AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 let's pretend we're ordinary [ft Jayson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: let's pretend we're ordinary [ft Jayson] Dim 18 Juin - 18:18


let's pretend we're ordinary
f e a t ; Jayson K. Sanders

Comme toujours lorsqu'il s'agissait de voyager, Nina avait prévu cela au dernier moment. L'envie lui venait si rapidement qu'il fallait qu'elle parte le jour même ou la journée suivante. Le temps de prendre un sac quasiment déjà tout prêt, car la demoiselle était très organisée sur ce point, et d'y ajouter quelques affaires à se mettre, de prendre un billet et hop, la voilà partie, ni vue ni connue. Na pas être repérée était la partie préférée de Nina, jamais personne n'était vraiment prévenu de ses départs. Elle perdrait beaucoup trop de temps à appeler sa famille ou ses agents, ça la contrariait de faire cela en plus - pour dire les choses poliment. Nina aimait se sentir libre, partir quand elle le voulait pour aller où elle voulait. Se justifier à sa mère prendrait en plus des heures, car évidement, Agnès Perkins n'était pas convaincue par les voyages de sa fille. Cette dernière loupait alors une formation qu'elle même lui payait, depuis l'Angleterre. Il faut dire que notre demoiselle avait bien fait son coup en allant aussi loin de Londres. Il était impossible pour sa mère de la surveiller ou de l'empêcher de faire quoique ce soit. Bien qu'Agnès ne soit pas en réalité très oppressante, elle tenait à ce que sa fille reste dans les rails, c'est pour cette simple raison qu'elle l'obligeait à suivre une formation. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que Nina faisait assez bien sa vie à Wellington. Elle trouvait toujours un moyen pour gagner de l'argent, puisqu'elle avait été embauchée comme mannequin dans une agence plutôt réputée. Même si aucun emplois du temps était vraiment respecté, les contrats étaient signés et remplis, ce qui rapportait une revenue à la jolie blonde qui n'en faisait qu'à sa tête.

Cette fois-ci, la destination était assez proche : les îles du vent de la république française. Les parce que la demoiselle n'avait pas su se décider, elle préférait donc se dire qu'une fois sur place, elle trouverait bien un bateau pour passer d'une île à l'autre même si cela lui prendrait du temps. Le bateau était un moyen de transport qu'elle aimait bien, elle appréciait contemplé l'horizon, les vagues à pertes de vu... Ces paysages n'avaient pas de prix. Ils étaient un régal pour les yeux uniques. Ce que Nina recherchait avidement. Si notre demoiselle aimait prendre des photographies de ses voyages, elle n'en prenait pas à outrance. Parfois, elle préférait contempler seule le paysage, en profiter longuement de ses yeux, puis elle le racontait à son entourage qui lui reprochait bien souvent l'absence d'un cliché pour faire profiter les autres. Mais prendre de telles photographies, c'était ne pas profiter de l'instant.

Le périple de Nina ne dura pas vraiment longtemps, une petite semaine, rien de plus. Elle ne pouvait pas se permettre de louper plus avec la formation que sa mère lui avait choisi. Ce qui était bien contraignant. Une semaine d'absence était déjà beaucoup, et même si elle n'était ni intéressée ni sérieuse, elle voulait faire au moins acte de présence, apprendre quelques trucs pour louper son année dans les règles de l'art. Ainsi donc, Nina revient à Wellington après une jolie semaine sur des îles de rêves et des bateaux. Elle passa la porte de chez elle pour sentir une bonne odeur de vanille installée dans l'appartement. Elle eut un grand sourire, comme toujours, heureuse de retrouver sa maison. Il était à peine quatorze heure. Elle posa son sac dans l'entrée, le vida, installa ses souvenirs sur la table à manger et file dans la salle de bain pour prendre une douche, une vraie douche : longue et fraîche. Un bonheur par ces petites chaleurs de juin.

Une fois son retour fait, ses affaires rangées ou en phase de rangement, la demoiselle se dit qu'elle n'avait pas vraiment envie de rester seule ce soir. Elle n'allait pas appeler son grand frère en pleine semaine, avec le décalage horaire, pour lui raconter son voyage, encore moins sa mère... Elle n'avait pas vraiment envie de rester seule, et non plus de fréquenter ses amis. A vrai dire, Nina avait une idée en tête : inviter Jayson à aller boire un coup, comme ils le faisaient souvent. L'envie était venue toute seule... La demoiselle avait rencontré ce jeune homme dans le garage qu'il tient. En effet, il y a quelques mois maintenant, Nina avait eu un accident. Rien de grave, on lui avait juste foncé dedans. Ni elle ni la jeune conductrice derrière elle n'avait eu de mal, c'était le plus rassurant. Nina avait appelé une dépanneuse et elle fut conduite dans le garage de Jayson par hasard. Il était assez tard, c'était en fin de journée, mais cela n'avait pas eu l'air de le déranger. Nina n'était pas spécialement pressée de retrouver sa voiture, elle préféra discuter avec lui car elle le trouva très sympathique. En plus d'être mignon, il était de bonne conversation. Très rapidement, elle se reprit à sympathiser. Tous deux finirent par évoquer de bons souvenirs en ville et mentionnèrent le Winchester's Place, un pub du centre où il est bon de boire une bonne bière. La demoiselle avait lancé qu'à l'occasion ils pourraient s'y croiser. Et c'est ce qu'il s'était passé. Suite à une demande de Nina de venir partager une soirée en toute simplicité une fois qu'elle eut reprit sa voiture. Une façon de remercier la qualité du service et de faire vraiment connaissance. Et puis il y avait eu un autre coup, et un suivant, puis encore un autre... Les rendez-vous s’alignaient sans qu'il ne se passe rien d'étrange. Appréciant la compagnie de l'un et de l'autres, les deux amis se retrouvaient régulièrement pour boire un coup. Ainsi donc était venu l'idée à Nina de lui proposer de perpétuer le rituel. Malgré tout, elle s'étonnait à penser à lui directement en rentrant. Il faut dire qu'elle s'était faite la réflexion plusieurs fois : "Je pourrais inviter Jayson à mon retour, je suis certaine qu'il aura des choses intéressantes à me raconter... Et puis, il me manque un peu.". Une première depuis bien longtemps. La demoiselle prit son portable et lui envoya un message.

