AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Et si... [Krisra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Et si... [Krisra] Sam 30 Sep - 3:04

Et si...



Et si les choses seraient différentes ? Dans la vie d’aujourd’hui, on ne sait pas de quoi sera fait demain alors… il vaut mieux vivre au jour le jour, sans penser à demain. Pourtant demain arrive à grand pas. Qui n’a jamais voulu aller faire un tour dans son propre avenir pour savoir ce qui se passait dans notre vie ? Personne, car nous sommes tous curieux de voir à quoi ressemblera notre vie dans ce futur. Des choix à faire. Des chemins à prendre. Des vies qui se chamboulent, qui changent le destin. Et si…

Encore une journée ensoleillée dans ce bout d’île qu’on appelle Tahiti. Ce matin, je suis parti courir de bonne heure, car c’est une habitude chez moi. Malgré le fait que je n’ai pas reprit mon travail en tant que capitaine du GIGN pour ma famille, je tiens à garder la forme. A mon retour, je m’arrête à 50m de la maison : une bien belle maison, grande et luxueuse, remplie d’amour et de bonheur. Faisant quelques pas vers cette dernière, je constate que mon frangin est ici, sa voiture est là. Je souris, puis décide d'entrer.

Je me fais immédiatement accueillir par Joy, la fille à Clara, et par conséquent la mienne maintenant. « Papa ! Tu as été long cette fois-ci ! » s’écrie t-elle alors que je l’attrape dans mes bras et lui sourit : « Tu sais, quand tu sauras faire les 10km que Papa fait tous les jours, on en reparlera mademoiselle. » lui dis-je tout en essayant de la chatouillant. Elle se tortille comme un ver, ce qui fait que je n’ai d’autres choix que de la laisser retomber au sol. « Moi et Maman, nous avons fait un gâteau pour l’anniversaire à Nathan. » dit-elle tout en courant vers l’entrée de la maison. « J'ai hâte de voir ça ma puce. » dis-je avant de respirer doucement l’air pure marchant vers la maison. Je fais un petit détour vers le jardin ou j’aperçois mon frère, et mon fils. Tyron est entrain de jouer avec Nathan, mon trésor. Même s’il n’a que quelques années, il a l’âme d’un sportif. Peut-être un futur joueur de foot, qui sait ? Je regarde alors la scène et affiche un grand sourire, l'ai amusé, puis je me décide à entrer dans la maison.

Direction la cuisine pour récupérer une bouteille d’eau. Après avoir bu quelques gorgées, mon regard se tourne alors vers le salon ou se trouvent Joy et Clara. Hum, ma magnifique femme. Toujours aussi belle. Toujours aussi souriante depuis que tout est rentrer dans l’ordre dans nos vies. Bien que le quotidien ne soit pas forcément facile tout le temps, le bonheur au sein de notre foyer est bel et bien présent. De plus, son petit ventre rond qui commence à faire surface me laisse rêveur. J’ai hâte que notre bulle s’agrandisse une nouvelle fois. « Alors comme ça, vous avez un bon gâteau ? » dis-je avant d’entrer dans le salon. Je vais directement prés de Madame Carter-Wilson pour l’enlacer, et l’embrasser. « Tu es ravissante aujourd’hui mon ange. » dis-je en chuchotant, le sourire aux lèvres.

Et si… nos choix avaient été faits pour avoir ce résultat là ?
Et si… nos destins seraient écrits dans le marbre pour que nous soyons enfin heureux ?
Et si… nos rêves étaient tout simplement devenus réalité ?

Qui sait, de quoi sera fait demain.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Et si... [Krisra] Dim 1 Oct - 15:52

