AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Somebody that I used to know { Sora }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 681
▵ arrivé(e) le : 07/06/2015
▵ avatar : Max Riemelt

MessageSujet: Re: Somebody that I used to know { Sora } Dim 20 Aoû - 15:40



   
   
    Reyane & Sora
    Quote ou titre du rp

F
ace à Sora, j'étais vulnérable à cause de cette culpabilité que je ressens depuis si longtemps. Cette culpabilité de ne pas avoir été là pour elle, de l’avoir malgré moi abandonné même si c’était loin d’être ce que je voulais. Je ne maîtrisais plus grand chose. Elle avait le pouvoir. Je tentais de lui expliquer la situation de mon point de vu même si je doutais que cela chance quelques chose à ce qu'elle pensait de moi. « Sérieux, ouah … je ne voudrais pas savoir comment c’est quand tu n’aimes pas … tu fais quoi tu les tues directement avec un regard … non car quand tu aimes : tu abandonnes et tu laisses la personne vivre la pire vie au monde ! » Ses mots sont autant de coup de poing sur tout mon corps mais je les affronte sans broncher. Je prenais une inspiration. « Si j'avais pu faire les choses autrement, je l'aurais fais ? Tu crois que c'est ce que j'ai voulu ? Qu'on t'arraches à moi ? » Lui dis-je, sombre. « Tu peux m'en vouloir, je ne suis certainement pas le père que tu mérites mais je ne te laisserais pas douter de mon amour pour toi alors que tu ne sais pas la moitié des choses que j'ai faite... »
« Ouai, je ne sais pas quoi dire, mais en tout cas je t’ai écouté … je ne sais pas ce que tu veux attendre de moi, mais moi je n’attends pas grand-chose de toi ! » Dit-elle en me regardant. Dans son ton, dans ses si jolis yeux, aucune once d'empathie pour moi. Elle me déteste et je n'ai aucune idée de ce que je peux faire pour changer ça, si tant est que je puisse faire quelque chose de toute façon, ce dont je doute véritablement bien que je garde quand-même espoir. « Sauf une signature ici … même pas d’argent ou autre pour débuter dans la vie ! La fille parfaite que tu as … j’attends rien, pas d’amour, pas d’argent, juste ma liberté de vivre ma vie ! » J'étais au trente-sixième dessous, n'ayant qu'une envie : m'enfouir six pied sous terre tellement je souffrais de lui faire face et de faire face aux conséquences de mes choix passés. Je finis par prendre les papiers et les signés, à contre coeur en espérant peut-être futilement que cela apaiserait les choses. Je relève les yeux des feuilles pour voir la main tendue de ma fille. « Ca y est tu as signé, tu as fini ta tirade d’explication ou tu as encore des choses à me dire ? » Je soupire, lasse d’essayer de me faire comprendre. Je lui tend les feuilles signées même si c’est un déchirement. « Voilà tes feuilles … Et non, je n’ai rien a dire de plus. Surtout si tu ne veux pas entendre … » Lâchais-je tristement. « Tu m’en veux, je comprend mais je t’aime Sora, quoi que tu puisse pensée. Sache que si un jour tu as besoin de moi, pour quoi que ce soit, je serais là. Je serais toujours là. » Lui dis-je en cherchant son regard en glissant les feuilles dans sa main.
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINa suricate full of love.
avatar
ADMIN ∞ a suricate full of love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 2282
▵ arrivé(e) le : 20/07/2015
▵ avatar : danielle c.

