AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 [Drose] Ce n'était pas qu'un jeu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 9590
▵ arrivé(e) le : 13/07/2015
▵ avatar : Leighton Meester ღ

MessageSujet: Re: [Drose] Ce n'était pas qu'un jeu Ven 4 Aoû - 21:54

Ce n’était pas qu’un jeu

Drake & Rose

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Il a dit "du tout" comme s'il cherchait à chasser les mouches, à faire vibrer l'air avec ces mots, à s'éloigner très vite de ce sujet. Et dans la nuit, je ne peux pas sonder ses yeux, pas lire l'expression de ses prunelles qui ne sont que deux points brillants pareils aux dizaines suspendus dans le ciel, qui nous regardent. Il m'est impossible de deviner ce qu'il est en train de penser, dans le fond. Je ne sais pas ce qu'il croit qu'il m'a réellement pris dans le couloir et je ne lui demanderai pas de me l'expliquer plus loin.
Alors, ce silence formera notre tout, ce silence sera tout, l'espace blanc où les imaginations s'échauffent et où la gêne se crée.

Maladroitement, je lui brode une histoire pour m'excuser et expliquer ma conduite. Je déteste ce genre de bêtise. C'est affreusement malsain. Lui aussi, non ? Parfait, nous sommes d'accord sur cette question. Brrr, un vent léger souffle et son passage me secoue d'un frisson, ce que c'est bon, pourtant, d'être dehors à l'air libre. Ce que c'est bon. Si je clos mes paupières et inspire très fort l'air de la nuit, je pourrais croire être simplement partie me promener, et que rien de ce qui s'est passé n'a été réel.
Juste un cauchemar. Tout simplement. Une illusion. Et c'est vrai, non ?
Dans la pénombre de mes yeux fermés s'inscrit l'image de mon double terrible.

Et à présent, il dit que je n'ai pas à être désolée. Il regarde ou ses pieds ou le ciel, il me semble, tantôt les uns et tantôt l'autre. Mes iris à moi se dardent rien qu'une seconde sur lui avant de retourner se poser sur la marge grise du trottoir. On s'arrête devant un passage piéton car le feu est rouge. Il n'y a personne mais ça n'est pas grave, nous attendons tout de même, braves citoyens et honnêtes gens se nous sommes seuls dans la nuit d'hiver.
« Pourtant si. »
En plissant des yeux, mes pauvres yeux bien fatigués, les choses les plus lointaines se font floues. Le feu est une tache brillante de sang flottant dans l'air.
« En fait, Drake... je suis désolée pour ce soir, mais pour avant aussi. Je n'ai pas été sympa avec toi depuis le début, alors qu'on ne se connaît pratiquement pas. »
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 4545
▵ arrivé(e) le : 20/08/2016
▵ avatar : Richard Madden. ♡

