AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie. ღ (Graal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6145
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie. ღ (Graal) Ven 12 Mai - 21:05


 

 
 


« Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie..  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Maintenant qu'ils avaient pu mettre les choses à plat, tous deux semblaient d'accord pour tout recommencer à zéro. D'autant plus qu'ils pouvaient peut-être bien s'entendre. Il avait eu un aperçu de son tempérament caractériel et peste sur les bords, il n'avait pas fui. Au contraire, il se montrait vraiment agréable et chaleureux avec elle, comme s'il l'appréciait plutôt bien. Et c'était réciproque. A vrai dire, cet homme l'intriguait. Il avait l'air mystérieux, un peu en retrait mais, en même temps, il semblait avoir beaucoup de choses à offrir. Seulement, elle ne pouvait pas en dire beaucoup plus. Elle ne le connaissait pas, pas encore. Mais elle allait peut-être percer le mystère si elle passait un peu de temps avec lui... Ah, si elle savait. L’entraînant sans plus attendre jusqu'au rayon qui l'intéressait, la créatrice de mode lui trouva deux tenues qui lui conviendraient pour cette soirée de bienfaisance. Après quelques échanges, ils optèrent ensemble pour un costume gris qu'il partit essayer rapidement. Elle n'avait pas conscience qu'elle le troublait, Grace. Pourtant, d'ordinaire, elle pouvait voir ce genre de choses assez facilement mais... Peut-être qu'elle était déjà remuée par ses propres sentiments. Il y avait quelque chose en lui qui le rendait... Attrayant. C'était étrange, elle n'avait jamais ressenti ça. Pourtant, on ne pouvait pas dire qu'elle n'avait pas l'habitude des hommes. Plaire, séduire, sortir avec eux... C'était un jeu tellement habituel pour elle. Mais il y avait quelque chose d'autre, quelque chose de plus intense. Quelque chose qui lui en aurait presque fait oublier qu'elle avait un petit-ami. En se rappelant soudain de son existence, la jeune femme s'empressa de lui envoyer un message pour le prévenir de son retard. Sans plus de remord, elle poursuivait en même temps sa conversation avec son client. Car c'était ce qu'il était, n'est-ce pas ? Un client. Il semblait curieux de savoir si elle serait à cette fête qui l'attendait. Et, à vrai dire, elle ne le savait pas elle-même. Elle était partagée entre ce côté mondain et... La soirée bien plus festive à laquelle elle était également conviée. Il y avait David aussi... Mais elle était censée le voir ce soir, déjà. Elle n'était pas la petite-amie idéale, elle le savait. Il lui avait déjà confié avoir la sensation de n'être qu'une option parmi d'autres et... Et, quelque part, elle comprenait pourquoi il ressentait cela. Il n'était d'ailleurs pas le premier. Peut-être qu'elle avait un problème, peut-être qu'elle ne s'ouvrait pas suffisamment en amour. Ou peut-être qu'elle n'avait pas trouvé celui qui saurait la transcender, celui qui la captiverait à tel point qu'il parviendrait à éclipser sans mal tout le reste. Mais elle se força à sortir de ses pensées en entendant la voix du jeune homme qui lui avouait qu'il n'était pas friand des soirées mondaines. Tiens, c'était étrange pour le maire. - Ah oui, vous n'aimez pas ça ? demanda-t-elle, curieuse de comprendre pourquoi. Elle n'avait pas tout de suite relevé ses dernières paroles mais elle finit par ajouter, un sourire sur les lèvres. - Si je viens, je tâcherais de rendre votre soirée plus attrayante. Elle venait vraiment de dire ça ? Elle se mordit la lèvre avant de reprendre finalement la parole pour lui demander s'il avait terminé. Elle le vit alors tirer le rideau pour lui faire face. Il était très beau... Il dégageait beaucoup de charme et... Elle ne savait pas vraiment pourquoi mais elle se sentait troublée d'imaginer qu'il portait quelque chose qu'elle avait créé elle-même. Elle était restée des heures à réaliser ce costume entièrement fait de ses mains et qui maintenant épousait le corps de William à la perfection. Elle entendait à peine ses paroles, trop occupée à... Le mater, en fait. Clairement. Elle ne s'en rendit compte que lorsqu'il releva les yeux vers elle pour lui demander son avis. - Oh ! Euh, vous êtes très attirant... Dis-lui carrément que tu lui sauterais dessus. Elle laissa échapper un petit sourire nerveux, elle se sentait étrangement fébrile. - Enfin, je veux dire que... Il vous va à ravir. se reprit-elle comme elle le pouvait avant de détourner les yeux vers la boutique. - Il manque juste... Une cravate. S'approchant d'un rayon, elle chercha sur une étagère ce qu'elle voulait. Elle en attrapa trois différentes, mais toutes dans les tons mauves avant de revenir auprès de William. Elle posa deux d'entre elles sur le comptoir pour lui passer la troisième. Ils n'avaient jamais été si près...Si près qu'elle sentait son parfum venir l'enivrer. Mais elle évitait scrupuleusement de se laisser déconcentrer, trop occupée à lui mettre sa cravate. - La couleur de la cravate, associée au gris du costume, doit apporter un effet de contraste pour mieux faire ressortir les deux couleurs. expliquait-elle tout en terminant le nœud de sa cravate. Relevant enfin les yeux vers lui, elle reprit la parole presque dans un murmure. - Est-ce que vous aimez ?




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3585
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie. ღ (Graal) Ven 12 Mai - 21:53



