AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer. - Graal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3583
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer. - Graal Mer 19 Juil - 16:15



~ GRAAL ~
"Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] - C'est un appartement très spacieux d'autant plus qu'il y à l'ascenseur donc il est très facile d'accès, vous avez une très belle vue sur le centre ville et en plus c'est assez calme même si il ce trouve en plein centre ville, vous disposez de deux chambre, un salon spacieux avec une petite cuisine ainsi qu'une salle de bain et des toilettes séparés. Je pense qu'il peux parfaitement convenir à une personne comme vous ... Faisant rapidement le tours des lieux, Victoria prenait le temps d'analyser chaque petits détails bien qu'elle ne semblait pas vraiment convaincu par ce qu'elle venait de voir. C'était le quatrième appartement qu'ils visitaient et William commençait vraiment à en avoir assez des petits caprices de sa mère. Elle avait insisté pour que Will et Grace soient là pour la conseiller sur le choix de son futur chez elle, et c'était pour cette raison qu'ils étaient tous les deux présents mais là il fallait avouer qu'elle en faisait un peu trop. Voilà quelques jours qu'elle est revenue dans leur vie et William en avait déjà assez de la voir mener tous le monde en bateau, si jusqu'à il n'avait rien dit c'était uniquement parce qu'il tentait de faire confiance à cette femme mais aussi d'être du côté de sa femme. Grace était venue en aide à Victoria, non pas par charité ou compassion mais plutot parce qu'elle avait tout simplement écouté son cœur et pour elle c'était hors de question de laisser une femme malade sans rien. Une chose que William avait eu du mal à accepter pourtant, il avait réussi à mettre sa rancœur de côté pour tenter d'aider sa mère. Surement la pire erreur de sa vie, puisque depuis ce jour Victoria n'en faisait qu'à sa tête. Depuis son retour en ville, elle séjournait à l'hotel bien qu'elle avait tout fait pour rester chez eux, William avait tout de même réussi à la faire déménager à l'hotel, seulement une chambre c'était trop peu pour Madame alors avait décidé qu'il était temps qu'elle trouve ses marques. Voilà pourquoi les deux époux avaient passés la mâtiné à visiter des appartements soit trop petit, trop sombre, trop bruyant ou trop loin de la ville. A croire qu'elle le faisait exprès et même si jusque là il n'avait encore rien dit, William sentait peu à peu la colère monter en lui. - Muh ... je sais pas ... en plein centre ville ça risque d’être assez bruyant, c'est un quartier jeune ! Je ne tiens pas à avoir des voisins bruyant ou fêtards ! Croisant les bras contre son torse, William la fixait sans savoir si il devait lui tordre le cou ou la plaquer ici et la laisser ce débrouiller seule. Il avait réussi à lui décote un rendez vous avec un agent immobilier mais rien n'allait à madame. Ce tournant vers les deux époux qui ce trouvait juste derrière elle, elle reprit l'air de rien. - Qu'est ce que vous en pensez ? Grace ! Dit moi ! Tu trouve qu'il est jolie cet appartement ? Ah oui ! Petit détail non négligeable ! Depuis son retour en ville Victoria n'en n'avait que pour Grace ! Grace est gentille, Grace est belle, Grace est la parfaite belle fille ! Comme quoi c'était le monde à l'envers ! Il devrait s'en réjouir au contraire puisque c'est ce qu'il voulait et il l'avait toujours espéré pourtant William ce doutait que ce n'était qu'un simple petit jeu pour elle et qu'elle ne faisait que jouer un rôle avec Grace, un rôle qui ne lui plaisait vraiment pas. - C'est toi qui va y vivre ! C'est le quatrième appartement qu'on visite ! Il serait peut être temps de te décidé ! Posant les yeux sur son fils, elle reprit en regardant autour d'elle. - Je sais mais, j'ai envie d'avoir votre avis à tous les deux ! - Vous savez vous êtes à porté de tous ici ! L’hôpital ou les médecins ne sont pas très loin ... et en plus Ce tournant vers l'agent elle reprit. - Je t'arrête tous de suite ... Chéri ! J'ai plus besoin de boutique de luxe et d'une bonne manucure plutot qu'un hôpital ! Je ne suis pas encore sénile ! Dit elle dans un sourire avant de ce retourner vers Grace et William. - Alors ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6135
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer. - Graal Ven 21 Juil - 19:18


 

 
 


« Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Ecoutant distraitement une énième description récitée par l’agent immobilier qu’ils avaient engagé, Grace n’était en fait pas très attentive. Elle aurait beau entendre des dizaines d’éloges différentes, elle avait l’impression qu’il disait toujours la même chose. C’était le quatrième appartement qu’ils visitaient, et ils n’étaient guère plus avancés qu’au début de la matinée. Pourtant, elle tentait de prendre son mal en patience, notamment pour son mari. Son instinct lui disait qu’il risquait de perdre sa propre patience d’un instant à l’autre. Il fallait dire que, concernant sa mère, William avait bien du mal à se montrer compréhensif. Alors, naturellement, c’était à elle de le devenir. Un rôle auquel elle n’était pas habituée mais qu’elle supportait plutôt bien pour le moment. Mais plus les visites avançaient, moins elle avait l’espoir qu’elles aboutissent à un résultat.  Victoria était exigeante, bien trop exigeante. Il y avait toujours quelque chose qui n’allait pas. Et, plus que le discours élogieux de l’agent immobilier, Grace attendait surtout de savoir ce qui ne conviendrait à l’esprit critique de madame Victoria cette fois. La créatrice n’était pas surprise en vérité. C’était un aspect de sa belle-mère qu’elle connaissait particulièrement, étant donné qu’elle y avait elle-même eu droit durant toutes ces années. Ce qui était plus étonnant, c’était qu’au contraire, elle avait totalement changé de comportement avec elle. Pour la première fois de sa vie, elle se montrait chaleureuse avec Grace. Gentille, même. En fait, elle semblait réellement l’apprécier. La jolie blonde en était toujours quelque peu surprise et, à vrai dire, elle tentait de ne pas y accorder trop d’importance. Elle ne voulait pas s’habituer à cette Victoria parce qu’au fond, elle n’était toujours pas totalement sûre de sa sincérité. Et si elle hésitait encore, William était là pour lui rappeler à qui ils avaient affaire. Elle avait parfaitement conscience qu’il se méfiait encore énormément de sa mère. Pour lui qui voulait l’expédier directement à Londres, il était plus difficile encore de devoir supporter sa présence à Wellington. Il acceptait finalement le point de vue de Grace, et surtout la façon dont elle se comportait avec Victoria, mais il avait bien plus de difficulté à oublier ses ressentiments. Mais, sortant de ses pensées, la styliste entendit enfin l’avis de sa belle-mère qui… Etait négatif, une nouvelle fois. Si l’appartement précédent lui semblait trop loin du centre-ville, celui-ci était apparemment trop près puisqu’elle craignait qu’il ne soit trop bruyant. Tournant la tête vers son mari, Grace remarquait surtout qu’il était en train de fulminer. Il semblait prêt à la tuer sur place. Et lorsqu’elle finit par demander à la jeune femme elle-même son avis, c’en fut trop pour William. La belle n’eut même pas le temps de répondre quoi que ce soit qu’il prenait déjà la parole pour lui affirmer que c’était elle qui y vivrait. Et déjà, il manifestait son mécontentement. Sans dire un mot, Grace échangea un regard avec l’agent immobilier qui la contemplait avec compassion. C’était bien la première fois que c’était elle qui se trouvait au milieu de ce genre de situations. Mais, reportant son attention sur sa belle-mère, elle tenta de calmer le jeu en prenant la parole à son tour. – Je le trouve très bien personnellement. – Juste « très bien » ? Je n’ai pas envie de me contenter de ça… Vous avez vu ma maison à Londres ? Passant distraitement la main dans sa chevelure blonde, Grace ne savait pas réellement ce qu’elle pouvait répondre. Elle pouvait tout aussi bien aller vivre à Londres, si sa villa de rêve lui manquait tant que ça. – Essayez de visualiser ce que pourrait devenir cet endroit. C’est spacieux, vous pourrez parfaitement l’aménager à votre goût. Elle avait toute la bonne volonté du monde, mais elle n’avait pas encore le pouvoir de forcer Victoria à quoi que ce soit. – Je ne sais pas… Je ne me sens pas chez moi ici. – Peut-être que vous n’êtes pas habituée aux appartements… Vous préféreriez une villa ? Sa belle-mère garda le silence quelques secondes, comme plongée en pleine réflexion, avant d’acquiescer d’un signe de la tête. – Je crois que j’aimerais plus, oui ! C’est une excellente idée, Grace ! Il ne vous reste plus qu’à trouver quelque chose de plus convenable que… Ça. termina-t-elle en s’adressant cette fois-ci à l’agent immobilier qui commençait à désespérer. Et il n’était surement pas le seul. 



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3583
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer. - Graal Ven 21 Juil - 22:43



