AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 And I need you, I'm sorry. (Janora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Broken princess
avatar

en savoir plus sur moi
▵ posts : 1415
▵ arrivé(e) le : 02/09/2015
▵ avatar : Alexandra Park

MessageSujet: And I need you, I'm sorry. (Janora) Ven 22 Sep - 20:22


January & Enora
Please don't leave me


Deux jours. Deux jours maintenant qu'Enora n'avait plus eu de nouvelles de sa petite-amie. Enfin, si toutefois elle était toujours sa petite-amie. Après la dispute qu'elles avaient eu, rien n'était si sur. La belle brune n'aurait pas douté de son couple pour un simple désaccord en temps normal, mais ce soir là avait été tellement violent. January avait quitté son appartement alors qu'elle était en train de lui dire qu'elle l'aimait. Qu'est-ce que cela voulait dire ? Est-ce que c'était terminé entre elles ? Est-ce qu'elles étaient en pause ? Est-ce que January ne voulait plus jamais la voir ? Elle n'en savait rien. Elle n'en savait rien, parce que depuis deux jours maintenant elle n'avait donné aucune nouvelle. Elle n'était pas revenue vers elle. Comme si... Comme si elle s'en fichait, en réalité. Et cela brisait le cœur d'Enora. Elle avait recommencé à croire à l'amour, elle avait recommencé à croire que quelqu'un dans ce monde pourrait bien l'aimer, l'aimer d'un amour si fort qu'on appelle « être amoureux ». Mais non. Ce n'était visiblement pas le cas. Elle ne méritait pas cette amour. Elle était si imparfaite, elle savait à quel point elle pouvait faire des erreurs. A quel point elle pouvait être instable, et peut-être que tout était sa faute. Alors elle allait mal, très mal. Depuis deux jours elle ne faisait que se morfondre dans son appartement, pleurer, s'en vouloir, et inévitablement reprendre de ses foutus médicaments.

Oui, être sans January ne l'avait pas aidé. Cela ne l'aiderait jamais. January c'était un peu la personne qui l'avait sauvé, ou du moins, qui l'avait empêché de sombrer totalement. Elle l'avait relevé petit à petit, et aujourd'hui, elle avait l'impression d'être retombée à nouveau... Et incapable de se redresser.

Elle avait beaucoup pleuré aujourd'hui. Elle n'était pas courageuse, Enora. C'était un fait. Elle ne l'était plus. Mais pour January elle devait l'être ce soir. Parce qu'elle devait savoir. Elle devait savoir où en était la personne qu'elle aimait plus que tout au monde. Elle ne devait plus fuir comme elle l'avait fait un an de cela auparavant. Pas avec January.

Alors elle avait trouvé les dernières forces qui restaient en elle pour se rendre chez sa belle. Et c'était toute tremblotante et le visage encore larmoyant qu'elle se décida enfin à frapper à la porte. Attendant que la porte s'ouvre... Tout du moins, elle l’espérait.


c élissan.


Dernière édition par Enora Aberleen le Dim 1 Oct - 19:31, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AWARDSle plus mauvais caractère.
avatar
AWARDS ▵ le plus mauvais caractère.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 973
▵ arrivé(e) le : 22/12/2016
▵ avatar : Krysten Ritter.

MessageSujet: Re: And I need you, I'm sorry. (Janora) Sam 23 Sep - 17:00

Enora & January
and i need you, i'm sorry

We only said goodbye with words, I died a hundred times. You go back to her and I go back to, I go back to black.


Deux jours.
Deux jours que je suis lâche, que je me demande quand est-ce que je vais la revoir.
C’est de ma faute, je le sais bien. Je suis responsable. Mais Enora, est-ce que tu m’en veux ? Je serais venue te voir, je t’aurais supplié de me pardonner, si je n’étais pas si têtue et orgueilleuse — oh, je le hais, je le hais cet orgueil complètement déplacé ! Mais c’est de ma faute, uniquement de ma faute, si tu m’en veux à ce point… et je suis, je suis si désolée.
J’aurais dû aller la voir, lui présenter mes excuses, lui demander si tout avait une chance de s’arranger. J’aurais dû être courageuse, jeter de côté toute cette vanité prétentieuse, et courir me faire pardonner. Est-ce que tu m’en veux ? Je sais que j’ai tout gâché.

