AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Frankly my dear, i don't give a damn + Rose.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 4236
▵ arrivé(e) le : 20/08/2016
▵ avatar : Richard Madden. ♡

MessageSujet: Frankly my dear, i don't give a damn + Rose. Mer 28 Juin - 21:07

Rose & Drake
frankly my dear, i don't give a damn


Un léger vent, tout juste assez léger pour faire s’agiter les feuilles des arbres, pas assez pour le faire dévier de sa route. Il est assez concentré, pour ainsi dire.

Ce matin, il était assez énervé, rien qu’en recevant un message de son propriétaire. Un énième message. Encore et toujours le même. Oui, oui, il va partir, oui, oui, il va libérer l’appartement. Une petite seconde, tout de même, qu’il trouve un autre endroit où dormir ! S’il ça ne l’énervait pas autant, il en rirait presque.

Si ça ne l’énervait pas autant de devoir aller demander une colocation avec Rose, il rirait aussi. Si ça ne l’énervait pas autant, ce temps absolument exécrable, si ça ne l’énervait pas autant, cette journée entière, cette semaine, ce mois, tout, en réalité. Tout, tout, l’énerve. Ces passants, qui parlent de leurs petits problèmes comme si quelqu’un en avait quelque chose à faire, ce vent, qui a décidé de lui envoyer plein de poussières à la figure, ce proprio, cette idée complètement stupide de colocation… Il a presque envie de se taper la tête contre un mur, mais se retient, se disant que ce n’est qu’une mauvaise passe, comme il y en a tant. Il va se calmer. Il va se calmer, et aller voir Rose dans l’appartement, comme prévu. Il va se calmer, et tout va bien se passer.
De toute manière, il n’y a que deux issues possibles à ce problème.

Soit Rose accepte qu’ils vivent sous le même toit pour quelques temps, ça, c’est l’issue heureuse. Soit il n’aura plus qu’à aller chercher encore plus loin, dans l’espoir de trouver une occasion, ce qui se résumerait à quelque chose de beaucoup moins sympathique.
Pour une fois, il a envie de croire à la fin heureuse. Il a réellement envie que ça fonctionne, entre Rose et lui, et qu’ils trouvent un arrangement.
Et il sait que c’est assez mal parti, vu que la première fois où ils se sont rencontrés, il était ivre. Enfin, ça peut arriver à tout le monde…

Au pied de l’immeuble, il se dit que c’est trop tard pour reculer. Il n’a plus qu’à appuyer sur cet interphone, attendre jusqu’à entendre sa voix dans l’appareil. Et voir à quelle fin il aura droit, cette fois-ci.

Driiiiing.

© élissan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 9414
▵ arrivé(e) le : 13/07/2015
▵ avatar : Leighton Meester ღ

MessageSujet: Re: Frankly my dear, i don't give a damn + Rose. Ven 30 Juin - 22:18

Frankly my dear, I don't give a damn

Drake & Rose

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Mes doigts tremblent au-dessus du carton que je ne parviens pas à me décider à ouvrir. À genoux sur le parquet du salon, j’en ai choisi un complètement au hasard – ça peut être la vaisselle, ça peut être des livres ou ça peut-être encore quelque chose qui me mettra mal, comme des albums photos. Je me suis posée devant. Je l’ai fixé intensément, trop longtemps sans doute. Mes pensées s’arrêtent dans la contemplation du gros scotch sur le dessus. Ma tête est vide. Mes mains s’élèvent, s’approchent pour le décoller – et elles s’arrêtent dans l’air, à mi-parcours. J’ai les doigts qui tremblent. Il n’y a aucune raison à cela.
Toujours incapable de formuler mentalement une idée nette, je demeure perdue dans la vision de mes mains s’agitant toutes seules. Pourquoi font-elles cela ? On croirait que je suis angoissée, alors que ça n’est pas le cas. Je, j’ai des dizaines de cartons à déballer le plus rapidement possible – mes yeux en exagèrent le nombre et le multiplient au centuple. Et j’attends une visite. Rien de plus pour la journée, rien qui ne justifierait cette nervosité fébrile.