~ GRAAL~
"Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Une fois seul dans cette cabine d'essayage, beaucoup de question traversait l'esprit de William. Il ce demandait comment la jeune femme faisait elle pour le troubler autant et d'après ce qu'il avait remarqué, il n'était pas le seul à être troublé, puisque elle aussi avait eu quelques moment d'absence. Est ce à cause de leur dernière rencontre ? Ou ... la surprise de ce revoir sans y être préparé ? Ou est à cause du charme qu'elle dégage ? Depuis qu'il était entré dans la boutique la jeune femme n'avait pas cessé de lui sourire, de le regarder, de lui parler avec cette voix malicieuse ... que cherchait elle à faire ? Elle voulait le séduire ? Le pire c'est qu'il ce laissait aller dans son jeu avec plaisir, comme si il avait envie d'y jouer lui aussi ce fichant complètement des répercutions que ça pourrait avoir. Elle l’intriguait, elle l'attirait, encore une fois il ne savait pas dire pourquoi peu être ce caractère si insaisissable ! Il ne le connaissait pas suffisamment mais en deux rencontre il avait eu droit à deux partie de sa personnalité et pour le moment il aimait beaucoup ce qu'il voyait ... mais la belle blonde avait toujours cette part de mystère qu'il avait envie de découvrir. Après quelques instants dans le silence, William finit par lui demander si elle serait présente pour la soirée, elle avait surement une invitation puisqu'elle faisait partie des icônes de la ville et en tant que Styliste, elle avait surement beaucoup de succès dans ce genre de soirée. Mais presque déçu de sa réponse, William tenta tout de même de dissimuler sa déception en lui avouant qu'il n'était pas du tout friand de ce genre de soirée. Il n'avait jamais aimé ça et pourtant il baignait dedans depuis qu'il était enfant. Son père était un homme influent ou plutot un avocat brillant et connus dans tous New York mais surtout en Angleterre. Malheureusement pour lui, William n'avait jamais pu échapper à ce genre de soirée ou il devait faire bonne figure, être celui qu'il n'était pas. La styliste semblait même surprise de l'apprendre et ça ne choquait pas vraiment William puisque en tant que Maire de la ville, il ne devait pas avoir de crainte à ce montrer, au contraire. - Non ! Enfin c'est pas que j'aime pas mais disons que je participe à ce genre de soirée depuis tellement longtemps, je n'ai jamais réussi à y trouver ma place ! Je n'ai jamais trouvé d’intérêt à rassemblait des gens importants ou riche pour qu'ils ce vente de leur fortune ! Dit il avec naturel comme si ... il connaissait ce milieu par cœur et c'était le cas. Il venait d'une famille influente, une famille riche mais ce n'était pas pour autant qu'il ce ventait de l'être, William était plus du genre à ce faire discret, ce fondre dans la masse en attendant que ça passe. - Je sais ... pour le maire de la ville c'est pas très crédible de dire ce genre de chose mais ... sa reste entre nous ! En tous cas, lui il serait présent à cette soirée et une partie de lui espérait également qu'elle y soit. Terminant de fermer les boutons de sa chemise, la jeune femme lui répondit enfin en disant que si jamais elle venait ... elle rendrait sa soirée beaucoup plus attrayante. Là sur le coup, William ne su même pas quoi lui répondre mais un immense sourire c'était dessiné sur ses lèvres. - Elle le serait tout de suite beaucoup plus avec vous à mes côtés ! Mais .. je m'en voudrais de vous forcer la main ! Répondit d'un d'un ton beaucoup plus ... charmeur ! Oui oui, il la prenait au sérieux même si il savait qu'il ne devait pas ! Sortant finalement de la cabine avec le costume sur lui, il s'approcha doucement d'elle. Il avait eu le temps de s'admirer avant de sortir de la cabine et il aimait vraiment ce qu'il voyait, le costume était classe, chic et surtout il changeait des autres qu'il avait pour habitude de porter, mais elle ? Qu'en pensait elle ? La fixant sans dire quoi que ce soit, pendant ce cours instant c'était comme si le temps c'était arrêté, ils ce regardaient et il y avait cette connexion entre eux, ce contact si intense et inexplicable. Ils ne ce parlaient pas et pourtant c'était comme si ils ce parlaient, une conversation intense. Ce n'est qu'au bout de quelques instants que la jeune femme brisa ce silence pour enfin lui dire ce qu'elle pensait. - Attirant ? Baissant légèrement la tête comme si il avait peur de rougir, il ce sentait surtout flatté et touché, et malgré lui un petit sourire ce dessina sur ses lèvres, il tenta de le cacher tant bien que mal en pinçant les lèvres alors que la jolie blonde tentait de ce reprendre comme elle le pouvait. Inspirant profondément comme pour effacer ce trouble qu'elle éveillait avec tant de facilité en lui, il releva enfin la tête pour la remercier comme il ce doit. - Merci, c'est gentil ! Mais elle ce détourna rapidement de lui, cherchait elle à fuir ? Le ressentait elle ? Elle aussi ce trouble si agréable ! Il ne disait rien, William ce contentait simplement de la suivre du regard alors qu'il ajustait toujours son costume alors qu'elle revenait vers lui avec plusieurs cravates d'un ton mauve. - l'accessoires inévitable oui ! Elle était proche de lui, extrêmement proche, assez pour qu'il puisse profiter de son parfum, pour la regarder de plus prêt, son regard ! Bon sang ce regard ! Sentir ses mains ce poser sur lui pour faire ce simple nœud de cravate, ce corps entier fu parcouru d'un frisson étrange mais agréable alors qu'il ne parvenait pas à détacher son regard d'elle. Appliqué à la tâche, elle lui parlait de contraste, de couleur, de costume ... le son de sa voix, il n'y avait que ça. Il entendait sa voix mais c'était comme si il ne comprenait pas les mots qui sortait de sa bouche, à croire qu'il était totalement sous le charme ! Ce n'est que lorsque son regard croisa le sien que Will senti son corps tout entier ce paralyser, incapable de respirer, incapable de parler, il l'admirait comme on on le faisait avec une oeuvre d'art. Si proche et tellement loin à la fois ! - Je suis fan ... Répondit il dans ce même murmure alors qu'il sentait ce corps ce pencher légèrement vers elle avant de ce reprendre. - J'aime beaucoup ... la couleur ! Vous avez raison ! La vache ! Il n'avait jamais était aussi troublé, déstabilisé, cette femme avait un pouvoir incroyable. Son regard toujours profondément ancré dans le sien, luttait pour ce reprendre. - Merci de votre aide ! Je sais pas ce que j'aurais fais sans vous ! Je ... Recule bon sang ! Recule ! Arrête de la dévorer des yeux elle va finir par croire que t'es cinglé ! Il n'avait aucune envie d'écouter sa conscience, aucune envie de partir et pourtant ... il le devait. - Vous, avez un regard vraiment ... Troublant ? Magnifique ? Les deux ? Réalisant ce qu'il était en train de dire, il retrouva légèrement ses esprits. - Je vrais prendre celui ci ! Dit il en retrouvant une voix beaucoup plus claire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6145
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie. ღ (Graal) Ven 12 Mai - 23:10


 

 
 


« Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie..  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Il y avait cette connexion inexplicable entre eux... C'était, comme, magnétique. Plus les minutes passaient, plus elle s'en rendait compte. Mais elle ne savait pas ce que cela pouvait bien signifier, Grace. Elle avait déjà eu plusieurs hommes dans sa vie, plus ou moins importants. Mais aucun n'avait su soulever son coeur comme il était en train de le faire. Aucun n'avait su éveiller tous ses sens comme il était en train de le faire. Etait-ce ça, le coup de foudre ? Peut-être ? Mais elle n'y avait jamais vraiment cru... A moins que ce soit une simple attirance. Il l'attirait, oui, c'était certain. Il lui plaisait et... Et si elle était célibataire, elle aurait peut-être bien foncé. Mais elle avait quelqu'un dans sa vie depuis des mois maintenant, quelqu'un qui l'aimait, quelqu'un qui était génial avec elle. Elle ne pouvait pas tout gâcher pour... Pour une attirance, non ? Pourtant, elle ne pouvait s'empêcher de se laisser glisser dans cette voie des plus dangereuses. Déjà, en temps normal, elle avait toujours ce côté séducteur et charmeur en elle. Mais là, en plus, ce n'était pas un simple jeu. C'était instinctif, c'était naturel. Elle ne savait pas ce que le jeune homme avait de si particulier à côté des autres hommes mais... Mais il l'avait, c'était certain. Il dégageait quelque chose qui l'attirait malgré elle. Elle avait déjà ressenti cette impression étrange, cette attraction, alors même qu'ils étaient en train de se disputer. Et c'était d'autant plus difficile de l'oublier alors qu'ils discutaient tout en légèreté, seuls ce soir, dans cette boutique déserte. Ils parlaient de cette simple soirée à l'origine mais, en l'écoutant, elle apprenait également à le connaitre. Elle se rendait compte combien elle s'était trompée sur lui. Il n'avait rien d'un homme arrogant, vraiment rien. Il semblait tellement différent de ce milieu qu'il dépeignait avec beaucoup d'amertume, comme s'il le connaissait pourtant par coeur. Pour elle, c'était différent. C'était en devenant une créatrice reconnue qu'elle avait vu ces portes s'ouvrir. Elle ne venait pas de cet univers, elle en était même si loin. Au fond d'elle, elle était toujours cette gamine qui ignorait de quoi serait fait le lendemain. Même si, ça, personne ne s'en doutait. Et c'était cette partie d'elle, la plus difficile à atteindre, qu'il était en train de toucher peu à peu. Elle se perdait malgré elle dans ses pensées en omettant de lui répondre, si bien qu'il reprit la parole lui-même pour lui dire qu'il savait que c'était étrange de la part du maire. - Non, je... Enfin, si, ce n'est pas commun, mais je vous promets de garder le secret. affirma-t-elle avec un petit sourire avant d'ajouter finalement. - C'est dommage que tout le monde ne soit pas de votre avis... Elle pensait aux gens du milieu, notamment son petit-ami. Même si, avec elle, il était adorable, elle le trouvait parfois trop... Imprégné de cet univers bourgeois. Elle ne savait pas ce qu'il penserait d'elle, s'il savait l'enfance qu'elle avait eue. Alors que William, lui, semblait bien plus avoir la tête sur les épaules en fin de compte. Et elle aimait beaucoup ça. Elle finit d'ailleurs même par lui assurer que, si elle venait à cette soirée mondaine, elle parviendrait à la rendre plus agréable à ses yeux. La réponse du jeune homme créa une sensation étrange dans son ventre, c'était le ton de sa voix surtout... Il l'envoûtait. Il était en train de la charmer. - Vous avez pu constater que je ne suis pas une femme à qui on force la main. rétorqua-t-elle avec malice, cachant son trouble comme elle le pouvait. Heureusement pour elle qu'il était toujours derrière ce rideau. Mais, comme s'il avait entendu ses pensées, il sortit juste à ce moment-là de la cabine d'essayages. Et, là, il... Il acheva de la troubler. Elle ne s'attendait pas à le trouver si... Bordel, il était tellement attirant. Elle n'arrivait même pas à prononcer la moindre parole. Et, durant plusieurs secondes, elle se noya dans son regard sans s'en rendre compte. Une nouvelle fois, ils se perdaient dans les yeux l'un de l'autre. Comme s'il n'existait plus rien d'autre, comme si le temps lui-même s'était arrêté, comme s'il n'y avaient plus qu'eux. Elle sentit un frisson la parcourir avant qu'elle ne parvienne enfin à se reprendre. Encore troublée par ce moment si intense, Grace lui avoua ce qu'elle pensait directement, sans se rendre compte de ses mots jusqu'à ce qu'ils sortent. Mais, en voyant la réaction de son interlocuteur, elle se sentit soudain intimidée, presque nerveuse. Bon sang, elle avait l'impression d'être une adolescente devant le garçon de ses rêves. Sauf que... Même au lycée, elle n'était pas comme ça avec les garçons. Elle ne savait pas quelle emprise il avait sur elle, mais elle était bel et bien là, c'était certain. Tentant tout de même de se reprendre, la belle lui adressa un compliment un peu plus nuancé avant de s'échapper aussitôt en direction des cravates à sa disposition. Comme si elle voulait le fuir. En fait, elle cherchait surtout à retrouver son assurance. Elle revint quelques instants seulement plus tard, munie de plusieurs cravates afin de trouver la nuance de couleur qui lui conviendrait. Elle se rapprocha de lui, très près, pour pouvoir lui mettre l'une d'entre elles. Il n'était pas rare qu'elle se retrouve aussi proche de ses clients mais... Mais elle n'en était jamais déstabilisée. Devant ses mannequins non plus. Il n'y avait que lui qui la perturbait autant. Pourtant, elle tentait d'oublier leur proximité, son parfum, son corps tout près du sien... Elle se focalisait sur sa tâche, parlant pour oublier le trouble qui l'envahissait. Ce ne fut qu'une fois la cravate correctement mise que la belle releva son regard émeraude vers lui. Il était grand, si grand que même avec les talons qu'elle portait, il la dépassait largement. Elle avait la tête légèrement redressée vers lui, le contemplant de ses yeux de biche alors qu'elle finissait enfin par lui demander s'il aimait. Il était fan... Il se rapprochait et, elle aussi s'était légèrement rapprochée sans s'en rendre compte. Elle sentait même son souffle contre elle. Mais c'était surtout son regard qui lui faisait tant d'effet, ce regard... Il la contemplait presque avec admiration. Il y avait une telle intensité entre eux... Il la ressentait, lui aussi ? Ou alors, elle devenait dingue. - J'en suis... Ravie... murmura-t-elle à son tour alors que ses yeux s'abaissaient vers les lèvres du jeune homme. Merde, Grace. Reprends-toi. Mais elle n'y arrivait pas. C'était comme s'il la captivait, comme s'il la paralysait rien qu'en la regardant. C'était... Foudroyant... Cela existait peut-être, en fin de compte, le coup de foudre... Alors qu'il la remerciait, elle le dévorait toujours autant des yeux sans dire un mot. Ce ne fut qu'en l'entendant parler de son regard qu'elle s'en rendit compte. En même temps que lui qui se reprenait finalement. - Euh, oui, bien sûr ! dit-elle subitement avant de se reculer soudainement, un peu trop soudainement pour que son geste paraisse naturel. Elle aurait pu l'embrasser... S'il n'avait pas recommencé à parler, elle l'aurait embrassé. Bon sang... Qu'est-ce qui lui arrivait ? - On fait comme ça alors, je... Je vous laisse vous changer. reprit-elle les yeux toujours détournés. Elle se sentait encore chamboulée par ce qui venait de se passer... Elle se demandait ce que cela signifiait... Elle se disait qu'elle était dingue... Et pourtant, elle avait cette envie dévorante de l'embrasser.





  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3585
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie. ღ (Graal) Sam 13 Mai - 10:55



