AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie. ღ (Graal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6757
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie. ღ (Graal) Ven 19 Mai - 20:05


 

 
 


« Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie..  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Il n’avait nullement besoin de faire quelque chose de particulier pour lui plaire, William. Il suffisait qu’il soit lui-même pour y parvenir. Elle aimait ce qu’il était, tout ce qu’il était. Elle n’avait jamais rencontré un homme tel que lui. Et plus elle le découvrait, plus elle en prenait conscience. Il pouvait deviner à son regard combien il était le seul qui comptait pour elle mais… Il n’imaginait pas à quel point. Elle avait cette sensation qu’il avait éclipsé tous les autres pour elle. Et, pour cause, il était bien plus exceptionnel que n’importe quel homme à ses yeux. Elle ne voulait que lui, et elle le voulait plus que tout. Elle ne songeait pas à un pour toujours, elle n’était pas du genre à songer à un avenir… Pourtant, elle avait malgré tout cette intuition en elle qu’ils pourraient faire un bon bout de chemin ensemble tous les deux. Ils se complétaient, ils étaient comme faits l’un pour l’autre. Et elle n’était pas sûre de trouver une telle symbiose un jour. Elle se sentait déjà terriblement chanceuse de l’avoir trouvé, lui. Elle ne pensait pas se sentir si heureuse avec des moments aussi simples que celui qu’ils étaient en train de vivre. Ils étaient là, assis l’un près de l’autre sur ce canapé, un verre à la main. Et elle aurait pu y passer des heures, uniquement à discuter de tout et de rien en se noyant dans son regard. A cet instant, les deux amoureux évoquaient en toute tranquillité leurs journées respectives. Et, notamment Grace qui lui raconta librement la dispute qu’elle avait eue avec son photographe durant la journée. Elle aimait bien lui raconter ses histoires parfois farfelues. Bon, elle aimait bien les raconter à tout le monde. Mais William était autant capable d’approuver ses réactions que lui dire quand il trouvait qu’elle allait un peu trop loin. Et ça la changeait. Pour cette fois, il semblait plus que d’accord avec elle puisqu’il lui affirma qu’elle avait eu raison de renvoyer son photographe. Elle n’avait pas pu faire autrement étant donné les proportions qu’avait prises leur conflit. Mais elle affichait déjà cette petite moue boudeuse en entendant son petit-ami ajouter qu’elle allait devoir trouver un nouveau photographe. – Je sais mais… Lui, c’était le meilleur. Même si c’était un abruti fini. D’ailleurs, c’était surement parce qu’il était le meilleur qu’il pouvait se permettre d’être un abruti fini. Mais elle rechignait à l’avance à l’idée de trouver un autre photographe alors qu’à l’origine, c’était lui qu’elle voulait. Enfin, elle trouverait une solution. Elle en trouvait toujours. Buvant quelques gorgées de son vin, délicieux au passage, la belle blonde écoutait à son tour William lui apprendre qu’il avait eu sa mère au téléphone. Elle se doutait que ce n’était pas si fréquent que ça, car il n’en parlait jamais. Mais elle n’imaginait pas les relations qu’ils pouvaient avoir, tout comme elle ne se doutait absolument pas du caractère qu’elle pouvait avoir. En toute innocence alors, elle lui demandait d’un air assez intrigué ce qu’ils avaient pu se dire. Elle avait toujours été curieuse, et elle l’était encore plus quand il s’agissait de William. Et, apparemment, la mère de celui-ci désirait la rencontrer… Elle. Elle devait sans doute se sentir flattée, en tout cas c’était ce qu’elle croyait. Mais le jeune homme lui affirma d’emblée qu’il avait refusé. Elle le regarda durant un instant sans rien dire, un peu surprise par le ton catégorique qu’il avait employé. Heureusement qu’elle n’était pas susceptible parce qu’elle aurait pu se vexer. Mais elle pouvait comprendre qu’il n’ait pas envie de la présenter tout de suite à celle qui l’avait mise au monde. C’était une étape importante et… Ils n’en étaient pas là. Elle n’avait pas réfléchi à lui faire rencontrer ses parents non plus, bien que sa mère ne cessait de lui demande de l’amener à New-York pour qu’ils puissent faire connaissance. William reprenait déjà la parole pour lui dire qu’il n’avait pas honte de leur couple… Elle espérait bien, tout de même. Elle lui adressa un léger sourire suite à ses propos. – Ce n’est pas grave, tu sais. C’est tout récent tous les deux et… Je comprends que tu ne sois pas prêt à me présenter à ta famille. affirma-t-elle avec sincérité avant de s’installer un peu plus confortablement sur le canapé. De sa main libre, elle saisit délicatement celle de son petit-ami pour reprendre la parole avec plus de légèreté, son regard malicieux plongé dans le sien. – Avoue-le, tu veux me garder pour toi tout seul.



