AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 I need you, i miss you, i love you ღ GRAAL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3583
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: I need you, i miss you, i love you ღ GRAAL Dim 21 Mai - 18:55



~ GRAAL~
"I need you, i miss you, i love you ."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Ils allaient parler et William n'imaginait pas à quel point sa femme avait beaucoup de chose à lui dire. Mais il tiendrait parole, il ne voulait pas s'emporter, il ne voulait pas non plus qu'ils ce disputent alors il prendrait les choses telles qu'elles l'étaient sans s'énerver. Il était tellement loin de ce qu'il imaginait ... lui qui pensait qu'elle lui en voulait, ou qu'elle était en colère ... ce n'était pas du tous le cas mais Grace n'allait pas tarder à lui expliquer son ressenti. Assis en face d'elle, il la fixait, d'un air calme, il était également silencieux et attendait simplement qu'elle lui parle à son tour, qu'elle lui dise ce qu'elle ressente vraiment. En premier, la jeune femme lui affirma qu'elle n'était pas en colère contre lui puisqu'elle était là ! C'est vrais ! Si Grace était en colère elle aurait forcément une façon d'être beaucoup plus violente, hors ... là ce n'était pas du tout le cas puisqu'elle était assise en face de lui dans le plus grand des calmes. Hochant simplement la tête, il ce pencha légèrement en avant, posant ses coudes contre ses cuisses pour la regarder sans ajouter un mot. Devait il ce préparer au pire ? Puis elle commença à lui expliquer. Elle était blessée ! Pour la simple et bonne raison qu'il était tellement inquiet pour sa meilleure amie qu'il n'avait pas prit la peine de prendre en compte les sentiments de sa femme, sa propre femme. Bordel ... sur ce coup là il avait vraiment agir comme le dernier des égoïstes ... il n'avait vu que l’agression de Cléo, son mal être ... mais il n'avait pas imaginé à quel point sa propre femme ce sentait mal elle aussi. Hochant une nouvelle fois la tête pour lui faire comprendre qu'il comprenait ce qu'elle voulait dire, il baissa doucement la tête comme si il était incapable de la regarder, comme si c'était trop dur de soutenir son regard. Il ne s'attendait pas ce qu'elle lu dise ce genre de chose ! Pendant toute sa vie, depuis qu'ils étaient mariés, William c'était promit de ne jamais lui faire du mal aussi bien physiquement que moralement, mais à croire qu'il le faisait en permanence ... Perkins, Billy, et cette histoire ... était il réellement en train de ce détourner d'elle ? C'était pas finit, elle était blessé parce le pire c'est qu'il avait conscience de ses erreurs mais ce n'était pas pour autant qu'il ne le faisait pas. A croire qu'il ne savait pas trouver un juste milieu, elle aurait aimé qu'il reste non pas pour elle ! Mais parce qu'il avait jugé bon de le faire ! Et encore une fois il ne l'avait pas fait ! Il ne c'était pas rendu compte à quel point il avait fait du mal autour de lui, combien il avait fait du mal à sa femme. Il en prenait conscience oui parce qu'elle lui disait maintenant seulement ... le mal était déjà fait. Mais au moins Grace venait de ce confier à lui, elle lui faisait part de ses sentiments et c'était assez rare, elle ne montrait jamais rien, il ne la regardait pas mais il pouvait entendre combien elle ce sentait mal rien qu'au son de sa voix, si tremblante, si nouée ... c'était difficile pour elle d'en parler. Elle avait la sensation qu'ils n'étaient plus sur le même pied d'égalité tous les deux. Que lui avait tous les droits alors qu'elle pas du tout ? Qu'il avait le droit de faire ce qu'il voulait alors qu'elle devait avoir son autorisation pour le faire ? Merde ! Il était vraiment en train de devenir ce genre de mari ? Celui qui fait ce qu'il veut sans que sa femme puisse le faire en retour ? Lui aussi il avait fait des sacrifices pour elle ... il avait prit des décisions ! "Ah oui ? Quel genre de sacrifice ? Quel genre de choix ?" [...] Ben il n'y en avait pas tant que ça en faite contrairement à elle ! Tous les hommes qu'elle avait pu rayer de sa liste d'amis parce que ça ne convenait pas à Monsieur, toutes les habitudes qu'elle avait qu'elle avait également changé pour lui, leur façon de vivre ... même elle il avait tenté de la changer en engageant Perkins ! Passant ses mains contre son visage, il avala difficilement sa salive avant de reprendre sans lever les yeux vers elle, jouant avec l’alliance qu'il portait à son doigt. - Whoa ... j'imaginais pas que ... je te faisais du mal à ce point Grace ! Il avait la gorgé nouée, il sentait même l’émotion le gagner sans savoir quoi lui dire. - Je ... me rendais même pas compte que tous ça ! Ça te faisais du mal ! Je me rendais même pas compte que je te traitais mal ! Ce n'était pas pour la faire culpabiliser ou ce faire plaindre mais il s'en rendez compte, tous ce qu'elle venait de lui dire, c'était comme si elle venait de lever le voile sur une vérité qu'ils ce cachaient depuis bien trop longtemps. - Tu as raison ! On est plus du tous égale toi et moi ! Reprit il enfin en relevant les yeux vers elle avant de reprendre. - Il faut que ça change ! Ce qui est fait est fait oui ... mais j'ai pas envie que ça ce reproduise ! Détournant une nouvelle fois le regard, il finit par ce lever de son siège commençant déjà à faire les cents pas dans la pièces. Puis il finit par s'approcher d'elle, s'asseoir à ses côtés puis saisir sa main dans la sienne. - Je m'en rendais pas compte Grace ! Mais pourtant tu as fais tellement de sacrifices pour moi, pour me faire plaisir et en retour ... tu n'a eu droit qu'à de l'ignorance et de souffrir ! Je sais pas quoi te dire pour que ça change ! Il était sincère, seulement la question c'était ... comment changer ça ? Pouvaient ils seulement changer quoi que ce soit ? Était il comme ça depuis toujours ? Lâchant doucement la main de la jeune femme, il ce détourna légèrement d'elle pour fixer le vide. - Je m'en veux tu n'imagine pas à quel point ! Dit il d'un air sérieux avant de passer une nouvelle fois ses mains contre son visage. - Je me sens tellement ... c'est comme si tu me faisais prendre conscience de cette réalité que je refuse de voir. J'étais aveuglé par le mal être de Cléo, j'avais tellement peur pour elle que je n'ai même pas fait attention à toi ! Ma propre femme ... tu as raison ! Relevant les yeux sans pour autant la regarder il reprit. - Je pensais que tu m'en voulais uniquement parce que tu avais peur qu'il ce passe quelques chose entre nous, de la jalousie ... mais j'étais tellement loin de la réalité ! Je pensais que ça passerait avec le temps, que tu comprendrais que tu n'as pas de raison d'être jalouse mais ... bon sang c'était tellement plus que ça ! Ce tournant de nouveau vers elle il reprit. - Je suis désolé Grace, je suis vraiment désolé ! Je suis allé trop loin et ... ça n'excuse en rien ce que je t'ai fais ! Je déteste te faire du mal ! Et pourtant je t'en fais constamment ! Alors quoi ? Que devait il faire pour que ça change ? La quitter ? Non, ils ne pouvaient pas atteindre de telle extrémité sauf si c'est ce qu'elle voulait mais ... non ! - Je te remercie de m'avoir dit tous ça ! De m'avoir parlé, parce que ... je veux que ça change ! Je n'ai pas le droit de te changer Grace alors il faut que ... je change ! C'était facile de le dire, elle pouvait même penser que ce n'était que des paroles en l'air et pourtant il était sérieux mais ... pourquoi devrait elle le croire. - J'ai toujours étais comme ça avec toi ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6135
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: I need you, i miss you, i love you ღ GRAAL Lun 22 Mai - 19:44


