AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

  It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 343
▵ arrivé(e) le : 15/12/2016
▵ avatar : James Franco

MessageSujet: Re: It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis Mer 13 Sep - 19:52



~ PRAXTIS~
"
It's true that if it were not you, it would not be worth it."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] C'est tout ce qu'il voulait, passer cette soirée avec elle et rien d'autre, installés à table tous les deux, ils ressemblaient à tous les couples pourtant ils étaient tellement loin d'être comme tous les couples. Sebastien lui même n'était pas l'homme idéal pour vivre une vrais relation de couple. Pourtant, il ce sentait à sa place ici et il avait envie d'être nul part ailleurs. Elle l'avait changé oui, c'était même évident mais ce n'était pourtant pas la première fois qu'ils osaient s'affirmer ensemble, ce n'était pas non plus la première fois qu'ils formaient un couple. Pourtant, elle faisait de lui quelqu'un de meilleur ! Il n'avait plus envie d'être cet homme qui cours les femmes pour son plaisir, détruire des couples comme il avait pu le faire, séduire des femmes avant de les jeter. Il c'était pourtant promis de ne plus jamais s'attacher à qui que ce soit et pourtant, il avait suffit qu'elle ce pointe pour qu'il tombe de nouveau dans ses filets. Mais il ce rendait compte également combien elle avait changé pour lui, elle faisait des efforts et c'était de plus en plus visible ! Elle faisait même la cuisine pour lui alors qu'elle n'était pas le genre de femme à cuisiner. - Oh tant fait pas ! T'es pas si mauvaise que ça en cuisine quand même ! C'est juste que ... tu ne sais pas comment t'y prendre. Et c'était vrais non ? Ce n'était pas ce qu'elle faisait souvent même avant, il n'avait pas le souvenir de la voir faire la cuisine pour lui. Souriant attendrit, c'était vraiment touchant venant d'elle ! Il savait combien elle n'était pas le genre de sortir ce genre de phrases niaisent et nian nian alors dit de sa bouche c'était d'autant plus touchant. Souriant amusé en attrapant sa fourchette après être servi il reprit l'air sérieux pour une fois, il ne comptait pas ce moquer d'elle ou la taquiner. - Non, ça touche vraiment. Je sais que c'est pas le genre de choses que tu dis facilement mais ... ça me touche ! Attrapant la bouteille de vin qu'il avait apporté pour l'occasion, il lui en servi un verre avant de ce servir lui aussi et boire une gorgée de son verre. Évidement qu'il ce rendait compte de ce qu'elle faisait pour lui et ça le touchait énormément. Son petit sourire timide, elle était trop craquante mais il s’abstient de dire quoi que ce soit ce contentant simplement de sourire amusé avant de boire une gorgée de son verre. Elle voulait s'ouvrir d'avantage à lui, lui parler d'elle et celle qu'elle était avant ... bien avant ! C'était la partie de sa vie dont il ne savait rien ! Il ne connaissait pas celle qu'elle était avant, avant de le connaitre lui, avant qu'elle ne tombe enceinte. Elle était même prête à répondre à la moindre question et il n'eut pas besoin de beaucoup de temps pour savoir ce qu'il allait lui demander. Le regard plongé dans le sien, elle n'hésita pas la moindre secondes avant de lui répondre le plus sincèrement possible. - Toi ? Naïve ? J'ai du mal à le croire ... enfin ce que je veux dire c'est que ... j'ai du mal à voir que quelqu'un puisse te manipuler à sa guise ! Elle était sir sûr d'elle, si forte mentalement qu'il avait du mal à croire que quelqu'un puisse la contrôler ou lui dire quoi faire. La laissant continuer sans dire un mot, il joint simplement ses mains l'une à l'autre, l'air intrigué il avait presque hâte d'en savoir plus sur la femme qu'elle était avant même si c'était difficile de l'imaginer telle qu'elle ce décrivait. Elle finit par parler de "lui", l'homme qui l'avait changée aussi difficile à croire que ça puisse l'être. - Le mauvais garçon par excellence ! Le coup de cœur classique ! Dit il en souriant doucement. - Ensuite ? Tu es tombé amoureuse ... mais pourquoi est ce que tu as tant changée ? Ou est donc passé cette fille naïve et solitaire ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 469
▵ arrivé(e) le : 11/09/2016
▵ avatar : Kate Beckinsale.

