AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer. - Graal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3583
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer. - Graal Lun 24 Juil - 19:55



~ GRAAL ~
"Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Elle pouvait dire tous ce qu'elle voulait, elle pouvait dire le contraire, jouer sur les mots mais pour lui elle ce rangeait clairement du côté de Victoria. Le faisant passer lui ! Pour le monstre sans cœur, lui pou le fils indigne alors qu'il ne devait rien à cette femme, il avait dit qu'il allait l'aider, il avait dit qu'il ferait un effort mais Victoria ne semblait pas en faire de son côté. A part jouer la belle mère parfaite, elle était toujours aussi capricieuse et chiante, insupportable ! A moins que ce soit lui qui ai juste du mal à la supporter ! Peut être que c'était lui qui ne voulait pas faire le moindre effort, lui le seul fautif dans cette situation. Seulement, il ne pouvait par aborder un sourire comblé et rester positif alors que Victoria faisait tous pour leur pourrir la vie et même si pour le moment elle était plus calme et discrète, il ce doute que l'orage n'est pas très loin et d'ici peu elle allait montrer sa véritable personnalité. William avait surtout peur de lui accorder sa confiance, d'apprendre à l'aimer, à l'apprécier pour au final tomber de haut en voyant que tous ça n'était qu'une farce, un amusement pour elle ! Et puis d'un autre côté il ne voulait pas du tout y croire. Mais c'était en train de les monter l'un contre l'autre, Grace prenait le partie de Victoria et William ne supportait pas qu'elle prenne sa défense. Avec le temps il avait l'habitude que Grace dise tous haut ce qu'elle avait sur le cœur et même si parfois il n'est pas d'accord avec elle, sur ce coup là il ne l'ai vraiment pas ! Mais cette dispute ne faisait que ce prolonger sous les yeux de Victoria et de ce pauvre agent immobilier qui n'avait rien demandé à personne. Les derniers propos de Grace ne pouvaient que le faire réfléchir mais ce n'était pas pour autant qu'il était prêt à admettre que Victoria pouvait changer. Au final, William resta silencieux pendant tous le long de la visite, il ne parlait ni à sa femme ni à sa mère et quand Victoria tentait de lui parler, il ne répondait pas ou très peu. Il ne faisait aucuns efforts tous ce qu'il voulait c'était partir. Après la visite, il salua sa femme sans grande cérémonie avant de rejoindre son bureau et ne plus en sortir jusqu'au soir ... assez tard. A cause de cette visite qui lui avait prit toute la mâtiné il avait prit du retard mais il repoussait surtout le moment ou il devrait rentrer. Il n'avait toujours pas digéré les propos de sa femme, il était toujours blessé et extrêmement mal, il n'arrivait même pas à ce concentrer sur son travail au point que Raissa son assistante du le sortir plusieurs fois de ses pensées. D'un côté heureusement qu'elle était là puisqu'elle l'avait aidé à rattraper le retard. Les heures avaient passés rapidement au point qu'il avait même oublié de prévenir sa femme qu'il allait rentrer tard, à vrais dire il n'y avait même pas songé une seule seconde même si à un moment ou un autre il allait devoir rentrer et lui faire face. Saluant Raissa et la remerciant surtout d'être restée aussi tard, il quitta son bureau bien après elle pour rejoindre la villa. Poussant la porte d'entrée, les lumières étaient déjà toutes éteintes, Haylee devait dormir depuis un long moment et Grace ... ben elle ne devait surement pas dormir et devait l'attendre ou peut être qu'elle était elle aussi en colère et qu'elle était sortie ... Laissant sa veste à l'entrée il monta sans faire de bruit à l'étage avant d'arriver dans leur chambre ou effectivement elle était là, elle ne dormait pas et l'attendait avec un magazine. Croisant rapidement son regard en fermant doucement la porte, il retira sa cravate tout en ce dirigeant vers sa penderie. - J'avais du travail en retard. Dit il de cette fois plate alors qu'il sortait de quoi ce changer sans lui adresser un regard. Oui, il était encore en colère contre elle et il ne voulait pas passer l'éponge aussi rapidement. Détachant les boutons de sa chemise sans ce retourner vers elle il ne disait toujours pas un mot et il ne comptait pas être celui qui s'excuse cette fois.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6135
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer. - Graal Lun 24 Juil - 21:51


 

 
 


« Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



La journée avait été longue. Et la soirée plus encore. Elle n’avait jamais aimé le calme, Grace. Elle ne supportait pas de se retrouver chez elle toute seule, une fois sa fille couchée, et surtout, sans William. C’était comme ça qu’elle avait commencé à sortir tous les soirs lorsqu’ils habitaient encore à New-York, pour fuir son absence. Mais, depuis qu’ils avaient emménagé à Wellington, ils avaient réussi à trouver un certain équilibre. Il était là, tous les soirs, avec elle. Elle n’avait pas l’habitude de passer la soirée dans cette villa, sans lui. Et elle n’aimait vraiment pas ça. D’autant plus quand il ne prenait même pas la peine de l’informer de son retard. C’était franchement désagréable, et blessant aussi. Ce n’était pas l’attitude la plus responsable qui soit, ni la plus saine qui soit non plus. Mais elle comptait en faire abstraction, oublier ce détail parce qu’au fond, elle avait bien conscience du véritable problème. Il lui en voulait pour leur dispute et préférait se réfugier dans son travail plutôt que l’affronter. Sauf qu’il était hors de question qu’ils restent fâchés à cause de… Victoria. C’était à peine vraisemblable. Elle avait eu tout le loisir, durant cette longue soirée, de réfléchir à ce qui s’était passé. Et elle n’avait aucun besoin que William lui parle pour savoir ce qui l’avait mis aussi en colère. Il avait été blessé qu’elle prenne le parti de sa mère contre lui alors que… Ce n’était pas du tout ce qu’elle voulait. Mais c’était peut-être ce qu’elle avait fait en fin de compte. Elle en avait pris conscience à tête reposée, loin de lui. Et son retard le soir-même ne faisait que confirmer ses réflexions. Mais elle n’allait surement pas tarder à en avoir le cœur net puisqu’il venait enfin de franchir le seuil de leur maison. Un peu nerveuse, elle attendait qu’il rejoigne la chambre pour tenter de connaitre son état d’esprit. Et elle n’eut guère besoin de plus d’une fraction de seconde pour le deviner. A peine croisa-t-il son regard une fois dans la pièce qu’il s’en détourna aussitôt, comme s’il ne supportait pas de plonger ses yeux dans les siens. Une réaction qui lui fit un pincement au cœur mais elle n’en montra rien. Elle se redressa pour lui faire remarquer qu’il rentrait tard… Un constat auquel il répondit simplement qu’il avait du travail en retard. Elle ne le croyait pas, pas une seule seconde. Il voulait uniquement l’éviter, ou alors, s’il avait vraiment du travail, il aurait pris la peine de la prévenir. Mais elle s’abstint de tout commentaire. Elle n’avait pas envie de se disputer avec lui, pas encore. Et elle sentait que la dispute pouvait repartir de plus belle en une phrase seulement. Le suivant du regard alors qu’il entreprenait de se changer, elle ferma son magazine sans ajouter un mot. Elle ne savait pas du tout comment lui parler. Il était son mari pourtant, elle savait comment agir avec lui en temps normal. – Je sais que tu m’en veux. énonça-t-elle simplement, d’une voix neutre. Elle essayait de faire preuve de délicatesse pour une fois même si elle ne savait pas si elle en serait capable longtemps. – Et je sais que je t’ai blessé mais je ne voulais pas prendre son parti, je voulais juste… Ok, elle s’y prenait vraiment très mal. Passant la main dans ses cheveux d’un geste un peu fébrile, elle finit par quitter le lit pour s’approcher de lui. – William, regarde-moi… demanda-t-elle tout en lui attrapant la main pour le pousser à lui faire face. Plongeant son regard dans le sien, un petit air coupable sur le visage, elle reprit la parole d’une voix plus chamboulée, plus touchée par la situation. – Je n’ai pas envie qu’on se dispute, encore moins à cause d’elle…



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3583
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer. - Graal Lun 24 Juil - 22:31



~ GRAAL ~
"Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il le faisait exprès, bien sur qu'il le faisait exprès, il voulait à tous prit éviter de rentrer tôt pour éviter de tomber sur elle et qu'ils en parlent. Même si il ne savait pas du tout dans quel état d'esprit elle ce trouvait, peut être qu'elle lui en voulait elle aussi d'être aussi ... borné ? Il n'en savait rien mais tous ce qu'il savait c'est qu'il ne voulait pas en parler, il ce sentait tellement humilié, tellement blessé, qu'il avait même peur de la réaction qu'il pourrait avoir une fois face à sa femme. Alors il fuyait, il restait caché dans son bureau en attendant que les heures défilent, en attendant que sa femme s'endorme ou qu'elle lui en veuille assez pour sortir et tenter de faire comme lui ... fuir ! Mais leur couple n'était plus comme ça ! Ils n'étaient plus censé fuir à chaque fois que ça ce compliquait un peu entre eux et surtout pas à cause de Victoria ! Ils avaient passé ce cap tous les deux ! Et pourtant William agissait toujours de cette façon, si ... puéril. Pourtant, un moment ou un autre il devrait faire face à sa femme et même si il ne savait pas encore comment ça allait ce passer, il craignait tout de même une nouvelle dispute et pourtant il ne voulait pas en arriver là. Arrivant chez lui, tard ... les lumières étaient déjà toutes éteintes, la villa était calme, silencieuse, sombre, c'était presque effrayant. Mais arrivant dans leur chambre, il remarqua rapidement que sa femme était bel et bien là, à l'attendre, prête à discuter et mettre les choses aux points avec lui. Il n'était pas très ouvert à la conversation puisqu'il lui en voulait encore alors il était froid, distant, il avait ce ton plat et indifférant alors qu'il ce dirigeait vers sa commode pour ce changer. Ce débarrassant de sa cravate, il la posa avant de sortir un tee shirt et détacher doucement sa chemise alors qu'il écoutait distraitement sa femme, il donnait même l'impréssion qu'il ne l'écoutait pas du tout. - Muh muh ... C'était tous ce qu'il avait à dire mais pas elle visiblement puisqu'elle continuait de parler encore. - Tu voulais juste quoi ? Dit il doucement sans pour autant ce retourner. C'est vrais ? Qu'est ce qu'elle voulait alors si elle ne prenait pas le parti de Victoria ? Elle l'avais trahi ! Elle lui avait tourné le dos alors qu'il avait besoin plus que jamais de son soutient ! Ils devaient ce soutenir et non ce battre. Finissant de détacher sa chemise, il la senti soudainement tout prêt de lui, juste derrière avant qu'elle ne saisisse sa main, il savait déjà qu'elle c'était rapprochée. Ce retournant doucement vers elle comme elle venait de lui demander, elle cherchait même à plonger son regard dans le sien alors qu'il faisait tout pour le fuir. Mais devant Grace, il était toujours plus faible, elle savait comment le troubler, elle savait l’apaiser quand il en avait besoin, elle savait le faire parler quand ça n'allait pas et pire encore ... elle savait comment s'y prendre avec lui. - Quoi ... je te regarde ... Dit il finalement en levant les yeux vers elle. Quand il plongeait son regard dans le sien et qu'elle le fixait avec cet air coupable, il ne parvenait jamais à lui en vouloir, c'était même ce qui le poussait à la pardonner. Tous comme lui, elle ne voulait pas qu'ils ce disputes alors pourquoi en étaient ils là ? - Je veux pas non plus ... Dit il simplement avant de ce diriger vers leur lit pour s'asseoir sur le bord sans pour autant avoir lâché sa main. - C'est juste que ... oui ça fait mal que tu ai choisi de la soutenir elle ! Peut être que c'est moi le problème, j'arrive pas à lui faire confiance



