AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 La plus belle des ruses du diable, c'est de nous persuader qu'il n'existe pas - Graalღ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3558
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: La plus belle des ruses du diable, c'est de nous persuader qu'il n'existe pas - Graalღ Dim 9 Juil - 22:34



~ GRAAL ~
"La plus belle des ruses du diable, c'est de nous persuader qu'il n'existe pas"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] C'était totalement absurde qu'ils aient cette conversations tous les deux ! Ils étaient censés reprendre leur vie tous les deux, reprendre leur vie de famille sans ce soucier du reste d'autant plus que leur vie était déjà bien assez compliquée comme ça ! Alors pourquoi avoir envie de la rendre encore plus difficile encore ? C'était absurde ... il avait prit une décision, il n'avait pas laissé le choix à sa mère et c'était peut être là que venait le problème. Elle n'avait pas osé venir le voir lui ! A la place elle avait préféré aller voir Grace pour tenter de lui faire comprendre qu'elle ne voulait pas aller là bas ! Chose que William ne voulait pas comprendre et il en prenait peu à peu conscience pourtant ce n'était pas pour autant qu'il voulait changer d'avis ! Parce qu'il savait que si il commençait à négocier avec elle, ils n'allaient plus en finir puisqu'elle ferait tout pour les avoirs tous les deux. Et puis comment pouvait il lui faire confiance après tous ce qu'elle avait fait ! Oui il passait pour un sans cœur, pour quelqu'un de cruel mais c'était elle montrée ne serait ce qu'une seule fois compréhensive avec eux ? Avait elle faire confiance à Grace une fois dans sa vie ? Pourquoi devait il être compréhensif avec elle alors qu'elle n'à jamais su faire preuve de bon sens ! - Je sais ! Mais elle peu pas rester ici ! Je ne veut pas lui laisser le choix Grace ! Parce que si on commence à négocier avec elle, tu sais comment ça va finir ! Elle va exiger de plus en plus et au final elle partira jamais ! Cette fois il était vraiment calme, pas uniquement pour Haylee mais parce qu'il voyait qu'elle tentait de l'aider, il devait prendre une décision pas facile et qui mieux que Grace pouvait l'aider à le faire ? Il était toujours aussi froid et distant ... il n'aimait pas ça mais pour l'instant il ne parvenait pas à faire autrement. De toute façon il ne comptait pas la laisser tranquillement prendre ces maques chez eux. Il allait la conduire à l'hotel avant de la raccompagner lui même à Londres. Prenant une grande inspiration, il releva les yeux vers les deux femmes de sa vie avant de ce diriger vers la sortie de la chambre jusqu'à ce que sa femme reprenne la parole. Celle là, il ne l'avait pas du tout vue venir mais alors vraiment pas ! Ce retournant doucement vers elle, assez surprit par ce qu'elle venait de lui dire il ne su même pas quoi lui répondre. - T'es sérieuse Grace ? Savait elle seulement de quoi elle voulait parler là ? - Ici ? A Wellington ? Parce que si ont lui propose ce plan là tu peu t'assurer qu'elle ne quittera jamais cette ville ! Et il était hors de question qu'elle reste ici ! - Elle est malade ce n'est pas d'une aide à domicile dont elle à besoin mais de vrais soins ! Et surtout elle te manipule Grace ! Elle ce sert de ta faiblesse pour t’attendrir ! Dit il en s'approchant de nouveau d'elle et Haylee. - Je sais que ... tu fais au mieux ! Mais, je pense pas que ce soit une bonne idée !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6058
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: La plus belle des ruses du diable, c'est de nous persuader qu'il n'existe pas - Graalღ Dim 9 Juil - 23:15


 

 
 


« La plus belle des ruses du diable, c'est de nous persuader qu'il n'existe pas.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



C’était comme si… Comme s’il voulait oublier cette histoire. Tourner simplement la page au plus vitre sur ce chapitre de leur vie et dire adieu à sa mère. Seulement la vie n’était pas si simple, bon sang. Il avait une responsabilité vis-à-vis d’elle. Et même si ça n’enchantait pas Grace, elle ne pouvait pas envisager de laisser Victoria livrée à elle-même, pas dans ces conditions. Seulement le jeune homme ne voulait rien entendre. Il était prêt à tout pour chasser cette femme au plus vite de leur vie. Il refusait même toute négociation avec elle, au risque qu’elle finisse par obtenir davantage de leur part. C’était ce qu’il redoutait le plus en fin de compte, qu’elle parvienne à ses fins avec eux, et qu’elle reste finalement à Wellington. Tout ce qui l’inquiétait, en fait, c’était que sa vie, à lui, soit touchée. Il ne voulait pas comprendre qu’il s’agissait malgré tout de la vie de Victoria et que, même malade, elle avait malgré tout son mot à dire. Elle oubliait peut-être trop vite leur passif, Grace. Mais elle ne tenait pas à se laisser guider par sa rancœur. Elle ne voulait pas être ce genre de personnes. Tout ce qu’elle voyait au fond, c’était une femme seule et fragile qui se retrouvait sans rien. Une femme qui avait conscience de ce qui lui arrivait, et qui ne voulait surtout pas finir enfermée chez les fous et… Bon sang, elle le comprenait. Elle n’aurait jamais supporté un endroit pareil, alors elle avait beaucoup de mal à accepter l’idée d’y emmener quelqu’un contre sa volonté. Aussi, elle avait promis à Victoria qu’elle tenterait de parler à son fils. Alors, ce fut ce qu’elle décida de faire, quelque peu nerveuse malgré tout de la réaction que William risquait d’avoir. Il se montrait déjà distant avec elle, voire même glacial. Et elle allait surement empirer davantage la situation en parlant. Mais elle n’allait pas retenir ce qu’elle avait à dire au risque de le mettre en colère, certainement pas elle. Le retenant avant qu’il ne quitte la pièce, elle lui fit part de ses pensées. Et, sans surprise, il ne mit pas longtemps pour réagir. Il semblait surpris, stupéfait même. Mais elle gardait obstinément son regard plongé dans le sien alors qu’elle répondait. – Oui, je le suis, je… Mais elle n’eut pas le temps d’en dire davantage parce que son mari reprenait aussitôt la parole. C’était bien ce qu’elle pensait… Il craignait de voir Victoria rester en ville. – Non ! Je veux dire, ce serait à Londres ! Elle vivrait loin de nous, simplement… En liberté. Mais il ne l’entendait pas ainsi. Pour lui, aucune aide ne suffirait pour la maladie de Victoria. Certes, peut-être qu’une aide à domicile n’était pas l’idéal, peut-être qu’il lui faudrait une infirmière… Et ils en avaient les moyens, Victoria elle-même en avait les moyens d’ailleurs, alors pourquoi pas ? Mais elle n’eut pas le temps de lui en faire part qu’elle entendit ses paroles suivantes. Sur le moment, elle entrouvrit les lèvres sous le choc qu’il puisse lui dire droit dans les yeux qu’elle se faisait manipuler. Il insinuait même carrément qu’elle était… Faible. Et c’était plutôt vexant à entendre. C’était même la première fois qu’on lui disait une chose pareille, alors qu’en général, ses proches la trouvaient extrêmement forte. Mais William avait l’occasion de la voir bien plus en profondeur. Il l’avait vue, faible. Et c’était d’autant plus blessant par la même occasion. – Je ne suis pas… Faible ! Tu crois que je suis si facile à manipuler ? Hum… Oui. Visiblement. Mais, merde, elle connaissait Victoria. Ce n’était pas comme si elle croyait qu’elle avait subitement changé… Elle ne souhaitait pas devenir sa meilleure amie, simplement lui trouver la meilleure solution possible. Était-ce mal ? Alors que Will approchait d’elle pour ajouter quelques mots, la belle détourna les yeux. – Et moi je pense que tu es aveuglé par ta haine envers elle, et que tu refuses de réaliser que c’est sa vie dont il est question… Elle a son mot à dire.