MessageSujet: Re: It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis Dim 17 Sep - 18:18



It's true that if it were not you, it would not be worth it.

♦ Praxtis ♦


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


C’est difficile de résister à l’amour. Ça a même été impossible pour Valentina. Elle a réussi à le fuir une première fois… Mais quand son chemin a croisé de nouveau celui de Sebastien, elle n’a pas su résister. Elle a flanché, lui aussi, et finalement, ils n’ont rien pu faire d’autre que céder à cette envie si forte d’être ensemble. Et elle ne regrette pas. Elle ne peut pas regretter, pas alors qu’elle est si heureuse avec lui. Chaque moment qu’elle passe en sa compagnie est magique. Et, sans même en avoir conscience, il dégèle peu à peu ce cœur de glace qu’elle s’était créée. Elle sent bien qu’elle est différente, Valentina. Elle est plus souriante, plus légère que par le passé. Aussi, elle change avec lui. Elle lui montre qu’elle l’aime, peut-être pas forcément par de grandes déclarations enflammées mais par des petits gestes quotidiens qui savent mieux le prouver encore. C’est le cas, ce soir, avec le plat qu’elle a préparé. Ce n’est pas de la grande cuisine mais, au moins, l’intention y est. Le jeune homme n’hésite d’ailleurs pas à affirmer qu’elle n’est pas mauvaise, c’est la pratique qui lui manque. C’est vrai, elle a pu constater que ce n’est pas bien compliqué. C’est juste qu’elle n’aime pas ça. Mais elle a fait l’effort ce soir pour lui, et elle est heureuse qu’il en soit ravi. Il ne tente même pas de la taquiner sur ce coup, il paraît juste touché. Et c’est beau à voir. Un léger sourire sur les lèvres en guise de réponse à ses paroles, l’Italienne le remercie après qu’il l’ait servie avant de commencer finalement le dîner. C’est plutôt bon, même si elle a connu aussi beaucoup mieux. Mais elle ne reste pas longtemps focalisée sur le plat parce qu’elle finit par confier ce qu’elle a en tête depuis quelques minutes déjà. Elle sait pertinemment que Sebastien meurt d’envie d’en apprendre davantage sur elle. Elle s’est toujours montrée mystérieuse sur son passé, simplement parce qu’il n’a rien de réjouissant. Mais elle ne veut pas qu’il y ait des non-dits entre eux. Bien sûr, elle ne peut pas lui avouer qu’elle a passé la majorité de sa vie à arnaquer des hommes trop naïfs, trop aveuglés. Il ne doit jamais l’apprendre, ça. Seulement, elle peut parler de ce qui a compté, ce qui a pu faire d’elle la femme qu’elle est aujourd’hui. Directement, il semble surpris. Et c’était prévisible, qu’il réagirait de cette façon. Il avoue même avoir du mal à imaginer qu’on puisse à l’époque la manipuler à sa guise… Et pourtant, elle n’avait rien de la femme remplie d’assurance et forte qu’il a en face d’elle. – Je m’en doute. Elle n’a aucun mal à le croire parce qu’elle est tout le contraire aujourd’hui. Méfiante et sur ses gardes comme elle l’est, c’est difficile d’envisager qu’elle puisse se faire avoir par quelqu’un. C’est même plutôt elle qui a tendance à manipuler les autres pour son propre avantage. Mais tout ça, ce n’est pas anodin… C’est bien la vie qui lui a appris à ne compter que sur elle-même. Et, tout doucement, elle commence à l’expliquer à Sebastien. C’est étrange de lui parler de Riley, vraiment. Parler de son premier amour à son amour actuel, ça doit toujours être un peu étrange. Mais c’est pire encore pour Valentina parce qu’elle a réellement la sensation qu’il s’agit là de deux vies complètement différentes, comme si elle n’était pas la même personne avec l’un et avec l’autre. Elle affiche un petit sourire en l’écoutant, un sourire un peu triste. – Mes parents ne l’ont jamais accepté, ils disaient qu’il était quelqu’un de mauvais… Je me disputais constamment avec eux à cause de lui. Un jour, j’en ai eu assez, j’ai pris mes affaires et je suis partie vivre avec lui. Et c’est à partir de ce moment que tout a commencé à déraper. Baissant les yeux vers son assiette, la jeune femme cherche un peu ses mots. Plus elle avance dans son histoire, plus il lui est difficile de parler. – Il s’avère qu’il était effectivement du mauvais côté. Il vendait de la drogue, il en consommait aussi et… Et j’ai commencé à en prendre moi aussi… De plus en plus…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 343
▵ arrivé(e) le : 15/12/2016
▵ avatar : James Franco