~ GRAAL ~
"Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] En temps normal, William était le genre d'homme à faire preuve d'une très grande patience, il pouvait même être d'un calme imperturbable et très à l'écoute. Seulement face à Victoria, il ne répondait plus de rien et généralement il perdait très vite patience. Ils avaient passés leur matinée à faire le tours de tous les appartements et encore une fois celui ci ce semblait pas convenir. C'était de trop et il commençait vraiment à en avoir assez. Il faisait pourtant beaucoup d’effort, il tentait de garder son calme en toute circonstances, il la supportait, il tentait de la comprendre et de lui donner ce dont elle avait envie, un chez elle ici à Wellington mais encore une fois ça ne semblait pas suffisant pour elle ! A croire que ce n'était jamais assez pour Madame Victoria. Il n'était pas dupe et William savait parfaitement que sa mère ne jouait pas franc jeu avec eux. Le pire c'est qu'elle était toujours proche de Grace ou plutot elle tentait de ce rapprocher d'elle, elle la complimentait souvent à croire qu'en quelques jours seulement elle était devenue celle qui comptait le plus dans sa vie, sa belle fille adorée ... le genre cliché dans tous les films de comédie romantique. Il devrait être content de voir qu'elle fait des efforts et d'un côté c'était un peu le cas seulement il n'y croyait pas ! Il ne voulait pas y croire parce que ce c'était trop beau pour être réel. Sans surprise, Victoria répondit que ce n'était pas ... assez bien ou plutot trop bruyant puisque c'était en plein centre ville et dans un quartier assez jeune, trop jeune pour elle. Ben tiens il aurait du s'y attendre ! Ce n'est jamais assez bien et cette fois c'est la goûte qui fait déborder le vase puisque William ne peu s'empêcher de lui répondre d'un air agacé. Elle leur faisait perdre leur temps ! Pourquoi est ce qu'elle avait besoin de leur avis alors qu'elle c'était déjà décidé ! Malgré elle, la pauvre Grace ce retrouvait encore au milieu d'eux et c'était elle qui faisait preuve d'un calme impressionnant malgré la tension palpable. Grace parvint tous de même à lui répondre mais même son avis ne semblait pas lui convenir ou alors elle ne le prenait pas du tout en compte. Elle ne savait que comparer les appartements à la villa qu'elle avait à Londres. Levant les yeux au ciel en soupirant ça me démangeait de lui répondre qu'elle n'avait qu'à y retourner mais posant plutot son regard sur sa femme, il détourna rapidement les yeux vers le sol en soupirant une nouvelle fois. "Reste calme, reste calme" Il n’arrêtait pas de ce répéter espérant que ça allait l'aider. Sa femme y mettait pourtant du sien pour l'aider à visualiser au mieux, ça pourrait faire un parfait petit chez elle, elle pourrait décorer à son gout et trouver sa place mais ... non ! - Tu n'as même pas essayé d'imaginer ce que ça pourrait donner ! Tenta t'il avec calme, de cette voix plate alors que Victoria faisait encore le tour des lieux pas vraiment décidée. - En plus ce n'est pas très loin de chez ton aide soignante ! Elle sera la rapidement si jamais il t'arrive un ... truc ou si tu as besoin ! Ce tournant vers son fils elle reprit rapidement. - Cette incapable ? Je ne veux plus d'elle ! Et voilà que c'est repartie ! Oui, comme ils ne pouvaient pas et surtout ne voulaient pas s'occuper d'elle, William avait du prendre quelqu'un pour s'en charger et prendre soin d'elle, seulement Victoria était bien trop exigeante et chiante pour ça. - On en à déjà parlé ! Tu as besoin de quelqu'un qui veille sur toi ! Nous on à pas que ça à faire et on ne reviendra pas dessus ! Mais voilà que Grace lui donne une nouvelle idée, une lubie qui ne lui avait pas encore traversé l'esprit jusqu'à ce que Grace en parle d'elle même. Un appartement ? Non une villa ! - Quoi ? Une villa ? Qu'est ce que tu ferais d'une villa alors que tu es toute seule ! C'est ridicule ! - Je fais encore ce que je veux William ! Et je veux une villa, je me sentirais plus à mon aise et mes affaires aussi ! J'ai besoin de mon espace, de quelque chose qui me ressemble ! - C'est ridicule ! Ce tournant vers l'agent, elle lui demandait déjà de lui proposer ce qu'il avait de mieux en villa dans un coin pas trop reculé de la ville. - C'est pas vrais ! Ce tournant vers sa femme, il en avait assez de toute cette histoire et surtout pourquoi lui avait elle donné cette idée ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6135
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer. - Graal Sam 22 Juil - 11:38


 

 
 


« Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Si, d’ordinaire, William faisait preuve d’une patience remarquable, il n’y arrivait absolument pas avec sa mère. Et c’était en toute logique, presque instinctivement, que sa femme prenait le relais. Ils avaient toujours su s’équilibrer tous les deux. Mais, en temps normal, c’était lui qui parvenait à contenir son calme, et elle qui perdait patience ou s’agaçait trop vite. Seulement, avec Victoria, il n’était pas le même. Et irrémédiablement, Grace se retrouvait dans cette position qu’elle n’appréciait pas vraiment, au beau milieu de ces tensions. Elle n’aimait pas du tout cette place parce qu’elle avait toujours la sensation d’être tiraillée entre les deux. Elle essayait de faire abstraction de son passé tumultueux avec Victoria pour tenter d’être le plus neutre possible. Seulement dès qu’elle parvenait à la comprendre un peu, elle avait presque le sentiment de trahir l’homme qu’elle aimait en soutenant celle qu’elle ne devait pas soutenir. Et elle détestait ça. Elle n’était pas la seule dans cette situation puisque l’agent immobilier qui leur faisait la visite de tous ces appartements en était exactement au même point qu’elle. Ils essayaient d’apaiser les tensions mais, entre William qui s’irritait dès que sa mère prenait la parole, et elle qui avait toujours des dizaines de reproches à faire dans chaque appartement dans lequel elle se trouvait… C’était plus que difficile. Et ça commençait à l’être de plus en plus parce que l’avocat montrait davantage son irritation au fil des minutes. Ils en venaient même à parler de l’aide-soignante de Victoria qui, visiblement, n’était pas du tout à son goût. C’était encore un autre problème, un problème dont la créatrice de mode n’avait pas du tout envie de se mêler. Encore moins devant un agent immobilier qui n’avait absolument rien demandé pour se retrouver au beau milieu de tensions familiales. Gardant le silence durant ce petit échange, Grace finit par reprendre la parole pour tenter de revenir sur le sujet du jour. Et, sans réfléchir, elle proposa finalement à sa belle-mère de vivre dans une villa plutôt que dans un appartement. La chose à ne pas dire, visiblement. William refusa d’emblée l’idée, ce qui poussa inévitablement Victoria à réagir. Laissant échapper un léger soupir, la jolie blonde en avait plus qu’assez. Elle se demandait ce qui lui avait pris d’accepter de venir avec eux… Mais elle le savait, au fond. Elle ne voulait pas les laisser tout seuls au risque qu’ils finissent par s’écharper. Sur le moment, elle comprenait tout de même sa belle-mère. Elle avait été habituée durant des années, voire des décennies étant donné son âge, à une villa spacieuse et luxueuse. Elle non plus, elle n’était pas sûre qu’elle aurait apprécié de se retrouver subitement dans un appartement, aussi joli soit-il. Elle se disait surtout qu’il fallait laisser à Victoria l’opportunité de choisir elle-même la maison dans laquelle elle voulait vivre. Mais William ne l’entendait pas ainsi puisqu’il ne se retenait pas pour affirmer que c’était ridicule. Il se tourna même vers elle pour croiser son regard et… Le sien était rempli d’incompréhension, et de reproches aussi. Approchant doucement de lui pendant que Victoria discutait avec l’agent immobilier, la belle reprit la parole à son attention. – Laisse-la choisir ce dont elle a envie. déclara-t-elle calmement. Elle tentait de se montrer douce mais elle commençait à croire qu’il refusait tout ce dont Victoria avait envie simplement parce que c’était d’elle qu’il s’agissait. Et elle n’était pas d’avis qu’ils doivent se conduire ainsi, sinon il était évident que tout cela ne fonctionnerait pas. – Si elle est mieux dans une villa, laisse-la avoir sa villa, ça ne change rien pour nous. Victoria, dont les oreilles n’étaient jamais bien loin, se tourna à cet instant vers le couple d’amoureux. – Exactement ! C’est moi qui vais y vivre, je te signale ! Si elle commençait à s’engager sur ce terrain, ils allaient réellement finir par se disputer. Jetant un coup d’œil vers l’agent immobilier, Grace espérait surtout qu’il intervienne à son tour. Parce qu’elle, elle n’avait plus d’idée pour les empêcher de s’entretuer. – Je… Pense qu’on peut vous trouver une maison un peu plus loin du centre-ville. Piètre tentative de sa part mais…. Il avait eu le mérite d’essayer. Seulement, rebondissant davantage sur l’attitude de William, sa mère reprit la parole en sa direction, son regard rivé sur lui. – J’ai vraiment l’impression que tu ne veux pas que je sois bien William ! Et c’était reparti.