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3558
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: La plus belle des ruses du diable, c'est de nous persuader qu'il n'existe pas - Graalღ Lun 10 Juil - 13:12



~ GRAAL ~
"La plus belle des ruses du diable, c'est de nous persuader qu'il n'existe pas"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Ce n'était pas seulement pour son bien à lui qu'il voulait expédier sa mère, c'était également pour sa famille, pour Grace, pour Haylee ! Parce qu'il savait que si Victoria restait en ville elle ne ferait que leur en faire voir de toutes les couleurs. Il la connaissait et il doutait qu'elle puisse changer comme ça miraculeusement ! Pour lui ce n'était pas possible que du jour au lendemain elle puisse devenir une femme touchante et gentille ça cachait quelque chose forcément ! Ou alors peut être qu'il est trop méfiant, peut être qu'il ce fait des idées et que Victoria à vraiment changée, elle à peut être décidé de devenir quelqu'un de bien et honnête même si ... il en doute vraiment. Il ne voulait pas lui laisser d'option, parce qu'il savait qu'elle allait en demander toujours un peu plus, si jamais il acceptait de lui laisser son indépendance, elle allait finir par lui demander de rester ici, puis de vivre à Wellington puis de venir les voir plus souvent et il n'avait pas envie qu'elle s’immisce dans leur vie. Seulement, Grace n'avait pas du tout cette vison des choses en faite elle semblait même compatissante envers Victoria ce qu'il avait vraiment du mal à croire d'autant plus après ce qu'elle lui avait fait. Elle venait même de lui proposer de la laisser tranquille, lui laisser son indépendance avec quelqu'un pour veiller sur elle, chez elle ! C'était plutot surprenant pour une femme qui ne voulait plus entendre parler d'elle, Grace prenait sa défense et il ne semblait pas comprendre pourquoi elle agissait de cette façon, au point qu'il finit même par lui demander si elle était vraiment sérieuse. C'était à prendre en compte, c'est sur ... seulement il n'était pas sur que ce soit une très bonne idée. - Tu penses sérieusement qu'elle veux retourner à Londres ? Si on commence à lui laisser le choix je suis pas qu'elle ce laisse faire ! Enfin, je pense surtout qu'elle va nous poser ses conditions et j'ai pas envie qu'elle ai le choix ! C'était peut être monstrueux, horrible, cruel de sa part, il passait même surement pour le méchant de l'histoire seulement il savait de quoi elle était capable et Grace le savait elle aussi. De toute façon, il savait que ce n'était pas une bonne idée même si il prenait tout de même en compte ce qu'elle venait de lui dire. Il voulait juste éviter qu'elle ne ce fasse manipuler. - Grace ... mais elle semblait blessé parce qu'il venait de lui dire, laissant sous entendre qu'elle était faible. Dans ce cas comment ce faisait il que Victoria ce trouvait en ce moment même dans leur cuisine en train de déguster un plat qu'elle avait elle même fait ? Haussant doucement les épaules en la fixant, William ne répondit pas, car il ne voulait rien dire de méchant ... il ne la trouvait pas faible mais il savait parfaitement que Victoria pouvait manipuler n'importe qui et que Grace n'était pas le genre de femme à rester insensible aux malheurs des autres. Il était comme elle, mais pas face à Victoria. - Je veux juste que tu comprenne qu'elle ne fait pas ça dans de bonne intention ! Tu la connais Grace ! Tu sais de quoi elle est capable ne crois pas qu'elle est perdu ou malheureuse ! Mais c'était beaucoup plus facile à dire qu'à croire ! Lui même pourrait ce faire avoir en la voyant aussi perdu, elle restait sa mère et c'était pas facile pour lui de prendre ce genre de décision et pourtant il n'en montrait rien. Fixant sa femme alors qu'elle détournait les yeux, il poussa un long soupir avant de reprendre. - Bien ... je suis peut être aveuglé par la haine c'est vrais ! Mais je peux pas faire comme si elle nous avez rien fait ! Tu as failli mourir à cause d'elle Grace ! Je suis pas sur de pouvoir prendre une décision sans penser à tous ce qu'elle à fait ! Heureusement que Haylee ne pouvait pas encore tous comprendre, mais c'était la vérité non ? Mais peut être que sa femme avait raison il ne voulait voir que les mauvais côté de cette histoire sans prendre en compte l'avis de sa mère. Peut être qu'en lui donnant ce qu'elle voulait elle serait plus conciliante ? - Je vais en parler avec elle ... mais je te promet rien ! Au moins elle l'avait poussé à y réfléchir et elle était bien la seule capable de le faire revenir sur sa parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6058
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: La plus belle des ruses du diable, c'est de nous persuader qu'il n'existe pas - Graalღ Jeu 13 Juil - 21:15


 

 
 


