Ils n'attendent que vous...


Et hop, un petit vote.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 We're burning down. (Emrose)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 646
▵ arrivé(e) le : 20/06/2016
▵ avatar : Victoria Justice

MessageSujet: Re: We're burning down. (Emrose) Ven 15 Sep - 18:24



     

Ambrose
&
Emilia
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
We're burning down.
Laissant son bras autour d'Ambrose, Emilia constata avec surprise ce moment de panique qu'il avait eu lorsqu'elle lui avait suggéré de se reposer. Comme si se reposer lui faisait peur. Et c'était ça, en réalité, parce qu'il n'en était visiblement pas capable. Il avait bien trop mal pour se reposer et elle avait de la peine en le voyant si épuisé. Il méritait bien mieux que cela. Et elle, elle avait envie de faire quelque chose pour lui, de l'aider, d'être là. Après tout il avait été le premier homme respectueux avec elle, le premier qui la regardait comme une femme et non comme un vulgaire objet. Le premier qui la perturbait, aussi, elle devait bien se l'avouer. La belle brune l'écoute alors se confier, et encore une fois il montrait un grand respect à son égard. Il n'osait même pas lui demander un massage par peur d'avoir un contrôle sur elle, et c'était tellement touchant, Emilia était tellement touchée. Il était définitivement parfait. Parfait, c'était le mot qui lui venait à l'esprit. Et puis en entendant qu'il avait honte d'être dans cet état mais qu'il n'avait pas pu s'empêcher de l'appeler, Emilia sentait son cœur battre encore plus fort. C'était incontrôlable, inexplicable. Il n'avait pas pu s'empêcher de l'appeler, de l'appeler elle. Alors peut-être qu'il commençait un peu a tenir à elle, a avoir besoin d'elle... Peut-être qu'il l'appréciait sincèrement, et pas seulement comme une prostituée. C'était donc réciproque, ce qu'elle ressentait pour lui était réciproque. Elle avait presque des papillons dans le ventre, elle ne comprenait même pas pourquoi, elle se trouvait même ridicule elle qui n'était pas du tout sentimentale, mais avec lui c'était... Magique. Ambrose la changeait lorsqu'ils étaient ensemble. Et elle, elle arrivait à le cerner, elle savait ce qu'il ressentait au fond de lui. Elle savait même comment s'y prendre avec lui alors qu'elle était complètement nulle avec les gens en général. Elle savait qu'il n'avait plus confiance en lui et qu'il avait simplement besoin qu'elle lui fasse ressentir qu'il était toujours un homme. Ambrose, ça me touches tellement tout ce que tu me dis. Et... Jamais un homme ne m'a traité aussi bien que toi. Mais tu sais, si je te proposes un massage c'est parce que j'en ai envie, parce que je t'apprécie beaucoup... Et pas parce que tu es mon... Client... Elle tenait à ce qu'il sache qu'il ne la forçait à rien, jamais, tout ce qu'elle faisait avec lui pour le moment elle en avait envie. Sincèrement envie.

Elle déposa alors sa main sur sa joue en reprenant la parole d'une tendre voix. Et je suis heureuse que tu m’aie appelé... J'avais très envie de te voir je crois et... Je ne veux pas que tu ai honte, tu es épuisé et tu as mal, tu as besoin qu'on prenne soins de toi un peu je pense. Et ça ne me repousse pas... Au contraire... Au contraire, il lui plaisait. Au contraire, elle voulait être avec lui, passer même toute la nuit à prendre soins de lui. Elle ne comprenait pas pourquoi il avait autant d'impact sur elle, mais à ses côtés son cœur battait de plus en plus vite. Et pour lui confirmer ses paroles, pour qu'il comprenne qu'il avait le droit d'être faible avec elle parce qu'elle l'appréciait terriblement, elle s'approcha alors et déposa un baiser juste aux coins de ses lèvres... Parce qu'elle savait qu'elle jouait avec le feu, mais parce qu'elle ne pouvait pas s'en empêcher.

Après quelques instants, elle se décida finalement à lui poser cette question qui lui torturait l'esprit. Ambrose... Qu'est ce que tu as à la jambe... ? Emilia attrapa ses mains dans les siennes pour lui donner le courage de lui parler. Il ne lui avait jamais dit d'où venait son handicap et elle avait besoin de comprendre, pour qu'il n'y ai aucun tabou entre eux. Pour pouvoir l'aider.

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODOles lutins d'AL.
avatar
MODO ∞ les lutins d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 4341
▵ arrivé(e) le : 27/12/2016
▵ avatar : Liam Hemsworth

