AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 I need you, i miss you, i love you ღ GRAAL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3762
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: I need you, i miss you, i love you ღ GRAAL Sam 20 Mai - 13:00



~ GRAAL~
"I need you, i miss you, i love you ."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] L'avion venait tout juste d’atterrir, enfin William retrouver son chez lui après et il n'était pas mécontent de retrouver le sol néo-zélandais après plusieurs jours passé en Thaïlande. Mieux encore, l'avocat avait surtout hâte de retrouver sa famille, sa femme en particulier même si il s'attendait surtout à un climat plutot froid entre eux il avait tout de même hâte de la revoir et profiter d'un peu de temps avec elle. Sortant de l'avion en compagnie de sa meilleure amie, William récupéra rapidement sa valise avant de ce diriger vers la sortie pour tenter d'attraper un taxi. Ce voyage lui avait du bien, en faite mieux qu'il ne pouvait le croire, Cléo aussi semblait aller beaucoup mieux, les quelques jours passés ensemble leur avait permis de faire le vide dans leur esprit et surtout de prendre soin d'eux pour une fois. Malgré une soirée un peu trop arrosé qui avait poussé William à faire des folies cause d'un défi perdu mais ça c'était autre chose. Le lendemain de cette folie justement, il c'était réveillé avec un tatouage sur le torse, découverte qu'il avait fait après sa douche avec une migraine carabiné. Bien entendu il n'en n'avait pas touché un moindre mot à son épouse puisque leur report était encore froid et il n'avait osé lui en parlé par message. Cependant il comptait le faire mais surtout ce débarrasser de ce truc puisque il n'était pas du tout le gens à faire ça ! Bon sang William Flyleaf avec un tatouage ! C'était complètement fou non ? Il n'était pas du genre à faire ça ! Et pourtant, dans un moment de folie il c'était tatoué ! Heureusement ce n'était pas un endroit trop visible, sauf pour sa femme mais vu leur relation elle n'était surement pas prête de le voir, ce qui lui laisser le temps de lui en parler. Il appréhendais un peu sa réaction à vrais dire ... c'est pour ça qu'il comptait le faire effacer au plus vite ! Chargeant ses bagages ainsi que ceux de sa meilleure amie dans le coffre d taxi qu'ils avaient réussi à attraper, les deux amis prient enfin place dans le véhicule pour les ramener chez eux. Pendant le trajet, ils reparlaient de leur voyage, les souvenirs qu'ils allaient en garder mais surtout du bien que ça leur avait fait de partager quelques jours tous les deux. Laissant la jeune femme avant chez elle, Will continua le trajet jusqu'à Mount Victoria dans le silence le plus total. Il appréhendait un peu les retrouvailles avec sa femme, ils avaient discuté par message durant tous le long de son séjour seulement ... il avait comprit que quelques choses clochait dans leur relation et ils c'étaient promis d'en parler tous les deux dès son retour, William ne s'attendait pas vraiment à un accueil chaleureux mais plutot à quelque chose de froid ... distant ! Elle ne savait pas qu'il arrivait puisque le dernier message qu'il lui avait envoyé remontait à des heures, bien avant qu'il embarque dans l'avion sur le chemin du retour. Depuis, il n'avait pas tenté de la contacter et elle n'avait pas essayé non plus ! Mais une chose est sur, il était heureux de rentrer, il avait tellement hâte de retrouver les deux femmes de sa vie qu'il ne parvenait pas à effacer le sourire sur ses lèvres. Il avait aussi hâte de leur donner leur cadeau, pour Haylee il avait craqué pour une petite robe thaïlandaise, pour Grace ... il avait également choisi une robe mais pas n'importe quoi non plus. Une robe en soie, réputé pour être la plus belle soie au monde pour la plus belle femme au monde. Il ne savait pas encore il elle allait aimer ou pas ... Grace aimait les belles choses mais est ce qu'un cadeau serait suffisant pour calmer la rancune ? Le taxi venait de s'arrêter à l'adresse indiquée. Sortant du véhicule, Will attrapa sa valise avant de payer la cours du chauffeur puis avancer dans l'allée sentant déjà son cœur s'affoler à l'idée de retrouver sa femme. Ouvrant la porte, il entra sans trop faire de bruit, la villa était plongé dans un grand silence ... il était pas très tard mais Grace était déjà là puisqu'il y avait sa voiture dans l'allée. Laissant sa valise derrière lui, il ne prit même pas le temps de déposer sa veste qu'il avança dans le salon. - C'est moi ! Grace ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de septembre.
avatar
LOVE GAME @ du mois de septembre.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6485
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: I need you, i miss you, i love you ღ GRAAL Sam 20 Mai - 14:39


 

 
 


« I need you, I miss you, I love you.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



