AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

  It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 292
▵ arrivé(e) le : 15/12/2016
▵ avatar : James Franco

MessageSujet: Re: It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis Mer 23 Aoû - 21:48



~ PRAXTIS~
"
It's true that if it were not you, it would not be worth it."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Ah si seulement c'était aussi facile ... l'Italien à toujours eu horreur de parler de ses faiblesses, il avait peur qu'elle le quitte, peur qu'elle la plaque sans lui donner la moindres explications et que du jours au lendemain elle ne soit plus là. Il avait peur de ça parce qu'elle lui avait déjà fait le coup ! Oui avec le temps les gens change et elle avait changé ! Sinon elle ne serait pas assise en ce moment même dans cette voiture avec lui pour la raccompagner chez lui. Mais il ne parvenait pas encore à ce sortir cette idée de son esprit. Il avait tellement souffert, il avait tellement eu mal après son départ qu'il avait trop peur pour que sa puisse arriver de nouveau. C'était déjà trop tard de toute façon, si jamais elle s'en allait, il était déjà bien trop attaché à elle pour s'en remettre mais c'était peu être une bonne chose qu'elle le sache ... "Tu es faible !" C'est ce qu'il pensait à chaque fois qu'il exprimait ses craintes, il ce sentait faible, minable et il avait honte ! C'est pour cette raison qu'il tenta de ce reprendre rapidement en changeant de sujet, l'important c'est quelle soit là non ? Oui mais la jeune femme ne le voit pas du tout de cette façon. Restant silencieuse, le jeune homme pense qu'il à surtout réussi à détourner le sujet et pourtant c'est loin d'être le cas puisqu'elle reprend, elle tente même de le rassurer alors qu'il ne veut pas en parler ! Fixant la route, il ne sait même pas quoi lui répondre quand elle lui dit que plus jamais elle ne lui fera une chose pareil. Il n'osait pas le dire mais c'était difficile à croire, oui elle était là aujourd'hui et peut être qu'elle sera la demain et encore après mais jusqu'à quand ? Il était surement encore trop tôt pour qu'il lui accorde toute sa confiance de ce côté là. - Peut être mais, c'est difficile d'y croire pour le moment ! Enfin ce que je veux dire c'est que tu es là ce soir, demain tu le sera encore mais si jamais un jour plus rien ne vas ... Elle pouvait tout à fait prendre ses affaires et ce tirer encore une fois en le laissant en plan alors que lui c'était attaché. - Je pourrais pas m'en relever cette fois ! Dit t'il sérieusement sans oser la regarder. Il lui avouer ses sentiments là ! Ses peurs et ce n'était pas quelques choses qu'il faisait, il ne le faisait même jamais et encore moins devant une femme. Mais Valentina semblait avoir également le besoin de lui donner une explication. Elle abordait même sa toute première relation avec le père de sa fille, elle n'en n'avait encore jamais parlé c'était la première fois qu'elle parlait de cet homme et de ce qu'il lui avait fait en partant. Restant silencieux alors qu'il arrivait enfin dans l'allée de chez lui, il arrêta la voiture alors qu'elle reprenait la parole. Restant encore silencieux juste le temps de ce détacher et prendre ses clés il ce tourna doucement vers elle. - Valentina, je ne suis pas cet homme, tous ce que je souhaite c'est que tu sois heureuse avec moi ou ... pas ! Même si je préfère que ce soit avec moi ! Il ne reste jamais sérieux longtemps. - Ce que je veux dire c'est que ... je ne pourrais jamais te faire de mal ! Et je t'aime aussi ! Et je n'ai jamais eu honte de le dire ! Et ce n'était pas aujourd'hui que ça allait arriver. S'approchant doucement elle, il déposa sa main contre sa nuque pour l'attirer vers lui et l'embrasser tendrement. - Bon, et si on aller le faire ce dîner !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 414
▵ arrivé(e) le : 11/09/2016
▵ avatar : Kate Beckinsale.

MessageSujet: Re: It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis Sam 26 Aoû - 18:53



It's true that if it were not you, it would not be worth it.