MessageSujet: Re: Somebody that I used to know { Sora } Mar 3 Oct - 22:05

Reyane & Sora




la jalousie peut naître de qui propos

Tu n’aurais jamais songé à de telle retrouvaille ou plutôt rencontre. Car tu n’as pas de souvenir de cet homme. Tu sais juste qu’il t’a abandonné. Point à la ligne. Ça devrait être aussi simple. Mais non. Ton cœur sans doute qui t’a prié de rester, l’écouter, mais ce que tu entends te laisse perplexe et complétement amusé à la fois. « On a toujours le choix dans la vie … désolée les adultes qui m’ont brisé, qui m’ont élevé m’ont appris cela, on a toujours le choix ! » Le choix d’avoir ou non une correction. Tu n’es pas là pour lui pardonner, mais tu peux l’écouter, mais tu n’es pas douce, ni faible, du moins c’est ce que tu aimes penser. « Ouah... Ça sonne comme un reproche, tu penses être en mesure de me faire des reproches ? » Ton regard croise pour la première fois le sien, il est froid et une pointe de rage fait briller ton regard. Tu ne comprends pas comment il pourrait t’en vouloir de juger, après tout, c’est toi qui a souffert, peut être que lui aussi, mais toi tu n’étais qu’une gamine, tu en es encore une malgré que tu quémandes le droit à la liberté. « Puis si tu avais de l’amour pour moi, tu m’aurais retrouvé, surtout vu ton travail ! » Que tu finis aussi par lui dire. Maintenant que tu as pris le temps de l’écouter, de savoir ce qu’il avait à dire, tu veux savoir quand tu pourras partir, avoir tes papiers. Tu ne vois pas pourquoi il aurait une chance, il n’a pas le droit de t’empêcher de prendre ton envol. Personne ne le peut, tu n’aspire qu’à ça, tu vis pour ça. Les papiers entre ses mains, tu laisses ton regard suivre le mouvement de sa main signant le papier. Le regard ne pouvant pas décrocher, tu ressens du soulagement au fait qu’il puisse enfin signer ces papiers. Il était temps, tu te sens, pareil. Rien n’a changé, même quand il temps ces bouts de papier que tu pensais pouvoir être délivrant, mais ce n’est pas le cas. Tu ressens la même chose, un vide, une vie misérable. Tu commences à songer, tout en écoutant ses dires. Et si l’écoutait, en l’écoutant sans arrière-pensée t’aidait ? Ce n’est que des si, des si qui peuvent t »aider, mais tu n’es sûre de rien, comme pour énormément de chose. Tu tires la chaise devant toi pour t’asseoir. Il veut parler, il trouve que tu n’es pas à l’écoute, car tu ne le veux pas. Alors, tu vas le faire, tu vas te prêter à ce petit exercice, mais pour toi, ça ne changera rien. « Alors pourquoi tu es parti ? Pourquoi tu n ‘as pas trouvé ma trace ? » Les questions sont simples et elles ne sont pas toutes sorties, tu en as bien d’autre s’il le faut. « Comment tu peux m’aimer sans me connaître, ni moi, ni mon passé, les années sont passé et j’ai grandi et évolué …alors explique moi ! » tu ne comprends pas ses supposés sentiment qu’il a pour toi, tous tes mos sont sortis plus ou moins sur un ton énervé, mais les larmes ont cessée de couler et ça fait un bien fou.

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 681
▵ arrivé(e) le : 07/06/2015
▵ avatar : Max Riemelt

MessageSujet: Re: Somebody that I used to know { Sora } Mar 24 Oct - 16:16



   
   