La semaine avait été longue. Peut-être bien l’une des plus longues de sa vie. Son quotidien était pourtant le même que d’ordinaire. Sa fille, son travail, ses amis… Mais pas William. Il était parti pour quelques jours en voyage avec sa meilleure amie et… Il lui avait manqué. Il lui avait terriblement manqué. Il lui manquait à chaque fois qu’ils se séparaient mais c’était loin d’être habituel. En règle générale, les seules fois où ils devaient se dire au revoir, c’était lorsqu’elle partait pour la Fashion-Week. Et, à ces moments, bien qu’elle ressentait toujours ce manque, elle était tellement occupée que la semaine passait plus vite. Mais c’était différent quand c’était elle qui se retrouvait sans lui à la villa. Différent surtout parce qu’il était parti alors qu’ils étaient toujours en froid. Toute la semaine durant, la jeune femme avait remué dans sa tête la dispute qu’ils avaient eue. Elle avait pourtant eu le temps de digérer son départ mais il lui restait toujours en travers de la gorge. Elle n’était pas blessée facilement, Grace. Mais lorsqu’elle l’était, elle avait beaucoup de mal à passer au-dessus. D’autant plus qu’ils ne s’étaient pas réconciliés, pas vraiment. Si la semaine avait été bénéfique pour son mari, elle ne l’était absolument pas pour elle puisqu’elle avait passé la plupart de son temps à se torturer toute seule. Elle s’était posé des questions au sujet de son couple. Elle prenait conscience que, malgré toutes les conneries qu’elle pouvait faire, elle prenait plus en compte les sentiments de William dans ses décisions que le contraire. Elle restait figée sur cette idée, celle qu’à sa place, elle ne serait jamais partie en vacances avec un autre homme. Déjà, parce qu’elle n’en aurait pas eu envie. Mais surtout, par égard pour lui. Un égard qu’il n’avait pas eu pour elle. Et elle détestait penser de cette façon, elle détestait remettre en question des choses aussi importantes. Mais c’était plus fort qu’elle, elle ne le contrôlait pas. Peut-être qu’elle en attendait trop de sa part, peut-être qu’elle l’aimait trop surtout. En dehors de ses doutes sur son propre couple, elle avait dû également supporté l’idée qu’il passait toute une semaine avec une autre femme qu’elle. Elle n’avait pas pu s’empêcher d’imaginer comment s’était déroulé leur voyage, s’ils s’étaient rapprochés un peu plus, s’ils s’étaient… Un peu trop rapprochés. Elle avait confiance en William, là n’était pas la question. Mais elle n’était pas non plus naïve, Grace. Elle savait très bien comment une amitié pouvait vite dépasser ce stade, même malgré eux. Et ça la rendait dingue d’y penser. Elle tentait bien d’en faire abstraction mais elle ne pouvait pas non plus effacer ses peurs de son esprit. Elle était bien plus songeuse que d’ordinaire, bien plus perdue dans ses pensées. Même Haylee l’avait remarqué. La petite fille était de plus en plus observatrice, de plus en plus intuitive. Elle essayait de donner le change devant elle mais ce n’était plus aussi facile qu’avant. Ce soir, justement, elle se trouvait avec la petite fille. Elle venait de lui donner son bain et l’habillait pour la nuit lorqu’elle entendit soudain la voix de William. Elle sentit son cœur manquer un battement alors que leur fille, elle aussi, l’avait remarqué. – Papa ! Elle avait un grand sourire sur les lèvres, un sourire des plus craquants. A elle aussi, il avait manqué. Elle était censée la mettre au lit mais elle allait lui accorder quelques minutes de plus pour qu'elle retrouve son père. Lui adressant un petit sourire, Grace finit par la prendre dans ses bras pour quitter l’étage et rejoindre le salon. – Allez, on va le voir. Si la petite fille était impatiente, elle était un peu plus hésitante quant à elle. Elle était heureuse qu’il soit là mais elle ne savait pas vraiment si elle serait capable de le lui montrer. Depuis l’annonce de ce voyage, leurs rapports étaient vraiment froids. La semaine qui avait précédé son départ avait été pénible et… Même leurs conversations durant le séjour l’avaient été. Ils avaient manqué de se disputer plusieurs fois même si, paradoxalement, elle ne parvenait pas à s’empêcher de lui parler. C’était horrible d’être en froid avec quelqu’un qui nous manquait. Elle était partagée entre ses sentiments et ce manque, ce vide qu’il avait laissé. Alors elle n’était pas vraiment elle-même. Elle avait eu cette sensation de se contenir, elle qui ne le faisait jamais. Mais c’était terminé tout ça, puisqu’il était de retour. Elle avait cru comprendre au travers de ses messages qu’il rentrerait ce jour-là mais c’était plutôt flou malgré tout, alors elle ne s’y attendait pas. Elle avait voulu lui poser la question mais elle n’avait pas voulu paraître trop pressée de le voir, alors elle n’avait rien dit. C’était sa foutue fierté. Arrivant dans les escaliers, elle laissa Haylee au bas de ceux-ci pour qu’elle puisse elle-même aller à la rencontre de son père. Relevant les yeux, la belle croisa alors son regard, sentant déjà son cœur s’affoler dans sa poitrine. En temps normal, elle se serait précipitée vers lui mais elle ne bougea pas cette fois. Elle laissa leur fille le faire elle-même, et celle-ci ne se gêna pas pour courir dans les bras de l’avocat. – Papa !!! s’exclama-t-elle en se jetant dans ses bras. En les voyant tous les deux, Grace ne put s’empêcher de sourire alors qu’elle avançait elle aussi dans la pièce, doucement, les laissant terminer leur étreinte. – Bonsoir.




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3762
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: I need you, i miss you, i love you ღ GRAAL Sam 20 Mai - 15:13