MessageSujet: Re: We're burning down. (Emrose) Dim 17 Sep - 19:25

❝Le problème n'est pas que les sots soient trop nombreux, mais que les éclairs de foudre soient mal distribués. ❞[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]We're burning downJe n'avais rien maîtrisé, Pas cette réaction, fasse à une simple question. Celle de me reposer. Elle était anodine, et simple, et j'avais réussi face à Emilia à prendre tous ces moyens, qui jusqu'à maintenant, je tentais de caché. J'étais ridicule, c'est un sentiment tenace, et de culpabilité qui me rongeait. Ridicule de réagir ainsi. Elle allait certainement me prendre, pour un idiot. Et il y avait de quoi ! J'avais complétement révélé mes faiblesses. Ces dernières dont j'essayais de m'échapper par n'importe quel moyen. Mais aussi étrange que cela puisse paraître, je n'avais plus aucune barrière avec Emilia. C'était si facile de se laisser entraîner, à la facilité. Elle était toujours là, à l'écouter, à voir le meilleur de moi-même. Elle trouvait toujours les mots, pour éclaircir les doutes qui le ronger, petit à petit. Elle les chassait un par un, d'un geste de la main. Tout semblait facile. Elle me faisait oublier la douleur, bien plus efficace, que ces médicaments que mon corpsavait pris l'habitude de se diffuser dans son corps. Là, c'était simplement sa présence qui agissait sur moi. Plus saint certainement, je trouvais un réconfort dans ces mots, sa présence. Sans savoir l'expliquer. Elle avait ce regard bienveillant à mon égard, qui me faisait perdre le peu de barrière défensives que j'avais jusqu'à maintenant. Pourtant, une part de moi, voulait la protéger, de ce qui me rongeait, de ces périodes où je n'étais pas moi-même. De cette personne perdue dans les tourments, d'une douleur trop intense pour la supporter. Des petits secrets qui allaient certainement tout foutre en l'air, un moment ou un autre, quand tout sera découvert. J'étais sûr qu'elle me verrait sous un autre jour, dont je n'avais pas de prendre le risque de tous perdre. Parce qu'elle avait pris une place importante. Parce qu'elle est cette femme qui avait su me toucher. Qui avait su se faire une place dans sa vie, à un moment sombre. À mes yeux, elle n'avait rien d'une prostituée, dont j'vais fait appel pour un service. Elle était une femme tout aussi respectable, que n'importe laquelle. Alors bien évidement, je la voyais différente à mes yeux, mais pas dans le sens que tout le monde la voyait... « Je ne veux pas te faire plaisir Emilia... C'est une vérité dont j'ai envie de te faire part. Même si tu peux prendre pour un idiot ou un homme complètement désespéré, qui a du perdre la tête. Je ne cherche pas une compassion de ta part, et je ne cherche pas à être un homme parfait à tes yeux... Tu es une femme qui mérite simplement à être respecté, comme tu le devrais... Mais je comprends ce que tu veux dire. J'ai dû mal à abordé ou à ce qu'on touche ma jambe... C'est un fardeau... » Un fardeau que je gérais seul la plupart du temps et dont j'avais du mal à me décharger.

Un poids dont il ne se faisait pas lui-même confiance alors les autres... Mais pour une fois, une seule fois, j'avais envie de lâcher. Je baisais la tête doucement, sous un état de faiblesse qui ne me quittait pas. Mais qui pour une fois, j'avais envie de me débarrasser dans les mains d'Emilia. C'est son baiser au coin des lèvres, qui me réveillait de ce rideau qui s'était présenté devant moi. Avec un espoir, un courage plus présent. Avec cette envie de se laisser aller. Avec des battements de cœur qui accéléraient, à penser qui allait peut-être quitter ma poitrine. Sa fatigue dont j'avais caché jusqu'à maintenant et qui devenait un poids sur mes épaules. Je m'approchais d'Emilia, doucement. Je n'avais pas demandé son accord. Je m'étais simplement laissé aller à une lassitude, comme un soldat qui déposait les armes. Je glissais ma tête sur ces genoux. « Il n'y qu'avec toi… Qu'affronter tout ça ... C'est plus facile. Parce que, je ne sais pas... Je sais que, tu ne vois pas comme je me vois. Parce que tu ne me juges pas sous ma faible. Et que... J'ai envie d'affronter beaucoup de choses avec toi. Emilia, je ne laisse personne prendre soin de moi, ou je ne me suis même reposer sur personne... Mais ça pourtant, j'ai envie que ça soit toi qui le fasse. » C'est un moyen détournait de lui dire que j'acceptais sa proposition, tout en fixant son regard brun, d'une tendresse notable. Plus serein, qu'au début.

Je savais qu'à un moment où un autre, on allait arriver à cet instant. Cet instant, où j'allais devoir m'expliquer sur ce handicap qui détruisait ma vie. Qui faisait tendre mon corps, et installer un silence pesant. J'avais envisagé de laisser le silence pour seule réponse. Mais je lui devais bien une explication. Pour tout ce qu'elle faisait pour moi « Je... J'ai un accident malchanceux. Je n'ai pas écouté mon corps fatigué. UN match de trop certainement... Mes tendons ont cédé... » C'était simple à dire et pourtant, il n'y avait un hésitation dans ma voix. Un refus d'affronter le regard d'Emilia. J'attendais les autres questions... Parce que c'était une évidence qu'elles allaient suivre...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 646
▵ arrivé(e) le : 20/06/2016
▵ avatar : Victoria Justice

MessageSujet: Re: We're burning down. (Emrose) Lun 18 Sep - 17:39



     