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3909
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie. ღ (Graal) Ven 19 Mai - 20:38



~ GRAAL~
"Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] C'était dans ce genre de moment que William ce rendait compte combien leur histoire pouvait être sérieuse. Qu'il voyait à quel point ce n'était pas uniquement physique entre eux puisqu'ils ce parlaient. Il y avait tous ces moments intenses entre eux mais il y avait également ce genre de moment. Tendre, agréable ou ils avaient juste besoin de ce parler, le genre de moment léger. William sentait qu'il pouvait tous lui dire et qu'elle pouvait en faire de même. Il aimait ces histoires un peu folles qui lui arrivait presque tous les jours, c'était rare qu'elle lui dise qu'elle avait passé une journée sans ... problèmes ou dispute. A croire que c'était une habitude chez elle de semer le trouble mais William aimait ça ! D'ailleurs il écoutait son histoire avec la plus grande attention, plus captivé par elle que l'histoire en elle même mais, l'avocat pourrait rester des heures à la regarder ou l'écouter parler de tous et n'importe quoi, quand elle lui parlait de monde il n'y comprenait rien mais n'empêche qu'elle parvenait à le fasciner quand même. Aujourd'hui, l'incroyable histoire de Grace, c'était à cause d'un photographe un peu trop capricieux. Une dispute avait éclaté et elle avait finit par le virer ! Une histoire plutot drôle quand on connaissait le caractère de la blonde même si sur ce coup elle n'avait pas eu tord ! Dans le travail, les sentiments ne compte pas, soit on s'entour des meilleurs soit on ne fait rien mais après tous, qui était il pour dire ce qui était bien ou mal. - Et c'est surement pour cette raison qu'il ce crois tous permis, prouve lui que tu n'as pas besoin de lui ! Et des photographes y'en à partout en ville ! Je ... peux te trouver le meilleur si tu veux j'ai juste quelques coup de fil à passer et dès demain un photographe viendra ce présenter à ta boutique ! Un petit avantage à être maire, quand on reçois un coup de fil de sa part, on refuse rarement. Ce n'était pas son genre de ce servir de ses atouts mais si ça pouvait lui rendre service il n'était pas contre à le faire même s'il doute qu'elle accepte son aide, Grace était bien trop indépendance pour ça ! Buvant une gorgée de son verre, il reprit pour lui annoncé qu'il avait reçu un coup de fil de sa mère. Ce n'était pas la nouvelle de l'année ! Mais si Victoria rêvait de faire la connaissance de la belle blonde dans le seul et unique but de la démolir sur place, Grace ne ce doutait pas un seul instant qui était cette femme. William n'en parlait pas et d'ailleurs il répondit avec un ton très catégorique. Il ne comptait pas lui présenter sa mère et il ne changerait pas d'avis ! Un réponse qui semblait surprendre la même blonde puisqu'elle ne s'attendait pas du tous à ça. Relevant les yeux vers elle en ce rendant compte qu'il lui devait de plus amples explications il reprit pour lui dire que ce n'était pas à cause de leur histoire ou quoi que ce soit d'autre mais Victoria était bien trop horrible pour qu'il lui la présente. - Non c'est pas du tous ça ! Je rêverais de te présenter à ma famille seulement ... ce n'est pas possible ! Victoria ... c'est pas le genre de femme qu'on peu aimer ! Crois moi ! Dit il sans réellement donner de plus amples explication sur ce qu'elle avait fait, de toute façon il ne voulait pas en parler. - De toute façon c'est pas important ! Répondit il en haussant doucement les épaules comme pour changer de sujet et passer à autre chose, comme profiter de leur soirée en tête à tête. En la voyant ce rapprocher de lui, William reporta toute son attention sur elle alors que l'une de ces mains venait de ce glisser dans la sienne. Souriant d'un air charmeur, il porta sa main à ses lèvres pour y déposer un baiser avant de reprendre. - Et alors, j'ai pas envie de te partager avec qui que ce soit, c'est pas un crime ? Dit il d'un air taquin avant de ce rapprocher d'elle pour aller lui voler un baiser, puis un deuxième, puis un troisième beaucoup plus passionné. - Et si on passaient directement au dessert ! Dit il dans un murmure tous contre ses lèvres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6757
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie. ღ (Graal) Ven 19 Mai - 22:48