06.2017 à 16 : 34
Coucou Jayson !
J'espère que tu vas bien. Je me disais que cela faisait longtemps que nous ne nous étions pas vus. Que dirais-tu d'aller au Winchester comme d'hab avec moi ce soir ? Je pense que je serais sur les lieux aux alentours de 19 h. J'espère que je pourrais t'y retrouver, ce serait avec grand plaisir !

Une fois le message envoyer, qui indiquait clairement que la demoiselle serait à l'endroit du rendez-vous quoiqu'il en soit, Nina prit le temps de s'habiller tranquillement. Ne se prenant jamais vraiment la tête, la demoiselle sortit de chez elle : un jean, un haut blanc. Ainsi, elle serait prête à passer une bonne soirée. La demoiselle arriva un peu plus tôt que prévu sur les lieux, elle s'installa en terrasse tranquillement pour profiter de l'agitation de la ville et du petit vent chaud qui circulait. Il ne restait plus qu'à attendre Jayson, accompagnée d'une petit bière en l'attendant.


tenue
@cooky


Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 156
▵ arrivé(e) le : 07/03/2017
▵ avatar : Ryan Cooper

MessageSujet: Re: let's pretend we're ordinary [ft Jayson] Lun 19 Juin - 20:44


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Let's pretend we're ordinary
Jaysonina


Depuis quelques temps, la vie de Jayson ressemblait fortement à un joyeux bordel. Au niveau personnel surtout, son train-train quotidien s'était retrouvé fortement chamboulé depuis le retour de son meilleur ami qu'il considérait comme un frère, Damon et qui était venu s'installer chez lui. Ce n'était pas une personne difficile à vivre puisqu'il passait les 3/4 de son temps ailleurs; il fallait tout de même bien avouer qu'après avoir passé quelques années dans sa bulle, il lui faudrait un temps certain temps d'adaptation. C'était sans compter aussi sur l'apparition inopinée d'une demi-sœur sortie d'on ne savait où. Jayson n'avait pas encore assez de recul sur cette fille, pour savoir qu'en penser. Il avait donc décidé de remettre cette conversation avec lui-même à plus tard.

Au niveau sentimental, ce n'était pas beaucoup mieux puisqu'il était perdu entre frustration, résignation et passion. La fille qu'il avait tant aimée auparavant n'avait pas l'air très enthousiaste à l'idée d'éventuelles retrouvailles, pire, elle semblait avoir refait sa vie. Sauf que Jayson n'était pas du genre à lâcher si facilement et il était prêt à persévérer le temps qu'il faudrait. Oui mais voilà, il commençait à sérieusement se demander "combien de temps" cela allait durer. Il fallait dire aussi qu'il n'était sûr de rien, était-il encore réellement amoureux ou était-ce seulement le souvenir de ce sentiment amoureux qu'il ressentait ?

Un premier amour ne s'oubliait jamais, ce n'était pas pour autant que cela signifiait que les sentiments restaient intactes. Il n'était pas non plus naïf pour attendre l'éternité et à un moment ou un autre, il devrait passer à autre chose. C'était certes plus facile à dire qu'à faire, l'important étant, tout de même, de garder cette idée dans un coin de sa tête, afin de ne pas sombrer dans les profondeurs du désespoir.

Ainsi, avec autant de choses sur lesquelles réfléchir, lui qui n'en avait pas vraiment l'habitude, il avait préféré se "noyer" dans le boulot et quelques fois aussi la vie nocturne de fête que lui proposait Damon. Il ne comptait donc plus ses heures à passer à tenter de dompter les bêtes motorisées dans son garage. Cela lui permettait de penser à autre chose, de vivre minute par minute mais aussi d'être productif et d'amasser plus d'argent pour d'éventuels projets professionnels.

Cependant, ce soir-là, il avait décidé de rentrer plus tôt que d'habitude, histoire de profiter de son appartement qui serait exceptionnellement vide. En effet, Damon lui avait bien précisé qu'il ne rentrerait pas, même s'il n'avait pas de compte à lui rendre, depuis qu'il avait fait fabriquer un double des clés pour ce dernier. Un peu de calme ne lui ferait pas de mal. Il était aux alentours de 17h00 quand il avait laissé tomber les gants, les clés de 16 et les pots d'échappements pour prendre le chemin du retour.

Lorsqu'il vérifia son téléphone, il aperçut alors un message d'une certaine "Nina" qui lui proposait une sortie au bar dans lequel ils avaient l'habitude de se retrouver. Lui qui cherchait un moyen de s'évader, quelques verres et une charmante compagnie feraient forcément l'affaire. D'autant que Nina n'était pas seulement très charmante, c'était aussi une fille attachante dont la douceur et le mystère avaient intrigués Jayson. Il l'avait rencontré sur son lieu de travail et de fil en aiguille ils avaient sympathises. Puis, ils s’étaient mis à se voir quelques fois autour d'un verre ou d'une étendue d'eau. Ils avaient pris quelques habitudes dont le fameux " Winchesters's palace" dont il était question dans le texto.

Sans forcément s'en rendre compte, une sortie après l'autre, Jayson avait commencé à apprécier de plus en plus le jeune mannequin. Là encore, il n'avait pas pris de recul pour se poser d'éventuelles questions sur la direction à prendre avec la jeune femme; il s'était juste laissé aller à apprécier ces instants hors du temps qu'il avait avec elle. C'était donc avec un empressement certain. D'ailleurs vu l'heure qu'il était, il avait tout juste le temps de rentrer chez lui, de se doucher et de s'habiller qu'il devrait déjà repartir.



17:15

Hey Nina! C'est vrai que ça fait un petit moment !! Je suis partant bien sûr ! On se retrouve tout à l'heure Wink

Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Après lui avoir répondu, il fila chez lui, se doucha en quatrième vitesse et après avoir choisi ou plutôt attrapé la première tenue potable qui lui passait sous la main, il se mit aussitôt en route pour le "Winchester's palace". Lui qui habitait New Town, il lui fallait tout de même, un bon moment pour rejoindre le centre-ville de Wellington. Arrivé sur place, il fut ravi de constater que rien n'avait vraiment changé depuis la dernière fois où il y avait mis les pieds, toujours accompagné de cette chère Nina. Il se fit indiquer l'endroit où se trouvait Nina et il la rejoignit aussitôt.