Ambrose
&
Emilia
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
We're burning down.
Ce que pensait la jolie brune, Ambrose venait de le confirmer. Sa jambe était bien un fardeau pour lui. Autant physiquement que mentalement. Et ce fardeau, aussi étrange que cela pouvait paraître, Emilia avait envie de le porter avec lui. Elle se disait que si ils le portaient tous les deux, Ambrose aurait certainement moins mal. Et puis elle le voyait dans son regard, elle voyait qu'il n'en pouvait plus d'être seul. Elle voyait qu'il avait besoin de quelqu'un, d'elle... Elle le voyait à la manière dont il la regardait. Et ce regard, c'était comme si une flèche lui avait été tirée en plein cœur tant il la bouleversait. Et non, elle ne le voyait ni comme un idiot ni comme un homme désespéré, elle le voyait simplement comme une personne extraordinaire et qui malheureusement souffrait beaucoup. Elle le voyait comme... Comme cet homme qui faisait battre son cœur anormalement, différemment. Comme cet homme qui était entré dans sa vie sans prévenir et qu'elle n'arrivait plus à sortir désormais. Et elle tenait à ce qu'il le sache. Et toi tu es un homme qui mérites d'avoir quelqu'un pour prendre soins de lui. Alors si je peux t'aider à porter ce fardeau, quand on est ensemble, je veux le faire... Elle ne pouvait pas être plus sincère qu'elle l'était à cet instant. Et les paroles suivantes d'Ambrose lui allèrent droit au cœur. Il voulait affronter cela avec elle. Il voulait qu'elle prenne soins de lui. Et elle en avait envie, elle aussi. Si seulement les choses avaient pu être différentes entre eux. Si seulement il n'avait pas été son client. Plus encore, si seulement elle ne se prostituait pas, elle aurait pu essayer, de se laisser tomber dans ses bras. Mais là, elle ne le pouvait pas. Elle ne pouvait pas lui faire mal. Parce que c'était ce qu'elle ferait, c'était certain, elle la prostituée. Elle qui n'avait jamais su aimer durant toute son existence. Alors elle pouvait simplement se contenter de faire ce qu'elle pouvait pour prendre soins de lui, lorsqu'ils passaient des moments ensembles, à défaut de ne pas pouvoir le faire tout le temps.

Emilia laissa alors Ambrose s'allonger et poser sa tête sur ses genoux, avant de déposer un doux baiser sur son front, caressant quelques secondes ses cheveux. Ça me touches et... Je t'aiderai à affronter tout ça. La jeune femme releva alors légèrement et doucement le pantalon d'Ambrose pour pouvoir masser sa jambe douloureuse. Commençant d'abord par le pied, puis remontant vers le mollet. Enfin sur le genoux, la cuisse... Tendrement, pour lui faire le plus de bien possible. Et c'était étrange, ce que ressentait Emilia. Plus ses mains remontaient sur la jambe d'Ambrose, plus elle ressentait en elle cette envie de l'embrasser.

Non, elle ne pouvait pas, elle n'en avait pas le droit. Elle devait s'occuper de lui et c'est tout. Alors elle se concentra sur ses paroles suivantes en continuant son massage. Il avait eu un accident, un « match » de trop, apparemment. C'était donc un sportif. Et Emilia était heureuse d'en apprendre un peu plus sur lui. T'es un sportif alors... Elle esquissa un petit sourire avant de reprendre. Quel sport? Elle imaginait à quel point c'était encore plus dure pour lui parce qu'en vu de son état il ne pouvait plus travailler. Et encore, elle ne savait même pas à quel point il avait été abandonné de tous.

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODOles lutins d'AL.
avatar
MODO ∞ les lutins d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 4341
▵ arrivé(e) le : 27/12/2016
▵ avatar : Liam Hemsworth

MessageSujet: Re: We're burning down. (Emrose) Lun 2 Oct - 10:56

❝Le problème n'est pas que les sots soient trop nombreux, mais que les éclairs de foudre soient mal distribués. ❞[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]We're burning down Discuter, se pencher sur mes petits problèmes, n'était pas le genre de chose que je faisais régulièrement. Pour ainsi dire jamais. La plupart du temps, je changeais de conversation, j'éludais... À force, j'étais passé maître dans cet art. Mais cela ne marchait pas avec Emilia, elle a très vite remarqué que les choses n'allaient pas. Et au fond, même si j'étais poussé par envie de lui cacher la vérité. Je n'avais pas d'autre choix de lui révéler, malgré le fardeau. Un fardeau qui durait depuis des mois, le répit de moins, en moins là. Une grande partie est psychologique monsieur Millson, c'était une réponse faite régulièrement par le medecin, toute faite pour expliquait le mal qui me rongeait. Qu'avec le temps, j'avais appris à ne plus confier, et simplement dissimulait que ça allait de mieux en mieux. Faux, bien sûr, mais si ça pouvait donner un peu de fierté un médecin de sa réussite. Valoriser ces compétences... Pourtant, Emilia n'était pas médecin. Elle n'était pas médecin, mais elle avait compris que ça n'allait pas, que les choses étaient beaucoup plus compliqué que ce qui paraissait. De là à vouloir prendre soin de lui, une chose encore nouvelle pour moi. Comme ces paroles qui venaient ensuite, sa vision qu'elle avait de moi. Peut-être avec un mélange erroné et juste, il paraît qu'on a toujours une mauvaise vision de soi. « Merci... Ce n'est pas le genre de chose dont j'ai l'habitude... Je veux dire que... Personne n'a fait ça... » Pour moi. C'était aussi clair, et limpide. J'tais toujours là pour les autres, mais inversement, c'était plus compliqué. La preuve était là aujourd'hui. Une certainement admiration fleurissait depuis le départ, depuis Emilia était là, à mes côtés. Sans même de questions, ou chercher à comprendre. Elle était simplement là. Débordant de sincérité, aussi naturelle, qu'elle m'attirait, cette femme brune aux yeux sombre. Pourquoi ? Je ne savais pas y répondre et peut-être que je n'avais pas encore envie, de trouver une réponse...