 

 
 


« I need you, I miss you, I love you.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




William était resté silencieux tout au long de son discours. Il avait parfois plongé son regard dans le sien, mais la plupart du temps, il détournait les yeux ailleurs. Comme si la regarder était devenu insoutenable. Il était difficile pour la jeune femme de deviner ce que ses paroles provoquaient en lui. Elle ne parvenait pas à savoir s’il était  surpris, touché ou même agacé par tout ce qu’elle lui confiait. A dire la vérité, elle n’y avait pas réfléchi en parlant, elle s’était contentée de lui ouvrir son cœur. Qu’il soit d’accord ou non, qu’il soit réceptif ou non, il valait surement mieux qu’il sache de toute manière. Quelque chose s’était, comme, brisé en elle avec cette histoire. Elle avait la sensation cruelle d’être prête à tout pour un homme qui n’était pas fichu de prendre en compte ses états d’âme, ni même de les écouter. Elle avait le sentiment plus douloureux encore qu’en fin de compte, elle l’aimait bien plus qu’il ne l’aimait. Et ça, à vrai dire, c’était la première fois qu’elle ressentait une chose pareille depuis le début de leur histoire. Alors, bien sûr, son esprit amoureux avait tendance à croire qu’il ne pouvait pas l’aimer autant que le contraire. Mais elle n’avait jamais eu l’impression qu’elle en faisait plus pour lui, elle n’avait jamais eu l’impression de se sacrifier pour lui alors que lui ne le faisait pas de son côté. Elle n’avait jamais eu l’impression de tout donner à un homme incapable d’en faire autant. Jamais, avant ces derniers jours. Et c’était, au-delà de ce voyage, ce qui lui faisait réellement du mal. Alors, bien sûr, son idiote de fierté avait tendance à lui dire qu’elle devrait en faire de même, qu’elle devrait elle aussi poursuivre sa vie comme il le faisait, sans le prendre en considération. Elle avait même été tentée de le faire volontairement. C’est vrai, après tout, pourquoi pas ? Elle avait renoncé à des amis, pour lui. Elle avait réduit son mode de vie effréné pour lui. Elle pouvait tout aussi bien suivre ses envies sans plus se préoccuper de ce qu’il éprouverait… Ça, c’était ce que sa fierté lui disait, oui. Mais, au fond d’elle, la jeune femme savait que ce n’était pas une solution. Elle ne pouvait pas faire ça, absolument pas. Elle était incapable de lui faire du mal, pas consciemment en tout cas. Et elle se détestait encore plus d’être aussi faible, avec lui, alors même qu’il avait été capable d’en faire autant. Peut-être qu’elle l’aimait trop, bien trop… Son amour pour William était insensé, déraisonnable. Elle le savait depuis longtemps déjà. Elle avait pratiquement été jusqu’à vendre son corps à un autre homme, pour lui. Elle avait mis sa vie, et celle de leur bébé en danger, pour lui. Mais, à l’époque, elle n’avait pas douté un seul instant qu’il en aurait fait autant pour elle. Il avait déjà pris une balle pour elle, il avait aussi failli mourir noyé pour elle… Leur amour n’était plus à prouver… Elle le croyait en tout cas. Jusqu’à ce que tous ces doutes l’envahissent et que, finalement, elle se demande…. L’aimait-il toujours autant ? Etait-il toujours capable de tout pour elle ? Il n’avait même pas été capable de penser à elle, la chose la plus naturelle, la plus instinctive dans un couple. Au fond d’elle, au-delà de tous ces doutes, elle avait surtout cette peur grandissante en elle… Celle qu’il l’aimait moins qu’avant. C’était peut-être idiot, peut-être fou mais c’était arrivé à tellement de couples… Et le leur n’était pas au-dessus des autres. Ils s’étaient déjà crus à l’abri une première fois, elle avait appris la leçon. Elle avait changé au fond, Grace. En bien. Elle avait grandi, elle avait mûri. Elle prenait des décisions qu’elle n’aurait peut-être pas prises, quelques années plus tôt. Elle avait envoyé balader William lorsqu’il se plaignait de sa relation avec cet autre William, avec Michael aussi… Mais elle ne réagissait plus comme ça du tout, avec Killian ou Billy. C’était peut-être parce qu’elle avait manqué de le perdre pour de bon, peut-être parce qu’elle était devenue maman… Ou peut-être simplement qu’elle apprenait, tout doucement. Elle n’avait cessé de s’améliorer pour lui. Elle voulait lui donner le meilleur d’elle, pas par obligation mais simplement parce qu’elle avait envie d’être meilleure quand elle était avec lui. Même la façon dont elle était en train de se confier à son mari, elle n’aurait pas été capable de le faire, trois ans plus tôt.  Pourtant, cela faisait du bien. Du bien et du mal à la fois. Mais restait à savoir ce que ça allait lui faire, à lui.

