AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Wasted on fidelity. Muse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Wasted on fidelity. Muse Mar 1 Aoû - 19:30

Les paupières lourdes, Hannah sent la fatigue l'étreindre sans savoir quoi faire pour éviter les symptômes désagréables. Elle se retourne pour bailler, rêve de l'heure où elle aura terminé sa journée et se remet au travail avec son chariot à roulettes, déambulant dans le couloir de l'hôpital, passant dans toutes les chambres de son service. Elle reste consciencieuse malgré la fatigue, vérifie toujours ce qu'elle fait. Profite d'une petite pause café quand elle a cinq minutes devant elle et la journée se termine enfin, bien qu'avec un peu de retard. Et merde... Par conséquent elle va également être en retard pour aller récupérer Chris. Elle se change dans le vestiaire, tente de faire vite pour ne pas aggraver son cas, attrape sa veste et prend sa voiture en direction du Mount Victoria où se trouve la maison de Muse.
Cette visite, elle l'attend depuis le début de la journée. C'est Anders qui a emmené Chris chez Muse et c'est elle qui vient le récupérer. Souvent, c'est comme ça que ça se passe, entre eux. Le couple s'arrange avec leurs horaires décalées. Anders commence la journée plus tard, alors il l'emmène, mais Hannah termine plus tôt alors c'est elle qui vient chercher son fils et quand elle rentre à la maison avec Chris, elle a encore des heures à attendre avant que son mari ne rentre à la maison. Et en attendant... Elle s'ennuie.

Elle arrive devant la maison de la Anderson, toujours aussi fatiguée, et elle toque à la porte, craignant que son fils ne soit le dernier chez elle (encore ) à cause de son retard. Elle n'aime pas être en retard, mais dans le fond, elle aime bien pourvoir profiter de la présence de Muse. Elle aime bien la regarder avec son fils. Elle sait qu'il est entre de bonnes mains, surtout et ça, ça la rassure. Pour rien au monde elle choisirait une autre nourrice pour s'occuper de Chris, et ça, Muse a dû s'en rendre compte. « Bonsoir. » Dit Hannah, un mince sourire gêné collé sur les lèvres. « Je m'excuse pour le retard... Encore une fois. C'était la folie à l'hôpital, je n'ai pas vu le temps passer. » Elle se tape doucement le front, comme pour montrer à la brune qu'elle est vraiment désolée, qu'elle se laisse entraîner par les événements, encore et toujours. Mais comment laisser un patient en plan ? Elle ne peut jamais prévoir ses horaires à la minutes près et ça, Muse semble l'avoir compris. Cela dit, ce n'est pas une raison pour ne pas s'excuser à chaque fois qu'elle est en retard, au contraire. « Ca a été aujourd'hui, Chris n'a pas été trop terrible ? » Qu'elle demande parce qu'elle connait son fils et surtout parce qu'elle sait qu'il a atteint l'âge où il répond "non" à toutes les questions qu'on peut lui poser. L'âge ingrat des enfants... Et il paraît que ça se poursuit jusqu'à l'âge de raison, c'est-à-dire, jusqu'à ses sept ans.

Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 378
▵ arrivé(e) le : 09/07/2017
▵ avatar : troian bellisario, la bella.