« La plus belle des ruses du diable, c'est de nous persuader qu'il n'existe pas.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Il pensait à sa femme, il pensait à sa fille... Mais il ne pensait pas à sa mère. Aussi monstrueuse soit-elle, Victoria était une personne malade, fragile et seule. Elle avait besoin de lui. Et si elle n'avait pas su être une bonne mère pour lui, il n'en demeurait pas moins son fils. Grace ne croyait pas réellement au fait que cette femme avait pu changer.... Non. Elle était ainsi parce qu'elle avait besoin d'eux, cela lui semblait presque évident. Mais elle ne réfléchissait pas à la personne qu'était, par le passé ou maintenant, Victoria. Elle se laissait porter uniquement par son instinct, comme toujours. Et son instinct l'empêchait de se montrer indifférente face au malheur de la mère de l'homme de sa vie. C'était la personne qu'elle, elle était, qui primait. La personne qu'elle était devenue au fil du temps, celle qui avait appris à voir un peu plus loin que ce qu'elle avait envie de voir, celle qui était désormais une mère, une femme un peu moins égoïste que celle qu'elle était auparavant. Une personne dont elle était un petit peu plus fière que celle qu'elle était par le passé. Mais William aussi avait changé. Il était plus fort, plus protecteur. Et quelque part, elle comprenait ses raisons. Il voulait protéger sa femme, sa fille. Sa famille. Seulement, même s'il avait du mal à l'accepter, Victoria était de sa famille elle aussi. Mais lui, il avait visiblement beaucoup de mal à saisir comment elle pouvait avoir un tel avis sur la question... Elle le voyait au regard empli d'incompréhension qu'il posait sur elle. Elle le voyait à chacun de ses mots. Il se demandait comment elle, l'ennemie numéro un de Victoria, pouvait en arriver là. Peut-être qu'elle valait mieux que cette femme tout simplement. Mais William avait un tout autre avis sur la question puisque, pour lui, elle était faible... Un mot qu'elle détestait, Grace. Elle n'aimait pas montrer ses faiblesses, ce n'était pas pour entendre quelqu'un les évoquer. Mais son mari affirmait carrément que sa belle-mère la manipulait. Et c'était franchement vexant à entendre. Elle en oubliait même de répondre à ses précédentes paroles parce que, cette fois, il était parvenu à la toucher elle. Elle n'était pas susceptible, Grace. Mais c'était loin d'être désagréable à entendre, surtout quand dans d'autres circonstances, il avait pu lui reprocher l'inverse. Elle avait l'impression de ne jamais agir comme il le fallait. Comme si elle était toujours trop ou pas assez. C'était peut-être un peu le cas en réalité. Elle avait tendance à être toujours dans l'extrême. Seulement elle n'avait pas plus de facilités à entendre William parler d'elle de cette façon pour autant. Était-ce vraiment comme ça qu'il la voyait ? Elle finit même par lui poser directement la question. Son regard rivé sur lui, elle attendait sa réponse qui ne venait pas. Et son silence, accompagné de ce simple haussement d'épaules, en disait plus que n'importe quel mot, au fond. Il pensait réellement qu'elle se faisait manipuler, et donc qu'elle était faible. Il ne voulait simplement pas le dire clairement. Détournant la tête, elle fuyait son regard. - Ok, je vois. lâcha-t-elle platement. Il l'avait blessée, oui. Elle avait la sensation que, peu importe ses réactions, elles n'étaient jamais à la hauteur. Et, à vrai dire, elle en avait assez de se prendre la tête pour cette histoire pour, en plus, subir elle-même des réflexions. Elle n'avait même plus envie de poursuivre cette conversation plus longtemps. Elle avait son sale caractère, oui, mais ce n'était pas nouveau. Elle écoutait à demi-mots les propos de son mari, mais elle n'avait plus aucune envie de débattre davantage. Elle voulait surtout couper court à la discussion. - Oui, oui. C'est une grande manipulatrice, et moi je me fais bêtement avoir, j'ai compris. Elle tenta malgré tout de mettre ses sentiments de côté pour lui donner une réponse un peu plus concrète, parce qu'elle avait donné sa parole à Victoria. Le jeune homme poussa un soupir qui en disait long sur son ressenti. Il confirmait d'ailleurs ses paroles mais prétextait qu'il ne pouvait tout simplement pas faire comme si rien ne s'était passé. Il évoquait notamment ce qui lui était arrivé, à elle... Elle n'avait pas besoin qu'il lui rappelle cette histoire pour s'en souvenir. Baissant les yeux vers sa fille, Grace ne disait pas un mot. Elle avait dit ce qu'elle avait à dire de toute façon. Et elle parvint tout de même à obtenir de sa part qu'il accepte de discuter avec Victoria... Ce qui relevait clairement d'un miracle. - Je ne t'en demande pas davantage. A son tour, elle se montrait plus distante. Ses paroles avaient quelque peu refroidi la belle. Mais, au moins, elle avait réussi à ce que la mère et le fils discutent ensemble. - Je vais faire prendre son bain avec Haylee. déclara-t-elle avant de se détourner pour récupérer les affaires de leur fille. Elle s'approcha de la porte sans davantage le regarder dans les yeux. Mais, juste avant de rejoindre la salle de bains, elle précisa. - Au fait, tu ne m'en voudras pas mais j'ai donné à manger à ta mère. Je suis trop faible pour laisser une femme affamée mourir de faim. Au cas où il se posait la question... Oui, elle l'avait mal pris. Quittant finalement la pièce avec Haylee, elle se dirigea jusqu'à la salle de bains pour lui donner son bain. Entre passer du temps avec sa fille et assister à la conversation entre William et Victoria, son choix était vite fait.



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3558
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: La plus belle des ruses du diable, c'est de nous persuader qu'il n'existe pas - Graalღ Ven 14 Juil - 12:23