Encore une fois, je le répète mais la demande de Drake n’a rien à voir avec tout ça. On peut dire qu’il m’a prise par surprise, qu’il n’y a rien au monde auquel je m’attendais moins et que je ne sais pas trop quoi en penser encore, soit. Mais à parler franchement, ça m’embête plus que ça ne me stresserait. Il va venir. Il va voir l’appartement tout neuf, tout vide, dans cet état de branle-bas de combat. Nous allons discuter, et nous allons voir ce qu’il va se passer exactement.

Ma main gauche se referme sur la droite pour stopper ses soubresauts. Toutes les deux serrées, je reste calme, une seconde supplémentaire, avant de me déterminer à tirer enfin sur ce fichu bout de scotch. C’est là que la sonnerie de l’interphone retentit. Comme je n’y suis pas encore habituée, j’ai un petit sursaut en entendant brusquement son bruit strident.
Drake est en bas. Je lui rappelle un assez sec « Troisième étage » dans le micro, au cas-où, et me dirige vers la porte d’entrée pour lui ouvrir quand il arrivera. J’entends l’ascenseur se mettre en marche et je me dis : Rose Berry, si on t’avait dit l’année dernière que l’homme avec qui tu étais en train de te soûler te demanderait de devenir ton colocataire pour un temps, tu n’y aurais pas cru.

Tirer la porte, le courant d’air, la lumière du couloir et Drake, là, juste sur le seuil.
« Salut, je lâche. Entre. Tu m’excuseras pour le bazar. »
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 4236
▵ arrivé(e) le : 20/08/2016
▵ avatar : Richard Madden. ♡

MessageSujet: Re: Frankly my dear, i don't give a damn + Rose. Lun 3 Juil - 15:50

Rose & Drake
frankly my dear, i don't give a damn


La voix de Rose n’est pas longue à attendre, et il l’entend bien vite résonner depuis l’interphone. Elle a l’air assez sèche, mais Drake se dit que c’est sûrement l’appareil qui déforme sa voix.
Rose ne peut pas le détester.
Non, pas déjà.
Après tout, ils ne se sont vus qu’une — ou peut-être deux fois. Durant l’ouragan, ils étaient tous les deux très mal en point, et il ne se rappelle pas avoir fait ou dit quelque chose de mal. Bon, ils ne se connaissent pas pour autant, mais elle n’a aucune raison d’être agressive dès aujourd’hui, si ?
Il ne la connaît pas, et pourtant il sait que ça va être compliqué.

Elle ouvre la porte, et l’invite à entrer. Sa voix est tout ce qu’il y a de plus monotone, et cette intonation rappelle étrangement quelque chose à Drake.
Il ne la connaît pas. C’est ce dont il essaie de se convaincre.
Et pourtant, ce visage lui est bien plus familier qu’il ne le pense. Comment aurait-il pu avoir des souvenirs aussi nets d’elle, sinon, alors que pendant l’ouragan il venait de frôler la mort ? Ils se sont déjà vus ailleurs, c’est une certitude. Dans ce cas, pourquoi n’en parle-t-elle pas ? Est-ce un mauvais souvenir, pour elle ?
Bon sang, qu’a-t-il encore fait ?

Et il a beau creuser et creuser dans sa mémoire, rien ne lui revient. Quelques bribes de conversation, peut-être, mais il ne se souvient pas les avoir tenues. Mais alors quand ? Et la question reste suspendue en l’air, parce que personne ne pourra lui donner de réponse.

Hors de question qu’il en parle à Rose, il risquerait de passer pour un imbécile de première. Mais ça le taraude tellement qu’il se demande s’il arrivera à tenir le coup.
Allons, pense à autre chose.
Elle te demande de t’excuser pour le bazar ? Pas de problème, rebondis sur ça. Passe à autre chose. « Non, non, t’inquiète pas. » Voilà. Tu y arrives bien.

C’est vrai que la pièce est encombrée de cartons, mais il sait qu’elle vient à peine d’emménager, alors qu’en a-t-il à faire ? C’est on ne peut plus normal, après tout, il n’y a pas lieu de s’en formaliser. Au lieu de ça, il cherche quelque chose à dire pour détendre l’atmosphère assez pesante. « Tu es là depuis combien de temps exactement ? » Il ne sait même pas si la réponse l’intéresse vraiment.