MessageSujet: Re: Wasted on fidelity. Muse Mer 2 Aoû - 20:38

wasted on fidelity
MUNAH - tu ne sais jamais que le dernier baiser sera le dernier, tu penses qu’il y en aura plein d’autres, tu crois que tu as la vie, mais c’est faux. so please, pick me, love me, choose me.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La différence avec certaines personnes c’est que j’aime mon métier. Les journées passaient vite et quand tous les enfants rejoignaient le cocon familial, la maison vide me filait le cafard, je préférais les avoir tous avec moi, au moins je n’avais pas le temps de penser à ma situation, mes soucis, mon quotidien noir depuis une année. J’aimais être celle qui donnait des petits moments de plaisir et de joie aux enfants qui n’ont pas toujours la chance de passer de bonne journée. Être nounou c’est comme être une amie, une confidente, une tata cool : parfois il faut être un peu dure, recadrer, mais la plupart du temps c’est de bons moments, toujours agréable. Chris est le dernier petit garçon à la maison. C’est souvent que sa mère arrive en retard à l’heure de la reprise, mais ça ne me dérange pas, au contraire. Chris est un enfant que j’aime beaucoup, avec qui je passe de très bon moment, et je dois aussi avouer que j’aime passer du temps avec sa mère, Hannah. Cette femme, c’était juste une cliente, la mère d’un enfant parmi tant d’autres, mais avec le temps, un lien d’amitié s’est tissé entre elle et moi et nous passons pas mal de soirées ensemble. En fait, elle vient cherche Chris tard et nous nous mettons a discuter sans voir les heures passer. Son mari rentre tard alors ça ne la dérange et moi, personne ne m’attend et j’apprécie juste ces moments magiques avec une nouvelle amie et son fils formidables.

J’entends toquer à la porte et je sais d’avance de qui il s’agit. J’ouvre pour découvrir le beau visage de la jeune mère. « Bonsoir. » dit-elle pour me saluer, ce a quoi je réponds la même chose, appelant au passage Chris qui jouait dans la salle de jeu. « Je m'excuse pour le retard... Encore une fois. C'était la folie à l'hôpital, je n'ai pas vu le temps passer. » Je souris, elle s’excuse a chaque fois alors qu’elle sait que je me fiche des horaires. Les miennes sont flexible, et pour elle je pourrais garder Chris autant de temps qu’elle le souhaite. « Ne t’en fais, j’ai tout mon temps. » lui dis-je pour la rassurer. Elle reprend la conversation. Ca a été aujourd'hui, Chris n'a pas été trop terrible ? » Je ris, Chris est un enfant alors parfois c’est difficile mais il faut se dire que c’est normal. Je suis une femme assez patiente, surtout avec ces petits bouts de chou. « C’est un enfant, mais tout c’est bien passé nous nous sommes bien amusés ! » Dis-je alors que le petit arrive enfant pour saluer et enlacer sa maman. « Pour te faire pardonner, je te propose de rester un peu, boire un coup ? » Demandais-je toujours. Je sais combien ces journées sont difficiles, peut-être a-t-elle juste envie de rentrer chez elle et s’affaler dans le canapé. « Tu veux pas partir toi Chris, hein ? » Demandais-je au petit garçon, comme pour persuadé la jeune mère de rester avec moi. Va savoir pourquoi, j’ai vraiment envie qu’elle occupe un peu mon temps. Le petit garçon hoche la tête, le sourire jusqu’aux oreilles, il sait que son jeu l’attend encore dans la pièce plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Wasted on fidelity. Muse Jeu 3 Aoû - 23:26

Elle s'en veut à chaque fois d'être en retard, mais à chaque fois, c'est la même histoire. Elle ne peut pas abandonner les patients aussi froidement, elle ne peut pas se dépêcher de sortir alors qu'elle sait qu'il y a encore des choses à faire. Elle a une conscience, Hannah, et c'est ça qui la pousse à s'excuser continuellement auprès de Muse. Mais comme toujours, la nourrice ne semble pas en vouloir à la jeune maman, et Hannah se retrouve soulagée un peu plus. Muse l'a rassure et la brunette gratifie son hôte d'un tendre sourire, bien qu'un peu gêné. Elle prend des nouvelles de son fils, de la journée qu'il a passé, mais surtout, elle s'assure du fait qu'il n'ait pas été trop terrible, mais Muse lui répond plutôt évasivement, ce qui ne laisse rien présager de bon. C'est au tour du petit de faire son apparition au niveau de la porte d'entrée et la maman se met tout de suite à son niveau pour le prendre dans ses bras et l'embrasser. « Hello Monkey. J'espère que tu as été sage aujourd'hui, hein ? » Qu'elle demande en le relâchant tout en restant accroupie encore quelques secondes.