C'était rare, les fois, ou je me laissais aller. Et là, c'est avec une certaine surprise que je me rendais compte que je m'étais complétement relâché en sa présence. À en poser ma tête, contre ces jambes. Pourtant, je me sentais bien.. Assez bien pour ne plus avoir aucune tension. Pour aimer ces caresses qui survolaient mes cheveux. « Je sais que tu ne le fais pas par pitié, mais j'ai du mal à... M'y faire » Mon corps se tendait légèrement par appréhension, par automatisme certainement. Quand le pantalon remontait sur ma jambe. Les seules personnes qui la voyaient été le médecin, kiné, ou même infirmières. Par nécessité, parce que j'avais honte. De part sa faiblesse, mais aussi de cette cicatrice criarde et rosé, qui s'était installé, vestige de l'opération. Je regardais l'expression d'Emilia du coin de l'œil, attendant la moindre de son expression. Sans jamais la voir arrivée. Comme si tout le semblait normal. Soulageant le poids pas seulement de ma blessure et une partie de mes craintes, de mon âme. Le cœur plus léger, battant u peu plus fort.

Emilia faisait parti des personne qui ne connaissait pas mon passé. Qui ne connaissait pas, mes victoires, ma population au sien d'un sport qui aujourd'hui m'avait tourné le dos. Des beaux jours, qui avaient fait mon succès. Et je ne voulais pas que ça change. Parce que ça allait changer, ça avait été toujours le cas. Être sportif, n'avait rien d'avantageux comme on pouvait le croire. Je voulais garder notre lien, comme quelqu'un qui voulait gardé secrètement et jalousement son secret. Pourtant, à la longueur et malgré les questions qu'elle se poussait, je me doutais bien, qu'il fallait lui dire un moment ou un autre la vérité. Je hochais la tête, avec un faible sourire aux lèvres. « Basketteur... Pro... » Le mot pro avait du mal à passer entre mes lèvres. Pourtant, il a fini par sortir avec une hésitation. « J'étais en compétition, un match important, quand c'est arrivé... « J'étais en compétition, un match important, quand c'est arrivé... » Mon regard se baissait légèrement, revivant cet instant. Qui bien vite, je chassais pour regarder Emilia. Avec un certain doute. Doute qu'elle parte, qu'elle s'éloigne comme tout le monde, l'avait fait. Un poid lourd dans la poitrine, quand elle comprendra.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 646
▵ arrivé(e) le : 20/06/2016
▵ avatar : Victoria Justice

MessageSujet: Re: We're burning down. (Emrose) Sam 28 Oct - 17:15



we're burning down
Ambrose & Emilia

« We're burning out, we're burning down. We're the ashes on the ground. We're burning out, we're burning down. We've fallen underground. »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Ses mains commençaient à descendre le long de sa jambe, le massant avec douceur et tendresse. Elle voyait bien qu’il avait peur. Peur de se montrer faible devant elle, peur qu’elle voit véritablement la cause de sa honte. Mais rien ne repousserait Emilia. Son regard sur lui ne changerait pas, elle voulait simplement l’aider ou tout du moins soulager sa jambe au moins ce soir. Qu’il puisse dormir convenablement et se reposer. Voir Ambrose avec les traits tirés comme ce soir lui faisait mal au cœur. Et jamais elle n’avait été si docile avec un homme, Emilia. Pire encore, jamais la belle brune ne se serait imaginée si docile. Elle qui avait un caractère bien trempé et qui était bien loin de vouloir s’attacher, surtout pas à un homme. Mais avec Ambrose, elle avait cette impression constante qu’il était trop tard. Qu’elle était déjà attachée à lui. Remontant un peu à nouveau sur ses cuisses, elle esquissa alors un petit sourire à ses paroles avant de lui répondre d’une voix un quelque peu intimidée. Il va falloir t’y faire avec moi… Cette phrase n’était pas anodine. Emilia ne s’en rendait pas vraiment compte mais en quelque sorte elle était en train de lui dire qu’elle serait toujours comme cela avec lui, et donc qu’il se reverrait. Elle n’avait aucune idée de où est-ce que cela allait les menait, mais tout ce qu’elle savait c’était qu’Ambrose avait eu envie et besoin de la voir ce soir alors qu’il allait mal.