Encore quelque peu chamboulée par ses confessions, elle le contemplait. Les yeux rivés sur lui, elle l’observait tourner nerveusement l’alliance autour de son doigt sans la regarder. Il semblait  nerveux, mal en fait. Ses premiers mots la surprirent. Elle ne s’attendait pas à cette réaction-là. Elle aimait son époux plus que tout mais elle savait qu’il ne se remettait pas en question facilement. Pourtant, là, c’était ce qu’il était en train de faire. Il prenait conscience qu’il la blessait, qu’il la traitait mal. Elle n’irait pas jusque-là, Grace. Il savait aussi être merveilleux avec elle… Mais il ne s’était pas attardé autant qu’il l’aurait dû sur ses sentiments cette fois, c’était certain. C’était peut-être sa faute, peut-être que si elle ne gardait pas tout pour elle si souvent, il pourrait mieux réagir. Elle avala difficilement sa salive en l’entendant confirmer qu’ils n’étaient plus sur un même pied d’égalité… C’était encore plus douloureux, parce que cela ne rendait que plus réelles ses craintes. Et, en même temps, elle était soulagée qu’il ne nie pas, soulagée qu’il voie la réalité en face. Il fallait que ça change… Mais comment ? C’était ce qu’il ressentait, après tout… Ce n’était pas quelque chose qu’il pouvait contrôler, c’était instinctif. Elle le regarda se lever et commencer à faire les cent pas. – Je… Je ne sais pas comment William, c’est instinctif, c’est censé l’être… avoua-t-elle avant qu’il ne s’approche à nouveau d’elle pour lui prendre la main quelques secondes. Elle le laissa faire, plongeant son regard dans le sien alors qu’elle l’écoutait parler…. Il ne se rendait compte de rien… Et elle, elle ne disait rien non plus… Ce n’était pas son genre, elle n’était pas comme ça. Elle ne s’étendait pas sur ce qui la blessait en général, et même quand c’était lui qui le faisait pour elle, elle préférait minimiser les choses ou les prendre à la légère. Elle était comme ça depuis toujours, depuis son enfance en fait. Elle n’était encore qu’une petite fille qu’elle avait dû faire face à la culpabilité de ses parents, de ne pas pouvoir lui offrir telle ou telle chose, de ne pas la nourrir toujours comme il le fallait, de ne jamais l’amener en vacances, et tant d’autres choses encore… Alors elle avait appris à les rassurer. A dire que ce n’était pas grave. A sourire même quand rien n’allait. A cacher que, parfois, elle souffrait. Elle avait appris à agir comme ça alors qu’elle n’avait qu’une huitaine d’années… C’était trop ancré en elle pour qu’elle puisse se dévoiler en un claquement de doigt. Mais elle y arrivait déjà bien plus avec William qu’avec les autres. Et ça lui faisait du bien de libérer ce qu’elle avait sur le cœur, ça lui faisait du bien aussi qu’il admette ses torts. Baissant les yeux sans cesser de l’écouter pour autant, elle le laissait réaliser à son rythme tout ce qu’elle venait de lui avouer. Il lui en était reconnaissant… Ça, elle s’y attendait encore moins. Elle l’observait d’un regard ému mais aussi étonné, sans savoir quoi répondre à sa question. – Je… Je ne sais pas… Je ne m’en rendais pas compte avant, parce que je pensais aussi moins à toi que maintenant mais… Mais j’ai essayé de devenir meilleure pour toi et… Et c’est difficile de voir que c’est différent pour toi… confia-t-elle d’une petite voix avant de passer nerveusement sa main dans sa chevelure. Elle ne voulait surtout pas pleurer mais son émotion était vive. – William, j’ai… J’ai l’impression que je t’aime de plus en plus alors que toi, c’est… C’est tout le contraire… avoua-t-elle difficilement alors qu’une larme finissait par couler sur sa joue.