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6135
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer. - Graal Lun 24 Juil - 23:09


 

 
 


« Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Fuir la conversation n’était pas la solution. Ils l’avaient fait, l’un et l’autre, maints et maintes fois. C’était bien plus facile d’affronter les choses, c’était indéniable. Mais c’était ainsi qu’ils finissaient par s’éloigner l’un de l’autre. Et ce n’était surtout pas ce qu’elle voulait, Grace. Il lui manquait déjà. Le simple fait de savoir qu’ils étaient en froid lui donnait cette sensation de manque. Et il y avait aussi ces remords, remords d’avoir clairement exprimé son désaccord avec lui devant la femme qu’il détestait le plus au monde. Elle ne partageait pas son point de vue, c’était un fait. Mais elle aurait pu lui en parler une fois qu’elle aurait été seule avec lui. Elle aurait . Alors qu’elle, elle n’avait pas hésité à balancer sans aucun tact tout ce qu’elle pensait sous les yeux de Victoria. Elle s’en voulait, clairement, mais elle ne savait pas pour autant comment elle devait agir avec son mari. Parce que si elle était allée trop loin, elle ne pouvait pas nier qu’elle pensait ce qu’elle avait dit. Et elle était partagée entre cette culpabilité de l’avoir laissé tomber et son opinion sur la question. Mais elle ne lui en voulait pas, absolument pas. Si ce n’était peut-être de préférer se cacher dans son bureau pour la fuir mais… C’était quelque chose qu’elle ne connaissait que trop bien, Grace. Elle pouvait oublier ce détail, et se concentrer sur le réel problème. C’était ce qu’elle tentait de faire en engageant la discussion avec William même si… Il n’était pas vraiment réceptif. Il se montrait distant, froid avec elle. Il répondait à peine à ses paroles, et s’obstinait à fuir son regard. Il agissait comme si tout cela le laissait indifférent, et elle détestait ça. C’était comme s’il se fichait éperdument de rester en froid avec elle alors que… Au fond, elle savait bien que ce n’était pas le cas. Mais elle n’arrivait pas à lui parler quand il se comportait ainsi… C’était déjà suffisamment difficile de laisser entrevoir ce qu’elle ressentait pour elle, pour qu’elle soit en plus capable de le faire alors qu’il semblait n’en avoir rien à faire. Alors, elle n’attendit pas plus longtemps pour se rapprocher de lui et le forcer à lui faire face. Elle voulait lui expliquer ce qui lui avait pris, enfin elle voulait essayer. Mais surtout, elle voulait qu’il réalise qu’elle ne tenait pas du tout à se disputer avec lui à cause d’un tel sujet. Elle pouvait enfin plonger son regard dans le sien. Et ce qu’elle y voyait était loin d’être de l’indifférence ou même de la colère. Il avait surtout cet air blessé, cet air qu’elle détestait… Surtout lorsque c’était elle qui en était la cause. Elle ne s’en sentait que davantage coupable. La gorge un peu nouée, elle se mordit doucement la lèvre en l’entendant avouer que lui non plus, il ne voulait pas se disputer avec elle. C’était comme si, en croisant son regard, il avait immédiatement baissé les barrières qu’il gardait depuis cette dispute. Le suivant des yeux alors qu’il se dirigeait jusqu’à leur lit, la belle ne tarda pas à le suivre dessus, sa main toujours soigneusement liée à la sienne. – Je... Je t’assure que je ne voulais pas la soutenir contre toi… Tu me connais, j’ai juste dit… Ce que je pensais, parce que… Oui, je pense que tu n’arrives pas à faire preuve d’indulgence avec elle parce que, malgré tout, tu te méfies d’elle et… Et on ne peut pas te le reprocher… Pas avec tout ce que Victoria avait fait. Elle réagissait différemment, parce qu’elle était différente. Mais peut-être qu’au fond, c’était lui qui avait raison, peut-être qu’elle se montrait bien trop naïve, ils n’en savaient rien. Mais ce n’était pas ce qui la préoccupait le plus ce soir à vrai dire. Victoria passait loin après son couple dans la liste de ses priorités, c’était évident. Se rapprochant un peu de Will, la jeune femme entrelaça ses doigts aux siens alors qu’elle reprenait. – Mais j’aurais dû… La fermer, pour une fois. Parce que, tu le sais, je te choisirai toujours. affirma-t-elle avec sincérité avant de prendre une petite inspiration, puis d’ajouter. – J’ai juste craqué parce que… Tu sais, c’est la première fois que j’ai le rôle d’arbitre dans un conflit… C’est toi ça d’habitude… Elle le contemplait avec une petite moue d’enfant coupable, celle qui le faisait craquer mieux que personne. – Je suis désolée… Pardon, William…