 

 
 


« Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie..  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Ce n’était pas seulement physique, bien sûr que non. Si c’était purement physique, elle ne serait pas là, tous les soirs, avec lui. Elle n’avait jamais été aussi proche d’un homme, Grace. Elle pouvait bien se laisser séduire ou jouer de ses charmes avec eux, elle n’en était pas moins difficile à avoir. En fait, même les hommes avec lesquels elle était sortie ne l’avaient jamais eu totalement pour eux. Elle était trop libre, trop insaisissable pour qu’ils puissent la garder auprès d’eux… Et pourtant, William parvenait à ce petit miracle. Jour après jour, soir après soir, elle le laissait prendre une place de plus en plus précieuse pour elle. En quelques semaines, il avait réussi à prendre la place d’honneur dans son cœur et dans sa vie. Son regard empli de tendresse, ce sourire si craquant sur les lèvres, le son de sa voix, et tout le reste. Elle était totalement et irrémédiablement amoureuse de cet homme. Et, ce soir encore, elle profitait de sa présence au maximum alors qu’elle lui racontait ses mésaventures. Elle s’habituait progressivement à ces petits moments, cette douce routine alors qu’elle avait toujours eu si peur de s’y ennuyer. Elle découvrait l’amour, le vrai, celui de toute une vie. Et elle adorait ça. Elle adorait la façon dont il écoutait ses histoires, en la regardant comme si elle lui disait la chose la plus importante au monde. Il semblait souvent amusé en apprenant ses frasques, et ça aussi, c’était le signe qu’il était fait pour elle. Il apprenait à la découvrir, avec ses qualités, ses défauts. Et, pour l’instant, il n’avait pas l’air effrayé. Au contraire, il paraissait presque aimer ça. Hochant d’abord la tête en signe d’acquiescement aux paroles du jeune homme, elle était d’accord avec lui au sujet de ce photographe. Elle était aussi touchée par sa proposition qu’elle préféra refuser néanmoins. – C’est vraiment gentil à toi mais ça va aller. Je vais me débrouiller. affirma-t-elle avec un petit sourire assuré. Elle était heureuse qu’il ait envie de l’aider mais elle avait toujours su gérer seule sa ligne de vêtements. Et, aussi attachée qu’elle soit à William, elle préférait maintenir son indépendance. Sous ses airs de petite princesse, elle était capable de beaucoup de choses mine de rien. Mais, oubliant ces histoires, la jeune femme se concentra plutôt sur celle de son petit-ami, à savoir sa relation avec sa mère. Il ne semblait vraiment pas désireux que les deux femmes ne se rencontrent. Et si Grace pensait que son refus venait de son côté, il n’en était rien puisque c’était Victoria qu’il craignait en réalité. La créatrice tentait pour autant de le prendre avec objectivité, comprenant parfaitement ses hésitations. Mais il lui assurait qu’il rêvait de la présenter à sa famille… Alors quel était le problème ? Il semblait effrayé qu’elle n’aime pas Victoria… Mais ce n’était pas ça, le plus important. L’essentiel, c’était qu’elle l’aimait lui, et quel que soit le caractère de sa mère elle s’y ferait. Il faut vraiment que tu sois aveuglée par l’amour pour penser des choses pareilles, Grace. Il fallait dire la vérité, la jolie blonde n’avait pas une grande capacité de tolérance envers les êtres humains. Disons qu’elle pouvait s’agacer extrêmement rapidement de tout et de rien. Mais elle pourrait faire des efforts, pour William. – Alors tu ne veux jamais que je la rencontre ? demanda-t-elle simplement le ton doux. Elle ne voulait pas trop insister, d’autant plus qu’elle voyait que le sujet n’était pas facile pour lui. Mais elle avait envie de comprendre, elle avait envie de le connaitre dans son entièreté. Acceptant toutefois de changer de sujet, la belle finit par reposer son verre pour prendre la main de son homme dans la sienne. Elle préférait alléger l’atmosphère, alors elle reprit la parole d’un ton malicieux pour le taquiner quelque peu. Il approcha sa main de ses lèvres pour y déposer un baiser, ce qui la fit sourire avec tendresse. Cet homme était la douceur incarnée. A ses paroles, elle laissa échapper un sourire grandement amusé. – Mmh non… Au contraire… Ça aussi, c’était nouveau. Il était bien le premier homme qui osait se montrer aussi possessif sans qu’elle ne le fasse redescendre sur terre. Au contraire, elle l’encourageait même. Déposant des petits baisers contre ses lèvres, le jeune homme finit par s’en emparer dans un baiser beaucoup plus enflammé. Entourant ses bras autour de son cou pour prolonger instinctivement son baiser avec la même passion, Grace se rapprochait instinctivement de lui jusqu’à se positionner naturellement sur ses cuisses. – J’ai toujours eu une préférence pour le dessert. confirma-t-elle avec un tendre sourire avant de l’embrasser une nouvelle fois avec envie. Elle sentait déjà cette douce chaleur l’envahir, cette sensation enivrante à laquelle elle était déjà accro. – Alors comme ça, tu ne veux pas me partager… murmura-t-elle contre sa bouche avant d’aller mordiller sa lèvre inférieure avec sensualité, et reprendre finalement. – Ça tombe bien parce que je suis tout à toi…




