie à aller mieux ... mais Grace n'appréciait pas le fait qu'il s'en aille avec une autre femme qu'elle aussi loin et aussi longtemps. Pendant qu'il parlait, Grace le fixait avec un air assez impatient, comme si elle avait hâte qu'il ce taise pour pouvoir retourner à ses occupations. Et lorsqu'il termina, elle posa enfin son téléphone sur la table pour reprendre d'une voix humble et très calme. Elle ne le fuyait pas, vraiment ? Bon c'est vrais qu'elle avait déjà fait bien pire que ça si elle voulait lui faire comprendre qu'elle ne voulait plus de lui, alors peu être qu'il devait simplement attendre que ça passe, attendre qu'elle lui pardonner, attendre que ... tous rentre dans l'ordre en faisant preuve de patience et de calme comme il savait si bien le faire avec elle. Hochant simplement la tête à sa réponse il détourna les yeux quelques instant tout répondant de ce ton toujours aussi calme. - C'est vrais ! Mais devait il s'en réjouir pour autant ? Devait il s'estimer heureux de son sort ? Il n'en savait rien en tous cas il n'eu pas le droit à plus juste à un cours monologue sur les bienfaits de ce voyage et de ce qui était bon pour Cléo. Puis sans plus attendre elle quitta la table pour rejoindre la cuisine sans même attendre qu'il lui réponde quoi que ce soit. De toute façon que devait il répondre ? Qu'elle avait raison ? Qu'il était contente de partir en sachant que ça lui faisait du mal ? Ah bon sang il pouvait prendre une décision tellement plus simple et encore ... maintenant c'était trop tard ! Qu'il parte ou qu'il reste la situation resterait la même. Soupirant doucement, il attrapa simplement son verre pour le finir avant de ce lever pour rapporter son assiette ainsi que les couverts dans la cuisine ou elle était encore. L'ambiance toujours aussi froide, les deux époux ne ce regardaient plus, ils ne ce parlaient plus non plus ... il avait parfaitement comprit qu'elle ne voulait pas en parler et il n'allait pas insister sur le sujet. - Tu veux faire quelques choses ce soir ? Demanda t'il simplement sans la regarder pour autant alors qu'il déposait ses couverts sale dans le lave vaisselle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love game power may.
avatar
love game power may.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 5945
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: We can hurt together.  ~ Graal ღ Mar 9 Mai - 12:15


 

 
 


« We can hurt together.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



C’était évident. C’était évident qu’elle ne voulait pas en parler, évident qu’elle préférait oublier cette dispute. Elle n’y arrivait pas, c’était là tout le problème. Elle ne contrôlait pas ce qu’elle ressentait. Elle aurait bien aimé n’en avoir rien à faire parce que, de toute manière, elle savait pertinemment que cela ne changerait rien à la situation qu’elle agisse ainsi. Mais elle était trop entière pour être capable d’oublier ses sentiments. La dispute, mais surtout les propos tenus par William étaient encore bien trop récents dans sa tête pour qu’elle puisse en faire abstraction. Et puis, au fond, elle ne pouvait pas véritablement en faire abstraction. Elle pouvait juste essayer de donner le change, ne serait-ce que jusqu’au départ des deux meilleurs amis. Quant à ce qu’il adviendrait à son retour, elle n’en savait rien. Peut-être que la distance instaurée lui ferait du bien, elle lui permettrait d’oublier cette histoire. Peut-être que le fait de ressentir ce manque, qu’elle ressentirait sans aucun doute, cela l’aiderait à lui revenir ensuite. Ou peut-être qu’au contraire, elle allait passer son temps à l’imaginer en compagnie de Cleo, à passer du bon temps avec elle pendant qu’elle était là, comme une idiote, à l’attendre. Elle n’en savait rien, Grace. Elle ne pouvait même pas le deviner elle-même, parce que ses réactions étaient trop imprévisibles, même pour elle-même. Tout ce qu’elle savait, c’était qu’il valait mieux éviter qu’ils ne reparlent de leur querelle au risque de se disputer une nouvelle fois. Alors elle ne voulait pas en discuter mais elle se retrouvait bien obligée d’écouter le discours semi-rassurant de William. Elle l’écoutait sans trop l’écouter, elle voulait surtout qu’il oublie cette conversation. Elle ne savait pas ce qu’il attendait de sa part en réalité… Elle n’en avait aucune idée. Mais elle n’allait pas chercher davantage. Elle réagissait à l’instinct, Grace. Que ça lui plaise ou non. Elle ne pouvait pas se forcer à faire quelque chose, ou même à ne pas le faire, si ça allait à l’encontre de ses propres envies. Et c’était précisément pour cette raison qu’elle l’avait invité à partir avec Cléo. S’il avait envie de le faire, en dépit de sa femme, elle préférait autant qu’il le fasse. Elle n’avait aucune envie qu’il se retienne ou s’empêche de quoi que ce soit pour elle alors qu’il l’aurait fait de lui-même. Même si elle, elle ne l’aurait pas fait à sa place. Mais c’était peut-être cette nuance, justement, qu’il ne comprenait pas. Enfin, bref. Elle ne cherchait plus réellement à lui faire comprendre quoi que ce soit maintenant. Elle voulait juste en terminer avec cette conversation. Elle lui répondit de manière lacunaire, bien moins explicitement que lui. Elle ne le fuyait pas, c’était tout ce qui avait besoin d’être dit. Il ne la contredit d’ailleurs pas même si, au fond, ils savaient tous les deux qu’elle n’agissait pas avec lui comme en temps normal. Il n’était surement pas satisfait par sa réponse, mais il allait s’en contenter. Sans attendre plus longtemps, Grace quitta son siège pour débarrasser le couvert, et surtout pour montrer que cette conversation était terminée. Une fois dans la cuisine, elle termina son verre de vin d’un trait avant de se débarrasser de son assiette, presque remplie. Elle était en train de mettre le tout dans le lave-vaisselle lorsqu’elle entendit les pas de William la rejoindre. Elle redoutait qu’il insiste une nouvelle fois mais… A la place, il lui demanda si elle voulait faire quelque chose pour la soirée. Alors qu’il s’occupait de ses couverts sans poser un regard sur elle, la jeune femme le contempla durant quelques secondes sans rien dire. En réalité, elle n’avait pas vraiment envie d’accepter. Elle pouvait prétexter autant qu’elle le voulait qu’elle ne le fuyait pas, ce n’était pas tout à fait vrai. Disons qu’elle le fuyait juste assez pour qu’il ne puisse pas réellement le lui reprocher, mais qu’ils le ressentent tout de même. Sauf qu’elle venait de lui affirmer que ce n’était pas le cas. Alors, elle ne pouvait pas vraiment le repousser à cet instant. – Oui, d’accord… Elle détourna les yeux quelques secondes comme pensive. A vrai dire, elle ne savait pas vraiment ce qu’il voulait faire. Finalement, elle choisit l’option la plus simple. – Tu n’as qu’à choisir un film si tu veux. Bon, elle avait déjà été plus enthousiaste. Mais c’était déjà plus que les jours précédents.