♦ Praxtis ♦


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


C’est sa faute, à elle et elle seule. Elle en a conscience, Valentina. Elle a quitté brutalement la vie de Sebastien alors que tout paraissait parfait entre eux. C’était une illusion, un mensonge. Elle faisait semblant, et quand elle a compris que cette mascarade devenait trop réelle… Quand ses sentiments l’ont rattrapée pour de vrai, elle n’a pas eu d’autre choix que de mettre les voiles. Elle le sait bien, elle, qu’elle ne refera jamais la même chose. Elle le sait parce qu’elle a pleinement conscience de ce qu’elle fait maintenant. Mais elle ne peut pas expliquer les choses si clairement à Sebastien. Elle ne peut pas lui avouer la vérité… Parce que, jamais, il ne lui pardonnerait. Elle tente bien de le rassurer comme elle le peut, mais sans lui dévoiler tout ce qui lui passait par la tête à cette époque, c’est plus compliqué. Elle ne peut rien faire d’autre que lui promettre qu’elle ne partira plus. Mais, le regard fixé sur la route, le jeune homme lui fait bien comprendre que c’est encore trop difficile pour lui de la croire. Elle baisse les yeux sans prononcer un mot, un peu déstabilisée. Elle se doutait que l’Italien n’avait pas oublié sa fuite mais… Elle n’imaginait pas qu’il puisse encore en souffrir, ou même avoir peur de ce dont elle est capable. Il parvient tant et si bien à cacher ses craintes, il se montre si insouciant avec elle… Qu’elle oublierait presque combien il peut être sensible en vérité. Mais quand il lui confie précisément ce qu’il a sur le cœur, elle sent le sien se serrer sous cette douloureuse réalité. – Je ne partirais pas comme ça… Même si ça n’allait plus entre nous, je te le promets. affirme-t-elle avec la plus grande sincérité. Elle voudrait tant qu’il puisse la croire mais elle sait, au fond d’elle, qu’il ne peut pas le faire, pas totalement. Elle va devoir regagner sa confiance, progressivement, avec patience. Heureusement, elle sait attendre. Retrouvant le silence durant plusieurs secondes, la jeune femme tente de s’expliquer… Tout comme lui qui a avoué sa peur de la perdre, elle dévoile tout doucement ce passé qui la tourmente tant. Il ignore combien elle a pu souffrir, et combien c’est difficile encore aujourd’hui pour elle de donner une autre chance à l’amour. Elle ne le ferait pas, si ce n’était pas pour lui. Ce n’est qu’une fois la voiture arrêtée que Sebastien lui répond. Elle sait bien qu’il n’est pas Riley, il n’a rien à voir avec lui. Un petit sourire se dessine sur les lèvres de la belle à la plaisanterie de son interlocuteur. – Je le suis. Je suis heureuse avec toi. confie-t-elle avant de s’approcher de lui pour partager un tendre baiser avec lui. Ils le prolongent durant quelques secondes avant de se détacher. Elle acquiesce doucement à sa proposition, puis détache enfin sa ceinture pour quitter la voiture et le suivre jusqu’à son appartement. Elle est encore perdue dans ses pensées, elle songe à ce qu’elle pourrait faire pour qu’il puisse avoir confiance en elle, au moins un peu. Elle pourrait lui parler, elle pourrait lui raconter tout ce qu’elle s’évertue à lui cacher sur son passé depuis toujours. Mais, avant tout, elle aimerait qu’il retrouve le sourire avec elle. Et surtout, elle souhaiterait qu’il prenne conscience de combien elle peut changer, pour lui. – Tu sais quoi… Je vais cuisiner pour toi. déclare-t-elle alors qu’il s’occupe d’ouvrir la porte de sa demeure, extrêmement sérieuse, et surtout avec assurance. Une assurance qu’elle ne risque pas de garder longtemps. Mais elle a besoin de lui faire comprendre que… Elle est prête à tous les efforts pour lui, pour eux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 292
▵ arrivé(e) le : 15/12/2016
▵ avatar : James Franco

MessageSujet: Re: It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis Lun 28 Aoû - 21:18



~ PRAXTIS~
"
It's true that if it were not you, it would not be worth it."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] C'est difficile de lui faire de nouveau confiance alors qu'elle à prit la fuite la première fois, c'était difficile de lui accorder de nouveau une confiance aveugle alors qu'il savait qu'à chaque secondes il pourrait tout perdre. La perdre elle, leur relation et tous ce qu'il espérait. Entre eux ça ce passait vraiment et il n'avait pas envie de tous perdre de nouveau, il en avait bien trop souffert d'ailleurs il n'aimait pas en parler non plus, s'ouvrir, partager ses sentiments ce n'était pas quelques chose qu'il faisait souvent mais peut être que si il le faisait plus souvent, ça lui éviterait plus de souffrance. Il aimerait vraiment la croire quand elle lui dit qu'elle ne compte pas partir, qu'elle ne compte plus l'abandonner, il voudrait vraiment y croire et une partie de lui prenait le risque d'y croire mais l'autre moitié avait bien trop peur pour ça. Restant silencieux, il ne savait pas vraiment quoi répondre, il ce sentait déjà tellement mal à l'aise de lui parler de ça qu'il ne savait pas vraiment quoi dire pour ... lui faire comprendre que pour l'instant, il était heureux d'être avec elle, qu'il l'aimait mais qu'il ne parvenait pas à lui accorder une confiance aveugle. Elle lui faisait pourtant une promesse et jusqu'ici Valentina avait fait beaucoup d'effort pour conserver leur couple, des efforts qu'il avait réellement constaté et il était même heureux de voir qu'elle était capable de changer uniquement pour lui. - D'accord ! Répondit il simplement, sans savoir quoi lui dire de plus. Ok, il verrait bien comment ça allait ce passer, comme leur histoire allait ce dérouler et à avoir si dans les moments de crises ils allaient ce soutenir ou ce déchirer. Arrivant enfin devant chez lui, il coupe le moteur et ce détache sans rien dire, Valentina lui parle alors de son premier amour, le père de sa fille. Elle n'était pas très bavarde sur ce sujet, en faite c'était même le contraire, elle faisait tous pour éviter le sujet tout comme sa fille. Mais il ne ce rendait pas vraiment compte combien elle aussi avait souffert de sa première relation, il ne pouvait pas savoir puisqu'elle ne lui disait jamais rien. Il n'était pas cet homme tel qu'il soit, il ne pourrait jamais lui faire du mal ... par vengeance peut être mais jamais sans raison. Ce tournant vers elle, il reprit doucement pour lui dire qu'il n'était pas cet homme, il ne voulait pas lui faire quoi que ce soit et tous ce dont il avait envie c'est qu'elle soit heureuse, rien de plus ! - Bon, alors si tu es heureuse je le suis aussi ! Je ne demande pas mieux ! Pourquoi chercher plus loin alors qu'ils étaient bien tous les deux ? Pourquoi parler du passé ou de l'avenir alors que l'instant présent était plus important ? Ce penchant doucement vers elle pour lui voler un baiser, la belle y répond tout de suite en le prolongeant avant qu'ils ne quittent la voiture tous les deux pour rejoindre la porte d'entrée. Posant les yeux sur elle l'air assez surprit mais amusé par ce qu'elle venait de lui dire, Sebastien finit par ouvrir la porte tout en ajoutant. - Toi ? Tu déteste la cuisine ! Tu déteste faire à manger ! Mais elle semblait vraiment sérieuse et Sebastien avait vraiment hâte de voir ce qu'elle pourrait bien faire. - Bon, si tu y tiens ... j'ai bien envie de voir comment tu va te débrouiller ! Ouvrant la porte pour la laisser passer avant lui, il reprit l'air taquin. - Tu sais ou ce trouve la cuisine ! La suivant après avoir fermé la porte, il ce débarrassa de sa veste ainsi que celle de Valentina pour la suivre jusqu'à la cuisine.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 414
▵ arrivé(e) le : 11/09/2016
▵ avatar : Kate Beckinsale.

