AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 blood doesn't make a family | reyinnie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: blood doesn't make a family | reyinnie Lun 12 Juin - 19:38

blood doesn't make a family
Parfois, je me disais que je devrais tout simplement arrêter, quitter ce job de détective privé pour me donner à fond dans mes études. Sauf que j’avais besoin d’argent et que c’était toujours mieux que de bosser dans un restaurant ou dans un supermarché, il n’y avait pas photo. Ce n’était pas le job en lui-même qui me posait problème ou plutôt en posait un à ma conscience puisque j’avais fait de bonnes choses et j’avais notamment réunis des familles mais ce contrat-là, il était bien spécial. Je devais ruiner la vie de quelqu’un et je n’aurais jamais pensé que je serais capable d’une telle chose. S’il avait s’agit d’un inconnu alors j’aurais refusé de faire une telle chose mais là, il s’agissait de Sweem et je lui en voulais toujours de s’être moqué de moi derrière mon dos. Je pensais enfin avoir droit à une relation saine et normale mais j’avais eu tort, il n’avait jamais souhaité mon amitié ou quoi que ce soit d’autre que mon humiliation sauf que je lui avais coupé l’herbe sous le pieds en lui posait en lapin mais ce n’était pas assez ainsi ce contrat me permettait de me venger tout en étant payée, si ça ce n’était pas beau. Ma conscience n’était pas tranquille mais je la mettais en sourdine ces derniers temps, ça valait mieux ainsi. Là, je m’ennuyais. J’avais fini mes révisions et Sweem n’était pas disponible alors je devais bien m’occuper d’une autre manière… Je décidais alors d’aller rendre visite à Reyane qui était comme un mentor pour moi ou mieux, un père. Evidemment, j’étais encore à des lieux d’imaginer que je connaissais la véritable fille de Reyane et ça risquait de changer pas mal de choses entre nous sachant que j’adorais Reyane mais que je méprisais le père de Sora, celui qu’elle m’avait décrit et qui, à mes yeux, ne semblait pas convenir à l’image que j’avais de Reyane pourtant. Je poussais la porte de son cabinet, il n’y avait pas de clients visiblement alors ça serait parfait. Reyane était au courant pour ma mission sauf qu’il ignorait encore que je connaissais Sweem, il pensait que c’était un inconnu, autant que ma patronne, disons que c’était mon petit secret à moi et j’ai toujours adoré les secrets. J’avançais doucement, je ne voulais pas le déranger si jamais il était en charmante compagnie. Je passais discrètement ma tête dans l’ouverture de la porte sauf que non, Reyane était bel et bien seul alors je poussais davantage la porte qui grinça, signalant ainsi ma présence à mon mentor. « Hum. Je connais une porte qui a besoin d’être graissée… À moins que ça ne soit fait exprès ? » Je rentrais davantage et m’asseyais devant lui alors qu’il semblait vraisemblablement occupé mais je savais me faire discrète alors ça ne serait pas un problème. « Tu bosses sur quoi ? » Je me penchais en avant mais les documents étaient tous à l’envers et je n’étais pas très douée pour lire des documents dans ce sens-là alors j’abandonnais tout simplement et j’attendais qu’il me réponde.
©Pando


@Reyane E. Hudson
Revenir en haut Aller en bas
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 656
∞ arrivé(e) le : 07/06/2015
∞ avatar : Max Riemelt

MessageSujet: Re: blood doesn't make a family | reyinnie Jeu 15 Juin - 14:20



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

reynnie.
Blood doesn't make a family.