MessageSujet: Re: It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis Dim 17 Sep - 22:00



~ PRAXTIS~
"
It's true that if it were not you, it would not be worth it."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Venant d'elle, Sebastien n'avait pas besoin qu'elle lui fasse une grande déclaration, il n'avait pas besoin d'une déclaration enflammée et venant d'elle et il sur de jamais en avoir parce que c'était bien trop cucul et pas du tout son genre. Valentina était plus le genre de femme à le montrer plutot qu'à le prêcher partout sans crainte. C'était ce genre de petites attention comme ce repas qui lui montrait combien elle tenait à lui et combien elle avait envie de s'impliquer dans cette relation qui devenait de plus en plus stable et sincère. Il avait eu des craintes, il les avaient malgré tous toujours et il les aurait probablement toujours. Valentina était ce genre de femme à vite ce lasser d'un homme du moins c'est comme ça qu'il la voyait c'est pour cette raison qu'il n'avait pas envie que leur couple tombe dans cette routine quotidienne, même si entre eux ce ne serait jamais une simple routine. Mais il n'y avait pas que les petites attentions puisque la belle Italienne était même prête à lui dévoiler une partie de sa vie qu'elle n'avait jamais osé faire. Lever le voile sur la femme qu'elle était bien avant qu'ils ce rencontre, son premier amour, le tous premier homme qu'elle à aimé envers et contre tous. Elle le surprenait même encore en lui avouant qu'avant d'être celle qu'elle est aujourd'hui, elle était une toute autre femme, le genre de femme influençable et faible, le genre facile à manipuler et à séduire en un claquement de doigt. C'était assez surprenant, puisqu'en le connaissant aujourd'hui, cette femme forte et sur d'elle, Sebastien avait tout de même du mal à l'imaginer si fragile et fleur bleue. Comme quoi il était bien loin de la connaitre par cœur comme il le pensait si bien, en même temps elle ne parlait jamais de son passé, ni même ce qu'elle avait fait après leur première rupture, ni de la personne qu'elle était avant, elle ne lui avait même pas parlé de sa fille alors pas étonnant qu'il en apprenne toujours un peu plus sur elle. Attentif, il avait même finit par pousser son assiette pour être sur de ne pas louper quoi que ce soit de son histoire, elle lui en avait déjà trop dit pour qu'elle arrête ! Il voulait connaitre la suite, il avait envie de savoir ce qui c'était passé ensuite avec ce garçon qui avait réussi à lui prendre son cœur. - Oh, les mauvais garçons ! Ils ont toujours un effet délirant sur les filles alors qu'ils sont juste des nids à problèmes ! Il tentait surtout de dédramatiser mais il gardait tout de même son air sérieux alors qu'il l'écoutait. Bien entendu sa famille était contre à ce qu'elle voit ce garçon mais la question reste encore "pourquoi ?" Que faisait il pour être aussi "Mauvais". Elle devait sacrément être amoureuse de lui pour tous quitter pour partir avec lui, il était même presque limite jaloux. Mais ce contentant de la fixer il attendait la suite comme si sa vie était un film dont il état déjà dépendant. Il avait tout du gars parfait à une exception prête puisque c'était un dealer doublé d'un drogué. Grimaçant légèrement, Seb baissa doucement les yeux comme si il ne s'attendait pas vraiment à cette chute pour l'histoire. Elle avait commencé elle aussi à ce droguer, poussé par l'amour surement ou juste pour le fun peut être. - Oh, merde ... non ... ne me dit pas que t'a plongé dans cette merde ! Mais aujourd'hui ... tu n'en prend plus ? Enfin je veux dire même à faible dose tu ... excuse moi c'est ridicule comme question ! Soupirant doucement, il attrape son verre pour boire une gorgée comme si il en avait besoin pour digérer ce qu'elle venait de lui dire. - Pourquoi vous vous êtes séparés tous les deux ? Il ... c'est lui le père de ta fille ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 469
▵ arrivé(e) le : 11/09/2016
▵ avatar : Kate Beckinsale.