MessageSujet: Re: It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis Mer 30 Aoû - 16:22



It's true that if it were not you, it would not be worth it.

♦ Praxtis ♦


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Au fond d'elle, Valentina a conscience que rien de ce qu'elle pourra dire n'aidera l'homme qu'elle aime à oublier toutes ses peurs. Elle le sait, parce qu'elle est comme lui, incapable d'être raisonnée quand il s'agit de ce qui l'effraie. Mais c'est plus fort qu'elle, elle ne peut pas s'empêcher d'essayer. Parce qu'elle est amoureuse de cet homme, parce qu'elle est heureuse avec lui. Elle a mis tellement de temps à l'accepter, elle ne voudrait pas que ce soit lui, finalement, qui n'y croit plus. Malheureusement, elle ne peut rien faire d'autre que le rassurer et, surtout, espérer qu'avec le temps, Sebastien parvienne enfin à lui faire confiance. Mais ce n'est sûrement pas pour ce soir. Il peine déjà à poursuivre cette conversation avec elle, l'Italienne s'en rend bien compte. Son but n'est pas de le mettre mal à l'aise, ni de remuer de vieilles douleurs. Elle voudrait juste qu'il réalise qu'elle n'est plus la femme qui l'a abandonné il y a des années. Elle ne l'est plus grâce à lui. Mais il a besoin de temps, et elle l'accepte. Elle est prête à attendre, elle est prête à faire des efforts avec lui. Elle est même prête à lui parler d'elle, de son passé, de choses qu'elle ne confie pas forcément aux autres. Mais Sebastien semble surtout décidé à profiter de la soirée à ses côtés. Ce n'est peut-être pas le moment d'alourdir la conversation avec des blessures passées, ni pour l'un ni pour l'autre. A la place, Valentina décide de prendre les choses en mains pour leur dîner. Elle n'est pas sure d'être capable de cuisiner quoi que ce soit... En réalité, ce n'est pas seulement qu'elle n'aime pas la cuisine. Il y a aussi le fait qu'elle n'a pas l'habitude de se mettre derrière les fourneaux. Elle vit seule depuis des années. Et c'est franchement déprimant de cuisiner pour soi, en tout cas elle déteste ça. Elle passe son temps à commander, à manger des plats préparés ou bien encore au restaurant. Mais elle ne se souvient même pas de la dernière fois qu'elle a pu cuisiner... Et pourtant, elle est prête à le faire ce soir. Juste pour Sebastien. Pas sûr que ce soit véritablement un cadeau, mais l'intention y est. Alors qu'il s'occupe d'ouvrir la porte d'entrée de sa demeure, le jeune homme se retourne vers elle, surpris. Il y a de quoi en effet. Si elle était une femme normale, elle lui répondrait qu'elle l'aime plus qu'elle ne déteste la cuisine. Car c'est bien vrai. Mais elle n'est pas une femme banale, Valentina. - Ce n'est pas un scoop. rétorque-t-elle simplement, attendant de voir s'il accepte sa proposition. Et bientôt, il se prête au jeu. Il paraît même curieux de découvrir ses talents... Inexistants. Un sourire sur les lèvres, la belle brune entre dans l'appartement. Elle se débarrasse de sa veste ainsi que de son sac à main quand il l'invite à rejoindre la cuisine. Il a déjà ce petit air malicieux sur le visage et dans le ton qu'il emploie. Elle se doute qu'il ne va pas se gêner pour la taquiner, le connaissant. Mais elle préfère largement le voir ainsi que tourmenté par les anciennes souffrances qu'elle lui a infligées. - J'y vais de ce pas ! affirme-t-elle avec assurance avant de se diriger vers la cuisine, Sebastien sur ses talons. Elle n'est pas du tout surprise qu'il veuille assister à une scène pareille... Valentina De Santis derrière les fourneaux, c'est du jamais vu pour lui. Mais elle ne peut s'empêcher d'ajouter quelques mots. - Tu viens en plus profiter du spectacle ? Il peut bien se moquer, elle va assurer. Ou pas, mais Valentina n'est pas le genre de femme à se laisser impressionner par quoi que ce soit. Elle commence d'ailleurs rapidement à fouiller dans le réfrigérateur, puis dans les placards. Elle reste plusieurs minutes plantée devant ces derniers, hésitante sur ce qu'elle peut bien cuisiner. Elle décide d'attraper finalement un paquet de pâtes, puis de quoi faire une sauce acceptable aussi. Elle cherche à nouveau dans les placards une casserole mais il y en a plusieurs différentes. Elle se demande à quoi tout ça peut bien servir à Sebastien. - Il faudra que tu m'expliques quand est-ce que tu utilises tout ça. commente-t-elle avant de jeter son dévolu sur l'une d'entre elles, au hasard, pour mettre l'eau à bouillir. Elle sent déjà que son dîner va être épique...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 292
▵ arrivé(e) le : 15/12/2016
▵ avatar : James Franco

