AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Cordate + Puis comme ça un fantôme débarque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AWARDSle plus séducteur.
avatar
AWARDS ▵ le plus séducteur.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 474
▵ arrivé(e) le : 13/02/2017
▵ avatar : Chris hot Wood

MessageSujet: Cordate + Puis comme ça un fantôme débarque Lun 29 Mai - 20:04

Puis comme ça un fantôme débarque

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Cordélia & Tate
Tu avais encore le bras en mauvaise posture depuis la tempête de la dernière fois. Tu étais comme un lien en cage tournoyant dans ton appartement dans tous les sens. Tu n’arrivais pas à canaliser ton angoisse. Tu penses bien trop et ça c’est le sacrilège pour toi, car du coup tu penses à ton frère, à ta famille et à eux. Tes parents. Tu leur en veux, il n’y pas de retour possible en arrière, tu ne peux pas pardonner. Ils ont lâché trop vite Djawny à ton goût. Tu ne supportes pas ça, tu ne supportes pas cette idée qu’il aurait pu être là, à tes côtés. Tu pinces tes lèvres, secouant la tête. À force de penser, tu vas finir par exploser, finir par devenir totalement dingue et ce n’est pas ce qu’il faut que tu fasses. Non, il faut que tu t’accroches. Mais c’est trop dur, tu paniques, tu vois ton reflet dans l’une des baies vitré de ton appartement et tu recules, comme si tu l’avais vu, un fantôme, mais ce n’est que toi et ton maudit reflet. Tu te barres en quatrième vitesse en prenant tes affaires : casque, gant et clefs. Ton portable tu l’oublies, tant pis. Tu files jusqu’à chez Maéven en moto, tu jongles dangereusement entre les voitures, tu montres le bel exemple toi qui devrait respecter la loi, mais parfois tu es humain comme tout le monde. Surtout avec ton bras blessé autant dire que tu douilles, mais que tu supportes bien plus la douleur physique que celle psychique venant de t’envahir en voyant seulement ton reflet. Tu es chez Maéven, tu peines à trouver la force de sourire, tu as besoin de parler. Tu ne sais pas si au final, tu y parviendras, mais les accidents dernièrement sont bien trop nombreux, tu étouffes, la kyrielle de connerie t’arrivant te gonfles. Tu cognes la porte de ton cousin. « Pitié ouvre ! » tu supplies ? Tu as la boule au ventre, tu respires difficilement, alors tu prends tes clefs et tu rentres chez Maé, vous avez les clefs de l’un et de l’autre. Tu le vois, il n’y a personne, pas de trace de ton cousin. Tu te poses quelques minutes avant de te dire qu’il faut que tu ailles le voir, alors tu as finalement pigé que tu as oublié ton téléphone, tu aurais pu lui demander confirmation s’il travaillait aujourd’hui ou non. Quand tu ouvres la porte pour aller vérifier à son taff sa présence, tu restes immobile, tu venais d’empêcher une jeune femme de cogner à la porte. Ton cœur te trahi, il cesse de battre, il prend un rythme par la suite irrégulier et trop rapide que t’as l’impression qu’il creuse un trou dans ton thorax. Cordélia. Son prénom. Tu es là sans un mot, sans aucune idée de si c’est un mirage ou non. « Cordélia ? » Que tu finis par prononcer, mais tu n’es même pas sûre que le prénom de ta sœur se soit révélé à son ouïe tu as l’impression de parler dans ta tête. Tu n’arrives pas à bouger, même pas le petit doigt, tu es inerte, comme un zombie les yeux rivés dans ceux de ta petite sœur qui a été durant un temps la prunelle de tes yeux.


LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Cordate + Puis comme ça un fantôme débarque Ven 2 Juin - 22:43