  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3583
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: I need you, i miss you, i love you ღ GRAAL Lun 22 Mai - 20:24



~ GRAAL~
"I need you, i miss you, i love you ."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Sans ce rendre compte, la jeune femme lui rendait un énorme service en lui faisant prendre conscience combien elle vivait mal cette situation, combien elle allait mal à cause de lui, combien elle était malheureuse. Il ne s'en rendait même pas compte jusqu'à ce qu'elle lui en parle. Est ce à cause de ce qui c'était passé avec Perkins ? Ou Cléo ? Ou ... son travail ? Ou alors ... c'était lui le problème et seulement lui ! Il n'avait pas voulu ce rendre compte des choses parce que ça ne l'arrangeait pas de le faire ? En faite, il était surement bien plus égoïste qu'il ne devait le penser ! Ça faisait mal oui ! Mais le plus difficile c'était de ce rendre compte qu'il était à l'origine de tous les malheurs de sa femme et cette stupide robe ou ce voyage qu'il voulait faire avec elle n'allait pas arranger quoi que ce soit entre eux. Non, la seule possibilité c'était qu'il lui montre combien il tenait encore à elle, combien il l'aimait plus que tout, combien ... il savait l'aimer plus que tous. Il était encore prêt à tous pour elle ! Il n'avait peur de rien pour être avec elle alors pourquoi avait elle l'impréssion qu'il prenait la fuite face à elle ? Il ne voulait pas ouvrir les yeux sur la réalité et ce soir Grace venait de le pousser à le faire. Mais il assumait, totalement ... parce que pour une fois c'était Grace qui tirait la sonnette d'alarme, c'était elle qui lui faisait comprendre qu'il était en train d'emprunter le mauvais chemin et qu'il était temps qu'il fasse demi tour pour devenir auprès d'elle. Seulement il lui avait fait du mal et lui comme elle ne pourraient pas l'oublier de sitôt. Pour lui, dans sa tête ... rien n'avait changé ! C'était Grace ! Et personne d'autre et ce serait ça pour toujours ! Mais ce n'était jamais facile de ce rendre compte à quel point il pouvait la faire souffrir, à quel point elle avait gardé le silence ... Grace n'avait jamais était le genre de femme à exposer ces sentiments, elle le faisait avec lui parce qu'il la forçait parfois à le faire, seulement la styliste n'était pas du tous le genre de femme à montrer ce qu'elle ressent surtout quand ça va mal ! En règle général elle prend la fuite ou elle répond par des provocations, néglige ou ce comporte d'une toute autre façon, pire encore elle ne dit rien et continue comme si de rien n'était et ça c'était le pire de tous ! William n'est pas parfait et il le sait mais Grace le sait encore mieux que lui parce qu'elle le voit agir tous les jours ! Elle le vois s'éloigner et pourtant elle avait gardé ça pour elle jusqu'à ce soir. C'était une autre preuve montrant combien Grace avait changé ! Plutôt que de ne rien dire elle avait finit par parler et désormais ils pouvaient agir ou plutot William pouvait et devait agir ! Il était hors de question qu'ils restent dans cette situation tous les deux alors c'était à lui de faire le premier pas ! Assis à côté d'elle, William réalisait peu à peu tous ce qu'elle venait de lui dire et il y prenait en compte ! - Et tu es devenu meilleure ! J'aime ce que tu es ! J'aime la personne que tu es ! C'est pas différant, toi aussi tu m'as changé et de la meilleur façon possible et tu n'imagine pas à quel point j'aime ça Grace ! Je voulais être parfait pour toi et c'est ce que je veux mais j'ai encore beaucoup de travail à faire pour y arriver ! Mais ce qu'elle venait de lui avouer venez de lui briser le cœur, elle pensait vraiment qu'il l'aimait moins ? Pas autant qu'avant ? La fixant pendant quelques instant en sentant son cœur ce serrer dans sa poitrine, il sentait lui aussi l'émotion le gagner au point d'en avoir le regard brillant. Ce laissant glisser du canapé pour ce retrouver devant elle, à genoux, il attrapa sa main dans la sienne pour y entrelacer ses doigts. - Je t'aime ! Je t'aime plus que tous au monde Grace et crois moi ça n'a pas changé et ça ne changera jamais ! Et je te le prouverais tous les jours, chaque secondes qui passe je me montrerait à la hauteur de cet amour que toi tu m'offre. Serrant sa main alors qu'il la fixait avec toujours autant de détermination il reprit. - Je suis prêt à tous les sacrifices pour toi, je ferais n'importe quoi pour te rendre heureuse mais si il y à bien une chose que je refuse c'est de prendre le risque de te perdre ! Il culpabilisait, il s'en voulait mais elle l'avait résonné et il l'écoutait. - Et ... merci de te confier Grace ! De m'avoir tous dit ! Posant son autre main sur sa joue pour essuyer les quelques petites larmes qui venaient de perler sur sa joue, il reprit. - Je serais là Grace ! Tu sera ma priorité parce que j'ai t'es négligé trop longtemps !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6135
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: I need you, i miss you, i love you ღ GRAAL Mar 23 Mai - 18:03


 

 
 


« I need you, I miss you, I love you.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




