AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Love me... If you dare. ~ Graal ღ  

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
LOVE GAME @ du mois de septembre.
avatar
LOVE GAME @ du mois de septembre.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6460
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Love me... If you dare. ~ Graal ღ   Mer 31 Mai - 17:37


 

 
 


« Love me... If you dare.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Un sourire victorieux apparut sur le visage de Grace face à l’absence de réponse de son mari. C’était un aveu silencieux, et ainsi la confirmation de ce qu’elle savait déjà. Le jour où elle l’entrainerait dans sa nouvelle lubie de saut à l’élastique, il n’aurait pas d’autre choix que d’accepter de se lancer avec elle. Et s’il ne disait rien, c’était certainement parce qu’il avait conscience que lui répondre ne ferait que l’inciter à vouloir lui montrer qu’elle avait raison. Mais elle allait être gentille et le laisser tranquille. Après tout, pour le moment, il avait une toute autre raison de s’inquiéter. Un parcours entier d’accrobranche les attendait, et il promettait d’être intéressant. Ils en étaient seulement au début que les deux amoureux s’engageaient déjà dans une conversation loin d’être innocente. Il fallait dire que depuis quelques jours, les moments qu’ils passaient ensemble ne l’étaient jamais totalement. Il y avait toujours cette tension palpable entre eux, une tension loin d’être négative. C’était paradoxal avec le fait qu’ils étaient en pleine abstinence mais, justement, c’était cette abstinence qui les rendait un peu plus accros encore qu’ils ne l’étaient en temps normal. Ce n’était même pas surprenant pour Grace. Elle avait un esprit de contradiction tel qu’en sachant qu’elle ne pouvait pas l’avoir, elle était obsédée par l’idée de l’avoir… Aussi, ils dérogeaient complètement à leurs habitudes, et le manque se faisait naturellement ressentir. William venait même de l’avouer pour la première fois, ce qui faisait grandement sourire sa femme. Elle ? Etait-ce vraiment utile de lui renvoyer la question ? Elle éprouvait déjà ce manque une semaine plus tôt, alors c’était encore pire maintenant. Affichant un sourire en coin sans cesser d’avancer, elle lui répondit avec amusement. – Je me retiens de te monter dessus pendant ton sommeil. Bon, elle plaisantait évidemment, quoiqu’elle n’en était pas loin. Le moindre contact avec lui, qu’il soit physique ou visuel, suffisait à faire naitre des pensées indécentes dans son esprit. Et elle voyait bien qu’elle n’était pas la seule à se montrer si sensible face à la présence de l’autre. A peine avait-elle retiré sa veste que William la dévorait littéralement des yeux. Et ce fut pire encore lorsqu’il l’attira jusqu’à lui pour éviter qu’elle ne tombe à cause de son inconscience. Parce qu’elle se sentit aussitôt troublée à son tour. Son regard plongé dans le sien, son odeur qu’elle pouvait respirer, son corps contre le sien… Elle le sentait aussi, oui. Elle le sentait tellement qu’elle aurait pu l’embrasser là, tout de suite. Mais, à la place, elle lui adressa un sourire amusé en entendant ses paroles. – Non… T’es mon super-héros à moi. Juste à moi. affirma-t-elle avant qu’il ne vienne finalement confirmer ses propos en Assurant qu’il ne la laisserait jamais tomber. N’étaient-ils pas adorables, tous les deux ? Elle se mordilla la lèvre sans cesser de fixer son regard envoûtant. – Je t’aime. Ça faisait du bien de le retrouver, de l’avoir rien que pour elle durant toute une journée. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas eu cette chance. Alors qu’il finissait par nouer sa veste autour de sa taille, il déclencha par ses paroles un sourire malicieux sur le visage de Grace qui en profita pour le taquiner. – Et tu me préfères sans, surtout. Mais il fallait vraiment qu’ils accélèrent la cadence. Sinon, tout le monde risquait de les attendre longuement à l’arrivée. William passa le premier dans l’étape suivante avant qu’elle ne se lance à son tour dans l’escalade de ce filet de cordes. Ce n’était pas vraiment l’étape la plus agréable puisqu’elle ne tarda pas à se plaindre, ce qui semblait surtout faire rire son mari. – C’est une excellente idée. Manucure, pédicure, je ferais la totale. Elle aimait jouer les princesses mais, au fond, elle s’acclimatait plutôt bien à cette journée. Elle le rejoignit d’ailleurs rapidement avant de poursuivre avec le défi suivant qui semblait beaucoup plus aisé. Enfin, c’était ce qu’elle croyait en se lançant mais elle comprit vite que ces planches étaient beaucoup moins stables qu’elles n’en avaient l’air. William tenta même de la mettre en garde mais elle lui rétorqua tout de suite. – T’en fais pas, je gère ! Les yeux fermés. Bon ça, c’était juste pour l’effrayer un peu… Elle aimait bien le rendre dingue, oui. Mais elle finit par arriver à la fin, laissant son époux se lancer à son tour. Elle le contemplait, attendant qu’il se décide à avancer. Seulement elle comprit rapidement qu’il n’était pas aussi à l’aise qu’elle. Evidemment, cette fois, il était vraiment confronté au vide sous ses pieds. – Ne baisse pas les yeux, regarde-moi. lui conseilla-t-elle d’une voix tendre et assurée, le poussant à oublier le vide alors qu’il s’approchait peu à peu. Elle devait avouer qu’elle était fière de lui, Grace. Elle se mit à sourire amusée à ses paroles, une fois près d’elle. – Promis. assura-t-elle avant de s’approcher un peu plus de lui. Mais son sourire devint beaucoup plus tendre lorsqu’elle l’entendit déclarer qu’il aimait la voir en aventurière. – Tu sais que rien ne m’arrête. Il le savait mieux que personne… Mais elle était loin d’être uniquement la princesse qu’elle inspirait parfois. Elle était beaucoup plus téméraire. Entourant ses bras autour du cou de son homme, elle releva son regard émeraude vers lui. – J’aime beaucoup ce que je vois de toi aussi et… Je suis contente de passer une journée entière avec toi. confia-t-elle avant de déposer ses lèvres contre les siennes, sans réfléchir.