~ GRAAL ~
"La plus belle des ruses du diable, c'est de nous persuader qu'il n'existe pas"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Voilà, c'est précisément pour cette raison qu'il ne voulait plus de sa mère dans sa vie, dans leur vie, puisque à peine arrivée elle bouleversait déjà toute leur vie. Elle les poussaient à ce disputer et elle semait le trouble dans leur vie à l'apparence si parfaite. C'est pour cette raison qu'il ne voulait pas d'elle, oui elle restait sa mère, la seule et unique famille qui lui restait de son enfance ... mais bon sang il ne voulait plus rien avoir avec elle ! Et il e comprenait pas comment Grace pouvait penser le contraire après tous ce qu'elle avait pu leur faire vivre. Il n'arrivait pas à croire que Grace ce laisse si facilement avoir par la mise en scène de sa mère. C'était tous à son honneur d'agir de cette façon, avoir pitié pour elle ... seulement comment pouvait elle lui faire confiance ? Comment pouvait elle l’accueillir chez elle sans repenser à tous ce qui c'était passé ! Si elle pensait ne pas être assez bien ou ne jamais agir comme il le faut, lui il avait une toute autre impression. Pour le coup, il passait vraiment pour un monstre, celui qui n'en à rien à faire, comme si ça lui faisait ni chaud ni froid de laisser sa mère à l'agonie. C'était pas le cas ... bien sur il disait ne pas vouloir lui laisser le choix mais dans le fond jamais il le pourrait la laisser à la rue. - Ne le prend pas comme ça Grace ... Reprit il d'une voix qui ce faisait plus tendre, comprenant rapidement qu'il avait touché la corde sensible. Voila qu'elle lui en voulait maintenant, il l'avait blessé et elle semblait très mal le prendre. Maintenant qu'ils étaient entrée sur ce terrain là, Grace ne semblait même plus vouloir en parler, elle cherchait même à fuir alors que c'était elle qui voulait qu'ils abordent le sujet. - Arrête ... c'est pas c'est que je voulais dire ! Et pourtant c'est clairement ce qu'elle venait de comprendre et surtout ce qu'il avait dit ! Il ne faisait que la mettre en garde mais apparemment Madame pensait déjà tous savoir au sujet de Victoria. Restant silencieux en baissant simplement le regard, William ne disait rien et son silence en disait long sur ce qu'il pensait. Mais au moins elle avait réussi à le faire changer d'avis et le pousser à parler à sa mère même si il n'était pas sur d'aboutir à quelque chose de bien. Et voilà que maintenant c'était elle qui lui en voulait ... elle ce montrait froide, distante, au final elle lui dit qu'elle allait faire prendre son bain à Haylee pour éviter d'être présente à cette conversation. - D'accord ... Dit il simplement tous en ce dirigeant vers la sortie pour rejoindre le rez de chaussée pour y retrouver sa mère. Mais juste avant qu'il ne quitte sa femme, elle lui précisa qu'elle lui avait préparé un truc à manger, au cas ou il ce poserait des questions en la voyant installée à la table devant une assiette. - Grace ... Seulement elle ne lui laissa pas le temps de lui dire quoi que ce soit qu'elle venait déjà de disparaître dans la salle de bain avec Haylee. En plus de sa mère, il devrait en plus s'excuser auprès de sa femme, si seulement elle avait envie de l'écouter. Prenant une grand inspiration, William finit par rejoindre sa mère qui était toujours tranquillement installée dans la cuisine devant son assiette. - William ! S'approchant d'elle, le visage toujours aussi fermé et froid il tira la chaise qui ce trouvait en face d'elle avant de s'y asseoir, la fixant sans rien dire. Victoria elle, était surtout contente de constater que Grace avait réussi à le faire changer d'avis. - Je suis désolé pour tous ça William ... je t'assure que je ne veux que votre bien mais je ne pouvais pas monter dans cet avion et partir pour me retrouver seule. Poussant doucement l’assiette qui ce trouvait devant elle, elle ce pencha doucement en avant pour reprendre. - Vous êtes tous ce qui me reste William, ma seule et unique famille ! J'ai pas envie de me retrouver à l'autre bout du monde sans vous ! Je sais que j'ai pas était une mère exemplaire mais ... je t'aime ! Tu es mon fils et je m'en veux de ne pas avoir était la mère qui te fallait ! Toujours silencieux, William l'écoutait sans savoir ce qu'il devait lui dire, il attendait surtout qu'elle arrête de parler pour qu'il puisse le faire. - Je veux me racheter, je veux rester auprès de vous et rattraper toutes ses années que j'ai fichues en l'air par méchanceté, je veux ... apprendre à connaitre Grace, parce que je me rend compte que c'est une femme bien ! Elle n'à pas hésité une seule seconde à me venir en aide et m'inviter chez vous ! Même après ce que je lui ai fais ! Et Haylee ! J'ai dis des horreur à son sujet mais je n'en pensais pas un mot ! J'étais perdu, ton père ça ... n'allait plus entre nous et toi tu refusais de me voir ! Saisissant les mains de William dans les siennes elle reprit rapidement. - Je veux devenir une personne exemplaire, être quelqu'un bien pour vous ! Faire partie de la famille et tenter d'oublier le passé ! La fixant alors qu'il sentait qu'elle serrait doucement ses mains, William détourna enfin les yeux avant de rire légèrement. - Tu sais que j'ai faillit me faire avoir ? Lâchant ses mains, il reprit rapidement. - Le problème c'est que tu peux pas changer ! Toutes tes belles paroles, ton cinéma, je sais pas ce que tu veux ! Je sais pas ce que tu cherche à faire ou quoi que ce soit d'autre. Tu joue la malheureuse avec Grace et elle à trop de bonté pour te rejeter ! Même après les horreurs que tu lui à fait subir elle trouve quand même le courage de plaider ta cause ! - William ... - Et elle à réussi à me convaincre de ... te croire ! Je vais te laisser cette chance de montrer que tu n'es pas totalement un monstre, qu'il reste tous de même un minimum de bonté en toi mais je te promet qu'aux premiers faux pas ! Je te colle dans un avion pour Londres et plus jamais tu n'aura l'occasion de prouver quoi que ce soit ! - Tu n'auras pas à faire ça William ! J'ai changé ! Je te jure ! Et je te remercie de me laisser une chance de le prouver ! Ce levant une nouvelle fois, il reprit. - On va te trouver un hôtel pour ce soir. - Je ... je peux rester ici ? Je prendrais pas de place, je peux même dormir dans le canapé et dès demain je m'en vais, je te le promet ! Ce tournant vers elle il reprit. - Non je crois tu n'as pas comprit, il est hors de question que tu reste dans cette maison ! - Mais tu ne trouvera aucuns hôtel à cet heure ! Et puis c'est gaspiller de l'argent pour rien ! Je te promet de pas vous gâcher votre intimité ! Que faire, si il la jetait dehors il passait pour un monstre et l'envoyer dans un hôtel à cette heure ... - Une seule nuit ! C'est clair ? Hochant doucement la tête elle ce leva pour débarrasser l'assiette mais William le fit avant qu'elle n'ait le temps de dire quoi que ce soit. Au final, elle finit par rejoindre Grace à l'étage, dans la salle de bain. Ouvrant doucement la porte elle reprit. - Je ... je te dois beaucoup Grace ! Merci d'avoir parlé à William ... il est un peu plus ouvert à la discutions Levant les yeux vers Haylee elle reprit. - Elle est vraiment adorable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6058
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: La plus belle des ruses du diable, c'est de nous persuader qu'il n'existe pas - Graalღ Dim 16 Juil - 1:39