C’était difficile de savoir précisément ce qui avait engendré une telle situation, et surtout de tels sentiments chez Grace. Il travaillait beaucoup, elle aussi certes mais elle pouvait davantage adapter son emploi du temps que lui. Ils ne se voyaient pas aussi souvent qu’ils le voudraient. Et puis, il y avait eu toute cette histoire avec Perkins. Elle avait pris beaucoup sur elle durant toutes ses semaines, pour William et uniquement pour William. Elle était prête à tout pour lui, même à accepter quelque chose de ce genre alors qu’elle n’en avait aucune envie. Alors qu’au fond, c’était frustrant, voire même quelque peu blessant de se dire qu’elle devait apprendre à changer de comportement pour son mari, en tout cas pour sa réputation. C’était son tempérament, sa personnalité qui avait été remise en cause. Elle avait tenté de se contenir, elle avait fini par craquer. Et elle pensait n’avoir aucun mal à tourner la page sur cette histoire une fois que son époux lui avait présenté ses excuses. Seulement, après avoir enduré ça pour lui, il n’avait pas attendu longtemps pour lui parler de ce voyage et… Et une nouvelle fois, il lui en avait demandé beaucoup. Trop, même de son propre avis. Elle aurait déplacé des montagnes pour lui mais, parfois, Grace avait réellement la sensation qu’il en attendait trop de sa part. C’était aussi ça, l’amour. Se dépasser pour l’autre, s’améliorer pour l’autre. Mais, à force, elle en finissait par se demander s’il pensait vraiment qu’elle était à la hauteur… Elle en venait à se dire qu’il pourrait être mieux avec une autre. Une femme qui n’aurait aucun mal à le laisser partir en vacances avec sa meilleure amie, une femme qui n’aurait aucun besoin d’un conseiller pour l’empêcher d’aller trop loin, une femme qui n’était pas elle. Et c’était douloureux comme constat parce qu’elle avait tellement envie d’être la femme faite pour lui. Mais elle ne contrôlait pas ces doutes, et encore moins ce sentiment que son amour pour elle n’était peut-être plus aussi fort qu’avant. Parce que, non seulement, elle devait faire beaucoup d’efforts pour lui mais en plus, il ne semblait pas en faire de même pour elle. Elle ne savait pas si en parler avec lui pourrait effacer toutes ses craintes mais, quoi qu’il en soit, elle se sentait un peu plus légère de l’avoir fait, contrairement à lui surement… Il avait l’air concerné par tout ce qu’elle disait. Il semblait touché, même bouleversé par ses confessions. Il lui disait qu’elle était réellement devenue meilleure et… Quelque part, elle le ressentait aussi. Ce n’était peut-être pas flagrant au premier abord mais elle évoluait véritablement au fil du temps. Mais voilà le problème, c’était qu’elle avait cette sensation de se donner plus que lui dans leur relation et… Et elle n’avait jamais ressenti ça, avant. Il lui assurait que lui aussi avait changé grâce à elle, seulement elle doutait qu’elle ait fait de lui un meilleur mari. – Je n’attends pas que tu sois parfait… Simplement que tu écoutes ce que je ressens… avoua-t-elle en baissant quelques instants les yeux. Ce qu’elle redoutait surtout, c’était qu’il ait fini par se lasser… D’elle, de leur histoire. Sinon, pourquoi aurait-il besoin qu’elle lui dise ce genre de choses ? Pourquoi ne l’avait-il pas compris, lors de leur dispute ou même après ? Pourquoi aurait-elle la sensation qu’elle ne comptait finalement pas tant que ça ? Elle finissait par lui faire part de ses pensées, des pensées aussi douloureuses pour elle que pour lui. Ce n’était pas facile à entendre, mais ce n’était pas non plus facile à admettre. Elle n’osait même pas le regarder jusqu’à ce qu’il se laisse glisser du canapé pour se mettre à genoux devant elle. Elle baissa les yeux vers lui alors qu’il entrelaçait ses doigts aux siens. Et, à ses mots, il en finit de briser les dernières barrières qu’elle tentait encore de garder. Des larmes coulaient silencieusement sur son doux visage alors qu’elle l’écoutait lui affirmer combien il l’aimait. Et ça lui faisait du bien, ça lui faisait vraiment du bien de l’entendre. Cela faisait trop longtemps que ce n’était pas arrivé. Elle ne disait pas une parole, elle se contentait de serrer sa main dans la sienne sans le quitter des yeux. – Tu ne me perdras pas… murmura-t-elle d’une petite voix avant qu’il ne la remercie finalement de s’être confiée. Il n’avait pas à le faire, au fond… C’était normal qu’elle lui parle. Mais il savait combien c’était loin d’être évident pour la jolie blonde. – Je devrais peut-être le faire plus souvent. répondit-elle avec un petit sourire triste au milieu de ses larmes qu’il finit par essuyer avec délicatesse. De sa main libre, elle caressa doucement l’arrière de sa tête avant d’atterrir contre sa nuque. – William, on a toujours été tellement proches tous les deux et… Je voudrais… Je voudrais à nouveau sentir que je passe avant tout le reste, pour toi. Je voudrais être sure que tu pourrais me suivre à l’autre bout du monde sans poser de question, si je te le demandais. Elle laissa échapper un petit sourire, plus malicieux cette fois, alors qu’elle ajoutait d’un ton plus timide. – Je voudrais sentir que tu deviendrais fou sans moi. Et c’était très certainement hautement prétentieux, mais c’était vrai. Tout ce qu’elle voulait, c’était sentir qu’il était aussi fou amoureux d’elle qu’elle l’était de lui. Comme ils l’avaient toujours été… Jusqu’à en perdre la raison.