Et puis la conversation avait pris un tout autre tournant. La jolie brune s’était demandé ce qu’il s’était passé et pourquoi il était blessé aujourd’hui. Mais elle ne s’attendait pas à une telle réponse de sa part, en réalité il était basketteur professionnel. Elle sentait que c’était quelque chose qu’il avait du mal à lui dire même si elle ne comprenait pas réellement pourquoi. Elle n’imaginait pas quel homme il avait été, avant, lorsqu’il était au sommet de sa gloire. Et elle n’imaginait pas non plus comment il avait été abandonné du jour au lendemain. Je suis désolée. J’imagine que ça doit vraiment être difficile pour toi de ne plus pouvoir jouer… Massant son genoux avec tendresse, Emilia reprit la parole. Tu sais si tu pourras redevenir basketteur un jour… ? Elle ne voulait pas le brusquer avec ses questions mais elle voulait qu’il voit qu’elle était là pour lui, et qu’il pouvait lui parler de tout.

Mais en lui posant cette question, quelque chose d’autre était venu s’immiscer dans son esprit. S’il était un basketteur professionnel, il était forcément connu dans son milieu. Et pourtant, il était là, avec elle. Il avait fait appel à une prostituée à deux reprises. Et elle avait peur des conséquences que cela pourrait avoir. Tu n’as pas peur que… D’être avec moi ? Enfin… Que ça se sache ? Il fallait qu’elle le lui demande. Elle ne pouvait pas garder cette question pour elle.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODOles lutins d'AL.
avatar
MODO ∞ les lutins d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 4341
▵ arrivé(e) le : 27/12/2016
▵ avatar : Liam Hemsworth

MessageSujet: Re: We're burning down. (Emrose) Mer 1 Nov - 17:17

[quote="Ambrose E. Millson"]❝Le problème n'est pas que les sots soient trop nombreux, mais que les éclairs de foudre soient mal distribués. ❞[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]We're burning downJe n'avais pas l'habitude d'être aussi à découvert depuis l'accident. Ma jambe restait quelque chose que je cachais. Pas dégoûté, par un poids. Pourtant, ces mains qui glissaient sur la peau, avaient quelque chose d'apaisant, réconfortant. Faisant apparaître de légers frissons, de bien-être. Quelque chose qui calmait mes peurs profondes. Elle n'avait pas l'air dégoûtée, comme j'avais cru le penser. Elle ne montrait rien après ce sourire, ce besoin de vouloir soulager. Elle n'était pas obligée, en rien d'ailleurs. Comme sa présence ici, et pourtant elle était là. Elle l'avait dit qu'elle serait si j'avais besoin. Et comme souvent, j'avais pensé que c'était des paroles dites comme ça, au détour d'une conversation. Pour apaiser la personne, lui donnait un semblant de réconfort. Mais pas Emilia. Elle était bien plus qu'une jeune femme, qui offrait son corps. Elle était une femme différente, quand on prenait le temps de la connaître. Sa différence, je l'avais entre aperçu à notre premier regard, dans un environnement d'un simple hall d' hôtel. « Je pense pourvoir m'y faire... » Je dissimulais un sourire, sincère. Heureux, parce que c'était le cas, toujours quand on était ensemble. Cette phrase qui n'était pas plus anodine que la sienne. Ça serait mentir en disant que je n'avais pas envie de la revoir, qu'elle fasse partie de sa vie, des gens importants pour moi. Bien que ce dernier point, me semblait appartenir à la réalité, sans même vouloir me l'avouer.

Je n'avais pas abordé le basket depuis ce jour. Et je l'évitais souvent, d'ailleurs. Les mêmes questions revenaient, sans que c'est une réponse à donner. Quand est-ce que tu vas reprendre ? Qu'est-ce que tu vas faire si tu ne peux pas rejouer ? Toutes ces questions, je les enterrais au fond de ma tête. Parce qu'elles faisaient tout simple mal... Je n'avais jamais imaginé faire autre chose. Et je me retrouvais face à un mur. Un mur que je devais affronté, alors qu'elle me semblait affranchissable. « Je... Ne le sois pas, tu n'es pas responsable, j'aurais dû écouter mon corps. Oui parfois... Non à vrai dire tout le temps. Je ne sais faire que ça, jouer... » Pourtant, la conversation aurait dû me mettre à cran, son massage me dépendait, sous cet aspect tendre qu'il la caractérisait tant. Un soupir s'échappait d'entre mes lèvres, avec cette pointe de frustration. « Je ne sais pas... La fin de la saison a été signe pour moi, ce fameux soir... Si c'est la fin totale... Je ne sais pas ce que je vais devenir » Je savais que ces questions étaient innocentes, qu'elle cherchait simplement à me connaître un peu plus. C'est ça qui me permettait aussi d'être calme, serein sur la façon de lui répondre. Pas comme toutes des personnes qui cherchaient simplement ma chute et l'observer avec délectation. Je n'avais pas compris tout de suite le sens de sa question, avant de l'avoir analysé complètement. Avant de comprendre le sens dans lequel elle voulait la donner. D'ailleurs, à un certain moment, j'ai dû froncer les sourcils. Expliquant mon manque d'incompréhension. M'approchant d'elle, de poser une main réconfortant sur ces mains, arrêtant son massage. Parce qu'à cet instant, le moment me semblait important. « Peur de quoi ? Qu'on sache quoi ? Emilia, je suis loin d'être un modèle non plus... Le jugement a de l'importance seulement si on y fait attention... Et je crois que je préfère autant y être indifférent, si tu es là. Enfin... » Je me sentais gêné face à la vérité de mes paroles, un peu vraie. J'avais laissé libre cours aux sentiments sans m'en rendre compte ou trop tard... « Enfin, si tu veux bien de ton côté... J'ai quelque chose à te demander. » Après ça, je ne savais pas si c'était bien raisonnable, si je n'en avais pas fait trop et détruit la petite chance qu'elle avait d'accepter. Mais c'était aussi la preuve que j'en avais rien à faire des « on dit ». Pourtant, même si j'étais sûr ça n'enlevait pas la gêne qui me parcourait, me grattant l'arrière de la tête. « Je... Je suis invité à un mariage. Et... » Je laissais le silence s'installait, peut-être un peu trop, mais j'avais besoin de trouver mes mots sans qu'elle ne se sente obligée d'accepter. Parce qu'elle n'avait pas le choix. « Je peux venir avec quelqu'un... Mais enfin... J'aimerais que tu m'accompagnes. Tu n'es pas obligé d'accepter si tu penses que c'est déplacé ou que tu ne veux pas venir. Tu ne me dois rien après tout... » J'avais besoin de me justifier à me rendre ridicule. « Laisse tomber, je n'aurais pas du... » Pourquoi, elle l'accompagnerait ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 646
▵ arrivé(e) le : 20/06/2016
▵ avatar : Victoria Justice