Et si ✰ Krisra
Kris ✧ Clara
Les mois s’étaient écoulés, les années même durant lesquels la vie avait pris un tournant. Tout avait changé dans le bon sens du terme. Certes, tout ne se résumait plus à Wellington, les mariages et compagnie. Non, à présent, Clara vivait autrement, ailleurs, et était heureuse. Jamais elle n’avait connu un bonheur aussi immense, il n’y avait plus aucune ombre au tableau, aucun nuage dans le ciel bleu qui s’étalait au-dessus de sa tête, ainsi que de celle de la petite famille qu’elle avait construite ici, à Tahiti. Et avec l’homme qu’elle aimait et auquel elle avait tout pardonné. La preuve que l’amour détruisait les barrières qui semblaient infranchissables. Le soleil était venu éclairer son visage, et instinctivement, elle avait posé sa main sur la place vide dans le lit. Ce constat avait eu le don de la faire soupirer, sachant pertinemment où se trouvait son très cher mari, celui qui n’avait qu’une obsession, à savoir aller courir tôt. Le résultat était toujours plaisant pour ses yeux et autre, mais à cet instant précis, elle aurait apprécié un tout autre réveil. Est-ce que c’était parfois trop demandé que d’avoir l’odeur de son homme au réveil et de profiter de sa chaleur ? visiblement, elle n’avait pas droit à cette faveur. Posant une main sur son ventre, la brunette n’avait pu que sourire « coucou toi. » . C’était devenu son rituel, surtout avec le léger coup qu’elle reçut et qu’elle interprétait comme un bonjour de la part de son futur enfant. Et un autre bruit la fit se redresser dans le lit, en s’attendant à voir arriver ses deux autres petites têtes blondes, ce qui n’avait pas manqué. « Maman, maman » . Elle n’avait pu que les accueillir les bras ouverts. « Maman, j’ai grandi, j’ai grandi » . Les yeux de Clara brillaient, heureuse d’entendre ces mots qu’elle n’avait jamais cru possible. «Oui, tu es encore plus grand Nathan. Joyeux anniversaire mon chéri.» , alors qu’elle embrassait son fils tendrement. Puis Joy, sa fille adoptive. Les gardant un peu avec elle dans son lit, elle n’avait pu que se résoudre à se lever en entendant le bruit de la porte s’ouvrir. Pouvait-il s’agir de Kris ? Mais visiblement, elle avait misé sur un Carter, mais pas sur le bon. Tyron était arrivé, et n’avait pu que plaisanter « je rêve, ben bravo la petite famille. Heureusement que je suis arrivé, sinon vous resteriez dans la chambre, si je comprends bien. Mon frère vous a encore lâchés pour la course. » . Nathan avait quitté sa mère pour rejoindre son oncle, tout comme Joy et Clara n’avait pu que soupirer. Au moins, elle aurait le temps de s’habiller, avant d’aller préparer le petit déjeuner pour tout le monde. Programme pour lequel elle s’était affairée, sous le regard de sa petite famille. Cela en était plaisant, surtout en ce jour particulier. Jamais elle ne pourrait oublier la naissance de son fils, de leur fils, et elle n’avait qu’à poser son regard sur lui pour se rappeler tout ce que Kris et elle avaient vécu, de ce miracle qui en avait caché un autre, l’actuel. Seulement, Clara ne pouvait pas se reposer sur ses souvenirs, pas avec Joy qui avait en tête de faire un gâteau. Elle n’avait pu que dire oui, parce que c’était un moment privilégié entre elles deux, alors que Nathan préférait s’amuser avec son oncle. Ce qui était normal. L’instant s’était transformé en discussion, en moments de rire, et tout s’était bien déroulé, la preuve en était par le délicieux gâteau qui était prêt à être dégusté. Il fallait simplement attendre que monsieur Carter se décide à rentrer, ce que Joy n’avait pas tardé à lui annoncer son arrivée. Son cœur avait fait un bond dans sa poitrine, sans compter son sourire qui s’était étalé sur ses lèvres. Pourtant, elle n’était pas allée à son encontre, ses bruits de pas ayant trahi le chemin suivi par son époux. Aux propos de celui-ci, la brune n’avait pu que se retourner légèrement « oui, tu peux féliciter ta fille, elle s’est débrouillée comme un chef » . Son contact, son baiser et ses mots avaient raison d’elle, comme à chaque fois. Automatiquement, elle avait posé la main de Kris sur son ventre, avant de répondre en un murmure « merci mon chéri. Donc en temps normal, je le suis moins, c’est ça ? » . Elle n’avait pu que lui adresser un clin d’œil avant de lui voler un baiser « et toi tu dégoulines, direction ailleurs pour toi » . Se penchant vers Joy, elle n’avait pu que l’embrasser sur la joue. « Tu vas voir ce que font Nathan et ton oncle ? Il leur faut un peu de raison, pour éviter qu’ils ne se fassent mal et ne ratent ton excellent dessert ma chérie » . Joy ne s’était pas fait prier et avait rapidement quitté le salon, laissant les époux seuls. Clara n’avait pu que passer ses bras autour du cou du Carter auquel elle était mariée. « Quand arrêteras-tu de courir ? Parce que tu me délaisses et tu rates le bonjour matinal de ta fille… » . Elle jouait sur la corde sensible, elle en avait pleinement conscience, surtout avec la moue qu’elle faisait. Un nouveau baiser plus passionné, et un nouveau soupir. « Tu devrais filer à la douche, et même si j’ai une envie folle de te proposer mon aide, notre fils ne va pas tarder à débouler, sans oublier ton frère, surtout en ce jour particulier, ou à moins que tu n’ailles les rejoindre. Ton fils était plus qu’impatient de te voir". Elle ne mentait pas, et lui caressa tendrement la joue, elle murmura '' Je t’aime monsieur Carter-Wilson » .
©️ Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Et si... [Krisra] Dim 1 Oct - 19:54