MessageSujet: Re: It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis Sam 2 Sep - 23:44



~ PRAXTIS~
"
It's true that if it were not you, it would not be worth it."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] C'était facile à dire mais après avoir autant souffert de son départ, il disait bien le contraire mais il était incapable d'oublier, il était incapable de lui accorder de nouveau sa confiance à ce sujet. Il l'aimait, il était amoureux et il lui faisait confiance pour un tas de chose mais rester auprès de lui quoi qu'il arrive ? Ça il n'était pas encore prêt à la croire et pourtant il n'imaginait pas combien elle était sincère avec lui. Mais peut importe, ce soir il n'avait pas envie de penser à leur passé tumultueux, tous ce qu'il voulait c'était profiter de cette soirée, ils n'avaient pas eu droit à leur resto en tête à tête mais la soirée n'était pas encore terminée alors ils avaient encore tous leur temps pour profiter d'un dîner maison, chez lui. Lui, il s'en sortait pas mal en cuisine, ça mère lui avait tous appris elle lui avait toujours dit qu'un homme qui sait faire la cuisine plait bien plus au femme qu'un homme incapable de rester derrière les fourneaux. Elle avait peut être raison, ce n'était pas une qualité dont il ce vantait mais il adorait cuisiner contrairement à sa petite amie qui ce contentait de plat préparé et de nourriture commandé ! Et pourtant à sa plus grand surprise, elle ce proposé pour lui préparer quelques chose, un dîner. Surprit, Sebastien ne pu s'empêcher de rire légèrement avant de ce reprendre en ouvrant la porte de chez lui. - Un scoop ? Non ! Tu n'as pas le profile idéal de la parfaite ménagère, maîtresse de maison, mais ... je demande à voir ! Il ce moquait d'elle oui mais uniquement pour la taquiner et puis sincèrement ... Valentina en train de cuisiner sa relève du miracle ! Il accepta sans l'ombre d'une hésitation avant de la laisser entrer, il n'était pas sur que ce soit comestible mais il n'allait certainement pas manquer l'occasion de la voir à l'oeuvre, pour rien au monde il ne voudrait manquer ça. Posant également sa veste ainsi que les clés de sa voiture, il la suit jusqu'à la cuisine ou il prend place sur l'un des tabouret du petit bar, la meilleur place pour assister au spectacle. Riant légèrement en la fixant toujours de son air malicieux, il reprit l'air de rien. - Pour rien au monde je ne veux louper ça ! J'assiste à un miracle ! Attendant patiemment qu'elle passe la l'acte, il détaille le moindre de ses faits et geste il profite surtout de la vue pendant qu'elle fouille dans les placards et jette son dévolu sur un paquet de pâtes. Souriant amusé, qui aurait cru que pour leur dîner en amoureux ils allaient manger une assiette de pâtes ? Mais ne faisant aucuns commentaire il ce contentait de la regarder toujours avec ce petit sourire sur les lèvres alors qu'il quittait sa veste de costume pour la laisser sur le dossier de sa chaise et remonter les manches de sa chemise. Voilà qu'elle trouve le placard des casseroles et visiblement ce n'est pas le genre de chose qu'elle à pour habitude de ce servir. - Un choix difficile ? Dit il avec ironie avant qu'elle ne ce retourne vers lui. - Ah je sais je suis un homme très prit mais je trouve toujours un moment pour cuisiner ! Ça sert à ça une cuisine ! Riant légèrement, il retrouve son air sérieux tout en ce redressant. - Bon ok, j'arrête et je te laisse préparé son dîné succulent à base de pâte !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 414
▵ arrivé(e) le : 11/09/2016
▵ avatar : Kate Beckinsale.

MessageSujet: Re: It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis Dim 3 Sep - 18:30



It's true that if it were not you, it would not be worth it.

