AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Une soirée entre amis... Ou pas [April]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 269
▵ arrivé(e) le : 03/05/2017
▵ avatar : Alex O'Loughlin

MessageSujet: Re: Une soirée entre amis... Ou pas [April] Lun 17 Juil - 9:46

Après un petit moment, April avoue enfin que ce serait difficile pour elle d'admettre qu'elle est éblouissante tout simplement. Que ça ne vient ni de Damon, ni de l'environnement ou encore de l'euphorie mais juste d'elle. Damon est content de l'entendre dire qu'elle refuse d'y croire. Pas parce que c'est une bonne chose, non, mais plutôt parce qu'il pourra maintenant s'en servir pour lui rappeler qu'elle est talentueuse et qu'elle a juste du mal à l'accepter. Ce n'est pas juste son imagination, c'est bien elle qui manque de confiance en elle. Ce qui est compréhensible. Elle lui retourne alors la taquinerie avec un air qui la rend tout à fait charmante. Quand elle fait sa maligne, il se rend d'autant plus compte de l'éclat autour d'elle. Il arque un sourcil et demande alors, un peu étonné mais pas totalement perdu.

"Tu crois que je me sous-estime April?"

Il rit jaune cette fois et il balance la tête. Elle lui prête des attentions et des qualités qu'il ne mérite pas. Il n'en mérite pas le quart et à présent, elle se met à croire que c'est tout simplement lui qui ne croit pas en ses compétences. Elle est bien plus qu'adorable finalement April. Elle a un coeur énorme, un coeur en or. Pourtant, il faut bien qu'il lui avoue envers et contre tout qu'elle se trompe royalement. Il ne se sous-estime pas. Il sait exactement ce qu'il est et ce qu'il n'est pas. Il avoue être gentil avec April et, grâce au Ciel, lui apporter du bonheur et de la joie. A la longue, il sait très bien qu'il ne peut être qu'un élément perturbateur. Il ne fait pas que du bien autour de lui, il ne pense pas que du bien et il ne fait pas grand chose de bien pour lui en général. Il n'est pas quelqu'un de bien. Il se détruit volontairement et quelque fois, il détruit son entourage à cause de ses erreurs. Il se demande même pourquoi certains de ses amis restent malgré tout.

"April. Je ne me sous-estime pas. Avec toi, je suis une personne différente. Je suis une personne bien. Rien ne dit que ça va durer. J'aimerais tellement ne pas te décevoir mais je ne peux rien te promettre..." -Il marque une pause et mais l'empêche de répondre immédiatement en posant un doigt sur ses lèvres. Il faut qu'il lui explique qu'il n'est pas quelqu'un de bien et que ce n'est pas qu'une idée préconçue dans son esprit- "Je passe mon temps à me détruire, à me droguer. C'est ce que je suis, un drogué et je ne m'applique pas qu'à me détruire, je détruis aussi ceux qui m'entourent. J'en vends. Je pourrais en vendre à ta fille sans même me poser de questions sur le coup. Je suis un monstre, j'en ai conscience mais je n'arrive pas à m'arrêter alors que je mets les gens avec qui je suis en danger et j'en ai perdu quelques uns en chemin pour ses raisons. Je ne peux pas les blâmer. Tu m'accordes beaucoup trop de crédit alors que j'en mérite si peu. Je n'invente rien de tout ça April et certaines de mes histoires te feraient sûrement fuir. C'est pas ce que les gens me disent, c'est un constat. Toi, tu n'as fait qu'une erreur et tu continues à le payer et à te le faire payer. On a vraiment rien à voir. Tu es un Ange et je suis le démon."