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3583
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer. - Graal Lun 24 Juil - 23:57



~ GRAAL ~
"Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Est ce qu'il devait vraiment lui en vouloir ? Après tous il la connaissait par cœur sa femme, il savait combien elle ne savait pas ce taire quand elle avait quelques chose à dire et on pouvait dire que c'est une qualité ! Dans certaine situation oui ! Mais là en disant tout haut ce qu'elle pensait, surtout devant Victoria, ça n'avait fait que renforcer ce sentiment de trahison, le fait qu'elle préfère ce tourner vers elle plutot que vers lui son mari ! C'était surtout ça le plus blessant, devant Victoria elle n'avait pas hésité à dire ce qu'elle pensait et elle avait pu constater que leur couple n'avait rien de parfait ! Bien au contraire ... et c'était de ça dont il n'avait pas envie de parler pourtant Grace semblait en avoir envie et d'ailleurs c'était une première. En ce moment elle endossait tous les rôles qu'il avait pour habitude de jouer. Parler de leur problèmes c'était lui qui faisait le premier pas ... puisque c'était lui qui dérapait, dernièrement il avait fait pas mal d'erreur et à chaque fois elle avait réussi à le pardonner. Ce tournant vers elle, alors que jusque là il c'était contenté de jouer l'indifférence, par un simple contact visuel, Grace parvint à faire tomber toutes les barrières qu'il avait bâti en une seule journée. Elle avait toujours eu ce pouvoir sur lui, lire en lui comme dans un livre ouvert, il ne voulait pas qu'elle voit combien ça l'avait blessé et pourtant rien qu'en le regardant elle devait surement avoir tous comprit. Il était bien loin d'être indifférant à tous ce qu'elle venait de lui dire. Il n'avait pas envie de ce disputer avec elle alors autant faire ce qu'ils ne faisaient pas souvent après une dispute, parler ! Et tenter de régler ça comme deux adultes, non ... comme un couple. Gardant sa main dans la sienne, il avança jusqu'à leur lit tout en lui avouant vraiment que ça l'avait blessé oui ! Sur le coup, il lui en avait réellement voulu mais maintenant il ce disait surtout que ça ne valait pas la peine, encore moins à cause de Victoria même si ... ça faisait mal. S'installant à côté de lui, Grace ne tarda pas à lui répondre et de la meilleure façon qui soit. Baissant doucement la tête alors qu'un petit sourire venait de ce dessiner sur ses lèvres, oui c'est sur que question franchise, Grace n'avait pas de soucis et il était bien placé pour le savoir. Mais elle avait raison également sur le fait qu'il ne pouvait pas lui accorder sa confiance. - Je refuse de lui faire confiance ... je sais que j'ai dis que j'allais l'aider et essayer de lui donner une seconde chance mais je suis pas sur d'y arriver ! J'ai trop peur que ... j'ai peur d'y croire et qu'au final elle redevienne ce monstre sans scrupule ! Tu m'as dit que les gens pouvaient changer ! Mais pas à ce point ! C'était un véritable monstre et j'ai du mal à croire que soudainement elle devienne un ange ! Mais il avait peu être un jugement trop hâtif ? Trop borné ? - Mais ? Oui parce que dans tous ça il y avait surement un "mais". Entrelaçant ses doigts aux sien, la jeune femme ce rapprocha doucement de lui ce qui le poussa à ce tourner vers elle pour lui faire face. - Je te connais et j'ai toujours aimé ta franchise même si ... parfois c'est dur à entendre. C'est le genre de chose qui le pousse à réfléchir ! Répondit il timidement. Sur le coup oui, il avait prit un vrais coup de massue. Relevant les yeux vers elle, un petit sourire ce dessina sur ses lèvres, c'est vrais qu'en temps normal c'est lui qui joue le rôle du tampons et qui tente de calmer les choses. - Tu sais ... pour une première tu t'en sort bien ! Dit il en souriant plus franchement alors qu'elle le faisait littéralement fondre avec son petit air coupable. Bon sang, elle savait que ça marchait à chaque fois le coup du "je m'en veux pardonne moi" le pire c'est qu'elle n'avait même pas besoin de dire les mots pour qu'il cède, il avait juste à la regarder. Posant sa main contre sa joue, il la caressa avec douceur tout en replaçant une mèche de cheveux derrière son oreille. Il ne disait rien, il ce contentait de la regarder avant de s'approcher pour l'embrasser tendrement. - Je t'aime. Reculant doucement, il reprit avec un petit sourire. - Mais ... si tu veux vraiment te faire pardonner, il va falloir te montrer plus ... convaincante et je sais que ... tu sais faire ça ! Ça voulait surtout dire qu'il la pardonnait déjà, avant même qu'elle ne lui prouve quoi que ce soit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6135
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer. - Graal Mar 25 Juil - 13:16


