AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 don't look back, you're all alone. ▬ ft. Austin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: don't look back, you're all alone. ▬ ft. Austin Jeu 18 Mai - 21:57

don't look back, you're all aloneVIOLET & AUSTIN;
Nobody sait it was easy, right?

Sometimes, I just want to disappear.

Dix ans. L'âge de l'innocence, l'âge de l'amusement. L'âge des amis, des première autonomies. Foutaises. Non, aujourd'hui, ce n'était pas l'amusement, ce n'était pas les amis, et encore moins l'autonomie. Aujourd'hui, c'était pire que la prison. Elle détestait les sorties de l'orphelinat. Elle détestait être obligée d'y aller. Sortir dehors, elle ne voyait pas l'intérêt. Pourquoi faire d'ailleurs ? Ils allaient aller où cette fois ? La plage ? Le cinéma ? Plus éducatif peut-être ? Elle s'en fichait. Oui, elle était bornée, la petite Violet. Mais ce n'était pas sa faute. Elle préférait se terrer dans sa coquille qu'affronter de face le monde extérieur. La brunette ne voulait pas sortir. Durant les sorties, tous le monde est hypocrite. Sourire. Rires. Amitiés. N'importe quoi. Elle n'y croyait pas, n'y avait jamais cru, et n'y croirait probablement jamais. Le semblant de joie qui régnait pendant les sorties n'était qu'une prétexte pour essayer de nous faire oublier qu'on est tous seuls, qu'on a plus de famille. Elle soupira en observant le couloir, où la plupart des enfants attendaient avec impatience. Non, elle n'irait pas. En théorie, elle n'avait pas vraiment le choix. Ce n'est qu'à partir de douze ans qu'ils vous autorisent à sécher les sorties, si vous n'en avez pas envie. Dieu, qu'elle enviaient les veinards qui avaient cette chance. Mais elle ne se laisserait pas dégonfler. Elle avait plus d'un tours dans son sac. Elle se demandait juste lequel elle ferait cette fois ci. La crise de larmes ? La maladie imaginaire ? La bêtise pour être punie et privée de sortie ? Peut importait, tant que cela marchait.

Têtue. Obstinée. Finalement, ces mots la décrivait peut-être mieux qu'elle ne l'avait imaginé. Oui, il fallait qu'elle montre un peu de caractère. Elle n'aurait qu'à bouder. Cela fonctionnerait bien assez. En jetant un dernier coup d’œil au couloir, elle fit demi-tour pour se diriger vers la salle informatique. Elle y avait eu accès récemment, ayant enfin l'âge requis pour cette pièce. Aujourd'hui, elle comptait y rester, par la même occasion. Evidemment qu'elle savait que rester dans son coin n'allait pas l'aider à se sentir bien ici. Mais de toute manière, ce n'était pas chez elle. Elle n'avait aucune raison de vouloir se sentir bien dans cet endroit. Violet n'avait qu'à attendre une adoption, ou la majorité. Ensuite elle partirait, et ce ne serait plus qu'un lointain souvenir. Elle ne voulait certainement pas s'imposer une sortie où l'hypocrisie régnait en maîtresse de promenade, juste pour faire plaisir aux autres. Elle s'installa sur le canapé avec la playstation et l'alluma, débutant sans attendre une partie. Le temps était compté avant qu'en faisant l'appel, ils ne remarquent son absence et ne viennent pour la chercher. Quitte à mettre tous le monde en retard, elle ne céderait pas de toute manière. Les gens d'ici, elle n'avait toujours pas réussit à s'y habituer. Il y avait des membres du personnel qui étaient très gentils. Et d'autres qu'elle ne pouvait pas voir en peinture.

Ces derniers parlaient comme si ils parlaient à des chiens. Du moins, c'était l'impression qu'ils lui donnait. Elle n'avait peut-être plus de parents, ça ne signifiait pas qu'elle était idiote et qu'on pouvait la traiter comme tel. Mais maintenant qu'elle était catégorisée dans la partie des enfants difficiles ou non-obéissant, elle y était définitivement, dans l'esprit de ces gens. C'était peut-être pour ça, qu'ils étaient sans cesse assez froids avec elle. Elle ne doutait pas de leur gentillesse et de leur capacité à faire leur travail, et elle ne généralisait pas non plus. Seulement, il fallait bien avouer qu'elle avait plus d'une fois entendu des mots ou des expressions à son égard qui lui avaient bien déplus. M'enfin. Un rapide coup d’œil à l'horloge. L'heure lui indiquait que le rassemblement avait du commencer, avant la sortie. Apparemment, il y avait le foyer pour garçon qui joignait l'orphelinat, pour aujourd'hui. Cela ne l'intéressait pas plus qu'avant. C'était qu'un détail de plus. Du coup, en revanche, elle était curieuse de savoir qui elle allait voir arriver pour la gronder. Un d'ici, ou un bossant du côté des garçons ? Elle allait bientôt le savoir, et elle le comprit en entendant des pas dans le couloir. Evidemment qu'ils l'auraient vite retrouvée, elle s'en doutait bien. Ce n'était pas un secret, qu'elle aimait la salle de jeux et de technologies. Elle y passait beaucoup de temps. Avec un soupire, elle essaya de se concentrer sur sa partie, son personnage venant de récupérer toute sa vie.

Lorsqu'elle entendit la porte s'ouvrir, elle décida de parler, sans pour autant quitter des yeux l'écran, sans même bouger. Elle était peut-être caractérielle et un peu compliquée à approcher et appréhender, elle n'en était pas pour autant impolie. Saluer les gens était le minimum. « Salut. J'ai aucune intention de venir à cette sortie, donc merci d'avoir fait le déplacement pour me chercher mais je ne veux pas vous faire perdre votre temps ici. Partez sans moi, c'est pas un problème ! » C'était même le contraire d'un problème. Cela l'arrangerait bien, si le groupe pouvait juste partir sans elle. Après tout, elle était habituée. C'était ce qu'avaient fait ses parents, en partant là-haut et en la laissant toute seule ici. Elle n'avait pas besoin de se retourner pour savoir que la personne présente ici ne bossait pas dans l'orphelinat. La dame qui gérait les sorties comme ça devait avoir demandé à l'accompagnateur des garçons de venir la chercher. En même temps, elle pouvait comprendre, un peu. La dernière fois que Violet avait eu à faire à elle, la petite brune lui avait donné du fil à retordre.

Entre petites remarques sarcastique, juste dosé pour ne pas être punie, des caches-caches, et des longues séances de silence et d'ignorance, l'autre femme devait s'être résignée. Violet n'avait rien contre elle, elle était certainement gentille, vu qu'elle ne l'avait jamais punie. Mais cette dame voulait et insistait toujours des siècles pour que la jeune fille participe plus à la "vie de groupe". Et franchement, ça, c'était quelque chose qui la branchait pas vraiment Violet. Elle n'était pas insociable. Elle ne voulait juste pas devenir amie avec des gens qu'elle ne voudrait pas comme amis, juste pour faire plaisir à une adulte inquiète. Peut importe. Si elle avait réussit à résigner cette femme là, elle réussirait sans grand mal, normalement, à ne pas aller à la sortie d'aujourd'hui, non plus.

code by lizzou × gifs by tumblr

Revenir en haut Aller en bas

don't look back, you're all alone. ▬ ft. Austin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-