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3745
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Love me... If you dare. ~ Graal ღ   Mer 31 Mai - 18:52



~ GRAAL~
"Love me...if you dare"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Leur conversation était bien loin d'être innocente, mais depuis leur semaines d’abstinence, les deux époux n'avait plus rien de sage tous les deux. Le manque ce faisait de plus en plus ressentir, l'envie de l'autre devenait de plus en plus difficile à gérer et leurs conversations étaient souvent beaucoup plus provocatrices et bourrée de sous entendus. Ils ce cherchaient mutuellement, ils ce provoquaient, et William finit même par avouer qu'il avait de plus en plus de mal à rester insensible au charme de sa femme. Pourquoi ce n'était pas étonnant ? Pour la simple et bonne raison qu'il n'avait jamais su ce passer de la belle et ce n'était certainement pas aujourd'hui que ça allait commencer. Mais qu'en était il pour sa femme ? Vivait elle les choses de la même façon ou avait elle plus de facilité à vivre les choses ? D'après sa réponse, William ne pu s'empêcher de rire, visiblement elle n'était pas mieux que lui ! - Te te retient surtout pas alors ! Je ne risque pas de crier au viol ! Dit il en riant, pourtant c'était loin d'être drôle ! C'était difficile de vivre sans ce contact entre eux ! Ils en avaient tellement l'habitude que de devoir s'en passer c'était presque impossible. Le simple contact qu'il venait de provoquer en l'attirant contre lui suffisait déjà à le troubler et Grace devait elle aussi sentir ce trouble puisqu'elle ne parvenait pas à détourner son regard. Tous ça pour l’empêcher de ce pencher dans le vide au risque de tomber. Il n'y avait pas vraiment de risque puisqu'elle n'avait pas non plus enjambé la barrière mais tous de même ! Son super héro ! N'était elle pas mignonne ! Elle le voyait vraiment comme son super héro, le sien ... rien qu'à elle ! - Oui ! Rien qu'à toi ! A ton entière disposition ! Son regard plongé dans le sien, ce petit air tendre à faire craquer sur le visage, il pourrait la regarder ainsi pendant des heures ! Oubliant même qu'ils ce trouvait dans un arbre, sur un parcours d'accro branche. - Je t'aime aussi ! Répondit il tous de suite dans un petit sourire avant qu'il ne noue la veste de sa femme autour de sa taille pour continuer le parcours, parce qu'à force de parler ils allaient vraiment arriver les derniers et surtout ce faire attendre de tous le groupe, ils avaient surement déjà beaucoup d'avance sur eux et ça ne pourrait qu'empirer si ils continuaient à ce regarder avec cette intensité. Passant le premier sur le filet de corde, William arriva rapidement en haut rejoint par sa femme. - C'est bien ce que je le disais, tu n'as que la tenue de l'aventurière, sinon pour le reste ... tu fais encore ta princesse ! Il c moquait gentiment d'elle, il aimait trop son côté princesse, tous comme lui Grace était une vrais citadine donc dans la nature ce n'était pas du tout leur élément. Affrontant la prochaine étape, William comprit tout de suite que ce ne serait pas du tout une partie de plaisir ! Les planches n'étaient pas du tout stable et même si Grace semblait y arriver les yeux fermé avec beaucoup de grâce et d'élégance, Will lui n'avait pas du tous confiance en ce pont suspendu dans le vide. Posant son pied sur l'une des planches, il senti tous de suite à quel point c'était vraiment instable. Mais il ne pouvait pas reculer maintenant alors il s’élança, suivant même avec beaucoup d'attention les conseils de sa femme. Levant les yeux vers elle, il ne détournait pas les yeux au moins en la regardant il ne pensait pas au vide en dessous de lui et ça l'aider beaucoup. Arrivant finalement de l'autre côté, il était plus que soulagé d'avoir enfin atteint l'autre côté et surtout rejoindre sa femme. Il savait qu'elle n'était pas uniquement cette fille superficiel ou difficile ... il la connaissait parc cœur enfin il en savait beaucoup sur elle ! Garce était bien plus téméraire qu'elle ne le laisser croire. Elle n'avait peur de rien ! Et elle était aussi toujours partante pour n'importe quoi ! - Oui je sais que rien ne te fais peur et j'aime ça chez toi ! Tu affronte tous sans jamais avoir peur ! T'es plus courageuse que moi ! Sur certain point, il n'y à pas de doute ! S'approchant d'avantage de lui, la jeune femme ne mit pas longtemps avant d'enlacer son cou pour de rapprocher beaucoup plus à lui. Bon sang, si elle voulait le faire craquer, le troubler c'était exactement ce qu'elle devait faire. Enlaçant sa taille pour la garder près de lui, Will plongea tout de suite son regard dans le sien en souriant presque timidement. Il était tous à elle aujourd'hui oui ! C'était de plus en plus rare qu'ils soient ensemble, à cause de ce voyage mais il y avait également le travail. Ils avaient des emplois du temps très chargés tous les deux et ce trouver des créneaux à par le soir et quelques week end c'était rare et encore plus sans Haylee. Ce baiser ! Oh bon sang ce baiser, il ne fallait pas l'embrasser comme ça ! C'était le baiser de trop pour le faire craquer et cette fois il eu le temps de prolonger. C'était comme retrouver de l’oxygène, respirer à nouveau. Il l'embrassait avec envie, rendant même le baiser bien plus langoureux, bien plus passionné. Ça lui avait manqué les baisers dans ce genre et il ce fichait bien de l'endroit, il compter en profiter jusqu'à manquer de souffle. Reculant son visage seulement une fois à cours de souffle, il gardait encore les yeux clos alors qu'un immense sourire ce dessinait sur ses lèvres. - Ça devait pas être permis d'embrasser les gens comme ça ! Et pour cause, il avait du mal à retrouver ses esprits. - Ça me manque tous ça ! T'es baisers, tes caresses, tu me manques Grace !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de septembre.
avatar
LOVE GAME @ du mois de septembre.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6460
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Love me... If you dare. ~ Graal ღ   Mer 31 Mai - 20:00


 

 
 