J
e glisse mes doigts dans mes cheveux avant d'inséré la clef de l'agence dans la serrure. Il est encore tôt, trop tôt et autour de moi, les bruits comme les mouvements se font rares. J'ai appris à aimer ce moment de la journée par la force des choses. Le jour se lève à peine mais tout est encore plongé dans les affres de la nuit. Depuis la prison, mes nuits sont courtes et rarement bénéfique. J'ai donc pris l'habitude de me lever et d'entamer ma journée très tôt. C'est d'autant plus vrai en ce moment que l'état de santé de Sora monopolise mes pensées. Incapable de dormir en ayant peur de recevoir le pire des appels qui soit. Alors, je bosse. Pendant des heures, enchainant les dossiers. Par nécessité de me sentir utile à des inconnues alors que je suis incapable de l'être pour ma propre fille. Je me plongeais corps et âme dans mes dossiers pour éviter, pendant quelques heures de penser à Sora et à son état de santé. Je tournais la clef dans la serrure et ouvrais l'agence. Je poussais la porte et entrais. Je désactivais l'alarme et refermais la porte. Evidement, ce n'était pas franchement le grand luxe mais j'étais plutôt content. J'avais tout ce dont j'avais besoin et même plus encore. Il y avait la grande pièce servant de "salle d'attente". Il n'y avait jamais grand monde en même temps mais les femmes de ma famille m'avaient un peu aider. Il avait une salle d'eau avec toilette et lavabo. Puis, dans le fond, il y avait mon bureau.D'un taille relativement admirable pour le prix que je payais, il me convenait parfaitement. Il y avait un bureau massif avec des tiroirs. Dessus, des dossiers étaient éparpillés de part et d'autre de l'ordinateur. Il y avait également deux chaises pour les clients que je recevais. Il avait sur ma gauche une grande armoire ou je rangeais les dossiers. Dans le bas de cette armoire trônait la réserve. Stylos, marqueurs, feuilles pour l'imprimante ou encore pochette dont je servais pour l'archivage. En résumée, j'avais tout ce dont j'avais besoin pour travailler. Je poussais la porte de mon bureau et m'y installais. Je déposais portable, porte feuille et clefs dans un coin avant de commencer à bosser. Je commençais par ranger en ordre les dossiers en court avant de m'y plonger.
Les minutes, puis les heures s'égrainèrent sans que je ne relève le nez soit des dossiers, soit de l'ordinateur. Le boulot de détective consistait le plus souvent à avoir les bonne informations au bon moment. Le bruit de ma porte qui grince interrompue mon travail. Je levais les yeux pour tomber sur Winnie. « Hum. Je connais une porte qui a besoin d’être graissée… À moins que ça ne soit fait exprès ? » Je souris, toujours content de la voir. Je me reculais au fond de mon fauteuil, la regardant. " A ton avis ? " Lui dis-je, amusé. " Entres, je t'en pris. " Elle poussa un peu plus la porte et entra. Elle vint s'assoir sur l'une des chaises en face de moi. Elle était ici comme chez elle et j'espérais que cela ne changerait jamais. Winnie était une jeune femme pleine de ressources que j'avais prise sous mon aile. Elle bossait comme détective avec moi pour payer ses études. Elle était douée mais j'étais quand même heureux qu'elle est d'autre projet pour son futur. Ce travail était prenant et usant, elle méritait mieux. « Tu bosses sur quoi ? » Me demanda t-elle, curieuse, en se penchant sur mon bureau. Elle ne pourrait lire grand chose à l'envers. Je souris. " Je croyais que tu voulais décrocher ? " La taquinais-je, amusé. Je soupirais, jouant avec le stylo que je tenais pour faire mes annotations. " Une énième affaire d'infidélité. Rien de bien passionnant mais madame semble être particulièrement prudente. Impossible d'avoir une véritable preuve. Mais je vais l'avoir, il faut juste que j'élabore la bonne stratégie. " Dis-je en haussant simplement les épaules. Je me levais et me rapprochai d'elle, m'asseyant sur le rebord du bureau. " Qu'est ce qui t'amène ? Tout va bien ? Tu es toujours sur ton mec là ? " Lui demandais-je, désireux d'avoir de ses nouvelles.
WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: blood doesn't make a family | reyinnie Sam 17 Juin - 17:57

blood doesn't make a family
Ce n'était vraiment pas idiot comme système ça... Il ne pouvait donc pas être surpris, c'était une sorte d'alarme sauf que contrairement à une alarme, ça ne valait strictement rien. Comme quoi les nouvelles technologies n'étaient pas toujours obligatoires dans la vie. « Pas bête ! » J'étais curieuse de savoir sur quoi il travaillait mais après tout, j'avais toujours été curieuse et c'était aussi ça qui m'avait fait vouloir être détective privée même si maintenant je m'orientais plus vers le métier de journaliste grâce à mes études mais j'étais loin d'avoir terminé, j'avais encore beaucoup de choses à apprendre. « Certes mais tu sais combien je suis curieuse. » Je voulais décrocher, c'est vrai, j'ignorais pourquoi au fond puisque c'était un métier vraiment intéressant. Je gagnerais probablement mieux ma vie ainsi et ferait un métier moins intrusif dans l'intimité des gens même s'il m'avait apporté beaucoup de bonnes choses. Disons que certaines journées étaient avec et d'autres sans. J'aimais aider les gens sauf que ce métier, ce n'était pas toujours d'aider les gens dans le bon sens, ça pouvait être dramatique et ça me pesait quand même pas mal sur la conscience la nuit... Je soupirais alors qu'il m'expliquait qu'il travaillait sur une affaire d'infidélité et il avait raison, ce n'était franchement pas passionnant. « Je sais que ça te donne du boulot mais... j'aimerais tellement que les gens deviennent fidèles un jour... Ça réglerait pas mal de problème dans notre société. » Je commençais vraiment à croire qu'une personne fidèle, c'était une utopie entre les multiples divorces et les encore plus nombreuses tromperies. Ça ne donnerait clairement pas envie de donner mon cœur à quelqu'un, à quoi bon si c'était pour finir avec le cœur brisé après qu'on m'ai une nouvelle fois abandonnée. Je devrais avoir l'habitude pourtant mais ça faisait toujours aussi mal à chaque fois et c'était une douleur que je ne souhaitais plus jamais ressentir. « Ce n'est pas « mon » mec. » Sweem... J'étais dessus, effectivement, mais sans aucune connotation sexuelle, heureusement, j'espérais d'ailleurs que j'aurais fini mon contrat avant de devoir en arriver là sachant que je n'étais pas sûr de réussir parce que je n'étais pas une fille facile et que je refusais de coucher pour le travail sinon autant devenir une prostituée. « Sinon oui, tout va bien, je ne savais pas quoi faire du coup je viens te voir, j'aime passer du temps avec toi. Et toi, tout va bien ? » Je n'avais pas grand chose de spécial à lui raconter, non pas que je me considérais comme une personne ennuyante, quoique..., mais on se voyait régulièrement alors il ne se passait pas grand chose de passionnant dans ma vie durant ce laps de temps. Ça pourrait, mais ce n'était pas le cas. « Je peux squatter ici jusqu'à ce soir ? » Généralement, il acceptait donc ça ne devrait pas être un problème mais je préférais demander, c'était une simple question de respect, surtout qu'il pouvait très bien vouloir que je parte s'il avait un rendez-vous important ou ce genre de choses.
©Pando
Revenir en haut Aller en bas
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 656
∞ arrivé(e) le : 07/06/2015
∞ avatar : Max Riemelt