Et si...



Oublier la rancœur. Maintenant le bonheur.
Ce n’était pas un compte de fée, et pourtant, je m’efforçais à faire en sorte que la vie de Clara soit la plus merveilleuse possible. En fait, je me donnais au maximum pour que mes trésors aient ce qu’ils veulent, pour leur bien être, leur bonheur. J’étais heureux, moi aussi. Même si le passé est toujours en moi, car il le sera toujours, cela fait parti de moi, cela fait de moi ce que je suis aujourd’hui. Place au présent, ainsi que futur que je vois d’une belle façon. Depuis notre départ de Wellington, c’était comme ci le destin avait décidé de nous donner une seconde chance, à nous tous. Tyron, Joy, Clara, et moi-même, nous avions tous subit la vie. Il était maintenant temps qu’elle nous donne ce que nous voulions, ce que nous méritions depuis le temps : qu’elle nous donne du bonheur.

L’image est idéale, mais bien réelle. Tyron était avec Nathan. Il faisait un bon oncle, sisi je peux le jurer. Il avait perdu ce côté triste qu’il avait lors de son départ de Wellington. Il ne vivait pas très loin de chez nous, mais avait repris son indépendance. Je gardais tout de même un œil sur lui, le laissant tout de même faire sa vie, et moi la mienne. A mon arrivée, j’enlaçais ma femme de mes bras saillants et musclés qu’elle aime tant, le sourire aux lèvres. « Bravo petite Joy, tu feras une bonne pâtissière. » dis-je alors que la blondinette affichait un beau sourire. Je déposai quelques baisers dans le cou de Clara, délicatement et tendrement. « Non, tu l’es toujours, mais un peu plus aujourd’hui encore. Cela doit être grâce à elle j’imagine. » ajoutai-je avant de poser ma main sur le ventre de ma belle.

Joy était partie voir son frère et son oncle, laissant alors ses parents seuls. M’enlaçant de ses bras, Clara me fit une petite réflexion qui m’amusait : « Quand je ne pourrai plus marcher ? […] Tu n’es pas mécontente que ton homme soit… comme ça ? » dis-je en regardant mon corps d’un œil, avant de rire légèrement. « Je ferai un effort, pardonne-moi. » ajoutai-je avant de venir déposer un baiser sur ses lèvres, comme pour essayer d’être pardonner le plus vite possible.

Je me noyais dans ses yeux, qui étaient toujours plus beaux avec le temps. J’aimais cette femme, ma femme, c’était indéniable. Elle avait fait de moi, un homme nouveau. Elle avait fait de moi, un mari nouveau, avec une famille si merveilleuse. « On pourrait toujours s’adapter tu sais… » dis-je sur un ton coquin et taquin. Même enceinte, Clara me rendait toujours aussi fou, mais c’est vrai qu’elle n’avait pas tord, ce n’était peut-être pas une bonne idée de faire ça alors qu’il y a bons nombres d’éléments pouvant amener à une situation gênante. D’un revers du regard, je me décide. Je lui attrape sa main, et je vais en direction du jardin pour rejoindre notre famille. « Viens, j’ai envie de profiter de tous vous avoir en même temps avant la tempête. » dis-je, en lui rappelant que nous avions invité les copains de notre petit Nathan à son anniversaire. C’était eux, la tempête. Une chance que je ne l’avais pas dit à Tyron, sinon il n’aurait pas prit la peine de venir prétextant une excuse bidon. Je commence à connaître mon frère, à force de la côtoyer.