 

 
 


« Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



La franchise, en théorie, était une qualité. C’était ce que tout le monde disait, qu’il valait mieux être sincère, honnête avec les autres. Mais, dans la pratique, c’était autant une qualité qu’un défaut. Elle le savait mieux que personne, Grace. Tout le monde savait toujours ce qu’elle pensait. Qu’il s’agisse de son mari, ses proches ou même des inconnus agaçants dans la rue, elle n’hésitait jamais à dire ce qui lui traversait l’esprit. Mais cela lui était retombé dessus plus d’une fois, d’autant plus qu’elle se montrait particulièrement transparente. Elle ne cherchait pas ses mots pour tenter de rendre ses pensées plus faciles à encaisser, non, elle était sans filtre. Et ça pouvait heurter les autres, les brusquer sans qu’ils ne s’y attendent, à commencer par son mari. Cette fois, elle était bien parvenue à le blesser, et ce n’était pas du tout ce qu’elle voulait. Elle lui avait donné la sensation de le trahir alors que c’était loin d’être son objectif. Elle n’avait simplement pas… Réfléchi. Elle était impulsive, elle ne savait pas contenir ce qu’elle pensait. Et si elle ne revenait pas sur les propos qu’elle avait tenus, elle regrettait la façon brutale dont elle les avait balancés. Si elle avait été capable de se retenir, elle aurait attendu d’être seule avec William parce que… Elle non plus, elle n’avait pas envie de laisser Victoria assister à l’une de leurs disputes. Ils n’étaient pas toujours d’accord, tous les deux, cela n’avait rien de nouveau. Mais, devant elle, ils s’étaient toujours soutenus, tant et si bien qu’elle n’avait surement aucune idée du caractère volcanique de leur relation. Face aux autres, ils faisaient toujours front ensemble. Et c’était ce qu’elle avait omis de faire le matin même. C’était ce qu’elle tentait de réparer, en ce moment même. C’était indéniable, Grace n’avait pas toujours été la plus mature dans leur couple. Bien souvent, c’était son mari qui faisait le premier pas vers elle après une dispute, ou même lorsque leur relation avait pu s’effilocher. Mais elle mûrissait et, surtout, elle évoluait. Elle avait appris à mieux gérer les conflits dans son couple. Surtout, elle avait découvert ce que c’était de vivre sans William, et elle ne voulait surtout pas revivre une telle expérience. Alors elle se comportait de façon plus adulte qu’elle ne l’aurait fait par le passé. Elle tentait d’en parler avec lui et, même s’il s’était montré froid au premier abord, son mari n’avait pas mis longtemps avant de baisser les armes. Elle était soulagée de le voir si vite montrer ce qu’il ressentait réellement. Elle vit même un sourire à peine perceptible se dessiner sur ses lèvres, c’était bon signe. L’écoutant avec attention alors qu’il osait parler de sa mère, elle commençait surtout à comprendre que… Il n’était pas seulement rempli de ressentiments. Il avait surtout peur, peur de s’attacher à la femme qu’elle montrait et se rendre compte ensuite que ce n’était rien d’autre qu’un mensonge. Elle, elle n’avait pas cette préoccupation, d’abord parce qu’elle n’était pas du genre à anticiper, ni même à avoir peur de quoi que ce soit. Mais, aussi, elle risquait bien moins que lui de finir par laisser Victoria atteindre son cœur. Et cela elle ne le réalisait que maintenant. – Alors ne le fais pas… Laisse-toi le temps, il n’y a rien qui presse… Et laisse-moi gérer la situation pendant ce temps. proposa-t-elle avec douceur. Il voulait se protéger, et elle ne le comprenait que trop bien. Elle aurait dû le comprendre d’elle-même. Leurs doigts entrelacés, la belle s’était finalement rapprochée de lui de sorte qu’ils se faisaient désormais face. Elle savait qu’elle avait été quelque peu brutale mais il ne semblait plus lui en tenir rigueur. Elle esquissa un faible sourire lorsqu’il affirma aimer sa franchise… Ce n’était pas quelque chose qu’elle pouvait changer. Elle ne savait pas tourner autour du pot. Et même quand elle essayait d’être plus subtile, elle n’y arrivait absolument pas. Mais elle aurait au moins dû attendre. – Je sais mais… J’aurais dû te parler en tête à tête… Elle n’avait pas besoin d’entendre tout ça. admit-elle d’une voix désolée. Parce qu’elle l’était, réellement. Elle n’avait jamais voulu se ranger du côté de Victoria, elle se fichait bien de lui montrer son soutien. C’était un concours de circonstances parce que, le seul qu’elle soutiendrait toujours, c’était l’homme qu’elle aimait. En tant que tampon entre eux, elle avait encore quelques progrès à faire. Mais William lui assura qu’elle s’en sortait bien. Un petit sourire se dessina sur les lèvres de la belle alors qu’elle reprenait en toute sincérité. – J’ai eu un bon professeur. L’atmosphère était bien plus légère que lors de l’arrivée du jeune homme. Grace se sentait un peu mieux même si elle éprouvait toujours cette pointe de culpabilité. Elle finit d’ailleurs par s’excuser auprès de lui sans le quitter des yeux, ce petit air coupable sur le visage. Elle ne savait que trop bien qu’il craquait littéralement, à chaque fois, mais elle était sincère. Et il semblait capable de lui pardonner puisqu’elle sentit sa main venir caresser sa joue tout en replaçant une mèche de cheveux derrière son oreille. Elle le contemplait sans rien dire, attendant le verdict qui ne tarda pas à se manifester sous la forme d’un tendre baiser. Elle se mit à sourire amoureusement tout en lui murmurant. – Je t’aime aussi… Mais, s’il lui avait pardonnée, il précisa tout de même qu’elle devait se montrer plus convaincante. Le sourire de la jeune femme devint beaucoup plus malicieux alors qu’elle s’approchait pour capturer ses lèvres avec les siennes. Son baiser, tendre au début, devenait de plus en plus fougueux alors qu’elle se rapprochait lentement de lui pour finir par s’installer sur ses cuisses. Ça lui avait manqué. Il lui avait manqué. Prolongeant le baiser avec envie durant plusieurs secondes, elle finit par détacher à peine ses lèvres des siennes, juste assez pour lui demander dans un murmure. – Et là… Tu me pardonnes ? Enfouissant sa tête dans son cou, elle se mit à l’embrasser avec délicatesse.