© élissan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 9414
▵ arrivé(e) le : 13/07/2015
▵ avatar : Leighton Meester ღ

MessageSujet: Re: Frankly my dear, i don't give a damn + Rose. Jeu 6 Juil - 11:38

Frankly my dear, I don't give a damn

Drake & Rose

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Je marche sur le fil, penchant de tous côtés. Je n’ai pas le sens de l’équilibre. Jours noirs après nuits blanches, j’avance en tâtonnant sur le fil fragile de mon existence. Jours blancs de vide, nuits noires d’angoisse, mes yeux ne se détachent jamais de la vision du précipice juste en dessous. Ils le regardent, écarquillés, et je passe mon temps à me dire : et si je tombe ? Et si je tombe, pour de vrai, cette fois ?
Je sais que ce n’est pas la fin qui m’attend au fond du ravin. Juste un enfer qui ne peut qu’être pire encore. Je marche sur le fil et me demande, de façon obsédante, et si je tombe, qu’est-ce qu’il se passera ? Comment les choses pourraient-elles aller plus mal ?
Je pourrais tout perdre, par exemple. Tout ce que je suis parvenue à reconquérir. Ça m’a coûté du temps, beaucoup d’efforts, des forces que je ne me soupçonnais pas, des concessions et des désillusions, aussi, parfois. Mais je suis parvenue à donner une fausse allure de normalité à mon quotidien. Et cette apparence se craquèle de plus en plus, le petit édifice menace de s’effondrer, brusquement – et si je tombe ?

Je suis consciente d’avoir mauvaise mine. Il y a longtemps que j’ai abandonné l’artifice inutile de l’anti-cernes. Ça n’était pas la peine d’essayer cela. Il y a trop de choses qui ne valent pas l’énergie qu’on y abandonne.
Ce n’est pas grave. À toutes les questions idiotes – comment tu vas, oh tu es sûre, tu as l’air un peu fatiguée – je peux opposer une excuse en or : c’est le déménagement. C’est le déménagement qui est un peu compliqué, mais en dehors de lui tout va bien.
Tout va, parfaitement, bien.

Vous parlez qu’il m’épuise, ce déménagement. Je n’avance pas. Il me faut des heures pour me décider à simplement ouvrir un carton… Il est absolument logique que, dans ce cas, à l’arrivée de Drake, l’appartement soit un véritable capharnaüm, ou plutôt, offre une ressemblance frappante avec un champ de champignons. Mais je me doute qu’il ne m’en voudra pas pour ce désordre. Vu ce qu’il vient me demander, il ne peut guère me faire de reproches, de toute façon.
« Quelques jours, seulement. »

Ma réponse laconique n’aide pas à rompre la gêne installée entre nous. Ce n’est peut-être pas très sympathique comme atmosphère, mais tout le monde sait que la sociabilité n’est pas mon fort, et je suis plutôt d’humeur sceptique.
« Alors… redis-moi… le propriétaire de ton appartement veut le récupérer et tu dois donc en trouver un autre d’urgence. Et comme je t’avais dit que je cherchais un colocataire… tu as pensé que ça pourrait marcher. Juste pour quelques semaines, le temps que tu trouves une autre solution, c’est ça ? »
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 4236
▵ arrivé(e) le : 20/08/2016
▵ avatar : Richard Madden. ♡

MessageSujet: Re: Frankly my dear, i don't give a damn + Rose. Dim 9 Juil - 16:29

Rose & Drake
frankly my dear, i don't give a damn


Drake ne s’est jamais senti aussi maladroit et stupide de toute sa vie. Et plus les secondes s’allongent et s’étirent, plus l’impression se raffermit. Rose a beau rester polie, il y a un certain froid, pesant et morne, entre eux. Et il ne comprend pas.
Voyons, la dernière fois qu’il l’a vue, elle se noyait dans son propre sang, et lui s’était noyé tout court. Ils n’étaient pas seuls, il y avait Savannah, et puis cette blonde — Charlott ? — qui lui avait sauvé la vie. Il n’avait aucun souvenir d’un quelconque malaise entre eux, aucune chose qui ait pu susciter cette ambiance lourde, comme une brusque bouffée de chaleur avant un orage. Drake n’a pas vraiment envie de le voir éclater ; d’une certaine manière, il sait qu’il n’en ressortirait pas gagnant. Les yeux, les yeux de Rose veulent tout dire.