~ GRAAL~
"Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Ça pouvait paraître étonnant, mais cette femme avait quelques chose qui ne savait pas expliquer, elle lui plaisait, c'était certain et au fil des minutes il s'en rendait de plus en plus compte qu'il était totalement éprit de son charme. C'était la première fois de toute sa vie qu'il était aussi attiré par une femme, en temps normal elles ne faisaient que passer et Will n'y apportait jamais un grand intérêt. C'était par choix qu'il était seul non pas parce qu'il n'arrivait pas à trouver quelqu'un, il n'avait jamais trouvé ce petit plus qui le pousse à s’invertir dans sa vie de couple, il n'avait jamais trouvé la perle rare. Et depuis qu'il était tombé sur cette femme, il ne pouvait pas s'empêcher de penser à elle. Dans cette cabine d'essayage, il tentait de faire la conversation avec elle, lui expliquant que il ne ce sentait pas du tout à son aise dans ce monde de ... riche. Il n'avait jamais su y trouver sa place. Pourtant, beaucoup de personnes aimeraient être à sa place, avoir la chance de côtoyer tous ce beau monde alors que William faisait tous pour le fuir. Il avait vu tellement de trahison, de faux sourire, de faux compliments, les gens eux même n'était pas vrais dans ce genre de soirée. La seule chose qu'il ne pouvait pas reprocher c'était que la boisson était bonne mais sinon ... pour le reste il s'en passerait facilement. Maintenant qu'il était maire de la ville c'était différant, parce que c'était son devoir d'y participer, d'être présent et faire bonne figure, c'était pas pareil, il n'y avait pas pour ce montrer ou ce vanter de son statut. D'ailleurs, en ce confiant à elle, elle devait surtout ce demander pourquoi il était devenu Maire si ... il n'aimait pas ce genre de soirée, la question pouvait ce poser oui. - C'est pas commun non ! Dit il dans un petit sourire. - Merci ! Ce n'était pas non plus un secret d'état mais il voulait juste que ça reste entre eux quand même. Seulement, il ne comprenait pas vraiment ou elle voulait en venir en disant que c'était dommage que tous le monde ne soit pas de cet avis. - Vous savez ... il ne faut pas prendre en compte de ce que pense les gens de ce milieu, la plupart d'entre eux son égoïste, ils ce moquent de ceux qui n'ont pas le même statut qu'eux mais ... dans le fond je me suis toujours demandé qu'est ce qu'ils feraient si ils n'avaient pas autant d'argent ! Leur vie tourne autour de ça ! C'est pas une généralité bien sur mais ... dans le fond l'argent ne fait pas forcément le bonheur ! Il ne savait rien de la situation de la jeune femme, qu'elle était partie de rien pour arriver là ou elle en est aujourd'hui et quoi qu'elle lui dise, il ne comptait pas la juger, il ce fichait bien de savoir d'ou elle venait, ou qui elle était avant, ou ... bref, pour lui ça n'avait pas d'importance ! Et si elle venait à cette soirée, il serait plus que ravi de la passer en sa compagnie, c'est sur qu'elle serait beaucoup plus agréable ! - Oui, c'est ce que j'ai remarqué ! C'est trait de caractère que j'apprécie beaucoup chez une femme ! Dit il de cette voix toujours charmeuse. En particulier chez elle oui ! Le fait qu'elle lui tienne tête, qu'elle fasse tous pour lui prouver qu'il à tord même si il à raison, elle ne ce laissait pas faire et il aimait ça chez elle ! Une femme d'influence et de pouvoir ! Mais il ce rendait compte qu'elle avait plusieurs facettes, le côté impulsif puis un côté beaucoup plus doux ... et enfin le coté séducteur ! C'était surement cette partie là de sa personnalité qui le faisait le plus craquer. Sortant finalement de la cabine d'essayage, il retrouva ce contact visuel avec elle. Plongeant tout de suite son regard dans le sien, ils ce retrouvaient tous de suite dans cette bulle, comme si il n'y avait plus rien autour d'eux, le monde avait cessé de tourner et il n'y avait plus qu'eux ! Il ressentait ce frisson rien qu'en sentant le regard de la jeune femme sur lui, c'était déstabilisant mais agréable à la fois. S'approchant doucement d'elle en ajustant la veste qu'il portait, la belle finit par lui dire qu'elle le trouvait attirant ! Pour un compliment, c'était du compliment ! Et ça lui faisait même un effet bizarre, agréable mais bizarre ! Elle rectifia rapidement en trouvant des mots plus adéquate avant de fuir pour aller chercher plusieurs cravates. William savait qu'il la troublait, ça ce voyait ! Mais elle avait le même sur lui et c'était surement très voyant, rien qu'à son regard elle devait voir à quel point elle l’envoûtait. Retrouvant tout de même un air beaucoup plus sérieux, la jeune femme ce rapprocha de nouveau de lui pour lui passer la cravate et l'attacher avec lenteur. De loin, elle était vraiment magnifique, mais plus prêt elle l'était encore plus William l'admirait même comme une oeuvre d'art. Comme si c'était la plus belle chose qu'il avait la chance de voir. Une fois attachée, elle leva finalement les yeux vers lui pour les plonger dans les siens. A partir de cet instant, William n'avait pas envie de ce moment s'arrête, ils étaient proches, trop proche pour que ce soit juste un simple client et une vendeuse ... il y avait ce contact, tant de sensations qu'il ne contrôlait pas. Il y avait une intensité très forte entre eux et bien sur qu'il la ressentait. Lorsqu'elle lui demanda ou plutot lorsqu'elle murmura quelques mots, William lui répondit de la même façon, dans un murmure troublé qu'il était fan ... mais il ne parlait pas vraiment du costume ou de la cravate à cet instant. Son corps tous en entier ne répondait plus, plutot que de reculer il avançait vers la jeune femme comme si il voulait la toucher, l'embrasser, sentir la douceur de ses lèvres contres les siennes, sentir sa peau, son odeur ... ce laisser consumer par cette envie qui l'envahissait peu à peu. Les yeux de la jeune femme venaient de ce poser sur ses lèvres, comme si l'idée de l'embrasser lui traversait à elle aussi l'esprit. Ne te retient pas ! pensait il alors qu'il ne bougeait pas d'un poil, William continuait de la fixer avec une certaine tendresse mais aussi avec un regard troublé, il n'arrivait plus à remettre ses idées en place. Il sentait son souffle contre ses lèvres, son parfum de façon beaucoup plus intense. Il parvint à retrouver ses esprits lorsqu'il reprit parole et elle aussi revient à elle à ce moment là. Reculant doucement en tentant d'effacer ce troubler William ce sentait tellement étrange qu'il avait du mal à faire comme si rien ne c'était passé. L'un comme l'autre ils étaient nerveux, ils avait reculé avec tellement ce précipitation que ce n'était pas du tout naturel. - Oui, je ... je vais me changer et ... je vais vous laisser fermer votre boutique ! Il ce fait tard ... Retournant dans la cabine, il était encore troublé par ce contact, son cœur battait encore tellement rapidement qu'il avait l'impréssion qu'il allait sortir de sa poitrine. Il avait envie de l'embrasser, il voulait l'embrasser ... il voulait sortir de cette cabine pour aller l'embrasser comme il ce doit parce qu'il en mourrait d'envie tout comme elle. Mais c'était de la folie ! Pourquoi le rendait elle si dingue ? Comment faisait elle surtout ? Elle lui avait tellement retourné la tête qu'il n'arrivait même plus à penser. Quittant le costume pour remettre le sien, il sorti de la cabine quelques instants plus tard et automatiquement son regard ce posa sur elle. Le détournant rapidement, il s'approcha de nouveau d'elle pour le déposer sur le comptoir. - Combien est ce que je vous dois ? Demanda t'il sans oser la regarder alors qu'il en mourait d'envie ! Si il le faisait, il n'était pas sur de pouvoir ce retenir cette fois ! Alors autant éviter.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6145
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie. ღ (Graal) Sam 13 Mai - 20:39


 

 
 


« Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie..  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



C’était la première fois qu’un homme avait un tel effet sur elle. Ce n’était pas simplement qu’il lui plaisait ou même qu’elle l’appréciait… Il y avait quelque chose de plus. Quelque chose de très physique en réalité. Elle le ressentait dans chaque parcelle de sa peau… Il l’attirait, inexorablement, aussi violemment que s’ils étaient deux aimants. Elle ne comprenait pas ce qui se passait, Grace. C’était peut-être une simple attirance, le fruit de la tension qui avait émané entre eux lors de leur rencontre… C’était peut-être parce qu’elle était avec le même homme depuis plusieurs mois maintenant, et que… Elle se lassait ? Ou c’était peut-être lui simplement, William… Mais c’était fou. C’était fou parce qu’elle ne le connaissait même pas. Elle en savait si peu sur lui, tout comme lui… Il ne connaissait même pas son prénom. Pourtant, plus elle discutait avec lui, plus elle aimait ce qu’elle entendait. Il semblait avoir la tête sur les épaules, vraiment… Bien plus qu’elle, d’ailleurs. Il savait ce qu’il était, il savait ce qu’il voulait… Cela se voyait simplement à la façon si posée, si assurée dont il parlait. Et… Elle aurait pu l’écouter des heures. Elle se laissait bercer par sa voix, elle s’en imprégnait comme pour ne jamais l’oublier. – Et qu’est-ce qui fait le bonheur selon vous ? Qu’est-ce qui fait votre bonheur ? demanda-t-elle soudainement, bien curieuse de connaitre la réponse. C’était aussi un moyen d’en savoir plus sur sa vie, sur lui. Elle ignorait s’il avait quelqu’un dans sa vie, des enfants ou quoi que ce soit. Mais, retrouvant une certaine légèreté, la jolie blonde finit par insinuer qu’elle pourrait bien venir à cette soirée, pour la lui rendre plus agréable. Elle se glissait sur un chemin plutôt dangereux, elle en avait bien conscience parce que ses propos pouvaient paraître ambigus. En fait, ils l’étaient… Et le jeune homme rentrait parfaitement dans son jeu. Il avait cette voix charmeuse, cette voix envoûtante alors qu’il lui apprenait tout naturellement qu’il aimait le côté obstiné dont elle faisait preuve, chez une femme. Quelque chose de plutôt rare, d’ailleurs. Un sourire malicieux sur les lèvres, la belle reprit assez vite. – Mmh je ne sais pas si vous diriez toujours ça au bout de quelques disputes. C’est qu’elle n’était pas facile, Grace. Et elle en avait parfaitement conscience. Elle était une véritable tête de mule. Elle voulait toujours avoir raison, même quand elle avait tort. Et, en plus, elle avait un tempérament explosif. Elle avait besoin d’un homme capable d’y faire face, un homme comme… Lui ? Pourquoi ce genre de pensée lui traversait l’esprit, sérieusement. Elle ne comprenait pas elle-même. Elle essayait de se reprendre mais c’était sans compter sur son client qui sortait tout juste de sa cabine d’essayages, impeccable dans son costume. Il était beau. Sexy. Attirant. Un peu trop, en fait. Elle était restée plusieurs secondes troublée par l’image qu’il lui offrait. Et dire qu’elle le trouvait craquant en photo… C’était encore pire en vrai. Elle ne put d’ailleurs s’empêcher de lui dire ce qu’elle pensait, presque instinctivement. Elle n’avait jamais su retenir ses pensées, elle disait tout ce qui lui passait par la tête. Mais elle était d’autant plus intimidée d’en avoir dévoilé autant. Fébrile, elle préféra se reprendre en s’éloignant quelques secondes, le temps de récupérer quelques cravates. Elle était encore chamboulée par l’image de William vêtu de son costume. Mais c’était pire encore de se retrouver si près de lui. Elle pouvait respirer le parfum qu’il dégageait, elle n’était qu’à quelques centimètres de son corps qu’elle frôlait en lui mettant sa cravate. Elle tentait d’oublier son trouble pour se focaliser sur sa tâche mais c’était difficile, alors qu’il était si proche d’elle. Alors elle parlait, elle parlait pour cacher les sensations qui l’envahissaient alors qu’il se fichait surement de ce qu’elle pouvait bien raconter. Mais elle sentait son regard se poser sur elle alors qu’elle attachait lentement, trop lentement sa cravate. Son regard la brûlait, il la déstabilisait un peu trop pour qu’elle puisse aller plus vite. Ce ne fut qu’après plusieurs secondes qu’elle releva les yeux vers lui pour croiser enfin les siens. Et elle en était d’autant plus atteinte. Il la fixait avec une telle intensité, comme si… Comme s’il était fasciné par elle. Et, en temps normal, ça lui aurait plu… Sentir l’effet qu’elle lui faisait, elle aurait aimé ça. Mais, avec lui, elle était d’autant plus perturbée. Parce qu’il lui faisait le même effet, si ce n’était pire. Ils se contemplaient l’un l’autre, ils se scrutaient, ils se dévoraient du regard en fait. Et, sans même s’en rendre compte, ils se rapprochaient. Ils étaient si proches, mais encore si loin, c’était… Une torture. Elle n’avait plus envie de résister, Grace. Son regard se perdit même malgré elle sur les lèvres du jeune homme. A cet instant, elle aurait tout donné pour connaître leur goût. Même les murmures qu’ils échangeaient la troublaient un peu plus alors qu’elle se laissait envahir par cette envie. Elle aurait pu craquer, elle allait craquer… Mais il reprit soudain la parole. Et, tant bien que mal, tous deux semblèrent soudain se rendre compte de ce qui se passait. Ils se détachèrent subitement, s’éloignant l’un de l’autre. Encore chamboulée, la jeune femme hocha la tête aux paroles de William, mais sans oser le regarder. – D’accord… murmura-t-elle simplement alors qu’elle se retrouvait finalement seule, du moins pour quelques instants. Presque soulagée, la jolie blonde prit une profonde inspiration pour relâcher la pression. Elle sentait encore toute cette intensité, toute cette tension… Sexuelle… Entre eux. C’était si violent qu’elle sentait encore son cœur battre à vive allure. Elle n’avait jamais ressenti quelque chose de si fort, simplement en un regard. Elle n’avait jamais eu autant envie d’embrasser un homme. Même pas… David. Bon sang, David. Qu’est-ce que tu fous, Grace. Vraiment. Qu’est-ce que tu fous ?! Elle ne savait pas… Elle ne savait plus rien… Elle savait juste que là, tout de suite, elle était partagée entre l’envie dévorante d’aller le retrouver dans cette cabine et celle de fuir aussi loin que possible de lui. Elle ne comprenait pas comment il pouvait la mettre dans un tel état, sans même la toucher. Passant nerveusement la main dans sa chevelure, elle essayait de se reprendre comme elle pouvait. Elle était tiraillée entre ce désir et sa raison lorsqu’elle entendit le jeune homme sortir de sa cabine pour lui faire à nouveau face. Il avait l’air aussi désorienté qu’elle… Il n’osait même pas la regarder dans les yeux. C’était vraiment très déstabilisant, surtout qu’ils étaient encore quasiment des inconnus l’un pour l’autre. – Je… Je vais vous encaisser. lui répondit-elle avant de se diriger jusqu’à la caisse pour s’exécuter aussitôt. Elle s’occupa également de ranger avec précaution le costume dans son paquet, ainsi que la cravate, sans pour autant relever les yeux vers lui. Il avait payé, il allait partir… Mais… Mais elle n’avait pas envie qu’il parte. Tais-toi, Grace. Ne dis rien. – Attendez ! Je ne sais vraiment pas à quoi je sers, tu ne m’écoutes jamais. Et, sans écouter davantage sa conscience, elle s’approcha de lui d’un pas assez rapide malgré sa nervosité. – Je…. Je sais qu’on ne se connait pas, et vous allez vous dire que je suis dingue, encore mais je… Et puis, merde… Sans prévenir, elle posa sa main contre la nuque de William pour l’attirer jusqu’à elle et capturer ses lèvres dans un baiser ô combien passionné et… Complètement insensé…




