AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

  It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 292
▵ arrivé(e) le : 15/12/2016
▵ avatar : James Franco

MessageSujet: It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis Lun 7 Aoû - 13:20



~ PRAXTIS~
"
It's true that if it were not you, it would not be worth it."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Cette soirée devait être parfaite, ce soir Sebastien avait invité Valentina à dîner. Il n'y avait pas vraiment d'occasion à tous ça, mais c'est ce que fond les couples non ? Ils sortent de temps à autre dîner ensemble quand tous va bien ! Puisque c'est ce qu'ils sont aujourd'hui non ? Un couple ? Oui, ils sont un couple et il était surprit de voir à quel point tous ce passait à merveille entre eux. Depuis qu'ils étaient ensemble, Sebastien était comme sur un petit nuage, heureux, c'était comme si plus rien ne pouvait l'atteindre, comme si il avait tous ce dont il avait besoin pour être heureux. Non en faite il était tout simplement heureux et il avait même l'impréssion que ça faisait une éternité qu'il n'avait pas eu le droit à ce genre de bonheur. Avec Valentina, tous allait merveilleusement bien, ils ce voyaient souvent et ce n'était plus uniquement pour sexe, ils passaient leurs nuit ensemble, quelques journées quand ils ne travaillaient pas ou quand ils n'étaient pas occupé à autre chose. Et peu à peu elle s'ouvrait de plus en plus à lui, elle abordait même le sujet de sa fille de plus en plus sans qu'il n'ai besoin de lui poser de question. Il n'avait pas envie de brusquer les choses avec elle, bien au contraire il ce montrait même entonnement patient et à l'écoute, il ce surprenait lui même en faite ! Lui qui n'était pourtant pas de nature très patiente, avec elle il sentait qu'il pourrait être prêt à n'importe quoi. Ce soir, il avait prévue ce dîner dans un petit restaurant en bord de mer, la meilleur table avec une très belle vue sur la plage. Il lui avait envoyé l'adresse et l'heure et rapidement la jeune femme lui avait répondu qu'elle serait là ... cette simple réponse avait suffit à lui faire retrouver le sourire. C'est pourquoi en rentrant de garde à l’hôpital, Seb avait foncé chez lui pour ce préparer pour cette soirée. Il avait sortie son plus beau costume, à croire qu'il comptait lui faire une demande en mariage ... bien qu'ils soient déjà mariés tous les deux. D'ailleurs elle n'avait plus reparlé de l'annulation du mariage ... comme quoi elle aussi semblait ce plaire dans cette relation. Prenant une douche rapide, Sebastien ne mit pas longtemps à ce préparer et rejoindre le restaurant. Bien entendu il était le premier, conduit à leur table, l'italien s'installe et attend avec une certaine impatience qu'elle arrive enfin. Commandant une bouteille de vin, il n'avait plus qu'à attendre. Une heure passa et Valentina n'avait toujours pas pointé le bout de son nez et elle ne lui avait pas non plus envoyé de message. Bon, peut être qu'elle voulait le faire poireauter pour ce venger de quelques chose ? Qui sait ce qui peu traverser l'esprit de sa belle Italienne. Mais ce n'est pas pour autant qu'il ce décourage puisqu'il continue d'attendre en fixant l'heure tentant de lui envoyer des messages pour savoir pourquoi elle mettait autant de temps. La patience ... ce n'est pas l'une des qualités première chez Sebastien et pourtant, il reste calme et ce contente de profiter de la vue en espérant qu'elle arrive. Quelque minutes plus tard, elle n'est toujours pas là ... et elle n'avait pas non plus répondu à ses messages. Bon sang, il avait la désagréable sensation qui c'était passé quelques choses, elle n'allait pas venir, elle voulait peut être pas le voir ... ou bon sang il commençait même à s'imaginer un tas de choses. Ce levant de sa place, il commença à faire les cents pas en tentant de l'appeler, une fois, deux fois ... mais à chaque fois il tombait sur sa messagerie. Bordel mais qu'est ce qu'elle foutais ! Elle avait plus qu'une heure de retard ! Et en plus elle ne donnait aucuns signes de vie ! Buvant une gorgée de son verre, il s'installa de nouveau sur sa chaise s'imaginant l'un des pire scénario qui pourrait lui arriver. Et si ... elle avait prit une nouvelle fois la fuite ? En voyant que ça devenait sérieux, elle à prit peur encore une fois. Fixant le fond de son verre, il restait silencieux ... il sentait surtout son cœur ce serrer à cette idée. Non, elle ne pouvait pas le plaquer, pas encore une fois ! "Reprend toi Praxton ! Tu va pas chialer quand même !" Soupirant doucement, il finit par ce lever, attraper sa veste, il devait ce rendre à l'évidence ... elle allait pas venir ce soir ! Enfilant sa veste, il laissa un pourboire sur la table sans ce douter une seule seconde qu'elle allait débarquer dans quelques instants.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 414
▵ arrivé(e) le : 11/09/2016
▵ avatar : Kate Beckinsale.