Elle s’excuse pour le bazar, il lui dit que ce n’est pas grave. Un déménagement, il sait que c’est éprouvant et pas forcément agréable. Et puis, si elle vient juste d’arriver, c’est tout à fait normal qu’elle n’ait pas eu le temps de déballer tous ces cartons… Parce qu’il y en a, des cartons encore scotchés, empilés un peu partout dans l’entrée, et sûrement dans chacune des pièces de l’appartement. Une question lui vient brusquement à l’esprit, et elle franchit ses lèvres avant qu’il n’ait pu réfléchir. « Tu habitais où, avant ? » Elle n’a pas franchement l’air d’avoir envie de parler…
Tais-toi, Drake, tais-toi pour une fois.

Un peu gêné, il ne sait quoi faire de ses mains, aussi les fourre-t-il dans ses poches. Son attitude maladroite ne doit pas vraiment aider à alléger l’atmosphère, mais que peut-il bien faire ? Rose reste muette, cette expression neutre sur le visage. Cette expression, qu’il a déjà vue quelque part… Allons, ça ne peut pas dater de l’ouragan… Quand, alors ? Quelques flashs lui reviennent brusquement en mémoire, trop vite pour qu’il ne réussisse à faire le tri, et encore moins à discerner le vrai du faux.
Encore plus déstabilisé, il préfère se concentrer sur le bref résumé de la situation que lui propose enfin Rose. Oui, c’est ça. « Voilà… Et tu as dit que ça ne te dérangeait pas... » Petite piqûre de rappel, au cas où elle ait oublié. On n’est jamais trop prudent, après tout. « Tu me fais visiter ? »

© élissan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 9414
▵ arrivé(e) le : 13/07/2015
▵ avatar : Leighton Meester ღ

MessageSujet: Re: Frankly my dear, i don't give a damn + Rose. Lun 10 Juil - 17:50

Frankly my dear, I don't give a damn

Drake & Rose

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]« Mount Victoria. Avec une amie. Et toi ? »
C’est assez drôle, si je compte, je réalise que je n’ai habité que quatre endroits différents dans toute ma vie. La maison – ce sera toujours « la maison ». Je ne peux pas dire « chez mes parents ». Ma chambre toute blanche et sans fenêtre à l’hôpital. La ville d’Apple et Julia. Et désormais, pas tout à fait encore, cet appartement, le quatrième logement. Quatre, c’est un joli chiffre, ça devrait me porter chance, non ?

Je relève mes yeux vers Drake qui remue un peu, fourre ses mains dans ses poches, pour s’occuper sans doute. Nous devons avoir l’air de deux imbéciles empêtrés comme nous le sommes dans ce silence tellement gênant. Pour le rompre, rapidement, je fais un résumé de la situation, et aussi pour être certaine que tout est clair entre nous. Il a besoin d’un endroit où loger d’urgence et je cherchais un colocataire. Double coïncidence des nécessités, ça devrait coller.
Sauf que ça n’est pas aussi simple. Drake, je l’ai rencontré un soir où j’allais tellement mal que j’avais décidé de faire le mur comme une collégienne et de me soûler consciencieusement. Je n’ai gardé que peu de souvenirs de cet épisode et ils sont plutôt confus, mais il me semble qu’il me battait à plate couture au petit jeu du nombre de verres. La deuxième fois, il n’en n’avait pas moins dans le nez mais j’étais de l’autre côté du bar.
Et la dernière, tous les deux aux portes de la mort.
On fait mieux, comme connaissance. On fait bien mieux avant d’envisager de vivre ensemble.

« Non… non-non, c’est juste provisoire de toute manière. »
Puisqu’il se sent obligé de me rappeler que j’ai d’ores et déjà plus ou moins accepté, je ne me prive pas de souligner ce fait. C’est juste provisoire. Quelques semaines, pour lui rendre service. Pour améliorer un peu mon karma.
« Oh oui, bien sûr. Suis-moi. Juste ici tu as le salon... » Je lui désigne la pièce sur laquelle donne directement l’entrée d’un grand geste du bras, avant de me diriger vers la suivante.
« Au bout du couloir, tu as la cuisine. Et là… la salle de bain, la première chambre... »
Tout en parlant, j’ouvre les portes pour lui donner un aperçu des pièces plongées dans l’obscurité du fait des volets clos.
« Et enfin, de l’autre côté, la deuxième. La tienne, donc. Tu as beaucoup d’affaires ? »
Mine de rien, je le mets devant le fait accompli que je ne lui donne pas le choix entre les deux chambres qui sont pourtant à peu près les mêmes. Premier arrivé, premier servi, philosophie primaire.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 4236
▵ arrivé(e) le : 20/08/2016
▵ avatar : Richard Madden. ♡

