AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Face Off + Keira.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
AWARDSle plus sentimental.
avatar
AWARDS ▵ le plus sentimental.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3735
▵ arrivé(e) le : 20/08/2016
▵ avatar : Richard Madden. ♡

MessageSujet: Face Off + Keira. Dim 28 Mai - 20:36

Keira & Drake
face off


Ce n’est ni la première ni la dernière fois que Keira l’appelle. Et le problème est toujours la même : elle est en garde à vue, en cellule de dégrisement ou bien elle a un petit problème. Drake se demande sérieusement comment elle se débrouille pour s’attirer des ennuis tout le temps. Ça doit être inné, chez elle.
Enfin, ça un petit bout de temps qu’il la connaît, maintenant ; il sait à peu près à quoi s’attendre lorsque son prénom s’affiche sur son téléphone. Ce n’est pas vraiment un mal, dans le fond. La plupart du temps il est tard lorsqu’elle l’appelle, alors il ne fait rien de spécial. Ça l’occuperait presque.

Ce soir, ce n’est pas différent des autres fois. Elle est en cellule de dégrisement. Il se demande bien ce qu’elle a pu faire encore pour finir au commissariat, mais quelque chose lui dit qu’il n’a pas envie de le savoir. Enfin, qu’il le veuille ou non, il apprendra bien vite ce qu’il en est. Très vite, oui, puisque le poste de police se rapproche à vue d’oeil.
Il a décidé de venir à pieds, ce soir. Il a sûrement envie de sentir le vent contre son visage, et de ne pas étouffer dans sa voiture. Il a sûrement envie de respirer l’air nocturne.

Enfin il arrive, et pousse la porte d’un geste un peu brusque. Il fait frais, dehors. Après s’être fait rapidement renseigné à l’accueil, il cherche des yeux la cellule où a été placée Keira. Elle est toute seule, assise, l’air de réfléchir. Doucement il s’approche d’elle, et croise les bras d’un air à moitié exaspéré. En réalité, il ne l’est pas, aussi étrange que cela puisse paraître. « Hey. », lance-t-il simplement, la voix basse. « Ça va ? »

© élissan.


Dernière édition par Drake Whiteley le Jeu 29 Juin - 10:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 571
▵ arrivé(e) le : 20/12/2015
▵ avatar : Taylor Momsen.

MessageSujet: Re: Face Off + Keira. Sam 3 Juin - 10:16

❝ Drake + Et pour la première fois de ma vie j'ai eu l'impression que quelqu'un en avait quelque chose à foutre de ma gueule et que cette personne méritait que je fasse des efforts. ❞Face Off. C’est toujours pareil. Elle a cette petite appréhension à chaque fois qu’elle l’appelle, cette petite crainte inavouable qu’un jour, il ne finisse par lui raccrocher au nez après lui avoir dit de se débrouiller. Mais ce n’est pas ce qu’il fait. Il répond toujours présent. Toujours. Et cette petite appréhension incontrôlable qu’elle ressent tend à diminuer chaque fois davantage. Comme si, peu à peu, elle commence à lui faire confiance. Comme si, peu à peu, il parvient à trouver sa place dans son cœur. Drake. Il est apparu dans sa vie en pleine nuit, après une soirée bien trop arrosée. Il l’a sauvée des griffes d’une fille aussi bourrée qu’elle, une fille beaucoup plus forte qu’elle surtout. Il lui a laissé son numéro de téléphone, et l’a invitée à le contacter en cas de besoin. Et c’est comme ça que cette relation particulière s’est créée entre eux. Parce qu’elle a désespérément besoin de quelqu’un, Keira. Elle a besoin de quelqu’un pour la sortir de cette merde dans laquelle elle se met à chaque fois qu’elle en a l’occasion. Elle a le chic pour attirer les ennuis, à moins que ce soit elle qui les cherche. Comme pour attirer l’attention de quelqu’un, et finalement… Elle a réussi, puisqu’elle a su capter la sienne. Elle ne sait pas réellement ce qui pousse Drake à vouloir l’aider. Il ne la connait absolument pas en dehors de ses frasques. Elle se pose la question, souvent. Mais elle n’a jamais osé lui demander. Surement parce qu’elle craint qu’il ne se rende compte lui-même que rien ne l’oblige à poursuivre ce rôle de grand frère. Même si elle ne lui offre pas toujours la reconnaissance qu’il le mériterait, elle le respecte. Elle s’attache même à cet homme qui tente à tout prix de la protéger… Sans comprendre, peut-être, que la plus grande menace pour Keira, c’est elle-même. Ce soir encore, c’est lui qui la sort de ce merdier. Assise sur le banc répugnant de cette cellule de dégrisement infâme, elle l’attend. Elle a un peu trop bu, elle n’est pas tout à fait clean non plus. C’est étrange, cette façon de faire la fête qui consiste à se détruire et se torturer un peu plus encore. Elle a pourtant plus ou moins repris un certain contrôle sur sa vie, sa vie professionnelle en tout cas. Toute la semaine, elle joue les employées modèles à la galerie d’Enora. Mais dès qu’arrive le week-end, elle replonge dans ses excès. Peut-être qu’il lui faut autre chose, quelque chose dans sa vie personnelle cette fois. Peut-être qu’elle arrêterait, si elle avait quelqu’un qui méritait qu’elle le fasse. A la place, elle se trouve dans cette cellule poisseuse dans l’attente que son sauveur vienne la délivrer, un mal de tête en prime. Et quand il arrive enfin, la blondinette lève les yeux vers lui, cet air mi-coupable mi-insolent sur le visage. Parce qu’elle regrette de lui infliger ses dérives et, en même temps, elle ressent comme le besoin de lui faire comprendre qu’elle ne le mérite. L’autodestruction est un art qu’elle maitrise à merveille. – A merveille. lâche-t-elle, ironique. Elle le contemple un instant, remarquant cet air exaspéré qu’elle commence à connaitre par cœur. Et, malgré elle, elle s’en veut à cet instant, juste un peu. – J’espère que je t’ai pas sorti du lit.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AWARDSle plus sentimental.
avatar
AWARDS ▵ le plus sentimental.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3735
▵ arrivé(e) le : 20/08/2016
▵ avatar : Richard Madden. ♡