 

 
 


« La plus belle des ruses du diable, c'est de nous persuader qu'il n'existe pas.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Victoria était à peine revenue dans leur vie que, déjà, elle faisait apparaître des tensions dans leur couple. Pourtant, de l’avis de Grace, elle n’en était en rien responsable cette fois. Ce n’était pas sa présence qui engendrait cette situation, mais bien eux. Elle n’avait obligé en rien son fils à avoir ces propos au sujet de sa femme, il s’était débrouillé tout seul. Alors ce n’était absolument pas à elle qu’elle en voulait, mais à William. Sous prétexte qu’elle n’avait pas la même opinion que lui, elle en devenait faible et manipulable à ses yeux… Pour lui, elle se laissait simplement avoir. C’était franchement blessant, particulièrement pour une femme qui détestait montrer ses faiblesses. Mais si ça l’était autant, c’était peut-être aussi parce qu’au fond d’elle, une partie d’elle savait que son mari n’avait pas totalement tort. Elle ne se méfiait jamais de quoi que ce soit, Grace. Elle était imprudente, voire même carrément inconsciente. Comme une enfant, elle ne savait pas mesurer le danger, ou alors elle ne le prenait simplement pas en compte. Mais c’était ce qui la rendait plus naïve, plus facile à amadouer. Plus manipulable et plus faible[/i, en somme. Seulement ce n’était pas pour autant facile à entendre. Au contraire, elle se braquait face aux paroles de Will. Il ne voulait pas qu’elle le prenne [i]comme ça mais… Comme quoi ? Elle prenait ses mots exactement comme il les avait prononcées. Et le ton doux avec lequel il tentait de se rattraper n’y changerait rien. Secouant la tête négativement, comme pour lui faire comprendre que ce qu’il disait était inutile, elle se contenta de rétorquer. – Mais c’est ce que tu as dit. Elle n’avait pas envie de poursuivre davantage, sinon ils allaient vraiment finir par se disputer. Leur couple était explosif, et un rien pouvait parfois déclencher un cataclysme. Et ce n’était pas le moment, encore moins avec leur fille dans ses bras. Maintenant qu’elle avait réussi à obtenir de sa part une conversation avec Victoria, la jeune femme préférait autant mettre un terme à leur discussion. Elle n’avait pas non plus envie d’assister à leur échange. Elle avait déjà fait plus que son dû. Et puis, l’heure ne s’était pas soudain arrêtée d’avancer. Il était plus que temps pour Haylee de prendre son bain pour pouvoir ensuite prendre son repas et se coucher. Quoi qu’il se passe avec Victoria, il était hors de question pour la jolie blonde de faire passer sa fille après. En quittant la pièce, elle ne put s’empêcher toutefois de lancer une dernière pique à William comme pour lui faire bien saisir qu’elle lui en voulait malgré tout. Il l’avait sans doute déjà compris mais ce ne serait pas de trop. Elle l’entendit bien l’appeler mais elle ne prit pas la peine de lui répondre. Rejoignant la salle de bains avec sa princesse, Grace se sentait déjà un peu mieux. L’atmosphère était déjà bien moins pesante que depuis son arrivée à la villa. Haylee avait ce pouvoir canalisateur sur elle. Elle savait la calmer aussi bien que son père. Et lorsque c’était lui qui l’agaçait, elle savait tout aussi bien lui faire retrouver le sourire. Posant les affaires de la petite fille, elle se chargea de la déshabiller pour commencer ensuite à la laver. Elle était plus silencieuse que d’ordinaire, ce qui n’échappa pas à l’esprit vif de Haylee. – Ma-man fâchée ? Un petit sourire apparut sur le visage de Grace. Elle grandissait si vite, et elle comprenait de plus en plus de choses… Ce qui était parfois problématique. – Non ma chérie, je suis juste un peu fatiguée. – Dodo ? Elle afficha un sourire plus franc sans cesser de la nettoyer. – Oui, je vais faire un gros dodo, et demain après-midi on jouera ensemble à tout ce que tu veux. Un grand sourire se dessina sur les lèvres de sa fille, réchauffant quelque peu son cœur. Terminant de la savonner, elle ajouta. – Tu peux déjà jouer un peu dans ton bain. Elle récupéra non loin ses petits jouets pour le bain qu’elle posa autour d’elle dans sa baignoire. Elle la regarda faire durant plusieurs minutes, jouant un peu avec elle sous les rires de Haylee. Elle en oubliait totalement toute la conversation qu’elle avait eue avec son époux, jusqu’à même la présence de Victoria chez eux. Mais celle-ci se rappela bien trop vite à elle lorsque la voix de sa belle-mère se fit soudain entendre dans la pièce. Elle voulait visiblement la remercier, sa conversation avec William semblant avoir porté ses fruits. Tournant la tête vers elle, Grace lui demanda en guise de réponse. – Fermez la porte, s’il-vous-plait. Elle n’avait pas envie que sa fille attrape froid à cause d’un courant d’air, mais cela sonna quelque peu pour une invitation auprès de Victoria qui s’approchait. Elle ne disait rien, comme si elle attendait qu’elle réponde à ses propos. – J’ai fait ce qui me semble juste. dit-elle finalement, comme pour lui faire comprendre qu’elle ne l’avait pas fait pour avoir une quelconque gratitude de sa part. Elle n’en voulait pas à la vérité. Contrairement à ce que William pensait, elle n’avait pas décidé d’accorder toute sa confiance et son amitié à cette femme. Elle n’oubliait pas la personne qu’elle était, elle se montrait simplement humaine. – Tu n’étais pas obligée, je n’ai jamais été très juste avec toi. – Je vous avais dit que je ne suis pas comme vous. Mais elle n’avait plus envie d’y penser. Sinon sa rancœur reviendrait, et… Ce n’était pas ainsi que les choses s’arrangeraient. Et heureusement pour elle, Haylee vint détendre l’atmosphère. – Qui toi ? C’était à Victoria qu’elle s’adressait… Tournant les yeux vers elle, Grace ne savait pas réellement ce qu’elle pouvait dire. Elle ne voulait pas que sa fille crée des liens avec elle, c’était… Trop dangereux. - Je suis… – Une amie. Une amie de maman et papa. Victoria n’osa pas ajouter quoi que ce soit. Elle savait qu’elle ne pouvait pas en une seule nuit prendre la place qu’elle était censée avoir depuis toujours. – Comme Kéo ? Grace retint une grimace à ses paroles. Elle n’était pas sûre que la comparaison avec Victoria soit bien gentille pour la pauvre Cleo mais elle préférait encore qu’elle la voie ainsi que… Comme sa grand-mère. – On peut dire ça comme ça. Victoria se rapprocha d’elle, un doux sourire sur les lèvres. – Tu sais que tu es jolie comme un cœur toi ? – Comme Maman. Un sourire attendri apparut sur le visage de la principale concernée avant qu’elle n’entende la réponse de Victoria. – Oui, comme ta maman. Je suis sûre que tu seras aussi belle qu’elle quand tu seras grande. Un peu décontenancée, Grace n’ajouta pas un mot. Elle était bien trop troublée d’entendre cette femme la complimenter... Après toutes les insultes auxquelles elle l'avait habituée. Elle préféra couper court à ce moment. – Bon allez, on termine le bain, et on passe à table. La petite fille ne fit aucune protestation, se laissant sagement faire. Elle était plus docile avec elle qu’avec son père qu’elle avait tendance à mener en bourrique… Comme elle, oui. Une fois sortie du bain, elle l’enveloppa dans une serviette avant de l’amener jusqu’à sa chambre pour lui faire enfiler son pyjama, Victoria sur les talons. A croire qu’elle ne voulait plus la lâcher.