♦ Praxtis ♦


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Sebastien n’imagine pas combien elle est sincère avec lui. Elle l’est plus qu’elle ne l’a jamais été avec aucun autre, ou même avec lui. En acceptant de leur laisser une chance, elle a brisé toutes les barrières qu’elle s’est fixée durant toutes ces années. Cela n’a pas été chose aisée. Elle a même eu besoin d’un coup de pouce pour oser ouvrir les yeux sur ses propres envies. Mais elle l’aime. Elle l’aime tant qu’elle fera tout pour que leur couple fonctionne cette fois. Elle l’aime tant qu’elle attendra le temps qu’il faudra pour qu’il accepte de nouveau de lui faire confiance. Et elle l’aime tant aussi qu’elle est prête à cuisiner ce soir, juste pour ses beaux yeux. Elle n’a pas l’habitude de se mettre derrière les fourneaux. A vrai dire, c’est même l’une des premières fois de sa vie qu’elle ose s’aventurer dans une cuisine. Elle n’a aucune maîtrise dans le domaine mais elle est bien décidée à montrer ce dont elle est capable à Sebastien. Ce qui fait surtout rire ce dernier qui affirme à juste titre qu’elle n’a rien de la parfaite maîtresse de maison. – Je peux te surprendre. rétorque-t-elle avec un sourire en coin, bien que sur ce coup, ce serait surtout elle qu’elle surprend. Elle sait bien qu’elle risque au mieux de faire un plat médiocre, au pire que ce soit totalement immangeable. Mais maintenant qu’elle s’est lancée, elle ne veut plus reculer. Et puis… Elle est heureuse de voir ce sourire magnifique sur les lèvres de l’homme qu’elle aime. Même si elle se doute qu’il est surtout en train de s’amuser de la situation. Parfaitement installé sur l’un des tabourets qui ornent le bar, il a le regard rivé sur elle comme s’il refusait de louper une miette du spectacle qu’elle lui offre. C’est même ce qu’il finit par dire, la poussant à secouer la tête avec une légère moue boudeuse sur le visage. – Oui, oui, ça va, n’exagérons pas. Même si, au fond, c’est lui qui a raison. C’est un véritable miracle qu’elle soit en ce moment même en train de chercher quelque chose qu’elle pourrait cuisiner… Elle jette son dévolu sur un paquet de pâtes, comme si elle avait trouvé le saint-graal. Mais c’est un peu plus difficile de faire son choix entre tous les ustensiles de cuisine. Elle entend le commentaire de Sebastien, mais très vite elle avoue qu’elle ne comprend pas pourquoi il a tant de choses… Un exemplaire de chacun ça devrait suffire, non ? Elle se saisit tout de même d’une casserole, surement trop grande pour deux, mais peu importe, alors qu’il lâche un nouveau commentaire. Elle retient un soupir mais son regard en dit long alors qu’elle se tourne vers lui. – Veux-tu bien cesser de te moquer de moi ? Non ? Il ne peut pas ? Il affirme tout de même qu’il va la laisser préparer son plat… En continuant de la taquiner. Elle affiche un air penaud en l’écoutant. Quoi ? Il n’aime pas les pâtes, peut-être ? – En plus, tu rabaisses le plat de tes origines. dit-elle d’un air réprobateur avant d’aller mettre de l’eau dans la casserole. Elle l’installe sur la gazinière ensuite, puis se tourne à nouveau vers l’armoire, puis le réfrigérateur. Elle cherche quelque chose qui pourrait plaire aux attentes de monsieur… Mais le problème est qu’elle n’a aucune idée de la manière dont elle peut se servir de tout ce qu’il a. Elle trouve enfin quelques petites choses pour donner un peu plus de saveur aux pâtes. Une fois celles-ci mises, elle en profite pour s’occuper de la sauce. Elle met dans une poêle tout ce qu’elle a pu trouver, c’est-à-dire une sauce tomate toute prête, agrémentée de champignons et quelques herbes. Elle s’occupe de l’assaisonnement puis se tourne vers Sebastien avec un air légèrement gêné. – Tu veux bien venir goûter la sauce ? Pas sûr qu’inviter l’homme qui la déstabilise en un regard à s’approcher soit judicieux, mais pour le coup, elle aurait bien besoin qu’il vérifie que ce qu’elle cuisine soit comestible.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 292
▵ arrivé(e) le : 15/12/2016
▵ avatar : James Franco

MessageSujet: Re: It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis Lun 4 Sep - 19:50



