AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 L'amour est une chose éphémère alors qu'un conte de fée ne s'achève que si la vie s'arrête. - Graal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3773
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: L'amour est une chose éphémère alors qu'un conte de fée ne s'achève que si la vie s'arrête. - Graal Dim 18 Juin - 20:21



~ GRAAL ~
"L'amour est une chose éphémère alors qu'un conte de fée ne s'achève que si la vie s'arrête."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Aujourd'hui, William n'avait pas eu une seule seconde de répit, c'est pour dire ... il n'avait même pas prit le temps de déjeuner ce midi tellement il avait vagabondé dans tous les sens rendez vous en rendez vous. Assumer son rôle de maire mais également celui de l'avocat puisqu'il avait assisté à une audience qu'il avait remporté dans l’intérêt de son client avant d’enchaîner avec une réunion budgétaire importante pour l'un des services de la ville. Passer quelques heures aux téléphones avant de finalement retourner en rendez vous. Heureusement Raissa était là et avait tout fait pour l'épauler, il adorait autant qu'il détestait ce genre de journée, pas une seule seconde pour ce poser, pas le temps de réfléchir, pas le temps de faire quoi que ce soit d'autre que de courir partout et satisfaire tous le monde. Il passait plus de temps avec sa femme, mais en contre partie ses journées étaient bien plus rythmée et il n'était pas encore au point de céder mais ce n'était pas tous les jours facile d'accumuler les heures mais n'est ce pas ce qu'il avait voulu ? Il ne pouvait s'en prendre qu'à lui même non ? Enfin bref, aujourd'hui il n'avait pas eu le temps de contacter sa femme, comme il le faisait en temps normal. Ce matin, il n'avait pas vraiment eu le temps de la voir, il ne l'avait même pas vue du tout sauf en ce réveillant à côté d'elle, n'ayant pas le cœur à la réveiller et puis il n'était pas non plus suicidaire, il c'était contenté de lui laisser un petit mot sur l'oreiller avant de partir mais depuis il n'avait pas eu le temps de consulter son téléphone ou quoi que ce soit d'autre. Entre eux, tous allait bien ! Enfin avec Grace ils filaient de nouveau le parfait amour, peu à peu les deux époux retrouvait un certain équilibre dans leur vie de couple mais aussi dans leur vie de tous les jours. Ils passaient du temps ensemble, ils prenaient soin de leur couple mais aussi ils retrouvaient peu à peu toutes les petites habitudes qu'un couple devait avoir. Cette complicité entre eux, cette sensation de ce comprendre en un seul regard sans même avoir besoin de ce parler. Il était plus amoureux que jamais, bien qu'il n'avait jamais cessé de l'être. Ils sortaient beaucoup aussi, enfin quand ils en avaient l'occasion bien sur, ils prenaient le temps de ce voir, ce parler ... le genre de chose qu'ils n'avaient plus pour habitude de faire. William sentait surtout que leur couple allait bien et qu'il était plus solide que jamais et en ce moment ils en avaient besoin ! Puisque une personne indésirable avait fait son grand retour dans leur vie et ce n'était pas rien. Victoria ! Ça faisait depuis quelques jours que les couple la savait en ville et même si depuis leur dernière rencontre elle n'avait pas refait surface, William sentait tout de même qu'elle préparait quelques chose pour mieux les briser, au moment ou ils n'allaient pas du tous s'y attendre. Depuis la dernière fois, Victoria n'avait pas reposé les pieds chez eux, en même temps Grace c'était montrée plus que claire avec elle et la prochaine fois, elle ne ferait certainement pas preuve d'empathie pour elle. Seulement, ne pas la voir ne rassurez pas vraiment William. Ils c'étaient quitté après une dispute alors, il doute que sa mère baisse les bras aussi facilement. Enfin bref, pour l'heure il espérait juste qu'elle ait quitté la ville sans leur dire, afin de disparaître de leur vie. Arrivant chez lui après une longue journée, il était déjà tard ... assez tard. Sortant rapidement de sa voiture, il n'eu même pas le temps de dire ouf que son téléphone sonnait déjà et ce n'était pas Grace ! Décrochant rapidement tout en ce dirigeant vers l'entrée il espérait juste que ce soit le dernier coup de fil de cette maudite journée. - Allô ? [...] Ouvrant la porte de la villa, il déposa sa veste ainsi que ses clés à l'entrée tout en ce dirigeant vers le salon, le téléphone collé à l'oreille. - Oui c'est moi ? Pourquoi qu'est ce qui ce passe ? L’hôpital ? Levant les yeux vers sa femme, il s'approcha d'elle pour déposer un rapide baiser contre sa joue avant de retrouver cet air sérieux alors que l'homme à l'autre bout du fil lui expliquait la situation. - Elle à quoi ? [...] Lui qui pensait passer une fin de journée tranquille et ben c'était raté. - Écoutais je, ... je peux pas c'est impossible ! Et puis qu'est ce qu'elle à fais pour ce retrouver dans cet état ? Allez la chercher ? Pourquoi faire ? La ramener ici ? Hors de question. Mais le médecin semblait insister pour qu'il vienne au moins la voir. Alors qu'il n'en n'avait pas du tout l'envie, William soupira doucement. - Bon très bien .... j'arrive tous de suite ! Raccrochant son téléphone il leva enfin les yeux vers sa femme un air totalement dépité. - Achève moi ! Cette journée est maudite ! Soupira t'il doucement en passant ses mains sur son visage, elle allait surement vouloir de plus ample explications.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de septembre.
avatar
LOVE GAME @ du mois de septembre.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6519
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: L'amour est une chose éphémère alors qu'un conte de fée ne s'achève que si la vie s'arrête. - Graal Lun 19 Juin - 17:20