MessageSujet: Re: We're burning down. (Emrose) Ven 3 Nov - 18:02



we're burning down
Ambrose & Emilia

« We're burning out, we're burning down. We're the ashes on the ground. We're burning out, we're burning down. We've fallen underground. »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Emilia ne pouvait que sourire en entendant les premières paroles d’Ambrose, il semblait apaisé sous son massage, détendu. Et la jolie brune avait réellement l’impression qu’il commençait à aller un peu mieux, et c’était tout ce qu’elle voulait. Tout ce qu’elle voulait c’était l’aider à aller mieux, que ce soit physiquement ou mentalement. Mais il semblait soudainement bien plus déboussolé alors qu’il lui avouait doucement qu’il ne savait pas s’il pourrait redevenir basketteur un jour à cause de son handicap. Plus encore, qu’il ne savait pas ce qu’il ferait s’il ne pouvait plus jouer. Et cela brisait le cœur de la belle, il était si doux, Ambrose, si gentil, il ne méritait pas cela. Il ne méritait pas de souffrir. Et son rôle à elle, ce soir, c’était de le rassurer et de lui faire comprendre qu’il ne serait jamais bon à rien. Et accessoirement qu’il ne serait plus seul non plus. Il faut d’abord que tu penses à toi… Que tu te remettes physiquement. Et quand ce sera fait tu pourras réfléchir à tout ça… Mais crois-moi Ambrose, tu es quelqu’un d’extraordinaire, tu trouveras forcément quelque chose à faire même si tu ne peux plus jouer… Et puis elle serait là pour l’y aider si il avait besoin d’elle. Que ce soit pour prendre soins de lui, ou simplement pour l’épauler. Elle ne comprenait pas pourquoi il avait pris une telle place dans son cœur. Pourquoi elle avait à ce point ce besoin d’être là pour lui alors que jamais auparavant cela ne lui était arrivé pour personne.

Et puis elle avait peur de le blesser, aussi. Elle avait peur de le blesser parce qu’elle se prostituait, et que c’était dangereux qu’il s’attache à elle. Autant pour sa notoriété que pour son cœur. Et c’était pour cela qu’elle lui avait demandé s’il n’avait pas peur que leur relation se sache. Parce qu’elle pouvait le comprendre, aucun homme ne voudrait s’afficher en compagnie d’une prostituée. Mais non. Pas lui. Pas Ambrose. Il lui prouvait le contraire, et d’une manière très claire. Alors que la belle brune ne s’y attendait pas une seconde, il lui proposait timidement de l’accompagner à un mariage. Emilia resta sous le choc quelques instants, touchée et surprise par cette proposition, avant de serrer doucement ses mains dans les siennes. Ambrose je… Ca me touches, vraiment… Et puis elle n’avait pas envie de le laisser y aller seul. Un homme comme lui méritait d’être accompagné. Et puis elle savait que parfois avec son handicap il était compliqué de se déplacer. Oui… Oui je veux bien t’accompagner. Elle esquissa un petit sourire avant de reprendre. Ca n’engage à rien après tout… Mais… Tu es sur hein ? Elle précisait que cela n’engageait à rien parce qu’elle voulait se rassurer elle-même. Elle voulait se rassurer sur le fait qu’elle n’était pas en train de dépasser des limites avec lui alors que c’était exactement ce qu’elle faisait. Parce qu’elle l’aimait plus que comme un client. Et puis Emilia voulait aussi s’assurer qu’il était sûr de lui, qu’il était sur de vouloir qu’elle l’accompagne. Parce que comment est-ce qu’il la présenterait ? Il pouvait trouver bien mieux qu’elle.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODOles lutins d'AL.
avatar
MODO ∞ les lutins d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 4341
▵ arrivé(e) le : 27/12/2016
▵ avatar : Liam Hemsworth