~ GRAAL~
"I need you, i miss you, i love you ."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il ne savait pas du tout comment ça allait ce passer entre eux, mais ce qui était sur c'est que ce ne serait surement pas des plus tendre. Même si il était heureux de rentrer chez eux, impatient de retrouver sa famille, de retrouver la femme de sa vie, il ne pouvait pas s'empêcher de penser ... comment est ce qu'elle allait l’accueillir ? Comment était elle ? Comment allait elle prendre son arrivé ? Mal ... bien sur qu'elle allait le prendre mal et il ne voulait pas disputer avec elle dès son retour en ville. Ils avaient parlé tous les jours pendant son séjour en Thaïlande, mais c'était loin d'être des conversations très agréable. Au contraire, Grace instaurait toujours cette distance, ils avaient même faillit ce disputer plusieurs fois pour des choses vraiment stupide ! Elle disait accepter ce voyage et ne pas lui en vouloir d'être parti mais au fond il savait qu'elle lui mentait. Elle mentait et encore une fois elle cachait au fond d'elle tous les sentiments qu'elle avait ! En parler par message n'était pas la meilleure des solutions, puisqu'il était plus qu'évident qu'ils allaient ce prendre la tête tous les deux et William n'avait vraiment pas envie de ça ! Il préférait en parler de vive voix avec elle ! Il connaissait les craintes qu'elle avait au sujet de sa relation avec Cléo, mais il ne c'était rien passé entre eux ! Ils avaient juste énormément parlé, de tous ... de Nathaniel, de son agression mais également de Grace, de la peur qu'il avait de la perdre elle tous les jours à cause de ses erreurs. William avait même eu un petit coup de blues. Pire encore il culpabilisait ! Il disait assumer la conséquence de ses actes mais en réalité, il était tellement terrorisé qu'elle lui en veuille à mort qu'il n'arrivait pas à ce dire que ... il avait eu raison de partir. Il avait peur de la réaction de sa femme, pire encore il ne ce rendait pas compte à quel point il lui avait fait du mal, à quel point elle remettait tout en question à cause de ce voyage. Il allait bientôt en avoir le cœur net puisque le taxi venait de s'arrêter devant chez eux. Il mit un certain temps avant de rentrer puisqu'il avait à la fois hâte et en même temps il était paniqué. Poussant la porte, il laissa ses affaires dans l'entrée avant de ce diriger vers le salon, mais il n'y avait personne. Ce n'est que quelques instant plus tard qu'il vit enfin Grace descendre les escaliers avec Haylee dans les bras déjà impatiente de venir de retrouver son père. Croisant également le regard de sa femme, William lui adressa un sourire sincère avant qu'elle ne déposer Haylee au sol et qu'elle vienne le rejoindre en courant autant qu'elle le pouvait. - Viens là ma princesse ! Dit il en ce baissant pour l'attraper lorsqu'elle ce jeta dans ses bras pour la serrer contre lui et l'embrasser. Bon sang qu'est ce qu'elle lui avait manqué sa princesse. - Tu ma manqué ma puce ! Et tu sais quoi j'ai même un cadeau pour toi ! Reculant doucement, la petite avait déjà hâte de savoir de quoi il s'agissait mais avant, il comptait bien saluer sa femme qui maintenait toujours cette distance. La fixant tous en ce redressant alors que Haylee ce dirigeait dans l'entrée pour aller chercher elle même son cadeau, William s'approchait enfin de sa femme. - Bonsoir ... Mais après ça il ne voulait pas ce contenter d'un "bonsoir". Tendant les bras vers elle, il s'approcha pour la serrer dans ses bras même si ce câlin n'avait vraiment rien de chaleureux. - Tu m'as manqué ! Dit il en la serrant contre lui avant de finalement reculer et plonger son regard dans le sien, 'y perdant pendant quelques seconde jusqu'à entendre la petite voix de Haylee dans l'entrée. - Papa ! Ou mon cadeau ! Détournant les yeux il reprit légèrement ses esprits avant de reprendre. - J'arrive ma puce, on va l'ouvrir ton cadeau !Dit il en reculant doucement tout en reposant son regard sur sa femme. - Je suis content de te voir ! Mais ... ça ne semblait vraiment pas réciproque.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de septembre.
avatar
LOVE GAME @ du mois de septembre.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6485
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: I need you, i miss you, i love you ღ GRAAL Sam 20 Mai - 16:11


 

 
 


« I need you, I miss you, I love you.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Elle aurait aimé n’en avoir rien à faire. Elle aurait aimé être indifférente à ce voyage. Mais si elle l’avait été, cela aurait été plus inquiétant encore de sa part. C’était parce qu’elle l’aimait autant qu’elle était aussi touchée. Ce n’était pas quelque chose qu’elle pouvait contrôler. Elle n’était pas en colère contre lui… Ça aurait été tellement plus facile qu’elle soit en colère. Elle aurait crié un bon coup, et ce serait passé. Mais c’était beaucoup plus difficile d’oublier qu’elle était blessée. Elle ne maitrisait pas la souffrance très bien, pas du tout même. Elle avait tendance à s’y enfermer, ou au contraire à la fuir… Dans tous les cas, ça la rongeait. Plus encore si elle gardait tout pour elle comme c’était le cas en ce moment. Elle n’avait pas vraiment eu d’autre choix durant la semaine en réalité. Elle ne pouvait pas parler à William de ce qu’elle ressentait alors qu’il se situait à des centaines de kilomètres d’elle. Mais elle ne pouvait pas non plus faire comme si de rien n’était. Elle ne pouvait pas rire avec lui, le taquiner ou l’aguicher comme elle aurait eu tendance à le faire en temps normal. Elle ne pouvait pas faire totalement semblant. Alors elle s’était retrouvée dans cet entre-deux frustrant, instaurant une distance entre eux sans toutefois se confier. Et, au fond, elle n’était même pas sûre d’être capable d’agir autrement une fois face à lui. Elle n’avait aucune idée de la façon dont elle allait réagir. Ce n’était pas tant qu’elle redoutait de dévoiler ce qu’elle éprouvait, c’était surtout que… Cela ne changerait surement pas la situation. Elle connaissait William par cœur. Elle savait que, si elle lui faisait part de ses doutes, il tenterait de la rassurer. Il pouvait culpabiliser aussi comme il avait paru le faire au détour de certains messages. Mais, au fond, cela ne changerait pas ce qu’elle ressentait. Leur amour n’était pas parfait, il ne l’avait jamais été. Et elle avait la sensation désagréable qu’une nouvelle faille était venue le piquer. Cela n’en diminuait pas l’intensité de leur amour mais peut-être que cela le rendait plus fragile. Elle, elle se sentait plus fragile ces derniers jours. Plus morose, plus songeuse, elle avait perdu de son entrain. Heureusement, il y avait sa fille pour lui réchauffer le cœur. Haylee avait elle aussi ressenti le manque de son père durant cette semaine, alors sa mère avait tenté d’être doublement présente pour elle, comme pour compenser ce vide. Mais elle ne pouvait pas remplacer William. Et il suffisait de voir la façon dont la petite fille s’était jetée dans les bras de son père pour s’en rendre compte. Affichant un léger sourire face à la scène qu’ils lui offraient, Grace se rapprochait bien plus lentement, pour les laisser profiter l’un de l’autre, mais aussi parce qu’elle n’était pas d’humeur à lui sauter dans les bras. Mais, se relevant finalement, son mari s’avança lui-même jusqu’à elle pour la saluer. Il finit même par la prendre dans ses bras, une étreinte à laquelle elle répondit rapidement en entourant à son tour ses bras autour de lui. Bon sang… Ça lui avait tellement manqué. Il lui avait tellement manqué. Et c’était réciproque si elle en croyait les mots qu’il venait de prononcer. Elle ne lui répondit pas mais elle le serra quelques instants contre elle, comme pour profiter de sa présence, de son contact, de son odeur… Néanmoins, ils se détachèrent finalement l’un de l’autre alors que leurs regards se croisaient. Elle sentit une impression de gêne l’envahir, sans réellement savoir pourquoi. Peut-être qu’elle n’avait pas envie qu’il décèle en un regard tous les doutes qui l’avaient envahie. Quelque peu soulagée en entendant la voix de leur fille, Grace tourna tout de suite la tête vers elle pour la voir déjà près de la valise de son père, pressée d’avoir son cadeau. Elle était aussi impatiente qu’elle, ça promettait. William lui répondit mais il reportait déjà son attention sur sa femme. Elle lui adressa un très léger sourire alors qu’elle reprenait la parole pour lui répondre. – Moi aussi… Certes, elle n’en avait pas l’air. Elle n’allait pas sauter de joie, elle n’en avait pas le cœur. Mais elle était heureuse qu’il soit là. Soulagée, aussi. – Mon ange, tu ouvres ton cadeau mais après tu vas au lit, d’accord ? – Oui, maman. Mais cadeau d’abord. Affichant un sourire amusé, Grace s’assit sur le rebord du canapé pour laisser faire William. Elle était quelque peu apaisée par la présence de leur fille et… Au fond, elle redoutait d’aller la coucher et se retrouver seule avec lui.