MessageSujet: Re: It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis Mer 9 Aoû - 3:13



It's true that if it were not you, it would not be worth it.

♦ Praxtis ♦


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


C’est l’une des pires journées de sa vie. Tout a commencé dès le début de la matinée. Une panne de son réveil l’a mise en retard à son premier rendez-vous, et Dieu sait qu’elle déteste être en retard. Déjà de mauvaise humeur, elle a dû reporter ledit rendez-vous. Et, à partir de là, tout s’est enchaîné. Elle a oublié son trousseau de clefs pour les visites de la journée, l’obligeant à retourner chez elle pour les récupérer. Et les galères se sont suivies les unes après les autres… Jusqu’au pire moment, il y a plus d’une heure maintenant. Alors qu’elle se croyait enfin sauvée de cette journée affreuse en tous points, Valentina a reçu ce message de Sebastien qui lui a fait l’effet d’un rayon de soleil. Il l’invitait à dîner à ce restaurant au bord de la mer. Et il est inutile de préciser qu’elle s’est faite une joie à cette idée. Une sortie avec son bel Italien, rien que tous les deux, loin de toutes ses mésaventures, elle en rêvait. Malheureusement pour elle, le destin est définitivement contre elle aujourd’hui. Ou c’est peut-être le karma qui tente de la punir. Avec tout le mal qu’elle a pu causer au cours de sa vie, la jeune femme ne mérite surement pas tout le bonheur qu’elle vit en ce moment. C’est vrai, il faut le dire, tout va bien aujourd’hui pour Valentina De Santis. Et ce bonheur, c’est bien la première fois de sa vie qu’elle y a droit. Elle ne peut nier le fait que Sebastien n’y est pas pour rien. Depuis qu’elle a enfin accepté l’idée de former un couple avec lui, et surtout celle d’être amoureuse de lui, tous deux filent un parfait amour. Elle a l’impression d’être comblée quand elle est avec lui. Elle se sent différente, elle se sent une autre à ses côtés… Et elle apprécie cette personne qu’elle devient grâce à lui. Il la met sur un petit nuage. Lui, et également sa fille. Les deux personnes les plus importantes de sa vie lui offrent bien plus qu’elle ne l’a jamais espéré toute son existence durant. Ils sont en train de changer sa vie sans s’en rendre compte. Alors, bien entendu, il fallait bien qu’elle ait sa dose de malheur elle aussi. Seulement, elle ne s’attend pas à ce que sa journée terrible se prolonge durant la soirée lorsque, subitement, sa voiture commence à faire un bruit très étrange. Et, une seconde plus tard, elle s’arrête brutalement. Elle fulmine malgré elle tout en se retrouvant au point mort, sur le bas-côté de la route. Elle reste assise sur son siège, hésitante. Mais elle ne s’y connait absolument pas en mécanique, elle ne va pas faire semblant d’y comprendre quelque chose. Elle se saisit de son téléphone portable pour prévenir son assurance… Mais aussi Sebastien, qui va surement dîner tout seul avec la chance qu’elle a aujourd’hui. Elle prend vite conscience que, pour enfoncer un peu plus le clou encore, elle n’a presque plus de batterie. Alors, rapidement, elle se charge d’abord de téléphoner à son assureur. Une fois, deux fois, trois fois… Ce n’est qu’à la quatrième sonnerie qu’elle tombe enfin sur quelqu’un. Elle retient toute remarque acerbe pour éviter de perdre davantage de temps et pouvoir exposer rapidement le problème. Elle raccroche au bout de quelques minutes seulement mais, elle a tout juste le temps d’arriver jusqu’au contact qu’elle recherche que son téléphone s’éteint brutalement. – Ce n’est pas vrai ! souffle-t-elle avant de le laisser tomber sur son siège, agacée. Non seulement elle ne peut pas informer Sebastien de ce qui se passe mais, en plus, elle ne peut même pas répondre si l’assistance la rappelle. Les minutes passent, lentement. Elle s’impatiente mais tente de garder son calme. Ce n’est qu’une bonne demi-heure plus tard qu’elle voit arriver le service de dépannage. Sa voiture est rapidement prise en charge. Quant à elle, elle emprunte le téléphone du garagiste pour appeler un taxi. Et ce n’est finalement qu’après une bonne heure de retard, blasée et agacée à la fois, qu’elle arrive au restaurant. Elle s’apprête à entrer quand, subitement, elle tombe sur Sebastien qui sort justement de l’établissement. – Sebastien… Tu n’imagines pas la journée que je viens de passer ! lâche-t-elle en guise de salut, tout juste remise de toutes ses galères. Elle est heureuse de le retrouver… Mais le visage du jeune homme paraît fermé. Elle réalise qu’elle l’a fait poireauter bien trop longtemps. Ce doit être ça. Pas un instant, elle ne soupçonne les craintes qui ont submergées son petit-ami. – Je suis désolée d’arriver si tard. dit-elle en s’approchant de lui pour l’embrasser.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 292
▵ arrivé(e) le : 15/12/2016
▵ avatar : James Franco

