AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 i guess right now you've got the last laugh (whiteleys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❝ In a lust for life
keeps us alive ❞
avatar

en savoir plus sur moi
∞ posts : 174
∞ arrivé(e) le : 18/06/2017
∞ avatar : Lily Collins ღ

MessageSujet: i guess right now you've got the last laugh (whiteleys) Dim 9 Juil - 17:42

i guess right now you've got the last laugh

Whiteleys

But since my friends are here, I just came to kick it but really I would rather be at home all by myself not in this room with people who don't even care about my well-being. I don't dance, don't ask, I don't need a boyfriend so you can, go back, please enjoy your party, I'll be here (Alessia Cara)

7 juillet 2017.
Ce n'était pas chez elle. Dans son minuscule studio, Lennon n'aurait jamais pu se permettre d'inviter plus de deux personnes à la fois. Et encore, ils se seraient marchés dessus, entre ses quelques meubles rudimentaires qui occupaient pourtant la plus grande partie de l'espace et son bazar. De toute façon, si c'était elle qui avait eu l'idée d'organiser cette soirée, peut-être qu'il y aurait eu beaucoup moins de monde. Elle n'avait pas autant d'amis. Mais ça lui était parfaitement égal, que tous les gens qui étaient là sachent à peine son prénom, parce qu'ils chantaient quand même joyeux anniversaire pour elle. Et c'était le jour où commençait un nouveau tour de roue, une nouvelle année de sa vie, et elle était euphorique depuis son réveil de toute manière.
Elle avait une amie, née trois jours avant elle, qui avait un vrai appartement à elle, un peu d'argent, du temps et surtout possédait l'art d'organiser la soirée idéale. Telle qu'une soirée, et d'autant plus une aussi importante, se devait être. Avec toutes ces qualités, son amie était généreuse. Elle lui avait proposé qu'elles fassent soirée d'anniversaire commune. Ainsi, tout était parfait, et Lennon avait passé les premières heures à se répéter : tout est génial. C'est absolument génial, c'est ainsi que je voulais passer la première nuit de mes vingt-trois ans. Elle se sentait heureuse comme elle ne l'avait pas été depuis longtemps.

Bien sûr, elle avait eu le droit d'inviter qui elle voulait, puisque son amie en avait fait de même de son côté. Et elle avait proposé à son frère de venir, parce qu'elle avait envie qu'il partage son bonheur avec elle. Qu'il soit là pour son anniversaire, comme lorsqu'elle était petite.
Elle n'avait pas réfléchi qu'au fait, c'était une bêtise de sa part.
Elle l'avait à peine vu arrivé, elle lui avait dit bonsoir, à quel point elle était contente qu'il soit venu. Juste avant que quelqu'un ne la tire par le bras pour l'emmener voir quelqu'un d'autre, parler, boire un verre. Elle s'était laissée avoir par la foule, par les heures, par la joie brillante et toute bête. Elle avait presque oublié Drake.
Jusqu'à ce qu'elle ne se retrouve seule pour quelques minutes, et qu'elle ne remarque que son verre était vide et qu'elle en voudrait un autre. Alors elle avait traversé le salon bondé pour parvenir à la cuisine, elle vide - enfin, presque. Son frère était là.
« Oh, Drake ! Ça va ? »
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3306
∞ arrivé(e) le : 20/08/2016
∞ avatar : Richard Madden. ♡

MessageSujet: Re: i guess right now you've got the last laugh (whiteleys) Dim 9 Juil - 18:42

Lennon & Drake
i guess right now you've got the last laugh


Il a l’habitude d’être seul.
Et il ne déteste pas ça.
Seulement, cette solitude est loin d’être habituelle. Seul, dans un appartement pourtant bondé. Bondé, bondé, et pourtant il est seul. Il ne connaît personne, personne ne le connaît. Il n’y a que Lennon, à qui il a dû parler pendant quatre secondes top chrono, avant qu’elle ne s’éclipse vers ses amis. Lennon a vingt-trois ans, aujourd’hui. Et quand elle l’a invité, il s’est dit que c’est un jour important, et qu’il n’a pas le droit d’hésiter. Mais maintenant qu’il est là, seul, dans la cuisine pour éviter d’être bousculé, il se demande sérieusement pourquoi.
Pourquoi est-il là, pourquoi a-t-il accepté ? Il aurait mieux fait de lui proposer de se voir à un autre moment, le lendemain, peut-être ? Il ne sait même pas ce qu’elle y aurait répondu ; et cette perspective l’effraie. Bon sang, il n’est même plus capable de prévoir les réactions de sa sœur.