Au delà de sa vie d'adulte chaotique et bien qu'il n'ait pas spécialement envie qu'April ait conscience qu'il est le dernier des derniers, il se doit de lui expliquer. Lorsqu'il parle de son enfance cependant, de sa maison, de son village, de son île. Il peut voir une April attentive et rêveuse. Il aime beaucoup le regard qu'elle lui lance en affirmant que cet endroit a l'air génial. Elle a raison. C'est un endroit magique et magnifique. Au moment où elle lâche, presque naturellement, qu'elle pourrait sûrement y aller avec Damon un jour. Son coeur fait des bonds immenses dans sa poitrine et ce n'est qu'à ce moment qu'il se rend compte qu'il a sûrement dit tout ça pour lui vendre ce rêve. Sûrement dit tout ça pour qu'elle ait envie de le voir avec lui. Alors oui, il pourrait. Si elle ne finit pas par enfin écouter quand il lui hurle qu'il est tout sauf fréquentable, tout sauf un mec bien. Le coup de la drogue avec sa fille était dur, mais il sait qu'elle ne prendra conscience du mal qu'il fait qu'en mettant cette dernière en danger. Il vend de la drogue a des gens qui sont sûrement en difficultés, qui ont besoin d'aide et finissent par sombrer, en partie à cause de lui. Il finit alors par lui dire prudemment.

"J'aimerais oui. Si on en a l'occasion et qu'à ce moment-là, tu es d'accord."

Il sait que ce sentiment de plénitude, d'abandon total de soi, de bonheur n'est pas éternel et qu'un jour sûrement, il la perdra, comme tout, comme tout le monde. Seulement quand il se rend compte à quel point elle est triste, à quel point elle souffre, il ne peut s'empêcher de la prendre dans ses bras, d'essayer de comprimer ce sentiment de mal-être pour qu'il disparaisse. Quand elle lui dit qu'il ne se trompe pas du tout sur Meghan, il retient un nouveau sourire. Ce doit être le fait de grandir avec une mère géniale portant un terrible secret qui leur fait un tel point commun. Heureusement, April est toujours là pour Meghan et le sera toujours, alors elle ne pourra jamais devenir la moitié de ce qu'il est. Le jour où tout a éclaté. Elle le voit comme une journée terrible. Damon resserre toujours son étreinte, refusant de la laisser se perdre dans cette tristesse.

"Tu te vexerais si je voyais ça différemment? Comme un jour où tu as pu te libérer d'un poids et où tu as rendu à Meghan sa vérité? Si je suis persuadé que tout va s'arranger et que grâce à ça, vous avez enfin crevé l’abcès? Libérées de cette épée Damoclès?"


Il ne précise pas tout de suite qu'il est certain qu'il adorerait Meghan. Parce qu'elle a été élevé par la meilleure femme au monde et qu'elle en a forcément fait une fille, femme merveilleuse. Il préfère la laisser avaler lentement son point de vue, son avis. Il refuse de la vexer mais il n'a pas envie de lui mentir non plus et ce qu'il pense, c'est qu'un secret ne peut durer éternellement et il vaut mieux que Meghan l'ait appris là, plutôt qu'à la mort de sa mère. On ne peut jamais être prêt pour un mensonge de cette envergure mais, c'est un mensonge qui peut être pardonné. Il en est tellement persuadé. Comme une conviction marquée au fer rouge. Après un moment de flottement, il lui dit alors.

"Je suis certain que je l'adorerais. Je dois t'avouer que je ne m'attendais pas à avoir tout bon mais s'il y a une chose que je sais, c'est que les enfants m'adorent, ça, c'est une certitude. Pourtant, je suis nullissime avec eux. A croire qu'ils se contentent de peu."

Quand elle glisse ses doigts entre les siens, le remercie et lui confirme que ce n'est pas si dur d'être ici, de connaître du monde. Il se rappelle vaguement qu'ils sont à une fête sur la plage et que plus loin, il y a du monde. Ce monde qu'ils sont venus rencontrés. Il s'écarte un peu d'elle, gardant leurs doigts étroitement entrelacés. Il se remet à marcher, se rapprochant un peu de l'océan, observant le magnifique spectacle que leur offre la nuit.

"On devrait y retourner hm? Ou tu es peut-être fatiguée? Tu veux rentrer?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AWARDSmeilleur duo/famille.
avatar
AWARDS ▵ meilleur duo/famille.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 164
▵ arrivé(e) le : 25/02/2017
▵ avatar : Eva Green.