MessageSujet: Re: It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis Mer 9 Aoû - 12:31



~ PRAXTIS~
"
It's true that if it were not you, it would not be worth it."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il n'avait rien de patient, il voulait toujours tous et le plus rapidement possible. Ce soir il avait pourtant attendu, aussi longtemps qu'il le pouvait mais il ne fallait pas non plus exagérer ! D'autant plus que Valentina n'est pas le genre de femme à arriver en retard et encore moins quand c'est lui qui lui propose un rendez vous. Il avait fait des efforts ce soir, il voulait que ce soit une soirée parfaite, comme un vrais couple ! Puisque c'est ce qu'ils étaient non ? Un vrais couple ! Mais visiblement ce n'était pas encore assez pour attirer l'attention de la belle de son cœur puisqu'elle ne daigne même pas ce présenter ou lui dire qu'elle ne comptait pas venir. Agacé et surtout assez paniqué par cette idée, Sébastien s'imagine toute de suite un tas d'histoire, peut être qu'elle ne voulait plus de lui, peut être qu'elle n'avait pas envie de le voir, ou de continuer leur relation ? Ou alors elle avait prit la fuite comme la dernière fois. C'était horrible de ne pas savoir et il détestait poireauter pour rien, d'autant plus qu'il lui envoyait des messages et elle ne donnait même pas de réponse, qu'est ce qu'elle foutait bon sang ! Après une heure d'attente, Sebastien décide de laisser tomber, il voulait bien concevoir qu'elle pouvait avoir quelques minutes de retard mais une heure ! C'était un peu trop pour l'italien ! Laissant un pourboire sur la table, il attrape sa veste qu'il enfile rapidement tout en ce dirigeant vers la sortie du restaurant, déçu que sa soirée ne ce soit pas du tout passée comme prévue. Mais il était surtout mal à cause de Valentina, il s'imaginait déjà es pire scénario dans sa tête. Tous étais parfait entre eux, ils filaient le parfait amour, c'était intense, c'était génial entre eux ... mais peut être qu'il c'était simplement fait des idées et qu'elle n'était pas si heureuse que ça en fin de compte ! Peut être qu'elle avait prit la fuite encore une fois ? Ou alors peut être qu'elle en avait assez de former ce couple enfin il imaginait plein de choses et pourtant il était tellement loin de la vérité, loin de s'imaginer que la pauvre avait juste eu une journée merdique. Sortant du restaurant tout en fouillant dans la poche de sa veste pour y trouver ses clés de voiture, jusqu'à ce qu'il entende la voix de Valentina. Levant tout de suite la tête, il est assez surprit de la voir en faite il ne s'attendait plus vraiment à ce qu'elle vienne mais en fin de compte elle était bel et bien là. - Ah ben quand même ! Tu sais que ça fait une heure que je poireaute comme un idiot ! Qu'est ce que tu fichais ? Dit il en la fixant alors qu'elle s'approchait de lui l'air totalement blasé par cette journée si "merdique" qu'elle venait de passer. - T'aurais au moins pu m'envoyer un message ou m'appeler pour me le dire ! J'ai cru que t'avais changé d'avis et que t'allais pas de pointer ! Il avait même finit par penser qu'elle l'avait complètement plaqué pour de bon mais ça ... il ne comptait pas lui avouer. L'embrassant tendrement, il recule son visage avant de soupirer doucement. - Bon, pour le resto c'est raté ! Qu'est ce qui t'ai arrivé pour que tu sois aussi en retard !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 414
▵ arrivé(e) le : 11/09/2016
▵ avatar : Kate Beckinsale.

MessageSujet: Re: It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis Jeu 10 Aoû - 19:05



It's true that if it were not you, it would not be worth it.