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3583
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer. - Graal Sam 22 Juil - 13:27



~ GRAAL ~
"Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il n'y arrivait pas, quand c'était Victoria la personne en face de lui il ne parvenait pas à garder son calme et faire la part des choses, pourtant il avait essayé plus d'une fois et Grace avait jusque là réussi à le retenir mais sur ce coup on dirait vraiment qu'elle le fait exprès ! Il avait déjà fait l'effort de la laisser rester ici alors qu'il n'avait pas envie de la voir roder autour d'eux, voilà que maintenant elle joue la difficile sur son choix d'appartement. Certes elle avait les moyens de s'acheter un belle maison voir même une très belle villa seulement que ferait elle de toute cette place pour elle seule ? Enfin c'était plutot idiot comme résonnement ou alors c'était lui qui n'était pas assez ouvert d'esprit ? Enfin il avait du mal à comprendre pourquoi elle jouait autant les difficiles. Pour le moment, William était plutot calme, il ce contentait d'exprimer son mécontentement dans ses soupirs, les yeux qu'il lèvres au ciel et ce regard sur sérieux et froid. Mais ça c'était bien avant que Grace lui donne la bonne idée de ce diriger plutot vers une villa plutot qu'un petit appartement. Ça il ne le voyait pas du tout venir et pourtant à chaque fois que sa femme ce rangeait de son côté William avait l'impréssion qu'elle lui plantait à chaque fois un couteau dans le dos. Après tous ce que cette femme lui avait fait subir, toutes ces fois ou elle avait tenté de les séparer, briser leur couple, il avait encore du mal à croire que Grace puisse prendre son parti ! Il ne comprenait vraiment pas comment elle pouvait faire une chose pareil ! S'approchant de lui, la jeune femme tenta de lui faire comprendre qu'il devait la laisser choisir, c'était à elle de décider ou elle voulait vivre et que de toute façon pour eux ça n'allait rien changer dans leur vie ! Ce qui est vrais ! Personnellement, ça n'allait rien changer pour eux, Victoria allait juste vivre de son côté seulement avec elle ce n'était jamais assez, après la Villa elle était bien fichue de demander plus, comme vivre dans le même quartier qu'eux ... de cette façon elle aurait toujours un œil sur eux, mais après ... qu'est ce qu'elle va leur sortir comme lubie ? - Bien ... je me demande pourquoi je suis là alors ! Dit il en détournant les yeux sans ajouter quoi que ce soit. Parfait, il allait la laisser faire ce qu'elle voulait bien qu'il savait d'avance qu'il devrait en assumer les conséquences, puisque connaissant sa mère elle état surement en train de préparer son plan. C'était plus fort que lui, il ne parvenait pas à lui faire confiance ! L'agent immobilier tenta de relancer le sujet en lui proposant quelques choses un peu plus loin du centre ville mais ce n'était pas vraiment concluant. William aborda le sujet de l'aide soignante qui était chargée de veiller sur elle au cas ou et surtout lui apporter les soins dont elle avait soi disant besoin ! Une fois encore ça ne convenait pas du tout à Victoria puisque selon elle, elle n'avait besoin de personne et surtout elle détestait la personne qui prenait soin d'elle. Ce n'était ni le moment ni l'endroit pour aborder ce sujet. Profitant du calme pour reprendre la parole Victoria en profita pour lui balancer une nouvelle pique, comme quoi il n'en n'avait rien à faire de ce qu'elle voulait. Et le pire c'est qu'elle osait trouver ça étonnant ? - Tu m'as demandé mon avis non ? C'est pour ça que je suis là ! Je trouve ça ridicule que tu vive dans une villa sachant que tu es seule ! Mais comme tu fais toujours comme bon te semble ! Je t'avais trouvé un endroit parfait à Londres mais tu as refusé d'y aller ! - Ne recommence pas avec ta maison de retraite ! Tu veux juste te débarrasser de moi ! Mais je compte pas me laisser faire ! Tu avais promis de faire des efforts pour m'aider William ! Et tu n'en fais aucuns ! T'es bien comme ton père ! Si ça ne t'apporte rien tu ne fais aucuns efforts ! Et vlan ! Prend ça dans les dents ! - Je peux vous proposer un villa dans l'un des quartier les plus chic de la ville si vous voulez ! Elle n'à encore aucun acheteur et je pense qu'elle pourrait convenir à une femme comme vous ! Reprit l'agent pour éviter la scène de ménage. - Si ce n'est que pour donner des avis négatifs je sais même pas pourquoi on ce donne tant de mal ! - Tu n'as qu'a t'en aller si tu à mieux à faire !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6135
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer. - Graal Sam 22 Juil - 23:37