« Love me... If you dare.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Ce n’était pas comme s’ils avaient su être sages un jour ! Depuis toujours, il y avait cette attraction si forte entre eux, cette attirance qui les poussait l’un vers l’autre comme deux aimants. C’était ce qui avait tout de suite rendu William différent des autres à ses yeux. Elle avait toujours ressenti ce besoin incontrôlable de l’avoir près d’elle. Mais c’était pire encore en ce moment, alors qu’elle luttait justement pour éviter de trop l’approcher. Elle ressentait de plus en plus ce manque violent en elle, cette envie qui devenait un besoin, c’était très déstabilisant. Elle le dévorait parfois des yeux sans s’en rendre compte. Et un simple contact pouvait faire naitre cette chaleur en elle, cette envie surtout. Une envie réciproque qui plus est, ce qui était loin de l’aider à se tenir. Ils se provoquaient de plus en plus, se cherchaient de plus en plus. Ce n’était pas ainsi qu’ils pourraient calmer leurs ardeurs. Ils se confiaient même combien ils ressentaient ce manque l’un comme l’autre. Et, ils le savaient tous les deux, ils allaient finir par craquer subitement un jour, sans prévenir. Riant ensemble, on pouvait dire que l’abstinence les avait aussi aidés à retrouver la complicité qu’ils avaient quelque peu mis en péril ces derniers temps. – C’est bon à savoir. rétorqua-t-elle simplement à ses paroles d’une voix amusée bien que, malgré elle, quelques images suggestives s’immisçaient dans son esprit. Essayant plutôt de se concentrer sur le parcours, elle tenta d’oublier le trouble qui l’envahissait. Mais il ne fit que s’intensifier lorsqu’il l’attira contre lui, créant cette dangereuse proximité entre leurs deux corps. Sentant déjà cette douce chaleur l’envahir, Grace en profita pour lui affirmer qu’il était son super-héros, à elle seule… Elle n’avait jamais aimé partager. Souriant grandement face à la réponse de l’homme qu’elle aimait, elle ne put s’empêcher de lui confier qu’elle l’aimait, déclaration à laquelle il répondit tout de suite. Elle aurait pu rester ainsi des heures, à profiter de ce contact visuel entre eux, à se laisser envahir par toutes ces sensations qu’il savait faire naitre en elle en un regard. Mais c’était peut-être un peu trop dangereux pour qu’ils restent si proches plus longtemps. Se détachant tant bien que mal l’un de l’autre, les deux amoureux poursuivirent le parcours jusqu’à l’étape suivante. Et si William n’eut aucun mal à escalader le filet de cordes qui leur faisait face, sa femme se plaignit un peu plus, ce qui déclencha quelques taquineries de sa part. Il la traitait de princesse, il osait. C’est vrai qu’elle aimait bien jouer les capricieuses, c’était indéniable. Mais elle protestait, toujours. Et cette fois encore, elle n’y manqua pas. – Ce n’est pas vrai ! Je prends soin de mon corps, c’est tout ! Arrivant enfin au bout de ce filet interminable, la belle lui adressa un sourire rempli de défi avant de le devancer dans l’étape suivante, juste pour lui montrer qu’elle pouvait être une véritable aventurière. Se lançant sans hésiter sur les planches, elle dut ralentir assez vite en se rendant compte que ce n’était pas aussi simple que ça en avait l’air. Elle parvint néanmoins rapidement au bout du chemin, laissant William prendre le relais. Ce fut un peu plus compliqué pour lui étant donné qu’il était directement confronté à sa peur du vide. Mais il réussit tout de même à la rejoindre en gardant les yeux rivés sur elle. Ils ne se débrouillaient pas si mal, alors qu’ils étaient si loin de leur environnement habituel. La belle ne tarda d’ailleurs pas à s’en vanter mais elle ne s’attendait pas aux compliments de son époux. C’était adorable, ce qu’il disait. Elle aimait qu’il ait cette vision d’elle également, parce qu’elle n’avait pas du tout envie qu’il la voit simplement comme la jolie blonde superficielle qu’elle pouvait montrer aux autres. Elle se fichait de l’image qu’elle donnait au monde extérieur, même lorsqu’elle était des plus négatives. Mais elle avait besoin que ce soit différent pour lui. Affichant un sourire attendri en l’écoutant, elle fut néanmoins surprise de l’entendre dire qu’elle était plus courageuse que lui. Elle n’avait peur de rien, c’était bien vrai. Mais il était aussi extrêmement courageux, il avait su le prouver à maintes reprises. Et puis, là où elle avait tendance à fuir certaines situations trop douloureuses, il savait les affronter. – Ou peut-être beaucoup plus inconsciente. lui répondit-elle avec un petit sourire amusé. Elle avait conscience de son inconscience, c’était déjà pas mal, non ? – Je trouve qu’on se débrouille tous les deux très bien. finit-elle par conclure tout en approchant de lui presque instinctivement. Elle entoura ses bras autour de son cou comme pour le garder près d’elle. C’était difficile de passer toute une journée avec lui, sans pouvoir l’approcher… C’était de plus en plus difficile de rester loin de lui. Et ça semblait réciproque puisque William n’hésita pas à entourer ses bras autour de sa taille. Avec la brassière qu’elle portait, elle sentait ses mains directement contre sa peau, ce qui suffit pour déclencher en elle un long frisson qui parcourut tout son corps. Son regard plongé dans le sien, elle oubliait complètement l’endroit où ils se trouvaient, la situation dans laquelle ils étaient… Sans plus pouvoir résister, elle captura ses lèvres dans un baiser enflammé. Répondant immédiatement à son baiser, son mari l’embrassa avec la même ardeur. Il rendit même le baiser beaucoup plus passionné. Leurs langues se joignaient dans cette danse endiablée alors qu’ils s’embrassaient avec cette envie, ce désir qui revenait déjà. Cela faisait un bien fou de retrouver ce contact, bon sang. Elle sentait cette chaleur l’envahir malgré elle, Grace. Elle avait l’impression de respirer à nouveau alors que, paradoxalement, elle commençait à manquer d’air sous la fougue de leur baiser. Reculant doucement leurs lèvres, les deux amoureux avaient le souffle coupé. Alors qu’elle avait la tête relevée vers lui, elle le regardait avec un petit sourire amoureux tandis qu’il avait fermé les yeux de son côté. Mais ses mots la troublaient, ils la troublaient même un peu trop pour qu’elle parvienne à garder les idées claires. Son cœur s’emballait déjà, rien qu’en l’entendant. Elle avait totalement oublié le reste du monde. – Je ne sais pas pourquoi on s’inflige un truc pareil… dit-elle avec un petit rire nerveux avant de l’embrasser une nouvelle fois, d’un baiser plus torride encore que le premier. Elle avait encore les mains plaquées contre la nuque de William alors que son corps se pressait déjà contre le sien. Elle ne contrôlait plus rien, elle sentait qu’elle pouvait lui sauter dessus à tout moment et… Bon sang… Interrompant brutalement leur baiser brûlant, elle reprit d’un ton qui se voulait assuré. – On devrait continuer le parcours…



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3745
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Love me... If you dare. ~ Graal ღ   Mer 31 Mai - 20:29