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3558
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: La plus belle des ruses du diable, c'est de nous persuader qu'il n'existe pas - Graalღ Dim 16 Juil - 12:05



~ GRAAL ~
"La plus belle des ruses du diable, c'est de nous persuader qu'il n'existe pas"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Le pire restait encore à venir, il avait enfin trouvé un accord avec Victoria, il n'était pas ravie d'en arriver là et encore moins qu'elle passe la nuit chez eux mais que devait il faire ? Il n'était pas monstrueux au point de la mettre dehors et la laisser ce débrouiller seule sans rien. Mais il avait pleinement conscience qu'il faisait rentrer le diable lui même en plein cœur de leur famille. Ce n'était que provisoire bien entendu seulement est ce vraiment une bonne solution ? D'autant plus qu'elle allait surement créer des tensions dans leur vie, elle était là depuis quelque minutes seulement et les deux époux c'étaient déjà disputé à cause d'elle. Enfin pas directement, mais William avait peur de ce que sa mère était en train de préparer parce qu'une chose est sur, elle ne fait pas ça pour de vrais ! William ne crois pas une seule seconde à sa rédemption et encore moins à un quelconque changement de sa part seulement il demande à voir ! Au premier faux pas il ne lui pardonnera pas et il ne risque pas de la louper surtout ! Enfin bon, il demande à voir ... même si il n'y crois pas ! De son côté, Victoria c'était empressé de retrouver Grace das la salle de bain surement pour lui faire part de la bonne nouvelle et surement pour continuer à lui faire son petit numéro de femme en quête de sa rédemption. Il n'avait même pas envie de les rejoindre, lui cherchait surtout un moyen de ce débarrasser d'elle même si elle voulait rester à Wellington malgré tous. Bon sang ... mais comment avait il fait pour en arriver là ! Ce dirigeant vers le bar, il attrapa un verre pour ce servir un fond de bourbon qu'il bu en une gorgée, profitant surtout que Grace ne soit pas dans le coin pour le voir sinon il aurait certainement droit à une autre scène. Mais là il en avait vraiment besoin, ce n'était pas à cause de sa petite addiction mais bien parce qu'il allait devoir supporter sa mère. Ce servant un nouveau verre, il bu rapidement avant de ranger la bouteille ainsi que le verre. Ce dirigeant vers la cuisine, il sorti les assiette pour le repas ainsi que les couverts. Pour Haylee, ils ne devaient rien laisser paraître, elle n'avait rien avoir dans cette histoire et ce n'était qu'une enfant innocente après tous ... elle n'avait pas besoin de ce retrouver dans ce genre de situation. A l'étage, Victoria était toujours auprès de Grace, tentant de retrouver peu à peu la place qu'elle était censé avoir auprès de Haylee ainsi que de Grace. Regardant autour d'elle, elle profitait de la décoration de la chambre de la petite alors que Grace était en train de l'habiller. - Vous avez fait la décoration vous même ? C'était la première fois qu'elle ce trouvait dans la chambre de Haylee. - C'est très jolie ! Pour William ... quand il était petit je ne me suis occupé de rien, je suis contente de voir qu'il n'est pas comme moi ! Dit elle en baissant doucement les yeux, elle jouait la corde sensible, elle n'avait jamais parlé de l'enfance de William pour la simple et bonne raison qu'elle n'était pas là pour lui quand il était enfant, alors elle ne savait que très peu de chose. - Princesse ! Comme maman ! Lâcha Haylee en regardant Victoria avant de lever les yeux vers sa mère. Riant légèrement, Victoria hocha doucement la tête l'air amusé, c'était même réel ... elle avait l'air si naturelle. - Je n'en doute pas ! Tu à tous pour être une princesse ma chérie ! - Oui ! Souriant une nouvelle fois elle reprit. - Grace ... je ... je tiens vraiment à m'excuser pour tous ce que j'ai pu te faire ou te dire, je sais que de simple mots ne vont pas racheter toutes les horreurs que j'ai pu faire mais ... sache que je suis sincèrement désolé et je suis vraiment prête à faire tous ce qui faut pour que tu me pardonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6058
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: La plus belle des ruses du diable, c'est de nous persuader qu'il n'existe pas - Graalღ Dim 16 Juil - 18:42


 

 
 


« La plus belle des ruses du diable, c'est de nous persuader qu'il n'existe pas.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



