AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Livin' la vida loca {Maxyne}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 96
▵ arrivé(e) le : 20/07/2017
▵ avatar : Ana de Armas

MessageSujet: Livin' la vida loca {Maxyne} Dim 30 Juil - 10:39


Maxyne & Elia
⚜ QUAND TU PARLES TROP FORT ⚜

Mes étudiants sortaient de classe. Nous avions travaillé sur une œuvre des plus classiques où certains s’étaient penchés sur sa lecture tandis que d’autres avaient farniente à des fêtes plus lugubres. Je n’avais touché mot sur ces pratiques mais j’avais collé une interrogation pour la semaine prochaine, sur un chapitre avancé de l’œuvre qui nécessitait d’avoir lu les précédents. Je n’étais guère sadique mais on peut aussi bien allier plaisir et études, ils ne sont pas là pour rater leur vie mais pour la faire avancer. J’étais déjà crispée, énervée par ce message insidieux que j’avais reçu en plein milieu du cours mais auquel je n’avais pu répondre. Il me demandait à nouveau si j’étais désireuse de l’épouser. Je lui avais demandé du temps et sa demande n’avait rien eu de grandiloquent, juste l’aboutissement de notre relation depuis bientôt 5 ans. Je ne savais que dire, j’étais bien avec cet homme, comme un ami réchauffe le cœur de son amie esseulée, je lui étais redevable à l’extrême mais mes sentiments n’avaient jamais autant été chamboulés qu’en la présence de celui que j’avais quitté, il y a maintenant dix ans, pour une histoire de valeurs. J’aurais dû les mettre aux ordures mes valeurs et commencer à jouer sur le même tableau que certains de mes étudiants. Pourtant, je ne pouvais nier avoir un certain amour pour la justice et repousser les méfaits. Lasse, je débranchai le câble de l’ordinateur qui offrait une vision panoramique sur le tableau de mon écran grâce au vidéoprojecteur et rangeait celui-ci aussi dans sa housse, modèle que j’avais acheté avec mes deniers, préférant toujours plus investir dans mon travail que dans ma vie sentimentale.

J’avais encore quelques copies à corriger et la salle était libre pour l’heure suivante, ainsi, je me munis d’un stylo rouge pour annoter cette dissertation que j’avais donnée il y a maintenant deux semaines. Beaucoup de pages pour peu de ressenti, jugeai-je avec la première copie que je paraphais de commentaires superflus. Je posai immédiatement l’objet du délit. Je n’étais guère en état de corriger et pianotai une réponse sur le clavier de mon téléphone : ‘ce n’est pas le moment d’en parler. Tu pourrais être plus romantique que cela. ‘ La romance n’était pas un art que nous pratiquions, s’aidant l’un l’autre face au chagrin nous ayant accablé, nous trompant probablement sur ses sentiments et sur cet avenir qui serait toujours entravé de chaines, si nous continuions, mais je ne pouvais l’abandonner donc je décrochai lorsqu’il fit jouer la mélodie du bonheur, douce hérésie, en m’appelant.

« C’est quoi ce message ? Ca fait déjà un mois Elia, il y a un problème ? » je soufflai, trop exaspérée pour lui répondre correctement et élevai la voix sûrement plus que je n’aurais dû. « JE T’AI DEJA DIT DE ME LAISSER DU TEMPS LE MARIAGE CE N’EST PAS RIEN ET JE NE SUIS PAS PRETE TU LE SAIS ! » Voilà c’était dit et, comme à son habitude, il ne s’emporta pas, il laissa le sort s’occuper du reste et préféra se murer dans le silence. Hélas, ma porte était restée ouverte et déjà des paires d’yeux étudiantes me toisaient comme si j’étais une hystérique sachant que je ne levais jamais la voix en cours, préférant l’empathie, à la tyrannie.
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Livin' la vida loca {Maxyne}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: te aro. :: campus. :: massey university.-