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3909
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie. ღ (Graal) Ven 19 Mai - 23:39



~ GRAAL~
"Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Désormais, Grace devenait sa priorité, elle était bien plus importante que n'importe quoi d'autre, elle passait avant tous le reste et c'était rare qu'il fasse passer son travail après une femme ... c'était même la première fois en faite ! Mais elle n'était pas n'importe quelle femme puisqu'elle était celle qui faisait battre son cœur, celle dont il tombait peu à peu amoureux sans même tenter de ce retenir. Assis l'un à côté de l'autre dans ce canapé, il sentait que sa place c'était ici, avec elle et nul par ailleurs, écoutant ces péripéties avec beaucoup d'attention, William ne pouvait qu'en rire. Il n'y avait vraiment qu'à elle que ça arrivait ce genre d'histoire mais c'était toujours aussi agréable de l'écouter parler. Il avait même ce petit air légèrement rêveur alors qu'il la fixait, elle avait toute son attention et il était également de son côté dans cette histoire. Il n'y connaissait rien mais tous ce qu'il pouvait lui dire c'est qu'elle avait bien fait ! Pour retrouver un autre photographe elle n'avait pas à s'en faire ! Beaucoup de personnes voulaient surement travailler pour elle alors la styliste n'aurait surement pas de mal à retrouver quelqu'un. William lui proposa même son aide ou plutot ses services. Il était le maire et à lui, il était presque sur que personne ne pouvait lui refuser quoi que ce soit et d'ailleurs il savait comment convaincre les gens, ça c'était le côté avocat. Mais comme il s'y attendait déjà, la jeune femme refusa son aide, préférant s'en sortir par ces propres moyens et c'était vraiment tous à son honneur. - Bien ! Comme tu veux ! Mais je suis sur que tu va rapidement trouver quelqu'un ! Il ne le prenait pas mal qu'elle refuse son aide, au contraire ... D'après ce qu'elle lui avait raconté sur sa vie, Grace avait bâti son empire de la mode toute seule et jusque là elle n'avait jamais eu besoin de qui que ce soit pour s'en sortir et ce n'était surement pas aujourd'hui que ça allait commencer. Il l'admirait vraiment pour ça ! Il connaissait un peu son enfance, sa famille parce qu'elle lui en avait parlé et il était conscient qu'elle n'avait pas eu une vie facile. Il ne la jugeait pas pour ça, au contraire William trouvait que c'était une force et avec le temps Grace avait apprit à s'en sortir et elle avait construit sa vie et aujourd'hui elle pouvait être fière de ce qu'elle avait accompli ! Contrairement à William qui lui ... avait tout eu depuis son enfance et il était passé à côté de choses importantes. Il ne savait pas ce que c'était d'être pauvre ... il ne jugeait pas, mais ce n'était pas quelques choses qu'il avait connus alors il ne pouvait débattre sur le sujet mais il ce demandait parfois que si il c'était retrouvé à sa place ... il n'était pas sur de faire le même chemin qu'elle et d'avoir la gloire qu'elle à aujourd'hui ! C'était aussi pour cette raison qu'il craquait pour elle ! Grace était une femme forte et il aimait ça chez elle, ça ce voyait d'ailleurs à sa façon de la regarder. Mais le passé, la famille ... c'était un sujet assez sensible entre eux puisqu'ils ne ce parlaient jamais de leur famille respective. C'était peu être normal, ils étaient ensembles que depuis quelques jours tous les deux et c'était trop tôt pour parler de "Présentation officiel". Grace semblait proche de ses parents, mai William ne l'était pas du tout ... il avait perdu son père récemment et quant à sa mère ... c'était elle qui restait à distance de lui sauf quand elle ne savait pas quoi faire et qu'elle avait quelques semaines pour venir lui pourrir la vie. Quand elle avait apprit pour Grace, la première chose qu'elle fit c'est appeler William pour lui dire de