 

 
 


« Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Elle parvenait à jouer les tampons depuis plusieurs jours, Grace. Elle essayait de mettre de l’eau dans le vin de Victoria quand c’était nécessaire tout comme, de l’autre côté, elle parvenait plus ou moins à contenir l’irritation de son mari. Mais cette position n’était pas plus facile que la leur. Bien au contraire, elle réalisait qu’elle préférait autant être dans la position qu’elle avait habituellement, plutôt que se retrouver dans cet entre-deux. Elle arrivait plus ou moins à maîtriser sa belle-mère mais, justement, plus elle réussissait à gérer Victoria, moins c’était facile avec William. Il lui donnait même clairement la sensation de lui en vouloir parfois, quand elle ne prenait pas son parti… Comme si elle le trahissait en s’alliant à Victoria. Mais ce n’était pas ça du tout, vraiment pas. Elle ne cherchait pas à prendre le parti de cette femme, ou de qui que ce soit d’ailleurs. Elle se retrouvait surtout coincée entre les deux. Et, piégée dans cette position, elle ne pouvait rien faire d’autre qu’essayer d’apaiser les tensions. Mais il ne semblait pas vraiment le comprendre si elle se fiait au regard perplexe et réprobateur avec lequel il la fixait. Ce qu’il ne saisissait pas, c’était que contrairement à lui, elle avait réussi à faire abstraction de tout ce que Victoria leur avait fait subir. Cela ne signifiait pas qu’elle avait tout oublié, encore moins qu’elle lui avait pardonné. Seulement, pour l’aider dans ses démarches, elle parvenait à raisonner avec objectivité. Chose dont il était lui-même incapable. C’était ça, la différence entre eux. Elle ne faisait jamais les choses à moitié, Grace. Alors, en acceptant d’aider sa belle-mère, elle le faisait pour de bon, sans penser chaque jour à des rancunes passée. Elle agissait simplement comme elle l’aurait fait avec une belle-mère normale, aussi particulière soit Victoria. Mais même quand elle tentait de faire comprendre à William qu’ils devaient la laisser faire, elle voyait bien qu’il était loin d’être d’accord avec elle. Sans qu’elle ne sache pourquoi… Car, après tout, elle avait raison : Qu’elle choisisse une villa ou un appartement, cela ne changeait absolument rien pour eux. Victoria avait les moyens de s’offrir ce qu’elle voulait. Eux, ils étaient là pour l’aider, voire la soutenir. Mais, maintenant, il s’interrogeait sur l’intérêt de sa présence. – Tu es là pour l’aider à choisir, pas pour choisir à sa place. lui répondit-elle discrètement, parce qu’elle ne tenait pas à ce que sa belle-mère puisse l’entendre. Elle ne voulait pas donner l’impression de prendre son parti, justement, en tout cas pas devant elle-même si William, lui, pouvait parfaitement le ressentir. Et l’atmosphère ne devenait que de plus en plus tendue au fil des minutes. Quand l’un restait calme, l’autre ne pouvait s’empêcher de lancer une pique. Et, bien sûr, ils surenchérissaient tellement vite que personne n’était capable de les arrêter. Gardant le silence une nouvelle fois, Grace les écoutait sans broncher. Et, cette fois, elle devait bien admettre qu’elle était d’accord avec Victoria. Elle ne disait rien, absolument rien, mais elle ne comprenait vraiment pas son mari pour le coup. Il n’y mettait pas davantage du sien que sa mère, tout ça parce qu’il trouvait cette idée de villa ridicule. Et, en plus, il parlait à nouveau de cette maison de retraite alors que le sujet était censé être clos à ce sujet. Mais la réponse de Victoria était violente, elle aussi. – Vous voulez bien vous retenir de vous disputer, juste une matinée ? – Je voudrais bien, s’il arrêtait de me parler de cette maison de retraite et qu’il y mettait du sien ! Grace laissa échapper un nouveau soupir avant de reprendre plus calmement. – Vous n’irez pas en maison de retraite, on vous l’a assuré.[/b] Un petit silence s’installa durant quelques instants avant que l’agent immobilier ne se risque à reprendre la parole pour revenir sur le but principal de leur présence. Et, cette fois, c’était William qui s’y mettait. – Bon sang, c’est pas vrai ! Se tournant cette fois vers son époux, la jolie blonde était en train de perdre patience elle aussi. Il savait pertinemment que sa mère n’était pas la femme la plus facile du monde… Ce n’était en rien contre lui, ou même contre eux. Et pourtant, il semblait le prendre personnellement, tout ça parce qu’il la détestait. Sinon, il se montrerait bien plus patient envers elle. – Là, c’est toi qui te montre négatif et qui rejette toutes ses envies. Elle n’a visité que quatre appartements, c’est normal qu’elle ne trouve pas la maison dans laquelle elle veut vivre en une matinée William. Cette fois, elle prenait clairement partie.