 

 
 


« L'amour est une chose éphémère alors qu'un conte de fée ne s'achève que si la vie s'arrête  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]





La journée de Grace avait été beaucoup plus tranquille que celle de son époux. Elle avait travaillé toute la matinée à sa boutique mais son après-midi avait été plus légère. Après un déjeuner qui s’était quelque peu éternisé en compagnie de sa meilleure amie, la styliste avait préféré rentrer directement à la villa pour réaliser ses créations. Une fois le baby-sitter de sa fille parti, elle avait pu passer un peu de temps avec elle avant de la coucher pour sa sieste et travailler quelques heures. Si la mode était sa passion, elle était aussi très attachée à cette liberté au niveau de son emploi du temps qu’elle pouvait adapter selon ses envies. Elle savait que tout le monde, à commencer par son mari, n’avait pas cette chance. Mais il fallait avouer qu’elle aurait été incapable de suivre un emploi du temps imposé ou inflexible. Toutefois, loin d’être paresseuse, elle savait gérer son temps et le mettre à profit. C’est ainsi qu’elle avança parfaitement bien durant plusieurs heures. Ce ne fut qu’en entendant Haylee se réveiller qu’elle sortit le nez de ses créations pour la rejoindre dans sa chambre. Elle lui donna son goûter avant de jouer un peu avec elle. C’était le genre de moments privilégiés entre elle et sa fille auxquels elle n’avait pas le droit tous les jours. Et ils en devenaient d’autant plus précieux. Elle profita également de cet instant pour tenter de joindre William… Elle n’avait pas entendu sa voix de la journée. Le seul échange, si l’on peut dire, qu’elle avait pu avoir avec lui, c’était le petit mot qu’il avait laissé sur son oreiller avant de partir. Et c’était adorable, mais cela ne remplaçait pas sa présence. Malheureusement, elle tomba sur le répondeur assez vite. Il était surement occupé, à une audience ou peut-être qu’il jouait les maires… Parfois, elle se demandait comment il pouvait travailler autant. Pourtant, entre son travail de styliste et celui au CLP, elle en faisait beaucoup aussi mais c’était des métiers très différents. Tout comme eux, ils étaient très différents l’un de l’autre, surement. Laissant son téléphone de côté, elle resta en compagnie de sa fille jusqu’à l’heure de son bain. Elle tenta de retarder un peu le moment de son repas, parce qu’elle espérait voir William arriver. Elle savait combien c’était frustrant de passer la journée loin de Haylee, et la retrouver déjà au lit une fois à la villa. Mais la petite fille commençait à fatiguer. Alors, son repas terminé, elle finit par la mettre au lit. Elle lui raconta une histoire et laissa sa berceuse allumée bien que la petite princesse fermait déjà les yeux malgré elle. Elle était toujours très énergique la journée mais, une fois l’heure de son coucher arrivée, elle ne mettait pas longtemps avant de tomber dans les bras de Morphée. Se retrouvant seule, Grace décida de regagner la cuisine pour préparer quelque chose pour William. Il ne rentrait toujours pas et, généralement, c’était qu’il avait passé la journée à courir partout. Elle était en pleine réflexion sur ce qu’elle allait cuisiner lorsqu’elle entendit la porte d’entrée s’ouvrir… Il était temps. Il lui manquait quand il n’était pas là. Rejoignant le salon, elle s’apprêtait déjà à lui sauter dessus lorsqu’elle réalisa qu’il était au téléphone. Elle afficha une moue un peu boudeuse, frustrée de le voir enfin sans pouvoir ne serait-ce que l’embrasser. Elle avait l’impression que cela faisait une éternité qu’ils ne s’étaient pas vus. Son mari était pourtant plus présent dernièrement, c’était indéniable. Depuis qu’il était revenu de ce voyage avec Cleo, il suivait les promesses qu’il lui avait faites autant qu’il le pouvait mais… Il était toujours très demandé malgré tout. Et, ce soir encore, il n’y échappait pas. Grace pensait surtout qu’il était en ligne avec l’un de ses collaborateurs, ou peut-être l’un de ses clients. Elle ne songeait pas du tout qu’il pouvait s’agir de sa belle-mère, pas encore. Ils n’avaient pas de nouvelle d’elle depuis une semaine, alors elle espérait réellement qu’ils aient été assez explicites pour la faire fuir. C’était peut-être naïf mais elle voulait y croire. Elle commençait tout juste à oublier les doutes qui l’avaient submergée sur son couple, elle n’avait pas envie de laisser une nouvelle fois quelque chose gâcher leur bonheur. Mais pour l’heure, elle était loin de s’en préoccuper. Tout ce qu’elle voulait, c’était qu’il raccroche ce téléphone pour passer enfin un peu de temps avec lui. Elle lui adressa un petit sourire en guise de salut alors qu’il venait finalement déposer un petit baiser contre sa joue. Elle s’impatientait quelque peu mais restait relativement tranquille. Ce fut seulement lorsqu’elle l’entendit dire qu’il arrivait tout de suite qu’elle le regarda d’un air interloqué. A peine raccrocha-t-il qu’elle lui demanda. – Tu repars ? Qu’est-ce qui se passe ? Elle ne comprenait pas vraiment ce qui se passait. Ni ce qu’il devait encore faire, ni même ce qui avait rendu sa journée si horrible. Mais elle sentait déjà que la soirée n’allait pas vraiment rattraper cette journée entière passée loin l’un de l’autre. 