lui présenter l'heureuse élue. Mais si à l'époque de son adolescence William ce laissait faire, il avait tout de même comprit que sa mère était la pire des garces et qu'elle avait détruit plusieurs de ses histoires. Alors lui présenter Grace ce n'était vraiment pas une bonne idée ! - Ce qui faut savoir sur Victoria Flyleaf c'est que cette femme est le diable en personne ! C'est une femme cruelle et sans cœur ... Elle à détruit beaucoup de personnes et si elle veut te rencontrer ce n'est pas pour faire ta connaissance ou tenter de t'apprécier ! J'ai peur qu'elle gâche ce qui y'a entre nous et j'ai pas envie de ça ! Alors, oui ... j'aimerais éviter toutes rencontres avec elle ! Sauf si tu te sent capable de faire face au diable en personne ! Même si moi je refuse de te faire vivre le pire moment de ta vie ! Il ne fallait pas qu'elle s'attende à ce retrouver face à une garce, non c'était pire que ça ! Mais peu importe maintenant qu'il lui avait fait un joli portait de sa mère, William avait surtout envie de revenir à leur soirée et surtout leur petit tête à tête rien que tous les deux, puisque c'était pour cette raison qu'ils étaient là ! Au final, la jeune femme semblait plutot bien le prendre puisque elle le taquinait en disant qu'il voulait surtout la garder pour lui. Elle n'imaginait pas à quel point il voulait qu'elle soit toute à lui ! Et il n'avait pas de honte à le dire ... au contraire il disait même être accro à elle ! C'était sa drogue et plus rien ne pourrait l'aider à ce passer de sa présence. - Ne me donne pas envie de te séquestrer ! Répondit il pour la taquiner avant de déposer un baiser sur le dos de sa main, tout en douceur puis de s'approcher d'elle pour l'embrasser rapidement, un baiser, deux baisers avant de capturer ces lèvres dans un baiser bien plus passionné. Et voilà, il avait suffit de quelques baisers pour les faire céder, entourant ces bras autour de son cou, la jeune femme c'était rapidement rapprochée de lui au point même de prendre place sur ses genoux. De quoi lui donner envie de commencer leur repars directement par le dessert, une idée qui semblait plaire à la jeune femme puisqu'elle ce faisait de plus en plus entreprenante. - Alors savoure ton dessert ! Souriant alors de cet air charmeur, William déposa son verre de vin sur la table juste à côté du canapé avant qu'elle ne vienne capturer une nouvelle fois ses lèvres dans un baiser enflammé. Cette femme le rendait dingue, non vraiment ... il ne savait pas comment elle faisait mais elle avait quelque chose qui le poussait, en même temps comment ne pas être dingue ? La fixant d'un regard beaucoup plus intense alors qu'elle le torturait en frôlant ses lèvres venant même mordiller sa lèvre. - Je ne veux pas te partager ! Murmura t'il déjà troublé alors qu'il cherchait déjà à retrouver le contact de ces lèvres, mais à chaque fois qu'il s'approchait un peu trop elle reculait avant de reprendre avec cette voix toujours aussi charmeuse. - Tu es à moi ! Dit il alors que son regard c'était déjà assombrit de désir même si il avait toujours cet air joueur sur le visage, son regard ne mentait pas. Sans même qu'elle ne s'y attendre, il la bascula sur le canapé afin de ce retrouver au dessus d'elle et plonger son regard dans le sien tout en frôlant délicatement ses lèvres. - C'est pas bien de me tenter ... mais je sais pas te résister ! Et il ne pouvait que s'en prendre à lui même. Approchant son visage du sien, il captura ces lèvres avec passion rendant même le baiser bien plus langoureux entamant déjà cette danse si familière. Rien n'avait changé ... quand elle répondait à ses baisers, ça lui faisait toujours le même effet ! Comme frappé par la foudre ! C'était électrisant !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6757
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie. ღ (Graal) Sam 20 Mai - 1:00


 

 
 


« Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie..  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Elle était devenue sa priorité comme il était devenu la sienne. Leur amour était encore si récent mais il était comme une évidence. Et ils ne pouvaient pas fuir une telle évidence. Ils n’essayaient même pas, se laissant tous les deux embarquer dans cette histoire aussi belle qu’inattendue. Ils écrivaient ensemble les premières pages de ce livre que serait leur vie à présent. Ce n’était que le début, le début d’un amour qui n’aurait pas de fin. Mais tout cela, ils l’ignoraient encore alors qu’ils discutaient en toute insouciance ensemble. A vrai dire, au début c’était surtout Grace qui parlait pour lui raconter ses péripéties de la journée. Avec un métier comme le sien, mais surtout un caractère comme le sien, il n’était pas rare qu’elle lui raconte les conflits qu’elle avait pu avoir au cours de la journée. Il fallait avouer que la jeune femme avait le chic pour s’attirer des ennuis. Mais William en avait déjà parfaitement conscience. Il avait suffi d’une rencontre pour qu’il décèle la véritable tornade qu’elle pouvait être. Et pourtant, quand il la contemplait, il avait cette tendresse dans le regard comme s’il se trouvait face à la chose la plus précieuse qu’il n’avait jamais vue. Aucun homme ne l’avait regardé avec une telle admiration, aucun homme n’avait su la toucher simplement en posant les yeux sur elle. Avec bienveillance, Will lui proposa même ses services pour résoudre ce petit problème de photographe. Et pourtant, bien que touchée, la créatrice refusa sans avoir besoin d’y réfléchir. Elle avait toujours su se débrouiller toute seule. Ce n’était pas parce qu’elle était avec un homme auquel elle s’attachait enfin qu’elle allait changer ce point. Il n’avait pas l’air vexé ou quoi que ce soit, en fait il n’avait même pas l’air surpris. En quelques semaines seulement, il devait surement avoir compris quelques petites choses sur elle. Elle était déterminée, obstinée même. Et, quand il s’agissait de son travail, elle avait tendance à se montrer perfectionniste. Elle avait parfois du mal à déléguer, simplement parce qu’elle avait toujours pris son métier à cœur. C’était, à ce jour, la chose dont elle était le plus fière. Elle était partie de rien mais avait pu créer sa propre ligne, sa propre marque… Elle avait réalisé son rêve. Et ce n’était pas maintenant qu’elle comptait se reposer sur ses lauriers. Souriant tendrement aux paroles de son petit-ami, la belle ne s’inquiétait pas vraiment. Elle savait qu’elle pourrait trouver un nouveau photographe en quelques minutes seulement. Mais elle s’en occuperait bien assez vite. Pour le moment, elle voulait surtout se concentrer sur William… William qui lui parlait de sa mère pour l’une des premières fois depuis qu’elle avait fait sa connaissance. La jolie blonde ne savait pas beaucoup de choses sur elle. Elle ne s’étendait elle-même pas beaucoup sur son propre passé, pour se montrer curieuse envers celui de William. Elle savait que sa mère vivait à Londres, qu’elle était quelque peu réputée dans le milieu mondain. Mais elle n’avait jamais eu à faire à elle. Et elle se doutait encore moins du tempérament de Victoria. Il fallait dire que, lorsqu’on voyait le fils, on avait du mal à imaginer la mère comme la garce qu’elle était. Pourtant, en écoutant le jeune homme l’évoquer, Grace prenait peu à peu conscience qu’elle n’était pas un sacré cadeau. En tout cas, si elle se fiait à ses paroles, elle avait surtout l’air d’être le diable en personne. C’était d’ailleurs précisément de cette façon qu’il la qualifia, faisant naître un certain étonnement sur le visage de la créatrice. Elle devait bien admettre qu’elle était quelque peu intriguée par les paroles de l’élu de son cœur. Dans son esprit paradoxal, ce discours censé lui faire peur lui donnait surtout envie de se retrouver face à la principale intéressée. Elle n’avait pas peur, certainement pas. Mais ce qui retenait surtout son attention, c’était d’entendre