MessageSujet: Re: [Drose] Ce n'était pas qu'un jeu Sam 12 Aoû - 12:06

Rose & Drake
ce n'était pas qu'un jeu


Il n'y a que dans le noir que l'on peut perdre de vue quelqu'un. D'une seconde à l'autre, hop, il a disparu. Fouiller les ténèbres, c'est tout ce qu'il te reste à faire, plisser des yeux pour les habituer à tout ce noir. Quelques fois, tu auras le vertige, mais ce n'est pas très grave. Regarde en haut, jamais en bas, et tu ne tomberas pas.
Dès lors, tu peux continuer à chercher dans la pénombre celui que tu as perdu. Cherche, tu ne distingueras jamais d'ombre. Tout est de la même couleur, et cette nuit teinte de velours.
Oh, tu peux essayer de fixer le ciel, pour te faire aider des étoiles. Elles resteront muettes, suspendues sur leur toile d'encre, piquetée de cristal. La lune, alors ? Elle n'est qu'une simple sphère ivoire, qui s'endort lorsque le soleil se réveille.
Mais se lèvera-t-il jamais ?
Tu as perdu Rose, ce soir.
Elle est tombée, tu n'as pas su garder sa hauteur. Alors tu as essayé de tomber avec elle, de plonger au plus profond des abysses de sa douleur. Mais rien à faire, les portes te sont restées fermées, tandis que tu savais la jeune femme de l'autre côté. Tu aurais voulu l'aider, mais tu sais très bien que tu n'as fait que l'empêtrer davantage ; elle est beaucoup trop loin, désormais.
Des excuses, elle te lance des excuses hasardeuses qui ne font que vous mettre mal à l'aise tous les deux. Certes, elle n'a pas toujours été des plus aimables avec toi, mais pourquoi ressasser ça maintenant ? Vous avez eu votre dose d'émotions pour ce soir, tu en es sûr. « Je... À ce que j'ai compris, je ne t'ai pas toujours donné l'occasion d'être sympa avec moi. » Tu bredouilles comme si tu avais peur d'où les mots allaient te guider. Oh pourtant, tu n'iras pas bien loin, ne t'en fais pas.
Votre route se fait plus sombre encore, lorsque vous vous engagez dans les rues plus étroites. Tous ces immeubles qui vous bordent sont noirs, noir le ciel, noirs ses yeux. Mais Rose a les yeux bruns. Oh oui, d'un brun de cannelle, luisant d'ambre et de chocolat. Tu connais bien ses yeux. Longtemps, tu as cru qu'ils brilleraient de la même manière lorsqu'ils se poseraient sur toi. Cet air presque suffisant, qui ne lui ressemblait pas, un brin trop orgueilleux et dramatiquement méprisant. Mais ce soir.
Ce soir, il y avait autre chose, autre chose de plus fragile, comme la lumière vacillante d'une bougie. Cette douce flamme étincelante, qui reflétait tant de choses à la fois...
Elle s'excuse, pour ce regard-là. Elle s'excuse pour son attitude, pour ses mots, pour le timbre perché de sa voix. Elle s'excuse. « Enfin, si on... on pouvait repartir sur de bonnes bases... » Oh et des bases solides cette fois. Prenez votre temps, mais construisez-les bien.

© élissan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 9590
▵ arrivé(e) le : 13/07/2015
▵ avatar : Leighton Meester ღ

MessageSujet: Re: [Drose] Ce n'était pas qu'un jeu Sam 12 Aoû - 12:17

Ce n’était pas qu’un jeu

Drake & Rose

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Et le feu passe au vert. Du rouge au vert, du sang à ce vert qui n'a pas son pareil dans la nature. Du rouge au vert, comme ça, brusquement. Ce sont toujours les changements qui me posent des problèmes, car je ne les vois pas survenir. Avant, après, du rouge au vert. Et nous nous mettons en branle, en marche, pour franchir cet ultime passage piéton avant d'arriver à la maison.
Au même moment, Drake me répond. Il rebondit sur l'un de mes derniers mots, un mot creux et commun que je trouve soudainement idiot. Juste correcte aurait suffit. Me montrer juste correcte avec lui, ne pas m'aveugler avec mes premières impressions et être capable d'effacer l'ardoise. Comme j'aimerais que d'autres le fassent pour moi.
Mais non. Je l'ai comme à demi pris en grippe dès notre rencontre. Parce qu'il avait trop bu et que je n'aime pas ça, et que ça m'a fait vivre une fin de soirée désagréable, j'ai tendu les bras devant et tourné la tête, d'un air dégoûté, dédaigneux : non, pouah. Quelle petite snob. Quelle petite parfaite imbécile j'ai été.
Surtout qu'on peut inscrire tous ces crimes à mon compte. Tous sous mon nom, et plus encore, sur ma longue note. Ma très longue note d'erreurs commises.
« C'est du passé. »
J'affirme, comme si je passais un coup de balai sur le plancher d'un vieux grenier, et je vois mon pied droit se poser entre deux rayures blanches.
Les rayures blanches comme celles des zèbres que les enfants jouent à sauter. Ne pas marcher sur les lignes. Ne pas marcher entre les traits ; c'est un ravin, c'est une rivière.
Les rayures blanches s'écartent, grossissent, m'aspirent ; ce sont les barreaux d'une prison.