MessageSujet: Re: It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis Lun 18 Sep - 14:21



It's true that if it were not you, it would not be worth it.

♦ Praxtis ♦


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Sebastien n’est pas un homme comme les autres pour elle. Il n’est pas qu’une aventure, il n’est plus une simple cible… Il est celui qu’elle aime. Elle ne sait pas combien de temps leur amour va durer parce que, malgré tout, elle reste la même femme. Elle a beaucoup de mal à croire qu’une relation amoureuse puisse durer toute une vie. Ce n’est pas forcément parce qu’elle, elle se lasserait. Ce serait peut-être lui, ou peut-être simplement que la flamme s’éteindrait. Mais elle n’a jamais rencontré un couple qui s’est aimé toute la vie. Elle a vu, au contraire, toute son existence durant, des couples se séparer à cause de trahisons, d’infidélités, de mensonges. C’est peut-être pour cette raison qu’elle éprouve le besoin de se confier à lui. Elle ne peut pas lui avouer tous ses secrets mais elle souhaite lever le voile sur la femme qu’elle est. Parce que, définitivement, il n’est pas un homme comme les autres pour elle. Parler de celle qu’elle était par le passé n’est pas évident. Cela casse quelque peu l’image de la belle femme remplie d’assurance qu’il a d’elle aujourd’hui. Mais leur relation a dépassé ce stade. Elle ne cherche plus absolument à préserver les apparences avec lui, elle devient réellement elle-même. Et elle ne peut pas le nier, elle était loin d’être cette femme à l’époque. Elle était même tout le contraire. Elle n’était qu’une jeune fille qui n’intéressait personne jusqu’à ce qu’elle rencontre celui qui allait tout changer pour elle. Ce n’est pas forcément le côté mauvais garçon de Riley qui l’a séduite. Ça a compté, indéniablement, surtout parce qu’il a été une manière pour elle de se rebeller contre ses parents et extérioriser toute la rancœur ressentie contre eux. Mais c’est surtout parce que lui, il s’est intéressé à elle. Il a été la première personne à le faire. C’était inespéré pour elle. Et, à l’époque, elle croyait que c’était ça, l’amour. – Il n’était pas un mauvais garçon avec moi… Il était la première personne pour laquelle je comptais vraiment. avoue-t-elle, la gorge nouée. C’est difficile de parler de Riley parce que, même s’il l’a entraînée dans sa chute, elle a été extrêmement affectée lorsqu’elle l’a perdu. Mais elle continue, malgré tout. Elle confie enfin quelque chose qu’elle n’imaginait pas avouer à quelqu’un un jour. Elle a consommé de la drogue. Elle était même clairement accro. Elle, oui, cette femme que rien ne semble pouvoir atteindre, elle était totalement dépendante. Elle a terriblement honte de son aveu parce que c’est loin d’être une période de sa vie dont elle est fière. Elle s’est laissée couler, elle a sombré au plus bas. Elle n’était plus que l’ombre d’elle-même. Et jamais, elle ne retouchera à ces conneries. C’est pourquoi elle est si surprise quand elle entend subitement les propos de Sebastien. Il croit vraiment qu’elle continue ? S’il savait combien elle était accro à l’époque, il ne se poserait pas la question. Elle est incapable d’en prendre à faible dose. Elle est presque outrée qu’il puisse envisager qu’elle a continué. Et cela se voit surement à son visage parce que le jeune homme ne tarde pas à se reprendre de lui-même. – Non, je n’y ai plus touché depuis des années. dit-elle simplement avant de laisser passer quelques secondes. Elle ne veut pas se laisser envahir par l’émotion mais ce n’est pas évident. C’est la première fois qu’elle raconte toute cette histoire à quelqu’un. – On ne s’est pas séparé, il… Il a fini par faire une overdose. Elle tente de garder contenance, elle attrape son verre pour boire quelques gorgées de vin. Elle se sent un peu mieux tandis qu’elle reprend. – Je me suis retrouvée toute seule, avec Emilia… Je n’ai pas su le gérer. Je commençais à faire n’importe quoi… J’ai fini par la laisser à ses grands-parents pour qu’ils s’occupent d’elle... Et c’est sans aucun doute la chose qu’elle regrette le plus, Valentina.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 343
▵ arrivé(e) le : 15/12/2016
▵ avatar : James Franco