MessageSujet: Re: blood doesn't make a family | reyinnie Lun 26 Juin - 15:08



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

reynnie.
Blood doesn't make a family.

C
e matin j'eu la visite surpris de Winnie. Apparemment, décroché du boulot n'était pas aussi facile qu'elle l'aurait cru. J'étais néanmoins content de la voir. Elle aurait toujours sa place ici et dans ma vie aussi quelque part. « Pas bête ! » Me dit-elle en commentant ma technique de laissait ma porte grincer pour annoncer tout visiteur. Qu'il soit indésirable, ou pas. Je ris, assis à mon bureau. " Qu'est ce que tu crois, il y en a la dedans. " Dis-je en tapotant sur mon crane, amusé.
Elle s'approcha alors du bureau et s'assit sur l'un des deux chaises devant moi. Elle se pencha ensuite sur le bureau pour pouvoir regarder sur quoi je bossais. Cela n'a pas du être un grand succès puisqu'elle finit par simplement me poser la question. Je lui rappelais avec délice sa décision bien que je n'avais jamais douté qu'elle roderait toujours par ici de temps en temps. « Certes mais tu sais combien je suis curieuse. » Je lui souris en hochant la tête. " Un petit peu trop pour ta propre sécurité parfois si tu veux mon avis. " Lui dis-je ne pouvant empêcher que mon côté protecteur avec les gens qui comptent ne sorte. Je lui disais alors tout de l'affaire sur laquelle je bosse depuis quelques jours. Encore une énième histoire d'infidélité. Cette fois c'est madame qui va voir ailleurs. Avec tout ça, j'ai appris à être presque dégouté de l'amour. C'est à ce demander pourquoi ils se marient en premier lieu. Rien de bien passionnant mais ça fait le job et ça paye mon loyer et plus. « Je sais que ça te donne du boulot mais... j'aimerais tellement que les gens deviennent fidèles un jour... Ça réglerait pas mal de problème dans notre société. » Je soupirais, glissant une main sur mon visage. " Tu prêche un convaincu mais bon, depuis le temps que je fais ce job, et avec mes propres expériences, j'ai perdu depuis longtemps mes belles illusions sur l'amour et les relations humaines.[b] " Je hochais la tête, fataliste. Elle était jeune, elle avait encore tellement de chose à apprendre et souvent pas dans la douceur. Malheureusement. Comme pour Sora, j'espérais qu'elles seraient toutes deux épargnées même si je savais parfaitement que c'était impossible. Lui rendant la pareille, j'abordais sa nouvelle enquête dont elle ne m'avait que peu parler, n'entrant pas dans les détails. Je la laissais faire. Elle savait très bien qu'elle pouvait toujours compter sur moi si elle avait besoin. « Ce n'est pas « mon » mec. » Je roulais des yeux, levant les mains en l'air, en signe de reddition. " [b]Je sais, je sais. Je voulais pas dire ça comme ça ... " Lui dis-je, ne voulant pas l'énervée. prostituée. « Sinon oui, tout va bien, je ne savais pas quoi faire du coup je viens te voir, j'aime passer du temps avec toi. Et toi, tout va bien ? » Je souris, attendri. " Tu sais bien que tu viens quand tu veux. La porte sera toujours ouverte pour toi. " Lui assurais-je en la regardant dans les yeux avec un sourire sincère sur les lèvres. " Et oui, tout va plutôt bien. Il n'y a de toute façon rien que toi ou moi ne puisions faire. " Je lui souris pour ne pas l'inquiéter. C'était mes problèmes, pas les siens. Elle me connaissait et savait bien que j'étais du genre à garder tout ça pour moi. « Je peux squatter ici jusqu'à ce soir ? » Je hochais la tête en souriant. " Evidement. Pas besoin de demander, tu le sais. " Lui assurais-je avec un clin d'œil. " Tu pourrais même m'aider pour mon enquête. Tu vas pas juste rester là à me regarder bosser quand même ? Je compte sur toi pour m'hydrater et me nourrir ok ? " Lui demandais-je, amusé. Les heures risquaient d'être bien longue, surtout que quand je bossais, je me plongeais totalement dans le boulot, et je voyais rarement les heures passaient.

WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

blood doesn't make a family | reyinnie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-