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3773
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: L'amour est une chose éphémère alors qu'un conte de fée ne s'achève que si la vie s'arrête. - Graal Lun 19 Juin - 17:45



~ GRAAL ~
"L'amour est une chose éphémère alors qu'un conte de fée ne s'achève que si la vie s'arrête."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Surement la pire journée de sa vie, et pourtant lui qui pensait avoir le droit à une belle soirée, il allait très vite redescendre de son nuage en écoutant ce que le médecin avait à lui dire une fois à l'autre bout du fil. C'était sa mère qui avait fait des siennes, encore une fois et bien malgré elle cette fois. William ne comprenait pas tout, mais apparemment il était la personne à contacter en cas d'urgence et là s'en était une ! D'après le médecin, sa mère avait était retrouvé dans la rue, totalement désorientée, sans rien et apparemment ça faisait déjà depuis plusieurs jours qu'elle était dehors puisque c'est quelqu'un qui l'avait retrouvé allongée par terre dans une rue. Au début, William ne comprenait pas tout mais il n'arrivait pas vraiment à y croire. Comment une femme comme elle pouvait elle ce retrouver dans la rue alors ... alors qu'elle avait tout à fait les moyens d'aller ailleurs, elle n'était pas le genre de femme à plaindre, bien au contraire ! Elle portait toujours des robes de luxes, elle ne dormaient jamais dans des motels en bords de route et elle ne sortait jamais sans son maquillage ou sans un brushing parfait alors qu'elle soit retrouvée en pleine rue après avoir airée des jours il avait du mal à y croire. Pourtant c'était un médecin qui lui expliquait tous ça et cette fois il ne pouvait pas vraiment le contre dire. Entrant chez lui, il n'avait même pas le temps de saluer sa femme comme il ce doit, pourtant il avait eu à peine le temps d'ouvrir la porte qu'elle était déjà là, prête à le saluer. Ce contentant d'un simple baiser sur sa joue, il avança dans le salon tout en continuant sa conversation puis raccrocher en disant qu'il allait venir la retrouver. Ce retournant doucement vers sa femme il soupira doucement avant d'hausser doucement les épaules. - Oui ! Je suis .. je dois aller à l’hôpital ! C'est ... au sujet de Victoria ! Dit il en attrapant de nouveau sa veste pour l'enfiler. - Ils l'ont retrouvée dans la rue, elle ne savait pas ou elle était et ça fait depuis des jours qu'elle traîne sans savoir ou aller ! Il ne savait même pas si il devait être inquiet ou si il devait tout simplement s'en ficher. Mais le médecin l'attendait alors il ne pouvait pas ne pas y aller. - Il que j'y aille ! Le médecin veut me voir et il va surement m'en dire plus ! Mais il ne comptait pas vraiment sur la présence de sa femme, d'autant plus qu'il était persuadé qu'elle ne voudrait certainement pas venir avec lui, pas après ce qui c'était passé la dernière fois. - Je fais au plus vite ! S'approchant de nouveau d'elle, il l'embrassa tendrement même si il avait besoin de bien plus qu'un simple baiser puisque qui sait ce qui l'attend à l’hôpital ! Savoir ce que ça mère avait en tête ou peut être que cette fois c'était vraiment sérieux et qu'elle ne jouait pas la comédie. - Je suis désolé, ce soir on ce verra pas beaucoup, mais ... je peux pas rester ici alors que ... Sa mère fait des siennes à l’hôpital ? Il voulait savoir ce qui ce passait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de septembre.
avatar
LOVE GAME @ du mois de septembre.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6519
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: L'amour est une chose éphémère alors qu'un conte de fée ne s'achève que si la vie s'arrête. - Graal Lun 19 Juin - 23:08


 

 
 


« L'amour est une chose éphémère alors qu'un conte de fée ne s'achève que si la vie s'arrête  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]