"Bonsoir mademoiselle, j'ai remarqué que vous étiez seule alors je me demandais si je pouvais me permettre vous offrir un verre et peut-être qu'on pourrait partager un peu de conversation tous les deux ?"

Il lui fit un large sourire et un clin d’œil pour illustrer son jeu de "dragueur". Il n'avait d'ailleurs rien de ce rôle, étant donné qu'il n'était pas vraiment doué en ce qui concernait la communication avec le sexe opposé. La preuve était qu'il avait utilisé une des expressions les plus clichés qui soient en termes d'approche. Il avait de la chance d'avoir rendez-vous avec elle car de cette manière, il était sûr de ne pas se faire recaler quoique...Mais il trouvait cette approche "d'inconnu" assez sympathique à utiliser, histoire de faire sourire le jeune mannequin et de donner le ton quelque peu "détendu" de la soirée qui les attendait.

© Belzébuth

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: let's pretend we're ordinary [ft Jayson] Sam 24 Juin - 20:01


let's pretend we're ordinary
f e a t ; Jayson K. Sanders

Même si les jours lesplus frais de l'année pointaient leur bout du nez, Nina était motivée pour sortir. Il faut dire que c'était un peu sa vie, ce genre de sortis imprévues. Tout dans la vie de la demoiselle était un peu fait sur l'envolée. Son installation à Wellington avait était décidée pratiquement du jour au lendemain. Il avait fallut qu'elle se dise qu'ici sa mère n'aurait quasiment aucun pouvoir sur elle pour décider la bête à s'installer. Elle avait ensuite fait un gros emprunt, que sa mère avait totalement rembourser. L'appartement au nom de Nina Elizabeth Perkins avait été payé par notre chère Agnès Perkins, et sa fille n'avait aucun scrupule à avoir acheter un appartement excessivement cher. Il faut dire que Nina avait tout de même réfléchi. Il lui aurait fallu quelques années pour payer la totalité de ce bien, mais elle y serait arrivée grâce à son travail. Agnès en avait décidé autrement. Peut être que cela avait gêné Nina dans son ambition : après tout avoir un appartement à payer l'aurait certainement motivée à être plus sérieuse dans sa vie professionnelle ? Peut être serait-elle déjà bien connue ? Peut être. La vie de Nina ne se résumait qu'à cela : des incertitudes, des changements de bords, de voies, d'objectifs... Elle même ne sait pas trop où elle va, mais elle y allait.

Avec Jayson c'était exactement pareil. Savoir où elle allait était impossible. Il avait répondu positivement à son invitation, ce qui avait rendu la demoiselle très heureuse. Elle s'était hâtée au point d'être en avance au bar. Pourquoi une telle hâte ? Retrouver une personnes importante. De toutes les personnes qu'elle avait rencontré à Wellington, il était certainement celui avec qui elle s'était le moins prise la tête. Pas qu'elle se prenne réellement la tête habituellement, mais il était extérieur à tout et elle n'avait jamais jouer la mystérieuse avec lui en restant approximative sur sa vocation, sa motivation ou autre. La parole était libre et cela plaisait à Nina. N'était-ce pas le minimum ? Oh si, mais il est difficile d'arriver à être à l'aise avec tout le monde, voir même impossible, car chacun à son idée, ou ses idées, et parfois il est difficile de les dépasser. Les autres personnes que Nina fréquente sont plus ou moins proches d'elles. Les relations de travail n'étaient pas vraiment approfondies. A vrai dire, elle trouvait que dans la mannequinat il y avait une mauvaise ambiance. Elle se faisait très bien sa place en restant un peu à l'écart. Parler de marques, de rouges à lèvres ou de perte de poids était une contrainte intéressante pour elle. Et puis la drogue... Peut on en parler ? Nina n'appréciait pas ces filles qui se mettaient aussi mal pour un simple poste. A moitié dedans et à moitié dehors, elle avait l'impression de ne pas faire parti de ce monde superficiel et se voulant bien-pensant. La mode imposait tellement de cliché sur les relations entre humains & objets ou humains & humain. Son côté féministe détestait la manière dont certaine marque mettaient en scène homme et femme pour jouer sur la virilité ou la féminité. Un homme fort plein de muscle avec un côté animal serait forcément un homme virile ? Et personne n'était choqué par ce fait. Elle trouvait les images de la mode compliquées et restrictives. Il était plus intéressant de voyager et de rencontrer des personnes différentes d'elle pour découvrir le monde et se construire ses propre valeurs.

Dénotant un peu, Nina avait toujours eu du mal à sa faire sa place. En quatre ans à Wellington, elle ne s'estimait pas bien installée encore. Heureusement, ce n'était pas important pour elle, car ce n'était pas ce qu'elle recherchait. Ce qu'elle voulait, c'était de bons moments et voyager, exactement ce qu'elle faisait actuellement. Quand la demoiselle vit le message de son ami, elle fut ravie et ne répondit pas, elle se rendit directement sur les lieux en se disant qu'il allait avoir autre chose à faire que lui répondre. Et puis Nina était très discrète par message. Installée à la terrasse, elle avait fait expliquer au serveur qu'elle attendait quelqu'un et qu'elle commanderait une fois cette personne arrivée.

La personne tant attendu pointait justement le point de son nez. Un grand sourire aux lèvres pour l'accueillir, Nina le laissa s'approcher et se présenter dans cette approche plus que délicieuse. Une proposition, un sourire et un clin d'oeil, c'était le cliché de la drague mais pile ce qu'il fallait pour faire rigoler doucement notre demoiselle.

« Voilà qui est très charmant de votre part de vous soucier de ma solitude ! J'accepte votre compagnie avec le plus grand des plaisirs, surtout avec un tel clin d'oeil, comment refuser ? »

Le ton de la soirée était donné : détente et rigolade. Rien n'était plus parfait pour satisfaire notre demoiselle. Nina lui fit place vers lui et le salua plus naturellement, avec une petite embrassade.

