AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 [Shane] Au fond des solitudes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: [Shane] Au fond des solitudes Ven 16 Juin - 13:35

au fond des solitudes

Shane & Arlo

Ce soir tout l’irritait, que ce soit le fait de tourner dans son lit sans parvenir à trouver le sommeil depuis ce qui lui semblait être des heures, le contact habituel et désagréable de son plâtre à la jambe gauche, l’obscurité ambiante ou encore la sensation d’avoir trop chaud. Elle s’était couchée de bonne heure dans l’espoir de s’endormir rapidement et de finir d’écouler cette journée dans l’ensemble morose. À croire qu’elle avait décidé de l’être jusqu’au bout : Morphée lui refusait ses bras. Même un simple, idiot et abrutissant sommeil, elle n’y avait pas droit, visiblement.
Elle étouffait sous ses draps mais bouger était devenu délicat depuis sa fracture, au cours de l’ouragan. Quand elle prenait une position, mieux valait s’assurer qu’elle était confortable pour pouvoir la garder le plus longtemps possible. Elle n’en pouvait plus du plâtre, des béquilles, de devoir demander de l’aide pour tout et n’importe quoi, de s’énerver ainsi toute seule dans son lit…
Et plus elle cherchait le repos, plus il semblait la fuir, et plus elle ruminait ses griefs divers et s’agitait vainement.
Il y avait du bruit aussi. De l’appartement du dessus, une musique forte jaillit soudainement ; Arlo pensa d’abord que ce ne serait que l’affaire d’un morceau, mais non. Son adorable voisin, auquel elle avait déjà eu affaire par le passé pour des histoires du même genre, avait apparemment décidé d’organiser une fête ce soir.
Sa rage stérile avait enfin quelqu’un contre qui se diriger. C’était le prétexte qui lui manquait pour se décider à se lever, à s’habiller rapidement en manquant tomber cent-quatorze fois et à s’en aller, clopin-clopant sur ses béquilles, en direction de l’ascenseur. Le tout en lançant les pires malédictions sur la personne de Shane Christensen.

Le fait que la musique sortait avec un volume indécent devant sa porte d’entrée décupla encore sa colère. Se tenant en équilibre comme elle en avait pris l’habitude au cours des deux derniers mois, elle pressa la sonnette sans discontinuer, jusqu’à ce que le jeune homme apparaisse dans l’encadrement.
« Je n’ai pas besoin de préciser pourquoi je suis là, je pense. » lui lança-t-elle avec humeur.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: [Shane] Au fond des solitudes Dim 18 Juin - 18:37

Arlo & Shane
au fond des solitudes


Mon cœur se cale sur le même rythme que la basse.
Boum-boum, boum-boum. Je n’en entends plus les battements, seulement les résonances sourdes des percussions. Les deux sons ne font plus qu’un, je ne perçois plus aucun contraste.
La tête appuyée contre le mur, je le sens vibrer, sans doute à cause de la musique trop forte. Merde, je vais rameuter tout l’immeuble.
Je ferme les yeux.
Le noir m’envahit, il n’y a plus que ça. Du noir, du noir, partout. Et la musique, et le boum-boum de la batterie, mêlée aux boum-boum de mon cœur. Un sinistre concert, voilà tout ce que ça fait.
Le noir, ce boum-boum, et encore ce noir.

Je rouvre mes paupières, la lumière revient. Ce vert dansant sur le mur, entrecoupé de bleu électrique, de rouge sanglant. Elles dégringolent le long du blanc de la peinture, s’entrechoquent, tournent, hypnotisent mes yeux endormis.
La musique est si forte que je ne l’entends plus. Elle vibre à mes oreilles, et se perd entre les murs. Plus que ce boum-boum incessant. Boum-boum, boum-boum. Soudainement trop fort, je plaque mes deux mains sur mes oreilles, étouffe la percussion. Elle passe tout de même cette barrière, me perce les tympans. Je pourrais couper le son, mais j’ai peur du silence. Cet horrible bourdonnement comble le vide que je redoute.
Et j’en pleurerais presque tant elle m’étourdit, me donne mal à la tête. La lumière paralyse mon regard, je fixe le plafond, la tête renversée en arrière. Il n’y a plus que cette auréole colorée et ce boum-boum sans fin.