C’était surement le moment qu’elle attendait le plus depuis son réveil et, finalement, il se trouvait écourté. Voire même carrément gâché. William était toujours au téléphone avec ce mystérieux interlocuteur dont elle ignorait l’identité, et dont elle se fichait d’ailleurs. Mais quelque chose avait bien su retenir son attention, une phrase surtout. Le jeune homme semblait prêt à repartir alors qu’il était à peine arrivé à la villa. Elle ne savait pas pourquoi, ou pour qui surtout mais… Elle n’était pas franchement ravie de l’entendre. Alors qu’il raccrochait enfin, Grace n’attendit pas longtemps pour lui demander de plus amples informations. Elle vit son mari soupirer, comme lassé d’avance, alors qu’il lui apprenait finalement que sa très chère mère se trouvait à l’hôpital. Et il voulait s’y rendre, sérieusement ? Elle le regarda, l’air un peu décontenancé alors qu’il prenait déjà sa veste. Visiblement, elle n’avait pas son mot à dire. Elle l’écoutait terminer ses explications mais ce n’était pas vraiment très clair. Victoria avait été trouvée dans la rue à errer… Depuis plusieurs jours. Un peu interdite, la jolie blonde le fixait comme pour essayer de comprendre. Avait-elle réellement des problèmes d’argent ? Mais comment serait-elle arrivée jusqu’à Wellington ? Et puis, pourquoi aurait-elle des problèmes financiers avec le patrimoine qu’elle avait ? Non, ce n’était pas logique. Et puis… Elle n’avait pas vraiment envie de comprendre, Grace. Après tout, devaient-ils réellement s’en préoccuper ? Cette femme leur avait fait vivre un enfer. Elle avait saccagé sa boutique, elle s’en était prise à leur fille, elle avait même engagé un homme pour la séduire… Homme qui avait finalement fait une véritable fixette sur elle, au point de la séquestrer pendant deux jours chez lui. Sans compter les innombrables insultes et reproches auxquels elle avait eu droit à chacune de leurs rencontres. Elle détestait cette femme, elle ne supportait pas vraiment l’idée de lui venir en aide. Et elle se demandait si William se rendait bien compte de ce qu’il faisait. Toujours interloquée, la belle reprit d’une voix perplexe. – Tu comptes vraiment aller à son chevet ? Apparemment, oui. Il avait déjà enfilé sa veste, il s’approchait même d’elle pour l’embrasser. Le laissant faire sans toutefois prolonger son tendre baiser, Grace était quelque peu perdue dans ses réflexions. Elle se demandait s’il faisait bien, s’il laissait parler sa conscience ou s’il avait vraiment envie d’y aller… Retenant un soupir, elle croisa les bras contre sa poitrine sans le quitter des yeux alors qu’il reprenait la parole. Il n’avait pas tort en disant qu’ils ne se verraient pas beaucoup, soirée et journée comprises. C’était frustrant, d’autant plus de savoir que c’était à cause de Victoria. Le regardant dans l’attente qu’il termine sa phrase, William la laissa en suspens. – Alors que quoi ? C’est de ta mère qu’on parle, tu te souviens ? La femme « la plus manipulatrice et cruelle au monde », d’après toi. commenta-t-elle l’air un peu blasé. Elle ne croyait pas un seul instant que cette femme avait vraiment un problème. Elle était pire que de la vermine, ils ne pourraient jamais s’en débarrasser. Mais avait-elle réellement son mot à dire ? – Ecoute vas-y si tu y tiens. Mais n’oublie pas à qui tu as à faire. ajouta-t-elle avant de s’approcher de lui pour déposer finalement un baiser contre ses lèvres. – Reviens vite. Il lui manquait déjà.



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3773
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: L'amour est une chose éphémère alors qu'un conte de fée ne s'achève que si la vie s'arrête. - Graal Lun 19 Juin - 23:34



~ GRAAL ~
"L'amour est une chose éphémère alors qu'un conte de fée ne s'achève que si la vie s'arrête."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Ce n'était pas pour elle qu'il voulait y aller, enfin ... pas réellement ! Mais que devait il faire ? Un médecin venait de lui dire que sa mère avait était retrouvée dans un sale état en pleine rue. Elle méritait son sort ! Oui c'était surement le cas seulement il ne valait pas mieux qu'elle ! Il ne comptait pas s'attarder auprès d'elle mais puisqu'il était celui à appeler en cas d'urgence il ne pouvait pas ignorer, même si il ne comptait pas lui venir en aide. La seule chose qu'il voulait faire c'est aller voir ce médecin, parler avec lui de ce qui c'était passé et s'en aller, il ne comptait même pas la voir elle ! En voyant le regard que lui jetait sa femme, William comprit de suite qu'elle ne voyait vraiment pas pourquoi il y allait, pas après tous ce qu'elle leur avait fait et il ne pouvoir pas lui en vouloir. Enfilant une nouvelle fois sa veste, il tentait de lui expliquer rapidement ce que le médecin venait de lui dire déjà prêt à s'en aller de nouveau. - Non ! Je vais pas à son chevet ! Je vais juste voir le médecin pour savoir ce qui c'est passer et si je la vois, je verrais si elle joue la comédie ou pas ! Ce qui est encore une fois fort possible puisqu'elle est capable de tout pour l'atteindre et Will ce jette droit dans le piège sans même ce poser de question, ce qui le pousse d'ailleurs à réfléchir. Prenait il la bonne décision ? Devait il vraiment y aller ou est ce juste un simple piège pour l'attirer vers elle et le toucher au plus profond de son cœur. Ce tournant doucement vers elle, il baissa doucement la tête presque hésitant du coup à s'en aller. - Tu crois que je ne devrait pas y aller ? Dit il l'air presque perdu. - J'en sais rien, je sais qu'elle joue surement la comédie pour que je m'occupe d'elle ou pour nous faire culpabiliser ... mais si je n'y vrais pas je suis encore plus monstrueux qu'elle ! Je ne compte pas lui venir en aide ! Mais je serais fixé ! Attrapant les clés de sa voiture, il ce tourna une nouvelle fois vers sa femme alors qu'elle lui demandait juste de ce méfier, il n'était pas en face de n'importe qui, c'était Victoria et ça il ne fallait pas l'oublier. - Tu crois que ... c'est stupide d'y aller ? Demanda t'il doucement après le baiser qu'elle venait de déposer contre ses lèvres. - T'a peut être raison au final, je devrais pas y aller, elle attend que ça ... ou c'est idiot tu crois ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de septembre.
avatar
LOVE GAME @ du mois de septembre.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6519
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: L'amour est une chose éphémère alors qu'un conte de fée ne s'achève que si la vie s'arrête. - Graal Mar 20 Juin - 2:30