Il a l’habitude d’être seul.
Mais cette solitude est étrangement pesante, ce soir. Pesante lorsqu’il se demande si Lennon s’en apercevrait, s’il s’éclipsait discrètement. Il en doute sérieusement.
Et elle entre soudainement dans la cuisine, a cet air détestablement étonné lorsqu’elle le voit. Oui, il est là, oui, il est venu, pour elle, mais elle n’en a visiblement rien à faire, puisqu’elle avait oublié jusqu’à son existence. Il sourit, mais ce sourire est amer. « Bien. Très bien. Et toi ? » Il hésite à lui demander si elle s’amuse bien ; mais se ravise, jugeant cette répartie inutile. C’est son anniversaire, évidemment qu’elle s’amuse. Elle se ressert un verre, il en profite pour remplir le sien aussi.
Sinon, pourquoi serait-elle venue dans la cuisine ? La fête est au salon, pas ici. Oui, au salon, le plus loin possible de lui.

Il la regarde quelques secondes, boit une gorgée de son verre. Il se demande si elle hésite à repartir immédiatement, du côté des gens qui s’amusent, et qu’elle hésite juste par politesse. À moins qu’elle n’ait envie de se resservir un verre directement celui-ci fini. Il la jauge une nouvelle fois du regard, le sourire est parti cette fois. « Prends la bouteille, ce sera plus simple. » Il n’aurait jamais cru pouvoir être aussi direct avec elle.

© élissan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ In a lust for life
keeps us alive ❞
avatar

en savoir plus sur moi
∞ posts : 174
∞ arrivé(e) le : 18/06/2017
∞ avatar : Lily Collins ღ

MessageSujet: Re: i guess right now you've got the last laugh (whiteleys) Ven 14 Juil - 20:34

i guess right now you've got the last laugh

Whiteleys

But since my friends are here, I just came to kick it but really I would rather be at home all by myself not in this room with people who don't even care about my well-being. I don't dance, don't ask, I don't need a boyfriend so you can, go back, please enjoy your party, I'll be here (Alessia Cara)

Ce n’était pas qu’elle avait oublié la présence de son frère. Ça lui avait fait plaisir de voir son visage se découvrir derrière la porte, quand elle avait répondu à un des innombrables coups de sonnette. Très plaisir. Il était venu là, dans un endroit qu’il ne connaissait pas grouillant de gens qui n’étaient pour lui que de parfaits inconnus – pour elle aussi, sauf que c’était sa fête – à sa demande. Pour être auprès de sa petite soirée le soir de ses vingt-trois ans.
Elle s’était exclamée, excitée comme elle l’était. Elle l’avait embrassé, une bise sur chaque joue, l’avait remercié d’être là en hôtesse parfaite et elle l’avait entendu dire : joyeux anniversaire. Oh, m… quelqu’un l’avait tiré par la manche. La manche de sa robe toute neuve achetée le matin même sur les conseils de Stella. Elle avait plaqué sa main dessus, par réflexe, écouté ce qu’on lui disait et avait suivi cette personne-là qui avait quelque chose à lui montrer. Ensuite… ensuite, elle avait cru que dix minutes seulement s’étaient écoulées. Elle s’était laissée emportée par l’assistance et l’ambiance de la fête. Le temps passait très vite. Elle avait prévu, réellement, de passer du temps avec Drake, mais ce traître tourbillon l’avait totalement emportée.