~ PRAXTIS~
"
It's true that if it were not you, it would not be worth it."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il savait qu'elle était capable de grandes choses pour lui, elle lui avait déjà montré plus d'une fois qu'elle pouvait changer pour lui, il avait juste besoin de temps pour s'assurer qu'elle n'allait pas fuir, c'est tous ce qu'il voulait rien plus. Ce soir elle voulait cuisiner pour lui, une première ! Mais il avait très envie de voir comment elle allait ce débrouiller pour lui préparer quelques choses. Il ce moquait d'elle oui mais encore une fois c'était juste pour la taquiner. Prenant place sur l'un des tabouret du bar dans la cuisine, juste en face d'elle, il ce contentait de la dévorer des yeux alors qu'elle faisait son possible pour s'habituer à cet environnement qu'était la cuisine. Fouillant dans les placards pour trouver son bonheur, Sebastien ce contentait de plaisanter, la taquiner mais dans le fond c'était plaisant à voir. Elle faisait des efforts pour lui, ça lui montrer ce dont elle était capable pour lui et rien ne pouvait plus lui faire plaisir. Ils partageaient un moment comme un coupe, ils étaient un couple et ça faisait bizarre mais c'était tellement agréable d'être là avec elle, comme si tous étaient parfaitement normal. - Mais je me moques pas ! C'est juste que ... c'est tellement bizarre de te voir cuisiner ! Dit il en souriant d'un air innocent. Bizarre mais agréable, mais c'était connus, Sebastien ne savait pas rester sérieux même quelques secondes, il critiquait même son choix de plat, non pas pour la vexer mais encore une fois pour la taquiner. - Ce ne sont pas des vraies pâtes Italiennes ! Je t'en ferais un jour si tu veux et tu verra à quel point c'est meilleur !
Mais je ne voudrais surtout pas critiquez ta cuisine !
Non surtout qu'elle semblait tellement appliqué dans ce qu'elle faisait qu'il n'avait pas envie de la déranger. Mélangeant quelques ingrédients, il la regardait faire cette fois sans dire quoi que ce soit. Il restait silencieux alors qu'elle s'appliquait comme il faut. Puis ce tournant finalement vers lui pour lui demander de venir goûter la sauce, un large sourire ce dessina sur ses lèvres avant qu'il ne ce lève pour aller la rejoindre. - Tu as besoin d'un avis expert ! Souriant amusé, il s'approche de la gazinière et attrape la cuillère pour goutter la sauce. Après quelques secondes de silence, comme si il était en train de déguster un grand cru il reprit en souriant. - Tu sais quoi ? C'est pas si mauvais que ça mais ça manque de sel ! Mais pour un début c'est pas mal ! Tu veux goûter ? Tendant la cuillère vers elle, il devait avouer que c'était plutot pas mal il n'y avait plus qu'à attendre que les pâtes soient cuites pour qu'ils puissent savourer leur repas. - Je vais préparer la table et trouver une bonne bouteille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 414
▵ arrivé(e) le : 11/09/2016
▵ avatar : Kate Beckinsale.

MessageSujet: Re: It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis Lun 4 Sep - 21:21



It's true that if it were not you, it would not be worth it.

♦ Praxtis ♦


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Elle a bien conscience qu’elle a encore beaucoup de choses à apprendre. Elle a quarante ans passés, elle devrait pouvoir s’y connaitre un peu plus. Même son propre prénom ment sur la marchandise. Parce qu’en réalité, elle est loin d’être une spécialiste de l’amour. Elle sait, de lui, toutes les émotions qu’il peut inspirer. Ce qu’elle ignore, par contre, ce sont toutes ces petites choses qui différencient ce sentiment qu’il représente au fait d’être un véritable couple à part entière. Et c’est avec lui qu’elle doit apprendre. Lui qui s’amuse d’un rien, lui qui la taquine sur ses talents culinaires au lieu d’affectueusement l’encourager. C’est peut-être difficile à croire mais elle préfère, Valentina. Elle se sent plus à l’aise avec lui qu’elle ne l’a été avec aucun homme. Sebastien a la faculté de rendre chaque moment léger, simple, heureux tout simplement. C’est elle qu’il rend heureuse. Il parvient à ce doux miracle tout comme à celui, plus fou encore, de la faire cuisiner. Il n’y a bien que pour cet homme-là qu’elle le ferait. Même s’il prend plaisir à poursuivre ses taquineries. Elle se doute bien que c’est étrange, pour lui, de la voir cuisiner. Ça l’est aussi pour elle, d’ailleurs. – Je te rassure, je n’y crois pas moi-même. avoue-t-elle toujours en farfouillant dans les placards. Mais elle s’y met, peu à peu. Elle n’est pas totalement à l’aise mais elle parvient à cuisiner quelque chose qui tient plus ou moins la route. Quoique son petit-ami n’hésite pas à affirmer que ce ne sont pas de véritables pâtes italiennes. – Tu n’es vraiment pas gentil, Sebastien. dit-elle sérieusement, un peu vexée. Elle a une moue boudeuse, presque… Craquante à cet instant. C’est dingue comme elle devient une personne humaine normale, avec lui. Elle parvient malgré ses taquineries à finir la préparation de sa sauce. Elle n’a surement rien d’exceptionnel mais elle préfère demander l’avis de monsieur qui, visiblement, est très exigeant. Amusé, il s’approche d’elle sans se faire prier pour gouter la sauce. Elle est pendue à ses lèvres, mais masquant son impatience, elle attend le verdict. Positif, apparemment. Un sourire fier apparait sur le visage de la belle Italienne. – Tu vois que je peux te surprendre. Enfin, elle se doute que lui comme elle, ils ont connu mieux. Elle goûte tout de même à son tour la sauce, pas trop mauvaise mais à laquelle il manque effectivement du sel. Elle en rajoute un peu, puis s’occupe des pâtes pendant que le jeune homme se charge de mettre le couvert. Et, enfin, ils peuvent passer à table. – C’est quand même plus long que commander le traiteur. Et, en plus, il y a de la vaisselle à faire. Mais, sur ce point, qu’il ne compte pas sur elle. Ils finissent par s’asseoir à table face à face l’un de l’autre, en amoureux. A cet instant, Valentina prend pleinement conscience qu’ils forment un couple à part entière tous les deux. A tel point qu’elle a cuisiné pour lui… Il n’imagine surement pas tout ce que ça implique pour elle. Son regard se pose sur lui, quelques secondes, avant qu’elle ne lui confie. – Tu sais… Cuisiner pour toi, ce soir, c’est un peu ma façon de te dire que… Que je suis prête à faire des efforts, pour nous. Elle n’est pas douée avec le fait de confier ses sentiments, ni le fait de se confier tout court d’ailleurs. Mais elle ne demande qu’à apprendre, Valentina. – Et c’est pour ça aussi que… S’il y a des questions que tu te poses sur moi, j’y répondrais à l’avenir… Quoique ce soit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 292
▵ arrivé(e) le : 15/12/2016
▵ avatar : James Franco