J’ai mal, quelque part, depuis deux jours. Une petite douleur lancinante, qui ne part pas, qui s’accroît un peu plus chaque minute. J’ai mal, quelque part, au coeur sûrement, depuis que je ne te vois plus. Enora, tu me manques, dis-moi que rien n’est perdu.
J’ai été stupide, je le sais, et je ne le nierai plus.
La vérité, je m’en suis aperçue, c’est que je n’arrive plus à m’imaginer sans elle. Sans ses baisers, sans ses caresses, sans voix et ses mots doux. Je l’aime, en fait, je l’aime, je l’aime et je l’aime encore plus chaque minute. Alors pourquoi, pourquoi suis-je aussi stupide et irréfléchie ? Pourquoi ai-je encore tout foutu en l’air ? Et ça me tue de l’admettre, mais je crois que j’ai commis la pire erreur de ma vie.

Elle me manque. Elle me manque un peu, beaucoup, à la folie. Je veux voir son sourire, entendre son rire et lire à travers ses yeux. Elle me manque trop, trop, mais voilà, je ne suis pas courageuse. Jamais je n’oserais venir chez elle pour m’excuser, et encore moins pour essayer de lui parler. Je m’en veux d’être aussi lâche, mais voilà, que veux-tu. Si elle ne fait pas le premier pas, je pense que je n’y arriverai pas.

On frappe à la porte et je ne sais pas, je ne sais pas encore que mon coeur va littéralement voler en éclats. Je ne sais pas que j’aurais aussitôt cette envie insurmontable de la prendre dans mes bras, et de lui murmurer je t’aime, comme j’aurais déjà dû le faire des centaines de fois.
Je pousse la poignée, j’ai déjà envie d’hurler de me laisser tranquille, que je n’ai envie de voir personne sauf elle.
Mais c’est bien elle, là, juste sur le seuil. « Enora... »
Je sens aussitôt toutes mes forces m’abandonner, et mes jambes se liquéfier. Qu’ai-je, qu’ai-je donc ? Pourquoi ai-je l’impression de tomber ? « Oh, je suis tellement, tellement désolée… Tu ne peux pas savoir à quel point je m’en veux... »

©️ élissan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Broken princess
avatar

en savoir plus sur moi
▵ posts : 1415
▵ arrivé(e) le : 02/09/2015
▵ avatar : Alexandra Park

MessageSujet: Re: And I need you, I'm sorry. (Janora) Dim 24 Sep - 19:30


January & Enora
Please don't leave me


L'attente semblait interminable. Elle avait l'impression que des heures s'étaient écoulées entre l'instant où elle avait frappé à la porte et l'instant où celle-ci s'était enfin ouverte.
Mais elle s'était ouverte, et c'était tout ce qui comptait.
Laissant alors apparaître January, celle qu'elle aimait. Son visage était tiré, elle semblait aussi malheureuse qu'elle de cette situation dans laquelle elles s'étaient toutes les deux enlisées. Elle semblait fébrile, peut-être même plus qu'elle encore. Et surtout, elle s'excusait, elle s'en voulait. Mais pourtant elle n'était pas revenue vers elle. Depuis deux jours, elle n'avait pas donné signe de vie, alors que c'était elle qui avait quitté l'appartement. Elle n'y comprenait plus rien, Enora. Elle pensait que sa petite amie ne voulait plus d'elle, qu'elle ne voulait même plus la voir. La jolie brune était toute chamboulée, là, face à elle. Si elle n'avait pas hésité avant de se rendre à son appartement, elle était beaucoup plus perturbée là maintenant qu'elle était à quelques centimètres seulement d'elle.
Elle n'osait rien dire, rien faire. Et pourtant il fallait qu'elle parle, il fallait qu'elle comprenne. La vérité, c'était qu'elle manquait cruellement de confiance en elle, Enora. Elle manquait d'assurance, et c'était pour cela qu'elle restait si frêle face à elle.