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3585
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie. ღ (Graal) Sam 13 Mai - 21:23



~ GRAAL~
"Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Son bonheur ? Étrangement, William ne savait même pas quoi lui répondre parce que ... son bonheur, il ne l'avait pas encore trouvé, il n'était pas le plus malheureux des hommes non plus, il avait son travail et ... ben en faite il n'avait que ça ... son travail et rien de plus on ne pouvait pas dire qu'il avait tous pour être heureux. Mettant un certain temps avant de lui répondre il reprit d'une voix presque lointaine. - Je ne l'ai pas encore trouvé ! Et c'était vrais, le bonheur c'était quelques chose de difficile à trouver non ? Enfin aussi loin qu'il ce souviennent la seule fois ou il avait était heureux c'est lorsqu'il à quitté New York pour s'éloigner de sa famille, de sa mère surtout ... aussi lorsqu’il à était élu maire de la ville aussi. Mais niveau vie personnel on ne pouvait pas dire que c'était ça. Mais continuant leur conversation, c'était de moins en moins innocent comme sujet, ils cherchaient à faire plus ample connaissance, elle lui posait quelques questions et William répondait sans rien lui cacher, ils ce cherchaient ... du moins il y avait une sorte de jeu de séduction entre eux. Si elle venait à cette soirée, c'est sur que William y trouverait beaucoup plus d’intérêt, rien que sa présence l'intéressait bien plus que la soirée en elle même. Il avoua même qu'il aimait ce côté de sa personnalité. Il avait toujours préféré les femmes de pouvoir avec du répondant ! Pas le genre à ce laisser faire ou obéir sans le moindres remords. Il n'était pas non plus le genre macho, il voyait plutot la femme comme une égale et cette femme ... elle avait quelques chose, elle n'avait pas eu peur de le défier la dernière fois et il aimait ça. Riant légèrement, il haussa doucement les épaules tout en reprenant d'un air sur de lui. - J'ai survécu la dernière fois ! Et je m'en suis très bien remis ! Je suis sur que je pourrai m'y faire ! Avec elle, pour elle, il pourrait ce faire à tout. Sortant finalement de cette cabine, William croisa tout de suite le regard de la jeune femme qui ce trouvait juste devant, elle attendez comme promis qu'il sorte pour lui donner son avis sur sa tenue. Apparemment, elle semblait lui plaire puisque tout comme lui, elle était troublé, et c'est à partir de cet instant que tous s’enchaîna à une vitesse folle. Sans qu'il n'est le temps de comprendre quoi que ce soit, la jeune femme ce trouvait déjà devant lui, à lui attacher sa cravate autour du cou alors qu'il la dévorait des yeux. Il ne comprenait pas, il ne parvenait pas à comprendre et plus le temps passait et moins il en avait envie. Il ne pouvait pas non plus mettre de mots sur ce qu'il ressentait pour elle tellement c'était ... intense et surtout insensé. Il ne savait rien de cette femme, il ne la connaissait pas, il ne savait même pas son prénom alors comment ? Pourquoi avait il des sentiments aussi fort pour elle ? Son souffle contre ses lèvres, bon sang il mourrait d'envie de les capturer pour enfin en savourer le gout, la douceur, des images lui traversait l'esprit le poussant à s'imaginer avec elle, l'embrasser, la serrant contre lui autant qu'il le pouvait, ce laissant totalement envahir par ce désir qu'il ressentait. Leurs deux visages étaient tellement proche et si loin à la fois, le regarde de William ce faisait de plus en plus intense, son cœur battait si fort et pourtant à le voir comme ça il semblait tellement calme, tellement impassible. Son regarde parlait pour lui, il était surtout noyé dans celui de la jeune femme qui semblait autant que lui troublée par ce moment. Il fallait qu'il ce reprenne ! Qu'il retrouve la raison et bon sang que c'était difficile ! Il n'avait pas envie de la retrouver parce que ce moment ne devait pas avoir de fin ! Il sentait qu'il devenait accro à son regard, il ne voulait pas la lâcher des yeux et pourtant c'est ce qu'il finit par faire en reprenant la parole pour rompre ce contact et reculer pour reprendre ses esprits. Un retour à la réalité qui fut plus que difficile parce qu'elle lui manquait déjà ! Son regard, cette proximité lui manquait et il avait envie de recommencer ! Seulement à la place, il s'exila dans la cabine pour ce changer et après ça il devrait partir. Pourquoi retenir cette envie ? C'est vrais ? Elle semblait en avoir autant envie que lui alors pourquoi ce refuser ce moment ? Tu es stupide ou quoi ? Il ne sait rien d'elle ! Tout ce qu'il sait c'est qu'elle le rend dingue, rien que de la savoir dans la même pièce ça le troublait ! Ou alors c'était uniquement à cause de son regard ! Sortant après quelques minutes de la cabine, il était parvenu à retrouver son calme et tentait par tous les moyens de fuir son regard. S'approchant de nouveau du comptoir avec le costume et la cravate qu'il avait choisir, il déposa tous devant elle, sans oser la regarder. Il luttait ! Il faisait tout pour ne pas lever les yeux vers elle mais bon sang que c'était difficile ! Payant simplement il attrapa le paquet qu'elle lui tendait avant de finalement relever les yeux vers elle sans rien dire. Le paquet dans la main, il la fixait comme si il voulait lui dire quelques choses seulement, aucuns mots ne parvint à sortir d'entres ses lèvres, il ce contente alors d'un - Bonsoir ! Avant de la regarder une dernière fois puis ce diriger vers la sortie en hésitant toujours à faire demi tour pour aller l'embrasser, mais il n'eu pas le temps de ce décider puisque à peine avait il tourné le dos qu'il entendit le son de sa voix. Sans même attendre qu'elle ne lui explique il ce retourna rapidement alors qu'elle approchait de lui. - Oui ? Elle s'approchait rapidement de lui tout en parlant à une vitesse hallucinante, mais encore une fois il ne faisait pas du tout attention à ce qu'elle était en train de dire, tous ce qu'il voyait c'est qu'elle approchait de lui et sa main venir ce plaquer contre sa nuque pour l'attirer vers elle. Il voulait savoir ce que ça faisait de l'embrasser ? C'était ... encore mieux qu'une drogue, la meilleure choses à laquelle il avait goûté et il ne ce fit pas prier pour prolonger et lâcher le paquet qu'il avait dans la main pour l'enlacer sans retenue. Il prolongeait déjà ce baiser ô combien passionné, le rendant tout de suite beaucoup plus langoureux alors que ses mains allaient déjà ce plaquer dans son dos pour la serrer contre lui. Cette fois, il pouvait le dire ... cette femme, elle n'était pas comme les autres !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6145
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie. ღ (Graal) Dim 14 Mai - 17:00