Elle se relève, et entend la proposition de la nourrice, ce qui fait naître un grand sourire sur ses lèvres. Elle tuerait pour un verre et plus particulièrement pour un verre en compagnie de la jeune femme. Car dernièrement, il se trouve que ce sont ces moments avec elle qui sont les meilleurs de la journée. C'est l'idée d'aller chercher Chris chez Muse le soir qui continue de donner le sourire à la Farrow et ça, elle s'en rend bien compte même si elle n'arrive pas à mettre de mots dessus. « Ce n'est pas avec ce genre de propositions que je vais arriver à l'heure, alors. » Elle s'esclaffe, puis hoche la tête pour lui signifier qu'elle accepte volontiers de boire un coup avec elle. « Avec joie. Si tu as, je meurs d'envie d'un bon verre de blanc. » Après la longue journée qu'elle a eu, elle a bien envie de se reposer avec son amie, de rester tranquille et de discuter de tout et de rien. En bref, de passer un bon moment avec de la bonne compagnie. En effet, le petit, lui, est ravi de rester davantage et sa mère ne peut pas l'en blâmer... Ici, il est habitué à jouer, il y a d'ailleurs bien plus de jouets chez Muse que chez eux et ça, ça doit certainement l'influencer. Mais du moment qu'il passe un bon moment en même temps que sa mère, c'est le principal. « Et j'ai comme l'impression qu'il a lui aussi envie de rester là. » Dit-elle en souriant. La maman entre alors dans la maison et referme derrière elle avant de suivre Muse qui évolue dans les différentes pièces jusqu'à trouver un coin où elles se posent.
La Farrow pousse un soupir de soulagement en s'asseyant, se délectant plus que nécessaire de l'instant et elle reprend la parole en s'adressant à la brune. « Alors, ta journée à toi ? »

Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 378
▵ arrivé(e) le : 09/07/2017
▵ avatar : troian bellisario, la bella.

MessageSujet: Re: Wasted on fidelity. Muse Lun 7 Aoû - 11:01

wasted on fidelity
MUNAH - tu ne sais jamais que le dernier baiser sera le dernier, tu penses qu’il y en aura plein d’autres, tu crois que tu as la vie, mais c’est faux. so please, pick me, love me, choose me.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Chaque fois que je peux faire en sorte que ma belle Hannah reste quelques minutes ou quelques heures de plus avec moi, je choppe l’occasion et généralement, elle ne refuse pas mes invitations. Je sais que son mari n’est pas toujours à la maison, et qu’elle n’est donc pas obligée de rentrer a une heure précise, d’autant plus qu’il n’est pas si tard que ça. Le petit lui aussi, aimerait rester ici. « Ce n'est pas avec ce genre de propositions que je vais arriver à l'heure, alors. » Dit la jeune infirmière et mon sourire se fait de plus en plus grand. « Génial ! » M’esclaffais-je en allant immédiatement en direction de cuisine, chercher de quoi boire pour toutes les deux. « Avec joie. Si tu as, je meurs d'envie d'un bon verre de blanc. » Evidemment que j’en ai, je garde mes bouteilles pour ce genre de petite soirée avec elle. J’attrape l’une d’elle et retourne je vais m’asseoir au coté de mon amie, un endroit tranquille pour discuter de tout et de rien, rigole et se détendre. « Et j'ai comme l'impression qu'il a lui aussi envie de rester là. » Je regarde le petit garçon de la jeune brune, c’est vrai il semble être bien avec ses jouets. C’est souvent comme ça avec les petits, ils s’habituent vite à être chez moi et ne veulent jamais partir. Peut-être juste parce qu’il y a beaucoup de jouet, mais aussi parce qu’ils m’aiment ? Je ne sais pas. « J’adore qu’il soit là en plus. » Dis-je en souriant, toujours mon regard posé sur lien. Il lui ressemble beaucoup, je l’ai remarqué très vite. Peut-être plus physiquement que par son caractère. En tout cas, c’est un enfant très gentil, que j’aime beaucoup. S’ils pouvaient tous être comme ça. Je nous serre de grand verre de blanc, poussant le verre vers mon amie. Je sers au passage un verre de soda a son fils, assoiffé à force de courir partout. « Alors, ta journée à toi ? » Me demande-t-elle comme si mes journées étaient très mouvementées. Je soupir doucement, essayant de garder le sourire. « Rien de spécial, la routine. Heureusement que les enfants sont là sinon je ne sais pas ce que je ferai. » Dis-je sincèrement à la jeune femme. C’est vrai, j’ai choisis de faire ce métier justement pour ne pas rester seule, coincée entre quatre murs. La solitude m’aurait tué avant le cancer. « Et toi ? J’espère que ta journée n’a pas été trop dure. » lui demandais-je à mon tour. Je sais que pour elle c’est beaucoup plus difficile. Elle doit voir beaucoup de choses dures, auxquelles je n’aimerai pas assister. Je me demande toujours comment fait-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Wasted on fidelity. Muse Sam 12 Aoû - 2:05