MessageSujet: Re: Face Off + Keira. Lun 5 Juin - 17:50

Keira & Drake
face off


C’est presque devenu une habitude, maintenant. Lorsqu’elle l’appelle, il ne se pose la question du pourquoi du comment, non, il répond, et ça s’arrête là. Il ne se demande plus si c’est vraiment une bonne idée, que de continuer à l’aider alors qu’elle ne fait visiblement aucun effort. Il ne se demande plus non plus si c’est lui qu’elle devrait appeler à chaque fois. Il ne se demande plus tout ça, non. Il répond, et ça s’arrête là.
C’est clair qu’elle a besoin d’aide, Keira. Elle n’arrive pas à se gérer toute seule, ou alors elle ne le veut tout simplement pas. Mais qu’elle fiche sa vie en l’air, comme ça, Drake a du mal à le supporter. Il commence à bien la connaître, maintenant, il commence à réussir à lire à travers ses couches de maquillage. Quelques fois il se plante, mais c’est pas grave, il est persévérant. D’autres fois, il sait qu’il n’y a aucune logique à ce qu’elle fait. C’est dénué de sens, elle-même doit chercher à se comprendre. C’est pas grave, il persévère. Et tant pis si ça foire à chaque fois.

La voir assise comme une âme en peine dans sa cellule le fait réfléchir quelques secondes. Il n’aime pas tellement les commissariats, mais il a presque pris l’habitude, avec Keira. Elle doit en avoir des paquets, elle aussi, d’habitudes, plus ou moins mauvaises. Ça se lit, dans ses yeux.
Alors il prend son air exaspéré habituel, juste pour la forme, encore une fois. Il n’est plus exaspéré depuis longtemps, à vrai dire. C’est une question d’habitude, encore et toujours ça. « T’inquiète pas pour ça. » Et même s’il avait dormi, il ne lui en voudrait pas. Encore une habitude qu’il a intégré dans un contexte de normalité, alors que ça ne l’était pas du tout, à la base.
Il la regarde encore une fois, prends le temps de chasser l’exaspération de son visage. Voilà, il lui a montré ce qu’elle s’attendait à voir, ils peuvent passer à autre chose. « Bon, dis-moi… Qu’est-ce que t’as encore foutu ? »

© élissan.


Dernière édition par Drake Whiteley le Jeu 29 Juin - 10:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 571
▵ arrivé(e) le : 20/12/2015
▵ avatar : Taylor Momsen.