Mais autre chose, qui perce la symphonie régulière. Rouvrant les yeux, je me concentre. Quelque chose a sonné. Pas une sonnerie de téléphone, non, plutôt celle de la porte d’entrée. Oh non, voilà les voisins qui rappliquent. Je ne veux pas me lever, je ne veux pas être confronté à leur regard, ni à leurs réflexions. Laissez-moi dans le noir, avec ce boum-boum pour unique silence. Néanmoins je me lève doucement, étire mes membres ankylosés. Quelle heure est-il ? Oh, merde, déjà plus de minuit. Je titube jusqu’à la porte d’entrée, et l’entrouvre, pour découvrir Mme Gray, ma voisine du dessus. Un peu gêné, je passe une main dans mes cheveux, et attends qu’elle me passe un savon. Bizarrement, sa remarque est moins glacée que j’aurais pu le penser. Je me tourne vers les enceintes qui crachent encore leur affreux boum-boum, et hausse la voix pour me faire entendre. « La… musique ? » Je n’ai pas besoin d’attendre qu’elle hoche la tête pour aller jusqu’à l’appareil et baisser le volume. Là, un chuchotement, comme un marteau qui tape doucement sur le clou avant de porter le coup final. « Désolé. Ça va, là ? » C’est ridicule, et je le sais bien. Mais là, je n’ai qu’une seule envie, qu’elle reparte, pour que le boum-boum reprenne possession des battements de mon cœur, et qu’il emplisse la pièce d’un seul et même rythme.

© élissan.


Dernière édition par Shane Christensen le Lun 3 Juil - 17:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: [Shane] Au fond des solitudes Mar 20 Juin - 16:53

au fond des solitudes

Shane & Arlo

Elle était là, oscillant sur ses béquilles qui la gênaient, qui lui faisaient mal aux bras, aux coudes, mal de partout depuis deux mois, elle était là devant sa porte et en même temps qu’il lui ouvrit, elle sentit sa colère vaciller elle-aussi.
Après tout, c’était juste un mauvais soir au terme d’une journée pénible, parce qu’elle était toute seule à la maison. Qu’elle n’en pouvait plus d’y rester enfermée. Que ne bougeant pas, elle qui était si active à l’ordinaire, le sommeil se faisait de plus en réticent à venir lui accorder sa paix.
Alors elle avait besoin de se défouler sur quelqu’un, et Shane, qui violait encore une fois l’une des règles les plus élémentaires du vivre ensemble, était la personne toute désignée pour cela.
Elle s’était attendue à découvrir dans l’encadrement de la porte autre chose que la lumière toute banale d’un couloir vide. Un peu de pénombre, beaucoup de gens surtout : en clair, une énorme fête. Ça lui semblait bien être le genre de son voisin, et puis, avec de la musique poussé aussi fort… toutes les personnes de la ville âgées de moins de trente ans devaient être en train de se trémousser dessus juste à quelques mètres plus haut du lit où elle se retournait depuis des heures. Mais non. Shane était seul, apparemment.

En effet, elle n’avait pas besoin de le préciser, il avait compris tout de suite pourquoi elle était montée chez lui. L’air un peu perdu, il rentra à l’intérieur baisser le son, avant de revenir vers elle lui demander si cela lui convenait à présent. Elle pensa qu’il paraissait totalement déboussolé.
Est-ce qu’elle faisait aussi pitoyable, elle-aussi, ce soir ?
Elle se demanda s’il allait attendre qu’elle reprenne l’ascenseur pour remettre la musique au même volume qu’avant et s’il lui était arrivé quelque chose. De grave. De triste.
« J’aurais cru qu’il y avait une grosse fête, ici. »
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: [Shane] Au fond des solitudes Mar 27 Juin - 18:52

Arlo & Shane
au fond des solitudes


La musique, la sonnette, j’ai ouvert la porte, et Mme Gray était sur le seuil.
La sonnette, la musique, Mme Gray, la porte ouverte.
À moins qu’elle n’est été là avant que je ne mette la musique ?
Tout s’emmêle dans mon esprit, j’ai une affreuse migraine. Et les percussions me donnent le tournis, tant elles résonnent dans tout l’appartement. Y a-t-il véritablement trop de bruit ? Je ne sais pas, je ne sais plus. J’ai mal à la tête, un voile noir recouvre ma vue.
Elle tremble sur ses béquilles, et si je n’étais pas aussi sonné, je serais désolé de l’avoir faite se déplacer. J’ai si mal à la tête que j’en perds mes mots, et le simple terme ‘musique’ a du mal à sortir. Je titube jusqu’au salon, baisse le volume et reviens sur le pas de la porte. Le sol tangue à mes pieds, et pourtant, je n’ai rien pris ce soir. Rien, rien de rien. Elle va finir par croire que je suis soûl, ou bien complètement défoncé. Mais je n’ai rien pris, rien de rien.