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3762
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: I need you, i miss you, i love you ღ GRAAL Sam 20 Mai - 18:24



~ GRAAL~
"I need you, i miss you, i love you ."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Heureusement que leur fille était là, heureusement qu'elle était là pour détendre un peu l'atmosphère et qu'elle était là pour montrer qu'il avait au moins manqué à quelqu'un. A peine rentré, sa fille c'était jetée dans ses bras en le serrant contre elle, déposant même plusieurs bisous contre sa joue ce qui le faisait sourire et c'était touchant de voir à quel point elle sentait quand il était loin ! Il lui avait réellement manqué et elle était heureuse de retrouver son papa. Contrairement à Grace qui ce tenait toujours en retrait, qui ce contentait de fixer la scène sans vraiment oser s'approcher ou peu être qu'elle n'en n'avait pas envie tout simplement. William comprit que si il voulait la prendre dans ses bras c'était à lui d'aller la chercher pour la serrer contre lui mais qu'elle ne viendrait pas d'elle même. Redéposant sa fille au sol, elle était surtout impatiente de découvrir de la cadeau qu'il lui avait ramené, c'est dingue comme elle ressemblait de plus en plus à Grace et pas seulement pour son impatience. Enfin, William pouvait poser son regard sur elle, Grace ... c'est en la voyant qu'il ce rendait compte combien elle lui avait manqué, bien plus qu'il ne le pensait. Au travers des messages il avait ressenti ce froid et maintenant qu'il était en face d'elle il n'avait qu'une envie c'était de la serrer contre lui. C'est ce qu'il finit par faire, en s'approchant d'elle pour la serrer dans ses bras, lui disant combien elle lui avait manqué. Il n'eu le droit à aucunes réponses mais elle lui rendis son étreinte. Reculant doucement, Will plongea son regard dans le sien en souriant très faiblement, elle essayait de cacher son mal être mais William la connaissait trop bien, il voyait combien elle était mal à l'aise face à lui, combien elle était gêné comme si elle voudrait être ailleurs. Reprenant ses esprits lorsqu'il entendit la voix de leur petite princesse, il ce tourna légèrement pour lui dire qu'il venait, avant de reporter son attention sur Grace. Il était heureux de la retrouver, vraiment ! Reculant tout en déposant sa veste sur le bord du canapé, l rejoint l'entrée ainsi que Haylee pour aller chercher sa valise. - Alors ... ou il est ce cadeau ! Ouvrant sa valise, il sorti le premier paquet, celui pour Haylee. - Merci papa ! dit elle en l'attrapant avant de déchirer le papier pour y trouver sa petite robe, une robe oui ... sa mère lui en offrait tellement que c'était loin d'être original mais elle semblait lui plaisir puisqu'elle avait un grand sourire sur les lèvres. - Comme maman ! Riant en la voyant aussi heureuse, William ne pouvait pas s'empêcher de regarder sa femme, qui ne semblait pas avoir le cœur à tous ça même si elle souriait ... surement touché de voir sa fille comme ça mais elle n'avait vraiment pas le cœur à ça ! Prenant le deuxième paquet qui ce trouvait dans sa valise, il s'installa à côté d'elle avant de lui donner le sien. - Tiens, j'ai eu du mal à trouver mais ... j'espère que ça te plaira ! Dit il avec un tendre sourire sur les lèvres puis reposer son regard sur Haylee qui regardait sa robe tout en essayant de la mettre. - Non ma puce ... tu l’essaiera demain ! Tu va la déchirer comme ça ! Dit il en riant tout en s'approchant de nouveau d'elle pour la serrer dans ses bras. - Bon, je crois qu'il est temps que tu aille au lit ! - Oh non ! Souriant tendrement, il était heureux de retrouver sa fille mais elle avait besoin d'une bonne nuit de sommeil, surtout ses parents avaient besoin de ce retrouver tous les deux puisque visiblement ils avaient beaucoup de chose à ce dire. - Bisou maman ! Dit elle avant de ce diriger vers elle pour lui faire un bisou. - Je vais la coucher ! Puis qu'il n'avait pas eu l'occasion de le faire dernièrement. Alors qu'elle serrait sa robe contre elle, il rejoint la chambre de Haylee avant de la déposer dans son lit et embrasser son front. - Part plus ... papa ? - Non chérie, papa s'en va plus ! Je t'aime ! Dort bien ! La regardant pendant quelques secondes, il finit par quitter la chambre de Haylee pour rejoindre le salon et y retrouver Grace. Posant tout de suite son regard sur elle, il reprit. - Ton ... cadeau te plait ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de septembre.
avatar
LOVE GAME @ du mois de septembre.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6485
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: I need you, i miss you, i love you ღ GRAAL Sam 20 Mai - 19:28