Alors il était là, dans la cuisine mal éclairée – personne n’y passait que lorsqu’on manquait à boire au salon – tout seul avec son verre à la main. Il s’ennuyait et par-dessus le marché, il faisait la tête. C’était bien visible. Cet air-là, Lennon le lui connaissait depuis qu’elle était toute petite et elle avait toujours trouvé qu’il le rendait particulièrement mignon. Les gens avaient tendance à faire des moues adorables, lorsqu’ils boudaient. Il y avait de cela, et il y avait aussi du fait qu’elle avait tout de même pas mal bu. Elle ne prit pas mal le conseil ironique qu’il lui donna d’emporter carrément la bouteille après qu’elle ait vidé d’un trait le verre qu’elle venait juste de se servir. Elle se planta en face de lui pour lui répondre.
« Comment est-ce que cela se fait que tu sois ici tout seul ? »
Elle ne comprenait pas très bien qu’à une fête, on ne puisse pas adresser la parole à n’importe qui, ou à la limite se caler dans un coin près du buffet et observer les autres. C’était ce qu’elle-même faisait la plupart du temps.
Peu importait la réponse qu’il lui fit, ça ne lui suffisait pas. Elle était gaie et voulait que tous le soient tout autour.
« Drake. Tu boudes ? »
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3306
∞ arrivé(e) le : 20/08/2016
∞ avatar : Richard Madden. ♡

MessageSujet: Re: i guess right now you've got the last laugh (whiteleys) Sam 12 Aoû - 12:17

Lennon & Drake
i guess right now you've got the last laugh


Et c'est alors que Lennon entre dans la cuisine, première personne que tu entrevois depuis une demie heure. Bien entendu, elle est venue dans le seul but de remplir son verre — ils doivent être à sec, au salon. Tu regardes le liquide dégringoler dans son gobelet, avec un ploc ploc répétitif. Quand va-t-elle s'apercevoir que tu es là ? Oh, elle tourne la tête vers toi, prend une mine étonnée. Oui, tu es bien là, tu existes tout autant qu'hier. Sa première question t'échauffe déjà les oreilles. Ce que tu fais là ? Eh bien... « Ici où là-bas, c'est la même chose. Sauf qu'il n'y a personne ici. » Personne, sauf toi. Et maintenant Lennon — mais sûrement pas pour longtemps.
Son verre est déjà vide. C'est avec une pointe d'ironie que tu lui proposes d'embarquer la bouteille, même si c'est une invitation sérieuse. Tu seras quitte de voir ses grands yeux surpris comme ça.
Elle remarque bien vite ton air renfrogné, et te demandes si tu ne bouderais pas. Bouder ? Absolument pas. « Quelle question. Bien sûr que non, je ne boude pas. » Tu trouveras sûrement un synonyme du verbe bouder pour contrer cette affirmation. Et c'est au moment où tu te dis que tu n'as pas le droit de faire la tête pour son anniversaire que de nouveaux mots amers franchissent le seuil de tes lèvres. « Mais tu ferais bien mieux de retourner auprès des personnes de bonne humeur. Je m'en voudrais d'avoir gâché ta soirée. » Un petit sourire las, loin d'être aussi joyeux que celui qu'arbore Lennon. Oh, et puis pourquoi devrais-tu faire semblant ? Par politesse ? Ta petite soeur ne s'encombre pas des politesses dans ce genre de situation, comme dans n'importe quelle autre, tu en es sûr. Mais voilà, tu ne lui ressembles pas vraiment sur ce point là, comme sur trop d'autres, aussi préfères-tu te taire. Qu'est ce que tu lui diras de toute façon ?
Oui, tu es un peu vexé. Oui, tu aurais préféré qu'elle ne te laisse pas tout seul au beau milieu de cette marée humaine, avec pour vagues des personnes dont le visage t'est parfaitement inconnu.
Mais voilà. Le silence parle pour toi.
Et ta voix, quelques fois. « Retournes-y. Je ne te retiens pas. »

© élissan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ In a lust for life
keeps us alive ❞
avatar

en savoir plus sur moi
∞ posts : 174
∞ arrivé(e) le : 18/06/2017
∞ avatar : Lily Collins ღ

MessageSujet: Re: i guess right now you've got the last laugh (whiteleys) Sam 12 Aoû - 13:13



i guess right now you've got the last laugh

Whiteleys

But since my friends are here, I just came to kick it but really I would rather be at home all by myself not in this room with people who don't even care about my well-being. I don't dance, don't ask, I don't need a boyfriend so you can, go back, please enjoy your party, I'll be here (Alessia Cara)