MessageSujet: Re: It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis Mar 5 Sep - 22:38



~ PRAXTIS~
"
It's true that if it were not you, it would not be worth it."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] C'était à peine croyable, lui même avait encore du mal à s'y faire des fois, pourtant elle était bel et bien là, dans sa cuisine à lui préparer un repas et c'était quelque chose. Il n'y avait vraiment que pour lui qu'elle était capable d'une telle chose ! C'était touchant, c'était même mignon ... une remarque qu'il préférait garder pour lui, d'autant plus que ... cuisiner ça la rendait encore plus sexy ou alors c'est juste lui qui la voyait toujours de cette façon. De toute façon quoi qu'elle fasse, cette femme était toujours sexy et attirante, mais il fallait qu'il ce sorte cette idée de la tête sinon il n'y aurait pas du tout de dîner. Pour le moment il ce contentait juste de la dévorer des yeux et de ce moquer d'elle, uniquement pour la taquiner mais il aimait trop voir ce petit air boudeur sur son visage, ça le faisait craquer. D'ailleurs il ne pu s'empêcher de sourire en la voyant avec ce petit air boudeur sur le visage, c'est ce qu'il aimait dans leur relation. C'était léger, il avait parfois tendance à réagir comme un ado mais dans le fond il voulait juste profiter de la vie, d'une relation stable et simple et même si il avait l'âge de ce poser avec quelqu'un, fonder une famille ... ce n'était pas ce qu'elle voulait enfin il le pense du moins, Sebastien était surtout le genre à ce focaliser sur le présent et non sur l'avenir ou quoi que ce soit d'autre. Vivre l'instant présent et rien de plus. S'approchant d'elle lorsqu'elle lui demande de venir goûter sa sauce c'est ce qu'il fait avec beaucoup de sérieux pour une fois. - J'en doute pas, je sais que tu peux me surprendre sur beaucoup de choses encore, j'ai juste hâte de voir ça ! Dit il en lui tendant la cuillère pour qu'elle goûte à son tour. Il connaissait Valentina, il avait déjà vécu avec elle pourtant il n'avait pas la sensation de la connaitre par cœur. Il avait encore tellement à découvrir sur elle, il avait envie de la connaitre sur le bout des doigts, il voulait tous savoir d'elle même si il savait déjà quelques petites choses. Ce détournant enfin pour aller mettre la table afin qu'ils puissent tous de même dîner, c'est sur que c'était loin d'être le repars parfait qu'il avait prévu pour cette soirée mais c'était avec elle, elle avait finit par venir et c'était ça le plus important. - C'est toi qui est arrivé en retard ! Sinon on serait en train de déguster un bon repas dans un très bon resto ! Encore une fois il ce moquait d'elle mais juste pour la taquiner, il aimait trop la chercher pour s'en passer. - Ceci dit, la soirée et tout autant parfaite ! Même si ce n'est pas un repas raffiné, c'est avec toi ! J'ai l'honneur de goutter à ta cuisine ! Et c'était une fierté ! Un honneur ! Bon ok il en fait peu être un peu trop mais il était tout de même heureux de passer cette soirée avec elle. Le repas enfin prêt les deux amoureux peuvent enfin s'installer l'un en face de l'autre pour partager enfin cette soirée, au calme ! Levant les yeux vers elle, Sebastien ce mit à sourire doucement avant de lui servir un verre. - Je sais que tu fais des efforts ! Je vois combien tu change pour moi, pour nous ! Et sincèrement, ça me touche vraiment ce que tu fais ! Je le vois tous les jours et t'imagine pas combien j'aime ça ! Ça prouvait qu'elle était prête à faire n'importe quoi pour leur couple, sa voulait surtout dire qu'elle ce faisait à l'idée qu'ils soient un couple et visiblement elle semblait aimer ça elle aussi. Buvant une gorgée de son verre, Sebastien resta silencieux quelques secondes avant de reposer son verre devant lui. - Muh, Vraiment tous ? Et tu me promet de ne pas t’énerver si jamais je te pose des question trop ... personnelle ? Oui, puisqu'il y avait plusieurs choses qu'il avait envie de connaitre à son sujet, sa vie d'avant ... en autre, sa vie avant de le connaitre lui. - Tu ne m'as jamais parlé de ... du premier homme avec qui tu es ... enfin je connais la Valentina d’aujourd’hui mais ... je ne sais rien de celle que tu étais avant !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 414
▵ arrivé(e) le : 11/09/2016
▵ avatar : Kate Beckinsale.

MessageSujet: Re: It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis Jeu 7 Sep - 19:31



It's true that if it were not you, it would not be worth it.