William craindre que sa mère ne gâche leur histoire. Surement pas, non. Elle essayait bien de prendre son petit-ami au sérieux. Mais lorsqu’il affirma qu’elle vivrait le pire moment de sa vie, elle ne put s’empêcher de rire avec légèreté. Elle n’avait peur de rien, Grace. Et encore moins d’une femme qu’elle ne connaissait même pas. – Tu sais, je suis tout à fait capable de me défendre. assura-t-elle avec un petit sourire malicieux sur les lèvres. Si elle avait pu en blesser certains, ce ne serait probablement pas son cas à elle. Ou peut-être qu’elle était trop confiante, trop inconsciente… Elle l’avait toujours été. Mais elle avait du mal à visualiser les choses comme les racontait William. – Je n’ai pas besoin de la voir… Mais sache que si ça arrivait un jour, elle ne parviendrait certainement pas à gâcher notre histoire. ajouta-t-elle d’un ton plus sérieux, plus amoureux. Elle croyait en leur histoire, Grace. Et ce n’était certainement pas une femme qu’elle ne connaissait pas qui l’en empêcherait. Retrouvant néanmoins une certaine insouciance, elle attrapa la main du jeune homme pour entrelacer ses doigts aux siens tout en le taquinant sur le fait qu’il voulait la garder pour lui. Elle se mit à rire lorsqu’il parla de la séquestrer, quoiqu’elle ne serait pas vraiment contre. Mais, sans même comprendre comment, elle se retrouva soudain assise sur ses genoux en train de l’embrasser passionnément. Elle ne savait pas exactement comment il était parvenu à l’attirer si vite jusqu’à lui mais elle ne s’en préoccupait pas plus que ça. Elle profitait simplement de cette proximité entre eux, et surtout du goût de ses lèvres contre les siennes. Il réclamait déjà qu’ils passent au dessert, ce qu’elle n’allait surement pas refuser. En guise de réponse, la belle lui adressa un sourire des plus charmeurs avant d’aller dévorer ses lèvres une nouvelle fois. Elle ne s’en lasserait jamais, elle en était sure. C’était tout bonnement impossible. Toujours installée à califourchon sur lui, elle reculait finalement son visage à peine, juste assez pour pouvoir frôler ses lèvres avec les siennes. Elle s’amusait surtout à le tenter parce que, tout en jouant de ce doux contact, elle lui murmurait quelques mots de sa voix la plus sensuelle. Il ne voulait pas la partager… Il pouvait se rassurer, parce qu’il n’en était pas question. Il n’y avait plus que lui dans son champ de vision, lui qui la rendait toujours plus désireuse, toujours plus amoureuse. Elle voyait le regard de William s’assombrir de plus en plus alors qu’il tentait de l’embrasser. Mais elle reculait à chaque fois, le poussant un peu plus loin, un petit sourire insolent sur les lèvres. Il lui avait dit qu’elle était à lui, et c’était comme si elle le provoquait pour qu’il vienne lui-même la chercher. Mais elle ne s’attendait pas à ce qu’il la fasse subitement basculer sur le canapé. Elle se mit à rire aux éclats, heureuse simplement, alors qu’il se retrouvait désormais au-dessus d’elle. Mais elle se calmait très vite en le sentant si proche d’elle, prêt à avoir enfin ce qu’il voulait. Capturant ses lèvres avec fougue cette fois, il l’embrassait avec cette envie qu’il savait parfaitement lui transmettre. Instinctivement, Grace prolongeait son baiser avec la même ardeur. Elle laissait sa langue retrouver la sienne dans un baiser brûlant de désir alors qu’elle serrait en même temps son corps contre le sien. A chaque fois que leurs lèvres se touchaient, elle avait toujours toutes ces sensations qui la submergeaient… Cet effet qu’il avait sur elle depuis le début, celui qu’il aurait jusqu’à la fin. C’était fou, ce qu’il provoquait en elle… C’était fou, comme elle l’aimait. Interrompant doucement leur baiser pour retrouver sa respiration, elle plongea son regard dans le sien avec cette intensité si particulière, cette lueur enflammée dans son regard émeraude. Et, finalement, elle lui fit part sans même s’en rendre compte pour la première fois des pensées qui envahissaient de plus en plus souvent son cœur. – Comme je t’aime…