♦ Praxtis ♦


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


C’est sans imaginer une seule seconde les peurs qui ont pu traverser l’esprit de son petit-ami que l’Italienne arrive face à lui. Elle ne sait pas, elle ne soupçonne pas, ou si peu, la crainte qu’il a toujours au fond de lui qu’elle s’enfuie sans un mot. Il ne le montre pas, Sebastien. Il ne montre pas facilement ses faiblesses. Et il est si souvent en train de plaisanter et la taquiner qu’elle oublie parfois combien il est plus sensible qu’il n’en a l’air. Pourtant, à bien y réfléchir, c’est bien sa faute, à elle, s’il a de telles pensées en lui aujourd’hui. C’est parce qu’elle est partie une fois, qu’il croit qu’elle pourrait le faire de nouveau une seconde fois. Mais tout est si différent de l’époque, pour Valentina. La première fois, elle est tombée amoureuse de lui sans le vouloir. Il n’était qu’un pion, il n’était censé être qu’un pion. Mais il l’a faite tomber amoureuse de lui. Et c’est ce qui lui a fait si peur, ce qui l’a poussée à fuir aussi loin que possible de cet amour si dangereux. Aujourd’hui, tout est différent. Même si Valentina n’est pas encore totalement à l’aise avec l’amour, elle a conscience qu’elle l’aime. Surtout, elle sait combien elle est malheureuse, sans lui. Elle ne partira pas, pas cette fois. Plus jamais, en fait. Mais si elle le sait, il n’en a clairement pas autant conscience qu’elle. Et elle va peut-être le réaliser ce soir, si seulement il se risque à lever ce voile sur ses sentiments. Au moment où elle le retrouve, la belle brune ne remarque rien d’autre que cet air fermé, noir sur le visage alors qu’il semble occupé à chercher ses clefs. Elle n’attend pas longtemps pour manifester sa présence, le poussant à relever les yeux vers elle. Mais quand son regard croise enfin le sien, elle croit y voir un certain soulagement, quelque part entre la surprise et l’irritation. Il ne tarde pas à lui préciser qu’il l’attend depuis une heure… Et elle le sait bien, Valentina. – Crois-moi, j’aurais préféré être avec toi. avoue-t-elle sans détour, pour bien lui signifier que ce retard inacceptable est indépendant de sa volonté. Mais elle s’en veut, malgré tout, de lui avoir infligé une attente pareille. Tout en ‘approchant de lui, la jeune femme ne tarde pas à s’excuser. A sa remarque, elle penche légèrement la tête, comme perplexe. – Je t’aurais prévenu si je ne venais pas. Cela lui semble évident, pourtant. Elle compte bien tout lui expliquer mais, d’abord, elle vient lui voler un baiser qu’il lui rend avec tendresse. Elle ferme les yeux l’espace d’une seconde avant qu’il ne recule finalement. – Je suis tombée en panne… Et je n’avais plus de batterie pour te joindre. Je crois que le destin m’en veut. explique-t-elle en laissant échapper un soupir. Malgré elle, elle est déçue. Elle aurait voulu profiter de ce moment à ses côtés, plutôt que se retrouver coincée sur l’autoroute en attendant qu’un dépanneur daigne lui venir en aide. Posant sa main contre la joue de son homme, Valentina la caresse en douceur, cette petite moue mécontente sur son visage. – Moi qui me faisais une joie de passer cette soirée avec toi…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 292
▵ arrivé(e) le : 15/12/2016
▵ avatar : James Franco

MessageSujet: Re: It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis Jeu 10 Aoû - 23:05