MessageSujet: Re: Frankly my dear, i don't give a damn + Rose. Mer 12 Juil - 21:43

Rose & Drake
frankly my dear, i don't give a damn


L’appartement est certes petit, mais semble toutefois assez agréable. De l’entrée, Drake peut déjà voir le couloir où s’enfilent les autres pièces ; probablement la cuisine, la salle de bain et les deux chambres. Rien n’a encore l’air trop déballé, pourtant. Plusieurs cartons s’entassent çà et là. Nostalgie ? Peur du renouveau ? Il ne saurait le dire. À vrai dire, il ne connaît que très peu Rose, et serait bien incapable d’analyser sa personnalité.

À première vue, elle a tout l’air d’être une fille qui a toujours eu ce qu’elle désirait. Ses parents ont sûrement une maison, elle doit sûrement avoir un frère ou une sœur. Un animal de compagnie ne l’étonnerait pas non plus. Voyons, un chien ou un chat, pour rester classique. S’il se contentait de ce simple regard, il en déduirait qu’elle aime la solitude, sans doute la lecture et les longues flâneries au soleil. Peut-être a-t-elle un copain, ou, qui sait, une copine.
S’il s’attarde davantage sur ses yeux, il pourrait sûrement en apprendre plus. Briser ces apparences trop trompeuses, et découvrir une vraie peine intérieure. Il aurait alors su qu’elle a perdu quelqu’un, et qu’elle en souffre encore.
Ah, s’il avait su regarder, alors il aurait tout de suite compris que cette ambiance désagréable n’est pas anodine. Il aurait alors saisi qu’elle n’a pas une bonne image de lui, et pour cause.
Deux sur les trois fois où ils se sont vus, il était ivre.
Pas étonnant qu’elle n’ait pas une très bonne estime de lui.

« Wellington Central. » Il aurait pu ajouter ‘tout seul’, mais il n’en voit pas l’utilité sur le champ. Pas besoin de préciser qu’il n’a vécu qu’une seule fois avec un colocataire. Assez pressé d’en finir, il lui demande si elle peut lui faire visiter, puisqu’il est venu pour ça. Elle le guide immédiatement vers le couloir, où, comme il s’y attend, il découvre la cuisine, la salle de bain, les chambres. Elle ne manque pas de préciser qu’il devra prendre la seconde. Au fond, ça lui importe peu, les deux semblent assez similaires. « Non, pas tellement. » Il prend quelques secondes pour réfléchir. « Enfin j’ai quelques meubles, mais si on n’en a pas besoin ici je connais quelques personnes qui pourraient être intéressées. Je veux dire, ne t’en fais pas pour ça. » Comme si elle s’en faisait pour ça. Il regarde machinalement autour de lui, un peu gêné, comme depuis son arrivée. On peut dire que Rose n’est pas quelqu’un qui souhaite spécialement le mettre à l’aise, c’est un fait.
Il commence sérieusement à se demander s’ils réussiront à s’entendre un minimum pour la colocation. Vivre ensemble ne va pas être facile, c’est certain… « Mmm… Je voulais quand même te dire merci… Je sais que je ne suis pas vraiment la personne avec qui tu avais le plus envie d’être en colocation… même si c’est provisoire... » Il se sent obligé de rajouter ce mot auquel elle semble tant tenir. « Alors… c’est sympa. »

© élissan.