MessageSujet: Re: We're burning down. (Emrose) Dim 26 Nov - 20:00

❝Le problème n'est pas que les sots soient trop nombreux, mais que les éclairs de foudre soient mal distribués. ❞[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]We're burning downC'était simple, la vision qu'Emilia avait été apaisante facile, simple. Sans le vouloir, ou sans s'en rendre compte, elle communiquait quelque chose. Un sentiment ou le bien-être, un apaisement, j'étais simplement serein, la pris de tête, ce noir qui encombrait mon esprit n'hésitait plus. Il passait au second plan, effacer par sa présence, sa bienveillance à mon égard. Mon bien-être lui semblait important, pourquoi, c'était si important pour elle ? Emilia avait cette personnalité, qui m'attirait, lumineuse, attirante. C'est vrai, je la voyais différemment des autres hommes, parce qu'elle était différente. Elle ne reflétait en aucun cas, l'image qu'elle voulait bien donnée et qu'on lui donnait. Pourtant, je ne posais pas plus questions, j'avais ce sentiment qu'on file qu'au fil de nos entrevues, on se connaissait déjà. Étrange quand on s'est dans le fond qu'il y a peu de temps, on était de simples inconnue. À la recherche d'un peu d'attention. « Je ne sais pas faire autrement... Je ne sais pas faire. Je n'ai jamais connu autre chose que le sport. J'ai fait ça depuis que je suis jeune... Je n'ai jamais... Envisagé autre chose. Tu me vois comme quelqu'un exceptionnel. Mais je crois que ton image est faussée. » Dans sa tête, il n'avait rien d'exceptionnel, c'est vrai un mec pommé. Ou la gloire d'un instant, là aigri, perdu. La seule durant ce temps qui l'avait de silence, derrière les projecteurs. À regarder ce qu'il se passait sans lui, la seule chose positive, c'était d'avoir rencontré Emilia. Elle avait pris une place particulière, à ne plus pouvoir l'imaginer autrement que passait du temps avec elle.

J'avais oublié l'idée, de son boulot. Chassant cette pensée comme si elle n'appartenait pas à ce monde. Pour moi, ça ne reflétait pas sa personnalité. Ce n'était pas elle. C'était simplement une obligation et non pas un choix. Je ne savais pas si je me trompais ou non, et qu'importe. Ce n'était pas son métier qui m'importait, mais bien elle. Et une simple idée l'avait effleurée l'esprit, sans savoir si elle allait accepter. Maintenant qu'elle savait que j'étais un ancien sportif professionnel. J'avais aperçu son doute, pendant que les mots sortaient avec audace, et une hésitation. Qu'il n'avait pas auparavant. Je devais l'avouer... Au moment qu'elle me disait que ça l'a touché. Je m'attendais un refus. Que je compensais en baissant la tête, près à encaisser. Mais elle m'avait surpris encore une fois, en acceptant. En m'accordant cette petite chance de m'accompagner, heureux souriant. « Tu es... Sûr ! Je veux dire que si tu ne veux pas. Je ne t'en voudrais pas. Ce n'est pas quelque chose ou on est vraiment à l'aise... » Je m'approchais prenant sa main, serrant mes doigts entre les miens « Pourquoi, je ne serais pas sûr ? Je n'ai pas hésité. J'ai envie d'y aller, mais avec toi. C'est si surprenant ? Et tu as raison, ça n'engage à rien, si tu veux partir... Rien ne t'en empêchera. Si tu ne te sens pas à l'aise. Emilia tu as peur de quoi ? Personne ne sera ce que tu fais, et même si c'est le cas, je m'en fous » mais j'espérais qu'elle reste, qu'elle se sente aussi bien avec lui que lui l'était avec elle. C'était important. Elle était importante à ces yeux.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 646
▵ arrivé(e) le : 20/06/2016
▵ avatar : Victoria Justice

MessageSujet: Re: We're burning down. (Emrose) Mer 29 Nov - 17:29



we're burning down
Ambrose & Emilia

« We're burning out, we're burning down. We're the ashes on the ground. We're burning out, we're burning down. We've fallen underground. »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Ambrose se dévalorisait tellement. Emilia n’en revenait pas. Comment un homme aussi doux et attentionné que lui pouvait à ce point avoir du mal avec sa propre image. Elle commençait à le comprendre, Emilia. Le sport, le sport lui avait fait du mal. Le sport et tout ce qui allait avec. Il lui avait tant donné, pour finalement tout lui reprendre. Et maintenant en plus d’être blessé il se retrouvait complètement perdu sans savoir ce qu’il allait devenir, ce qui adviendrait de sa vie. Et elle ne savait pas quoi lui dire, elle était désemparée face à ce qu’il lui disait. Le pauvre était désespéré. Mais tout ce qu’elle savait, Emilia, c’était que non, elle ne se trompait pas sur lui. Il était bien l’homme exceptionnel qu’elle imaginait. Elle en était certaine. Ne sachant pas comment le réconforter, parce qu’elle n’y connaissait rien, elle se contenta de lui dire simplement et en toute sincérité. Et bien on verra ça ensemble alors… Je t’aiderai Ambrose. Elle ne savait pas si cela le rassurerait vraiment à vrai dire. Et elle ne savait pas non plus si cela était bien de lui dire une chose pareille parce que cela signifiait qu’elle allait rester dans sa vie, et cela amenait à se demander quel rôle est-ce qu’elle aurait.