 

 
 


« I need you, I miss you, I love you.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Il lui avait manqué. Bien sûr qu’il lui avait manqué. Elle le lui avait même avoué plusieurs fois durant son séjour. Mais elle ne pouvait pas lui offrir un grand sourire et se jeter dans ses bras avec enthousiasme. Il avait Haylee, pour ça. C’était ce qu’il y avait de merveilleux avec les enfants… Ils étaient les meilleurs pour réchauffer un cœur. Mais leur relation, quant à elle, était bien plus complexe pour que tout soit si simple… Surtout en ce moment. Alors elle se contentait de les regarder, à bonne distance, comme une simple spectatrice de cette scène remplie d’amour. C’était William qui avait fini par se rapprocher d’elle pour la prendre dans ses bras. Mais elle n’avait pas eu besoin de réfléchir pour l’enlacer à son tour et profiter, quelques brèves secondes, de ce contact. Elle avait l’impression que ça faisait une éternité, Grace. Ils se détachèrent finalement l’un de l’autre, créant une sensation de malaise chez elle alors que leurs regards se croisaient. Il la contemplait avec attention alors qu’elle était mal à l’aise plus qu’autre chose. Elle avait tout de même répondu à William en lui disant qu’elle aussi, elle était contente de le voir. Elle ne voulait pas gâcher son retour, vraiment pas. Mais c’était difficile de tout oublier. Elle trouva une porte de sortie pour mettre fin à cet instant grâce à sa fille qui, aussi impatiente qu’elle, réclamait son cadeau avec empressement. Les yeux posés fixement sur elle, la jeune femme la regardait ouvrir son cadeau avec tendresse. Elle sentait bien le regard de son mari sur elle, et c’était précisément pour cette raison qu’elle ne déviait pas le sien de Haylee. Un sourire attendri apparut sur son visage en entendant celle-ci s’exclamer comme maman alors qu’elle découvrait la robe offerte par son père. Le petit bébé qu’elle était encore il y a quelques mois était devenue une véritable petite fille. Et elle semblait prendre plaisir à imiter sa mère, ce qui faisait tout drôle à Grace. L’admiration qu’elle lui portait la touchait d’une manière difficilement explicable. Mais elle sortit de ses pensées en sentant soudain Will s’approcher d’elle pour lui tendre… Son cadeau. Elle savait qu’il voulait lui en offrir un. Il le lui avait dit, et puis même sans l’en informer, elle aurait pu le deviner de sa part… C’était tout à fait son genre. Mais elle fut comme surprise toutefois, ou peut-être troublée. Elle n’avait pas l’impression que c’était véritablement le moment pour qu’il lui offre un cadeau. Attrapant tout de même le paquet, elle esquissa l’ombre d’un sourire à son attention. – Merci… Le remerciant simplement, elle se tourna à nouveau vers Haylee, déjà prête à essayer sa nouvelle robe. Hum, oui, décidément, elle commençait à lui ressembler un peu trop. Mais les deux parents étaient d’accord pour dire qu’il était temps qu’elle se couche. Elle était encore trop jeune pour veiller davantage, elle devrait même déjà dormir. Mais elle avait l’air si heureuse de retrouver son père. Regardant la petite fille s’approcher d’elle pour l’embrasser, elle déposa un baiser contre sa joue. – Bonne nuit ma puce. La regardant partir dans les bras de William, la belle blonde se retrouva toute seule quelques instants. Elle soupira doucement avant de poser le paquet offert par son mari sur le canapé. Elle se sentait encore plus confuse maintenant qu’il était revenu. Elle était partagée entre tellement de sentiments contradictoires entre eux qu’elle ne savait plus comment agir. Elle aurait voulu sortir prendre l’air quelques minutes mais ce n’était pas le moment. Elle finit par se lever pour s’approcher de leur bar et en sortir une bouteille de vin. Elle s’en servit un verre avant d’en boire quelques gorgées. Ce ne fut qu’à ce moment-là qu’elle entendit William redescendre pour lui faire à nouveau face. A sa question, elle tourna la tête vers le paquet, qu’elle n’avait pas pris la peine de déballer. – Je ne l’ai pas encore ouvert… avoua-t-elle avant de retourner jusqu’au canapé pour s’exécuter. Elle n’en avait pas follement envie mais elle ne voulait pas le blesser alors qu’il tentait un geste envers elle. Elle posa son verre pour attraper le paquet qu’elle ouvrit avant d’en sortir une sublime robe en soie. Elle eut seulement besoin d’effleurer le doux tissu pour reconnaître sa provenance. La fashionista en elle aurait dû s’émerveiller, elle se serait émerveillée en temps normal mais elle n’y avait pas le cœur ce soir. – Elle est magnifique... Merci. dit-elle en relevant les yeux vers lui avec un petit sourire sur le visage. Elle ne souriait pas comme d’habitude, elle ne le regardait pas comme d’habitude. Même le ton de sa voix était plus posé, plus calme que d’ordinaire. Reposant la robe sur la table, elle prit à nouveau la parole. – Ton vol, ça allait ? Tu n’es pas trop fatigué ?