« On pourrait tout effacer jusqu'à demain matin. Repartir à zéro. »
Je propose, je prétends. Comme si c'était possible. Je ne me rappèlerai pas de ces deux soirs au bar et nous ne parlerons plus de l'ouragan. Et puis, j'ai choisi la limite de demain pour que cette séance de ouija et ma scène soient effacées aussi. On serait juste deux colocataires, ne se connaissant pas très bien soit, mais ayant une relation et des rapports on ne peut plus pacifiques. Tout ce qu'il y a de plus plat et ordinaire.
Mais je mens. Tu sais, tu sais que tout ce que tu voudrais occulter restera dans vos têtes, en arrière plan. À tout jamais ; car la mémoire est sans remède.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 4545
▵ arrivé(e) le : 20/08/2016
▵ avatar : Richard Madden. ♡

MessageSujet: Re: [Drose] Ce n'était pas qu'un jeu Sam 12 Aoû - 12:20

Rose & Drake
ce n'était pas qu'un jeu


Lorsque le feu passe au vert, vous vous remettez en marche, de petits pas lents et froids dans la nuit d'encre. Tu aurais pu prétendre être en pleine forme, mais tu te sens étonnement vidé, comme si le plateau de bois avait finalement réussi à aspirer ton énergie.
Quelle soirée horrible.
Il fait noir, le feu est vert, vos yeux sont gris. Gris, grisés par la foule de souvenirs que vous vous infligez.
Même si tu n'en as pas beaucoup de Rose, celle-ci te garnit la mémoire de nouvelles images, un peu ternes et fades. Elle n'a pas aimé te rencontrer, tu le sais bien.
Et pourtant, c'est comme si tout avait changé ce soir.
D'un coup, elle ne te regarde plus de la même manière, prend la parole la première, et prononce des mots que tu n'aurais jamais cru entendre sortir de sa bouche.
Elle a changé, comme ça, aussi vite qu'elle est tombée.
Ou bien est-ce toi ? Il ne t'a pas semblé être différent, ce soir. Mais dans le noir, il est toujours difficile de reconnaître les gens. Tu pourras scruter les reflets d'ambre qui dansent sur ses cheveux aussi longtemps que tu voudras, tu ne seras jamais sûr que ces éclats courent la chevelure de Rose. Et de si près, ses yeux pourraient être ceux de n'importe qui d'autre. Une femme quelconque, avait cette pointe de mélancolie amère et de douceur bien particulière. Rose, vraiment ?
La nuit danse d'argent et de poix, les immeubles se resserrent autour de vous. Bientôt votre rue. Bientôt votre appartement, bientôt la soirée redeviendra réelle. Bientôt tu pourras t'asseoir sur ton lit, regarder plusieurs secondes le plafond blanc et te dire que ce n'était pas si atroce que ça, après tout. Le temps guérit tout, c'est bien ce qu'on dit.
Rose propose de passer l'éponge, elle aussi. D'un simple revers de la main, tout oublier jusqu'à demain matin, et faire semblant de se redécouvrir. Faire semblant de voir son regard pour la première fois, faire semblant que tu ne sais pas quel son à sa voix.
Tu ne sais pas si tu en as envie. Que n'as-tu jamais fait ça !
Un claquement de doigts et tout a disparu, la page s'est tournée, impeccablement blanche, prête à être de nouveau souillée. Tu n'auras qu'à écrire à l'encre noire, cette fois, pour être sûr que tes mots restent bien accrochés sur la feuille. « Si tu veux. » Oh oui, repartez à zéro, tendez un nouveau fil, et restez debout dessus.
La clé tourne dans la serrure, la porte s'ouvre sans un grincement. Tout serait-il mort, en votre absence ?
Tu laisses Rose entrer pour refermer derrière vous, et te demandes si tu es censé ajouter quelque chose. Si vous êtes censés tout oublier pendant la nuit, autant en profiter, non ?
Seulement ta gorge reste sèche, ta tête vide de mots. La vérité, c'est que tu ne sais toujours pas comment t'y prendre, quand bien même quelque chose a changé ce soir.
Eh bien, tu continueras à patauger dans la vase, en attendant qu'elle veuille bien te repêcher.

© élissan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: [Drose] Ce n'était pas qu'un jeu

Revenir en haut Aller en bas

[Drose] Ce n'était pas qu'un jeu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-