C’est au moment où elle reprend la parole que je me ressaisis, et cherche son regard dans l’obscurité du couloir. Une fête ? Pour célébrer quoi ? Non, je n’ai rien à fêter. Rien, rien, tout comme je n’ai rien pris. Mais le manque s’insinue en moi, à mesure où je me répète ces quatre mots. Rien, je n’ai rien pris. Aurais-je dû ? Aurais-je me laisser aller un peu plus, au risque que ma voisine sente l’odeur de la drogue dans le couloir, qu’elle me voit dans un état encore plus lamentable que celui-ci ? Qu’elle ne me voit pas, justement, parce que je me serais écroulé bien avant d’avoir pu ouvrir la porte.
Mort.
Alors, non, il n’y a pas de fête, parce que je n’ai rien à fêter. Maintenant, je voudrais juste qu’elle parte, pour pouvoir aller fumer tranquille, sans me soucier de l’odeur, de la musique, du monde entier. Rien, je n’ai rien pris. « Non. Je n’aime pas trop ça. » Je ne sais même plus si je mens, je ne sais même plus de quoi je parle. Je veux qu’elle parte. Je veux être seul, au plus profond de ma solitude, seul, complètement seul. « Désolé de vous avoir réveillée. » Oui, elle peut le prendre comme un ‘Retourne dormir’, en un peu plus poli.

© élissan.


Dernière édition par Shane Christensen le Lun 3 Juil - 17:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: [Shane] Au fond des solitudes Ven 30 Juin - 10:11

au fond des solitudes

Shane & Arlo

Il était seul et il avait l'air... perturbé. Un peu sonné. Un peu perdu. Surpris de la découvrir sur le seuil, comme s'il s'était cru le dernier humain en vie dans l'univers, comme s'il avait pensé que son appartement se situait dans une bulle à part, en dehors du reste du monde. À le regarder arborer ce visage-là, Arlo commençait à être vaguement inquiète. Est-ce qu'il avait un problème ? Elle n'était montée que pour lui demander de baisser le volume de sa musique. À une heure pareille, il avait franchement exagéré avec cela et devait s'estimer chanceux que ce soit elle qui soit venue - leur voisine de l'étage encore au-dessus était une vraie mégère. Quand vous vous trouviez dans les couloirs, les escaliers, l'ascenseur ou le hall et qu'une ombre se profilait sur les murs, il fallait prier pour que ce ne soit pas elle : vous étiez sûr de passer de très longues et très désagréables minutes à l'écouter se plaindre de la propreté des parties communes, de la cherté de la vie, de ses varices... entre autres réjouissances.
Et avec du tapage nocturne, elle aurait été impitoyable.

Donc, Arlo était là, venue seulement pour réclamer le respect de ses tentatives d'endormissement, pas pour s'occuper des affaires personnelles de Shane. Elle croyait qu'il était en train de fair la fête avec la moitié de la ville, or il lui avoua qu'il n'aimait pas trop ça. Ce qu'elle n'aimait pas, elle, c'était ressentir ce vague malaise face à quelqu'un qui ne semblait pas être dans son assiette. Il lui adressa des excuses pour l'avoir dérangée, et elle pensa : il veut que je parte. C'était logique. Maintenant que le problème était réglé, elle n'avait plus rien à faire ici et lui n'attendait que son départ pour replonger dans ses idées noires.
Elle hésita un instant. Il paraissait si bizarre... et puisqu'elle était là, ça ne lui coûtait rien de lui poser la question. Si elle apprenait le lendemain matin qu'il lui était arrivé quelque chose, elle s'en voudrait de ne pas avoir cherché à l'empêcher.
« Vous vous sentez bien ? »
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: [Shane] Au fond des solitudes Dim 9 Juil - 12:19

Arlo & Shane
au fond des solitudes


Si je me sens bien ? La vérité, c’est que je me sens très mal. Mais quelle question stupide, aussi. Est-ce que j’ai franchement l’air d’aller bien ?
Je sais que j’ai les yeux rougis, sûrement un peu endormis, l’air d’être défoncé, bancal, prêt à m’écrouler par terre. Et ce n’est pas qu’une impression. Je m’appuie sur la chambranle de la porte, parce que j’ai réellement peur de tomber devant elle. Là, juste sur le palier. Comme un type bourré rentrant de soirée.
Mais je ne suis pas bourré, pas plus que je ne suis défoncé.
Et elle est toujours là, me regardant avec cet air presque compatissant, cet air que j’exècre. Cet air qui me prend de haut, comme si je n’étais rien d’autre qu’une épave, et qu’on ne pouvait plus rien pour moi.
Elle peut bien penser ce qu’elle veut, je n’en ai rien à faire.
J’ai juste envie de m’asseoir, par terre, à même le sol, le plus près possible des enceintes, pour me noyer un peu plus dans cette musique, la laisser m’arracher tout ce qu’il me reste.