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3583
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer. - Graal Mar 25 Juil - 14:50



~ GRAAL ~
"Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] C'était vraiment au dessus de ses forces, en faite William n'avait même pas envie d'essayer d'aller vers elle, parce qu'il la détestait c'était évident et il ne voulait pas croire à son soudain changement de personnalité, il n'arrivait pas à croire qu'une personne pouvait changer aussi rapidement, pouvait ce racheter une conscience de cette façon. Alors oui il passait pour un montre, oui il passait pour le fils indigne qui refusait de venir en aide à celle qui l'avait mit au monde mais c'était avant tout pour ce protéger lui même ! Même si il la détestait, Victoria restait sa mère et il avait peur que malgré toute la haine qu'il lui porte elle parvienne à l'atteindre et il ne voulait pas qu'elle prenne une place dans sa vie, il refusait qu'elle joue ce rôle parce qu'il ne voulait pas tomber de haut à la seconde même ou elle lui montrerait sa vrais nature. Il osait enfin l'avouer à sa femme tous ça parce qu'elle lui avait dit trop franchement ce qu'elle avait sur le cœur. Mais Grace semblait le comprendre, elle semblait même prête à l'écouter d'avantage et lui apporter son soutient comme il ce doit. - Je suis pas sur d'y arriver un jour ! Je peux pas effacer tous ce qu'elle nous à fait ! Ça fait des années qu'elle rêve de nous séparer, elle rêve de me voir lui annoncer notre divorce ou notre séparation. J'arrive pas à croire que du jour au lendemain elle désire notre bonheur ! Je veux pas y croire Grace ! C'est impossible de changer autant ou alors c'est sa maladie qui la pousse à ce rendre compte qu'elle n'à plus rien ... Et c'était peut être le cas ! Elle voyait qu'elle n'avait plus personne pour la soutenir, plus personne pour veiller sur elle, alors elle n'avait pas d'autre choix que de ce tourner vers eux, sa seule et unique famille. - Ce n'est pas à toi de gérer tous ça ! Grace ... c'est adorable mais je veux pas t'imposer ça ! Mais ça le touchait énormément qu'elle soit prête à s'occuper de tous uniquement pour lui laisser le temps, il lui en était reconnaissant mais il ne voulait pas la contraindre à le faire. Même si, elle le faisait malgré puisque lui ne parvenait pas à avoir une conversation avec Victoria sans que ça ne vire à la dispute. Depuis des jours elle jouait l'intermédiaire entre eux, elle était là pour les arrêter quand ça allait trop loin, les empêcher de s'entre tuer et il ce doutait que c'était une situation inconfortable pour elle. Grace n'aimait pas ce retrouver bloquer entre deux personnes, encore moins entre lui et Victoria. - C'est trop tard maintenant, elle doit surement ce réjouir de voir que tous n'est pas rose entre nous ... sauf si sa conscience ce manifeste ! C'était arrivé maintenant, mais en parlait ça faisait plus de bien qu'il ne le pensait. Il lui en voulait toujours un peu mais c'était toujours moins qu'avant ... Il voyait combien elle s'en voulait et surtout il ce rendait compte que ce n'était pas du tout un moment facile pour eux, aussi bien pour elle que pour lui ... mais ils ne devaient pas ce laisser abattre ! Ils devaient rester soudés tous les deux et affronter comme ils savaient si bien le faire. Elle s'en sortait pas si mal que ça ! La preuve Victoria était encore en vie ! Elle l'avait empêché de la tuer dans son sommeil ! Souriant doucement, il haussa doucement les épaules. - Je sais que ce n'est pas une place facile à avoir ! Mais elle agissait comme lui pourrait agir dans ce genre de situation et elle avait réussi à éviter le pire. Son petit air coupable sur le visage, Grace était tout simplement craquante, elle s'en voulait et ce n'était pas de la comédie. S'approchant doucement, il lui vola un baiser en guise de réponse, signe qu'il ne lui en voulait plus tant que ça ! Un sourire amoureux, un regard bien plus tendre, les deux amoureux retrouvaient peu à peu cette complicité, William en profite même un peu trop. Il avait déjà pardonné sa femme mais il profitait encore légèrement de la situation. Rapidement, la jeune femme ce rapprocha tout de suite de lui pour capturer une nouvelle fois ses lèvres dans un baiser d’abord doux puis bien plus intense. C'était ce genre de moment qu'il aimait, oublier leur dispute et passer à autre chose. S'installant sur ses genoux, elle recula doucement pour plonger son regard dans le sien, le temps de murmurer quelques mots avant d'enfouir son visage dans le creux de son cou. Souriant amusé, il déposa ses mains dans son dos déjà troublé par les baisers qu'elle déposait dans le creux de son cou. - Peut être bien ... oui, tu es sur la bonne voie en tous cas ! Ben tiens comme si il allait dire le contraire. - Tu m'as manqué mon cœur ... Reprit il en caressant doucement sa peau du bout des doigts.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6135
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer. - Graal Mar 25 Juil - 20:54