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3583
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: I need you, i miss you, i love you ღ GRAAL Mar 23 Mai - 18:52



~ GRAAL~
"I need you, i miss you, i love you ."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Elle n'attendait pas tant de lui ... elle n'attendait pas à ce qu'il soit parfait et pourtant c'est ce que lui voulait. Si depuis le début de leur relation Grace n'avait jamais eu la sensation d'être une femme pour lui, William avait également cette crainte ! Il redoutait tellement de ne pas être suffisamment bien pour elle, de trop en demander, de trop l'accaparer, avec le temps Grace avait mûri dans le fond elle restait toujours cette femme mais elle avait quelques choses en plus, le genre de femme qui ne pouvait pas ce contenter de n'importe qui ! Pendant toutes ses années, elle avait eu peur que ce soit lui qu'il la rejette parce qu'elle n'était pas assez bien et pourtant elle n'imaginait pas combien c'était l'inverse. C'était ridicule de prendre ça en considération puisque leur place, leur rang ou leur métier ne pourrait jamais changer leur façon de s'aimer seulement c'était toujours difficile de s'en rendre compte. Mais Grace attendait juste qu'il écoute ce qu'elle pouvait lui dire, ce qu'elle ressent ! Il n'était pas contre ! Au contraire ... il aimerait savoir ce qu'elle ressent au plus profond d'elle, ce qu'elle cache au plus profond de son âme, mais lire en Grace c'était difficile ! Elle avait son jardin secret et peu de personne en avait la clé, William n'était même pas sur de l'avoir des fois même si parfois elle lui laisser un léger aperçus. - Mais je t'écoute ! Seulement parfois ce n'est pas facile de savoir ce qui ce passe dans son esprit ! Je te connais et il y à certaines choses que je devienne mais ... il faut aussi parfois que m'aide à comprendre ce qui y'a en toi ! Parce que des fois j'ai l'impréssion que tu me dit rien, que tu évite de m'en parler pour je sais quelles raisons et ça me donne l'impréssion de ne pas être important pour toi ! Relevant les yeux vers elle il reprit rapidement. - On à tous notre jardin secret Grace, mais parfois ça fait du bien de le partager avec quelqu'un ! Depuis ces derniers jours, il est clair qu'ils avaient perdu quelques choses tous les deux, leur relation si intense, si fusionnel ... Il ne fallait pas que sa continue et William comptait bien faire cet effort pour elle, prendre cette habitude et cette fois faire des sacrifice pour elle ! Parce que Grace en avait fait assez en retour ! Ce laissant glisser du canapé, il attrapa rapidement sa main pour l’entrelacer ses doigts aux siens. Ça faisait mal à entendre oui, ça faisait mal à comprendre ... mais il n'avait pourtant jamais cessé de l'aimer ou même de l'aimer un petit peu moins ! A croire qu'au final cette séparation les avaient en quelques sorte aidé à prendre conscience des choses, à réaliser que l'un sans l'autre ils n'étaient plus rien mais aussi à quel point leur couple n'était pas si solide que ça ! La moindre petites choses pouvaient tous remettre en question. Ce n'était pas une bonne chose non ! Mais s'en rendre compte en était une puisque eux seuls avaient le pouvoir de tous changer. Alors serrant sa main, William lui disait combien il l'aimait et il l'aimerait toujours. Sa plus grande peur c'était de la perdre, depuis qu'ils étaient ensemble c'était surement sa plus grande peur ! La perdre définitivement ! Il n'y avait rien pire ! Mais l'avocat la remerciait également de lui avoir parlé, de s'être confiée à lui. Souriant faiblement, il reprit - Surement oui ! On devrait ce parler plus souvent ! Après tous, parler de leurs sentiments ce n'était pas quelques choses qu'ils faisait souvent tous les deux. - Aller, calme toi, tu sais que je supporte pas de te voir pleurer ! Posant délicatement sa main contre sa joue, il essuya les larmes alors qu'elle venait de poser sa main derrière sa tête puis descendre sur sa nuque. - Mais c'est le cas ! Je te suivrais n'importe ou, je ferais également n'importe quoi pour toi ! Tu me demanderais de sauter d'un pont je le ferais ! Je t'ai négligé et j'en suis désolé ! A partir de maintenant tu sera toujours ma priorité même le boulot passera après toi ! Et Haylee ... C'était donc ça ce qu'elle voulait ! Retrouver son attention, être celle qui occupe ses pensées en permanence. - Il n'y à qu'une chose que je ne ferais plus jamais ... La fixant il caressa sa joue avec douceur avant de reprendre. - M'en aller ! Je ne partirais plus que ce soit en voyage ... ou même si tu me le demande ! Je ne ferais plus rien sans toi ! Ils avaient déjà étaient comme ça alors si il n'y avait que ça pour la rendre heureuse, il tiendrait parole ! La voyant soudainement sourire d'une façon bien plus malicieuse, William retrouvait lui aussi le sourire, il préférait largement la voir comme ça. Riant même légèrement à ce qu'elle venait de lui dire, il ce redressa légèrement, assez pour approcher son visage du sien. Lui souriant d'un petit air malicieux. - Ahh donc en faite tu voudrais que je sois dépendant de toi au point d'être en manque quand t'es pas là ! Au point de devenir fou ! Déposant un baiser contre ses lèvres, il la taquinait mais elle n'imaginait pas combien c'était déjà le cas. - Muh ... déposant ses lèvres contre les siennes, il recula pour reprendre entre plusieurs baiser. - C'est ... déjà ... le cas ! puis reculant pour plonger son regard dans le sien il reprit avec un beau sourire. - Vous êtes ma drogue Madame Grace Chloé Flyleaf !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6135
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: I need you, i miss you, i love you ღ GRAAL Mar 23 Mai - 20:04


 

 
 


« I need you, I miss you, I love you.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