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3762
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: I need you, i miss you, i love you ღ GRAAL Sam 20 Mai - 20:13



~ GRAAL~
"I need you, i miss you, i love you ."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] C'était très froid entre eux, bien trop froid pour que William ne ce doute de rien. Mais il savait déjà pourquoi elle était aussi froide, en faite il n'était pas surprit de sa réaction il s'y attendait même à la seconde même ou il avait quitté la maison pour partir avec Cléo alors il n'était pas du tout surprit. Il ce contentait surtout de faire avec et de ne lui poser aucunes questions. En faite, il comprenait ... pendant leur conversation par sms, la jeune femme avait également montrée cette distance, ce froid, ce n'était pas nouveau pour lui, au contraire il s'y attendait. Mais ce n'était pas pour autant que ça ne faisait pas mal ! Au contraire ! C'était douloureux qu'elle le fuit de cette façon mais pouvait il lui en vouloir ? Il tentait de croiser son regard, il tentait de croiser son regard, il tentait de ce rapprochait d'elle mais tous ce qu'il avait en échange c'était sa fuite ... elle fuyait oui ! Reportant son regard sur sa fille, même lorsqu'il lui tendis son cadeau elle ne lui adressa qu'un vague sourire avant de détourner les yeux pour les reposer sur sa même sans même prendre la peine de l'ouvrir. Baissant le regard, presque blessé, William ne dit rien, il prenait simplement son mal en patience. Il était clair qu'ils avaient besoin de parler tous les deux, il fallait qu'ils s'expliquent et rapidement. Mais ils ne pouvaient pas le faire devant Haylee ! Il n'était même pas sur qu'ils puissent en parler ce soir ! En tous cas, la petite princesse semblait heureuse d'ouvrir et découvrir son cadeau, heureuse d'avoir une robe pour faire comme mère. Elle était vraiment trop mignonne cette petite fille ! Sa princesse ... elle ressemblait de plus en plus à sa mère. Elle tentait même de mettre sa robe comme pour voir ce que ça pourrait donner sur elle ! Mais il était plus que temps pour elle d'aller ce coucher et passer une bonne nuit de sommeil. William ce chargea même de l'accompagner dans sa chambre pour la coucher et passer quelques instants avec elle avant d'aller retrouver sa femme dans le salon. Maintenant qu'ils étaient tous les deux ils allaient pouvoir parler à condition que Grace soit d'humeur. A son retour, elle était en train de ce servir un verre, sentant déjà qu'elle en aurait surement besoin mais elle n'avait toujours pas prit le temps d'ouvrir son cadeau. - Oh ... d'accord ... Répondit il en baissant doucement le regard tout en ce rapprochant du canapé. Seulement, elle s’exécuta ... attrapant le paquet elle l'ouvrit avec délicatesse pour en sortir la belle robe qu'il avait choisi pour elle en soie. Il avait eu du mal à faire con choix mais il espérait vraiment que ça allait lui plaire. Mais encore une fois, celle ce montra froide en lui disant tout de même qu'elle la trouvait magnifique. - Je t'en pris ! Je suis ... content qu'elle te plaise ! Glissant ses mains dans ses poches tous en baissant doucement la tête sans ajouter quoi que ce soit, il restait là, planté comme si il était intimidé par sa présence ! Il était surtout mal à l'aise et il détestait ce genre de situation. Reposant la robe sur la table sans vraiment y accorder de l’intérêt, la jeune femme reprit en lui demandant comment c'était passé son vol. Relevant la tête vers qu'elle qu'à cet instant il reprit - Ça va ... c'était long mais ça va ! Un petit peu mais j'ai connus pire ! Ouais ... bien pire que ça ! - Grace ... tu veux qu'on en parle ? Non parce que là il y avait clairement un malaise ! Et ils étaient plus que temps qu'ils en parlent !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de septembre.
avatar
LOVE GAME @ du mois de septembre.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6485
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: I need you, i miss you, i love you ღ GRAAL Sam 20 Mai - 21:23


 

 
 