Dernière édition par Drake Whiteley le Jeu 13 Juil - 11:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 9414
▵ arrivé(e) le : 13/07/2015
▵ avatar : Leighton Meester ღ

MessageSujet: Re: Frankly my dear, i don't give a damn + Rose. Jeu 13 Juil - 11:28

Frankly my dear, I don't give a damn

Drake & Rose

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Je prends la première chambre. Lorsque j’y suis entrée, la première fois, j’ai tout de suite ressenti quelque chose de spécial. Je crois même que c’est ce qui a finalement fait pencher la balance pour cet appartement. J’ai mis longtemps à mettre le doigt dessus, mais je pense avoir compris ce qui me plaît autant dans cette pièce : elle est un peu à l’écart des autres. Tout au bout du couloir. Comme ma chambre l’était à la maison. Ça fait un peu île solitaire, refuge caché. Quel genre de personne dois-je bien être pour ressentir le besoin d’avoir une retraite chez moi, je vous le demande.
Ou plutôt, non. Je le sais déjà.
Une asociale avec des cases manquantes.
Drake n’a aucune idée d’à la porte de qui exactement il a frappé. On ne se connaît que très peu, lui et moi. Je le vois comme le type qui a un penchant fâcheux pour la bouteille et avec qui j’ai faillit partager la date de décès. Et lui, et lui… je ne dois pas refléter quelque chose de très gracieux pour lui. Je suis maussade et à peine polie. Mais s’il savait, s’il savait. S’il avait simplement idée.

De toute façon, ça n’est que provisoire. Pas besoin que nous nous connaissions par coeur pour parvenir à partager cet espace le temps qu’il se trouve une autre solution plus durable. La visite terminée, j’évoque rapidement la question de ses affaires, avant de la conclure sur un très laconique : « D’accord. » On verra ça. A priori tout ira bien.
Et tout ira peut-être mieux que je ne l’imaginais. De manière tout à fait imprévue, Drake me remercie d’avoir accepté cette colocation temporaire. Le fait qu’il emploie certains mots plutôt que d’autres me pousse à penser que je dois vraiment me montrer antipathique et gênante avec lui.
Ça m’a surprise mais agréablement. Un peu perturbée, je ne sais trop comment réagir.
« Mais… de rien. »

J’ai relevé mes yeux sur son visage et le regarde pendant, peut-être quatre secondes. Peut-être plus. J’ignore si j’y lis quelque chose ou si c’est juste un arrêt pendant lequel mes pensées se mettent à dériver. Drake, Drake, Drake Whiteley. Dire que je ne connais même pas son âge.
« Je suppose qu’il y a deux-trois choses que je dois te dire sur moi… j’ai un chat, donc j’espère que tu n’y es pas allergique. » Parce que Pip vivra ici, la question ne se pose même pas. « Comme tu le sais, je travaille dans un bar, donc j’ai des horaires assez spéciaux. Mmm… je joue du violon. Je fais des insomnies aussi, ça c’est juste pour que tu ne t’en fasses pas si tu vois la lumière allumée à des heures improbables. » Mieux vaut toujours prévenir.
« Je ne fume pas mais ça ne me dérange pas si toi si, tant tu ouvres la fenêtre, enfin, tu vois. Ce genre de choses. En fait, tu fais ce que tu veux tant que cet endroit reste vivable et que je ne te retrouve pas par terre devant l’entrée. »
J’ai parlé beaucoup trop vite. Il y aurait eu moyen de lui dire bien plus délicatement que je ne veux pas avoir à m’occuper de lui à nouveau comme cette fois au bar, mais c’est trop tard.
Trop tard.
Moi, Rose Berry. Premier prix du meilleur accueil.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 4236
▵ arrivé(e) le : 20/08/2016
▵ avatar : Richard Madden. ♡

MessageSujet: Re: Frankly my dear, i don't give a damn + Rose. Jeu 13 Juil - 11:58

Rose & Drake
frankly my dear, i don't give a damn


Au final, le poids de cette ambiance gênante finit de te convaincre de reprendre la parole, sans doute un peu maladroitement, pour la remercier. De toute façon, tu comptais le faire — c’est bien la moindre des choses.
Et tu ne t’attendais pas à ce qu’elle s’ouvre à toi, et qu’elle se présente de cette manière. C’est l’occasion de vérifier toutes les hypothèses que tu t’étais amusé à échafauder à son sujet.