 

 
 


« Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie..  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



La réponse de William la surprit mais surtout, elle l’intrigua un peu plus encore qu’il ne le faisait déjà. Comment un homme aussi charismatique qu’intéressant, qui plus est dans une excellente situation, n’avait pas pu encore trouver… Le bonheur. Il avait tout pour lui. Et pourtant, il semblait lui manquer quelque chose dans la vie, quelque chose ou quelqu’un. – Je suis sure que ça ne saurait tarder… répondit-elle d’un ton malicieux alors même que… Elle n’en savait rien en fin de compte. Mais il lui paraissait invraisemblable qu’il ne trouve pas ce qu’il cherchait un jour. A commencer par l’amour… Il était célibataire, elle en était presque sûre. Il entrait sans mal dans son jeu de séduction. Cela ne voulait peut-être rien dire car, après tout, Grace était elle-même en couple avec un autre homme. Seulement elle n’y réfléchissait pas à cet instant, trop occupée qu’elle était dans leur conversation qui pouvait paraitre anodine mais… Qui ne l’était pas vraiment. Il était clairement en train de lui faire comprendre qu’elle pouvait lui plaire, de par son tempérament. Ils discutaient avec légèreté mai ce n’était pas si innocent, non. Si c’était le cas, elle ne sentirait pas ce petit trouble l’envahir alors qu’il affirmait avec beaucoup d’assurance qu’il tiendrait parfaitement la cadence, avec elle. Cette assurance…. Elle se mordit la lèvre inférieure sans lui répondre tout de suite, laissant passer un petit laps de temps avant de réagir. – Ça, c’est à vous de me le prouver, monsieur le maire. déclara-t-elle d’un malicieux, léger… Mais guère moins ambigu pour autant. Et la suite allait l’être plus encore… Sans même savoir comment, il avait terminé de la troubler en se présentant devant elle une foi revêtu de son costume. Pire encore, lorsqu’ils se retrouvèrent si près l’un de l’autre. Elle poussait la tentation à son paroxysme en restant si proche de lui, elle s’en rendait bien compte. Mais c’était comme si elle était incapable de s’en détacher, incapable de rester loin de lui… Elle avait tellement, mais tellement envie de l’embrasser. Elle en oubliait qu’ils se connaissaient à peine, elle en oubliait l’endroit dans lequel ils se trouvaient… Elle en oubliait même son petit-ami. Ils se dévoraient des yeux avec une telle intensité, comme s’ils se connaissaient depuis toujours alors que… Ce n’était absolument pas le cas… Dans une autre vie, peut-être… Mais, à cet instant, ils n’étaient que deux inconnus, des inconnus attirés l’un par l’autre, irrésistiblement. Ce n’était pourtant pas dans ses habitudes, à Grace. Elle adorait séduire, elle adorait rendre dingue un homme mais… Elle cherchait davantage à s’amuser plutôt qu’à enchainer les aventures. D’autant qu’elle était en couple. En couple, bon sang. Mais elle n’y pensait plus… Elle était obnubilée par cet homme qui faisait naître un désir difficilement contrôlable en elle. Le temps semblait comme suspendu alors que son cœur, lui, battait plus vite, plus fort que jamais. Et son regard, bon sang… Elle ne le savait pas mais elle était littéralement en train de se faire foudroyer par ce regard, foudroyée par l’amour, foudroyée par lui. Mais ils retrouvèrent une once de raison, finalement. En se rendant compte de la situation, l’un comme l’autre, ils reculèrent subitement, rompant ce contact visuel si dangereux entre eux. Déstabilisée, presque chamboulée par l’instant qu’elle venait de vivre, Grace n’osait même plus relever les yeux vers son client… Qui s’empressa de son côté de fuir dans sa cabine. Elle tenta de se reprendre, elle tenta d’évacuer toute la tension qui l’avait submergée. C’était tellement difficile, c’était une torture… Elle s’efforça pourtant de retrouver sa raison. Elle s’occupa de ses achats avec professionnalisme, le regard aussi fuyant que William. Elle ne voulait pas faire ça, elle ne pouvait pas faire ça… Mais elle en avait tellement envie. Et elle était une femme incapable de fuir ses envies, Grace. Bien au contraire, elle les suivait, toujours, en dépit des conséquences. Et c’était surement pour ça que, sans réfléchir, elle l’empêcha subitement de partir. Il se retournait déjà vers elle, prêt à l’écouter. Mais elle ne savait pas ce qu’elle voulait lui dire… Elle ne savait pas ce qu’elle faisait, elle ne contrôlait plus son propre corps tandis qu’elle se précipitait jusqu’à lui… Il attendait ses explications, surement… Mais elle ne parvenait plus à dire quoi que ce soit de cohérent. Tout ce qu’elle voulait, c’était céder enfin au désir brûlant qui l’avait envahie. Et ce fut ce qu’elle fit sans plus attendre. Attirant avec fougue son visage jusqu’à elle, la belle captura ses lèvres dans un baiser aussi fougueux que désireux. Le premier baiser. Passionné, enflammé, intense. A l’image de tout ce qui les attendait. Sans se faire prier, William répondit instantanément à son baiser avec la même envie. Ses lèvres contre les siennes, c’était indescriptible… Elles étaient si douces, si sucrées, si enivrantes… Elle l’aurait dévoré. Alors qu’il enlaçait sa taille, la jeune femme entourait à son tour ses bras autour de son cou pour mieux le garder près d’elle. Il intensifiait déjà le baiser, laissant sa langue partir à la rencontre de la sienne qui répondait immédiatement à cette invitation sensuelle. Tout son corps semblait s’électriser, son corps qu’il pouvait surement sentir frissonner contre lui en la serrant comme il le faisait contre lui. Elle n’avait jamais ressenti un tel désir, une telle envie… Elle voulait déjà plus, elle avait tellement envie de plus. Elle ne réfléchissait plus à rien, Grace. Plongée dans cette bulle charnelle, elle était captivée par l’instant qu’ils étaient en train de vivre. Sans cérémonie, elle laissa glisser ses doigts sur le corps du jeune homme pour se saisir de sa veste et la faire tomber. Elle avait envie de découvrir sa peau, son odeur, sa chaleur. Détachant doucement ses lèvres des siennes, elle restait toujours excessivement proche de lui. Leurs souffles se mêlaient alors que leurs regards se croisaient à nouveau. Celui de Grace était devenu bien plus sombre sous le désir qu’elle éprouvait. Interrompant à peine quelques instants leur baiser, juste pour reprendre son souffle, elle retrouvait déjà ses lèvres avec délectation. Ce deuxième baiser était plus passionné encore que le premier, torride, presque violent. Et, en même temps, elle laissait glisser ses doigts contre son dos, puis son torse, encore caché sous la chemise qu’il portait. Elle ne contrôlait plus son envie, elle ne contrôlait plus ses gestes, elle ne contrôlait plus rien…