Mais elle ne pouvait pas garder le silence. Alors d'une voix encore fragile, elle se décida à reprendre la parole. Tu t'en veux ? C'est pas... Terminé, alors ? Et oui, c'était à cela qu'elle s'attendait la belle Enora. Parce qu'aujourd'hui, ce soir, elle remettait tout en question. Elle n'était pas faite pour l'amour, c'était certain maintenant. Elle avait été battue, elle, et pas une autre fille. Et aujourd'hui encore elle gâchait tout avec January. Je... Je sais que je ne sais pas m'y prendre Jan. Je ne suis sûrement pas faite pour ça, mais je veux que tu saches que je ne voulais pas tout gâcher entre nous... Ces derniers mois tu... Tu m'as apporté tellement de bonheur,et ça faisait si longtemps que ça ne m'étais pas arrivée. C'était difficile pour elle d'avouer tout cela à sa petite amie. Parce qu'elle savait que malgré tout cela elle restait la même, cette fille encore un peu trop instable. Mais je sais que c'est moi le problème... Même si ce n'est pas volontaire. Elle n'était peut-être simplement pas prête. Peut-être qu'elle ne méritait pas January, du moins pas encore. C'était sûre, même. Elle méritait bien mieux qu'une poupée toute cassée. Elle méritait quelqu'un de fort qui pourrait lui apporter autant de bonheur qu'elle pouvait bien en donner.
Parce qu'elle savait.
Elle savait qu'avec elle c'était loin d'être un long fleuve tranquille. Et peut-être que January n'avait pas envie de cela. Peut-être qu'elle avait envie de s'engager dans une simple histoire d'amour et non dans une bataille.


c élissan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AWARDSle plus mauvais caractère.
avatar
AWARDS ▵ le plus mauvais caractère.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 973
▵ arrivé(e) le : 22/12/2016
▵ avatar : Krysten Ritter.

MessageSujet: Re: And I need you, I'm sorry. (Janora) Sam 30 Sep - 22:38

Enora & January
and i need you, i'm sorry

We only said goodbye with words, I died a hundred times. You go back to her and I go back to, I go back to black.


Il y a cette petite flamme vacillante dans mon coeur, la toute petite flamme, mais la plus résistante. Celle qui ne craint ni le froid ni l’eau, celle qui pourrait brûler jusqu’à ma mort. La petite flamme qui se veut frêle et douce, mais je sais, je sais qu’elle est sauvage et amère.
La flamme jalouse, la flamme qu’elle a allumé, la flamme qui ne s’achève jamais de brûler. Oh, oui, elle l’a allumée, et c’est sûrement sa manière qu’elle a de m’aimer.

Je sais… je sais que je m’y prends mal, moi aussi, que je ne fais pas ma part des choses. Je sais que je bloque, que j’enrage, que je crie trop vite et sans tout savoir. Ce que je ne sais probablement pas, c’est que, quelques fois, j’arrive à m’en vouloir. C’est rare, si extrêmement rare que j’oublie ces quelques fois là, et je me réveille en pensant être de celles qui ne regrettent pas.
Aujourd’hui, hier et avant-hier, je me suis réveillée, avec ce même point au creux de l’estomac. Est-ce ça, le goût des remords ? Cette petite pointe qui me pique, qui s’enfonce, tourne et me fait mal ? Je ne me suis pas demandé ce qu’il m’arrivait, parce que je l’ai tout de suite deviné.
La petite flamme, la petite flamme menaçait de se consumer.

J’aurais dû prendre une bonne dose de courage, et aller la retrouver — même l’appeler, je suis sûre que ça nous aurait sauvées, mais je suis trop, je suis bien trop orgueilleuse et déplacée. Oh, Enora, et si tu ne pouvais pas me pardonner ? Je fais des efforts, réellement, mais tu ne peux pas savoir à quel point c’est dur… « De… de q-quoi ? Terminé ? Mais… mais je ne veux pas que ça se termine entre nous, Enora, et… et encore moins comme ça... » Je ne te le dis pas, mais je t’aime, je t’aime, et je t’aime. Et je te promets que je vais essayer de tout arranger.

Elle n’est pas le problème, en vérité, je pense que nous avons toutes les deux nos défauts et nos qualités, et ce mélange nocif nous a simplement explosé à la figure. Ce n’est pas grave, tout peut être réparé, à condition d’y croire un petit peu. « Je vois ce que tu veux dire, mais… mais tu n’as pas à t’en vouloir, chérie, c’est moi qui ai mal géré la nouvelle… C’est juste que… que j’aurais aimé que tu m’en parles avant que je ne trouve toute seule... » Ma voix se brise un petit peu — mais tout peut être réparé, à condition d’y croire un tant soit peu. « Alors, je suis désolée, tellement désolée si je t’ai déçue ou blessée… Je ne voulais vraiment pas, tout ce qui m’importe c’est que tu sois heureuse ! » Et que tu me dises que tu m’aimes, car je t’aime, je t’aime, et je t’aime, et je te promets que tout va s’arranger.