MessageSujet: Re: It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis Lun 18 Sep - 17:36



~ PRAXTIS~
"
It's true that if it were not you, it would not be worth it."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il avait l'impréssion d'avoir à faire à une toute autre femme, une femme qu'il n'attendait certainement pas trouver en elle et pourtant celle fille si naïve, rebelle et seine d'esprit avait pourtant bel et bien existé. C'était difficile à croire et pourtant plus elle lui parlait d'elle plus il voyait clair en elle, comme si elle levait enfin ce voilà sur sa personnalité. C'était surprenant, elle était surprenante et elle avait le dont de le surprendre encore et il aimait ça même si ça semblait difficile d'évoquer son passé. Elle parlait de cet homme comme si il avait était le plus grand amour de sa vie, l'homme le plus important, le père de sa fille et son amour perdu. Lui ... il l'écoutait avec attention réagissant parfois, choqué en apprenant qu'elle avait était une droguée alors que lui ce n'était pas du tout son truc mais comme on dit on à tous quelques chose dont on est pas forcément fière. Sebastien avait brisé un bon nombre de couple avec ses conneries, la séduction, attirer les femmes dans ses filets avant de les jeter comme si ce n'était pas important, il avait brisé un bon nombre de cœur et avait un sacré palmarès à son actif et même si il ne l'avait jamais caché ce n'était pas pour autant qu'il en était fière ... quoi que ... il n'était pas le genre à regretter ses actes. Cet homme avait était le premier, et on oublie jamais son premier amour c'est indéniable ... mais il était surtout le premier à avoir eu de l'attention pour elle, le premier à poser les yeux sur elle et s’intéresser. Il comprenait ce qu'elle voulait dire et il n'osa pas faire de blague ou lui sortir le genre de phrase déplacées qu'il avait pour habitude de sortir. - Je vois oui ... Dit il simplement en la fixant toujours avec insistance son verre entre les doigts. Ah la drogue ... en tant que médecin il savait les ravages que ça pouvait causer chez une personne, l'addiction, le manque des dégâts psychologiques mais également physique. Il avait vu un bon nombre de cas défilé quand il était encore interne et c'était pour cette raison qu'il n'y avait jamais touché sauf peut être pour ce booster le temps des examens à la fac mais il n'avait jamais était accro. Il avait du mal à la voir comme une junkie totalement défoncée jour et nuit, lui qui avait pour habitude de voir la femme si parfaite, sans aucuns défauts ... il fallait avouer qu'elle cachait plutot bien son jeu pour le coup. - Ok ! C'est ridicule comme question. Elle n'y avait plus touché et elle ne semblait pas avoir envie de retomber la dedans c'était plutot rassurant. Mais Sebastien avait envie de savoir le reste de l'histoire, pourquoi est ce qu'ils c'étaient séparés tous les deux si ... ils s'aimaient autant ? La réponse était toute simple ... ils n'avaient pas eu envie de ce séparer mais la mort c'était chargée de le faire pour eux. Jetant un froid dans la pièce, Sebastien ce laisse tomber sur sa chaise avant de boire une gorgée de son verre, restant silencieux sans trop savoir quoi dire. La suite ... il la connait plus ou moins ... elle à abandonnée sa fille même si il comprenait un peu mieux les raisons de ce choix. Restant toujours silencieux, il finit par reposer son verre sur la table. - Whoa ... je m'attendais pas vraiment à ce genre d'histoire enfin ... j'avais l'impréssion de te connaitre mais au final je me rend compte que pas du tout. Dit il en baissant doucement les yeux avant de reprendre. - Mais tu n'es plus cette personne, tu as retrouvée ta fille, tu as réussi à renouer avec elle, tu n'es plus accro à cette merde et tu as une vie agréable, un petit ami sexy ... non franchement tu t'en sort plutot bien ! Reprit il avec un petit sourire en coin. - Non, sérieusement ... je suis content que tu me parle de toi, de ton passé ! Je sais que c'est pas facile de le faire et je veux pas te torturer d'avantage ! Ce redressant doucement pour attraper sa main, il reprit. - Merci ! Il la remercier d'avoir parler oui ! Parce qu'il avait l'impréssion d'être encore plus proche d'elle, plus qu'il ne l'à jamais était.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 469
▵ arrivé(e) le : 11/09/2016
▵ avatar : Kate Beckinsale.