C’était compliqué d’aimer autant quelqu’un… C’était la peur permanente de voir tout cet amour disparaitre un jour, c’était prendre le risque de tout perdre brutalement, du jour au lendemain. C’était quelque chose qui les effrayait tous les deux mais dont ils ne parlaient pas, pas souvent en tout cas. En temps normal, elle n’en ressentait pas le besoin, Grace. Elle se sentait si bien avec lui qu’il n’avait pas besoin de mot pour la rassurer. Ses baisers, ses attentions, ses gestes envers elle ou même simplement son regard, ils suffisaient à lui faire ressentir combien William avait envie de rester auprès d’elle, lui aussi. Mais c’était cette assurance qui s’était doucement évaporée ces derniers temps. Et, cette fois, elle devait bien admettre que cela lui faisait réellement du bien de parler avec lui à cœur ouvert. Elle en avait eu réellement besoin. Pourtant, elle le savait, c’était elle qui s’en empêchait parfois. Elle avait fait le premier pas ce soir mais, en règle générale, elle avait surtout tendance à contenir ce qu’elle ressentait en elle. Elle pouvait aborder n’importe quel sujet, même les plus osés, sans aucune hésitation… Mais elle s’avérait bien plus mystérieuse, lorsqu’il s’agissait de ce qu’elle éprouvait, ce qu’elle ressentait au plus profond de son cœur. Elle ne le faisait pas consciemment, c’était un réflexe, un réflexe qui datait de bien avant qu’elle ne rencontre William. Seulement, il en pâtissait lui aussi. Elle ne s’en rendait pas compte mais il venait clairement de lui dire… Il avait l’impression qu’il n’était pas assez important pour elle pour qu’elle se confie, et… Et ça lui serrait le cœur de l’entendre. Ce n’était pas ça du tout, cela ne l’était tellement pas… – Ce n’est pas ce que je veux du tout, je ne veux pas que tu ressentes ça… Je sais… Je sais que j’ai tendance à garder ce que je ressens en moi… Mais ça ne signifie pas que tu ne comptes pas, je ne veux pas que tu penses une chose pareille… Pourtant, elle savait qu’il avait raison. Il y avait des choses qu’il pourrait bien plus facilement comprendre si elle lui en parlait, au lieu de tout garder pour elle. Elle avait beaucoup trop de mal à se montrer vulnérable, même face à lui. – C’est… C’est juste que j’ai toujours été habituée à agir comme ça... Quand j’étais enfant, mes parents… Ils avaient tellement l’air de s’en vouloir de notre situation, et je ne voulais pas qu’ils soient encore plus mal, alors je… Je souriais, et je disais que tout allait bien… raconta-t-elle, la gorge nouée, comme pour qu’il comprenne… Ce n’était pas du tout à cause de lui ou de leur relation qu’elle gardait un tel voile sur ses sentiments. C’était simplement parce que c’était ce qu’elle avait toujours fait. Et, même s’il n’en avait pas l’impression, il était la seule personne qu’elle avait laissée entrer dans ce jardin secret. La preuve étant qu’elle parvenait justement à lui parler de son passé, uniquement pour qu’il cesse de penser qu’il n’était pas important à ses yeux. Mais elle savait aussi qu’elle devait faire un effort sur ce point, elle devait faire ce qu’elle avait fait ce soir quand quelque chose n’allait pas… Et elle ne devait pas attendre des jours pour le faire. – Tu as raison, je dois… Je dois te parler tout de suite, quand ça ne va pas… Et c’était ce qu’elle faisait en ce moment même. Aussi douloureux que ce soit, elle lui confiait tout ce qu’elle ressentait, yeux dans les yeux. Et même si elle pleurait, même si elle souffrait, cela lui faisait aussi un bien considérable de lâcher prise et dire tout ce qu’elle gardait en elle jusqu’à présent. Et cela l’apaisait, aussi, d’entendre la réponse de son mari. Il parvenait à la rassurer sur ses sentiments, sur leur couple, sur cet amour si fort mais aussi si fragile à la fois. Elle hochait doucement la tête à ses paroles et tenta de calmer ses larmes. C’était précisément pour cette raison qu’elle ne se confiait pas beaucoup, pour éviter de lui faire du mal même si… Elle comprenait qu’il valait mieux, parfois. Parce que leur conversation était nécessaire, pour leur couple. L’entendre lui dire toutes ces belles choses la touchait en plein cœur, et ça lui faisait du bien surtout. Cela faisait bien trop longtemps qu’elle ne l’avait pas entendu lui faire une pareille déclaration d’amour. – Merci… C’est tout ce que je veux… dit-elle simplement, sincèrement reconnaissante. Etre sa priorité, c’était la seule chose dont elle avait besoin au fond. Mais, quand il affirma qu’il ne ferait plus rien sans elle, la jeune femme afficha un petit sourire amusé. – Je ne t’en demande pas autant… Elle ne voulait pas l’empêcher de faire quelque chose, même ce voyage avec Cleo n’aurait pas été un problème en soit s’il l’avait géré autrement… Elle voulait simplement sentir qu’elle passait avant le reste, rien de plus. Elle ne tarda pas à le lui faire comprendre de façon plus légère, ce qui déclencha un rire de son mari. Il finit d’ailleurs par dire qu’en réalité elle voulait qu’il soit dépendant d’elle au point d’être en manque quand elle n’était pas là… Hum… Oui, c’était ça. C’était exactement ce qu’elle voulait. C’était un brin extrême, peut-être… Mais leur amour l’avait toujours été. Hochant vigoureusement la tête plusieurs fois, elle rétorqua avec un sourire en coin, presque enfantin. – Complètement fou, même. Et, s’approchant d’elle finalement, il commença à déposer des petits baisers sur ses lèvres tout en lui disant tant bien que mal que… C’était déjà le cas. Sentir à nouveau ce contact entre leurs lèvres, après tellement de jours, cela lui faisait un bien fou. Affichant un sourire beaucoup plus amoureux en entendant ses paroles, elle l’attira jusqu’à elle sur le canapé sans plus attendre pour lui voler un baiser aussi tendre que passionné. Elle entoura ses bras autour de son cou pour qu’il se retrouve au-dessus d’elle. – Pour toujours ? demanda-t-elle tendrement en reculant à peine son visage, juste assez pour plonger son regard dans le sien.