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3909
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie. ღ (Graal) Sam 20 Mai - 2:43



~ GRAAL~
"Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Une fierté qu'il partageait avec elle, c'est vrais que techniquement elle n'était rien pour lui mais il avait finit par tomber sous le charme et il l'aimait ! Enfin il était amoureux oui et fière d'elle. Fière d'avoir une petite amie comme elle mais surtout heureux qu'elle fasse désormais partie de sa vie, non en faite elle ne faisait pas juste partie de sa vie, Grace avait la place la plus importante. Et c'était pour cette raison qu'il ne voulait pas qu'elle croise le chemin de sa folle dingue de mère ! Elle en avait découragé plus d'une, il la soupçonnait même d'en avoir payé une pour qu'elle le quitter ... et qui peu résister à un gros chèque alors que la plupart des filles sortaient avec lui pour son argent principalement ... bon ça remontait à longtemps mais tout de même. Mais la belle styliste ne semblait pas du tout effrayé par cette idée de rencontrer enfin "le diable en personne" bon sang c'est qu'elle était vraiment loin de s'imaginer à quel point cette femme était un monstre. La petite description qu'il venait d'en faire finit même par la faire rire ! Non, là elle ne le prenait pas du tout au sérieux et c'était souvent le cas des gens ! Quand on voyait William, c'était impossible de ce penser que sa mère était un monstre et pourtant c'était bel et bien le cas. - Je sais que tu sais te défendre ! Tu me l'as déjà prouvé, mais il ne s'agit pas de ça ! Il ne doutait pas une seule seconde de la force du caractère de sa petite amie, bien au contraire il savait qu'elle avait du répondant et qu'elle n'était pas non plus le genre de femme à ce laisser faire, mais Victoria non plus ! Et elle était même prête à faire du mal pour gagner donc inutile de dire que face à Grace, Victoria n'aurait pas le dernier mot, alors qu'elle ferait tous pour leur pourrir la vie afin de gagner ce combat ! Il n'avait pas envie de ça ! Elle n'imaginait pas combien ça le rassurait d'entende ce genre de propos. Il ce mit même à sourire, touché qu'elle lui affirme avec autant de sérieux que même le diable ne pourrait jamais les séparer. - Ne la sous estime pas, elle est capable de tous ... et j'espère n'avoir jamais à te la présenter ! Enfin bref ... on s'en fiche ! Oui, puisque le plus important c'était leur soirée ! Et il comptait bien en profiter comme il ce doit avec elle ! Et il proposait même de sauter la case dîner pour passer directement au dessert, une option qui plaisait à Grace puisqu'elle ce retrouva rapidement assise à califourchon sur lui à partager un baiser des plus amoureux. De la tendresse à la passion, ils étaient tranquillement en train de parler et voilà que sans comprendre ils étaient soudainement en train de céder à quelques choses de bien moins innocent. Bon sang, si il le pouvait il plaquerait tous pour être uniquement avec elle, il la garderait même prêt de lui et ne sortirait plus de chez lui ! Il pourrait même la séquestrer tellement il voulait la garder pour lui. Grace, c'est sa drogue ... une drogue qui le rend trop dépendant pour qu'il puisse s'en passer trop longtemps et pourtant William n'est pas le genre à être accro à quelqu'un ou quelque chose ... on lui avait toujours dit que l'addiction c'était mal ! Mais avec elle ! C'était tous sauf mal ! Tentant de retrouver ces lèvres, la belle ne faisait que le torturer en frôlant simplement ses lèvres avec les siennes, elle ne faisait que le pousser d'avantage en murmurant des mots troublant alors qu'elle le faisait languir, elle voulait qu'il vienne la chercher lui même si il la voulait et William ne mit pas longtemps avant de céder à la tentation. La saisissant par la taille, il la fit basculer rapidement sur le canapé, son regard rempli de désir plongé dans le sien. Son rire, bon sang il pourrait tuer rien que pour entendre ce son si agréable. A cet instant il sentait qu'il pourrait la dévorer et surtout que jamais il ne pourrait ce lasser de ce genre d'instant. Murmurant quelques mots contre ses lèvres, l'avocat finit par capturer ses lèvres, puis aller à la rencontre de sa langue avec la sienne pour qu'elles puissent de nouveau partager cette dans si familière. Il l'embrassait comme si sa vie en dépendait, comme si c'était la dernière fois jusqu'à suffoquer et manquer d'air. Reculant doucement son visage du sien pour reprendre son souffle, Will la fixait toujours avec intensité, désir, envie ... et il s'apprêtait même à retourner l'embrasser mais pour la première fois depuis qu'ils étaient ensemble elle venait de dire quelques choses qui le laissa sans voix. La vache ... c'était dingue comme trois petits mots pouvaient faire accélérer son cœur de cette façon. Troublé, son regard devint beaucoup plus tendre bien qu'il ne s'y attendait pas. Ce redressant même légèrement il reprit. - Quoi ? Je t'aime ! Elle venait bien de lui faire qu'elle l'aimait ? Il n'avait pas rêvé ! Et pourtant c'était comme si il voulait s'assurer que ce n'était pas un rêve ! La fixant pendant quelques secondes, il ce mit à sourire d'un aire beaucoup plus tendre avant de reprendre avec le plus grande des sérieux. - Grace ... tu n'imagine pas à quel point je t'aime aussi ! Et il ne parvenait pas à s'en rendre compte lui même mais bon sang qu'est ce que ça faisait du bien de lui dire et surtout de l'entendre en retour ! Le fixant encore pendant quelques secondes, il finit par retourner poser ses lèvres contres les siennes pour l'embrasser non pas de façon sauvage ou passionné ... mais d'un vrais baiser, un vrais baiser amoureux !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie. ღ (Graal)

Revenir en haut Aller en bas

Personne ne peut savoir à l'avance quel jour sera le plus important de sa vie. ღ (Graal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-