    Reyane & Sora
    Quote ou titre du rp

J
e signe les papiers et mon cœur se déchire. J’ai le sentiment brutale de la perdre une secondes fois alors qu’elle est là, plus proche qu’elle ne l’a jamais été. Encore une fois, je sacrifie mes propres sentiments, pour elle, pour ce qu’elle veut. Et ce qu’elle veut à présent, c’est être libre, et ne plus rien avoir a faire avec moi. « Alors pourquoi tu es parti ? Pourquoi tu n'as pas trouvé ma trace ? » C'était tout bonnement LA question. La réponse était si simple et à la fois tellement compliquée. Sora ne comprendrait pas. Comment le pourrait-elle ? Elle ne voyait et ne verrait sûrement toujours uniquement le fait que son père l'a abandonné, que je n'étais pas là pour elle quand elle en avait sûrement le plus besoin. Les sacrifices que j'ai fais et les raisons qui m'ont envoyer la dépasseront toujours. Jusqu'au jour ou elle sera elle-aussi la mère d'un garçon ou d'une petite fille. Que ce petit être sera toute sa vie, tout son univers et que pour le ou la protéger, elle serait prête à tout. « Comment tu peux m’aimer sans me connaître, ni moi, ni mon passé, les années sont passé et j’ai grandi et évolué …alors explique moi ! » Me questionne t-elle encore alors que la colère dans sa voix remplacée les larmes sur ses joues. Je me rassois sur le fauteuil de mon bureau. Je reste silencieux, dans mes souvenirs, dans mon histoire qui est aussi la sienne finalement. Une histoire qu’elle ne connaît pas. « C’est une histoire longue … Et compliquée. Mais si c’est ce que tu veux, je peux tout te raconter. Depuis le commencement. Tu as du temps à m’accorder ? » Je levais les yeux vers elle, priant pour qu’elle reste, pour passer encore ne serais-ce que quelques minutes de plus avec elle.
Je prenais ensuite une inspiration. Me replonger dans mon passé ne me faisait pas plaisir. C’était douloureux, déchirant et cela me laisser un goût des plus amers. « Tout a commencer quand je suis tombé amoureux pour la première fois de ma vie. Ta mère … Tu ne veux sûrement pas le savoir mais de ce que je peux voir, tu lui ressembles. Elle … Enfin on était fait l’un pour l’autre. Tout semblait en phase quand nous étions ensemble. Je n’ai jamais été aussi heureux qu’avec elle. Enfin si … Le jour ou tu es arrivée dans ma vie. » Lui dis-je en la regardant avec un petit sourire. « Tout est aller très vite. Nous étions jeunes et amoureux. Seulement tes grands parents eux n’étaient pas ravies pour nous, que ce soit mes parents ou ceux de ta mère. Ils ont tout fait pour nous séparez. Tu n’imagines pas tout ce qu’ils ont fait et pourtant rien n’a marcher. » Je secouais la tête, dans mes souvenirs. « Quand ta mère est tombée enceinte, les choses ont encore plus dégénérées. Nous avons tous les deux quitter nos familles, déshérités et ne pouvant compter que sur nous mêmes. La encore, nous avons tenu bons malgré les difficultés auxquelles ont faisaient face jour après jour. C’était vraiment très dur. Ta mère s’occupait de toi, moi je travaillais sans relâches pour qu’on puisse vivre correctement. Pendant quelques années tout allait très bien puis, ta mère est partie. Du jour au lendemain. Il ne restait que nous. J’étais seul, avec une petite fille de quelques années sur laquelle veiller et dont je devais prendre soins. » Continuais-je à raconter. « C’était la période la plus dur de ma vie mais d’un autre côté, j’étais le plus heureux des pères, grâce à toi. Tu m’as sauvée la vie, un nombre incalculable de fois. Ta mère m’avait quitter, j’étais malheureux mais je devais être fort, pour toi. Je faisais de mon mieux pour gagner l’argent dont on avait besoin et cela ne me semblait jamais assez suffisant pour ma princesse … J’ai fais confiance aux mauvaises personnes, fait des mauvais choix et la police m’a attrapé. Je ne suis pas partie de mon pleins gré. On t’a arraché de mes bras le jour ou ils m’ont coffrer. J’aurais pu tous les tuer pour pouvoir te reprendre dans mes bras mais quelle image de moi aurait tu eu alors ? J’ai passer beaucoup de temps en prison. On t’a emmener loin, vers une nouvelle vie, une nouvelle famille, plus stable … et je … Quand je suis sortie, des années plus tard je me suis dis que tu m’avais oubliée, que tu méritais d’avoir la vie que tu désirais, et pas ton « père » sortant de prison sur les bras et dont tu ne connais rien. » Dis-je ne mimant les guillemets sur le mot « père ». « Je ne suis pas le meilleur des pères. Tu as même probablement raison de vouloir prendre tes distances mais je t’ai vu naître. J’étais là quand tu as pousser ton premier cri, quand tu as respirer pour la première fois, ou bien encore quand tu as ouvert tes jolis yeux sur le monde. Quand tu as marcher ou prononcer tes premiers mots, j’étais ton premier spectateur. Ces choses-là ne s’oublie pas. L’amour que j’ai instantanément ressenti est ancré en moi. Je n’ai pas besoin de tout connaître de toi pour le ressentir encore aujourd’hui Sora … Tu es ma fille. » Soufflais-je en venant simplement hausser les épaules.
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINa suricate full of love.
avatar
ADMIN ∞ a suricate full of love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 2282
▵ arrivé(e) le : 20/07/2015
▵ avatar : danielle c.