Oh non, non vraiment. C'était sa soirée d'anniversaire, elle était d'une humeur absolument phénoménale, tout le monde était gai autour et lui, lui... son frère était là, tout seul dans cette cuisine sombre à faire la tête. Il aurait pu au moins allumer la lumière. Franchement, rester dans le noir... elle avait appuyé sur l'interrupteur en entrant dans la pièce, faisant jaillir l'électricité du bout de ses doigts magiques, faisant jaillir la joie aux bords de son grand sourire. Lèvres écartées, bien relevées, Lennon ne le quittait pas. Il était la plus belle parure qu'elle aurait pu porter.
Elle avait un peu bu et du coup, ça renforçait encore son sentiment de flotter un peu et d'être invincible. Eh quoi, vingt-trois bougies ! Vingt-trois petites flammes dansantes qu'elle se devrait d'éteindre sur le gâteau tout à l'heure. C'était la vie, la vie entière et même qui se brûlait en elle. Quoi que Drake eut pu dire, elle ne se serait pas vexée. Elle n'aurait pas décoché l'une de ses flèches venimeuses - son arc était au vestiaire pour ce soir. Et s'il avait fait mine de partir, elle l'aurait attrapé par la manche et refusé de le lâcher. Elle voulait qu'il reste. Elle voulait qu'il soit là, même si elle l'avait quelque peu négligé jusqu'à présent.
L'euphorie et l'alcool additionnés provoquaient chez elle un effet bizarre. Elle le trouvait adorable, son frère, avec sa moue et ses protestations mal jouées, même pas convaincues. Alors elle approcha sa main de son visage, pouce et index écartés et obligea ses lèvres à lui à s'écarter pour lui former un sourire forcé. Il retomba aussitôt qu'elle le lâcha bien évidemment, et elle lui tapota un peu l'épaule gauche.
« T'as pas le droit de faire la tête. C'est mon anniversaire. »

Il s'entêtait à lui conseiller de quitter la pièce ; peut-être croyait-il qu'elle préférait l'ambiance échauffée du salon - et peut-être que c'était vrai dans le fond. Si elle était partie, la fête à côté aurait été de nouveau capable de lui faire oublier Drake si pathétique dans la cuisine. Elle aurait dansé, bu, ri, soufflé ses bougies sans lui accorder ne serait-ce qu'une pensée, jusqu'à ce que tous les invités ne vident les lieux. Oh mince, Drake c'est vrai, je ne l'ai pas trop vu. Je lui enverrai un message demain. Il n'avait pas l'air d'avoir envie de s'amuser de toute manière.

Ou bien, peut-être aussi qu'il voulait qu'elle s'en aille pour rester seul. Peut-être qu'il ne boudait pas et était juste soucieux.
« Tu as des soucis ? »

Elle s'assit sur le plan de travail, près de l'évier, et le regarda d'un air de dire : raconte-moi tout, son verre désormais vide toujours en main.
Ici ou au salon, ça lui était un peu égal. Tout ce qu'elle voulait c'était de la joie, de la joie, le reflet dans le monde de ce qu'elle avait en elle.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3306
∞ arrivé(e) le : 20/08/2016
∞ avatar : Richard Madden. ♡

MessageSujet: Re: i guess right now you've got the last laugh (whiteleys) Sam 12 Aoû - 13:16