Ca se voit que Muse aime la compagnie des enfants et en général, ils le lui rendent bien. Je l'admire. Je peux passer mes journées avec des malades, des personnes âgées qui perdent la tête, des dépressifs, mais jamais je ne pourrai passer autant de temps avec une tripotée d'enfants en bas âge. Je m'installe avec mon verre de vin blanc et j'en sirote une gorgée en souriant. Ces instants sont clairement les plus précieux de la journée. Ceux que j'attends depuis le matin même ou parfois, depuis la veille. Oui, j'aime être ici, avec Muse et Chris. J'aime cette facilité pour discuter, comme si tout pouvait être facile, comme si tout pouvait être léger et simple. « Je ne sais pas comment tu fais pour t'occuper d'autant d'enfants sans devenir dingue. J'ai déjà tellement de mal avec un seul... » Elle esquisse un sourire triste en jetant un regard vers son fils qui ne les écoute pas et qui joue à quelques mètres. Elle aimerait tellement être une mère qu'il mérite, une mère dont Anders pourrait être fier lui aussi. Ainsi ils pourraient former la famille idéale, mais ça, ce n'est qu'un leurre. « A côté des tiennes, je pense que mes journées sont d'une simplicité aberrante... Tu t’ennuierais comme un rat mort. » Elle s'esclaffe même si elle sait bien que dans le fond, tout est relatif et que personne n'a le même seuil de tolérance. « Non, plus sérieusement ma journée s'est bien passée. Juste, j'ai changé de service à cause d'une collègue en congé donc oui, c'était un peu plus fatiguant que d'habitude. » Il faut redoubler de vigilance parce qu'on ne connait pas les patients... Il faut faire attention avec les traitements, les repas, tout ce qui est noté dans les différents dossiers de chaque patients. Hormis ces quelques détails, Hannah n'a pas à se plaindre. Elle aime son travail... C'est une passion de s'occuper des autres, alors forcément, elle est ravie de ce qu'elle fait, même si quelques fois, les patients ne sont pas très tendres avec elle.

Elle reprend une gorgée de son vin, sentant son corps entier se détendre de plus en plus et elle sourit. Un sourire qu'elle ne contrôle pas et qu'elle ne comprend pas. Juste, elle se sent bien ici. « Qu'est-ce que ça fait du bien de se poser... Si tu savais... » Souffle-t-elle doucement. « En plus, ton vin est excellent ! » Continue-t-elle, toujours le sourire aux lèvres. « Dis, je ne sais pas si Anders t'a prévenu ce matin en déposant Chris, mais il a posé quelques jours de congé la semaine prochaine... Du coup, tu ne l'auras pas avant jeudi. » Parce que oui... Anders Farrow est le père formidable tandis qu'elle est la mère indigne. Elle a accepté la situation, et pire, elle va chercher à en tirer profit. « Mais je me dis que peut-être... On pourrait quand même se voir en début de semaine ? Boire un verre en fin de journée, comme d'habitude ? » Parce que oui, l'idée de ne plus voir Muse pendant quelques jours effraie Hannah et ça, elle ne s'en était pas rendue compte avant que Anders ne la mette sur le fait accompli en lui disant qu'ils n'auront pas besoin de la nourrice pendant plusieurs jours.

Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 378
▵ arrivé(e) le : 09/07/2017
▵ avatar : troian bellisario, la bella.

MessageSujet: Re: Wasted on fidelity. Muse Lun 11 Sep - 22:19

wasted on fidelity
MUNAH - tu ne sais jamais que le dernier baiser sera le dernier, tu penses qu’il y en aura plein d’autres, tu crois que tu as la vie, mais c’est faux. so please, pick me, love me, choose me.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


« Je ne sais pas comment tu fais pour t'occuper d'autant d'enfants sans devenir dingue. J'ai déjà tellement de mal avec un seul... »
Dit-elle et je vois bien depuis quelques mois et qu’elle admire beaucoup mon travail. Je ne comprends pas vraiment pourquoi, je ne fais que m’occuper d’enfants, rien de bien compliqué en réalité. Elle a coté, a des années d’études derrière elle et un métier bien difficile. Elle doit voir et faire des choses horribles à l’hôpital. Elle aide les gens, elle les soigne. « A côté des tiennes, je pense que mes journées sont d'une simplicité aberrante... Tu t’ennuierais comme un rat mort. » Dit-elle et je suis encore plus sous le choc. Comment peut-elle dire ça ? Elle passe des journées très longues a courir partout dans les couloirs blancs de l’hôpital tandis que je suis assisse a surveiller des enfants. « Non mais tu rigoles. Ok, je garde les enfants et c’est divertissant mais toi tu as un métier génial ! Tu sauves des vies, tu cours partout, tu es en mouvement tout le temps. Tes journées doivent être bien plus mouvementées que les miennes. » Répondais-je à mon amie. Elle continue alors m’expliquant que sa journée c’est bien passée.

Nous buvions tranquillement notre verre discutant comme nous aimons le faire. J’étais d’accord avec elle, nous poser tranquillement avec un verre de vin délicieux, c’était vraiment la récompense d’une bonne journée et j’appréciais. « Ouais, c’est vraiment bien de se retrouver le soir ensemble, ça change les idées. » Lui dis-je sincèrement, appréciant nos bons moments. Puis elle continue, m’expliquant que je n’aurais pas le petit la semaine prochaine étant donné que son mari était en vacances. Je devais l’avouer, j’étais déçue parce que je ne verrai pas Hannah de la semaine et que nos moments comme celui-ci ne se reproduiront pas avant un petit moment. Tout comme moi, elle ressentait cela je crois. « Pas de soucis, c’est bien qu’il passe du temps avec son père. » Dis-je alors, cachant ma déception a mon amie. « Mais je me dis que peut-être... On pourrait quand même se voir en début de semaine ? Boire un verre en fin de journée, comme d'habitude ? » Je hochais la tête et mon sourire revenait à la minute ou elle posait cette question. « Avec grand plaisir ! Ça serait quand même bizarre de ne pas nous voir une semaine. » Dis-je naturellement, mais c’était vrai. Ces petits moments a deux revenaient souvent maintenant. « On pourra aller dans un bar cette fois. Sans enfants. » Continuais-je alors, ça nous changerai de la cuisine de ma petite maison familial. J’étais maintenant déjà impatiente de la retrouver dans un autre contexte. « Ça nous changera d’ici. » Dis-je alors même si nous avons nos petites habitudes. « Quoi que, c’est notre petit endroit a nous maintenant. » Dis-je en souriant, imaginant qu’elle comprenne ce que je veux dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wasted on fidelity. Muse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-