« I need you, I miss you, I love you.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Cette froideur, c’était certainement la pire réaction à subir de sa part. Cela n’arrivait pas souvent. Quand ils s’en voulaient avec William, elle pouvait se mettre en colère, se montrer bien plus peste ou même fuir toute conversation… Mais elle se révélait froide bien plus rarement. C’était lorsqu’elle était blessée, lorsqu’elle doutait. Et c’était peut-être bien la chose la plus dangereuse pour son couple. Mais elle ne pouvait pas faire autrement, Grace. Ce n’était pas comme si elle faisait exprès de mettre de la distance entre eux pour le punir ou lui montrer qu’elle lui en voulait. Pas du tout. Elle ne parvenait simplement pas à passer au-dessus de ses sentiments. Elle ne pouvait pas lui offrir un grand sourire ou aller lui voler un baiser passionné. Elle n’en avait pas le cœur, pas l’envie. Elle ne pouvait pas faire comme si tout allait bien dans leur couple alors que ce n’était clairement pas le cas. Tout ce qu’elle pouvait tenter de faire, c’était d’en parler avec William. Une simple conversation n’ôterait probablement pas les sentiments néfastes qui l’avaient envahie depuis leur dispute. Mais elle pouvait au moins mettre les choses à plat. Grace en avait conscience bien qu’elle appréhendait quelque peu cette discussion. Elle n’avait pas envie de se disputer avec lui, pas encore. Seulement le sujet était sensible, et elle impulsive. Alors elle ne savait pas si elle serait capable de se contenir selon le discours qu’aurait son mari face à elle. Elle était quelque peu tendue bien que, en apparence, elle paraissait extrêmement calme. Elle s’était servie un verre dont elle buvait déjà quelques gorgées en attendant le retour de William qui ne tarda pas à la rejoindre. Il lui parlait de son cadeau… Et elle se sentait presque coupable de ne pas avoir daigné l’ouvrir. Alors elle partit le récupérer pour s’exécuter aussitôt. C’était ça, le problème. Elle tentait, autant qu’elle le pouvait, d’éviter de le blesser. Alors même que c’était elle, en l’occurrence, celle qui était blessée. Le truc, avec Grace, c’est qu’elle n’était pas quelqu’un d’altruiste ou qui avait le cœur sur la main avec les gens. Elle était présente pour ses proches, évidemment. Mais elle se fichait des états d’âmes des autres, elle ne s’en préoccupait pas. Elle pouvait paraître égoïste, elle l’était parfois un peu. Mais il ne lui semblait pas qu’elle l’était, avec William. Il était la seule personne au monde, avec leur fille, qu’elle faisait passer avant tout, même avant elle parfois. Elle manquait de tact, elle pouvait s’avérer virulente dans ses propos. Mais à l’instant où elle savait que l’une de ses actions pouvait blesser l’homme qu’elle aimait, elle évitait de le faire. Et ce n’était pas ce qu’il avait fait en partant avec Cleo alors qu’il assurait lui-même qu’elle aurait raison de lui en vouloir, alors qu’il lui avouait qu’il serait lui-même devenu fou à sa place si la situation était inversée. Mais peut-être qu’elle en attendait trop de sa part, peut-être qu’elle avait sous-estimé l’importance de ses sentiments pour sa meilleure amie. Il aimait assez Cleo pour partir avec elle en dépit de sa femme alors… Oui, elle avait surement sous-estimé leur amitié. Ou alors, c’était leur amour qu’elle avait trop estimé. Enfin, bref. Tout cela pour dire qu’elle avait le cœur un peu trop lourd ce soir pour s’extasier devant un simple cadeau, aussi beau soit-il. Il ne pouvait pas s’attendre à ce qu’elle change soudain d’attitude grâce à son cadeau. Elle n’était pas aussi superficielle que ça. Elle avait tout de même pris la peine de préciser qu’elle trouvait la robe magnifique ainsi que de remercier William. Reposant le tout sur la table, elle tenta tout de même de discuter quelque peu avec lui. Elle hocha la tête à sa réponse, s’apprêtant à reprendre la parole mais il la prit de court. Tu veux qu’on en parle ? Pour être direct, ça l’était. Elle n’avait pas vraiment envie de lui prendre la tête tout de suite, alors qu’il revenait à peine d’un long voyage. Mais il avait surement du mal à supporter cette ambiance pour en venir si vite au fait. Hésitante, elle ne savait pas vraiment quelle réponse lui donner. – Euh, je suppose que oui… dit-elle finalement en se laissant tomber contre le canapé. Sauf qu’elle ne savait pas réellement comment débuter cette conversation. Elle pensait qu’ils en parleraient naturellement, et non pas qu’elle devrait se confier de but en blanc. – Je ne sais pas trop quoi te dire en fait… Je n’ai pas envie qu’on se dispute, et je ne sais pas si… Tu comprendrais. avoua-t-elle, son regard plongé dans le sien.




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3762
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: I need you, i miss you, i love you ღ GRAAL Dim 21 Mai - 11:54



~ GRAAL~
"I need you, i miss you, i love you ."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] La présence de Haylee avait quelques chose de rassurant, elle rendait l'ambiance beaucoup moins tendu ... seulement maintenant qu'elle n'était plus là, ils étaient là tous les deux à ce fixer sans savoir comment ils devaient ce parler. William n'aimait pas ce genre de relation entre eux ! Il avait même horreur de ça ! Il préférait même quand ils ce disputaient clairement, quand ils s'hurlaient dessus plutôt que cette distance, cette froideur ... il n'aimait pas quand elle était distante de cette façon parce que ça ne présageait rien de bon ! En même temps William savait pourquoi elle ce montrait aussi froide avec lui, il le savait mais il attendait qu'ils en parlent réellement pour régler ce problème. Seulement, comment aborder le sujet sans la braquer ou s’engueuler. Une chose est claire, il ne voulait pas ce disputer avec elle ! Il avait horreur de ça et il ne comptait pas le faire ce soir ... ce n'était pas un règlement de compte entre eux mais plutot essayer de ce comprendre et réparer les erreurs comme il était possible de le faire. Dans cette histoire, William savait qu'il était le fautif, c'était de sa faute si elle était comme ça ... parce qu'entre sa meilleure amie et sa femme il avait fait le mauvaise choix et maintenant il culpabilisait, mais est ce vraiment ce qu'elle veut de lui ? C'était trop tard maintenant et désormais William ne pourrait pas vraiment s'excuser, mais juste attendre que ça passe. La regardant ouvrir son cadeau, la robe semblait lui plaire mais sans plus. Bon, là il était plus que temps d'aborder le sujet et William ne passa pas par quatre chemins pour lui dire ... il fallait qu'ils parlent ! Et la jeune femme semblait assez d'accord avec cette idée puisqu'elle était d'accord pour ... seulement par ou commencer ? Comment ? Lui non plus ne le savait pas mais dans tous les cas, il n'avait pas envie de s'emporter et il espérait qu'elle non plus. Restant devant elle, William la fixait sans rien dire de son air toujours tendre. - Je veux pas qu'on ce dispute non plus ! Mais dit moi ... ce qui te passe par la tête, je t'écoute et je vais pas m'énerver ou hausser le ton, je te le promet. S’installant en face d'elle, William la fixait droit dans les yeux dans l'attente qu'elle lui parle, il s'attendait à tous mais ce soir il ce montrerait plus compréhensif et moins réprobateur. - Je sais que tu m'en veux ! Et je comprend tous à fait que ... tu sois en colère contre moi. Mais sache que ... quand j'étais là bas je n'ai pas cessé de penser à toi ! Mais est ce que ça excuse vraiment tous ? Non ! Bon sang non ça n'excuse pas tout. Baissant doucement la tête il reprit. - Mais je sais que ... ça ne change rien au fait que je soit parti ! Alors, Dit moi ce que tu ressent Grace !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de septembre.
avatar
LOVE GAME @ du mois de septembre.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6485
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: I need you, i miss you, i love you ღ GRAAL Dim 21 Mai - 16:03