~ GRAAL~
"Love me...if you dare"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] L'un comme l'autre ils avaient une façon bien à eux de montrer leur courage. Pourtant il était souvent impressionné par sa femme, de voir à quel point elle savait gérer les situations, bon pas forcément toutes les situations, puisque quand la réalité lui faisait face, elle avait tendance à prendre la fuite mais parfois, Grace savait faire preuve de courage et elle pouvait même ce sacrifier pour ses proches. Elle n'était pas seulement cette femme hautain et capricieuse, non dans le fond Grace était bien plus que ça et elle n'imaginait pas combien il aimait ça. - Aussi ! Oui, ton inconscience mais fait souvent paniquer mais tu sais réagir quand il le faut et j'aime ça chez toi ! Tu es bien plus courageuse que tu le pense ! C'est admirable ! Mais c'était parce qu'il l'aimait ! Il réagissait, il avait peur pour elle, parce qu'elle avait parfois des lubie assez effrayante. - Mais on ce complète et je pense que c'est une bonne chose ! Wille savait dire stop quand ça allait trop loin et Grace savait comment rendre sa vie beaucoup moins ennuyeuse. Au bout d'un moment il fallait que ça arrivent, qu'ils craques tous les deux. A cause de cette proximité, à cause de cette longue période d’abstinence. Ils étaient tellement en manque qu'ils en oubliaient tous les deux l'endroit ou ils ce trouvaient. William venait carrément d'oublier qu'ils étaient sur ce parcours d'accrobranche, il oubliait qu'ils étaient là pour la bonne cause et qu'ils étaient surtout censé rester avec leur groupe. Quand ses lèvres retrouvaient celle de sa femme, William ne répondait plus de rien, d'autant plus quand ça faisait aussi longtemps qu'il n'avait pas eu la chance de l'embrasser de cette façon. C'était trop difficile de refuser ce baiser alors qu'elle venait elle même lui offrir. En quelques secondes seulement, leur baiser ce faisait de plus en plus passionné, langoureux, presque sauvage alors que les mains de William serraient d'avantage la taille de sa femme pour la tenir proche de lui, il tuerait pour avoir le droit à ce genre de baiser, il vendrait son âme, il serait prêt à n'importe quoi pour qu'elle l'embrasse comme ça ! C'était une véritable bouffée d'oxygène, comme si le monde n'avait plus aucune importance. Elle lui avait toujours fait cet effet délirant. Reculant son visage seulement une fois à bout de souffle, il gardait tous de même les yeux clos pour ce laisser le temps de retrouver ses esprits. Seulement, il ne pu s'empêcher de lui dire combien tous ça lui manquait ! Elle lui manquait ! - Parce qu'on est dingue et surtout têtue ! Ils ne voulaient pas perdre lais cette fois il était prêt à baisser les armes et ce laisser consumer par cette envie, et comme si elle lisait dans ses pensées, elle retourna capturer ses lèvres dans un baiser une nouvelle fois torride, les mains plaquées contre sa nuque, elle retenait son visage proche du sien mais il ne comptait pas s'en aller, il ne voulait plus la quitter et pourtant ils n'avaient pas le choix ! Reculant subitement son visage, Grace reprit en lui disant qu'il serait probablement mieux qu'ils continuent le parcours. - On devrait oui ! Dit il dans un petit murmure tous contre ses lèvres avant de retourner capturer ses lèvres. Oui ... mais non il n'en n'avait pas du tout envie et pourtant ils ne pouvaient pas rester là à s'embrasser sur cette passerelle. Mais c'était plus fort que lui, il ne pouvait pas s'en empêcher. Reculant une nouvelle fois son visage, il tenta de ce reprendre encore une fois, reculant même de quelques pas pour éviter de ce laisser tenter une nouvelle fois. - On devrait y aller ! Sinon je suis pas sur de pouvoir continuer ! La laissant passer devant, il ce sentait encore tous retourné par leur baiser. C'était même complètement dingue l'effet que ça lui faisait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de septembre.
avatar
LOVE GAME @ du mois de septembre.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6460
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Love me... If you dare. ~ Graal ღ   Jeu 1 Juin - 11:18


 

 
 


« Love me... If you dare.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Ils étaient extrêmement différents tous les deux. Et ils étaient tous les deux courageux, chacun à sa façon. Là où William savait utiliser sa raison pour prendre les meilleures décisions, même les plus difficiles, sa femme pouvait foncer tête baissée en prenant tous les risques, même les plus dangereux, sans hésiter un seul instant. Et, en fin de compte, c’était leurs caractères si opposés qui rendaient leur couple aussi fort. C’était aussi cet équilibre entre eux que Grace aimait tant, parce que c’était ainsi qu’ils s’enrichissaient l’un et l’autre de leurs différences. Elle admirait beaucoup son mari mais, en l’écoutant, elle prenait conscience qu’il en était tout autant pour lui. Et ça la touchait réellement d’entendre des mots pareils, surtout venant de l’homme qu’elle aimait. Elle lui adressa un tendre sourire, presque intimidée. C’était étrange parce qu’elle était loin d’être gênée par les compliments lorsqu’ils étaient plus futiles ou plus légers, lorsqu’on lui affirmait qu’elle était belle ou drôle, ou qu’on pouvait bien s’amuser avec elle. Mais, quand ils l’atteignaient en plein cœur, elle était presque déstabilisée. Peut-être parce qu’elle n’avait pas l’habitude qu’on lui dise de telles choses. – Merci… le remercia-t-elle avec un petit sourire avant d’acquiescer de la tête lorsqu’il affirma qu’ils se complétaient. C’était précisément ce qu’elle pensait. – Evidemment, c’est ce qui fait que nous deux, ça tient depuis des années, ça et… L’autre chose. ajouta-t-elle en lui jetant un regard lourd de sous-entendus. Bien entendu, avec autant d’insinuations, il n’était pas surprenant qu’ils finissent par craquer tous les deux. Sans elle-même comprendre comment, elle en était finalement arrivée à entourer ses bras autour de son cou pour le garder auprès d’elle. Elle n’y arrivait plus, elle n’arrivait plus à garder une distance raisonnable entre eux. Elle oubliait toutes ses résolutions, elle oubliait même qu’ils se trouvaient au beau milieu d’un parc d’accrobranches dont ils étaient loin d’être les seuls utilisateurs. Elle ne pouvait plus penser à rien, pas quand ses lèvres entraient en contact avec les siennes. C’était tellement bon, tellement addictif, mais aussi extrêmement dangereux de poursuivre ce baiser enflammé. Parce qu’irrémédiablement, il lui donnait envie d’aller bien plus loin. Ils s'embrassaient avec cette envie qui se décuplait malgré eux tout en se rapprochant de plus en plus l'un de l'autre. Elle se raccrochait au cou de William comme si sa vie en dépendait en même temps qu'elle sentait ses mains serrer sa taille avec fermeté. Elle en perdait l'esprit, et surtout elle oubliait pourquoi elle tentait bien de résister depuis des jours. C'était ce qu'elle ressentait à chaque fois qu'elle avait l'imprudence de lui voler un baiser. Et, à chaque fois, elle était un peu plus proche de déraper. Détachant leurs lèvres pour retrouver leur souffle, elle se mit à sourire face aux paroles de son mari. Pour être dingues, ils l'étaient. Mais elle n'avait plus envie de jouer, plus maintenant. Elle retournait même l'embrasser avec cette passion incontrôlable, cette fougue qu'elle savait parfaitement lui transmettre. Les baisers se multipliaient, et c'était de plus en plus difficile d'y mettre un terme. Elle avait cette sensation d'être à leurs débuts, lorsqu'ils se laissaient envahir par ce désir présent dès le départ mais qu'il leur fallait encore un peu de temps pour aller plus loin. C'était toujours un peu frustrant de s'arrêter, même à l'époque alors qu'elle n'était qu'une adolescente. Et maintenant, c'était pire encore parce qu'elle savait parfaitement ce qu'elle manquait. Mais ils ne pouvaient pas craquer, pas ici. William parvint à se détacher et recula d'ailleurs de quelques pas, le temps de retrouver ses esprits. Il avait raison, ils devraient y aller mais... Mais elle n'en avait pas envie. Elle avait encore cette sensation de brûlure sur ses lèvres après les baisers enflammés qu'ils avaient partagés, elle ne parvenait pas à en faire abstraction. - On devrait, oui... confirma-t-elle en levant les yeux vers lui. Mais au lieu de s'approcher de la suite du parcours, elle s'avança vers lui. Elle n'avait jamais fait ce qu'elle devrait faire, ce n'était pas ce jour-là qu'elle allait commencer. Attrapant sa nuque pour l'attirer jusqu'à elle, Grace captura ses lèvres dans un nouveau baiser plus torride et plus envieux que les précédents. - Tu me manques aussi... murmura-t-elle contre ses lèvres tout en laissant glisser ses mains sous le tee-shirt qu'il portait. Elle se sentait électrisée par ce simple contact, par sa peau si douce qu'elle sentait au bout de ses mains entreprenantes. Et, en même temps, ses lèvres partaient déjà à la rencontre de son cou qu'elle dévorait de baisers brûlants.