 

 
 


« Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer.  »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Il ne passait pas pour un monstre, absolument pas. Ni pour un fils indigne. Elle ne le voyait pas du tout de cette façon, Grace. Elle savait pertinemment les raisons qui le poussaient à agir ainsi. Il se méfiait de sa mère, ce qui, étant donné leurs antécédents, était plus que compréhensible. Mais elle réalisait aussi qu’il redoutait aussi de s’attacher à elle, en réalité. Il avait peur de croire à une image qui s’avérerait loin de la vérité. Il cherchait simplement à se protéger et jamais, sa femme ne le jugerait pour cela. Elle était prête à lui accorder du temps pour accepter l’idée de donner une seconde chance à Victoria. Et, si cela ne fonctionnait pas, elle était aussi prête à gérer la situation comme elle le faisait déjà depuis quelques jours. Parce qu’en écoutant William, elle voyait bien qu’il était encore loin de pouvoir faire confiance à sa mère. Et elle se rendait même compte qu’elle oubliait, de son côté, bien trop facilement le passé. C’était son crédo, elle était comme ça. Elle n’aimait pas se focaliser sur le passé, Grace. Cela lui permettait de rapidement oublier ce qui faisait souffrir mais, en même temps, cela la rendait plus vulnérable que son mari qui s’attendait toujours à tout. – Je ne le sais pas plus que toi, je… Je me dis que ce n’est peut-être pas vraiment qu’elle a changé mais qu’elle se rend compte qu’elle n’a rien, ni personne pour veiller sur elle, alors elle s’est peut-être remise en question ou… Peut-être qu’elle en rajoute, parce que je ne pense pas qu’elle a subitement vu en moi la belle-fille idéale après tout ce qu’elle disait sur moi… Mais tout ça, seul le temps nous le dira… termina-t-elle en baissant quelques secondes les yeux vers leurs mains entrelacées. Mais quoi qu’il en soit, elle était prête à s’occuper de la situation. Elle, elle ne risquait pas d’être déçue ou blessée par Victoria. Elle n’attendait rien de cette femme. – Mais j’aime bien être adorable, laisse-moi être adorable pour une fois. lui rétorqua-t-elle avec un petit sourire enfantin avant de reprendre plus sérieusement. – Je t’assure que ça ne m’embête pas William… Si ça peut te soulager, c’est tout ce qui compte pour moi. Elle était aussi là pour ça. Elle était son épouse, et c’était son rôle. Plus important encore, elle en avait envie si cela lui permettait de se sentir un peu mieux. Aussi, c’était déjà quelque chose qu’elle faisait depuis quelques jours puisqu’elle avait pris le rôle d’intermédiaire entre eux. Même si elle avait un peu manqué d’impartialité, ce jour-là. Son regard rivé sur son mari, elle écoutait ses craintes au sujet de Victoria qui avait dû se rendre compte maintenant que tout n’était pas rose entre eux. C’était la vérité mais elle n’en avait pas honte, Grace. Leur couple n’était pas tendre et équilibré, ils s’aimaient intensément, passionnément. Ils vivaient chaque moment avec une intensité immense, qu’il s’agisse des instants d’amour ou des disputes. Mais c’était eux. – Mais ce n’est rien William… Elle pourra aussi voir la prochaine fois que ça ne nous empêche pas d’être fous amoureux l’un de l’autre ! Et c’était ça qu’elle aimait le plus entre eux. Malgré tous leurs désaccords, leur amour était si fort qu’il triomphait toujours. Exactement comme ils s’étaient remis de cette dispute qui n’était déjà plus qu’un souvenir pour Grace. Il ne lui restait plus qu’une chose à faire : Présenter ses excuses à l’homme de sa vie. Alors, avec son air le plus craquant, mais surtout son regard le plus sincère, la jolie blonde ne tarda pas à s’excuser. Obtenant un baiser de William comme réponse, elle était surtout rassurée de constater qu’il lui avait pardonnée. Mais il en profitait également pour lui en demander un peu plus, et elle n’allait pas se gêner pour répondre à ses attentes. Capturant ses lèvres dans un baiser amoureux, elle entreprit de le rendre bien plus fougueux alors qu’elle se rapprochait de lui pour atterrir finalement sur ses genoux. Les yeux fermés, elle profitait de ce contact si doux, si agréable, addictif même. Elle dévia ses lèvres dans le cou de son homme, embrassant chaque parcelle de sa peau qui s’offrait à elle alors qu’elle écoutait avec amusement ses paroles. – Mmh… Et là ? demanda-t-elle en venant mordiller son lobe d’oreille alors que ses mains se chargeaient de faire glisser sa chemise, qu’il avait déboutonnée un peu plus tôt, le long de ses bras. S’ils n’avaient pas pu profiter l’un de l’autre au cours de la soirée, elle comptait bien se rattraper maintenant. Elle ne cessait de l’embrasser tout en profitant des douces caresses qu’il lui offrait. Mais elle interrompit un instant ses baisers enflammés dans son cou pour se reculer, juste assez pour plonger son regard dans le sien. – Toi aussi tu m’as manqué... J’aime pas quand t’es fâché contre moi… avoua-t-elle en caressant délicatement sa joue avant de lui voler un baiser langoureux.