MessageSujet: Re: Face Off + Keira. Lun 12 Juin - 23:48

❝ Drake + Et pour la première fois de ma vie j'ai eu l'impression que quelqu'un en avait quelque chose à foutre de ma gueule et que cette personne méritait que je fasse des efforts. ❞Face Off. De plus en plus, elle se pose des questions au sujet de Drake. De plus en plus, il parvient à l’intriguer. Il faut dire la vérité : Au début, elle a accepté son aide parce qu’il était là. Lui ou un autre, c’était pareil. Mais ce n’est plus le cas désormais, plus le cas du tout… Parce qu’elle a beau jouer les dures à cuir, Keira… Au fond, elle n’est qu’un cœur d’artichaut qui s’attache vite aux autres, tellement vite qu’elle préfère les fuir pour éviter d’en souffrir. Seulement, avec lui, elle ne l’a pas vraiment vu venir. C’est, au fil de ces rendez-vous nocturnes particuliers qu’elle a commencé à s’habituer à lui, et à l’apprécier. Et c’est ainsi que les questions à son sujet se multiplient dans son esprit. Mais l’une d’elles, surtout, se démarque des autres… Pourquoi ? Pourquoi se montre-t-il si prévenant envers elle ? Pourquoi s’inquiète-t-il pour une pauvre fille qu’il ne connaissait même pas, à l’origine ? Est-ce par simple altruisme ? Tente-t-il de rattraper des fautes passées ? La voit-il simplement comme une mission qu’il se confie à lui-même ? Elle s’est même demandé, dans les premiers temps, s’il ne voulait pas simplement la sauter. Elle a cette tenue provocante, ce maquillage à outrance. Cet air de camée des rues malfamées, ce regard tourmenté qui la rend si vulnérable. Il ne serait pas le premier à croire qu’il pourrait en profiter. Mais ce n’est pas le cas. Les yeux qu’ils posent sur elle n’ont rien de lubrique, encore moins de pervers. Il y a cette pointe d’exaspération, et peut-être une lueur d’incompréhension qu’elle décèle de temps à autre. Il agit davantage comme un grand frère habitué à protéger sa petite sœur. Il semble même tristement habitué à ses appels, comme si c’était normal, comme s’il avait toujours été là. Comme si c’était son rôle, finalement, de s’occuper d’elle. Et c’est ce qu’il prouve une fois de plus, ce soir, alors qu’il arrive à peine à sa hauteur. Il ne lui en veut même pas de le faire sortir de chez lui si tard, il la rassure même. Et, comme pour éviter de paraitre trop compréhensible, il s’empresse de prendre cet air fâché qui lui manquerait presque, si elle ne le voyait plus. Peut-être qu’elle a l’impression de compter un tout petit peu, à ces moments. Mais elle sort de ses pensées quand elle entend sa question. – J’ai juste décoré un petit mur... dit-elle d’un ton presque enfantin alors que son regard se plonge dans le sien. L’art, c’est sa passion. L’exprimer sur les murs, c’est un peu la seule façon dont elle ose montrer son talent pour le moment. Mais il semblerait qu’il ne soit pas aussi apprécié qu’elle le voudrait, encore moins quand il se manifeste par un graffiti sur l’un des murs du commissariat. – Tu l’as peut-être vu en arrivant d’ailleurs, mais j’ai pas eu le temps de finir… reprend-elle, une moue boudeuse sur le visage. Ah, elle n’en loupe pas une. Mais il l’a compris, maintenant.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AWARDSle plus sentimental.
avatar
AWARDS ▵ le plus sentimental.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3735
▵ arrivé(e) le : 20/08/2016
▵ avatar : Richard Madden. ♡

MessageSujet: Re: Face Off + Keira. Dim 18 Juin - 19:32

Keira & Drake
face off


Keira ne semble pas comprendre, Keira ne veut pas comprendre. Plus Drake la regarde, et plus il s’en rend compte. Elle n’est pas seulement une jeune fille cherchant à se connaître, se perdant parfois trop profond dans les abysses de la vie ; non, elle est bien plus que ça. Keira, Keira a oublié ce qui est normal pour une fille de son âge, si elle l’a jamais su. Peut-être que, pour elle, la vie se résume à ça. Boire, se détruire, fumer, se détruire un peu plus. Passer quelques soirées au commissariat. Peut-être qu’elle ne connaît que ça de la vraie vie, après tout ? Si personne ne lui a jamais montré les étoiles, comment pourrait-elle les distinguer, noyées dans ce flot d’encre qu’est le ciel noir ? Comment pourrait-elle trouver la lumière qui forme les ombres, si l’obscurité est la seule chose qui la fasse se sentir chez elle ?

C’est ce que Drake essaie de comprendre, en vain. Elle est encore bien trop secrète, même si des progrès ont été faits depuis leur première rencontre. Il ne connaît que la petite Keira qui essaie de se sentir grande, alors qu’il doit y avoir beaucoup plus derrière tout ce maquillage. Peut-être que, tout ce charbon en moins, elle verrait la vie différemment ? Rien n’est moins sûr, et pourtant… Et pourtant il aimerait y croire, au moins ce soir, au moins une fois encore. La regarder se noyer sans pouvoir rien faire est insupportable. Mais il a beau lui tendre la main, elle se refuse à l’attraper. C’est peut-être son plus gros défaut, à Keira, sa fierté.