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3585
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie. ღ (Graal) Dim 14 Mai - 18:41



~ GRAAL~
"Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] William ne savait pas comment les choses avaient pu changer à ce point entre eux, partant comme de simple inconnus voilà que maintenant, la jeune femme avait un pouvoir étrange sur lui. Une attirance qu'il ne contrôlait pas du tout ! Et après plusieurs sous entendu, plusieurs sourires, plusieurs regards échangé c'était à prévoir ce qui allait arriver. Si elle n'avait pas cédé, William aurait surement finit par le faire en faisant demi tour pour venir lui voler un baiser et surement que les choses ce serait passé de la même façon. Après avoir payé, il était temps pour William de s'en aller, seulement il n'avait pas envie de partir, de la quitter ... il avait envie que ce moment dur encore et encore seulement ils n'étaient rien l'un pour l'autre, même si ils partageaient ce trouble ce n'était pas pour autant qu'ils devaient ... le vivre ensemble. La saluant simplement, Will recula avant de finalement ce diriger vers la sortie. Il comptait s'en aller même si il ne voulait pas ... et en quelques secondes seulement les choses avaient complètement dérapé entre eux, sans comprendre pourquoi ou même comment ... les lèvres de la jeune femme c'étaient retrouvé plaqué contre les siennes dans un baiser des plus passionné. Il n'avait pas comprit comment c'était arrivé mais lâchant tout de suite le paquet qu'il tenait dans sa main, il enlaça tout de suite sa taille tout en prolongeant ce baiser de façon beaucoup plus passionné, le rendant même beaucoup plus langoureux. Il ne pensait plus à rien, il ne voulait plus penser, tous ce qu'il savait c'est qu'il avait envie d'elle et qu'il n'avait pas envie de la laisser s'en aller et lorsqu'elle vint enlacer son cou, elle ne voulait pas qu'il s'en aille non plus. Il c'était toujours demandé quel goût pouvaient avoir ses lèvres, il avait eu envie de sentir leur douceur, leur tendresse et bon sang c'était encore mieux que tous ce qu'il avait pu imaginer. Elles étaient d'une douceur incroyable, quand à ce baiser ... c'était indescriptible tous ce qu'il pouvait ressentir, il était intense, puissant et éveillait des sentiments qu'il n'avait jamais ressenti auparavant. Il aimait ça, il sentait qu'il pourrait devenir rapidement accro à ses baisers, accro à son corps, accro à elle tous simplement. Et si c'était elle ? Elle qui pourrait lui donner ce bonheur qu'il cherche tant ? Rendant leur baiser bien plus langoureux, sa langue allait à la rencontre de la sienne, la caressant déjà avec envie et sans aucune retenue. Attrapant sa veste, elle tira légèrement dessus pour la faire tomber le long de ses bras et William ce laissa faire volontiers, laissant sa veste tomber sur le sol, il déposa à nouveau ses mains contre ses hanches alors qu'elle faisait glisser ses doigts contre son torse. Rien qu'à ce contact, il senti son corps tout entier frissonner et pourtant, elle ne faisait que passer ses doigts sur sa chemise, qu'est ce que ce serait lorsqu'elle serait à même sa peau ? Ce n'est qu'au bout de quelques instants que la jeune femme recula doucement son visage du sien, faisant de même, ils retrouvaient tous de suite ce contact visuel, ce n'était surement ce qui allaient les aider à retrouver la raison. Encore une fois troublé par son regard, leurs visages étaient encore très proches, il pouvait encore sentir le souffle de la jeune femme contre lui alors que son regard déviait doucement vers ses lèvres, les fixant avec envie. Il ressentait déjà ce manque, il avait envie de l'embrasser de nouveau. Lorsqu'il croisa de nouveau le regard de la jeune femme, il pouvait voir combien il était assombrit par le désir, son regard était beaucoup plus sombre comme si elle était prête à le dévorer. Pendant ce bref moment, William ce disait surtout "Qu'est ce qu'on est en train de faire ?" est ce bien surtout ? Parce qu'il ne sait rien d'elle, mais son corps ne répondait plus, il ne contrôlait plus rien, c'était comme si elle avait prit le contrôle total de lui. Le fixant encore pendant quelques instants, il approcha une seconde fois son visage du sien pour l'embrasser avec envie, ce baiser était beaucoup plus intense que le premier. Les doigts de la jeune femme c'étaient même glissé dans son dos pour s'agripper à lui avant de revenir contre son torse, il priait pour qu'elle le débarrasse de cette chemise. En tous cas lui c'est ce qu'il comptait faire avec le chemisier qu'elle portait, déviant simplement ses lèvres vers son cou, il embrassa d’abord sa joue, puis il prit le temps d'arriver jusqu'à son cou, embrassant sa peau avec envie la mordillant même par endroit. Déposant ses mains sur celle de la jeune femme, c'était comme si il la guidait à détacher les boutons de la chemise qu'il portait, il tirait même légèrement dessus pour aller plus vite afin d'avoir le plaisir sentir enfin ses mains contre sa peau. Tout comme elle, William ne contrôlait plus rien, il n'avait pas envie de retrouver la raison et il comptait surtout profiter de cet instant autant que possible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6145
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie. ღ (Graal) Dim 14 Mai - 19:39


 

 
 


« Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie..  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Elle ne savait pas ce qui lui prenait, elle ne savait plus. Elle ne cherchait plus à comprendre ses sentiments, elle n’y arrivait plus. Elle se laissait simplement guider par cette envie si forte de le découvrir. Elle avait déjà ressenti du désir pour un homme, évidemment, mais c’était la première fois… La première fois qu’elle éprouvait quelque chose de si prenant, si dévorant. Elle était submergée par la violence de son désir. Ce n’était pas seulement une envie, c’était devenu un besoin qui prenait possession d’elle. Comme si elle avait été séparée trop longtemps de lui, et qu’elle avait à tout prix besoin de le retrouver. C’était insensé, c’était complètement fou. Elle ne le connaissait même pas. Mais elle ne parvenait plus à raisonner correctement. Son envie était devenue plus forte que sa raison, plus forte que tout. Parce qu’à l’instant où ses lèvres avaient rencontré les siennes, elle s’était sentie plus vivante que jamais. Enlacés l’un à l’autre, ils s’embrassaient avec cette fougue, cette passion qui les unissait déjà. Ce qu’elle ressentait, c’était indescriptible. C’était mieux que tout ce qu’elle avait connu, comme si ses lèvres étaient faites pour les siennes. Elle se délectait du goût de ses lèvres. Et, à peine sa langue rencontrait la sienne qu’elles partageaient cette danse sensuelle et torride en symbiose, comme si elles se retrouvaient, comme si ce n’était pas la première fois. Elle était incapable de s’en passer, incapable de s’éloigner de lui. Elle sentait le souffle lui manquer mais elle continuait encore et encore à l’embrasser langoureusement, voracement. Elle était envahie par des sentiments si forts… Ce n’était pas simplement le désir, c’était bien plus intense encore. C’était comme si elle était déjà accro, comme si elle avait besoin de lui, et pas seulement envie de lui. Sans pouvoir attendre davantage, la belle blonde se débarrassa de la veste de William avant de laisser glisser ses mains contre son torse. Elle sentait ses mains agripper sa taille comme pour la garder près de lui alors qu’ils finissaient par interrompre leur baiser, quelques secondes à peine. Le souffle court, elle le contemplait avec envie, avec cette lueur dans le regard qu’elle ne soupçonnait pas alors qu’il déviait son propre regard sur les lèvres de Grace. Il les voulait, il la voulait. Et cette seule pensée suffisait à éveiller cette chaleur en elle. Alors qu’elle croisait à nouveau son regard, elle n’attendit pas plus longtemps pour capturer une nouvelle fois ses lèvres dans un baiser enflammé. Elle n’avait pas décelé les pensées du jeune homme, elle ne parvenait même plus à voir les siennes. Elle n’arrivait plus à retenir ce désir qui augmentait en elle. Elle caressait son torse à travers la chemise qu’il portait mais elle sentit rapidement les mains de William se poser sur les siennes, provoquant à elles seules ce frisson en elle. Il l’entrainait lui-même contre les boutons de sa chemise, comme pour l’inciter à l’en débarrasser. Et, en même temps, il interrompait leur baiser pour venir embrasser son cou avec envie. Elle sentait ses lèvres embraser sa peau sous ses baisers brûlants. Elle sentait même ses dents venir la mordiller, provoquant de doux soupirs de plaisir chez Grace. C’était bon, c’était tellement bon. Mais cela ne lui donnait que davantage envie d’en avoir plus. Sans plus attendre, elle se mit à déboutonner sa chemise d’un geste rapide, impatient. Elle fit même sauter un ou deux boutons au passage mais, sans s’en préoccuper, elle lui retira aussitôt le vêtement pour enfin accéder à son torse. Elle posa tout de suite ses mains contre sa peau si chaude, si douce, pour la caresser. Elle pouvait sentir son odeur et s’en imprégner, elle aurait pu le dévorer. Ses caresses devenaient plus passionnées, plus fougueuses, alors qu’elle laissait parfois ses ongles prendre le relais. Elle oubliait qu’elle ne le connaissait pas, elle oubliait qu’elle avait un petit-ami. Elle oubliait même qu’ils se trouvaient toujours dans sa boutique, et que n’importe qui pouvait les apercevoir à tout moment. Elle était incapable de retenir cette pulsion, cette envie dévorante de lui. Elle n’essayait même pas, tellement son désir était fort, irrésistible. Elle ne maîtrisait plus rien, prisonnière de sentiments qu’elle ne soupçonnait même pas. Sentant déjà le besoin de retrouver ses lèvres, elle attira le visage de son amant jusqu’à elle pour lui voler un nouveau baiser aussi torride que sauvage. Elle rapprochait instinctivement son corps contre le sien, elle se collait contre lui. Elle avait tellement envie de lui, Grace. Tout ce qu’elle voulait, c’était s’unir à lui. Et qu’enfin, ils ne fassent plus qu’un.




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3585
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie. ღ (Graal) Dim 14 Mai - 20:42



~ GRAAL~
"Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Ils n'y avait plus qu'eux, William ce sentait complètement coupé du monde avec elle, puisqu'il n'y avait plus qu'elle qui comptait à ses yeux. Leurs lèvres en contact alors qu'ils partageait ce baiser de façon bien trop passionné. Ils ne ce connaissaient pas, c'était peu être pour ça que c'était intense entre eux, aussi passionné ! Pourtant, maintenant qu'ils partageaient ce baiser, c'était comme si ils ce connaissaient depuis toujours, comme si ... c'était naturelle ce contact entre eux. Peut être que certaines personnes étaient faite pour être ensemble et que pour eux c'était le cas ! Mais à cet instant William n'y pensait pas vraiment, puisque tous ce qu'il voulait c'était elle ! Et ça ce voyait à la façon dont il l'embrassait, dont il prolongeait chacun des baisers qu'elle lui offrait, la façon que son corps avait de réagir lorsqu'elle caresser son torse au travers de sa chemise. Il n'avait pas besoin de sentir ses mains contre sa peau pour réagir, elle le rendait dingue en le touchant à peine. C'était la première fois qu'il ressentait ça pour une femme et cette femme c'était elle ! Il tenait sa taille fermement entre ses doigts comme si il voulait la garder prêt de lui, s'assurer qu'elle n'allait pas s'en aller. Ils s'embrassaient comme si leur vie en dépendait, comme si ... c'était l'unique et dernière fois ! Jusqu'à bout de souffle, d'ailleurs la jeune femme finit par reculer son visage pour pouvoir respirer mais le contact était toujours aussi intense, ils ne s'embrassaient plus mais leurs regards en disait long sur leurs intentions. William la dévorait du regard alors que la jeune femme le fixait d'un regard noir de désir. Elle aurait pu le dévorer sur place tellement elle semblait éprise de lui. Elle n'imaginait pas combien il aimait ce regard, il avait l'impréssion d'être le seul à avoir le droit à ce regard, le seul à la mettre dans un tel état ! Il n'en savait rien mais en tous cas elle provoquait la même chose chez lui. Sans plus attendre, elle vint capturer une seconde fois ses lèvres dans un baiser bien plus passionné que le précédent et encore une fois William ce faisait un plaisir de le prolonger avant de dévier dans son cou. Son parfum, c'était comme si il voulait s'en empeigner, comme si il ne voulait plus ce séparer d'elle. Déposant ses mains contre les siennes, il l'incitait à le débarrasser de cette chemise en la poussant à détacher les boutons et elle n'eu pas besoin qu'il l'aide très longtemps puisqu'elle s'en occupa rapidement en faisant même sauter quelques un au passage. Alors un long moment d'attente, elle vint enfin déposer ses mains à même sa peau, et par ce simple contact, le corps de William ce mit à frissonner, elle avait même du sentir ce long frisson parcourir tout son être alors qu'elle faisait glisser ses mains contre sa peau lui offrant de douces caresses. Ça le rendait dingue, dingue à tel point que parfois il insistait un peu plus sur les baisers qu'il glissait dans son cou. Puis il retrouva ses lèvres, l'embrassant de nouveau avec envie tout en venant poser ses mains sur le chemisier de la jeune femme. Il n'en pouvait plus d'attendre, il avait envie de sentir sa peau, il voulait la découvrir encore plus ! Bien plus qu'il ne le faisait déjà, oubliant qu'ils étaient encore dans cette boutique, devant la vitrine, face à n'importe quel personne qui pouvait passer dans la rue. C'était loin d'être discret, même si à cette heure ce n'était pas sur que quelqu'un passe par là et remarque la scène qui était en train de ce dérouler devant eux. Détachant enfin le dernier bouton du chemisier qu'elle portait, il recula ses lèvres quelques instants pour plonger son regard dans le sien avant de baisser les yeux pour admirer son corps. Il aimait beaucoup ce qu'il voyait, bien plus qu'il ne le devait, ce mordant la lèvres il releva doucement la tête vers elle avant de capturer une nouvelle fois ses lèvres pour prolonger ce baiser sauvage, laissant son chemisier tomber le long de ses bras et plaquer ses mains dans son dos, puis ses haches, il parcourait volontiers le corps de la jeune femme, lui offrant des caresses sensuelles et douces. Mais tout comme elle, Will avait envie de beaucoup plus et c'était même étonnant de voir à quel point il la désirait alors que ... il y à une heure à peine il n'était qu'un client et elle la vendeuse. Saisissant une nouvelle fois sa taille, il l'attira avec lui sans pour autant quitter ses lèvres vers les rayons pour éviter qu'ils ne reste devant la vitrine de la boutique. La plaquant doucement contre l'un des murs, il dévorait ses lèvres avec envie alors qu'il déposait ses mains contre la jupe qu'elle portait pour la remonter légèrement. Ce n'était pas bien ... bon sang ce n'était pas bien ce qu'ils faisait mais ils ne parvenaient pas à s'arrêter !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie. ღ (Graal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-