C’était une situation vraiment étrange. Elle n’y pensait pas réellement, Grace, mais au fond, jamais elle n’aurait pu imaginer en arriver là pour Victoria. Malgré toutes ses tentatives durant toutes ses années, cette femme n’était pas parvenue à les monter l’un contre l’autre une seule fois. Et c’était maintenant qu’elle tentait de montrer qu’elle avait changé qu’elle créait des tensions dans leur couple. Seulement, contrairement à son mari, Grace n’avait pas la sensation qu’elle était la responsable. Elle n’était qu’un élément déclencheur mais c’était William qui l’avait blessée, non elle. Elle arrivait à faire la part des choses, à séparer la Victoria qu’elle avait eu l’habitude de côtoyer de celle qui se trouvait chez eux ce soir. A tort, peut-être. Elle en oubliait de se méfier d’elle alors que c’était ce qu’elle avait toujours fait. A l’inverse de son mari, elle ne voyait aucune menace en elle. Sa présence ne faisait que révéler à ses yeux la façon dont Will lui-même pouvait la voir, rien d’autre. C’était surement pour cette raison qu’elle n’avait aucun mal à accepter sa venue auprès d’elle à l’étage alors même qu’elle venait de se disputer avec son époux. Elle était tout de même troublée par son comportement si différent mais elle tentait de ne pas y accorder trop d’attention. Malgré tout, elle ne voulait pas se montrer trop réceptive au risque que tout cela ne soit qu’une passade. Victoria ne pouvait pas balayer toutes les humiliations qu’elle lui avait faites avec quelques belles paroles seulement. Mais elle la tolérait auprès d’elle, et surtout auprès de sa fille, ce qui était déjà énorme. Alors qu’elle s’occupait de sécher Haylee, elle entendit la voix de sa belle-mère lui demander s’ils avaient fait la conversation eux-mêmes. Un léger sourire se dessina instinctivement sur le visage de Grace alors qu’elle se remémorait cette journée. Elle avait l’impression d’avoir considérablement changé depuis cette époque, et en même temps, ils étaient toujours les mêmes… – Oui, on l’a fait tous les deux. Et, pour une fois, ils avaient réussi à se mettre d’accord. Elle se souvenait aussi avoir tout fait pour disposer la pièce dans le respect du Feng shui… Une lubie parmi d’autres. Gardant le silence quelques secondes alors que Victoria parlait de sa propre expérience, la jolie blonde baissa les yeux vers sa fille. Elle savait qu’en devenant père, William s’était fait la promesse de devenir tout le contraire de ses propres parents. Et il y parvenait. – William n’a jamais eu besoin de modèle pour avoir le meilleur comportement qui soit. Elle l’admirait, pour ça. Et, malgré leur petite dispute, le ton de sa voix était sans équivoque sur l’amour qu’elle lui portait. Elle n’imaginait absolument pas ce qu’il était en train de faire au même moment au rez-de-chaussée. – Tu l’aimes, c’est… Ça se voit. – Vous avez fini par le comprendre. Il était temps… Mais, retrouvant un certain silence, elle habillait la petite Haylee jusque-là plutôt calme avant de l’entendre reprendre la parole. Un sourire en coin apparut sur ses lèvres alors qu’elle rétorquait à sa fille. – Tu diras ça à tata Alexia. Elle n’avait pas parlé de la jeune femme volontairement devant sa belle-mère. C’était juste qu’Alexia avait une place essentielle dans leur vie, et c’était flagrant. Mais tentant de retrouver le contrôle de la conversation, Victoria lui adressa des excuses, une nouvelle fois. Grace l’écoutait tout en terminant de vêtir sa fille, quelque peu hésitante sur la réaction qu’elle devait avoir. Elle semblait sincère, réellement. Mais comment pouvait-elle avoir subitement réalisé tout cela ? Ce ne fut qu’après plusieurs secondes de silence qu’elle se décida à répondre. – Pourquoi ? Pourquoi mon pardon vous importe-t-il soudainement… ? Vous avez déjà obtenu ce que vous voulez, alors… Soyez sincère. En quoi ce que je pense vous intéresse ? – Je ne veux pas juste un toit où dormir, Grace… J’ai envie d’avoir cette place que je n’ai jamais eu dans la vie de mon fils, celle de ma petite-fille, et la tienne aussi. Ses propos étaient déroutants, difficiles à comprendre aussi mais ils sonnaient sincères. – Je ne sais pas si c’est possible. Si tant est que je puisse oublier toutes ces années, je… Je ne pourrais jamais oublier ce que j’ai vécu avec… Michael. Son regard était plus douloureux tout à coup. Elle n’aimait pas en parler, et c’était la première fois qu’elle le faisait elle-même avec Victoria. – Je n’ai jamais voulu ça, je te le jure ! Je ne pensais pas qu’il… Qu’il ferait ça. Secouant la tête, Grace se releva avant de saisir sa fille dans ses bras. Elle avait à peine commencé à s’ouvrir à Victoria qu’elle se refermait aussitôt. – Il faudra du temps. Pour moi mais aussi pour William. – Je comprends, et j’attendrais. Acquiesçant simplement d’un hochement de tête, la belle finit par quitter la pièce pour rejoindre la salle à manger. – Je vais… Aller me reposer. Ça vous fera du bien aussi de vous retrouver… Entre vous. Ça, Grace n’en était pas sûre. Mais elle appréciait tout de même que Victoria ne tente pas de s’imposer. Elle lui indiqua le chemin de la chambre d’amis avant de lui souhaiter bonne nuit. Et ce ne fut qu’après cela qu’elle descendit enfin jusqu’au rez-de-chaussée où se trouvait William. Sans un regard pour lui, elle partit installer Haylee sur son siège avant de la servir. Mais celle-ci avait déjà son avis sur la question. – Papa ?



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3558
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: La plus belle des ruses du diable, c'est de nous persuader qu'il n'existe pas - Graalღ Dim 16 Juil - 22:51