 

 
 


« L'amour est une chose éphémère alors qu'un conte de fée ne s'achève que si la vie s'arrête  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Elle ne comprenait pas, Grace. Elle ne comprenait pas comment il pouvait si vite se précipiter au chevet de sa mère… Après tout ce qu’elle leur avait fait. Elle avait cherché à les nuire depuis la seconde où ses yeux s’étaient posés sur la jolie blonde pour la première fois. Elle avait voulu les briser, les détruire pour que jamais, ils ne s’en remettent. Et il suffisait d’un simple appel pour qu’il accoure auprès d’elle ? Non, elle ne pouvait pas comprendre. Elle avait même besoin de lui poser la question, comme pour s’assurer que c’était bien réel. Mais il lui affirmait qu’il verrait uniquement son médecin pour savoir ce qui s’était passé. Seulement… Pourquoi ? Pourquoi ça l’intéressait-il ? Etait-elle trop injuste ? Victoria restait la femme qui l’avait mise au monde, sa mère et… Non. Définitivement, non. Elle était incapable de passer outre tout ce qu’elle ressentait à son égard. Elle n’était pas sa fille, elle. Elle n’éprouvait aucun sentiment positif pour cette femme. Alors que, malgré tout ce qu’elle avait pu faire, c’était différent pour William. Elle ne le constatait que trop bien à cet instant, Grace. Haussant simplement les épaules, elle ne préférait rien dire. Son instinct le poussait visiblement à y aller, et elle n’était vraiment pas du genre à demander à quelqu’un d’aller à l’encontre de son instinct. Pas alors que c’était précisément la façon dont elle fonctionnait pour tout, elle. Elle était juste… Surprise. Qu’il ne se pose même pas la question. Il avait déjà enfilé sa veste, il était prêt à partir. Alors elle ne voyait pas de raison de l’en empêcher. Elle ne pouvait pas cacher ce qu’elle pensait néanmoins. Il devait le voir sur son regard, sur son visage. Et même avec la façon dont elle le mettait en garde contre Victoria. Elle semblait avoir semé un certain doute dans la tête de William qui lui demandait finalement ce qu’elle en pensait. Il avait surtout l’air perdu soudainement. Il serait encore plus monstrueux qu’elle s’il n’y allait pas ? Alors c’était ça, il y allait juste pour avoir la conscience tranquille ? Ce n’était pas quelque chose qu’elle pouvait comprendre non plus. Elle ne suivait rien d’autre que ses envies, Grace. Et peut-être que ça faisait d’elle un monstre à ses yeux, elle n’en savait rien. Parce que, clairement, elle n’irait pas à sa place. Mais elle n’était pas à sa place, et c’était à lui que revenait ce choix. – C’est toi qui vois William… Elle ne voulait pas le pousser à faire quelque chose qu’il regretterait ensuite. Elle préférait le laisser prendre sa propre décision, et tant pis si ce n’était pas celle qu’elle préférerait. Elle s’approcha même de lui pour déposer un baiser contre ses lèvres et lui dire de revenir vite. Seulement il paraissait hésitant, maintenant. Et elle, que pouvait-elle dire ? Elle n’aimait pas être dans cette position. Elle n’avait qu’une envie, celle de lui dire que cette garce ne méritait même pas un message de sa part. Mais elle ne voulait pas le voir se torturer l’esprit toute la nuit en se posant mille et une questions. Seulement elle ne pouvait pas faire autrement qu’être franche et directe. C’était de Grace dont on parlait. – Honnêtement ? Moi, je n’irais pas la voir à ta place. Elle ne le mérite pas, que ce soit vrai ou non d’ailleurs. affirma-t-elle sans hésitation. Elle n’avait pas peu de paraître dure ou intransigeante, encore moins avec une femme comme elle. C’était la stricte vérité, et elle préférait la dire telle qu’elle la ressentait. Mais, assez vite, elle reprit. – Seulement ce n’est pas de moi qu’il s’agit, mais de toi. Quand l’hôpital m’a appelée pour Alex alors qu’il m’avait rejetée depuis des semaines, j’y suis allée sans me poser de questions alors que je trouvais qu’il ne le méritait clairement pas. Ça ne se contrôle pas, donc… Suis ton instinct.



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3773
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: L'amour est une chose éphémère alors qu'un conte de fée ne s'achève que si la vie s'arrête. - Graal Mar 20 Juin - 10:42