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3583
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer. - Graal Dim 23 Juil - 13:32



~ GRAAL ~
"Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il n'arrivait pas à croire ce qui était en train de ce passer et pourtant c'était bel et bien le cas. Grace était clairement en train de prendre la défense de Victoria et ça William ne l'avait pas du tout vu venir. Bon sang il n'arrivais même pas du tous à y croire ! Comment pouvait elle avoir envie de la défendre alors que ... bon sang c'était même blessant qu'elle choisisse de prendre son partie à elle plutot que le sien. A croire que c'était lui le monstre, lui qui faisait du mal à tous le monde, lui celui qui n'avait pas de cœur. Surprit mais surtout blessé William ne su même pas quoi lui répondre tellement il ne s'y attendait pas ! Ok il était là pour l'aider mais visiblement il ne semblait pas du tout l'aider, il était contre toutes ses propositions et refusait même l'idée qu'elle choisisse l'endroit ou elle voulait vivre. Pourtant, William n'était pas quelqu'un de mauvais mais avec Victoria il ne pouvait pas faire autrement ! Il ne voulait pas lui faire confiance, il ne voulait pas lui donner une seconde chance, il ne voulait pas et surtout il ne pouvait pas. Fixant sa femme l'air assez surprit. - Mais rien ne lui plait ! Tu vois bien que rien ne lui vas ! Répondit il tout aussi discrètement pour éviter que sa mère entende quoi que que soit sinon elle allait s'en mêler et il était hors de question qu'elle ce mêle de quoi que ce soit surtout pas entre eux. Mais rapidement, elle ne pu s'empêcher de lui lancer une pique. C'était une habitude entre eux, ils ne savaient pas rester dans la même pièce quelques secondes sans ce prendre la tête ou ce provoquer. Grace était toujours entre eux même si elle prenait de plus en plus le partie de Victoria. Mais c'était plus fort qu'eux, le pire c'est que William finissait toujours pas entrer dans son jeu et voilà qu'ils étaient repartie à parler de cette maison de repos et non maison de retraite. Bon, William c'était tous de même résigné à l'envoyer là bas puisque sa femme avait réussi à l'en dissuader mais il pouvait toujours revenir sur sa décision si jamais elle continuait à être aussi chiante et bornée. Mais rester calme ne serait ce qu'une journée, ça ne semblait pas vraiment possible pour eux puisque la dispute devenait de plus en plus violente. - Je te demande pardon ? Dit il en ce tournant vers Grace ! Attend elle venait clairement de lui dire qu'elle avait raison ? Il n'avait pas rêvé là ? La fixant alors qu'elle lui rétorquait que c'était lui la source du problèmes, Victoria ne pouvait que ce réjouir devant cette scène, elle avait surtout réussi à les monter l'un contre l'autre. - Attend ? Tu crois vraiment que c'est ma faute là ? Tu prend carrément son partie ! Bordel elle était sérieuse en plus ! - Elle ne veut pas de tous ses appartement et avec une villa ce sera pareil ! Tous ce qu'elle veut c'est ce rapprocher de nous ! Elle n'à cas venir vivre dans le même quartier que nous tant qu'on y est ! On à cas même la prendre comme voisine ! - Mais arrête William ! Ce n'est pas moi le problème c'est toi ! Tu refuse d'avoir l'esprit ouvert ! Et de m’accepter ! Là c'était carrément le monde à l'envers ! Le pire c'est que même sa femme était contre lui ... alors que c'était de son soutient dont il avait besoin !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6135
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer. - Graal Dim 23 Juil - 19:48


 

 
 


« Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Elle ne voulait pas prendre la défense de Victoria, bon sang. Et elle ne voulait certainement pas donner tort à son mari devant d’autres personnes. Parce qu’il fallait l’avouer, elle aurait détesté qu’il fasse une telle chose de son côté. Mais elle en avait assez de leurs disputes, et assez de se taire alors qu’elle était loin d’être d’accord avec William. Elle était incapable de se taire, elle n’avait jamais su. Alors c’était prévisible, c’était presque évident qu’elle finirait par craquer. Pourtant, à peine ouvrit-elle la bouche qu’elle sentit aussitôt l’atmosphère dans la pièce changer. Son époux, surtout, avait un tout autre regard. Il la fixait de ses yeux interloqués, stupéfaits même, comme s’il n’arrivait pas à croire qu’elle venait de prononcer de tels mots. Elle lui avait pourtant dit des choses bien plus virulentes au cours de leur vie mais… C’était la première fois qu’elle prenait le parti de Victoria contre lui. Elle l’avait toujours soutenu, lui, exactement comme il avait toujours tout fait pour lui montrer son soutien face à cette femme. C’était la première fois que l’un d’eux agissait de cette façon. Mais elle n’y songeait pas vraiment, Grace. Elle ne voulait pas penser à tout leur passif avec Victoria. Ils avaient dû tenter de tirer un trait sur ce passé pour être capables d’agir au mieux. Elle y était parvenue, elle. Mais William n’y arrivait visiblement pas. Il pensait toujours à tout ce que sa mère leur avait fait subir, il ne se comporterait certainement pas ainsi dans le cas contraire. Il avait toujours été rancunier, en tout cas plus que sa femme. Grace pouvait passer d’un extrême à l’autre en un instant, elle le prouvait une fois de plus. Mais son mari n’était pas du tout comme elle. Il lui fallait du temps pour se faire à certaines choses et… Concernant Victoria, elle n’était pas sûre qu’il soit capable de changer un jour. Elle n’était même pas convaincue qu’il en ait envie en réalité. Son attitude en était la parfaite démonstration. Il était carrément sous le choc qu’elle ose donner raison à Victoria. C’était comme si elle avait dit quelque chose d’invraisemblable, quelque chose qu’il ne voulait pas croire. Son regard plongé dans le sien, Grace ne put s’empêcher de rétorquer. – Ce n’est pas une question de prendre parti ! Je constate juste une évidence ! Il n’avait aucune envie d’être ici. Il n’avait aucune envie d’aider Victoria. Alors, forcément, il démontait en bloc toutes les réactions qu’elle pouvait avoir sans même prendre la peine d’y réfléchir. Il n’avait pas envie d’être compréhensif, pas avec elle, et c’était là tout le problème. Mais, pour lui, Victoria faisait tout cela exprès. Poussant un soupir en écoutant ses propos, la jolie blonde ne prit même pas la peine d’écouter la réponse de sa belle-mère. Elle était lancée, et quand c’était le cas, rien ne pouvait l’arrêter. – Mais bon sang, tu as tellement de rancune envers elle que tu es incapable d’être objectif une seconde ! Tu crois qu’on achète une maison en une matinée ? Tu ne lui laisses aucun bénéfice ! lâcha-t-elle d’une voix irritée sous le regard plus que satisfait de Victoria. – Moi, j’en ai assez de faire le tampon entre vous ! Ce n’est pas comme si j’avais que ça à faire non plus ! Donc si c’est pour agir comme ça, tu peux tout aussi bien t’abstenir d’avoir le moindre contact avec elle, on s’en sortira bien plus facilement. Et il allait lui en vouloir, c’était certain. Mais elle n’y arrivait plus, Grace. Elle avait fait preuve de toute la patience dont elle était capable mais elle ne pouvait pas non plus faire des miracles.



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3583
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer. - Graal Dim 23 Juil - 23:15



~ GRAAL ~
"Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Non, ce retournement de situation il ne l'avait pas du tout vu venir mais venant de sa femme était encore pire, douloureux et même bien pire encore. Il le voyait, il ne vivait comme une véritable trahison de la part de sa femme et ce n'était pas certain qu'il puisse lui pardonner ce changement de camps pas après tous ce qui avait pu ce passer entre eux. Et ce n'était pourtant que le début puisqu'elle ne mit pas longtemps avant de lui dévoiler sa façon de penser et surtout ce qu'elle avait sur le cœur. Elle prenait la défense de Victoria, comme si c'était une victime, une personne dans le besoin et que lui ... il était le monstre incapable de comprendre, c'était le cas oui ! Mais il ne parvenait pas à faire autrement. Il avait essayé de l’accepter, il avait d’ailleurs renoncé à l'envoyer à l'autre bout du pays pour ce débarrasser d'elle ! Il ce faisait même à l'idée qu'elle allait vivre dans la même ville qu'eux mais il ne fallait pas non plus trop lui en demander ! Victoria était loin d'être une femme facile, c'était même tous le contraire ... Will était bien placé pour le savoir ! Mais il ne comprenait pas pourquoi Grace ce rangeait de son côté alors qu'elle disait le contraire. - Si ! Bien sur que si c'est question de ça ! Tu te range carrément de son côté en faite ! Bordel elle lui avait fait un lavage de cerveau ou quoi ? Grace réveille toi bon sang tu oublie qui est cette femme ou quoi ? A croire que oui puisqu'elle lui donnait même clairement raison, elle n'hésitait pas à le démonter, lui faire perdre toute crédibilité devant l'agent immobilier, devant Victoria qui devait jubiler de les voir ce déchirer ! - Oh tu sais très bien pourquoi je refuse de lui laisser le choix ! Parce qu'on commence à lui laisser le choix, après elle va exiger et au final tu sais très bien comment ça va ce finir ! Il avait déjà fait des efforts pour elle mais à croire que ce n'était pas suffisant, elle en voulait encore plus et William n'était pas capable de lui donner plus ! - Parfait ! Reste avec ta belle mère adorée puisque son bien être te semble si important ! Tu te range de son côté sans te poser la moindre question ! Tu oublie à qui tu as à faire Grace ! - Oh ça suffit tous les deux ! Tu crois quoi William ! Tu ne me laisse aucunes chances de changer, de te montrer que je ne suis plus cette femme ! Je pensais que toi aussi tu pourrais en faire de même ! Bon, il n'avait visiblement pas sa place ici, mais franchement il était blessé par le comportement de sa femme, il lui en voulait, il ce sentait même presque mal à l'aise à cause de ça. - Bon, excusez moi, du coup ... on continue la visite ? Hochant doucement la tête, Victoria ce dirigeait déjà vers la sortie alors que William fixait toujours sa femme avant que Victoria ne s'approche de lui et reprenne. - S'il te plait Will ! Fait un effort ! Détournant enfin les yeux, il suivit l'agent immobilier sans dire quoi que ce soit. - Il ce fera à l'idée ! Reprit Victoria alors qu'elle le regardait partir bien qu'elle s'adressait à Grace. - Merci ! Dit elle doucement. - Ça me touche beaucoup que tu ... sois de mon côté ! Il est borné mais il finira par s'y faire !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6135
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer. - Graal Lun 24 Juil - 18:04