~ PRAXTIS~
"
It's true that if it were not you, it would not be worth it."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Comment pouvait elle ce douter de quoi que ce soit, il plaisantait toujours, il ne dévoilait pas ses faiblesses, il n'aime pas parler sérieusement et encore moins quand ils doit avouer ce qu'il ressent. Il n'à jamais honte de dire qu'il est amoureux ! Mais pas au point de le crier sur tous les toits. Ce soir, il avait eu peur mais ça ne voulait pas dire qu'en la voyant arriver il allait tous lui expliquer dans les moindres détails, il était pourtant clairement rassuré de la voir arriver, surprit parce qu'il ne s'y attendait plus mais rassuré et content. Bon maintenant à savoir pourquoi elle était autant en retard, qu'est ce qui l'avait retenue à ce point et surtout pourquoi n'avait elle pas essayé de le joindre ? Il avait attendu plus d'une heure qu'elle ce pointe enfin, il avait paniqué à l'idée qu'elle ne vienne jamais et qu'elle ai prit la fuite comme la dernière fois en faite. - J'aurais préféré aussi ! C'est sur ! Il c'était fait un paquet d'idée et franchement il était content de voir que ce n'était pas le cas ! Valentina ne l'avait pas plaqué, elle était toujours là et elle semblait même terriblement désolé d'être en retard. - Alors pourquoi tu l'as pas fais ! Dit il en la fixant dans l'espoir qu'elle lui explique enfin ! Apparemment le destin c'était acharné sur elle aujourd'hui. Elle était tombée en panne avant de tomber en rade de batterie avec son téléphone, ce qui expliquait son regard et surtout qu'elle n'avait pas pu répondre à ses messages. Hochant doucement la tête. - Oh ... je vois, décidément ... c'était une mauvaise journée ! Bon ! On va remédier à ça alors ! Si il lui en voulait ? Ben maintenant qu'elle était à et qu'elle lui avait expliqué son regard ben, c'était comme si ce n'était plus si grave que ça, en faite c'était même oublié. - La soirée n'est pas terminé ! On peu toujours aller dîner ... muh mais je peux que t’offrir un repas dans un fast food à cette heure ! Et voilà, il avait tellement eu la trouille que maintenant il retrouvait le gout à plaisanter, son côté sérieux n'était jamais présent très longtemps. Souriant tendrement, il soupira avant de reprendre. - Tu sais que je devrais t'en vouloir de m'avoir fait poireauté ! Mais ... t'as de la chance, je t'aime trop pour ça ! Attrapant ses clés dans sa poche il reprit en levant les yeux vers elle. - Je te raccompagne du coup !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 414
▵ arrivé(e) le : 11/09/2016
▵ avatar : Kate Beckinsale.

MessageSujet: Re: It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis Dim 13 Aoû - 19:06



It's true that if it were not you, it would not be worth it.

♦ Praxtis ♦


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Il est parfois difficile de deviner ce qui peut bien se passer dans la tête de Sebastien. S'il parle beaucoup, c'est bien souvent tout en légèreté. Il s'aventure rarement dans des sujets sérieux. Mais, ce soir, Valentina se rend malgré tout compte qu'il a réellement dû s'inquiéter à cause de son bien trop long retard. Elle en prend conscience en voyant le soulagement sur son visage tout entier. Il a eu peur... Mais de quoi ? Qu'il lui soit arrivé quelque chose, peut-être. Seulement il le dirait si c'était cela. A la place, le jeune homme désire absolument connaître les raisons de son absence plus d'une heure durant, mais aussi il veut savoir pourquoi elle ne l'a pas prévenu ne serait-ce qu'avec un message. Elle aurait bien voulu, Valentina. Malheureusement, sa voiture n'est pas le seul appareil qui a décidé de la lâcher brutalement puisque son téléphone portable en a fait tout autant. C'est ce qu'elle lui explique brièvement, ce qui suffit à faire naître cet air compréhensif dans les yeux de son bel Italien. Elle acquiesce doucement à ses paroles avant de laisser un tendre sourire apparaître sur ses lèvres. Même si elle lui affirme parfois qu'il est agaçant au possible, Sebastien a un caractère des plus conciliants. Il ne lui en veut pas, au contraire il est prêt à lui rattraper sa soirée. Et c'est ce genre de petits détails qui le rend si rafraîchissant pour elle. Et c'est aussi pour ces petites choses qu'elle l'aime autant. Elle laisse même échapper un léger rire quand il évoque le fast-food en guise de repas, parce que justement il sait pertinemment qu'elle refusera d'y mettre les pieds. - Tu peux aussi cuisiner pour moi. tente-t-elle alors, même si elle comprendrait qu'il refuse. Il était censé dîner au restaurant, ce n'est pas pour se retrouver derrière les fourneaux à cette heure-là. Mais elle adore la cuisine de Sebastien. Elle devrait même prendre exemple sur lui, sauf qu'elle déteste cuisiner elle. Quand elle entend ses propos, la belle laisse apparaître un doux sourire sur ses lèvres. - Je n'étais pas sure que tu sois toujours là quand j'arriverais... avoue-t-elle avec sincérité, et pour cause. Elle sait ô combien Sebastien déteste attendre. Pourtant, il a préféré rester ici à patienter plutôt que rentrer chez lui. Elle ne peut que lui en être reconnaissante, d'autant plus qu'il va jouer les chauffeurs pour elle ce soir. Acquiesçant d'un simple signe de la tête, Valentina le suit jusqu'à sa voiture. - Une heure entière à m'attendre... Tu as dû devenir dingue.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 292
▵ arrivé(e) le : 15/12/2016
▵ avatar : James Franco

MessageSujet: Re: It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis Lun 14 Aoû - 18:17