« Je suis contente que tu ais pu venir ! Je n'ai pensé à cela que trop tard mais... ça allait, ce n'était pas trop tôt ? De toutes façon je t'aurais attendu ! J'ai été sage je n'ai rien commander en t'attendant, tu as vu ? » Elle fit signe au serveur d'ailleurs, qui encaissait quelqu'un avant de venir. « Non, ne vous inquiétez pas... Si je vous accompagne, c'est que cela m'intéresse. » le rassura-t-elle, tout de même touchée qu'il pense à son ennui ou son agassement. « Comment vas-tu ? »

Une entrée banale mais efficace. Nina avait envie de lui montrer qu'elle avait pensé à lui, qu'il lui avait manqué. Le message était-il passé ? Si non, elle n'hésiterai pas à insister...


tenue
@cooky


Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 156
▵ arrivé(e) le : 07/03/2017
▵ avatar : Ryan Cooper

MessageSujet: Re: let's pretend we're ordinary [ft Jayson] Dim 25 Juin - 16:37


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Let's pretend we're ordinary
Jaysonina


Lorsque Jayson s'aperçut que sa petite mise en scène avait eu l'effet escompté, un sourire satisfait et ravi apparut alors sur son visage. Il était content aussi de revoir sa très chère amie Nina. Ces sorties tranquilles et sympathiques l'avaient tout de même manqués. Et bien qu'elle fut habillée de manière de simple, il lui trouvait quelque chose de différent, de changé; comme si tout d'un coup elle lui apparaissait plus belle qu'il ne se l'était imaginé. C'était à la fois intriguant et inquiétant et cela lui rappelait la sensation que l'on pouvait ressentir, lorsque l'on voyait une personne d'un autre point de vue sans réelle explication rationnelle.

"J'ai failli continuer à jouer le jeu et à être sérieux, mais avec le coup du clin d’œil tu m'as tué !"

Il lui fit la bise à son tour et s'installa à ses côtés. Depuis la première fois où il avait rencontré Nina, le feeling était passé immédiatement. Elle ne venait pas du même milieu social que lui, mais cela ne semblait pas déranger nos deux protagonistes qui n'y avaient même jamais vraiment fait allusion. Elle savait d'où il venait et n'avait pas de problème avec ça, tandis que lui connaissait la fortune parentale de la famille Perkins.

Il savait aussi qu'elle tentait de s'éloigner justement de ce joug parental en faisant mannequin histoire d'avoir son propre argent qu'elle ne devrait à personne. Elle n'appréciait pas non plus la carrière qui avait été choisie pour elle sans qu'elle n'ait son mot à dire. Si Jayson ignorait tout de la vie mondaine et de leur protocole, il comprenait au moins ce que c'était de vouloir son indépendance. Il ne jugeait donc pas les actes du jeune mannequin ni même les raisons pour lesquelles elle les faisait.

Une chose était sûre en revanche, c'était qu'elle avait dû s'attirer pas mal de mécontents en rejetant l'argent de ses parents et certains devaient même prendre pour un caprice le fait qu'elle veuille voir le monde sous un autre angle. Ce qui comptait pour Jayson c'était que Nina puisse être libre de ses propres choix, sans être influencée ou obligée de faire ce dont elle n'avait pas envie. Et pour cela, elle pourrait compter sur son soutien et son aide au besoin.

"Non j'étais un peu speed, j'ai bien cru que je n'y arriverais pas mais je suis là dans les temps et je suis ravi d'y être ! C'est ce qui compte non ? J'espère que je ne t'ai pas fait trop attendre en tout cas. Quel miracle ! Ça ne te ressemble pas ! Je suis sûr que tu as du enfilé quelques verres chez toi, avant de venir ici histoire de mieux supporter ma présence, avoue !"

Nina avait poursuivi le jeu de rôle, mais un peu paumé, Jayson avait quelque peu perdu le fil du jeu. Sans doute avait-il trop d'idées en tête ou alors était-ce la présence de Nina qui le troublait ? Dans tous les cas, il n'était plus vraiment en état de poursuivre le jeu. Il en était déjà à la question de Nina qui voulait savoir comment il allait. Devait-il gâcher la soirée en lui parlant de tout ce qui lui arrivait ou allait-il se contenter de lui parler répondre normalement? En temps normal, il aurait utilisé sans hésiter la deuxième solution.

Mais cette fois-ci c'était différent. Tout d'abord, il s'agissait de Nina et il pouvait donc se permettre de lui raconter ses soucis et puis; il n'avait pas encore eu l'occasion de tomber sur une oreille attentive pour faire l'état des lieux de sa vie, et il se pouvait bien que Nina soit celle-ci. Cependant, gâcher la soirée alors qu'elle n'avait pas encore commencée serait plutôt impoli venant de sa part, il décida donc de faire un mélange des deux solutions.

"Bah écoute ça va, on est là tranquille pour apprécier une soirée en charmante compagnie. Et puis tu sais dans la vie il y a des hauts et des bas, mais je ne te parlerais pas de ma vie avant d'avoir bu quelques verres ! Et toi comment ça va bien ? Décidément, je comprends pourquoi tu es mannequin, tout te va, même les habits les plus simples. "

Les compliments, Jayson n'avait pas l'habitude d'en faire mais avec Nina cela venait un peu plus naturellement. Et puis ce soir-là, il lui avait découvert une sorte de "beauté cachée" qu'il ne lui avait jamais trouvée auparavant. Ou alors, avait-il refusé de se l'avouer jusqu'ici ? Et le fait de l’extérioriser l'aiderait sans doute à comprendre d'où cela venait.

© Belzébuth

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: let's pretend we're ordinary [ft Jayson] Jeu 6 Juil - 19:42


let's pretend we're ordinary
f e a t ; Jayson K. Sanders

Cela faisait environ deux semaines que Nina n’avait pas vu Jayson. Inhabituel, en parti à cause du voyage surprise de sa demoiselle. Elle ne s’attendait pas à partir maintenant mais l’occasion et l’envie s’étaient présentées. Nina n’était pas le genre de personne à laisser passer une occasion en or de s’aventurer sur des plages paradisiaques et dans des forêts tropicales remplies de mystères. Le voyage l’attirait depuis qu’elle était toute petite, et il faut dire qu’elle comptait déjà un bon nombre de destinations sur son passeport. Ainsi donc, elle était aussi contente que Jayson de le retrouver. On lisait aisément sur le visage du jeune homme son contentement, et bien il en allait de même pour Nina actuellement qui lui faisait une place royale à sa table.