MessageSujet: Re: Une soirée entre amis... Ou pas [April] Ven 21 Juil - 19:33



     

Damon
&
April
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Une soirée entre amis... Ou pas.
Le rire de Damon sonne étrangement, elle préférait le précédent. Elle le contemple sans dire un mot, elle attend simplement qu’il lui fasse part de ses pensées. Elle a une vague idée des raisons de cette soudaine amertume. Plus elle apprend à le connaitre, plus il tente de la mettre en garde contre lui. Et plus elle se sent attirée par lui en réalité. Et ce n’est pas parce que le danger ou le risque lui plaît, à April. Ce n’est pas ça du tout. C’est juste qu’elle a ce sentiment en elle : Plus il essaye de la protéger de lui, plus il lui montre combien il est loin d’être l’homme mauvais qu’il voit en lui-même. Un homme mauvais ne se préoccuperait pas de lui faire du mal. Il n’est pas le démon qu’il décrit. Il est celui qui est en train de la sauver, peu à peu. Mais il ne s’en rend pas compte, Damon.

Il dit qu’il est différent avec elle. Et elle, elle sait qu’il pourrait montrer cette partie de lui aux autres. C’est tellement dommage, qu’elle a presque le sentiment d’être égoïste de garder cette facette de lui pour elle. C’est lorsqu’elle s’apprête à lui répondre qu’il pose délicatement son doigt contre les lèvres de la belle. Elle ne le quitte pas des yeux, prête à entendre un nouveau discours censé la mettre en garde. Mais elle ne s’attend pas à ce qu’il lui avoue finalement. Elle apprend qu’il vend de la drogue, et elle le regarde, étonnée mais sans aucune pointe de jugement. Il lui parle de sa fille, et l’image de Damon, son ange gardien, en train de vendre une drogue quelconque à son bébé s’incruste dans son esprit quelques instants seulement… Avant qu’elle ne la repousse. Elle sait ce qu’il cherche à faire… Il cherche à lui ouvrir les yeux sur le monstre qu’il est. Mais il n’y arrivera pas, pas avec elle. En l’écoutant, elle a davantage le sentiment qu’il est en quête d’une rédemption, une rédemption qu’il ne parvient pas à s’offrir.

– Damon, tu te trompes… murmure-t-elle en glissant doucement sa main contre la sienne. Elle entrelace leurs doigts sans le quitter des yeux. – Un monstre, c’est quelqu’un qui n’a aucun remord, aucun sentiment de culpabilité. Aucun sentiment tout court. Il fait mal sans se préoccuper une seule fois des conséquences de ses actes, sans même y réfléchir. Son ton est assuré cette fois. Parce qu’elle pense à une personne précise en parlant, une personne qui ne ressemble en rien à Damon. – Ce que je vois là, c’est le contraire d’un monstre. C’est quelqu’un qui a souffert, quelqu’un qui souffre encore aujourd’hui… Quelqu’un qui a besoin d’une seconde chance. Elle porte leurs mains liées à ses lèvres pour déposer un doux baiser contre celle du jeune homme. Elle voudrait tant lui ôter toute cette noirceur qui le ronge, elle voudrait tant l’aider comme lui, il l’aide. – Tu sais qu’on dit que le diable lui-même n’est rien d’autre qu’un ange déchu ? Et peut-être que toi, tu refuses de le faire, mais moi je crois en toi… Et tu ne m’empêcheras pas de le faire. Cette fois, ses mots sonnent comme une promesse. Une promesse qu’elle lui fait et qu’elle se fait à elle-même. Il n’arrivera pas à la faire fuir. Au contraire, désormais, elle a plus encore envie de rester auprès de lui.