❝ The ghosts of the past always come back to haunt us
Cordate



Encore une journée a faire semblant, jouer le rôle de ma vie. C'est devenue tellement une habitude qu'à force c'était presque normal. A l'hôpital, c'était le seul endroit où je me sentais en paix, c'était le prix à payer. Les patients qui n'en finissaient pas, c'était insupportable par moment. Cordélia, tu crois pas que cela suffit ? Un autre interne, le gars vraiment casse couille, qui s'occupe de tout. J'essaie de me retenir, comme j'avais envie de lui en donner une. J'ai été de garde en commençant a 20h du soir jusqu'à tôt ce matin, avant que l'autre équipe reprenne le relais. Alors oui, effectivement j'ai eu besoin de ma dose de caféine, c'est quoi son problème ? Maintenant ma journée finie, j'avais envie daller voir mon cousin Maeven. Je suis vite partie, mais pas question d'aller dans cet état le voir. Une bonne douche, des habits propres et je serais prête pour m'en aller. Encore une fois, en sortant de la douche j'ai rater les appels de mes parents. Ça faisait quoi .... 5 ou 6 fois. Je m'en voulais beaucoup, mais que faire d'autre ? Mon père me tanne pour que je vienne un week-end à New-York, moi j'ai juste envie de m'éloigner de tout ça. Trop de souvenir. Trop de choses qui me font encore souffrir. Et, y avait aussi ma meilleure amie, wolv, celle que j'aime plus que tout. Elle avait besoin de moi en ce moment, c'était ça les vrais amis. Je prend mon courage à deux mains, saisie mon téléphone et laisse un petit message a ma famille. C'est moi, je suis désolé d'avoir été absente, mais je ne peux vraiment pas venir ce week-end, je vous aimes. C'était direct et assez court. Inutile de dire que je ne supportais même plus de discuter avec eux. Ma voiture se gare devant chez mon cousin, c'était étranger car il y avait une autre voiture. Bon, j'espère qu'il était là. La porte d'ouvrir et mon sourire fait place à l'angoisse, un regard qui suffisent a faire tressauter mon cœur et accélérer mon rythme cardiaque, le souffle court. Tate. Mon frère. Mon meilleur ami. Mon confident. Mon tout. Il était là, devant moi, tout aussi désemparé et trouble que moi. Cordélia ? C'était ça ses premiers mots ? Cette voix. La voix de mon frère me fait froid dans le dos. Je ne me sentais pas à l'aise, pas envie de le regarder. Fuyant une porte de devoirs en vitesse, ce moment-là ce fut le pire de tous. Je fais un pas en avant, histoire de ne pas rester à l'entre. Puis, je repense, me haïssant d’avoir toujours ces pensées qui m’envahissent me laissant vaguer à des souvenirs d'enfance que je préférais effacer à ce moment là. Je sursaute légèrement quand la réalité me frappe, c'était quoi ce bordel ? « Qu'est-ce que tu fiche ici ?  » Un silence s’installe entre nous, inhabituel et froid, justifié par des années d’absences dans la vie de l’autre, alors qu’habituellement on a toujours eu une facilité à se comprendre. Tu veux me dire quelque chose ? » Je pourrais être tendre avec lui, mais l'envie n'était pas là. Je n'arrive pas à faire semblant avec lui, je souffle un instant, il faut qu'il prenne la parole vite avant que je m'en aille. Une larme coule sur ma joue, imprévue et silencieuse alors que mon cœur s’arrache.
Revenir en haut Aller en bas
AWARDSle plus séducteur.
avatar
AWARDS ▵ le plus séducteur.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 474
▵ arrivé(e) le : 13/02/2017
▵ avatar : Chris hot Wood

MessageSujet: Re: Cordate + Puis comme ça un fantôme débarque Ven 23 Juin - 23:18

Puis comme ça un fantôme débarque

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Cordélia & Tate Prendre la moto alors que tu as un bras mal en point, c’est complétement tes idées à la con. Enfin, pas grave tu assumes. Tu ne te verrais pas faire autrement. Tu étais en train d’étouffer dans cet appartement, tu ne pouvais plus rester enfermé dans ces pièces que tu vois à longueur de journée quand tu ne devais pas faire face devant une commission ou autre connerie du style. Bref tu n’en pouvais plus, quand tu avais pris la décision de prendre ta moto, conduire avec un bras, c’est con, dangereux, mais tant pis. Toi les voitures, tu as horreur de ça, être enfermé encore plus. Alors, tu ne mets pas longtemps avant de rejoindre l’appartement de Maéven. Une fois là-bas, il ne te faut pas trop de temps pour capter que tu es seul, il est absent. Du coup, tu te permets de rentrer avec tes clefs. Maéven et toi vous vous faîtes confiances, c’est la famille. Pas la seule qui te reste, c’est compliqué pour ce qui est de la famille à vrai dire. Il n’est pas là et ça te gonfle, tu te sens pas bien, tu avais envie de lui parler. Alors, tu te dis que vérifier sa présence sur son boulot était une bonne chose, mais quand on a la poisse ce n’est pas que quelques peu, c’est une vague de merde qui vient t’asperger te laissant juste béant dans ta malchance comme un con. Cela t’arrive souvent dernièrement t’amenant par-ci ou par-là des choses ou des personnes que tu voudrais éviter. Enfin, tu allais ressortir pour aller rejoindre ton cousin, vu que ce dernier n’était donc pas présent dans les parages, alors tu allais tenter son travail. Tu ne t’attendais clairement pas à ça en ouvrant la porte de ton cousin. Cordélia. Ta sœur superbe. Tu restes d’abord ébahit d’être face à elle, tu ne t’y attendais pas, mais que faire. Puis son prénom que tu n’as pas prononcé à haute voix depuis des années vient de transpercer tes lèvres comme une lame coupante qui tue la peau de tes lèvres. « Moi je viens voir mon cousin ! » Que tu finis par lui répondre en montrant les clefs de Maéven. « Et toi, tu n’es pas à New- York ? » après tout c’est là-bas qu’elle est censée vivre, enfin c’était là-bas qu’elle vivait quand tu es parti à tes seize ans. Enfin, tu secoues un peu la tête, tu l’observes et tu la jonches du regard. Tu ne sais pas quoi penser de cela et encore moins quand elle te demande si tu n’as pas un truc à lui dire. « Non, ou alors Maé n’est pas là, tu peux repartir à New-York ? » Que tu lui dis, sans penser à mal, mais tu es maladroit, forcément tu en l’as pas vu ta sœur depuis un by, elle a grandi, elle est même devenue une femme, une splendide femme et là un tas de question se balade dans ta tête. Elle est mariée ? Elle a des enfants ? Tu finis par la scanner de ton regard petit sourire paumé sur le coin des lèvres. « Je peux passer ? » Que tu demandes finalement pas sûr de vouloir des réponses aux erreurs commise dans ton passé ?


LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cordate + Puis comme ça un fantôme débarque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-