Il avait joué à un jeu très sympathique en arrivant, cela avait beaucoup amusé Nina qui lui sourit grandement. Elle lui fit la bise puis le regarda s’installer tout en lui répondant :

« Ça m’a surprise de t’entendre t’avancer comme ça, mais c’était très marrant, ça change des approches habituelles en plus ! »

Il est vrai que Jayson n’était pas du même milieu que Nina, cependant la demoiselle s’en fichait complètement. Elle s’adaptait souvent à son rythme de vie, peut-être plus contraignant financièrement, dans tous les cas elle faisait attention à ne pas lui proposer des activités trop onéreuses. Même si elle savait qu’il en avait les moyens, elle aussi faisait attention. Elle passait ses extravagances dans les voyages… Elle se fichait donc bien d’où il venait. Du moment qu’il restait ce mec sympa avec qui on pouvait facilement discuter de tout et de rien, Nina n’allait pas changer leur relation. La demoiselle n’avait pas beaucoup d’accroche à Wellington. A vrai dire, il n’y avait que Jayson et quelques autres personnes qu’elle prenait le temps de voir régulièrement. Elle avait bien quelques collègues de travail, mais ce n’était pas extraordinaire. De bonnes relations, rien de plus, pas ce petit quelque chose qui donne envie d’aller plus loin.

Pour le coup, avec Jayson, la demoiselle avait bien envie d’aller plus loin. Elle le regardait s’installer en souriant. Enfin, maintenant il était installé. Elle ne l’avait aucunement attendu, enfin dans tous les cas ça ne la dérangeait pas. Elle savait que sa demande était un peu rapide, qu’il avait du speeder un peu pour arriver à l’heure. Elle fut un peu embêtée pour lui, elle ne voulait pas le presser quand même.

« Je ne voulais pas te presser, tu avais tout ton temps pour venir, je t’aurai attendu ! J’avais un peu oublié l’heure de fermeture du garage à vrai dire, impatiente que je suis. J’avais hâte de me retrouver en terrasse avec toi, comme maintenant ! » Nina rigola doucement de sa bêtise « Je ne l’ai même pas fait ! » fit elle fièrement lorsqu’il lui lança qu’elle avait dû déjà boire quelques verres. « Je suis sage, vois tu. Et puis tu sais que je n’ai pas besoin de ça pour te supporter, arrête donc Caliméro ! »

Dit-elle en lui ébouriffant un peu les cheveux. Elle lui sourit et l’écouta. A la réponse évasive qu’il donnait, elle comprenait que tout n’allait pas forcément bien. Ils en parleraient dans la soirée, elle était satisfaite. Après quelques verres, les paroles sortaient toutes seules. Il savait qu’il pouvait être sans gêne avec elle. Nina n’était pas habituée à juger les personnes qu’elle rencontrait. Il finit sur un compliment auquel elle ne s’attendait vraiment pas, ce qui lui valut une petite rougeur sur les joues.

« Tu trouves ? Merci beaucoup ! Je n’ai pas l’habitude que tu me complimentes ainsi, je prends tous les compliments donc ! J’aime beaucoup la simplicité… Et tes cheveux en bataille aussi comme ça. Tu as un air un peu sauvage tout à fait sympathique. Fin, dans tous les cas, tu n’as pas besoin d’être mannequin pour qu’on te dise que tu es un joli garçon ! » Elle rigola « Je vais bien, de mon côté. Si j’avais su que c’était moyen en ce moment, je t’aurais emmené avec moi aux Îles du vent ! Je t’ai ramené un petit truc d’ailleurs… Mais quiche que je suis, je l’ai oublié chez moi… On sera donc obligé de se revoir ! »

Nina tendit le bras pour appeler un serveur. Il fallait commander d’urgence !

« Que veux-tu boire ? Dis moi ce qui te fera parler Jayson Sanders ! »

Une nouvelle soirée commençait et… aucun nuage ne se dessinait à l’horizon.


tenue
@cooky



Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 156
▵ arrivé(e) le : 07/03/2017
▵ avatar : Ryan Cooper

MessageSujet: Re: let's pretend we're ordinary [ft Jayson] Mar 1 Aoû - 13:56


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Let's pretend we're ordinary
Jaysonina


Même si Jayson avait été juste à l'heure pour ce rendez-vous, une fois sur place, il était ravi de pouvoir enfin se poser. De nombreux événements s'étaient passés dans sa vie et il n'avait pas eu le temps de souffler pour y penser ou même pour ne plus y penser. Ce moment passé avec Nina ne pouvait être que bénéfique et il profiterait au maximum de celui-ci. Et comme elle revenait au jeu, Jayson ne put qu'être surpris de sa réaction. Lui qui croyait avoir imité comme il se devait les coureurs de jupons, s'était sans doute trompé et devait revoir son jeu d'acteur.

"Ah bon ? Tu connais le sujet mieux que moi, je suis sûr que tu as plus d'un fan club tout à toi et que les prétendants doivent faire la queue pour espérer avoir un rendez-vous. Je devrais me sentir flatté en fait, je suis un peu comme un VIP, je dois faire jalouser pas mal de personne chez la gente masculine ce soir. Et pour tout te dire, je ne m'y connais pas vraiment en drague, j'ai jamais vraiment fait la cour à une gente damoiselle voyez-vous très chère. Vous êtes la première"

Devant sa prestation ratée, Jayson se disait, en y repensant, que Nina avait voulu lui faire plaisir en lui répondant gentiment. C'était tout à fait le genre de la jeune femme d'être gentille et attentionnée. Ce genre d'attention pouvait être assez touchant lorsque l'on y pensait. Mais ce n'était pas les seules qualités que possédait la jeune demoiselle. En effet, c'était aussi le genre de personne sur laquelle on pouvait compter, digne de confiance. C'était d'ailleurs pour cette raison que Jayson avait décidé que ce soir-là, il se confierait à elle. Il savait qu'avec le ravissant mannequin, ce qu'il lui dirait ne risquait pas d’atterrir dans d'autres oreilles.

Jayson n'avait pas beaucoup d'amis, notamment de la gente féminine, mais le peu qu'il en avait, était des valeurs sûres. Le plus paradoxal était qu'en général, il ne savait pas vraiment y faire avec le sexe opposé alors qu'il avait plus d'amies filles que de garçons. Etant quelque peu solitaire, ses amis se comptaient sur les doigts d'une seule main. Nina faisait partie de ceux-là et Jayson considérait cela comme une chance.