En cours de chemin menant au jardin, je me retourne et attrape le visage de ma chérie entre mes mains : « Moi aussi, je t’aime. » dis-je, avec les yeux remplis d’amour.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Et si... [Krisra] Mer 4 Oct - 11:34

Et si ✰ Krisra
Kris ✧ Clara
Il fallait croire que dans bien des histoires, il y avait toujours des rebondissements, avant que tout ne se dénoue et que l’happy end ne se présente. C’était ce qui s’était passé pour Clara et son époux. Rien que d’y penser, son sourire grandissait, tout comme le fait de voir que la science avait eu tort. Au moins, ils avaient réussi à passer outre les mensonges et n’avaient pensé qu’à leur petite famille qui se construisait doucement mais surement au creux de son ventre. Et elle ne le regrettait nullement, parce qu’elle était heureuse, accomplie, épouse et mère. Autant dire qu’il n’y avait pas meilleur tableau, même s’il manquait quand même sa sœur. Wellington n’était qu’un souvenir, le départ avait été nécessaire pour se reconstruire et pour le bien des deux Carter auxquels la brune était plus qu’attachée. Ils étaient son repère, et elle était bénie. Les dieux semblaient être de leurs cotés. Le réveil avait été agréable, enfin même s’il avait été emplie de solitude à son plus grand dam. Une solitude bien vite oublié par l’apparition de ses enfants. Elle n’avait pu que s’en douter, c’était l’anniversaire de Nathan, et tout avait été prévu pour que sa journée soit parfaite. En attendant, Tyron avait pris le relai en s’occupant de lui, ce qui avait permis à Joy et à l’organisatrice de mariage de s’affairer à la préparation du fameux gâteau d’anniversaire. Et tout était fin prêt, lorsque Kris avait fait son apparition, réveillant certaines envies de la femme enceinte. Clara n’avait pu que sourire, en sentant les bras de son mari autour d’elle. Le contact était toujours aussi plaisant et rassurant, comme à son habitude. « Oui, une excellente pâtissière, qui fera de merveilleuses pièces montées pour les mariages » . Elle gardait cette âme de wedding planneuse, celle qui voulait que tous les détails soient parfaits, comme pour cette journée et les suivantes. Toutefois, elle n’avait pu qu’émettre un léger soupir, alors que les frissons avaient parcouru sa peau. C’était la magie des baisers de Kris à un endroit sensible, et le contact de sa main sur son ventre. Le cliché parfait en somme. « Charmeur va. Oui, c’est grâce à elle, à toi et à notre petite famille » . La brune était sur son petit nuage, même lorsque Joy était partie rejoindre Nathan et Tyron. Un peu de répit pour les époux. Au point que Clara n’avait pu que venir le taquiner, lui reprochant limite d’aller courir, en la délaissant. Evidemment qu’elle appréciait son corps, parfait et musclé. Soupirant, elle n’avait pu que lever les yeux au ciel machinalement. « Non, je ne suis pas mécontente. Mon mari est parfait, seulement j’aimerai bien en profiter davantage, surtout au réveil pour me blottir contre lui. ». Elle n’avait pu que prolonger son baiser, en murmurant « tu es pardonné depuis bien longtemps, et je comprends que tu en aies besoin. Juste, n’oublie pas ton épouse. » . Elle l’aimait, et savait pertinemment qu’il prenait soin d’elle, d’eux depuis bien longtemps déjà. Sur tous les plans. Les hormones de la jeune femme parlaient, enfin pas que. Kris avait toujours su éveiller en elle du désir, et les années n’avaient en rien atténué ce point. Et visiblement, il était sur la même longueur d’onde que son épouse, comme en témoignait le ton de sa voix et ses propos. Comment pouvait-elle se montrer raisonnable, quand il ne l’aidait nullement à résister à cette douce tentation qu’il représentait ? « Avec toi, il y a toujours adaptation, et tu es un vil tentateur… » , avait-elle murmuré en laissant glisser ses doigts sur son bras, avant de se reprendre puis de suivre son merveilleux mari. Ce dernier semblait bien vouloir profiter de leur famille, de ces moments privilégiés qui leur étaient permis de connaitre. Songeant en effet à l’effervescence qui allait apparaitre en même temps que les amis de leur fils. « Oui, parce que tu ne vas connaitre aucun répit mon amour. » . Elle savait qu’il en serait de même pour elle, même si elle savait qu’elle aurait la possibilité de se reposer, grossesse oblige. Elle ne s’était jamais cachée derrière ce prétexte, mais elle savait qu’elle devait penser à elles deux afin de ne connaitre aucune complication. La présence de Tyron les aidait énormément. Et puis, dans un moment de grâce, Clara n’avait pu que se délecter des paroles de Kris, dont le regard renforçait ses propos. Posant ses mains sur celles de son mari, elle n’avait pu que venir lui voler un baiser. « Je n’aurais pas pu trouver meilleur époux, meilleur père pour mes enfants. Malheureusement, la carte de l’amant se jouera plus tard. » . Elle était venue déposer une nouvelle fois ses lèvres sur les siennes, avec passion et une tendresse qui lui ressemblait bien. il fallait croire que leur fils avait un sixième sens, vu qu’il était arrivé à leurs cotés, suivi de près par Tyron et Joy. « Papa, papa » . Le sourire de la brune avait fait son apparition, alors qu’elle posa une main protectrice sur son ventre. Leur fille avait décidé de lui faire comprendre qu’elle était là, elle aussi. Tableau parfait, sans accro…
©️ Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Et si... [Krisra] Mer 4 Oct - 20:21