~ GRAAL ~
"L'amour est une chose éphémère alors qu'un conte de fée ne s'achève que si la vie s'arrête."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il ne savait plus lui même ce qu'il devait faire, et plus il ce posait la question moins il parvenait à prendre une décision. Il était prêt à partir mais il ce demandait surtout si il prenait la bonne décision en y allant. Au point de même demander à sa femme ce qu'elle en pensait. Peut être qu'elle pourrait l'éclairer un peu plus seulement, Grace ne pouvait pas décider à sa place et pour le coup il ne savait plus du tout quelle décision prendre. Oui cette femme était un monstre, elle avait tout fait pour les séparer, pour leur faire du mal, les faire souffrir le plus possible alors pourquoi devait il accourir quand elle avait besoin de lui ? Elle n'était pas là quand il en avait eu besoin et de toute façon il n'avait jamais eu envie de ce tourner vers elle, mais ... elle reste sa mère, même si il ne l'aime pas, elle reste celle qui la mise au monde, il a perdu son père sans avoir eu la chance de lui dire ce qu'il pensait de lui. Avec Victoria ce n'était pas pareil, puisque cette femme n'avait jamais fait de pas vers eux pour tenter d'arranger les choses, sauf l'autre soir et encore les deux époux n'étaient pas sur que ce soit réel. C'est à lui de faire un choix, oui ça il le sait seulement il ne sait pas comment faire, il ne sait pas si il prend la bonne décision ou pas ! Il n'avait aucunes raison de s'en faire pour sa mère, puisqu'il était déjà presque sur qu'elle jouait la comédie pour qu'il vienne la rejoindre ... mais d'un autre côté c'était peu être vrais et il voulait en avoir le cœur net. Que ferait elle, elle à sa place ? Est ce qu'elle irait ? Elle réagissait comme ça parce qu'elle détestait Victoria et il le comprenait tout à fait. Mais d'après elle, elle n'irait pas, pour la simple et bonne raison qu'elle me méritait absolument pas que quelqu'un s'inquiète pour elle et encore moins Grace et William. Baissant doucement la tête il prenait en compte ce qu'elle venait de lui dire, il hocha même doucement la tête sans vraiment savoir quoi faire non plus mais au moins il avait l'avis de sa femme, il le connaissait déjà remarque. Reprenant rapidement pour lui expliquer qu'elle ne pouvait pas choisir à sa place, William en avait encore une fois conscience, mais elle avait agit de la même façon pour Alex. - C'est pas pareil, Alex c'est ton meilleur ami ! Oui il t'a rejetais mais c'était pour te protéger de quelque chose, tu lui en voulais mais il ne t'a jamais détesté ou il n'a jamais voulu te faire de mal intentionnellement ! Victoria elle ... c'est le mal en personne ! Je suis pas vraiment inquiet pour elle, je veux juste avoir le cœur net sur cette histoire.La dernière fois qu'il avait reçu ce genre d'appel, c'était pour lui annoncer que son père était mort. - Je .. je vais y aller, je fais au plus vite et de toute façon ça ce verra tous de suite si elle joue la comédie ou pas ! L’hôpital n'est pas loin ! Il n'aurait pas la conscience tranquille et puis de toute façon elle ferait tous pour le faire venir si il n'y allait pas ce soir. L'embrassant tendrement, il recula pour retourner à sa voiture et ce diriger en direction de l’hôpital. Peut être quelques minutes après, il fut enfin de retour avec le verdict, comme il l'avait dit, il n'était pas aller la voir et il avait demandé au médecin de ne rien dire. Seulement, il lui avait dit des choses auxquelles, il ne s'attendait vraiment pas. Sortant enfin de sa voiture, il entra une nouvelle fois dans la villa l'esprit encore troublé. Non décidément c'était vraiment une mauvaise journée

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de septembre.
avatar
LOVE GAME @ du mois de septembre.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6519
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: L'amour est une chose éphémère alors qu'un conte de fée ne s'achève que si la vie s'arrête. - Graal Mar 20 Juin - 23:36


 

 
 


« L'amour est une chose éphémère alors qu'un conte de fée ne s'achève que si la vie s'arrête  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