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3583
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer. - Graal Mar 25 Juil - 22:35



~ GRAAL ~
"Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Mouais, il ne savait pas encore quelle raison avait Victoria pour ce rapprocher d'eux de la sorte. Peut être que Grace avait raison, ou peut être que c'était lui ... bref il ne savait pas encore mais dans tous les cas il finirait par le savoir parce qu'il faisait tous pour qu'elle révèle sa véritable nature. Pour l'heure, Will n'était pas sur de pouvoir continuer à lui faire face comme si de rien n'était, au risque de s'emporter mais Grace finit même par lui proposer qu'elle pouvait tout à fait gérer les choses. Elle avait réussi à le faire jusque là et elle s'en sortait plutot bien malgré les nombreuses disputes qu'il avait eu avec sa mère, la pauvre ce trouvait en plein milieu de leur conflit malgré elle. Il n'avait pas vraiment envie qu'elle joue ce rôle parce qu'il savait d'avance que ça allait empiéter sur leur relation et il n'avait vraiment pas envie de ça. - Mais je suis pas du tout contre à ce que tu sois adorable ! Au contraire ! J'ai juste pas envie qu'elle s’immisce entre nous, je trouve qu'elle prend déjà beaucoup trop de place dans notre vie.
Et d'ailleurs Haylee pose de plus en plus de question.
Et franchement, il n'avait pas envie de dire à leur princesse que cette femme était sa grand mère, ou qui que ce soit de proche. Elle n'était qu'une enfant et il était hors de question qu'elle s'attache à cette femme. Mais c'était vraiment adorable de sa part de vouloir le faire pour le décharger lui. Même si après tous ... c'était son fardeau à lui et non elle. - Si jamais tu pense qu'elle dépasse la limite, que tu n'arrive plus on arrête tous Grace ! Elle repart à Londres et on en parle plus ! Il n'était pas vraiment d'accord mais de toute façon Grace était aussi une femme bornée et quand elle avait quelques chose en tête c'était impossible de lui sortir. C'est vrais qu'ils n'en n'étaient pas du tous à leur première dispute et ce n'était surement pas la dernière non plus ! Ils avaient déjà affronté bien pire et leur couple était fort, plus fort qu'ils ne le pensaient même ! Eux, ils ne dansaient pas une salsa .. mais un tango ! Entre eux c'était fort, violent ... un amour qu'ils ne contrôlaient pas toujours et parfois ça les dépassaient ! Aussi bien dans les instants intimes que dans leurs disputes, c'était violent prenant et c'était tous ce qui faisait leur relation. Alors c'était assez idiot de s'en faire pour cette dispute qui n'était déjà qu'un lointain souvenir. - Oui, c'est vrais que ce n'est pas une dispute qui peut nous séparer. La preuve ! A peine pardonné, ils ce retrouvaient déjà et William en demandait même bien plus et Grace ne ce faisait pas prier pour répondre à sa demande. S'installant sur ses genoux, elle prolongeait ses baisers avant de dévier dans le creux de son gout demandant plusieurs fois si c'était suffisant ou pas encore assez. Ce genre de chose ? Ses baisers, ses lèvres, ses caresses ? Il n'en n'avait jamais assez et il ne pourrait surtout jamais s'en passer. Alors il poussait un peu plus loin disant qu'elle était sur la voie mais que ce n'était pas encore ça. Il n'avait pas besoin de tous ça pour la pardonner mais elle lui avait manqué et il avait surtout très envie de la retrouver. - C'est déjà mieux oui ... Murmura t'il bien plus troublé qu'il ne le voulait alors que ses doigts glissaient doucement contre son dos, contre sa peau si douce et si chaude. Les baisers dans son cou c'était sa plus grande faiblesse. Mordillant le lobe de son oreille tout en faisant descendre sa chemise le long de ses bras, Will fermait doucement les yeux tout en profitant de cet instant. Elle lui avait terriblement manqué, il faut dire que depuis que Victoria avait fait son entrée dans leur vie, ils n'avaient pas prient le temps de ce retrouver tous les deux, du moins ce n'était jamais assez à son gout. Reculant son visage pour pouvoir plonger son regard dans le sien, Will la contemple avec tendresse et douceur - Je n'arrive jamais à resté fâché contre toi ! Répondit il en souriant avant qu'elle ne vienne de nouveau l'embrasser. Il était accro, il était en manque et il en avait besoin. Posant sa main contre sa nuque, il ce laissa tomber en arrière sur leur lit en l’entraînant avec lui sans lâcher ses lèvres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je t’aime mais ce que j’aime le plus chez toi, c’est ta façon de m’aimer. - Graal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-