" Oui je sais bien mais je n'aime pas faire attendre les gens, d'autant plus quand il s'agit d'une charmante demoiselle. En fait, j'ai pas vraiment d'heure et vu que ces temps-ci je suis resté assez tard à l'atelier, je pense que mes belles (voitures) ne vont pas m'en vouloir si je les laisse une soirée. Moi aussi ça me fait plaisir de te retrouver. Et tu as bien fait de m'attendre avant de boire! Caliméro? N’exagérons rien très chère, tout le monde sait que je suis d'une compagnie tout à fait agréable, si ce n'est la meilleure ! "

Voyant que Nina s'inquiétait d'avoir pressé notre ami, Jayson avait tenté de la rassurer. Et quoi de mieux pour se faire qu'une petite dose d'humour pour aller avec ? Sans compter, que la jeune femme avait fait une gentille comparaison avec Caliméro. Il avait donc profité de l'occasion pour rebondir et changer complètement la direction de ses propos. Tout cela n'étant qu'un jeu, il n'y avait pas de raison valable pour qu'il y ait une logique. Ainsi, après avoir joué les victimes, Jayson avait endossé le rôle du prétentieux.

La soirée se poursuivait sur le thème de la rigolade mais notre garagiste savait pertinemment que cela ne durerait pas. Il voulait lui parler de sa vie et dès le moment où il le ferait, l'ambiance deviendrait beaucoup moins festive. Il n'avait pas non plus vraiment envie de jouer les martyrs. Il pensait simplement qu'en parlant de ses "problèmes" avec Nina, il parviendrait à y voir un peu plus clair dans ses idées et ses projets.

"Profite Perkins, ça ne durera pas ma période gentillesse n'est que temporaire ! Dit-elle après avoir dérangé la coiffe que j'avais mis des HEURES à faire !!! Mais merci ça fait toujours plaisir à entendre ! Ah oui ton fameux voyage ! Ça s'est passé comment alors ? Bah tu sais moi les vacances c'est pas trop mon truc, je suis une bête de boulot, aussi parce que j'aime ce que je fais. Oh non encore ? Il va falloir arrêter de se voir ou on va finir par ne plus se supporter! Evidemment ce sera avec plaisir, mais tu n'étais pas obligé de t'embêter pour moi."

Jayson n'avait déjà pas vraiment assumé les compliments qui étaient peut-être sortis de sa bouche un peu trop vite, avant d'avoir compris ce qu'il avait dit. Mais entendre Nina le répéter à haute voix et le mettre face à la réalité l'avait quelque peu gêné. Du coup, il s'était de nouveau réfugié dans ce qu'il savait faire de mieux, l'humour. Cela ne l'empêchait pas de penser que la petite attention qu'elle avait eu pour lui, lui faisait plaisir, peu importe ce dont il s'agissait. Il n'osa pas le lui dire son taux de "compliments" ayant largement été dépassé pour la soirée. Ou du moins, il comptait bien les utiliser avec parcimonie, après avoir été plus mal à l'aise qu'il n'aurait dû, avec les premiers qu'il lui avait faits. Jayson avait donc toutes les raisons du monde pour vouloir un verre, ou plus. Cela tombait bien vu que Nina venait juste de lui en proposer un.

" Je vais commencer sagement par une petite bière! Sache ma chère Nina, qu'il en faut beaucoup pour me faire parler avec l'alcool, mais comme j'avais déjà l'intention de le faire, c'est juste le petit coup de pouce dont j'ai besoin pour m'y aider !"

Il n'y avait rien de tel que quelques verres pour mettre un peu plus d'ambiance dans une soirée. Pourtant Jayson connaissait ses effets néfastes pour y avoir perdu son père. Ceci dit, cela ne l'avait pas empêché durant une période de sa vie, de sombrer lui aussi dans ses méandres, suivant l'exemple paternel. Mais fort heureusement, il avait réussi à en sortir et à présent, il évitait d'exagérer avec les boissons. Mais parfois quelques verres ne faisaient pas de mal, après tout cela faisait partie de la culture de leur pays non ?

© Belzébuth



Dernière édition par Jayson K. Sanders le Jeu 31 Aoû - 11:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: let's pretend we're ordinary [ft Jayson] Ven 18 Aoû - 1:41


let's pretend we're ordinary
f e a t ; Jayson K. Sanders

Si Nina avait des prétendants ? Oui, un peu, certainement. Elle n'y prêtait pas vraiment attention, comme sa côte de popularité dans le classement des mannequins dans le monde. Elle n'était pas vraiment connue à vrai dire, mais son visage marquait parfois certaines personnes bien placées, ce qui lui permettait d'avoir des contrats assez intéressants, lui donnant une certaine visibilité. Nina ne piochait cependant pas dans ses fans pour trouver un coup d'un soir, elle préférait les inconnus, les volatiles. Les personnes qui faisaient une fixette sur elle parce qu'elle était mannequin bien gaulé, non merci. Ainsi, la réflexion de Jayson la fit beaucoup rire, non par moquerie, mais par réel amusement, car il imaginait très bien ce qu'elle devait subir quelques fois. Même si les files d'attentes n'étaient pas aussi longues qu'il devait le prétendre. Les prétendants et Nina, ça faisait bien deux.

« Tu es un VIP, et tu es aussi bien différent des "fans" que tu décris, j'ai toujours trouvé ça plutôt gênant, les mecs ou les nanas - parce qu'il y en a aussi - qui te courent après parce que tu as de belles jambes. » Elle se pencha un peu vers lui pour lui dire un petit secret « On imagine même pas ce que ces gens font avec les couvertures des magazines ou les photoshoots. » Nina revient à sa place assise normalement et lui tapota l'épaule amicalement « Alors maintenant que tu le dis, c'est vrai que ça laisse à désirer, » le taquina-t-elle « Mais, parce que c'est toi, je ne serais pas très exigeante. »

Une fois de plus la grande blonde se mit à rire amusée. Jayson la faisait tellement rire, elle ne savait pas si c'était une maladresse ou un comique qui s'ignore, mais elle ne s'ennuyait jamais avec lui. D'ailleurs, ils pouvaient très bien passer du comique au sérieux en un rien de temps, tous les deux. Devenus intimes, il n'était pas rare de les voir discuter de sujet très pointus. Il était arrivé que Nina évoque même sa mère avec lui, femme qu'elle ne supportait plus vraiment mais dont elle était terriblement attachée. Parler d'elle ne faisait pas partie des habitudes de notre demoiselle qui préférait plutôt faire comme si elle était orpheline. Ils ne faisaient pas de chichi entre eux. C'est d'ailleurs pour cela, certainement, que Jayson évoqua rapidement le fait d'être embêté de l'avoir fait attendre, alors que Nina était bien loin d'être attentive à cela. Elle même était très souvent en retard : était elle à la bonne place pour juger les autres sur ce critère ? Absolument pas. Et puis aujourd'hui, elle n'avait attendu son ami que quelques petites minutes, même pas le temps de boire un verre, rien. Elle comprit bien vite que le jeune homme, après l'avoir complimentée, avait passé tout son temps à travailler dernièrement.