~ PRAXTIS~
"
It's true that if it were not you, it would not be worth it."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Lui même avait parfois du mal à comprendre ce qui ce passait dans sa tête, c'était aussi ça Sebastien, il ne s'arrêtait jamais il était insouciant et ne ce fixait jamais aucunes limites mais il ne s'arrêtait jamais de penser. Ce soir, il c'était posé des centaines de questions en ne la voyant pas arriver à l'heure sachant pertinemment que la jeune femme déteste être en retard. Mais ce soir il avait surtout eu peur qu'elle lui pose un lapin et surtout qu'elle prenne la fuite comme elle l'avait déjà fait dans le passé. Il avait bien faillit devenir dingue à force de poireauter à l'attendre pendant plus d'une heure. Bon, maintenant qu'il avait les explications et son air coupable devant lui il devait bien admettre qu'il pouvait tout à fait lui pardonner. Après tous tomber en panne ça arrive, dans le fond il était surtout rassuré qu'elle soit là avec lui plutot que ... ben plutot qu'elle ne quitte. Il avait eu peur de ça oui mais ce n'était pas pour cette raison qu'il allait lui avouer ! Il était comme ça, il avait certaines peurs, mais ce n'était pas pour autant qu'il oserait en parler même à Valentina. Il était tout de même d'accord pour passer la soirée avec elle, rattraper leur soirée puisqu'ils étaient censés dîner au restaurant. Seulement avec son retard, Sebastien avait abandonné leur table et il était trop tard pour y retourner. Haussant doucement les épaules, il n'était pas contre à cuisiner pour elle même si ce n'était pas vraiment ce qu'il avait prévue. Il n'avait pas prévue de plan de secours pour cette soirée alors il devrait faire avec ce qui lui vient à l'esprit. - Je pourrais oui ... c'est une possibilité ! Mais on peu aussi commander une pizza et ce mater un film ! Le genre de soirée qu'il n'avait pas du tout prévue, c'était même très loin de la soirée qu'il avait imaginé pour eux. - Et puis c'est à toi de te faire pardonner ! C'est toi qui est arrivée en retard à notre rendez vous ! Répondit il d'un air taquin, mais si il compte sur elle pour avoir un vrais repas, c'était pas gagné ! Valentina ne sait pas cuisiner ! Elle n'aime pas ça et elle ne veut pas ! Riant doucement, il hausse doucement les épaules en penchant la tête vers elle. - Ben tu sais, j'ai eu peur que ... tu ne vienne pas ! Je me suis même demandé si j'avais fais quelques choses de mal, si tu m'en voulais pour quelques choses ... d'autant plus que tu ne répondais pas à mes messages. Tu sais pourtant que j'ai horreur de ça ! C'est un miracle que j'ai pu tenir aussi longtemps. Mais comme il le disait si bien, pour elle ... il était capable de tous même si il devenait dingue. Bon, maintenant il n'avait plus qu'à la raccompagner puisqu'elle n'avait plus de voiture et puis la soirée n'était pas encore terminée. Rejoignant sa voiture avec elle, il prit place du côté chauffeur. - La serveuse était assez mignonne ! Donc j'ai trouvé comment passer mon temps ! Tournant la tête vers elle, il ce mit à sourire avec son air gamin avant de mettre le moteur en route et s'attacher. - Je rigole, ouais ... j'étais en train de cogiter, de devenir dingue, je me demandais surtout pourquoi tu n'arrivais pas et pourquoi tu refusais de me répondre surtout ! Je me suis enfilé la moitié la bouteille de vin ... Et il avait surtout eu peur qu'elle le plaque sans lui dire, qu'elle prenne la fuite ... mais ça c'était plus difficile à dire puisqu'il ne pourrait pas fuir cette conversation si jamais il disais quoi que ce soit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 414
▵ arrivé(e) le : 11/09/2016
▵ avatar : Kate Beckinsale.

MessageSujet: Re: It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis Mar 15 Aoû - 20:59



It's true that if it were not you, it would not be worth it.