Et elle prouve, une fois encore — cessez de compter —, en répondant qu’elle a seulement décoré un mur. Un mur, celui du poste de police dans lequel elle se trouve. Et le pire, c’est qu’elle ne se cherche pas d’excuse, ne se cache pas derrière le fait qu’elle ne soit sans doute pas très clean, sobre, encore moins. Non. Elle énonce les faits avec cette petite pointe d’ironie dans la voix, comme Drake en a tant l’habitude. « Ah, c’était toi. » Oui, il a remarqué le tag en arrivant, sans y prêter beaucoup d’attention. Mais maintenant qu’il sait que c’était l’œuvre de Keira, il regrette un peu. C’est idiot de penser qu’il pourrait la comprendre un peu plus à travers ses graffitis. C’est idiot de penser qu’il pourrait la comprendre tout court. Keira est une énigme à elle-seule. « T’en loupes vraiment pas une, toi. » C’est drôle, il sourit presque. « Tu peux pas faire une pause ? Juste pendant une semaine, te tenir tranquille ? » Non, ce n’est pas possible, et il le sait. Et peut-être qu’une part de lui n’a pas envie qu’elle se tienne tranquille.

© élissan.


Dernière édition par Drake Whiteley le Jeu 29 Juin - 10:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 571
▵ arrivé(e) le : 20/12/2015
▵ avatar : Taylor Momsen.

MessageSujet: Re: Face Off + Keira. Lun 19 Juin - 23:50

❝ Drake + Et pour la première fois de ma vie j'ai eu l'impression que quelqu'un en avait quelque chose à foutre de ma gueule et que cette personne méritait que je fasse des efforts. ❞Face Off. Affronter le regard des autres n’est pas aussi simple que Keira le laisse si bien croire. Mais affronter son regard, à lui, c’est plus difficile encore que tout le reste. Drake parvient peu à peu à passer entre les barrières qu’elle a si savamment installées autour de son cœur. Il parvient à déceler ce qu’elle cache derrière cette attitude rebelle et désinvolte, cette fille borderline si loin de la vérité. Il parvient même à déceler des choses en elle, qu’elle ne voit pas elle-même. Et c’est peut-être pour cette raison qu’elle peine encore tant à lui dévoiler son âme. Parce qu’il verrait combien elle est écorchée, faible et vulnérable. Il verrait combien ce reflet qu’elle renvoie n’est qu’un masque pour cacher combien la vie l’a brisée. C’est plus facile de jouer les indifférentes. Cette fausse désinvolture, cette nonchalance qui laisse croire que rien ne la touche, c’est la seule chose qui l’empêche de s’effondrer. Ce n’est pas tant de la fierté, c’est surtout un moyen de se protéger elle-même, à défaut d’avoir eu quelqu’un pour le faire.

Une fois encore, la blondinette affiche ce masque d’indifférence. Elle expose son délit sans aucun remord, sans aucune excuse. C’est habituel, tristement habituel. C’est sa façon à elle de vivre. Parce qu’elle n’en connait pas d’autre, Keira. Elle est ici parce qu’elle a fait un graffiti sur un pauvre mur. La semaine dernière, c’était pour possession de drogue. Et celle d’avant encore, c’était pour trouble à l’ordre public. On peut lui reconnaitre ça, c’est qu’elle aime bien innover. C’est peut-être pour cette raison que Drake ne se lasse pas, peut-être qu’il se demande désespérément ce qu’elle va inventer à chaque fois. Ou peut-être qu’il se préoccupe vraiment d’elle. Elle n’en sait rien, elle a tant de mal à le croire. Il est mystérieux, Drake. Il n’expose pas plus ses sentiments qu’elle. La seule chose dont elle est sûre, c’est qu’il est toujours là, à chaque fois qu’elle a besoin de lui. Et c’est peut-être la chose la plus importante, finalement. Gardant le silence, elle l’observe un instant sans rien dire. Elle se demande si c’est un reproche, ou un compliment. – Je n’avais plus de papier. dit-elle en haussant les épaules. Mine de rien, elle lui fait entrevoir quelque chose de très important sur elle… Sa passion pour le dessin. Mais, pas sûr que ce soit ce qui ressorte de ses graffitis. A sa question, elle le contemple sans rien dire, avec un petit sourire, presque taquine. – Tu t’ennuierais sans moi. Ou alors, il se demanderait si elle est toujours vivante. Quoi qu’il en soit, elle ne sait pas si elle serait capable de rester tranquille si longtemps. Elle l’est déjà bien plus durant la semaine depuis qu’elle a commencé ce travail à la galerie. Elle le regarde à travers les barreaux de la cellule. – Est-ce qu’on peut partir d’ici ?