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3745
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Love me... If you dare. ~ Graal ღ   Jeu 1 Juin - 12:44



~ GRAAL~
"Love me...if you dare"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] C'est ce qui faisait leur force, ils n'avaient pas beaucoup de point communs mais le peut qu'ils avaient faisait leur force. Et c'était dingue de voir à quel point ils étaient encore dingue l'un de l'autre malgré le poids des années passées ensemble. Ils étaient toujours tellement proches tous les deux ! Que c'était difficile à croire ! C'est vrais que dernièrement ils avaient perdu cette complicité entre eux ça leur arrivait souvent mais ils avaient apprit de leurs erreurs et aujourd'hui ils tentaient de ne pas refaire les même erreurs tous les deux. Mais tous comme elle venait de le dire, il y avait autre chose, un sous entendu que William avait parfaitement comprit, il ne pu s'empêcher de sourire d'un air charmeur. Évidement, sauf qu'en ce moment ils tentaient toujours de gagner ce stupide défi, ils ce faisaient vivre un enfer pour rien puisque ils pouvaient tous à fait arrêter leur jeu idiot et ce laisser tenter plutot que de continuer à ce tourner autour sans jamais ce donner ce qu'il voulaient. Mais voilà, c'était encore la logique décalé de Grace et William, ce petit plus qui rendait leur couple si ... décalé ! Il n'y avait pas vraiment d’intérêt, peut être juste à savoir qui est le plus accro à l'autre mais ils l'étaient tous autant l'un que l'autre. Il n'avait suffit que de quelques minutes pour le faire céder, il n'avait suffit que d'un regard, qu'elle le touche pour qu'il cède. Un baiser, deux baisers ... et il finit par lâcher prise. Prolongeant à chaque fois avec envie, il ne répondait plus de rien ! Ça lui avait terriblement manqué ce contact si particulier avec sa femme. Prolongeant chacun de ses baisers, il déposa rapidement ses mains contre sa taille pour la retenir plus prêt de lui. Oubliant totalement l'endroit ou ils ce trouvaient, oubliant totalement tous le reste et surtout le fait qu'ils pourraient ce faire surprendre par n'importe qui, oubliant qu'ils devaient rejoindre leur groupe. A cet instant il n'y avait qu'elle qui comptait et le reste n'avait plus la moindre importance. Seulement, ils ne pouvaient pas faire ça ! Ils ne pouvaient pas céder à leur envie ! Pas maintenant ! Alors l'un comme l'autre ils tentaient de ce reprendre il finit même par reculer en l'invitant à continuer pour rejoindre les autres. C'était plus sage qu'ils arrêtent maintenant sinon il n'était pas sur de pouvoir dire stop. Seulement, cette passion était bien trop incontrôlable, il avait reculé mais sa femme l'avait très vite rejoindre pour capturer de nouveau ses lèvres dans un baiser passionné, un baiser qu'elle ne semblait plus elle même contrôler. Prolongeant avec tout autant de fougue et d'envie, il enlaça une nouvelle fois sa taille pour la rapprocher de lui déposant cette fois ses mains au bas de son dos. Cette fois, il n'était pas sur que sa raison retrouve le dessus c'était même surement peine perdu ! Murmurant quelques mots tout contre ses lèvres, William ne pu s'empêcher de sourire alors qu'il sentait les mains de la jeune femme ce glisser sous son tee shirt. Là c'était trop, ce simple contact l’électrisait, ça faisait tellement longtemps qu'elle ne l'avait pas touché qu'il était extrêmement sensible, trop sensible pour parvenir à le cacher. D'autant plus qu'elle lui faisait subir cette douce torture en allant déposer ses lèvres dans le creux de son cou. Là elle allait vraiment le rendre dingue mais ils ne pouvaient pas ... pas ici ! A la vue de tous le monde ! - Grace ... Murmura t'il alors qu'il fermait doucement les yeux en sentant les lèvres de sa femme ce glisser contre sa peau. De son côté lui, il restait beaucoup plus sage, ce contentant uniquement de caresser son dos du bout des doigts. Il avait envie d'elle c'était indéniable seulement le risque de ce faire surprendre était bien trop grand. - Pas ici ... mais il n'était pas sur de pouvoir attendre ! Mais d'un autre côté leur groupe allait ce demander ou est ce qu'ils étaient passés tous les deux. Laissant ses doigts remonter le long du dos de la jeune femme, William n'avait qu'une envie, céder ... - On pourrait ... retourner à la voiture ? Encore fallait il qu'il parvienne à ce séparer d'elle. - Grace ... Mais plus il parlait, plus il sentait les caresses de la jeune femme contre sa peau, elle le rendait dingue, ces baisers ne l'aidait pas non plus. - J'ai envie de toi ... Fini t'il par dire dans un murmure. Là c'est sur que ça n'allait pas aider.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de septembre.
avatar
LOVE GAME @ du mois de septembre.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6460
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Love me... If you dare. ~ Graal ღ   Jeu 1 Juin - 14:38


 

 
 