Je m’efface pour la laisser entrer, et me mords la lèvre inférieure. Comment me faire pardonner ? Je sais que des mots ou des actes ne changeront rien à ce que j’ai fait, mais je peux au moins tenter de me rattraper… « Tu veux boire ou manger quelque chose ? Pour tout te dire, je n’ai pas trop d’appétit depuis deux jours… »

©️ élissan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Broken princess
avatar

en savoir plus sur moi
▵ posts : 1415
▵ arrivé(e) le : 02/09/2015
▵ avatar : Alexandra Park

MessageSujet: Re: And I need you, I'm sorry. (Janora) Dim 1 Oct - 19:29


January & Enora
Please don't leave me


Elle ne s’attendait tellement pas à cela, Enora. Elle ne s’attendait pas à trouver une January au moins aussi malheureuse qu’elle. Peut-être que cela faisait trop longtemps qu’elle n’avait pas été amoureuse et en couple, peut-être qu’elle ne savait simplement plus faire, et que c’était pour cela qu’elle avait immédiatement pensé que tout était terminé entre elles. Que leur relation, leur belle et douce relation avait pris fin avec cette violente dispute. Alors elle était complètement déboussolée. Elle ne parvenait pas à le cacher et après tout à quoi bon. Elle n’était pas venue faire la fière, c’était même tout le contraire. Elle était venue avec un dernier espoir, celui de pouvoir dire à sa petite-amie que même si elle ne voulait plus d’elle, elle, elle l’aimait. Mais pourtant, January lui prouvait le contraire. Tout du moins, elle le lui disait. Et la belle galeriste ne pouvait cacher sa surprise en entendant qu’elle ne voulait pas que leur relation se termine. Mais heu… Enfin… Elle resta silencieuse un instant, ne sachant pas comme parler, comment lui expliquer. J’avais plus de nouvelles de toi alors j’ai pensé que… Que c’était terminé pour toi… Elle avait la voix encore fragile, à l’image de ce qu’elle était en réalité.

Elle s’était visiblement trompée. Elle était à côté de la plaque. January admettait avoir mal géré la nouvelle, et s’excusait de l’avoir blessée. Elle était adorable… Et dans le fond, elles s’en voulaient toutes les deux. Alors elles ne devaient pas rester là-dessus. Ce n’était pas possible. Je sais… Je pensais bien faire… Je ne voulais pas te blesser non plus, je te le promets… De mon côté je… J’essayerai de ne plus rien te cacher. Si elle allait mal ou si elle avait un quelconque problème, elle le lui dirait, maintenant. Même si cela pouvait être dur parfois, et même si elle devait l’inquiéter, elle le lui dirait. Parce que leur amour était bien trop beau pour le gâcher par des mensonges et des non-dits.

Voyant alors sa petite-amie lui laisser de la place pour entrer, Enora s’exécuta, mais timidement. C’était étrange ce qu’elle ressentait à cet instant. C’était comme si elle avait peur de faire une erreur, c’était comme si elle avait peur de tout gâcher encore une fois. C’était comme si elle avait peur de January, tout simplement. Parce que non, non, elles n’étaient pas encore totalement réconciliées. Non, tout n’allait pas mieux entre elles. Elles ne s’étaient pas embrassées, elles ne s’étaient pas prises dans les bras… Comme si aucune des deux n’osait le faire. Je crois que je n’ai rien avalé non plus depuis… Rien à part ses antidépresseurs, bien évidemment. Et c’était peut-être aussi pour cela qu’elle se sentait aussi faible ce soir. On peut grignoter un petit quelque chose oui… Elle esquissa un petit sourire. Enora n’aimait pas non plus voir la femme qu’elle aimait dans cet état. Elle n’aimait pas la voir malheureuse. Surtout à cause d’elle. Non elle ne voulait pas. January méritait bien mieux que cela. Alors elle voulait qu’elle mange, qu’elle retrouve son appétit, son sourire. Que tout reparte comme avant. Qu’elle soit heureuse, tout simplement.


c élissan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AWARDSle plus mauvais caractère.
avatar
AWARDS ▵ le plus mauvais caractère.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 973
▵ arrivé(e) le : 22/12/2016
▵ avatar : Krysten Ritter.

MessageSujet: Re: And I need you, I'm sorry. (Janora) Mar 3 Oct - 19:29

Enora & January
and i need you, i'm sorry

We only said goodbye with words, I died a hundred times. You go back to her and I go back to, I go back to black.