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AWARDSle plus sentimental.
avatar
AWARDS ▵ le plus sentimental.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3735
▵ arrivé(e) le : 20/08/2016
▵ avatar : Richard Madden. ♡

MessageSujet: Re: Face Off + Keira. Lun 26 Juin - 23:50

Keira & Drake
face off


Le commissariat fait presque triste, comparé aux autres soirs. Les néons sont fatigués, et l’on discerne très nettement leur lumière qui faiblit. Ça clignote de temps en temps ; et ça repart d’une éclatante blancheur, aveuglante dans le noir de la nuit.
En entrant, Drake savait déjà à quoi s’attendre. Keira, dans une cellule de dégrisement, attendant patiemment qu’il vienne une fois encore la sortir de là. Encore. Oui, encore, encore et toujours, c’est un cercle sans fin. Mais est-ce un mal, finalement ?
Il ne sait pas comment il réagirait si, tout à coup, il n’avait plus aucune nouvelle de Keira. Serait-il inquiet ? Il est habitué à passer au moins une nuit toutes les deux semaine à un poste de police, maintenant — si ce n’est plus. Mais en même temps, si elle fait silence radio, c’est qu’elle n’a pas fait de bêtise ? Ou bien que quelque chose lui ait arrivé ? Cruel dilemme. L’appellerait-elle simplement pour lui dire que tout va bien, qu’elle a réussi à sortir la tête de l’eau ? Il est presque certain que non, et, bizarrement, ça lui fait un petit pincement au coeur. Il ne peut pas lui en vouloir, puisque lui même ne l’a jamais contactée le premier…

Et sa désinvolture le fait presque sourire, tant elle est naturelle chez elle. Keira aura beau être dans la pire situation du monde, elle trouvera toujours la seule chose à ne pas dire pour se sortir de là. Heureusement que Drake est Drake, et non pas un flic. Il l’aurait nettement moins bien pris, cette vieille excuse du ‘je n’avais plus de papier’. « T’aurais au moins pu être plus discrète. Le commissariat, sérieusement ? » Il secoue la tête, mais sourit mine de rien. Elle a parfaitement raison ; sans elle, il s’ennuierait beaucoup. C’est bizarre tout de même, lorsqu’on s’en rend compte. « Peut-être. De toute manière, je crois que la question ne se posera jamais, j’ai tort ? » Évidemment que oui, il a raison. Mais il veut l’entendre de sa bouche. À sa question suivante, il hausse les épaules, et cherche des yeux quelqu’un pour leur ouvrir la cellule. Il réussit assez rapidement à attraper un policier qui passe, et lui demande si Keira peut sortir. Après deux minutes de négociations, il finit par accepter, et voilà enfin la petite blondinette du même côté des barreaux que Drake. « Je ne sais pas si tu vas avoir droit à l’amende. »

© élissan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 571
▵ arrivé(e) le : 20/12/2015
▵ avatar : Taylor Momsen.