Lennon & Drake
i guess right now you've got the last laugh


Tu ne t'étais pas attendu à revoir Lennon de la soirée.
Son charmant "merci" avait été la seule chose que tu aies entendu avoir qu'elle ne s'évapore Dieu sait où au beau milieu de tous ces inconnus. Inconnus qui ne faisaient que boire, manger, chanter et danser, inlassablement, dans un ordre plus ou moins aléatoire. Tandis que certains stagnaient plus du côté du buffet, d'autres se déhanchaient comme jamais, oubliant pendant plusieurs secondes leur gobelet. Et c'était tout.
Tu n'as pas souvenir de pire soirée que celle-ci.
Et pourtant, c'est l'anniversaire de ta petite soeur, qui gagne ses vingt-trois ans sur cette triste Terre. Vous auriez tout aussi bien pu vous retrouver demain, seul à seule, et non pas entourés de tous ces braillards insupportables. Tu te demande si Lennon en connaît seulement la moitié.
Tu la vois s'approcher doucement pour, de ses pouce et index, obliger tes lèvres à esquisser un sourire. Cela doit être loin d'être concluant, puisqu'elle s'écarte bientôt, et ta bouche reprend sa moue initiale.
« C'est gentil de me le rappeler, j'allais oublier ce détail. » N'est-ce pas toi qui est entré dans l'appartement, ton cadeau sous le bras, avec un : joyeux anniversaire, Lennie ? Mais ce Drake-là ne savait pas encore qu'il allait finir la soirée tout seul dans la cuisine, avec pour seule compagnie son gobelet désespérément vide.
La bouteille n'est pas très loin, remarque, mais il faudrait te lever pour l'atteindre, et tu n'as plus la foi. Tu t'étais dit que quelqu'un finirait bien par passer et aurait l'obligeance de le remplir "au passage". Mais maintenant que ce quelqu'un est là, et que ce quelqu'un est Lennon, tu n'as plus soif. Pas faim non plus, et encore moins envie de discuter. À la réflexion, tu ferais tout aussi bien de partir tout de suite, tu n'aurais manqué à personne, de toute évidence.
Mais Lennon reprend la parole, et s'installe même plus confortablement pour discuter. Oh non, tu n'en as aucune envie... Mais elle parle bientôt, pour te demander si tu as des soucis. « Non. » Fermé à la discussion, oui, un peu. Mais à la différence de Lennon, tu n'as pas assez bu pour sourire, et encore moins pour te soucier de paraître gai et heureux. À la différence de Lennon, ce n'est pas ton anniversaire, ce soir, alors tu peux bien plisser ta bouche et garder cet air boudeur quelques heures de plus. Qui pourrait t'en vouloir ? « Je ferais peut-être mieux d'y aller. » En vérité, tu attends ce moment depuis ton arrivée.

© élissan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ In a lust for life
keeps us alive ❞
avatar

en savoir plus sur moi
∞ posts : 174
∞ arrivé(e) le : 18/06/2017
∞ avatar : Lily Collins ღ

MessageSujet: Re: i guess right now you've got the last laugh (whiteleys) Sam 12 Aoû - 13:18

i guess right now you've got the last laugh

Whiteleys

But since my friends are here, I just came to kick it but really I would rather be at home all by myself not in this room with people who don't even care about my well-being. I don't dance, don't ask, I don't need a boyfriend so you can, go back, please enjoy your party, I'll be here (Alessia Cara)


Quand il donnait dans le sarcasme tout en faisant la moue, Drake, il était à craquer. Du moins, c'était ce que pensait Lennon tout en l'écoutant de son ton neutre appliquer le mot "détail" à l'événement que constituait son anniversaire. Elle l'observait, l'air un peu idiotement heureux avec son beau sourire découvrant toutes ses dents du haut - fatigue, bonheur et aucune retenue sur l'alcool. Sacré mélange dans son sang compliqué.
Ensuite, elle se mit à s'interroger un peu plus sérieusement sur les raisons qui pouvaient le pousser à bouder de façon aussi outrageuse le soir de ses vingt-trois ans. Elle était prête à prendre le temps de l'écouter et de discuter avec lui. Elle se cala sur le plan de travail avec son verre vide à la main après lui avoir demandé s'il avait des soucis, mais son frère était beaucoup moins enclin à discuter ce soir.
Oh, Lennon. Tu croyais qu'il allait cracher le morceau comme ça ? Tu ne vois donc pas, tu ne vois pas ce qui crève les yeux ?