MessageSujet: Re: It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis Lun 18 Sep - 20:14



It's true that if it were not you, it would not be worth it.

♦ Praxtis ♦


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Elle a la sensation douloureuse de se mettre complètement à nu face à Sebastien. Elle a ôté tous les artifices, tout ce masque qu’elle affiche en permanence aux autres, pour laisser apparaître ce qui se cache en-dessous. C’est une femme beaucoup plus tourmentée, blessée par la vie et torturée qu’elle ne le laisse croire. Elle a vécu des choses difficiles, des choses qui ont fait d’elle celle qu’elle est aujourd’hui. Alors, ce n’est pas non plus une grande fierté. Elle sait qu’elle n’est pas vraiment quelqu’un de bien, quelqu’un d’admirable. Mais elle a su se relever malgré tout. Elle a fait du chemin, et quelque part, c’est un soulagement de le constater. Cela fait un bien fou, aussi, de se confier ainsi à l’homme qu’elle aime. Elle a l’impression qu’en levant ce voile sur sa vie, elle a perdu un poids énorme qu’elle portait toute seule sur ses épaules. Comme s’il lui prenait un peu de ce poids, et qu’il l’aidait finalement à le porter. C’est peut-être cela aussi, l’amour. C’est la première fois qu’elle ressent quelque chose de pareil avec un homme. Elle se doute malgré tout que ses révélations doivent surprendre le pauvre Sebastien qui ne s’attendait surement pas à une histoire aussi sordide, à un passé aussi sombre que celui qu’elle lui a dévoilé. Il a appris pour Riley, pour la drogue, pour Emilia même. Lu qui est tant habitué à la voir impeccable, sans jamais rien qui la perturbe. Mais il fait front tout de même. Il comprend ce qu’elle lui confie, ce qu’elle dit avec ses mots, ce qu’elle dit aussi avec ses silences. Il montre qu’il est là pour sa belle, et ça aussi ça fait du bien. Quand elle a enfin terminé son récit, le jeune homme paraît toujours décontenancé par ses aveux. Il lui affirme même se rendre compte qu’il ne la connaît pas du tout en réalité. Il se trompe, car il connait celle qu’elle est désormais mieux que personne. Il ne savait simplement pas comment elle l’est devenue. – Tu me connais, je veux dire que… Tu connais la femme que je suis aujourd’hui. lui dit-elle en relevant les yeux vers lui. Elle se sent un peu mieux maintenant qu’elle a terminé son récit. Les paroles de Sebastien aussi lui font du bien. Elle laisse un sourire en coin apparaître sur son visage quand il évoque le petit-ami sexy qu’elle a aujourd’hui. Elle sait que tout ce qu’il dit est vrai. Elle serre un instant sa main dans la sienne avant de se relever pour aller s’asseoir sur ses genoux, presque timide. Elle ressent le besoin de sentir son réconfort, sa tendresse. Son amour. – Tu n’as pas à me remercier. Même si ce n’est pas facile, c’est vrai, je voulais t’en parler… Je n’ai pas envie de te cacher cette partie de ma vie. avoue-t-elle en posant sa main libre sur la joue du jeune homme. Elle craignait juste que son regard sur elle soit différent mais elle constate que ce n’est pas le cas… Au contraire, elle se sent plus proche encore de lui qu’ils ne l’étaient auparavant. Elle caresse sa joue tout doucement en poursuivant. – Et tu as raison, j’ai changé maintenant, ma vie a changé… Et je n’ai jamais été aussi heureuse... dit-elle, son regard plongé dans le sien. Elle se doute que l’entendre parler de son premier amour n’a pas été évident pour lui. Même si c’est bel et bien terminé, Riley est quelqu’un qui a compté pour elle, qui compte encore malgré tout quelque part dans son cœur. Il lui a offert son plus beau cadeau en la personne d’Emilia. Mais l’Italienne veut malgré tout que Sebastien sache que c’est avec lui qu’elle a connu le véritable bonheur, le véritable amour aussi. Parce que, jamais, elle n’a aimé un autre comme elle l’aime lui. Déposant délicatement ses lèvres contre les siennes, elle lui vole un tendre baiser avant de laisser son front se poser contre le sien pour lui murmurer. – Ni aussi amoureuse…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 343
▵ arrivé(e) le : 15/12/2016
▵ avatar : James Franco