Et si...



Depuis des années, j’avais été choisi pour être le gardien de certaines vies. Celle de Clara en faisait partie. En effet, avant ma venue malheureuse à Wellington, la brune n’était pas vraiment heureuse, bien au contraire même. Entre le fait qu’elle ne puisse pas devenir mère, la disparition de ses amis, et le manque cruel d’hommes dans sa vie faisait que, Clara n’était pas bien dans sa peau. Il n’y avait qu’au travail qu’elle se sentait bien. Et puis j’étais arrivé, comme un cheveux sur la soupe, dans une journée grise et pluvieuse. Ce jour-là, je m’en souviendrai toujours, à jamais graver dans ma mémoire. Et même si elle ne l’a pas vu de cet œil là, c’est à ce instant qu’elle a reprit vie, et qu’elle m’a donné également une seconde chance : notre chance.

Un cliché parfait, mais réel entre nous. J’avais ma femme dans mes bras, et le sourire aux lèvres, je profitai pleinement de cette situation. « Cela ne te manque pas un peu ? » demandai-je, faisant référence au métier qu’elle n’exerçait plus vraiment à cause des enfants. Au fond, même si je savais à quel point Clara pouvait aimé sa nouvelle vie, je ne pouvais pas m’empêcher de me demandé si elle était heureuse de ça, si son ancienne vie ne lui manquait pas, avec son planning chargé de travail, sa fille adoptive pas encore définitivement à elle, ses amis, sa sœur, et tout le reste, tout ce qu’elle avait avant que je sois à ses côtés.

« Pas de problème. Demain, je te préparerai même un petit déjeuner avec croissant, confiture, et tout ce que tu aimes. » ajoutai-je suite à ses mots. J’affichai un sourire. Elle avait raison, je n’étais pas souvent là le matin, mais cela allait changer bientôt. Et puis, depuis l’annonce de sa grossesse, Clara avait le don de vouloir toujours plus. Je n’échappai pas à la règle, elle avait envie de moi dans ma généralité, encore et toujours. « Comment pourrais-je oublier mon épouse, si merveilleuse, et tellement belle ? » dis-je tout en l’enlaçant encore un peu plus qu’à présent. « Je ne t’oublierai pas Clara. » ajoutai-je, même si elle le savait au fond d’elle, j’aimais bien lui dire ces mots pour le plaisir de voir son visage qui s’émerveille à l’entente de cette douce berceuse. J’aimais ce petit bout de femme depuis le premier regard.