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3583
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: I need you, i miss you, i love you ღ GRAAL Mar 23 Mai - 20:44



~ GRAAL~
"I need you, i miss you, i love you ."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il savait tous ça, il savait combien c'était dur pour elle de ce confier et William savait également qu'elle ne le faisait pas intentionnellement. C'était difficile pour elle d'en parler, elle avait toujours eu horreur de ça de parler surtout quand c'était pour parler de ces états d'âmes ou de ce qu'elle ressentait. Elle gardait tous pour elle, elle accumulait encore et encore jusqu'au point de non retour. A force de garder tous pour elle, il y avait un moment ou forcément ça finissait par exploser et ce qu'il voulait qu'elle comprenne c'est qu'elle n'avait pas besoin de garder tous ça pour elle puisque lui il était là pour l'écouter, pour prendre en compte ce qu'elle ressentait. Il l'aimait plus que tous au monde et il la connaissait également par cœur mais il ne pouvait pas deviner ce qu'elle cachait alors c'était à elle de faire un pas vers lui pour qu'il puisse comprendre ces douleurs, ces peines, ces craintes. Il ne voulait pas la forcer à le faire parce qu'il savait qu'elle finirait par ce braquer et ce n'était pas la solution. Mais parfois il avait l'impréssion qu'elle voulait tous simplement l'exclure, le tenir à l'écart ... peu être pour éviter de lui faire du mal mais c'était tous le contraire. - Je te comprend Grace, je sais que tu n'as jamais était le genre de femme à déballer tes sentiments facilement ou à n'importe qui ! Je t'en blâme pas ... je sais que tu es comme ça ! Mais en parlant, c'est sur qu'il pourrait plus facilement comprendre, la comprendre elle et éviter qu'ils en arrivent là tous les deux. Il était touché par son histoire, il savait ce qu'elle avait traversé quand elle était enfant, il savait combien elle avait vécu des moments difficile, mais elle n'était plus cette petite fille. - Mon cœur ... je sais ! Et c'était très généreux de ta part d'agir de cette façon avec eux ! Je t'admire pour ça Grace ! Mais tu n'es plus cette petite fille qui doit cacher ce qu'elle ressent ! Surtout devant moi ! Je suis ton mari et je t'aime plus que tous ! J'aime savoir quand tu doute ou que tu va pas bien parce que c'est mon rôle, mon devoir même de te venir en aide de te soutenir ! Je peux pas agir sans savoir Grace ! Et je ferais moi aussi des efforts pour te parler !
Après tous, dans un couple il fallait aussi ce parler pour ce comprendre non ? C'est important de savoir ce que ressent l'autre pour garder une base stable de couple et ce soir ils avaient bien faillit ce perdre. Hochant doucement la tête d'un air entendu, il était pour qu'ils ce parlent plus souvent à cœur ouvert parce qu'au moins ce soir ... ça leur avait permis de ce rendre compte de beaucoup de chose. - Et je serais là pour t'écouter ! Répondit il en souriant avant qu'elle ne reprenne en lui disant qu'elle voulait être de nouveau la priorité dans sa vie. Elle voulait passer avant tous le reste et qu'il soit fou sans elle. Il voyait parfaitement ou elle voulait en venir puisqu'il était déjà dépendant d'elle au point de même parler de manque quand elle n'était pas avec lui. Bien ! Si c'est ce qu'elle attendais de lui, William pouvait faire ça et il n'avait pas besoin de ce forcer pour lui faire ce plaisir ... Mais plus sérieusement, il allait réellement prendre cette demande en considération et vraiment reporter toute son attention sur elle puisque visiblement c'était ça le problème, elle avait l'impréssion qu'il ce détournait d'elle et qu'il l'aimait de moins en moins. - Non, mais moi c'est ce que je veux ! Tous faire avec elle ! C'est ce qu'il voulait oui ! Et il ferait tous ! S'approchant d'elle, il lui vola plusieurs petits baisers tout en lui avouant que c'était déjà le cas, il était déjà bien trop accro à elle pour s'en passer mais si elle voulait qu'il soit encore plus fou ... il le pourrait ! C'était extrême oui ! Mais leur amour l'a toujours était non ? Ils ont toujours vécu cette histoire de cette façon ! Ce laissant attirer contre elle alors qu'elle lui offrait ce baiser tendre et passionné à la fois, il ce faisait un plaisir de le prolonger parce que ça faisait une éternité qu'il attendait ce baiser. Elle lui avait tant manqué ! C'était c'était un plaisir de retrouver la douceur de ses lèvres, la retrouver elle tous simplement. Reculant doucement son visage pour pouvoir plonger son regard dans le sien Will ce mit à sourire d'un air bien plus amoureux. - Pour toujours ! Je te le promet ! Répondit il avec cet air malgré tous très sérieux avant d'aller une nouvelle fois capturer ses lèvres dans un baiser passionné et amoureux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I need you, i miss you, i love you ღ GRAAL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-