 

 
 


« Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Ils ne voyaient pas du tout la situation de la même façon, tous les deux. Si William croyait à une véritable trahison de la part de sa femme, ce n’était pas du tout le cas pour cette dernière. Elle faisait tout pour que les choses se passent le mieux possible, Grace. Mais si elle avait des talents de conciliatrice, cela se saurait. Elle ne pouvait pas garder son calme et rester neutre parce qu’elle avait aussi son propre avis sur la question. Surtout, elle avait ce que son instinct lui disait. Et son instinct passait bien avant ce qu’elle était censée faire, ou ce qu’elle devrait faire. Son rôle était de soutenir son mari, elle l’avait toujours fait. Mais elle ne pouvait pas aller à l’encontre de ses principes pour lui. En acceptant d’aider Victoria, elle s’était engagée, tout comme lui d’ailleurs. Et elle ne comprenait pas comment il pouvait si peu tenir ses engagements. Il s’emportait simplement parce qu’elle n’avait pas trouvé d’appartement à son goût. Et lorsque sa femme avait le malheur d’être en désaccord avec lui, il le lui reprochait en affirmant qu’elle se rangeait du côté de Victoria. Mais ce n’était pas une compétition, bon sang. Elle se fichait bien d’être du côté de cette femme, elle voulait juste qu’il arrête d’être aussi irritable, aussi impatient, aussi peu compréhensif… Aussi peu lui-même, en fait. – Non, je ne me range du côté de personne ! Je te dis juste ce que je pense, et ça ne te plaît pas ! Comme à chaque fois, elle avait l’impression. C’était incroyablement agaçant, bon sang. A chaque fois qu’elle était d’un avis contraire au sien, il lui en voulait. Mais il partait toujours plus loin, allant même jusqu’à lui dire de rester avec sa belle-mère adorée… Elle le fusilla du regard en entendant ces mots. – Mais tu racontes n’importe quoi ! C’est vraiment idiot ce que tu dis, là ! Parce qu’il croyait quoi ? Qu’elle n’attendait qu’une seule chose depuis toutes ces années, c’était d’entrer dans les bonnes grâces d’une femme qui l’avait méprisée toute sa vie ? Qu’elle rêvait de devenir la meilleure amie de Victoria depuis tout ce temps ? Mais bon sang, elle se fichait pas mal de tout ça, Grace. Elle cherchait simplement à éviter à une femme malade de se retrouver complètement livrée à elle-même. Mais il ne le comprenait pas, ça. – Et toi tu oublies que les gens peuvent changer ! J’ai changé, toi, tu as changé ! Tu n’as pas juste envie de penser, juste une fois, que peut-être, elle a vraiment besoin de ton aide ?! Mais ils furent coupés net dans leur conversation par l’intervention de Victoria. Retrouvant un certain calme, Grace détourna les yeux sans plus dire un mot. Elle laissa l’agent immobilier s’éloigner en compagnie de sa belle-mère pour se retrouver un instant seule avec William. Relevant les yeux vers lui, elle croisa son regard, le cœur un peu serré comme à chaque fois qu’ils se disputaient. Mais elle n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit que Victoria l’invita à la suivre, et rapidement, il s’éloigna à son tour pour la laisser seule avec elle. Poussant un soupir, Grace ne reprit pas tout de suite la parole. Elle écouta sa belle-mère la remercier mais c'était loin de lui faire du bien. Elle ne savait pas si cette femme méritait réellement qu’elle se batte avec son mari de cette façon. – Je ne suis pas de « votre côté », j’en ai assez de me retrouver piégée entre vous deux. avoua-t-elle d’une voix calme mais sincère alors que Victoria baissait les yeux au sol. – Je suis désolée, Grace… Je t’assure que je n’essaye pas de vous compliquer la vie. Haussant les épaules, la jolie blonde commença à suivre les autres. – Alors prouvez-le lui. Acquiesçant simplement, Victoria la suivit pour le reste de la visite qui se fit beaucoup plus calmement. Les deux époux n’échangèrent pas un mot, et d’ailleurs William ne parla pas beaucoup jusqu’à la fin de la matinée. Ils se quittèrent en se saluant simplement… Et le reste de la journée fut assez morose pour Grace. D’ordinaire, elle parvenait à faire abstraction de sa vie personnelle quand elle était à son travail mais pas cette fois. Elle se posait beaucoup de questions, sans parvenir à se réfugier dans ses créations comme elle en avait l’habitude. Elle finit par rentrer chez elle bien plus tôt, libérant Oscar pour rester en compagnie de sa fille en attendant son mari mais… Il ne rentrait pas. Il manqua le coucher de Haylee, et aussi le sien en fait. Elle se trouvait dans leur lit, à l’attendre, un magazine entre les mains. Elle ne savait même pas si elle devait lui en vouloir de rentrer si tard sans même prévenir, ou si au contraire… Elle devait se demander combien elle avait dû le blesser pour qu’il agisse de cette manière. Elle tentait, en vain, depuis une vingtaine de minutes de lire la même page lorsqu’elle entendit le bruit de la porte d’entrée indiquant qu’il était enfin rentré. Elle n’eut qu’à attendre quelques instants avant de le voir franchir celle de leur chambre. – Tu rentres tard… constata-t-elle en se redressant alors qu’il lui faisait enfin face.



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer. - Graal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-