Notre couple était vraiment en osmose, et cela se voyait à des kilomètres. Bien que ma femme avait cette envie de se laisser tenter, nous avions fini par rejoindre le restant de la famille pour simplement profiter. C’était une chose que j’avais envie, tout le temps, me disant que la vie est bien trop courte. A l’image de tout ça, une vive émotion arriva en moi. Je restai silencieux avant de simplement sourire. J’apprenais à vivre, et à être heureux.

Aucun répit ? « Tout comme mon frère adoré. » dis-je à haute voix, juste pour que Tyron l’entend bien. Cela marche, car ce dernier tourne la tête : « Tu racontes quoi toi encore ? » me dit-il, avant de se prendre la ballon dans le ventre. Je rigole, Nathan aussi qui trouve ça très drôle. Tyron lui, ne trouve pas ça drôle et grimace : « Petit Nathan, heureusement que ton oncle à des abdos en béton. » C’est pas possible, toujours la répartie qu’il faut hein. « Ne le blâme pas, c’est de ta faute, tu ne regardais pas l’action. » dis-je, taquin. « C’est de ta faute, tu étais entrain de dire un truc. » ajoute t-il alors qu’il relance le ballon à son neveu. « Je disais juste que tu allais devoir faire preuve de patience, car ce qui t’attends va te rendre fou mon frère. » dis-je tout en laissant le mystère dans l’air. « Tu vois comment est ton mari Clara, il se venge de son frangin, car il sait qu’il ne sera jamais comme lui. […] Il aurait été à ma place, il se serait prit le ballon dans le ventre et serait encore au sol, car il n’a pas d’abdos comme ceux de son frère. Il est jaloux de moi, et se venge par l’intermédiaire de son fils… » dit-il en s'adressant à Clara, tout en restant sérieux avant de finalement rigoler. Deux vrais gamins. Nathan et Joy rigolent aussi alors que je secoue la tête. Quelle famille d’idiots. Je serre toujours ma douce entre mes bras, elle semble également rire de la situation, mais c’est de courte durée, car les premiers copains de notre fiston arrivent et je sais d'avance que cela va être difficile.

Regardant vers la porte d’entrée, Tyron voit le truc arrivé : « Non, dis moi pas que tu as fait ça Carter… ! » dit-il tournant la tête vers moi, comprenant qu’il vient de se faire avoir. « Tu vas devoir faire le tonton pour une belle troupe de garçon. Soit heureux. » dis-je, le sourire aux lèvres, avec cet air taquin juste pour embêter Tyron.

Moment de tendresse avec Clara, elle me vola un baiser auquel j’avais répondu de la même manière. Puis Nathan s’avança vers moi criant Papa. Au même moment, la petite avait fait également preuve de générosité pour montrer sa présence. Sensation que j’aimais tellement. « Le calme avant la tempête. » dis-je avant de lâcher Clara, et de quittait ce beau moment. J’attrapai Nathan dans mes bras afin d’aller à la rencontre de nos invités. « On s’en occupe. » ajoutai-je à Tyron et Clara. Joy s’était également précipité vers les invités laissant Tyron et Clara ensemble. Avec un sourire niais, Ty regardait la jeune maman : « Cela fait plaisir de voir ça… Je crois que nous le méritions tous. Je suis fière de ce que nous sommes devenus. » dit-il, avant de donner un bisou sur la joue à sa belle-sœur et meilleure amie. La seule qui sait vraiment qui il est.

C’était simplement beau.
Mais est-ce que cela sera la réalité, ou un simple rêve... ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Et si... [Krisra] Mar 10 Oct - 18:23