♦ Praxtis ♦


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Elle ignore absolument tout des idées qui ont pu traverser l’esprit de Sebastien. Il semble simplement soulagé de la retrouver, un peu comme s’il craignait que ce ne soit pas le cas. Cette pensée vient un instant l’envahir mais elle pense surtout qu’il s’inquiétait, et rien d’autre. Qu’est-ce que cela aurait pu être d’autre ? Valentina n’y réfléchit guère plus longtemps, d’autant plus qu’elle voit dans le regard de l’élu de son cœur qu’il ne lui en veut pas. Et c’est l’essentiel, du moins le croit-elle. Elle n’a qu’une seule envie, celle de rattraper cette journée horrible de la meilleure des façons… Dans ses bras. Et est heureuse de constater qu’il semble partant. Le seul problème qu’il reste à régler est de savoir ce qu’ils vont bien pouvoir manger. S’il lui propose de l’amener dans un fast-food, l’Italienne ne prend même pas la peine de répondre à ce qui est, pour elle, une absurdité. A la place, elle lui propose qu’il cuisine, puisqu’il sait si bien le faire. Mais il ne semble pas en avoir envie. Il suggère une pizza, suggestion à laquelle elle répond par une moue qui en dit long. – Mmh si tu veux… C’est déjà un peu mieux qu’un hamburger mais ça, ce sont ses origines italiennes qui parlent. Le jeune homme affirme subitement que c’est à elle de cuisiner… Hum. – Je sais bien… Mais tu sais que je ne cuisine pas. C’est tout Valentina, ça. Elle préfère dire qu’elle ne le fait pas, plutôt qu’elle est tout simplement nulle aux fourneaux. Elle a toujours eu l’habitude qu’on cuisine pour elle, à vrai dire. Ce n’est pas maintenant qu’elle a envie de s’y mettre. Alors qu’ils poursuivent leur route jusqu’à la voiture de Sebastien, elle entend ses propos qui… La troublent quelque peu. Il a eu peur qu’elle ne vienne pas ? Pas qu’elle ait eu un empêchement, pas qu’il lui soit arrivé quelque chose mais… Juste qu’elle ne vienne pas. Elle ne sait trop comment interpréter ces paroles. – Je suis désolée, t’inquiéter n’était pas mon intention. dit-elle d’une voix quelque peu distraite, automatique, comme si elle était occupée à réfléchir à quelque chose. Et c’est le cas. Elle est plongée dans ses réflexions, ses réflexions au sujet de l’homme qu’elle aime. Elle réfléchit, elle réfléchit comme elle peut, mais elle ne comprend pas ce qu’il a bien voulu dire par là. Ou ce qu’il a pensé, surtout. Elle n’entend pas même la taquinerie de l’Italien au sujet du charme de la serveuse, alors même qu’elle l’aurait surement fait réagir en temps normal. Elle marque un petit silence alors qu’ils s’installent dans la voiture, un peu hésitante, alors que, peut-être face à son air soudain sérieux, il tente de la rassurer. Mais elle ne se préoccupe pas du tout de cette serveuse à cet instant, Valentina. Elle l’écoute qui poursuit ses paroles en avouant en fin de compte qu’il devenait bien dingue, mais pas d’impatience, plutôt à force de cogiter. C’en est trop pour la belle qui finit par reprendre, d’une voix prudente. – Sebastien… Tu avais peur que je ne vienne pas… De mon propre gré ? Pourquoi ? Elle tente de faire preuve de délicatesse, mais elle préfère lui poser la question directement. Elle a cette curieuse sensation que sa réaction n’est pas anodine. Parce qu’elle, à sa place, elle aurait fulminé, elle se serait peut-être inquiétée… Mais elle n’aurait pas cru qu’il n’a pas envie de venir. Parce qu’elle sait bien qu’il a envie d’être avec elle, parce qu’elle lui fait confiance tout bonnement. Et pourtant, c’est bien ce que le jeune homme vient d’avouer. Comme s’il avait peur de ce qu’elle peut bien ressentir, comme s’il avait peur tout court. Mais la raison de cette peur, c’est cela qu’elle ne comprend pas, Valentina.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 292
▵ arrivé(e) le : 15/12/2016
▵ avatar : James Franco

MessageSujet: Re: It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis Jeu 17 Aoû - 22:50



~ PRAXTIS~
"
It's true that if it were not you, it would not be worth it."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Pour le resto c'était mort mais par contre elle n'était pas contre le fait qu'il pouvait parfaitement cuisiner pour elle si l'envie le prenait. Il n'était pas contre cette idée, de toute façons il ne trouveraient rien d'autre pour manger à cette heure alors pourquoi pas au final même si c'était elle qui avait quelques chose à ce faire pardonner et non le contraire. Souriant amusé, oui il savait parfaitement qu'elle ne cuisinait pas ou alors c'était que pour te très rare occasion enfin bref ... ça voulait surtout dire qu'elle ne comptait pas faire ça pour lui. - Je sais oui, c'est pas grave ... on verra une fois à la maison ! Avant tout ils devaient rentrer et il comptait bien la raccompagner et la garder avec lui tout le reste de la soirée. Rejoignant sa voiture avec sa belle Italienne, il prend place dans celle ci alors qu'il dit avoir eu peur qu'elle ne vienne pas ... il en avait déjà trop dit et il n'imaginait pas qu'elle cogitait déjà à cause de ça. Il redoutait quelque peu qu'elle lui pose la question et c'est pour ça qu'il tente la plaisanterie pour chasser cette conversation de son esprit. Mais une fois dans la voiture, elle avait juste attendu qu'il quitte le parking pour lui poser la question. Restant silencieux, le regard rivé sur la route il mit un certain temps avant de répondre sans vraiment savoir quoi lui dire. - Ben, en faite j'en sais rien ... j'ai eu peur que ... C'était tellement plus facile de plaisanter, la taquiner, la provoquer plutot que de parler franchement. - J'avais peur que tu n'ai plaqué comme ... la dernière fois ! Finit il par dire sans détourner le regard, là à cet instant il ce sentait faible, nul, pour lui un homme ne devait pas dévoiler ses faiblesses et encore moins devant la femme qu'il est censé aimer. - Mais tu es venue, en retard mais venue quand même et c'est tous ce qui compte ! Et il voulait surtout passer à autre chose lui aussi. - Oui ce que j'ai dis j'étais surtout inquiet de ne pas te voir mais ça va maintenant ! Dit il en tournant doucement la tête vers elle avec un petit sourire sur le coin des lèvres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 414
▵ arrivé(e) le : 11/09/2016
▵ avatar : Kate Beckinsale.

