AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 A surprising event FT April

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: A surprising event FT April Sam 27 Mai - 20:56

A surprising event


Azazel & April





Malgré qu'il ai son propre cabinet, il arrivait bien souvent que l'hôpital psychiatrique demande des services d'Azazel pour certains de leur patient. Probablement par manque de personnel. Entre les mûrs beaucoup trop blanc à son goût et entre lesquels il avait peur de rester enfermé, le jeune professeur et psychologue avait rencontré, selon lui, de merveilleuses personnes qui ne mérite pas d'être enfermé, des personnes incomprises par des incompétents. Bon, certains avaient commis des fautes graves, mais la façon dont ils étaient traités était inconcevable et décevante. Utiliser la manière forte pour guérir quelqu'un n'est pas toujours la meilleure option et Azazel l'avait beaucoup trop remarqué dans cet hôpital. À tel point, qu'il voulait changer les choses, mais puisqu'il n'était pas employé à temps plein, cette tâche se trouvait ardue à réaliser. En dépit de cela, Az' faisait tout en son pouvoir pour aider les âmes égarées et maltraitées. En plusieurs mois de travail, il put faire sortir plusieurs de ses patients étant en assez bonne condition selon l'éthique de l'établissement pour retourner en société. La plupart d'entre eux devaient cependant suivre un second psychologue et/ou psychiatre après leur sortie qui devait être différent de celui qui les avait suivis à l'intérieur de l'hôpital. Il arrivait toutefois que certains viennent de nouveau à la rencontre d'Azazel pour se faire aider, soit par une insatisfaction de ceux qui s'occupent d'eux ou tout simplement pour avoir un second avis sur leur situation. Chaque fois, le psychologue les écoutait attentivement pour pouvoir ensuite répondre à leur besoin. Toutefois, il devait bien l'avouer, il avait l'espoir que l'une de ses anciennes patientes, sortie en février dernier, revienne le voir, mais jamais elle n'avait montré de signe de vie par la suite. S'était-il attaché à cette patiente? Oui, en quelque sorte, et il espérait réellement que sa vie se passe bien en ce moment.

Aujourd'hui était une journée comme les autres, Azazel donnait son cours à l'Université le matin puis se rendait à son cabinet pour y voir des patients. Tout se passa dans la plus grande banalité, ce qui exaspéra quelque peu l'enseignant. Lui et la routine ce n'était pas trop son fort, il voulait un peu d'aventure dans sa vie, mais il serait bientôt servi puisqu'en juillet prochain, lui et sa fille, allait choisir une nouvelle destination sur la carte du monde pour leur vacance annuel. Ils choisissaient toujours au hasard et si ça tombait sur une destination trop dangereuse ou déjà visitée, ils recommençaient. Par contre, pour cette année, Azazel n'était pas sûr qu'un voyage allait se faire étant donné l'état de santé de sa mère. Il allait peut-être reporter pour pouvoir s'occuper d'elle.

Ce fut en pensant à cela qu'Azazel se fit un café dans son bureau. Son dernier patient venait de partir et il n'y avait plus personne de prévu dans son agenda. Il n'allait toutefois pas rentrer immédiatement. Il préférait se détendre un peu avant. Az' alla donc s'asseoir à son bureau et ouvrit son ordinateur portable en ayant l'intention de continuer son roman. Écrire était un peu comme sa propre thérapie qui lui permettait de s'évader vers un ailleurs imaginé. Une fois le document ouvert, Azazel se laissa aller contre le dossier de son fauteuil, les yeux rivés vers les mots qu'il avait écrits dernièrement, le café à la main et alors qu'il était concentré dans sa tâche, la porte de son bureau s'ouvrit brusquement. Le bruit le fit sursauter et il renversa de son café sur son pantalon. Le liquide n'étant pas trop chaud, cela ne lui fit pas très mal. Trop gentil, il n'allait pas se fâcher contre la nouvelle arrivante surtout qu'il s'agissait d'April, l'une de ses anciennes patientes.

-Bonsoir April. Dit-il avec un petit sourire tout en essayant d'enlever le plus de café possible de sur son pantalon.






Revenir en haut Aller en bas
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 114
∞ arrivé(e) le : 25/02/2017
∞ avatar : Eva Green.