Voilà qu'il prétendait qu'il voulait s'en aller. Il se sentait de trop, dans cette cuisine jusqu'ici vide, dans cette soirée où la jeunesse tempêtait trop. Sa sœur tourbillonnait, sa sœur était emportée et sa sœur l'avait oublié. Alors, oui, peut-être qu'il valait mieux pour lui qu'il parte. Le lendemain, elle l'appellerait pour le remercier d'être passé et pour son cadeau, et peut-être qu'ils s'arrangeraient pour se trouver un autre moment à passer ensemble. Comme cela aurait dû être en fait, pour être idéal. Comme cela aurait dû être.
Mais Lennon n'était pas raisonnable. Et elle ne l'entendait pas de cette oreille.
Elle se glissa souplement à terre et tout aussi rapidement, attrapa le bras de Drake pour le retenir.
« Oh non, ne pars pas déjà ! »

Son regard d'ambre croisa le sien, si clair, si pur. De l'eau, un pan de ciel, une pierre précieuse. Ses yeux si magnifiques. Et alors, elle eut un éclair de lucidité, totalement dégrisée.
« Je n'aurais pas dû t'inviter, c'est ça ? »

Bravo, franchement, bravo. Après dix minutes passées à rire tandis qu'il ne se déridait pas, tu viens de comprendre que ton frère n'a pas sa place parmi de jeunes vingtenaires bohêmes et bourrés. Mieux vaut tard que jamais Lenn, et maintenant ?
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3306
∞ arrivé(e) le : 20/08/2016
∞ avatar : Richard Madden. ♡

MessageSujet: Re: i guess right now you've got the last laugh (whiteleys) Hier à 18:32

Lennon & Drake
i guess right now you've got the last laugh


Tu as l'impression d'être dans cette cuisine depuis toujours. Combien de minutes, depuis le début de la soirée ? Vingt ? Soixante-dix ? Ou plus ? Tu serais bien en peine de le dire, puisque tout s'écoule effroyablement lentement, ici.
C'est comme si, une fois la porte passée, on pénètre dans une toute autre dimension, où le temps s'écoule à une vitesse ralentie. Voilà, une seconde équivaut à deux heures, ici. Mais alors, quand est-ce que nous serons demain ? Demain, le huit, ce ne sera plus l'anniversaire de Lennon. Tu pourras partir sans aucun regret, sans risque qu'elle ne te sorte l'excuse la plus prévisible du monde, celle qu'elle vient justement de prononcer. Minuit est bien passé, non ?

Apparemment, ça n'a pas d'importance. « On peut tout aussi bien aller manger ensemble demain... Je t'emmènerai au resto dont je t'ai parlé... » ... En regardant les horaires d'ouverture, cette fois-ci. « Lennon... Je ne suis pas... » Pas quoi ? Pas à l'aise ? Pas à ta place ? Merci, elle a déjà dû l'avoir remarqué. « Je ne suis pas sûr d'être vraiment... » Allez, lâche-le, c'est pathétique ces hésitations. « ... vraiment à ma place, là... T'as invité des amis, c'est normal, mais moi, je... » ... tu n'as rien à faire ici, oui, c'est clairement ça. Mais elle s'entête et s'obstine, comme si le peu qu'elle avait bu pouvait l'aveugler à ce point. Est-elle si pompette que ça ? « ... Je vais partir, je crois. » Voilà, et c'est bien mieux ainsi.

Quelques secondes, durant lesquelles elle plonge dans ton regard. Qu'est-ce qu'elle espère y trouver ? De la lassitude ? De l'ennui ? Du regret ? Quoi qu'il en soit, elle va être servie. Et ses yeux ont un brusque éclair de génie. « Non, ce n'est pas ça... C'est juste que... je pense qu'on aurait... Enfin... oui. » Voilà un magnifique baragouinage incompréhensible, qui n'aura pas été plus utile que tes paroles précédentes. File, sors de cette pièce qui t'étouffe, va respirer un peu d'air frais. Lennon ne peut pas t'en vouloir, tout de même.
Mais quelque chose te retient. « Ce soir, c'était une mauvaise idée, mais demain, tu voudrais ? » Le restaurant, quelque chose de posé, juste tous les deux. Tous les deux, pour, encore une fois, essayer de recoller quelques morceaux.
Mais pas trop à la fois.

© élissan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

i guess right now you've got the last laugh (whiteleys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: new town. :: habitations.-