 

 
 


« I need you, I miss you, I love you.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Ils allaient parler. Enfin, après tout ce temps, ils allaient tenter de mettre ensemble les choses à plat. Elle n’avait aucune idée de l’issue qu’aurait leur conversation, Grace. Elle ne savait que trop bien combien ils avaient tendance à vite s’emporter lorsqu’ils n’étaient pas d’accord. D’autant plus que, cette fois, ses émotions étaient plus vives que d’ordinaire, parce qu’elle se sentait personnellement blessée. Elle avait remis beaucoup de choses en question. Et il n’était pas certain que William sache entendre ce qu’elle avait à lui dire. Elle lui avouait d’ailleurs qu’elle ne savait pas comment aborder ce sujet épineux, notamment parce qu’elle craignait de se disputer une nouvelle fois avec lui. Ce n’était pas ce qu’elle voulait, et si elle se fiait à ses paroles, il ne le voulait pas plus qu’elle. Il lui promit même qu’il ne s’énerverait pas. Il avait cet air tendre sur le visage, rassurant. Alors elle hocha doucement la tête comme pour lui faire comprendre qu’elle le croyait avant qu’il ne vienne s’installer face à elle. Sauf qu’il prit de nouveau la parole lui-même. Et, déjà, elle sentait une pointe d’agacement l’envahir. Elle n’était pas en colère, bon sang. Elle lui avait dit plusieurs fois qu’elle ne lui en voulait pas… Ne comprenait-il pas simplement qu’elle était blessée ? Ne voyait-il vraiment pas la différence entre sa souffrance et sa colère ? Mais, merde, il était son mari. Il la connaissait depuis près de vingt ans… Et il ne savait toujours pas faire la différence entre ses réactions ? Visiblement, non, il ne savait pas. Elle aurait bien aimé être simplement en colère. Elle ne serait pas si triste depuis une semaine. Et l’entendre dire qu’il n’avait pas cessé de penser à elle, cela n’arrangeait certainement pas les choses. D’abord, parce qu’elle ne voyait absolument pas le rapport. Elle n’allait pas s’attendrir ou s’émouvoir parce qu’il se serait mis à penser à elle. Elle n’était pas dans l’attente folle des miettes d’amour qu’il pourrait lui donner, surtout qu’elle aussi, elle n’avait pas cessé de penser à lui. Surement plus que le contraire, d’ailleurs. A vrai dire, elle ne le croyait pas vraiment. Il avait passé une semaine entière à l’autre bout du monde en compagnie de sa meilleure amie… Alors elle voulait bien croire qu’il avait eu quelques pensées pour elle. Mais il n’avait surement pas passé tout son temps à le faire. Dans ce cas, il aurait simplement pris la décision de revenir plus tôt, par envie, et non pas pour elle. Enfin, bref. C’était mal parti puisque ses propos la heurtaient déjà. Elle retint toutefois un soupir, ou une quelconque réaction. Elle voulait essayer de rester calme, au moins le temps de lui exposer ce qu’elle ressentait. Peut-être que là, il comprendrait. Prenant une petite inspiration, Grace resta silencieuse quelques secondes encore, comme pour trouver ses mots. Mais elle n’avait pas besoin de réfléchir véritablement, elle devait se contenter de dire ce qu’elle avait sur le cœur. – Je ne suis pas en colère. Si j’étais en colère, je ne serais pas là face à toi, à essayer de discuter. Il savait pertinemment qu’elle était pire qu’une tornade, lorsque la colère la gagner. Alors que, ce soir, elle était vraiment calme. Mais, reprenant la parole rapidement, elle ajouta alors. – Je suis blessée, William. Et ce n’est même pas à cause de ce voyage en soi, c’est… Tu t’es tellement inquiété de ce que ta « meilleure amie » pouvait ressentir, que tu n’as même pas pensé à ce que moi, j’éprouverais… Elle sentait déjà l’émotion l’envahir. Prenant une nouvelle inspiration, la belle ne lui laissait pas le temps de répondre, pas encore. Elle était loin d’avoir terminé. – Si tu veux la vérité, je ne comprends même pas comment tu as pu vouloir partir alors que tu disais toi-même que tu l’aurais mal pris à ma place… Je sais que je ne suis pas parfaite. Je fais des erreurs aussi, mais je n’aurais jamais fait quelque chose de si important si je n’avais pas envie que toi, tu le fasses…. Je ne sais pas, c’est comme quand j’ai vu que tu étais inquiet pour Billy, j’ai coupé court à toute relation avec lui parce que c’est ce que j’aurais aimé que tu fasses à ma place… Et crois-moi, ce n’est pas la seule fois où c’est arrivé. Cette fois, bien qu’il l’ignorait, elle parlait de Killian. – Toi, tu es parti en connaissance de cause alors que tu avais toi-même admis que tu le vivrais mal si la situation était inversée. Et je ne voulais pas que tu restes pour éviter mes réactions, je voulais que tu restes parce que ça te semblait normal pour notre couple, pour nous. Elle avait la gorge nouée, la voix moins claire que d’ordinaire. C’était difficile pour elle de confier tout ce qu’elle éprouvait, ça l’était toujours. Mais, en même temps, elle se libérait d’un certain poids. Reprenant une nouvelle inspiration, elle conclut finalement après tout ce long monologue. – Maintenant, ce qui est fait est fait et… Non, je ne t’en veux pas. Seulement j’ai cette sensation désagréable que… On n’est pas sur un pied d’égalité, toi et moi… Et encore, c’était un euphémisme.




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

I need you, i miss you, i love you ღ GRAAL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-