MessageSujet: Re: Face Off + Keira. Mer 5 Juil - 4:07

❝ Drake + Et pour la première fois de ma vie j'ai eu l'impression que quelqu'un en avait quelque chose à foutre de ma gueule et que cette personne méritait que je fasse des efforts. ❞Face Off. Et cela devient une routine en fin de compte, une routine tristement réconfortante. Elle s’y habitue, elle s’y attache même. Drake est la seule personne, hormis ses amis et compagnons de soirées de déboires, qu’elle voit aussi régulièrement. Et si, au départ, il lui était surtout utile pour sortir rapidement de ces cellules miteuses du commissariat, c’est très différent aujourd’hui. Ses appels téléphoniques se multiplient. Elle a comme ce besoin de s’assurer qu’il vient, qu’il viendra toujours. Il n’en a pas conscience mais il est une rare source de stabilité dans sa vie à l’équilibre si précaire. Il est, surtout, la main tendue qu’elle saisit à chaque fois qu’elle a besoin d’aide. Et ça, ce n’est pas rien. Elle n’a jamais tenté de l’appeler pour un prétexte normal, pour lui proposer une sortie ou simplement pour prendre de ses nouvelles. Elle n’oserait pas, Keira. Elle ne sait pas comment il réagirait. Et puis, au fond, il n’a peut-être pas envie d’avoir ce genre de relations avec elle. Peut-être qu’elle est simplement sa bonne action, celle qui lui apporte bonne conscience pour Dieu sait quelle raison. Sinon, il appellerait lui aussi. Mais il est là. Il répond présent à chaque fois, et c’est déjà énorme pour la blondinette. Elle n’en demande pas davantage de sa part, car il en fait déjà bien plus qu’il ne le devrait. Il tente même de lui faire un peu la leçon, juste un peu. Ça la fait sourire, Keira. Personne n’a jamais été capable de la canaliser. Elle ne sait pas si, un jour, elle arrivera à se calmer. A vrai dire, elle n’arrive pas à imaginer l’avenir. Elle n’a pas l’impression d’en avoir beaucoup, de l’avenir. Les rares fois où elle y pense, c’est surtout la peur du lendemain qui la submerge. Alors elle préfère en faire abstraction, et jouer la carte de la désinvolture. Si seulement cette insouciance était réelle. Avec calme, mais sincérité, elle lâche simplement sans se préoccuper qu’on l’entende. – Je leur facilite la vie, ils s’occupent de mes pauvr’dessins au lieu de s’inquiéter des vrais problèmes. Bande d’hypocrites. Elle déteste les flics, Keira. Ils font les beaux avec leurs uniformes devant une gamine de vingt et un parce qu’elle fume un pétard, ou parce qu’elle fait un graffiti. Par contre, toutes les injustices, toutes les horreurs qui sévissent dans les bas-fonds de la ville, ils n’osent même pas y jeter un œil. Son avis est sans doute trop tranché, trop sombre. Mais c’est son vécu qui veut ça. Sortant de ses pensées, elle trouve un peu de réconfort dans le sourire de son sauveur. Elle est contente de voir qu’il ne nie pas. Ça lui fait même très plaisir, en fait. C’est minime, mais elle est heureuse d’avoir une importance même minuscule, pour Drake. – Ça dépend de toi. avoue-t-elle, énigmatique malgré elle. Au fond, elle sait qu’il en aura marre un jour. Il construira sa vie avec quelqu’un, voudra des enfants. Il en aura assez de ce boulet qu’il se trimbale toutes les semaines. Même si, ce soir encore, elle lui doit sa sortie. Elle se sent soulagée une fois dehors, bien que l’amende reste encore à payer. – Ils vont pas se gêner. rétorque-t-elle au jeune homme. Et elle a raison puisque le policier ne tarde pas à l’informer de ce qui l’attend. Amende, travaux d’intérêt généraux, elle a tout gagné. Elle écoute le tout sans broncher, se saisit du papier tendu par le flic sans le regarder. Elle connait tout ça par cœur. Ce n’est qu’une fois dehors, enfin libre, qu’elle se retrouve avec Drake. C’est là qu’elle perd sa désinvolture, pour reprendre avec un peu plus d’embarras dans la voix. – Hum… Merci… Drake.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AWARDSle plus sentimental.
avatar
AWARDS ▵ le plus sentimental.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3735
▵ arrivé(e) le : 20/08/2016
▵ avatar : Richard Madden. ♡

MessageSujet: Re: Face Off + Keira. Mar 11 Juil - 11:59

Keira & Drake
face off


Drake n’a pas souvenir d’être un jour tombé en cellule de dégrisement, pas plus qu’il n’en a d’avoir commis des délits en étant bourré. D’un certain côté, c’est assez rassurant, mais de l’autre, il sait bien qu’en étant ivre les souvenirs ont tendance à s’effacer. Alors quoi, il aurait été comme Keira, un jour ? Ça ne se passait pas comme ça, lorsqu’il était encore à Auckland. Ses parents étaient droits, et n’auraient jamais toléré qu’il dessine quelque chose sur le mur d’un commissariat. Ils n’auraient jamais accepté qu’il rentre complètement saoul à la maison non plus, ou encore qu’il ramène des amis sans prévenir, pour terminer une soirée chez lui. Ça non, ils ne l’auraient jamais autorisé.
Pourquoi l’auraient-ils fait, après tout ?
Ils ne lui faisaient plus confiance, et même s’ils feignaient de ne pas se préoccuper de lui, au fond, Drake a toujours su que c’était le contraire. Ils s’inquiétaient pour lui, d’une manière qu’il ne saurait expliquer, pas même aujourd’hui, pas même maintenant que cette période est loin derrière lui. Et ça restera un mystère, un très grand mystère, dont il ne connaîtra jamais la réponse. À ce moment, il se demande si c’est un mal ; il se demande si la réponse pourrait lui apporter quelque chose. Il a bien réussi à vivre sans elle, qu’est-ce qu’elle pourrait bien changer, maintenant ?