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington
avatar
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3521
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: We can hurt together.  ~ Graal ღ Mar 9 Mai - 13:01



~ GRAAL~
"We can hurt together."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Bon, elle ne voulait pas parler et elle avait beau dire qu'elle ne voulait pas le fuir, ou qu'elle ne fuyait pas mais à cet instant c'est ce qu'elle était en train de faire puisque sans ajouter quoi que ce soit elle quitta la table ainsi que la pièce pour s'isoler dans la cuisine espérant surement qu'il la laisse tranquille encore une fois pour la soirée. A vrais dire William ne comptait pas la pousser à bout, il ne comptait pas non plus insister avec cette histoire, elle ne voulait pas en parler comme elle lui avait dit très clairement alors il n'allait pas insister. Faisant de même il ne mit pas longtemps avant de la rejoindre dans la cuisine après avoir débarrassé la table. C'était toujours aussi froid entre eux mais William ne tenait pas à ce disputer avec elle en abordant le sujet. Leur relation était étrange, ils étaient loin d'être proches et pourtant ils n'étaient pas non plus en train de ce fuir. C'était étrange comme situation et même si William n'aimait pas, il devrait faire avec du moins jusqu'à ce que les choses empires, parce que ça allait surement empirer. Ou peut être que non mais leur l'avenir leur dira. Plutôt que d'entrer dans le vif du sujet avec elle, William choisi une option plus calme en lui proposant de faire quelques choses ou plutot si elle avait envie de faire quelques choses avec lui. Si elle ne le fuyait pas elle allait surement dire oui ! Même si c'était loin d'être l'ambiance habituelle entre eux. Contre toutes attentes elle finit par accepter même si elle sembla hésiter pendant de longues minutes mais Grace était d'accord, elle lui laissait même la possibilité de choisir un film. Un film oui ... ils en étaient au point de regarder un film comme ... deux simples colocataire. - D'accord ! Je vais voir ce qu'on peu regarder ! Dit il d'un ton toujours aussi calme, comme si c'était tout à fait normal. Terminant ce qu'il était en train de faire, Will ce dirigea vers le salon en la laissant seule dans la cuisine, puisque visiblement elle était mieux toute seule qu'en sa compagnie. S'approchant du meuble télé, il ce mit à la recherche d'un film qu'ils pourraient regarder tous les deux même si ... c'était plus une excuse pour passer du temps ensemble qu'autre chose. Il redoutait un peu cette soirée même si il s'avait qu'ils allaient surement la passer chacun de leur côté même si ils regardaient le même film. Là encore, William était quelques peu indécis, il voulait choisir un film qu'elle pourrait aimer, un film récent, ou un film d'horreur. Ils avaient beaucoup de choix en matière de film alors il finit par un attraper un au pif ... un film d'horreur ... ouais ça ne pouvait pas être pire que ce qu'ils traversaient en ce moment. Conjuring 2, il n'était même pas sur d'avoir vu le premier mais peu importe. Il lança le DVD et s'installa dans l'un des fauteuils pour lui laisser le grand canapé et attendit qu'elle vienne le rejoindre dans le salon pour pouvoir lancer le film. - Conjuring 2 ? Le cas ... euh je sais plus quoi ! Ça te vas ? Demanda t'il tout de même, au cas ou elle ne soit pas d'humeur pour un film d'horreur ... de toute façon il doute qu'elle soit d'humeur à regarder un film tous court.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

We can hurt together.  ~ Graal ღ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-