Me noyer, voilà, c’est tout ce que j’ai envie de faire. À la réflexion, j’irai peut-être chercher quelque chose à boire ou a fumer, pourquoi pas les deux. Mais pour ça, il faudrait déjà que ma voisine se décide à dégager le plancher, pour que je puisse être tranquille. J’essaie de la faire partir, en m’excusant une fois encore, mais elle ne veut pas, on dirait presque qu’elle a envie de parler. De parler. Non, je n’ai pas besoin de parler. J’ai besoin qu’elle me laisse seul, seul avec ma bouteille et un joint. Où est le problème ? « Ça va. », je mens, ayant de plus en plus envie que cette foutue porte se referme. Là, je tournerai la clé dans la serrure, augmenterai le volume, et je m’amuserai à me détruire un peu plus. « Mais je ne voudrais pas vous déranger encore plus, vous avez l’air fatiguée. »

© élissan.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: [Shane] Au fond des solitudes Jeu 13 Juil - 11:41

au fond des solitudes

Shane & Arlo

Entre voisins, on se côtoie. On se croise dans les couloirs et on se dit : bonjour. Bonsoir. Parfois, vous allez bien ? Mais ça, c’est seulement pour ceux dont on arrive à être un peu proche. Les voisins de palier, en général. Ceux du dernier étage paraissent être des asociaux, exilés comme ils sont tout en haut de la tour. Ceux du rez-de-chaussé ont, malgré eux, une réputation de commères, car ils sont au courant de toutes les allées et venues de l’immeuble. De façon globale, chacun acquiert malgré lui un genre de réputation : il y a la mégère du quatrième, la mère toujours débordée, l’homme d’affaire sans cesse au téléphone. Celui qui passe son temps aux boîtes aux lettres et l’autre qui prend des airs hautains quand on le croise.
On se côtoie. On attend l’ascenseur côte à côte et on se serre un peu quand il faut y faire rentrer une poussette. On sourit, on dit bonjour ou bien bonsoir. On se reconnaît dans la rue et le même manège recommence. On sourit, bonjour, bonsoir… bonjour, bonsoir. Et on connaît nos noms, parfois même les prénoms. Mais rien de plus.

Il pouvait bien avoir un grave problème ou souffrir atrocement, Arlo, elle, n’en saurait jamais rien. S’il gardait la bouche close sur la raison de son air si perdu, elle l’ignorerait toujours. Tout comme jamais il n’apprendrait ce qui pouvait bien lui traverser l’esprit, en ce moment… Il y en avait des choses, bien qu’elle ne parvenait pas à les remettre en ordre. C’était assez confus et ça lui déplaisait. Elle lui avait demandé s’il allait bien, il avait répondu que oui, alors elle n’avait plus qu’à faire demi-tour sur ses béquilles et à s’en aller clopin-clopant vers l’ascenseur. Rejoindre son lit. Rejoindre l’atmosphère lourde de son appartement vide.
Comme elle pouvait en avoir peu envie.
« Bon… c’est moi qui vous laisse tranquille dans ce cas. »
La musique était à un niveau correct. Vas-y, Arlo. Retourne à ta solitude.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: [Shane] Au fond des solitudes Sam 15 Juil - 11:59