♦ Praxtis ♦


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


C’est bien parce que c’est lui qu’elle entreprend une chose aussi saugrenue que cuisiner. Elle ne s’y attendait pas elle-même, Valentina. Quelques jours plus tôt, elle n’y aurait même pas cru si on le lui avait dit. Mais sa relation avec Sebastien prend un tournant de plus en plus clair. Ils forment un couple désormais, un couple un peu atypique certes, mais un couple à part entière. Ce qui signifie que, finalement, elle ressemble un peu plus à toutes ces femmes qu’elle n’a jamais comprises, celles capables de tout pour celui dont elles sont amoureuses. Pas trop non plus, certes. Elle ne peut pas du jour au lendemain devenir une autre. Mais elle s’améliore tout doucement. Elle laisse même son petit-ami prendre plaisir à la taquiner sans broncher. Tout paraît si simple entre eux. Elle ne songe pas à l’avenir parce qu’elle a déjà passé trop de temps à y réfléchir. Elle préfère se contenter uniquement de ce qu’ils vivent quitte à trop s’habituer à sa présence, quitte à trop s’attacher à lui. Qu’importe, de toute manière, elle est déjà amoureuse. Aux paroles de Sebastien, elle lui offre un sourire en coin en guise de réponse avant de saisir la cuillère qu’il tient pour goûter elle aussi la sauce. Elle ne sait pas si elle peut encore l’étonner sur beaucoup de choses. Elle n’a pas l’impression d’être si remplie de surprise que cela. Même s’il faut avouer qu’elle ne lui a jamais offert la partie d’elle qu’elle cache au reste du monde, la partie plus touchante, plus vulnérable. Mais aussi, celle qui est prête à se dépasser pour ceux qu’elle aime. Et, c’est indéniable, avec lui, elle se surprend elle-même, alors tout est possible. Elle vient bien de faire de la cuisine uniquement pour ses beaux yeux. Une fois le plat préparé, et la table prête, les deux amoureux s’apprêtent enfin à dîner. C’est loin d’être le repas au restaurant qu’ils pensaient avoir mais ils sont tous les deux, c’est tout ce qui compte. Et elle n’a pas honte de le penser, d’ailleurs. Encore moins quand c’est ce qu’il énonce lui-même, non sans taquinerie au passage. – J’espère simplement qu’elle ne va pas t’empoisonner. dit-elle avec un petit sourire malicieux, avant de reprendre tout de même avec un peu plus de sérieux. – Et je suis d’accord avec toi pour la soirée... Ça me suffit d’être avec toi. Elle lâche ses mots sans réfléchir, mais quand elle s’en rend compte, elle ferme douloureusement les yeux. C’est d’un niais, ce qu’elle vient d’avouer. Devant un film, elle aurait levé les yeux au ciel face à une phrase pareille. – Ne te vante pas trop de ce que je viens de dire, s’il-te-plait. Elle le connaît par cœur. Elle sait qu’il peut prendre un malin plaisir à l’embarrasser. Mais c’est encore tout nouveau pour elle, ce genre de petites déclarations. Se retrouvant enfin assis l’un en face de l’autre, l’Italienne retrouve finalement un certain sérieux alors qu’elle décide de confier quelque peu ce qu’elle a sur le cœur. Elle fait des efforts pour lui, elle ne demande pas qu’il les relève sans cesse mais… Elle est heureuse qu’il s’en rende compte. Parce qu’elle ne le ferait pas, pour quelqu’un d’autre. Elle lui sourit, timidement, son regard plongé dans le sien. – J’en suis heureuse… Et, jen ai envie, tu sais. prend-elle la peine de préciser parce que non, elle ne s’oblige pas à changer pour lui. C’est lui qui l’améliore. Et, c’est peut-être présomptueux, mais elle a l’impression que lui aussi, il devient meilleur avec elle. C’est si loin de l’image qu’elle avait de l’amour, celle des couples… Pour elle, l’amour n’a toujours été que ce qui nous pousse à nous détruire. A nous faire du mal à nous-même. Alors qu’en réalité, elle prend conscience qu’elle se trompait… Il peut faire souffrir, considérablement, mais il est aussi porteur d’espoir et… C’est tellement libérateur. C’est ce qui lui donne le courage d’énoncer là où elle veut en venir à Sebastien… Lui faire confiance, pour elle, pouvoir obtenir la sienne. Il semble sceptique au premier abord, ce qui fait naître un léger sourire sur les lèvres de la belle brune. – Je te le promets. Elle n’est pas si caractérielle… Enfin, pas si elle accepte d’elle-même d’instaurer cette nouvelle intimité entre eux. Sans attendre, le jeune homme saisit au vol sa proposition. Il sait même déjà ce dont il veut lui parler, comme si c’était là un sujet qui l’intriguait depuis longtemps. Malgré elle, Valentina sent son cœur se serrer quelque peu quand il évoque le premier homme qu’elle a aimé, et… Celle qu’elle était, à l’époque. – J’étais jeune, naïve… Tu aurais pu m’embobiner en cinq minutes, à l’époque. dit-elle avec un bref sourire alors que les souvenirs du passé lui reviennent… – J’étais… Très solitaire. Je n’ai jamais vraiment été à l’aise avec les autres… Jusqu’à ce que je le rencontre, lui. Elle fixe le regard de Sebastien mais, inconsciemment, elle joue maladroitement avec sa fourchette, l’air un peu fébrile. – Il était mystérieux, rebelle et dangereux… Loin de plaire aux critères de mes parents… Alors, évident, j’en suis tombée amoureuse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-