Je me sens mal, vraiment mal. Pour une des premières fois de toute ma vie, j’ai conscience de ma stupidité, de mes erreurs et de ma fierté. Je regrette.
Je regrette de n’avoir pas osé faire le premier pas alors que c’est moi qui suis partie comme une furie.
Je regrette d’avoir été injuste et complètement égoïste alors qu’elle avait vraisemblablement besoin de mon aide.
Bon sang, January, tu es inutile. Aïe, qu’est-ce que ça fait mal… Enora, est-ce que tu penses vraiment ça de moi ?

Je ne supporte pas les larmes sur son visage, pas plus que ses traits tirés et ses yeux rougis. Elle est triste — elle pleure ! — à cause de moi. Moi, à cause de moi, moi qui suis censée être sa petite-amie. Moi qui suis censée la rendre heureuse et la faire sourire, rire, la rassurer et l’embrasser jusqu’à l’agonie. Oh, mais qu’ai-je fait ?
Rien de bon, je crois.
Et plus les secondes passent, et puis le fossé s’accroît. Mais comment puis-je être aussi puéril et idiote à la fois ? « Je… je sais… J’aurais dû t’appeler… ou venir te voir mais... » Mais, mais quoi ? « Mais je n’en ai pas eu le courage… J’avais peur de te faire face, alors que je sais que j’ai tout foiré la dernière fois... » Ma voix tremble tant que j’ai l’impression qu’elle va se casser, crac.

Je m’excuse — pour ce que ça changera — et elle fait de même. En réalité je pense que nous avons toutes les deux nos torts ; tout le monde peut faire des erreurs, n’est-ce pas ? Seulement j’ai comme l’impression que je coule un peu plus à chacune de mes paroles, comme si mes mots absorbaient toute notre oxygène. Ne dis rien, alors. Mais il faut que je parle, il faut que je lui dise ! Que je lui dise que je l’aime, que je l’aime tant que ça me rend folle. « J’espère que tu y arriveras… et… et j’espère que je ne t’en demande pas trop… » Je m’en voudrais vraiment trop de lui infliger ça.

Je la laisse entrer, et c’est un tout petit pas vers quelque chose de mieux. Elle est entrée, ça y est, c’est comme si je la retrouvais un peu. Mais je suis toujours aussi tendue, et c’est bien nerveusement que je lui propose à manger.
Je n’ai rien pu avaler depuis… j’avais mal, trop mal, et j’étais trop inquiète à son égard pour me préoccuper de moi. Paradoxale ? Oui, un peu.
Elle m’avoue n’avoir rien mangé elle non plus, et un nouveau creux perce mon estomac. Oh, mais qu’ai-je, qu’ai-je fait pour la faire souffrir autant ? « Viens, je vais nous trouver quelque chose. » Ça me démange de la prendre par la main, mais quelque chose me retient, et je reste les bras ballants jusqu’à la cuisine. À manger, ce n’est pas ce qui manque ici, mais rien ne me fait envie. Je me sens encore tant coupable…
Dites-moi, mais dites-moi que c’est normal… « Je ne voulais vraiment pas te faire du mal, Enora… en fait… ça n’arrête pas de me torturer depuis que je suis partie… J’ai l’impression d’avoir tout gâché, et… et… » … et je t’aime, je t’aime, mais je n’arrive pas à le dire… « … et ça me rend malade… »

©️ élissan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Broken princess
avatar

en savoir plus sur moi
▵ posts : 1415
▵ arrivé(e) le : 02/09/2015
▵ avatar : Alexandra Park

MessageSujet: Re: And I need you, I'm sorry. (Janora) Dim 8 Oct - 17:31


January & Enora
Please don't leave me


Elle connaissait January, elle la connaissait par cœur. Elle connaissait ses moindres défauts tout comme ses innombrables qualités. Elle savait ce qu’elle pouvait bien penser et ressentir en temps normal. Alors en entendant qu’elle savait qu’elle aurait dû l’appeler ou venir la voir, elle savait que c’était vrai. Elle savait qu’elle regrettait, elle pouvait le voir dans son regard, l’entendre dans sa voix toute tremblante. Enora savait qu’elle s’en voulait. Et si elle avait tout foiré, elle n’était pas la seule. La jolie galeriste avait sa part de responsabilité, une grosse part de responsabilité. En réalité, la dispute venait d’elle. Tout venait d’elle et du fait qu’elle avait caché ses angoisses à January. Alors qu’elle l’aimait plus que tout… Et elle était tellement adorable qu’elle s’inquiétait même de trop lui en demander. Mais non, non, dans un couple on ne se cache rien. Et ce n’était pas la faute de January si la jeune femme était inapte à être en couple depuis ce qui lui était arrivée. Elle faisait de son mieux, parce qu’elle l’aimait et parce qu’elle voulait que cela marche entre elles… Mais ce n’était peut-être pas suffisant. Ne t’en fais, on… On a chacune notre manière de gérer la situation. Et bien sûr que non… Tu ne m’en demandes pas trop… Je te promets que je vais tout faire maintenant pour que cette situation ne se reproduise pas… Elle se sentait complètement démunie, comme une petite fille qui aurait fait une grosse bêtise. Et pourtant non, non elle n’était pas une petite fille. Elle était une femme. Et elle devait se relever maintenant, pour January.