« Love me... If you dare.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Tout avait basculé en quelques instants seulement. Sans qu’ils ne le prévoient, sans qu’ils ne le contrôlent, les deux amoureux finissaient malgré eux par lâcher prise. C’était peut-être le baiser de trop, la tentation de trop… Ou peut-être simplement qu’elle était incapable de résister plus longtemps. Mais Grace ne parvenait plus à réprimer son désir, c’était au-dessus de ses forces. Elle avait déjà bien trop lutté. A force de vouloir garder le contrôle, ils finissaient naturellement par craquer et le perdre totalement. Ils prolongeaient encore et encore ces baisers tous plus passionnés les uns que les autres. Elle retrouvait cette douce chaleur qui submergeait son bas-ventre pour se diffuser progressivement dans tout son corps. Elle avait envie de lui, immensément envie. Elle ne pensait pas une seconde à l’endroit où ils se trouvaient, et elle songeait encore moins qu’ils pouvaient être surpris à tout moment. Elle n’avait plus aucune maîtrise de la situation, toute raison semblant avoir disparu au profit de son envie. Ce désir, ce besoin, cet instinct de le retrouver. Elle l’embrassait avec envie, et il répondait à son baiser avec la même fougue. Les mains posées contre le dos de la belle, il l’attirait même contre lui comme s’il avait besoin de cette proximité, de ce contact. Détachant ses lèvres des siennes, la belle dévia ses baisers vers le cou de son mari. Elle l’embrassait sensuellement d’abord, mais de plus en plus avidement surtout. Elle s’était passée trop longtemps de la douceur de sa peau, de son odeur si particulière… Elle s’imprégnait de lui. Le goût, l’odorat, le toucher… Tous ses sens étaient en éveil. Et elle se sentait revivre. Aventurant ses mains sous son tee-shirt, elle en profitait aussi pour frôler sa peau avec délicatesse. Mais plus elle montait le long de son corps, plus ses gestes étaient désireux, incisifs. Elle se laissait porter par cette envie si forte, oubliant complètement le monde autour. Elle l’entendait bien l’appeler, essayer de l’arrêter… Mais elle ne l’écoutait pas. Il avait raison, pourtant. Ils ne pouvaient pas céder à leurs pulsions, pas ici. Elle n’imaginait pas un instant qu’ils puissent enfin s’offrir l’un à l’autre au beau milieu des bois. Elle pensait le faire chez eux, peut-être après un dîner romantique. Elle pensait qu’elle porterait une belle robe, des escarpins et des dessous sexy. Et pas qu’elle serait en tenue de sport, légèrement en sueur, et une couette en guise de coiffure. Non, ce n’était vraiment pas ce qu’elle avait imaginé. Mais elle n’y songeait plus, elle ne songeait plus à rien. – Ici… Maintenant… murmura-t-elle entre deux baisers brûlants. Ses doigts continuaient leur progression contre le dos, puis le torse de William mais son tee-shirt devenait de plus en plus encombrant. Elle sentait en même temps ses mains à lui monter le long de son dos, laissant de doux frissons sur son passage. Elle avait l’impression que la dernière fois qu’il l’avait touchée remontait à une éternité, si bien que ce seul contact suffisait à électriser son corps tout entier. Elle ne répondait même pas à ses tentatives pour la raisonner, elle n’avait pas envie d’être raisonnée… Et elle savait que lui non plus, il n’avait pas envie qu’elle le soit. Il avait envie de ce moment autant qu’elle. Il finit d’ailleurs par l’avouer en lui murmurant qu’il avait envie d’elle. Et il n’imaginait pas l’effet qu’il pouvait lui procurer en lui disant ces mots. Interrompant ses baisers dans son cou, Grace s’approcha à nouveau de la bouche de son mari pour s’emparer de ses lèvres. Elle l’embrassait avec ardeur, d’un baiser brûlant et langoureux, un baiser qui lui retournait encore plus la tête. Attrapant au bout de quelques instants le bas de son tee-shirt, elle s’en saisit pour le relever et l’en débarrasser enfin, laissant apparaître le torse tant convoité de l’homme qu’elle aimait. Bon sang, il allait la rendre dingue. Le dévorant des yeux, elle caressait du bout des ongles sa peau si chaude si enivrante. Et cela ne suffisait bientôt plus puisque sa bouche finit par remplacer ses mains. Elle embrassait doucement son torse, laissant sa langue caresser ses pectoraux avec sensualité. Le manque, combiné à la chaleur, au danger et à l’interdit de la situation, la rendaient plus désireuse, plus excitée encore. Sans cesser ses baisers torrides, la jolie blonde laissait ses mains glisser le long du torse de William pour atterrir sur ses fesses. Elle voulait plus, elle en voulait beaucoup plus encore…



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3745
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Love me... If you dare. ~ Graal ღ   Jeu 1 Juin - 18:03