MessageSujet: Re: A surprising event FT April Sam 3 Juin - 10:25



     

Azazel
&
April
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A surprising event.
C’est trop dur. C’est trop dur de tout recommencer. Depuis sa sortie du centre psychiatrique, c’est cette impression constante qu’April ressent en permanence. Cette impression de devoir tout recommencer à zéro. Elle repart avec zéro ami, zéro travail, et… Avec sa fille qui ne la considère plus réellement comme sa mère désormais. Elle n’a plus rien, elle a tout perdu le jour où elle a mis les pieds dans cet établissement pour la première fois. Et maintenant qu’elle en est sortie, c’est extrêmement difficile de reprendre sa vie en mains. Tout semble lui échapper malgré elle, et c’est terriblement effrayant. Ce qui pourrait l’aider, c’est d’en parler à son psychologue. Elle en avait un, au centre. Azazel Adams. Elle a eu besoin de beaucoup de temps pour s’ouvrir à lui. Mais il s’est montré extrêmement patient avec elle. Et, peu à peu, il a su l’apprivoiser. Il a été capable de voir au plus profond de son âme, ses souffrances les plus anciennes et ses plaies les plus douloureuses. Il est la seule personne devant laquelle elle a pu autant se mettre à nu, la seule personne devant laquelle elle s’est confiée sans détour. Il sait tout. Même ce que personne ne sait, même ce que sa fille ignore. Il est même au courant de ce passé dont elle ne parle jamais, son enfance traumatisante. Il sait tout d’elle. Aujourd’hui, il est peut-être bien la personne en laquelle elle a le plus confiance. Il a pu l’approcher comme personne ne l’a fait auparavant. Mais, malheureusement pour elle, elle a perdu ce lien si précieux le jour où elle a quitté ce centre de malheur. Parce qu’en plus d’être le pire endroit dans lequel elle n’a jamais mis les pieds, l’hôpital psychiatrique a des règles de déontologie complètement insensées, de son propre avis. Par souci éthique, l’établissement interdit aux psychologues chargés de s’occuper des patients durant leur internement de les suivre après leur sortie. Ce qu’elle ne comprend absolument pas, April. Des mois durant, elle s’est dévoilée face à cet homme. Elle a pu lui raconter tout ce qu’elle a vécu, tout ce qu’elle a ressenti. Elle a pu lui accorder toute sa confiance pour finalement se retrouver avec un inconnu… Elle ne comprend pas, non. Pourtant, lorsqu’elle est sortie du centre quelques mois plus tôt, la jeune femme a accepté les règles. Faire des vagues, c’est tout ce qu’elle ne veut pas faire. Mais plus les jours passent, moins c’est évident. Et, aujourd’hui, elle a fini par craquer. Elle a cherché l’adresse de Adams il y a quelques temps déjà mais elle n’a jamais eu le courage de frapper à sa porte. Jamais avant ce soir. Elle sort d’un rendez-vous particulièrement pénible avec son psychologue actuel. Il a tenté d’en savoir plus sur son enfance, et c’est là qu’elle a fini par réaliser qu’elle s’inflige une torture inutile. Elle peine à aborder des sujets qu’elle a déjà confiés à Azazel, pourquoi continuer ? A vrai dire, le seul point positif qu’elle reconnait à ce nouveau psychologue, c’est Damon. Egalement son patient, il est devenu un ami de la jeune femme contre toute attente, son seul ami. Et, ce soir, Damon n’était pas là. Elle était déjà un peu plus tendue face à ce constat mais les questions du psychologue n’ont fait que la braquer davantage. Et, cette fois, elle n’a pas réfléchi. Elle s’est rendue immédiatement jusqu’au cabinet du docteur Adams. Une fois arrivée, la secrétaire tente vainement de la retenir en expliquant que le psychologue a terminé ses entretiens. Mais elle ne l’écoute pas, et c’est sans attendre son autorisation qu’elle s’approche précipitamment de la porte. Elle l’ouvre un peu plus brutalement qu’elle ne l’aurait voulu, mais elle se sent immensément soulagée lorsqu’elle se retrouve face à ce visage si familier. – Docteur Adams, je… La tension étant redescendue d’un cran, elle prend conscience de son intrusion assez brusque quand elle remarque que le jeune homme a renversé sa tasse de café par sa faute. – Excusez-moi, mais je… Il fallait que je vous vois.

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

A surprising event FT April

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-