Entrant dans l’appartement, Enora pouvait constater que sa petite amie était dans le même état qu’elle durant ces deux jours interminables. S’avançant dans la cuisine, elle se laissa alors asseoir sur le tabouret juste à côté, attendant que January trouve quelque chose à manger. Seulement la conversation n’était pas terminée, elles avaient encore toutes deux des choses sur le cœur. Et Enora était touchée en entendant les dernières paroles de January. Elle tenait à elle, c’était évident. Tu n’as pas tout gâché, pas si tu veux encore de moi… Parce que moi je t’aime et… Je ne voulais pas te faire du mal non plus. On s’y est peut-être mal prit toutes les deux… Mais ça ne veut pas dire que tout doit être gâché, et qu’on ne peut pas continuer, c’était qu’une dispute après tout… Ça arrive… Elle esquissa un petit sourire, elle n’osait rien faire d’autre, mais après tout c’était la vérité. Tous les couples se disputent, c’était inévitable.


c élissan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AWARDSle plus mauvais caractère.
avatar
AWARDS ▵ le plus mauvais caractère.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 973
▵ arrivé(e) le : 22/12/2016
▵ avatar : Krysten Ritter.

MessageSujet: Re: And I need you, I'm sorry. (Janora) Sam 14 Oct - 18:53

Enora & January
and i need you, i'm sorry

We only said goodbye with words, I died a hundred times. You go back to her and I go back to, I go back to black.


Il y a un vide, un horrible, horrible blanc, et je me sens si coupable. Avant, je me serais demandé comment c’était possible, maintenant je me demande juste si je la mérite vraiment. Elle a des problèmes, elle souffre ; et je déteste la voir pleurer ; elle est triste, blessée, et je suis incapable de l’aider. Quelle idiote, quelle imbécile, pourquoi suis-je aussi stupide et ridiculement inutile ? J’aimerais tellement trouver les mots pour la réconforter… Mais tout ce que je sais faire, c’est m’excuser, et, malheureusement, mis à combler le vide sonore, ça ne nous aide pas à avancer.

Que dire, comment lui prouver que je l’aime ? Je ne sais pas le dire, je n’arriver pas à le faire. C’est comme s’il y avait un étau de fer autour de ma gorge, chaque fois que je voulais prononcer les deux petits mots de l’amour. Je… je… t’ai… je t’aime et je m’étrangle, je t’aime, je t’aimais et je t’aimerai, si seulement je pouvais le crier. « Désolée… je ne veux pas que ça te bloque pour autant… C’est juste que… que je me demande pourquoi tu n’as pas voulu m’en parler… » Et je me demande si tu arrives à me faire confiance, et si tu parviendras un jour à tout m’expliquer. Oh, Enora, il doit y avoir tant de choses que j’ignore.

Elle me dit qu’elle m’aime, et je sens mon cœur accélérer. Quelle idiote, quelle imbécile, pourquoi suis-je aussi stupide et ridiculement inutile ? Je devrais lui répondre, alors, lui dire que c’est réciproque, que je ne veux plus aucune dispute entre nous, et encore moins pour des choses aussi futiles ! Je veux lui hurler que je l’aime et que je pense à elle tous les jours, je veux lui crier je t’aime, et que je l’aimerais sans doute pour toujours. Mais ma voix se perd et se trouble, mon pouls est si fort — mon Dieu qu’il résonne ! — que j’ai l’impression que tout mon être va imploser. « Tu… tu as raison… Je veux continuer, je veux t’aider, même, si toi, tu le veux… » Je m’approche doucement d’elle, attrape sa main dans la mienne. « Enora, je… je sais que je ne le dis jamais, mais... » Je chuchote, presque. « Mais… mais tu sais que je t’aime ? »

©️ élissan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

And I need you, I'm sorry. (Janora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: mount victoria. :: habitations. :: N°1710 - villa.-