~ GRAAL~
"Love me...if you dare"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il ne pensait pas qu'une personne pouvait autant lui manquer même en étant présente auprès de lui. Ils ce voyaient pourtant tous les jours, ils dormaient ensembles toutes les nuits et ils ce retrouvaient tous les soirs après une journée de travail. Ils ce voyaient tous les jours et pourtant elle ne lui avait jamais autant manqué. La voir ne réduisait pas du tout le manque puisqu'il n'avait pas la chance de la toucher, tous ça à cause d'un stupide défi, tous ça à cause d'un stupide défi. Mais à cet instant c'était comme si plus rien ne comptait, il n'y avait plus de défi, en faire il n'y avait même plus rien qui comptait autour d'eux, surtout quand ils ce retrouvaient de cette façon. Tout comme elle, William ne s'attendait pas du tout à ce que leurs retrouvailles ce passe de cette façon ! Il pensait plutot à un soirs lui aussi après un dîner ou une sortie qu'ils auraient pu faire tous les deux, dans de bonnes conditions, mais pas du tout au haut d'un arbre sous un soleil de plomb alors qu'ils étaient censés suivre un groupe ! Non franchement il y avait mieux comme retrouvaille et c'est ce que William tentait de lui faire comprendre en tentant de la ramener à la raison. Seulement, il n'était pas lui même convaincu par ses propres réprimandes. Encore moins lorsqu'elle l'embrassait de cette façon, S'approchant tout de suite de lui, la jeune femme était déjà en train de dévorer son cou, son plus gros point faible, quand elle nichait ses lèvres à cet endroit précis, William était incapable de retrouver sa raison et encore moins de l'écouter. Mais elle ne s'arrêta pas là puisque quelques secondes après, elle glissa ses doigts juste en dessous de son tee shirt pour aller caresser sa peau. Ça faisait tellement longtemps qu'elle ne l'avait pas touché de la sorte qu'il savourait cet instant sans dire quoi que ce soit. Fermant même les yeux, l voulait juste oublier et profiter au maximum de cet instant. Il ne savait pas si c'était le risque de ce faire surprendre ou le manque mais en tous cas il sentait cette chaleur monter en lui, cette envie incontrôlable d'aller plus loin, de la retrouver entièrement ! Ils avaient fait l'amour dans des endroits pire que ça et ils ne c'étaient jamais fait chopé. - Maintenant ? Murmura t'il contre ses lèvres alors qu'elle caressait toujours son torse, puis son dos ... ses caresses ne l'avait jamais autant retourné, elle le rendait même complètement dingue ! De son côté, Will lui offrait de douce caresses, remontant très légèrement le long de son dos, il sentait son corps frissonner sous ses doigts et elle n'imaginait pas à quel point il aimait ça ! A quel point il aimait lui faire cet effet ! Il finit même clairement pas lui dire qu'il avait envie d'elle ! Si il voulait l'aider à retrouver la raison c'était mal barré ! Puisque ça ne faisait que la pousser à craquer d'avantage. Relevant son visage, Will croisa son regard quelques secondes avant qu'elle ne vienne capturer ses lèvres avec envie. Un baiser qui n'avait vraiment rien avoir avec les autres, puisqu'il était beaucoup plus sauvage, beaucoup plus intenses, beaucoup plus violent. Ils s'embrassaient comme si leur vie en dépendait ! Et il répondait à chacun de ses baiser de la même façon, déposant même sa main contre sa nuque, sa peau si chaude. Il avait envie de la sentir contre lui et comme si elle parvenait à lire dans ses pensées, la belle saisi rapidement le bas de son tee shirt avant de lui enlever, là sans même ce soucier de qui que ce soit. Bon c'est vrais qu'il n'y avait personne autour d'eux mais ils n'étaient pas à l’abri que quelqu'un arrive pour savoir pourquoi ils étaient à la traîne. Mais là tous de suite, William n'y pensait plus, maintenant qu'elle avait ses mains plaquées contre sa peau, il ne voulait plus qu'elle arrête. Il ce laissait tout doucement retomber dans cette dépendance, incapable de lutter, incapable de la repousser ... et ce ne faisait que commencer. Quittant ses lèvres pour aller retrouver sa peau, Grace parsemait déjà son torse de doux baisers y mêlant ses caresses toujours si douce et électrisante. Fermant doucement les yeux tous en ce laissant faire, il avait l'impréssion que les lèvres de sa femme marquaient sa peau, comme si elle laissait une traces de son passage. Ce n'est que lorsqu'il senti ses mains ce poser contre ses fesses qu'il rouvris les yeux pour la regarder et jeter un coup d’œil aux alentours. - Ici, maintenant ! Murmura t'il alors que sa main venait de ce poser contre son ventre, remontant de plus en plus pour ce glisser sous la brassière qu'elle portait. Il caressait avec envie sa peau douce et chaude. Alors que son autre main elle venait quant à elle de ce glisser dans son jogging pour aller ce poser contre ses fesses.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de septembre.
avatar
LOVE GAME @ du mois de septembre.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6460
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Love me... If you dare. ~ Graal ღ   Jeu 1 Juin - 22:13


 

 
 


« Love me... If you dare.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




C’était en retrouvant cette proximité avec lui qu’elle prenait conscience de l’intensité avec laquelle il lui avait manqué… Elle l’avait énormément ressenti durant tous ces jours. Elle l’avait ressenti chaque matin, chaque soir, chaque journée entière passée si proche mais à la fois si loin de lui. Mais ce manque était plus fort encore maintenant qu’elle avait la chance de le sentir si près d’elle. Et c’était parce qu’elle retrouvait toutes ces sensations si agréables qu’elle n’avait aucune envie de résister plus longtemps, pas alors qu’elle les savourait enfin. Elle en oubliait totalement le reste du monde, elle en oubliait absolument tout, comme s’il n’y avait plus rien d’autre que leurs retrouvailles qui comptaient. Comme s’il n’y avait plus rien d’autre que William qui comptait. Elle ne se préoccupait plus de l’endroit ou des circonstances, elles lui importaient si peu à cet instant. Tout ce dont elle avait besoin pour passer le meilleur des moments, c’était lui et uniquement lui. Sans se préoccuper de ses tentatives pour calmer ses ardeurs, la belle blonde s’était mise à parsemer des baisers brûlants le long du cou de son mari tout en caressant avec envie sa peau si douce, si chaude. Elle se laissait guider par son désir et, peu à peu, elle sentait qu’il lâchait prise lui aussi. Elle sentait qu’il frissonnait sous ses doigts, elle sentait la chaleur qui irradiait son corps, cette chaleur qui ne faisait que rendre ce moment plus intense encore. Et cela ne l’incitait que davantage encore à dévorer son cou de ses lèvres. – Maintenant… murmura-t-elle d’une voix sensuelle et assurée, comme convaincue qu’elle obtiendrait ce qu’elle voulait. Et pour cause, elle savait parfaitement que cette envie si violente qui l’envahissait, elle était également en train de submerger l’homme de sa vie. Il caressait son dos nu avec délicatesse, remontant doucement ses doigts contre sa peau. Il pouvait sentir combien il la rendait fébrile, combien il pouvait la rendre dingue s’il le voulait. Il ne pouvait pas résister. Et, comme pour lui faire définitivement perdre toute raison, la jeune femme recula son visage pour capturer ses lèvres dans un baiser des plus passionnels. William répondit immédiatement à son baiser en l’embrassant avec la même fougue. Il plaquait même sa main contre sa nuque pour l’intensifier encore plus. Elle laissait sa langue venir tenter la sienne dans cette danse endiablée qu’elles connaissaient si bien, elle laissait son désir se décupler un peu plus encore pour pouvoir sans plus attendre se débarrasser du tee-shirt désormais bien trop encombrant qu’il portait. Laissant tomber avec nonchalance le vêtement à terre, Grace partit aussitôt à la rencontre de ce torse qui lui avait cruellement manqué. C’était avec un plaisir non dissimulé qu’elle en embrassait chaque centimètre. Elle ne négligeait aucune parcelle de sa peau, presque comme si elle voulait le dévorer. Cette fois, on pouvait dire qu’elle avait totalement oublié tout ce qui pouvait bien les entourer. Elle ne songeait plus une seule seconde au risque qu’ils soient surpris... Elle était totalement inconsciente, Grace. Elle lui avait même rappelé ce point non négligeable quelques minutes plus tôt seulement. Elle ne s’inquiétait pas de ce qui pouvait arriver, simplement parce que chaque parcelle de son être était totalement accaparée par l’homme qu’elle aimait. Embrassant et caressant son torse à sa merci plusieurs secondes durant, elle finit par laisser glisser ses mains contre les fesses de William, l’incitant à cet instant à reprendre la parole. Il ne semblait soudain plus si craintif à l’idée qu’on puisse les surprendre parce qu’il répétait ses propres mots, comme s’il avait définitivement perdu toute raison. Laissant un sourire malicieux apparaitre sur ses lèvres, Grace n’eut pas le temps de se réjouir plus longtemps de sa petite victoire parce qu’elle sentit rapidement sa main se poser contre son ventre. Ce seul contact suffisait à éveiller un trouble en elle mais ce n’était encore rien. Parce qu’il remontait petit à petit le long de sa peau pour finalement aller se glisser sous la brassière qu’elle portait. Elle pouvait sentir ses caresses à même sa peau, contre sa poitrine, créant un déferlement d’émotions en elle. Une vague de chaleur plus intense encore submergeait la jeune femme qui ne put retenir un soupir de plaisir. Ses caresses, elles allaient la rendre dingue, bon sang. Elle avait l’impression qu’en retenant durant si longtemps le moindre contact trop charnel entre eux, elle n’avait fait que décupler cette envie de lui. Elle embrassait un peu plus avidement encore son torse alors qu’elle sentait l’autre main de William glisser dans son pantalon pour se poser contre ses fesses. Elle laissa sa tête retomber contre son torse, plaquant son front contre sa peau comme pour mieux savourer les caresses qu’il lui offrait. – Tu m’as tellement manqué… soupira-t-elle avant de relever doucement sa tête vers lui pour plonger son regard brûlant de désir dans le sien. Elle le lui avait déjà confié mais c’était comme si elle avait besoin qu’il sache ce qu’elle ressentait. Mais les mots étaient loin d’être suffisants pour qu’il comprenne… Les gestes n’en seraient que plus éloquents. Entourant à nouveau ses bras autour de son cou, Grace initia un baiser torride, presque sauvage. Elle l’embrassait sans la moindre retenue, comme si sa vie en dépendait. Et, en même temps, elle laissait l’une de ses mains redescendre le long du corps de William pour approcher dangereusement son bassin. Et, sans hésiter un seul instant, elle la glissa directement à l’intérieur de son sous-vêtement pour lui offrir des caresses enivrantes, bien décidée à le rendre fou.