Si cette conversation était censée lui faire peur, April est surtout touchée par la souffrance qu’il a laissée entrevoir. Il est bien plus torturé, bien plus écorché qu’elle ne l’aurait cru au premier abord. Et c’est quelque chose qu’ils ont en commun. Mais l’atmosphère prend un ton plus léger lorsque le jeune homme lui dévoile une partie de son enfance. Elle l’écoute, avec plaisir, elle pourrait l’écouter durant des heures. Elle pourrait même le suivre, là-bas. Se laisser guider dans les souvenirs de son passé. Ça lui plairait bien. Un doux sourire apparaît sur le visage de la Française alors qu’elle lui répond, comme une évidence. – Je serai d’accord. C’est sa façon de lui faire comprendre qu’elle n’a pas changé d’avis sur lui, sur eux. Elle ne compte certainement pas le fuir, April. Elle n’a peut-être pas encore totalement conscience du danger que représente la situation de Damon, pas seulement pour les autres mais aussi pour lui-même. Elle a besoin d’un peu de temps pour emmagasiner une soirée aussi remplie, aussi intense que celle qu’elle est en train de vivre. Elle ne peut pas y arriver tout de suite, pas alors qu’elle est avec lui devant cette plage magnifique. Elle se laisse guider par son cœur ce soir.

Tout est tellement plus facile avec lui. Même la souffrance qu’elle supporte depuis si longtemps paraît moins lourde quand il la prend dans ses bras. Elle se blottit contre lui, elle s’enivre de son odeur, de son étreinte rassurante. Il la serre un peu plus fort, et elle, elle a un peu moins mal. Parler de Meghan ravive toujours cette émotion en elle mais elle tente de se concentrer sur la voix de son interlocuteur. La façon dont il voit la situation est différente de la sienne mais il a le mérite de la faire réfléchir quelques secondes. Elle sait que sa fille lui en veut, pas seulement pour ce qu’elle a fait, mais aussi pour toutes ces années de mensonges. C’est son regard sur leur relation si fusionnelle qui en a surement le plus pâti. Et c’est ce que craint le plus April alors qu’au fond, elle n’a jamais menti dans aucun moment qu’elles ont pu partager. Mais elle se risque à envisager les choses telles que les pensent Damon. – Peut-être que… Que si elle parvient à croire de nouveau en moi, peut-être que j’arriverais à voir les choses comme toi. Mais, pour l’instant, elle doit avouer qu’elle redoute trop d’avoir définitivement perdue sa fille, pour se réjouir que la vérité lui soit connue.

Peut-être que tout était basé sur un mensonge. Mais leur amour l’une pour l’autre a toujours été sincère. Et quand elle écoute Damon décrire, comme s’il la connaissait déjà, sa fille, la jeune femme sent un vent de nostalgie l’envahir. Elle lui manque tant, Meghan. Ses pensées se tournent quelques instants vers elle. Elle se demande ce qu’elle peut bien faire à ce moment précis. Avant, elle savait toujours où elle se trouvait, toujours. Mais elle sort de ses réflexions en entendant les propos du jeune homme. Un sourire attendri naît naturellement sur ses lèvres quand il avoue que les enfants l’adorent. Elle n’est pas du tout surprise. – Les enfants voient plus loin que ce qu’on montre aux autres. Ils arrivent à déceler le meilleur de nous, même quand nous ne le discernons pas nous-mêmes. Ses paroles semblent rebondir sur leur conversation précédente, sur Damon qui ne parvient pas à réaliser qu’il peut aussi être un homme exceptionnel, si seulement il ose y croire. Mais elles sont aussi le reflet de ce qu’elle a vécu avec Meghan elle-même. Elle a grandi désormais, certes, néanmoins sa mère n’oublie pas qu’elle est la petite fille qui a su voir en elle tout ce que personne n’avait jamais à découvrir avant elle.

Leur étreinte finit par prendre faim bien que leurs doigts demeurent entrelacés. Elle le contemple avec douceur, reconnaissante pour ce moment, reconnaissante pour ce soir. Et elle ne tarde pas à le remercier. Elle sait que cette soirée finira par se terminer, mais elle a envie de la prolonger encore quelques minutes. Damon lui propose de retourner auprès des autres, ou de rentrer si elle le préfère, mais il recommence à marcher au contraire en direction de l’océan. Peut-être qu’elle n’est pas la seule à vouloir profiter encore un peu de ce moment qu’ils volent à l’éternité. – Restons encore un peu tous les deux.




CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Une soirée entre amis... Ou pas [April]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-