Alors oui, il ignore tout de la famille de Keira, de ses problèmes personnels, en dehors de ceux qui la font se retrouver au commissariat. Peut-être qu’il joue à un jeu dangereux en essayant sans relâche de la ramener sur le droit chemin alors que, visiblement, c’est inutile et en vain. Mais cette Keira-là, il l’aime bien, et si elle venait à changer un jour, il a un peu peur de ne plus jamais la revoir. Elle ne le contacte que lorsqu’elle a besoin de lui, jamais pour discuter de tout et de rien. Et lui n’a jamais songé à le faire non plus, c’est vrai.
Keira qui a une vision si tranchée de la vie, qui n’accepte sans doute aucune autre réalité que la sienne. Keira qui finit toujours et toujours au même endroit, sans visiblement sans lasser, puisqu’elle recommence à chaque fois. Keira qui restera un mystère, un mystère insoluble que Drake n’a même pas envie de chercher à résoudre. C’est vain, il le sait. « Ne les juge pas trop vite. » Il dit ça sur le ton de la plaisanterie, mais c’est vrai, en fait, il ne s’en rend compte qu’après. Ces policiers sont comme eux-deux, ils ont leur rôle. Si Keira doit finir au poste, si Drake doit venir la chercher, alors il faut bien quelqu’un pour l’y emmener. Voilà à quoi ils servent, ce soir. Comme beaucoup d’autres soirs, en fait.

Elle se retrouve bientôt avec une amende et des travaux d’intérêt généraux. Jouer les rebelles n’est pas sans un certain prix, elle doit avoir l’habitude, maintenant ; aussi, Drake ne s’inquiète-t-il pas pour elle. Ils sortent en silence dans l’air frais de la nuit. Il fait sombre, les étoiles clignotent faiblement, comme si elles allaient s’éteindre. S’éteindre, laisser le noir d’encre les avaler, et se noyer au plus profond de ce ciel beaucoup trop sombre. Et Keira reprend la parole, brise le silence qui semble aller de paire avec les ténèbres environnantes. Un simple mot, ‘merci’. Et aussitôt, il se sent un peu différent. Ce n’est pas à chaque fois qu’elle le remercie, mais à chaque fois qu’elle le fait, Drake a l’impression d’avoir servi à quelque chose. Même si elle ne l’admettra sans doute jamais, il sait qu’il l’a aidée, une fois encore, à sortir de ce commissariat. Alors, peut-être lui est-elle un tout petit peu reconnaissante, en fin de compte ?
Son hésitation est touchante, aussi ne répond-t-il rien. Qu’aurait-il pu dire, de toute façon ? ‘Je t’en prie’, ‘avec plaisir’, ‘de rien’ ? Mais ce n’est pas pour avoir sa reconnaissance, qu’il fait ça, c’est simplement pour l’aider à ne pas desserrer la bouée qui l’empêche de se noyer. Elle en est beaucoup trop proche, de cette noyade fatidique, et Drake en a peur. « Keira… » Sa voix est basse, trop basse. « Tu sais que ça ne me dérange pas de venir te chercher, que tu m’appelles, tout ça. Ça ne me dérange pas du tout. Mais pour toi, je pense… je pense qu’il serait tant que tu fasses des efforts, que t’essaies de te reprendre en main. » Il tourne la tête vers elle, avant de faire mine d’engager le pas. Rester immobile le met dans un malaise profond. « Je ne te juge pas, je sais que c’est difficile. Et c’est pour ça que si tu as besoin de moi, je serai toujours là, vraiment… »

© élissan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 571
▵ arrivé(e) le : 20/12/2015
▵ avatar : Taylor Momsen.