Elle a un chat, c’était assez prévisible. Ensuite, tu es vraisemblablement censé savoir qu’elle travaille dans un bar. Tu te demandes bien comment tu aurais pu le deviner, mais tu laisses couler, préférant attendre qu’elle ait terminé. C’est étrange tout de même, tu ne te souviens pas en avoir parlé lorsque l’orage faisait rage, au dehors, et que vous étiez tous les quatre blottis dans le gymnase. Non, en y réfléchissant bien, tu sais que vous n’avez pas discuté tous les deux, du moins pas de choses aussi banales que le travail ; après tout, vous étiez censés mourir, quelle importance ? Tu ne peux t’empêcher de froncer les sourcils lorsqu’elle te recommande de ne pas finir par terre sur le palier.
Oh.
Tu commences à comprendre.
Rose te prend donc pour ce genre d’alcoolique qui ne manque pas de finir saoul pour aller s’écrouler devant sa porte tous les soirs. Tu apprends de choses sur toi-même, au moins, c’est une visite intéressante !
Plus sérieusement, tu la regardes quelques secondes, silencieux, pour qu’elle comprenne justement que tu ne vois pas où elle veut en venir ; même si tu sais parfaitement, au fond. « Rose… Va falloir que tu m’éclaires sur quelque chose, parce que je ne te suis plus… Comment suis-je censé savoir que tu travailles dans un bar ? Et qu’est-ce qui te fait dire que je vais finir complètement bourré devant la porte d’entrée ? » Il hausse les épaules, un peu irrité. « Non, parce que, sauf erreur de ma part, on s’est rencontrés pendant l’ouragan, et je ne me rappelle pas avoir bu, ce jour-là. » Tu as été un peu froid, mais tu as soudainement l’impression de manquer quelque chose de très important, et c’est assez frustrant.

© élissan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 9414
▵ arrivé(e) le : 13/07/2015
▵ avatar : Leighton Meester ღ

MessageSujet: Re: Frankly my dear, i don't give a damn + Rose. Jeu 13 Juil - 12:19

Frankly my dear, I don't give a damn

Drake & Rose

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Ah… ah, pardon ? Il faut que j’éclaire sa lanterne, il ne saisit pas ce que je sous-entends ? Comment, il croit que notre première rencontre s’est faite dans ce gymnase ?

« Tu as un frère jumeau, Drake ? »
Je lui pose la question le plus sérieusement du monde. On ne sait jamais. Des choses totalement improbables se produisent, parfois. Et peut-être que… ça ferait assez scénario de dessin-animé, mais peut-être que je suis tombée l’un après l’autre sur les deux frères Whiteley se ressemblant comme deux gouttes d’eau, dont l’un aurait un petit souci avec l’alcool et pas l’autre.
Parce que j’ai déjà rencontré quelqu’un avec ce visage avant l’ouragan, je ne l’ai pas inventé. Pas deux fois ! Je n’ai pas rêvé du type qui me battait à plate couture pour le record du nombre de verres bu en enfilade. À la limite, je pourrais admettre qu’après cette soirée-là, j’aurais pu le confondre avec une autre personne. C’est possible. Mais pas la deuxième, j’étais parfaitement sobre et j’ai dû lui tenir le bras jusqu’à la porte de son immeuble pendant une demi-heure.
J’entends peut-être des choses qui n’existent pas et en vois d’autres qui ne sont pas réelles. Mais ça, ça l’était. Nos routes s’étaient déjà croisées bien avant l’ouragan.

Alors, cette troisième hypothèse est peut-être la bonne : il ne se souvient pas de moi. Les brumes alcoolisées ont effacé ces deux épisodes pitoyables de sa mémoire. Si c’est le cas, j’avoue que je l’envie un peu. J’aimerais être capable de ce miracle, moi aussi, et user d’un breuvage magique pour gommer mon passé.
Sauf que boire ne m’apporte jamais que des problèmes.
Il faut tirer cette histoire au clair. Puisque, ainsi qu’il me le confirme, il n’a aucun sosie qui se promène dans la nature.
« On s’est rencontré bien avant ça. Tu… tu ne te rappelles vraiment pas ? C’était au bar justement. »
Dans deux bars différents, Rosie. À plus d’un an d’intervalle. Mais il est sans doute inutile d’aller dans les détails alors qu’il semble souffrir d’une amnésie totale sur ces évènements.
« Je pense que tu peux facilement deviner ce qui s’est passé. »
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Frankly my dear, i don't give a damn + Rose.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-