MessageSujet: Re: It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis Mer 23 Aoû - 20:26



It's true that if it were not you, it would not be worth it.

♦ Praxtis ♦


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Ce n’est pas le dîner qu’ils vont déguster, ou la serveuse qui a accaparé Sebastien qui préoccupent à cet instant l’Italienne. Elle songe à quelque chose de beaucoup plus important en réalité. Elle se perd dans ses pensées en se demandant ce qui a bien pu traverser l’esprit de son homme pour qu’il ait si peur en voyant qu’elle n’arrivait pas. Elle sait pourtant lire en lui en temps normal mais pas cette fois... Peut-être parce qu’il veut à tout prix cacher les craintes qui l’habitent. Et peut-être aussi qu’une partie d’elle n’a pas envie de comprendre ce dont il s’agit… Elle sait assumer ses erreurs, Valentina. Seulement elle supporte mal l’idée de lui avoir fait tant de mal. Elle n’a pas envie, tout comme lui, de se remémorer ce moment difficile. Néanmoins, elle ne peut pas ignorer le mal-être qui a pu envahir l’homme qu’elle aime. Et c’est parce qu’elle l’aime, justement. Sinon, elle passerait outre cette intuition, et elle détournerait la conversation sur autre chose. Mais elle ne peut pas faire cela, pas avec Sebastien. Alors, malgré tout ce qu’elle risque d’entendre, elle lui pose directement la question. Il ne lui répond pas tout de suite. Au contraire, il laisse plusieurs secondes défiler sans dire la moindre parole. Elle garde le silence aussi, elle lui laisse le temps de trouver ses mots. Mais quand il l’avoue enfin, elle est décontenancée. Surprise, déstabilisée surtout. C’est la première fois que le jeune homme lui confie ce genre de peurs. C’est aussi la première fois qu’il évoque sa fuite sans que cela sonne comme un reproche, c’est juste… Quelque chose qui l’effraie, rien d’autre. – Oh Sebastien… murmure-t-elle alors qu’il commence déjà à se rattraper en affirmant que l’essentiel est qu’elle soit venue. Elle le connaît, elle le connaît par cœur. Elle sait combien il préfère jouer les insouciants, surtout quand il ne l’est pas. Elle sait combien il déteste montrer ses faiblesses, même à elle, surtout à elle en fait. Mais c’est loin d’être une faiblesse… C’est juste la conséquence d’une erreur, une erreur qu’elle, elle seule, a commise. Elle n’ose rien dire durant plusieurs secondes, elle se demande si elle devrait laisser courir… Elle a conscience qu’en parler risque de le mettre mal à l’aise. Mais elle ne peut pas le laisser redouter qu’elle partira à la moindre occasion. – Sebastien… Je ne te ferais plus jamais une chose pareille… Elle ne sait pas s’il peut la croire, elle ne sait pas s’il arrivera un jour à lui faire confiance totalement. Mais elle l’espère, parce qu’elle a besoin qu’il lui fasse confiance pour qu’elle-même puisse oser se faire confiance. – A l’époque, j’avais peur de mes sentiments pour toi… Parce que je n’avais plus jamais ressenti une chose pareille depuis… Depuis le père d’Emilia. Et je ne voulais plus revivre ce que j’avais vécu avec lui. C’est la première fois qu’elle parle de lui, son premier amour… Si l’on peut appeler cela ainsi. Elle a souffert plus qu’aimé avec Riley. C’est difficile pour elle de se confier à ce sujet mais elle le fait, pour Sebastien. – Mais ce n’est plus le cas maintenant. Je t’aime, et je n’ai pas peur de t’aimer.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-