MessageSujet: Re: Face Off + Keira. Sam 29 Juil - 23:49

❝ Drake + Et pour la première fois de ma vie j'ai eu l'impression que quelqu'un en avait quelque chose à foutre de ma gueule et que cette personne méritait que je fasse des efforts. ❞Face Off.
Elle ignore quand a précisément commencé sa descente aux enfers, Keira. Elle a fumé son premier joint alors qu’elle avait à peine douze ans. Elle a commis quelques petits délits dès son adolescence. Et, aussi loin qu’elle s’en souvienne, elle a toujours été la rebelle à l’école. Celle qu’il ne valait mieux pas fréquenter, un peu comme maintenant en fait. Elle n’a pas eu le meilleur encadrement qui soit. Elle ne peut réellement justifier son attitude par l’absence de sa mère. Pour autant qu’elle soit orpheline d’une mère, elle a toujours eu son père. Et elle était entourée de ses sœurs toutes plus adorables les unes que les autres. Elle est la seule bête noire de la famille, le vilain petit canard au milieu des cygnes. Elle s’est demandée, maints et maintes fois, pourquoi elle n’est pas comme ses sœurs. Elle a peut-être un problème, Keira. Ou peut-être qu’elle est simplement la plus fragile. La plus vulnérable. La plus meurtrie par l’abandon de la femme censée l’aimer plus que tout au monde. Mais elle peine à exprimer sa souffrance. Elle extériorise sa douleur par un masque de colère et de révolte. Parce que si elle l’ôtait, ce masque, tout le monde verrait à quel point elle n’est en réalité qu’une petite fille brisée par la vie avant même de la connaître. C’est plus facile de jouer la rebelle que de se confronter à ses blessures intérieures. Et c’est ainsi que tout le monde, ou presque, en prend pour son grade. Cette fois, elle s’en prend sans aucun remord aux flics. Ces incapables qui jouent les hypocrites, à faire semblant de faire leur travail alors qu’au fond, tout le monde sait tout ce qui se passe dans les bas-fonds de la ville. Ou peut-être que tout le monde ne le sait pas, mais eux, ils savent. Et elle aussi, elle le sait. Mais Drake fait preuve de beaucoup plus d’indulgence qu’elle. Et elle voudrait lui dire. Lui dire qu’il est bien trop gentil, bien trop conciliant, bien trop compréhensif. Mais s’il n’était pas comme ça, il ne serait pas là pour elle. Il ne serait pas avec elle. Et surtout, il ne serait pas l’homme qu’elle apprécie. Alors elle ne veut pas lutter, pas contre lui, même si elle n’en pense pas moins. – J’vais essayer. lui dit-elle, conciliante pour une fois elle aussi. Elle n’est pas si difficile quand on prend la peine de s’approcher d’elle. Mais il faut avouer que n’importe qui n’en est pas capable. A vrai dire, Keira a un mécanisme assez particulier. C’est lorsqu’elle voit quelqu’un tenter un pas vers elle qu’elle en fait de même, et ainsi de suite. Elle ne fera jamais le premier pas, elle n’a pas assez confiance en l’humanité pour ça. C’est ce qui s’est passé avec Drake, d’ailleurs. Il l’a sauvée de cette bagarre, le soir de leur rencontre. Et c’est comme ça qu’elle a commencé à se fier à lui. Plus le temps passe, plus elle arrive à lui faire confiance. Il n’est plus l’inconnu assez sympa pour l’aider, il est devenu quelqu’un dont elle a besoin maintenant. Mais ça, elle n’est pas certaine de l’admettre un jour. Ou elle le fait à sa manière. Une fois loin des policiers, elle prend la peine de le remercier, maladroitement, mais elle le remercie quand même. Elle ne le ferait pas si elle n’était pas sincèrement reconnaissante. Parce que le remercier revient à s’avouer qu’elle a besoin de lui. Mais elle a passé ce stade depuis quelques temps déjà… Elle sait bien qu’elle a besoin de lui, Keira. C’est surement lui qui n’en a pas conscience. S’il est resté silencieux face à son remerciement, le jeune homme la sort subitement, mais sans aucune brusquerie, de ses pensées en l’appelant. Elle tourne la tête vers lui pour l’écouter, et durant plusieurs secondes qui s’éternisent, elle ne sait pas comment réagir. Il fallait bien qu’il essaye à un moment ou à un autre… Mais il le fait de la plus délicate des façons, et elle apprécie. En réalité, elle est même touchée par ses propos, et rassurée aussi. Elle est tellement habituée à perdre ses proches, les uns après les autres. Elle ne voudrait pas le perdre, lui. – Je ne sais pas pourquoi je ferais des efforts… Pour qui… J’veux dire, si je t’appelle toi à chaque fois que j’dois sortir de ce trou, c’est bien qu’au final, ce qui m’arrive n’intéresse personne. Elle prend un air détaché, froid. Trop froid pour être sincère, parce qu’en réalité, elle en souffre. Et toutes ses conneries, ce ne sont que des moyens d’extérioriser cette souffrance. Sans cesser d’avancer dans la nuit, la blondinette ajoute d’une voix plus chaleureuse, plus timide aussi. – Je sais que je le montre pas vraiment mais ça me touche que… Que tu sois là, à chaque fois…


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Face Off + Keira.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: wellington central.-