C’était compliqué de savoir quelle attitude adopter face à cet appel. Même pour Grace. D’une part, elle ressentait le besoin d’ouvrir les yeux de William sur sa folle de mère. Elle avait envie de le secouer, lui rappeler qu’il avait à faire au diable en personne. C’était son instinct, son tempérament. Mais, d’autre part, elle pensait à lui. Et si elle savait qu’elle était parfaitement capable d’oublier cet appel téléphonique et poursuivre tranquillement sa vie, il n’en était surement pas de même pour son mari. Elle le connaissait par cœur. Il était incapable de rester indifférent, même s’il le voulait. Et elle ne voulait pas que cette histoire le mine et le torture davantage encore. Elle devait penser à lui, à son ressenti… Pas à ce qu’elle, elle éprouvait. Et elle y parvenait plutôt bien. Mais c’était quelque peu frustrant de faire face à cette facette de la personnalité du jeune homme. Ils étaient tellement différents, tous les deux. Elle aurait aimé qu’ils soient sur la même longueur d’ondes mais c’était compliqué, alors qu’ils étaient de parfaits opposés. Alors elle tentait de le comprendre autant qu’elle le pouvait. Surtout, elle lui laissait prendre sa décision. C’était à lui qu’elle revenait, non à Grace. Et elle voyait bien qu’il allait partir à un moment ou à un autre de toute manière… Tentant tout de même de l’éclairer quelque peu, la jeune femme lui donna son avis sur la question… Puisqu’il semblait en avoir besoin. En toute objectivité, elle ne pouvait pas comprendre qu’il se précipite à l’hôpital pour sa mère alors qu’elle ne le méritait absolument pas. Et elle n’hésitait pas à le dire. Seulement, elle décida également de lui parler de son meilleur ami. Elle avait été confrontée à un choix similaire lorsqu’un employé l’avait appelée pour l’informer qu’Alex était à l’hôpital. A l’époque, ils ne se voyaient plus depuis des mois, depuis qu’il l’avait rejetée sans ménagement pour soi-disant la protéger. Elle ne le savait pas, Grace. La seule chose qu’elle savait à ce moment, c’était qu’il avait été infect avec elle, cruel même. Mais quand elle avait appris pour son accident, elle n’avait pas pu se résoudre à l’ignorer. En fait, elle n’avait même pas hésité… Alors elle comprenait aussi ce que pouvait ressentir William. A la différence qu’Alex était l’une des personnes qu’elle aimait le plus au monde, Grace. Ce qui n’était pas le cas de Victoria. Aux paroles de son mari, la jolie blonde secoua négativement la tête. – Je ne le savais pas à l’époque. Dans mon état d’esprit à l’époque, il m’avait juste brisée le cœur, et cela faisait des mois qu’on ne se parlait plus. Ce que je veux dire, c’est que ça ne m’a pas empêchée d’y aller, alors je… Je sais que ça ne se contrôle pas. avoua-t-elle en passant distraitement la main dans ses cheveux. Elle n’aimait pas parler de ça, Grace. Elle en avait beaucoup trop souffert à l’époque. Mais elle tentait surtout de se mettre à la place de William. Elle ne voulait pas non plus lui mettre la pression, elle pesait ses mots. Et, finalement, il prenait tout de même une décision. Hochant simplement la tête, la belle n’était pas réellement sûre qu’il ait raison… Victoria savait manipuler son monde comme personne. Mais il était inutile de le mettre en garde une fois encore. – D’accord. Mais ne roule pas trop vite. ajouta-t-elle avec un petit sourire avant de prolonger son baiser. Elle le laissa quitter la villa. Soupirant légèrement une fois seule, elle décida d’aller prendre une douche. Elle enfila ensuite une nuisette avant de redescendre au rez-de-chaussée pour attendre son mari sur le canapé. Pour combler le temps, elle finit par se saisir de son portable pour appeler sa propre mère. Elle tentait de le faire un peu plus régulièrement depuis qu’elle lui en avait fait la promesse. Elle ne manqua pas de lui raconter ce qui se passait mais, évidemment, sa mère ne pouvait pas vraiment comprendre. Elle avait toujours épargné ses parents de ses histoires avec Victoria. Elle tentait encore de lui expliquer le fond du problème lorsqu’elle entendit la porte d’entrée s’ouvrir. – Il est rentré, je vais te laisser. (…) Oui, oui, promis. (…) C’est ça, bisous. Coupant enfin la conversation, la jeune femme lui adressa un sourire en relevant les yeux vers lui. – Tu as fait vite… Alors ?



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3773
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: L'amour est une chose éphémère alors qu'un conte de fée ne s'achève que si la vie s'arrête. - Graal Mer 21 Juin - 12:05



~ GRAAL ~
"L'amour est une chose éphémère alors qu'un conte de fée ne s'achève que si la vie s'arrête."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il savait dans le fond qu'aller à l’hôpital n'était pas forcément une bonne idée, puisque sa mère n'avait jamais rien fait de bien pour lui, même Grace ne semblait pas comprendre pourquoi il y apportait autant d'importance. A vrais dire lui non plus ne savait pas vraiment pourquoi il était aussi intéressé par l'état de santé de sa mère. Seulement, il ne pouvait pas non plus négliger son état mais ce n'était pas pour autant qu'il comptait lui venir en aide. D'après sa femme, il ne devrait pas y aller, puisque elle ne méritait pas qu'il s’inquiète pour elle, et elle avait raison ! Avec Alex elle avait vécu la même situation et quand l’hôpital avait appelé, elle n'avait pas hésité une seule seconde avant d'y aller. Mais ce n'était pas du tout pareil, Alex c'était son meilleur ami, son frère … au même titre que Cléo pour lui ! Ce n'était pas du tout comparable selon lui mais elle avait raison, ce genre de sentiment ne ce contrôle pas et il sentait qu'il devait y aller même si ce n'était pas pour la voir, il avait besoin de savoir ce qu'elle avait vraiment. Après un baiser, il quitta rapidement la villa pour ce diriger vers l’hôpital dans le but d'aller voir ce médecin afin qu'il lui explique ce qui c'était passé. Il ne mit pas longtemps avant d'être de retour à la villa pour y retrouver sa femme qui l'attendait toujours tranquillement dans le salon. Poussant enfin la porte, il entra avant de refermer à clé derrière lui et poser sa veste à l'entrée. Grace était en train de discuter avec quelqu'un au téléphone. Lui adressant un petit sourire William finit par la rejoindre, s'installant prêt d'elle, ils allaient surtout devoir en parler, parler de ce que William avait apprit à l’hôpital. Raccrochant le téléphone, Grace était désormais toute à lui et elle demandait déjà comment ça c'était passé. Levant les yeux vers elle en soupirant doucement, il ce laissa tomber contre le dossier sans réellement savoir par ou commencer. - Et bien … j'ai encore du mal à croire ce qu'il m'a dit mais je sais même pas comment le prendre moi même. La pauvre, ça ne l'aider pas du tout à comprendre alors il reprit rapidement. - Il m'a dit qu'un homme l'avait emmener à l’hôpital, elle était dans un sale état et … elle ne ce souvenait plus de rien, comme si elle avait perdu la mémoire. Donc ils lui on fait passé des examens et ils pensent … enfin ils sont persuadés qu'elle à la maladie d’Alzheimer. Dit il enfin en posant son regard sur sa femme. Mais pourtant, c'était loin d'être la pire annonce qu'il pouvait faire, puisqu'il reprit rapidement la parole. - Elle va sortir dans très peu de temps et … le médecin à suggéré qu'on devaient la garder à l’œil, limite à la prendre chez nous pour qu'ont puisse la surveiller ! Ce qu'il avait refusé bien sur, il n'avait même pas eu besoin de réfléchir et d'ailleurs il savait déjà que sa femme était du même avis que lui. - J'ai dis non ! Bien sur ! Mais … elle est vraiment dans un sale état, je sais pas si c'est encore une mise en scène ou pas mais … tu la verrais … elle fait peur à voir. Dit il le regard dans le vague avant de reprendre. - C'était qui au téléphone ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de septembre.
avatar
LOVE GAME @ du mois de septembre.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6519
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: L'amour est une chose éphémère alors qu'un conte de fée ne s'achève que si la vie s'arrête. - Graal Mer 21 Juin - 18:49