Elle ne rajouta rien de plus parce qu’elle était encore bien trop surprise par la proposition qu’Ambrose lui avait fait. Il l’avait invité à un mariage. C’était la première fois que cela lui arrivait, et Emilia était heureuse que ce soit lui qui le fasse. Même si l’amour ce n’était pas vraiment son truc. Mais elle était aussi un peu stressée. Parce qu’être accompagnée par une prostituée n’était pas la situation la plus simple qui soit. Mais pourtant, Ambrose la rassurait. Comme à son habitude. Lui expliquant qu’il n’avait honte de rien et que si elle voulait partir elle le pourrait. Il était tellement parfait, comme toujours. Serrant sa main dans celle d’Ambrose, Emilia s’approcha un peu de lui, elle était complètement en train de craquer… D’accord tu as raison… Merci… Elle s’approcha alors encore un peu, déposant un doux baiser au creux du cou d’Ambrose. C’était comme si soudainement elle n’arrivait plus à se contrôler, elle n’arrivait plus à mettre de distance. Parce que les paroles d’Ambrose l’avaient sincèrement touchée. Et qu’elle ne voulait plus se contrôler.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODOles lutins d'AL.
avatar
MODO ∞ les lutins d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 4341
▵ arrivé(e) le : 27/12/2016
▵ avatar : Liam Hemsworth

MessageSujet: Re: We're burning down. (Emrose) Dim 10 Déc - 1:33

❝Le problème n'est pas que les sots soient trop nombreux, mais que les éclairs de foudre soient mal distribués. ❞[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]We're burning downIl y a des moments, des périodes dans notre vie ou on se sent perdu, désorienté. Un moment ou on a pour seule compagnie soi-même. Du moins, on a cette impression. Je m'étonnais encore de la présence d'Emilia, à bien vouloir de ma présence. Je n'avais rien de joyeux, ni même drôle que j'étais autrefois. Seulement quelques choses de faner, brisé, par les circonstances. Mais rien qui ne concernait Emilia, alors pourquoi elle voulait t'en m'aider ? Pourquoi dans ces yeux, à sa présence, ça avait l'air de tenir autant pour elle. Elle ne me devait rien, après tout. Et je n'avais rien fait dans ce sens, pour la convaincre. Pourtant, elle voulait m'aider... Elle ne savait pas où elle m'était les pieds et pourtant n'avait pas hésité, elle n'avait pas réfléchi. Elle proposait son aide. Ça poussait forcément à se poser une question, une question qui s'imposait petit à petit. Qu'est-ce qu'ils étaient au juste ? Je commençais à être perdu, sans me faire aucun espoir. Parce que chacun avait ce petit truc à résoudre, et qu'ils n'étaient pas prêt à céder. À céder quoi ? Je ne savais pas encore... Admettre qu'ils n'étaient pas si différents ou indifférents plutôt. « Ensemble ? Tu veux... Tu veux vraiment m'aider ? Pourtant, je veux dire ça ne te concerne pas. Je ne veux pas te contrarier... Tu me connais peu... Tu pourrais simplement t'en foutre, passer ton chemin. » Comme beaucoup de gens avait fait jusqu'à présence. Mais pas Emilia, ça avait l'air d'avoir de l'importance. Elle aurait pu simplement faire son métier et partir. Ou même partir, parce que pour Ambrose, son métier lui passait au-dessus, ce n'était ce qu'il avait d'important. C'étaient ces moments ensemble, qu'il aimait. Bien qu'il avait cette sensation, d'aller trop loin.

La proposition, m'avait semblé naturelle. Je n'avais pas réfléchi sur l'instant, à ce que cela pouvait laisser penser. Une logique qui s'était installée dans ma tête. J'aurais pu y aller seul, j'aurais peut-être du. Mais les mots, c'étaient révélaient trop vite avant de réagir. Peut-être parce que consciemment, je l'avais songé, parce que j'avais effleuré l'idée d'y aller avec elle. Et qu'elle accepte alors que dans mon esprit me semblait un non. C'était tout le contraire. Encore abasourdi, j'apercevais une certaine crainte, et ce n'était pas difficile de savoir en quoi. À mes yeux, elle n'était pas différente, elle était une fille à part. Ce qu'elle était. Et ce qu'elle faisait m'importait peu. J'essayais de lui faire comprendre, avec des mots choisis, une conviction sans borgne. Parce que les mots, me semblaient naturels, la rassurer. Un frisson, surprise face à la proximité qu'Emilia m'accordait. Un laisser aller, sans barrière. Un frisson bref, un battement léger plus rapide au contact de ces lèvres sur ma peau. Je penchais ma légèrement ma tête vers la sienne, à la recherche de ces lèvres. Une de mes mains soulevant doucement son visage, approfondissant ce qu'elle voulait bien me donner. Ce moment de laisser aller. Ce moment ou elle était prête à me faire confiance. Sans cette hésitation, qui sommeillait jusqu'à maintenant. Attirant son corps vers moi, dans un geste tendre, délicat. Comme une personne à part à ces yeux. Sans la moindre différence.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: We're burning down. (Emrose)

Revenir en haut Aller en bas

We're burning down. (Emrose)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-