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3745
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Love me... If you dare. ~ Graal ღ   Jeu 1 Juin - 23:04



~ GRAAL~
"Love me...if you dare"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il venait de retrouver toutes les sensations qu'elle seule pouvait lui faire ressentir en quelques secondes seulement, il n'en n'avait pas fallut beaucoup pour lui faire perdre la raison et à chaque fois il n'avait aucun remord à céder. Parsemant son torse, la moindre petite parcelle de sa peau de baiser brûlant, Grace ne faisait que décupler l'envie qu'il ressentait pour elle, peu à peu William ce laisser consumer par ce désir, l'envie d'avoir droit à beaucoup plus, de retrouver ce qu'il avait perdu depuis plus d'une semaine. Comme si il ne voulait plus attendre mas c'est surtout qu'il ne pouvait plus attendre. Grace ne l'aidait pas non plus à rester raisonnable et il finit par craquer. Déposant sa main contre son ventre, il laissa ses doigts remonter le long de sa peau jusque sous sa brassière pour profitait d'avantage des atouts de sa femme. Mais il ne comptait pas seulement profiter du haut, il fit également glisser sa main jusqu'aux fesses de sa femme. Il avait l'impréssion que ça faisait une éternité qu'il ne l'avait pas touchée et que ça faisait une éternité qu'elle ne l'avait pas touché non plus. Pourtant elle était là, la tête posée contre son tors. Il pouvait sentir son souffle chaud contre sa peau, le genre de chose qui faisait frissonner son corps tous entier. Souriant doucement, attendrit par ses propos, elle n'imaginait pas combien c'était réciproque ! Et comme le lui dire ne semblait pas suffisant, autant le lui montrer directement afin d'être beaucoup plus clair. Baissant doucement les yeux vers elle afin de croiser son regard. Il était si brûlant, si attirant ! Ça lui donnait envie de la dévorer sur place ! Mais Grace prit les devant en s'emparant une nouvelle fois de ses lèvres, initiant un baiser presque sauvage, renversant ... c'était comme si il n'avait pas le choix, elle ne lui laissait pas le choix ! Alors il prolongeait encore et encore, suivant le mouvement, rendant même ce baiser bien plus langoureux. Leurs langues partageaient de nouveau cette danse qu'elles connaissaient par cœur. A croire qu'ils ne c'étaient pas vus depuis des mois ! La passion prenait de plus en plus le dessus, la main de Grace ne mit pas longtemps avant de descendre le long de son torse pour ce glisser dans son jogging ... là il savait d'avance qu'elle allait lu faire subir une longue et agréable torture jusqu'à ce qu'il cède. Ils connaissaient ce jeu par cœur tous les deux et pourtant, ils ne pourraient jamais s'en lasser ! C'était le genre de jeu qu'aucuns couples ne pouvaient détester ! Elle lui offrait déjà de douce caresses et il ne pu retenir les soupirs de plaisir plus longtemps. Glissant son autre main sur ses fesses, il la rapprocha de lui rendant leur baiser bien plus intense, mordant parfois sa lèvres de la jeune femme tant il sentait l’excitation monter en lui. Avec cette abstinence, il ne lui en faudrait pas beaucoup pour le faire céder. - Monsieur ? Madame Flyleaf ?Vous êtes ou ? Vous arrivez à suivre ? Une voix familière mais ce n'était pas celle de sa femme et malgré tous cette voix le poussa à revenir à la réalité. Reculant ses lèvres de celles de sa femme, il plongea son regard dans le sien sans savoir quoi dire à par un - Merde ! C'est pas vrais ... La personne qui venait de les appeler ne pouvait pas les voirs mais il approchait de plus en plus pour savoir ou est ce qu'ils étaient tous les deux. Reculant doucement pour éviter qu'ils ne ce retrouvent dans une situation compromettante, c'était à contre cœur mais là ils ne pouvaient plus ce sauter dessus. - Ah ! Vous voilà ! Est ce que ça va ? Votre ....
tee shirt ?
Ah oui ! Petit détail, il avait malencontreusement perdu son tee shirt. - Oh ... Vincent ! Oui tous va bien on ... on admirait juste la vue ! Ça pour l'admirait, il l'admirait d'un peu trop prêt oui ! Baissant doucement les yeux pour regarder sa tenue, il ce mit à rire avant de ramasser son tee shirt. - J'avais ... une sorte de... bestiole ... alors j'ai ... j'ai paniqué ! Une excuse qui fit sourire l'interlocuteur avant qu'il ne reprenne. - Je vois ! On vous attend ! Venez ! Et ... attention aux ... bestioles ! Ce tournant doucement vers sa femme il était franchement agacé qu'ils n'aient pas eu le temps d'aller plus loin même si c'était rassurant que personne n'ai plus les voir. - Ça devra attendre je le crains !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Love me... If you dare. ~ Graal ღ  

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-