 

 
 


« L'amour est une chose éphémère alors qu'un conte de fée ne s'achève que si la vie s'arrête  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Son mari parti, Grace ne tarda pas à aller prendre une douche pour ensuite se vêtir pour la nuit. Et, une fois en nuisette, elle rejoignit le salon pour finalement appeler sa propre mère. Elle n’aimait pas le silence, et passer un coup de fil lui permettrait de passer le temps. Relativiser un peu aussi, peut-être. Elle n’était pas vraiment inquiète quant à ce qui attendait William. Elle se doutait que Victoria ne cherchait qu’à attirer l’attention sur elle, et elle espérait qu’il s’en rende rapidement compte. Ce qu’elle craignait surtout, en vérité, c’était qu’il ne se laisse atteindre pour finir ensuite par souffrir. Si elle détestait sa belle-mère autant, ce n’était pas uniquement pour tout ce qu’elle lui avait fait. C’était aussi parce qu’elle avait fait du mal à l’homme qu’elle aimait toute sa vie durant. A sa belle-sœur, aussi. Et c’était un peu ce qu’elle tentait d’expliquer à sa mère qui avait du mal à comprendre leur réaction. Evidemment, elle ne savait pas ce dont Victoria était capable. C’était même quelque peu frustrant de se justifier alors qu’elle savait qu’elle avait raison de réagir ainsi. Mais elle finit malgré tout par mettre un terme à l’appel lorsque William passa le seuil de la villa. Elle le regarda s’installer auprès d’elle tout en écourtant sa conversation téléphonique. Posant son téléphone portable sur la table basse, elle se tournait déjà vers lui, prête à l’écouter. Il était plutôt vague dans ses paroles, mais elle resta silencieuse pour le laisser poursuivre. Apparemment, Victoria avait eu une perte de mémoire… Non, en fait, c’était même bien pire que cela, puisqu’elle avait apparemment la maladie d’Alzheimer. Le regardant d’un air des plus sceptiques, Grace ne tarda pas à réagir. – L’Alzheimer, sérieusement ? Elle n’y croyait pas. Bien sûr que non, elle n’y croyait pas. Elle se méfiait de Victoria comme de la peste. Elle savait qu’elle était capable de tout mais… Elle n’imaginait pas qu’elle puisse faire croire qu’elle était malade. Pourtant, William n’avait pas terminé son discours. Le pire était encore à venir puisque son médecin avait suggéré au jeune homme de la garder chez eux pour pouvoir surveiller son état. Attends… Quoi ?! C’était une blague, c’est ça ? Parce qu’il était hors de question qu’elle vienne habiter chez eux. Même pas une nuit. Elle s’apprêtait déjà à dire sa façon de penser mais son mari la devança en lui affirmant qu’il avait refusé. Une vague de soulagement l’envahit à cet instant. Mais, d’après lui, sa mère était vraiment dans un sale état. Et il doutait de la véracité de la situation bien que… Il répétait encore qu’elle faisait peur à voir. – Elle n’avait pas Alzheimer quand elle a réussi à se pointer jusqu’à Wellington, jusqu’à chez nous toute seule. Bon, à vrai dire, elle ne savait pas réellement comment la maladie se manifestait. Elle savait qu’il s’agissait de pertes de mémoire, parfois de démences… Mais elle ignorait les capacités d’une personne malade. Elle n’avait jamais eu à faire face à cette maladie. D’ailleurs, elle trouvait Victoria bien jeune pour avoir une chose pareille. Malgré tout, les médecins semblaient sûrs d’eux. – Mais tu penses réellement qu’elle pourrait être malade ? Elle n’est pas si vieille, non ? demanda-t-elle, toujours sceptique sans prendre la peine de répondre à sa question. L’identité de la personne avec laquelle elle était au téléphone n’avait pas d’importance… Surtout à côté de ce qu’il venait de lui apprendre. – Et du coup, ce serait quoi la prochaine étape si « c’est vrai » ? L’internement ? En tout cas, ce n’était certainement pas de la laisser vivre chez eux. Plutôt mourir pour la jolie blonde. Elle n’avait même pas envie de s’intéresser à cette femme, bon sang… Elle avait une très mauvaise intuition sur toute cette histoire, Grace.



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'amour est une chose éphémère alors qu'un conte de fée ne s'achève que si la vie s'arrête. - Graal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-