« Ah je vois, alors c'est une bonne chose que tu sois là alors. Et ne t'inquiète pas, j'aurais pu attendre la soirée, je ne suis pas pressée et j'avais surtout envie de te voir. » un grand sourire se dessina sur le visage de Nina « La meilleur compagnie en effet, avec les chevilles qui vont avec ! Est-ce que ce sont les voitures qui te font prendre la grosse tête ? Tu me diras, il y a de quoi, j'ai jamais eu un mécanicien aussi sympathique, efficace et mignon que toi. Prends donc, Jayson, c'est gratuit les compliments aujourd'hui ! » dit elle en rigolant.

Quelques compliments pour effacer ce Caliméro trop tentant pour ne pas être placé dans la conversation. Nina croisa les jambes dans sa chaises en l'écoutant, tête tournée vers lui signe qu'il avait vraiment toute son attention. Nina souriait toujours, le voyant se défendre face à ces compliments inhabituels, mais que la demoiselle avait fortement apprécié. Elle voulait surtout lui faire entendre cela. L'entendre l'appeler Perkins la fit beaucoup rire. Cela faisait des années qu'elle n'avait pas entendu un tel surnom, et elle l'adorait.

« Je profite Sanders ! » Elle regarda sa coupe de cheveux, sur le coup, avec un air presque désolée. « Non c'est vrai ? Oh non, je suis désolée alors Jayson, je vais t'arranger ça. » Elle repassa une main dans les cheveux du jeune homme pour le recoiffer un peu. « Je trouve que les cheveux en bataille te vont bien, moi, mais si tu t'es fais tout beau pour sortir et me voir, alors je vais te refaire tout beau ! » dit elle souriante. Elle se concentra quelques instant pour lui faire un coupe de cheveux à la gentleman et sortit un petit mirroir de poche pour qu'il puisse s'admirer ou se recoiffer. « Tiens joli garçon ! Admire toi ! Et t'inquiète pas pour le cadeau, c'est presque rien... A vrai dire, j'ai pensé que ça serait cool mais je ne sais même pas si tu aimes. J'aime beaucoup ça personnellement, donc on se reverra, avant de s’insupporter, et je t’offrirai ça ! Point final. Concernant mon voyage, c'était super bien. Je me suis bien amusée, j'ai beaucoup marché, un sport intensif. Je te montrerai des photos la prochaine fois, je vais certainement en faire développer. Tu sais, prendre des vacances, je suis sûre que ça te ferait du bien ! » dit elle doucement.

Nina ne voulait pas s'éterniser sur son voyage, elle voulait qu'ils commandent et qu'ils passent aux choses sérieuses. Son voyage reviendrait sur la table à un autre moment. Elle en était persuadée. Une fois la commande de son ami en tête, la demoiselle leva la main pour appeler le serveur.

« On t'a déjà dit que tu avais de bons goûts ? » rit elle doucement avant de commander les deux bières, un joli sourire aux lèvres. Elle se retourna ensuite vers son ami, accoudée à la table. « J'imagine bien, Sanders, vous êtes obligés de parler de toutes façons. Maintenant que tu m'as mis la puce à l'oreille, je ne vais pas te lâcher... Serait-ce le travail qui t'embête ? J'en doute mais justement, sait-on jamais ! »

Le serveur ne mit pas longtemps avant de servir sur leur table deux jolis pintes de bière, une petite pression bien fraîche que Nina s'empressa de prendre pour trinquer avec son ami.

« Allez, à nous et notre amitié, Jayson ! »


tenue
@cooky



Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 156
▵ arrivé(e) le : 07/03/2017
▵ avatar : Ryan Cooper

MessageSujet: Re: let's pretend we're ordinary [ft Jayson] Dim 10 Sep - 14:04


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Let's pretend we're ordinary
Jaysonina




La réussite venait souvent avec son lot d'avantages et d'inconvénients. Paradoxalement, plus on réussissait et plus les inconvénients devenaient nombreux tandis que les avantages diminuaient. Pour réussir, il fallait donc véritablement être passionné parce que l'on faisait et non pas le faire que pour la célébrité. Car celle-ci était bien plus difficile à vivre que ce qu'on pouvait le croire. Bien que Jayson ne l'ait pas expérimenté personnellement durant sa courte carrière de cascadeur, il avait eu l'occasion de rencontrer certains acteurs plutôt célèbres qui lui en avaient parlé. Il connaissait donc plus ou moins ce sujet, sans compter qu'il avait pu connaître le succès à cette époque. Nina, elle, ne donnait pas l'impression de faire ce métier par passion mais plutôt par une volonté d'émancipation. Peu importait ses raisons puisqu'au final, la motivation était bien plus importante pour lui permettre de poursuivre sur cette voie. S'il avait connu de loin le monde du show-business, il n'avait pas été assez intégré à ce monde pour en connaître les débordements. Son amie en revanche, maîtrisait très certainement ce sujet-là. Aussi elle pouvait en parler bien mieux que lui. Surpris par les propos de la jeune femme, Jayson fit une tête quelque peu désabusée.

« Ecoute Miss monde t'es gentille mais si tu pouvais m'épargner ce genre de détails la prochaine fois ça m'arrangerait quoi.» Il se mit à rire à son tour avant d'ajouter.« Mais tu dois bien avoir des demandes beaucoup plus sérieuses non ? Ceci dit, ils n'ont pas totalement tort, je ne parle pas des déviants bien sûr, mais c'est vrai qu'elles sont pas mal tes jambes. Qui te dit que je ne suis pas de ce genre-là moi aussi ? »

Jayson illustra sa phrase par un clin d’œil. Après le coup qu'elle lui avait fait, il se devait de répliquer. Il avait trop d'images étranges qui lui étaient venus en tête pour dire qu'il la laisserait s'en sortir si facilement. Ce jeu de taquineries n'était pas nouveau entre eux, on pouvait même dire qu'il faisait partie intégrante de sa relation avec Nina.