Arlo & Shane
au fond des solitudes


Et j’ai brusquement envie de noyer mes tympans avec ce bruit. J’ai besoin de retrouver la musique, de ne penser à rien d’autre qu’à mon coeur, qui s’accordera sur le même rythme. Bon sang, je n’en peux plus, de rester debout. Je sens mes jambes qui tremblent, et tout mon corps avec elles. M’endormir un peu, peut-être, comme le faisait ma voisine avant qu’elle ne vienne.
Ce que je peux être égoïste. Le pire, c’est que je n’en ai rien à faire.
J’essaie de ne pas montrer toute l’exaspération qui transpire dans ma voix, de la calmer, de contrôler tout ça. Je veux juste qu’elle rentre bien tranquillement chez elle, et qu’elle me laisse, qu’elle nous laisse, moi et ma solitude.
Elle finira par partir, et je retrouverai ma place contre les enceintes, je retrouverai ce son insupportable, qui me transpercera un peu plus. J’ouvrirai sûrement une bouteille, je roulerai un joint, et je fumerai, et je pourrai enfin dormir. Dormir, dormir d’un sommeil sans fin, je ne demande que ça. Ne plus avoir à réfléchir, à tenir sur ces jambes qui me font mal. Elles sont fatiguées d’avoir à me porter, elles aussi. Aussi fatiguées que toutes les personnes qui doivent, elles, me supporter.
Et voilà que je pense, et que je pense sans limite. Mon esprit est vide, occupé par cette voix silencieuse qui me raconte tout et n’importe quoi. Elle me parle de mes envies, de mes faiblesses, de ma force déchue et de mon curieux besoin de repos.
Oh, repos, doux repos éternel.
Mais lorsque ma voisine semble enfin prête à me laisser tranquille, c’est moi qui n’est plus envie qu’elle parte. Restez, restez, restons seuls, tous les deux. Noyons notre amère solitude. Je lui donnerai à boire, si elle veut, je lui montrerai comment je m’ennuie.
Bon sang. Je suis stupide.
Mais elle fait déjà demi-tour, et je n’ai pas eu le temps de prononcer un mot. Vite, vite, quelque chose. « Vous n’avez pas besoin d’aide, avec vos béquilles ? »

© élissan.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: [Shane] Au fond des solitudes Lun 17 Juil - 7:40

au fond des solitudes

Shane & Arlo

Oui, c’était cela. À chaque appartement, sa boîte aux lettres et sa jolie sonnette, bien propre avec l’étiquette : Madame et Monsieur ou Monsieur et Madame seuls. Mais parfois, même les deux accolés à côté d’un nom identique, ça ne voulait pas dire qu’ils n’étaient pas solitaires dans le fond.
Et à chacun son étiquette invisible collée par tous sur la figure : la mégère du quatrième, les commères du rez-de-chaussée, l’étourdi du dernier. Les deux courageux du premier, un nombre pareil d’enfants, il fallait y survivre.
Et à lui, Shane Christensen, quel épithète accolait-on ? Le petit jeune sans doute. Quand on a moins de trente ans et qu’on est célibataire, on est toujours le petit jeune. Surtout quand on aggrave son cas aux yeux de tous les représentants de la génération précédente en vérifiant la validité de leur cliché : il faisait la fête, pardon, il mettait la musique beaucoup trop fort. Et tout l’immeuble était au courant d’où allaient ses préférences dans ce domaine.

Elle, Madame A. Gray ? Juste devant le N. qui lui avait offert cette bague, qui la lui avait glissée autour de l’annulaire il y a déjà tant de temps qu’elle ne pouvait plus l’enlever à présent, qui était-elle ? Elle n’avait aucun signe distinctif particulier. Petite, plutôt passe-partout. Mis à part le fait qu’elle disparaissait pendant des jours pour son travail, que pouvaient bien trouver à dire ses voisins sur son compte ?
Absolument rien. Elle était polie, elle était serviable. Gentille fille, et après ? Après, elle n’était rien, comme tous les autres, parce qu’entre voisins, encore une fois, on ne se connaît pas.

On ne se mêle pas de la vie des autres – sauf ceux du rez-de-chaussée. On vient pour des questions de fuite d’eau, d’odeur suspecte, de porte du garage en panne ou de volume sonore trop élevé, on en discute, on les règle et on repart. Clopin-clopant sur tes béquilles, droit vers ton lit Arlo.
Et de manière tout à fait inattendue, Shane qui semblait si pressé de la voir s’en aller la retint. Il lui demanda, c’était aimable, si elle n’avait pas besoin d’aide ? Elle apprécia, mais comme elle ne se sentait vraiment pas dans son état normal ce soir, elle lui répondit à côté.
« Mon mari n’est pas là, alors je me débrouille toute seule comme je peux. »
Elle s’était arrêtée et lui faisait de nouveau face. Puisqu’il l’avait stoppée dans son périple vers l’ascenseur, elle n’avait décidément pas envie de le reprendre. Pas du tout, du tout. Pour retrouver quoi chez elle, le silence ? Mais le silence, quand on est à deux, il est rompu. Même avec un parfait inconnu, la sensation de solitude s’illusionne.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

[Shane] Au fond des solitudes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-