~ GRAAL ~
"La plus belle des ruses du diable, c'est de nous persuader qu'il n'existe pas"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il était vraiment loin de s'imaginer ce qui était en train de ce passer à l'étage et d'un côté heureusement qu'il n'y était pas parce que sinon il trouverait certainement cette situation vraiment ridicule. Il sentait surtout que la soirée serait certainement tendue avec Grace surtout ! Ils n'avaient pas encore dîné mais ce serait surement une ambiance froide et pesante. Il ce permit même un petit écart, buvant deux fond de verres de bourbon avant de très vite ranger la bouteille ainsi que le verre pour ce diriger vers la cuisine prendre ce qui fallait pour le dîner. Comme Victoria avait déjà mangé il ce doutait qu'elle n'allait certainement pas partager ce moment avec eux et très franchement il n'allait pas s'en plaindre puisqu'ils n'avaient pas vraiment besoin d'elle à leur table. Installant tous comme il faut, il n'avait plus qu'à attendre patiemment que sa femme arrive avec Haylee et elle mit un certain temps avant d'arriver en compagnie de la petite et uniquement d'elle. Mais sans lui adresser ne serait ce qu'un seul regard, Grace ce dirigea vers la table pour y installer Haylee et la servir sans décrocher ne serait ce qu'un mot. Pourtant, William lui la fixait, il n'avait pas vraiment faim en faire toute cette histoire lui avait même coupé l’appétit et puis le soir ... ce n'était pas rare qu'il ne mange pas. Restant tout de même en retrait il s'approcha seulement quand il entendit la voix de Haylee l'appeler. - Je suis là ma puce. S'approchant doucement, il releva le regard vers Grace quelques secondes sans qu'elle ne daigne le regarder et ça Haylee s'en rendait parfaitement compte puisqu'elle ne tarda pas à reprendre de sa petite voix toute mignonne. - Fachée maman ? Pourquoi pas bisous papa ? Comme quoi rien ne lui échappe à cette petite, en temps normal elle avait le droit de les voir fou d'amour, ce retrouvant après une journée de travail et ce soir ce ne fut pas le cas et Haylee l'avait parfaitement remarqué. Même si elle était petite elle comprenait parfaitement les choses. - C'est ... un dure journée ... on est fatigué mais elle n'est pas fâchée ! Le fixant de ses grand yeux alors qu'elle mangeait doucement, William s'approcha d'elle avant de s'asseoir à ses côtés pour tenter de lui expliquer. Mais c'était comme si elle ne l'écoutait pas puisque elle reprit avec son petit air amusé. - Papa est nul à cache cache ! Elle changeait totalement de sujet et en un rien de temps elle venait de rendre l'atmosphère beaucoup plus détendue. - Hey ! C'est pas vrais, les deux première fois ou tu t'es caché je t'ai trouvé ! Riant à la réponse de son père, Haylee haussa doucement les épaules avant de reprendre d'un air beaucoup plus sérieux. - Pas trouvé la dernière fois ! Papa nul à ce jeu ! Ca pouvait durer longtemps ! - Hann la menteuse ! Tu as dis à maman ou tu étais caché la dernière fois ? Levant les yeux vers sa mère avec un petit air tout à faire craquant elle n'osa pas réponse même si elle devait déjà ce douter puisqu'elle ne loupait jamais une occasion d'aller ce planquer dans le dressing de sa mère, parmi toutes les belles robes et les belles chaussures. - Je crois que t'es robes la fascines plus qu'une simple partie de cache cache !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6058
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: La plus belle des ruses du diable, c'est de nous persuader qu'il n'existe pas - Graalღ Lun 17 Juil - 19:54


 

 
 


« La plus belle des ruses du diable, c'est de nous persuader qu'il n'existe pas.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



L’atmosphère était presque plus chaleureuse à l’étage avec Victoria que maintenant qu’elle se trouvait dans la salle à manger en compagnie de son mari. Elle sentait son regard posé fixement sur elle, elle sentait qu’il ne la quittait pas des yeux. Et, justement, cela la poussait à fuir obstinément toute possibilité de croiser son regard. Elle était entièrement focalisée sur Haylee, échappant délibérément à tout contact visuel avec William. Elle n’avait aucune envie de le regarder, et encore moins de lui parler. Mais, malheureusement pour elle, il lui était plus difficile de l’ignorer en présence de leur fille. Haylee grandissait à vue d’œil, autant physiquement que mentalement. Et, de plus en plus, elle remarquait des détails qu’elle n’aurait pas relevés auparavant. Alors que la jeune femme s’occupait de l’installer correctement sur son siège, celle-ci poussait déjà son père à se rapprocher. Bien qu’elle sentait toujours qu’il l’observait, Grace n’eut aucune réaction, se contentant de servir l’assiette de la petite fille sans dire un mot. Mais son attitude ne manqua pas au regard avisé de cette dernière qui lui demanda directement des explications avec ce ton rempli d’incompréhension qui la rendait plus adorable encore que d’habitude. Il fallait dire que, d’ordinaire, elle était tellement accrochée à son mari que Haylee ne devait pas comprendre cette soudaine distance. Elle sentit son cœur se serrer légèrement dans sa poitrine face à cette question à laquelle elle ne savait pas quelle réponse donner. Elle culpabilisait presque, pas pour Will mais pour sa fille. Elle n’aimait pas qu’elle les voit ainsi. Ce fut son époux qui lui répondit, à peu près de la même façon qu’elle l’avait fait plus tôt dans la salle de bains. Sans ajouter un mot, Grace s’assit à ses côtés alors qu’elle débutait son repas. Guère troublée, la petite fille reprit la parole pour lui affirmer que son père était nul à cache-cache. Un constat qui déclencha un sourire en coin de la jolie blonde. Haylee avait tendance à l’embêter à chaque fois qu’elle le pouvait, surement parce qu’il rentrait immédiatement dans son jeu. Ce fut d’ailleurs ce qu’il fit en rétorquant qu’il avait pu la trouver plusieurs fois. Le rire de leur fille vint illuminer la pièce, rendant l’ambiance beaucoup plus légère soudainement. Elle avait ce pouvoir incroyable, peut-être celui qu’avaient tous les autres enfants. Elle savait rendre une conversation beaucoup plus agréable en un instant seulement. Prenant part à la discussion, Grace finit par lui demander elle-même. – Ah, et où est-ce que tu étais ? Croisant le regard si craquant de sa fille, elle sourit plus franchement en remarquant cet air si innocent sur le visage. Elle n’avait pas besoin de réponse pour comprendre quelle était sa cachette. Haylee avait cette fâcheuse habitude de se réfugier dans son dressing à chaque fois qu’elle le pouvait. Il n’était pas rare qu’elle s’y rende simplement pour contempler ses tenues. Au début, parce qu’elle ne laissait pas qui que ce soit y entrer, la créatrice tentait de l’en empêcher mais elle avait vite compris que c’était peine perdue. Tournant enfin les yeux vers William alors qu’il osait s’adresser à elle pour la première fois, elle le regarda un instant avant de reporter son attention sur leur fille. – Je vois… Pourtant, tu sais que tu n’es pas censée aller là-bas ? En guise de réponse, elle obtint un sourire attendrissant de la principale intéressée qui lui répondit. – Veux comme maman. Cette fois, elle réussit à la faire rire. Regardant tour à tour Haylee et William, la jeune femme retrouvait un air plus léger. – Ça, il faut le dire à papa. Elle avait déjà proposé de créer un dressing pour sa fille… Elle était passée pour une folle… Au final, Haylee semblait l’être tout autant. – D’accord papa ? Comme ça, zolie comme maman… Souriant amusée, elle lui caressa le bras avec douceur. – Mange encore un peu ma puce. Si elle n’avait aucun mal à dormir, elle rechignait parfois autant qu’elle à terminer son assiette. Ce soir, d’ailleurs, Grace n’avait pas vraiment faim. Mais elle releva les yeux vers son mari, et pour la première fois, elle s’adressa directement à lui. – Tu as faim ?



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La plus belle des ruses du diable, c'est de nous persuader qu'il n'existe pas - Graalღ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-