MessageSujet: Re: It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis Lun 18 Sep - 20:52



~ PRAXTIS~
"
It's true that if it were not you, it would not be worth it."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il en savait d'avantage sur elle, il connaissait désormais une partie de son passé, il connaissait désormais son histoire, le premier homme qu'elle à aimé avant de le perdre de façon tout aussi tragique, sa fille, sa dépendance, ses rapports avec sa famille ... elle n'en n'avait pas clairement parlé non, mais il ce doutait que ça n'avait pas du être facile pour elle. Mais le plus important c'était qu'elle avait véritablement finit par ce confier à lui, elle lui avait parlé de son passé alors qu'en temps normal Valentina était le genre de tous garder pour elle, ce contentant d'offrir uniquement ce qu'elle voulait et jamais rien de plus. Ce soir, elle venait de lui prouver encore une fois combien elle tenait à lui, combien elle lui faisait confiance et il n'était pas insensible à tous ça au contraire. Elle lui accordait une confiance total et elle n'imaginait pas combien ça signifiait beaucoup pour lui. Il ne la voyait pas différemment, non pour lui le plus important c'est qu'elle avait finit par changer et qu'elle avait par devenir la femme qu'elle était aujourd'hui. Peut importe qui elle avait pu être avant ... lui non plus n'était pas un modèle de vertus et ce n'était pas ce qui allait l'empêcher de devenir quelqu'un de bien. La preuve, pour elle il avait arrêté ses coucheries pour lui rester fidèle et venant de lui c'était beaucoup, et contrairement à ce qu'il craignait ce n'était pas si difficile que ça de rester fidèle à celle qu'il aime, c'était même simple et plaisant. - Ouais, je sais qui tu es aujourd'hui et la Valentina d'aujourd'hui me plait ! Je suis content que tu m'es parlé de toi, de ton passé, j'aime celle que tu es aujourd'hui mais j'aime aussi découvrir celle que tu étais avant ! C'était comme si il avait besoin de la connaitre par cœur, il voulait connaitre le moindre de ses secrets bien loin d'imaginait qu'elle en gardait encore beaucoup en elle. Mais ce n'était pas seulement ça, il aimerait être capable d’interpréter chaque sourire, chaque regards ... ils avaient encore du chemin à faire avant de ce connaitre par cœur mais ils en étaient capable. La laissant s'installer naturellement sur ses genoux, il plonge son regard dans le sien alors que ses bras l'enlace avec toute la douceur dont il est capable de lui offrir. - Et c'est tous à ton honneur et je suis content que tu l'ai fais avant avoir à claquer la porte et me faire la gueule pendant plus d'une semaine ! Parce que c'est ce qu'elle aurait fait avant si ils n'étaient pas devenus aussi intime. - Ça me touche et si toi aussi tu as envie d'en savoir plus sur moi même si y'a pas grand chose à dire, tu peux me demander ! J'ai envie de te connaitre par cœur ! De tous savoir de toi. Chacune de tes peurs, tes joies, ce qui te rend heureuse ou au contraire ce qui te rend triste ! Je veux être capable de répondre à n'importe quelle question sur toi ! Souriant doucement en sentant sa main ce poser contre sa joue, il la fixe avec une certaine intensité, comme si il avait envie de la dévorer là maintenant. - Je suis heureux aussi tu sais ! Et il n'avait était jamais aussi sincère de toute sa vie du moins il ne c'était jamais laissé avoir si facilement par l'amour. Répondant à son tendre baiser, il ferma les yeux un cours instant, juste le temps que leurs lèvres reste en contact avant de les rouvrir. Ses doigts glissant dans son dos il ne peut retenir ce sourire alors qu'elle lui avoue n'avoir jamais était aussi amoureuse. - Oh arrête ! Tu va me faire rougir ! Dit il en riant doucement avant de poser sa main contre sa nuque. - Je t'aime ! Et ça ... c'est réel !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis

Revenir en haut Aller en bas

It's true that if it were not you, it would not be worth it. - Praxtis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-