MessageSujet: Re: Somebody that I used to know { Sora } Jeu 7 Déc - 19:59

Reyane & Sora




la jalousie peut naître de qui propos

Une kyrielle de question tu avais en tête. Tu ne pensais pas en poser juste une à cet homme, mais tu l’avais fait. Pourquoi il n’est jamais venu te chercher, venu t’aider ou quoi que ce soit d’autre. Quelle est sa stupide excuse pour ça ? Tu n’en sais rien, mais tu as lancé ta question, alors tu attends. « Vas-y parle ! » Que tu réponds sèchement, un sourire mécanique et éphémère se glaçant sur tes lèvres le temps de quelques secondes. Tu l’écoutes. Tu écoutes cette histoire. Elle a l’air vrai. Elle a l’air réelle, c’est peut-être la réalité. Mais tu as du mal à tout apprécier pour le moment, car tu ne comprends pas tout. Ta mère elle était partie pourquoi ? Puis le fait de savoir que tu lui ressembles n’est pas une chose qui te réjouit. « Attends pourquoi elle est partie elle ? » Elle c’est ta mère, mais tu n’as aucune envie de dire ou de jeter ainsi le mot mère ou maman. Car ce sont des mots que tu ne connais pas forcément, tu y as rêvé plus jeune, de nombreuse fois, mais cela ne changeait rien. Non, rien du tout. Tu ne l’interromps plus par la suite .Le laissant juste parler. Apprécies-tu ce qu’il te dit, ce qui te raconte ? Tu n’en es point sûre. Tu as plain de petite chose en tête, des questions qui se crée. Des choses qui t’énerves. Toi dans une famille ? Heureuse ? L’oublier ? Oui c’est une chose sûre. Tu l’as fait. Tu l’as oublié, mais faut dire que tu étais jeune, tu avais cinq ans quand tu as été placé. Donc non, tu ne t’en souvenais pas, mais lui se souvenais de toi ? Pourquoi n’être jamais venu ? Pourquoi ? C’est ridicule, surtout en connaissant son métier. Il aurait pu retrouver une aiguille dans une botte de foin. Alors, non tu ne comprends pas et tu ne peux pas nier que tu n’es pas hermétique pour le coup. Tout se lit sur ton visage. « Tu étais où quand on m’a appris ma maladie ? » Tu le regardes. « Tu étais où quand je pleurais pour avoir des parents ? » Tu fronces les sourcils. « Tu n’étais là que quand j’étais trop petite pour avoir des souvenirs … alors, explique moi, comment je peux te croire ? » Alors oui, tu le croyais, mais envie d’en savoir plus ! Tu dois le savoir. Car rien ne va pour le coup. « Vous m’avez juste abandonné et maintenant toi tu décides de vouloir parler, vouloir m’aimer sans même me connaître ! C’est étrange, trop étrange à vrai dire. » Tu souffles et tu l’observes. « Tu aurais dû me retrouver si réellement tu avais tenu à moi … et ce n’est pas le cas… non tu t’es juste dit ! Elle m’a oublié et elle est heureuse ! Alors, maintenant pourquoi je devrais te donner une quelconque importance ? » Que tu lui demande, soufflant, car tu manques de souffle à débiter à une telle vitesse.



LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Somebody that I used to know { Sora }

Revenir en haut Aller en bas

Somebody that I used to know { Sora }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: flashback.-