« Ah toi aussi tu as remarqué ? Dommage, je pensais que mon charme naturel suffirait à masquer mon inexpérience. Merci de votre générosité ô gente dame.»

Dans un registre toujours aussi comique, Jayson était revenu sur les "reproches" de sa technique de drague par la jeune demoiselle. Avec Nina, notre garagiste pouvait se permettre ce genre d'écarts. Là où d'autres y verraient de la lourdeur ou de la prétention. Elle le connaissait assez pour ne pas prendre ses propos au premier degré et même si cela n'était pas drôle, elle serait assez sympathique pour ne pas le lui faire remarquer. Au contraire, elle s'efforcerait sans doute à sourire. Cependant, elle ne réussirait pas à duper Jayson, qui pouvait percevoir, la plupart du temps, lorsqu'elle riait réellement et lorsqu'elle ne le faisait que par politesse ou compassion.

« Oui c'est vrai que j'aime ce que je fais, mais voir des vrais gens c'est pas mal aussi des fois. Je ne le fais pas souvent mais pour toi, je peux faire une exception. On s'est pas vu depuis quelques temps déjà, ça me fait plaisir de te voir aussi.»

En entendant les paroles de la jeune mannequin, Jayson ne put s'empêcher d'avoir un sourire gêné. Voir son ego flatté de la sorte lui faisait plaisir, mais il ne savait pas vraiment comment y réagir, n'étant pas habitué à entendre tant de compliments qui semblaient des plus sincères. Une fois de plus, se cacher derrière l'humour semblait la solution la plus appropriée et surtout la plus facile.

« Ta technique pour me faire redescendre de mon piédestal laisse à désirer. J'aime mon boulot, du coup ça aide à faire de son mieux. Si c'est gratuit alors, je prends volontiers.»

La conversation revint sur la blague de Jayson concernant sa chevelure. Pris par le temps, il n'avait évidemment pas eu le temps de se coiffer à sa guise, si ce n'était un léger shampoing en passant par la douche très rapide qu'il avait effectué avant de venir rejoindre Nina. Mais, il s'était rendu compte que de toute façon, un peu à l'image de leur propriétaire, ses cheveux avaient une volonté propre et ne se laissaient pas dompter si facilement. Quelque peu résigné, Jayson ne prenait plus vraiment la peine d'en faire quelque chose de cohérent les laissant prendre la direction qu'ils souhaitaient. Il lui arrivait tout de même de leur indiquer une direction plus ou moins unilatérale mais en général, cela ne durait jamais très longtemps.

« J'apprécie le geste mais laisse tomber mes cheveux n'en font qu'à leur tête c'est peine perdue. Ecoute j'essaye de les dresser mais ça n'a pas vraiment l'air de fonctionner. Mais c'est sympa d'essayer. Tu m'as donné envie de savoir ce que c'est ce fameux "cadeau mystère".Je suis content pour toi que ce soit bien passé et j'ai hâte de voir les photos. Mais comme je te disais j'aime beaucoup mon boulot et ça ressemble plus à un jeu pour moi qu'à du travail. Donc je n'ai pas vraiment besoin de prendre de vacances. Voyager ça m'intéresse par contre, mais je crois pas que je pourrais laisser mon garage trop longtemps.»

Jayson prit le miroir et se regarda en riant voyant les "efforts" que Nina avait faits pour tenter de les remettre comme avant. Mais comme il l'avait déjà dit, ils finiraient par retrouver leur état initial. Ne voulant pas faire traîner le sujet capillaire plus longtemps, il se passa de rajouter un éventuel commentaire. Le compliment sur la boisson qu'il avait choisi lui permettrait de passer rapidement à une autre conversation. Et à mesure que leur conversation avançait, Jayson se rendait compte que Nina était particulièrement attentionnée ce soir-là. Bien qu'il ait l'habitude qu'elle soit gentille, tant de compliments dans une même soirée avait de quoi le mettre légèrement mal à l'aise. Mais comme il s'agissait de son amie, il n'y avait rien de dramatique là-dedans.

« Evidemment j'ai les meilleurs goûts du monde très chère. En fait, pour tout te dire, en général je ne partage pas vraiment mes goûts donc on me le dit assez rarement. Non au contraire, le travail c'est un peu mon exutoire. Il s'est passé pleins de choses dernièrement. J'ai un ami de longue date qui est revenu habité chez moi. J'ai appris que j'avais une demi-sœur venue de nulle part. Et j'ai revu mon ex dernièrement et ça ne m'a pas laissé aussi indifférent que ce que j'imaginais. Voilà pour le résumé de ma vie,qui, comme tu vois, est légèrement bordélique.»

Avec quelqu'un d'autre, Jayson n'aurait peut-être pas osé se confier aussi directement mais il avait pleinement confiance en Nina et savait qu'il pouvait lui parlait de tout. C'était pour ainsi dire sa confidente. Ses secrets seraient bien gardés avec la jeune femme et elle savait certainement que c'était réciproque. Jayson attrapa sa bière à son tour et trinqua avec la jeune femme.

« Oui à notre amitié et plus si affinités ! »

Il lui fit un léger clin d’œil. Il était évident qu'il plaisantait et dans d'autres circonstances il ne se serait pas permis une telle réplique. Mais encore une fois, avec Nina c'était différent. Il n'avait pas peur d'éventuels malentendus car ils étaient sur la même longueur d'onde. Ou du moins le croyait-il. Il n'avait jamais vu Nina autrement qu'une bonne amie et il lui semblait qu'il en allait même pour la jeune femme. Ils ne s'étaient jamais posé plus de questions quant à savoir s'ils pouvaient aller plus loin ou pas. Sans doute ce jour-là viendrait-il bien assez tôt, mais pour le moment, notre cher Jayson avait surtout besoin d'une oreille attentive et d'un autre point de vue, plutôt que d'autres complications.


∞everleigh

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: let's pretend we're ordinary [ft Jayson]

Revenir en haut Aller en bas

let's pretend we're ordinary [ft Jayson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-