Et si ✰ Krisra
Kris ✧ Clara
La vie de Clara n’était plus la même, et ce n’était pas pour autant qu’elle le regrettait loin de là. Elle possédait la plus grande richesse possible, une famille, celle dont elle avait toujours rêvé. Une chose qu’elle avait crue impossible et qui était devenu réalité du jour au lendemain, alors qu’elle en voulait terriblement à l’homme qui avait été à l’origine de ce qui s’apparentait à un miracle. La rancœur avait été oubliée, en se rendant compte qu’il était ce soleil qui avait illuminé un ciel morose qui avait toujours existé au-dessus de sa tête. Alors certes, Kris avait été cette tempête mais il était aussi son âme sœur, son époux, le père de ses enfants, et jamais ô grand jamais elle ne regretterait d’avoir tout quitté pour fonder ce foyer aimant et des plus solides. Alors bien évidemment que le contact des bras de Kris était réconfortant, apaisant alors que Joy était à ses cotés et qu’il revenait sur ses dires, elle n’avait pu que songer bien évidemment à tous les mariages organisés et pour lesquels elle n’avait plus vraiment de temps. Ils avaient été pendant longtemps sa raison de vivre, son moyen de vivre le bonheur par procuration. Mais à présent qu’elle était heureuse et comblée, elle savait où étaient ses priorités, à savoir ces deux petites blondes, et bientôt trois. « tu veux dire être surchargée, et n’avoir que mon téléphone pour compagnon fidèle.. c’est vrai que mon ancienne vie me manque.. » , soupira-t-elle, un sourire taquin aux lèvres. Non, elle avait tiré un trait sur tout ceci, et le seul regret présent dans sa vie était l’absence de sa sœur dans ce tableau si parfait qu’était son existence actuelle. Quelques instants plus tard, Clara n’avait pu qu’exprimer une petite pointe de tristesse quant aux activités sportives de son époux, celles-là même qui empêchaient le couple de se réveiller en même temps et de partager un moment simple. Alors, certes, les hormones parlaient également, et elle ne pouvait que ressentir une petite pointe de satisfaction quant au programme prévu pour le lendemain matin. Le sourire de Kris était magnifique et elle n’avait pu que le lui rendre, de manière sincère, avant de répondre en un murmure « hum, il me tarde d’être à demain alors » . La brune n’avait pas envie de rajouter plus, surtout parce qu’une oreille innocente trainait dans les parages. Il était vrai qu’elle n’avait jamais ressenti cela auparavant pour quiconque, et le fait qu’ils aient une alliance à l’annulaire lui faisait songer que ce n’était nullement un péché, loin de là. Les choses étaient naturelles entre eux, et cela était plaisant. Se sentant rougir, elle avait légèrement baissé le regard, les compliments la mettant toujours très mal à l’aise, même après des années. Son contact et le fait de l’enlacer était plaisant, au point qu’elle se sentait en confiance. « tellement belle grâce à l’homme qui la rend heureuse, cet homme parfait qui la comble de jours en jours. » . sa vue se troubla légèrement par ce témoignage d’amour, et elle dut contenir cet afflux d’émotions en venant embrasser son mari. « Merci » . Merci d’être là, d’être lui, de tout ce qu’il lui offrait au quotidien, parce que c’était ce qui était son trésor le plus précieux. C’était comme s’ils avaient retrouvé leur bulle, rien ne semblant exister autour d’eux. Et si la tentation était plus que présente, ils n’y avaient nullement cédé, en raison du reste de la famille qui les attendait. Ils n’avaient pas tardé à les rejoindre, et les deux frères n’avaient cesse de se taquiner encore et encore. C’était plaisant, et Clara ne s’en lassait jamais. Un éclat de rire franchit la barrière de ses lèvres. Quant à ce qui était prévu et que Tyron ignorait, la brunette n’avait pu que se pincer les lèvres, se doutant par avance de la réaction de son meilleur ami. Le fait que Tyron l’interpelle avait eu le don de lui faire hausser les épaules machinalement. Elle se refusait de prendre part à leur pseudo-conflit, même si là pour l’occasion, elle avait été interpelée. « Mais oui, je te crois » , rétorqua-t-elle, un sourire aux lèvres. Elle n’arrivait pas à garder son sérieux bien longtemps, et avait surtout l’impression de se retrouver avec deux enfants, en plus de Nathan et Joy, dont le comportement semblait plus adulte que leurs père et oncle. Des cris d’enfants s’étaient fait entendre, signifiant que les amis de Nathan arrivaient, au plus grand dam de Tyron. La brunette était clairement amusée, même dans le moment de tendresse partagé avec Kris. Tout était idéalement parfait, y compris une intervention de ce petit être qui grandissait en elle. C’était toujours aussi magique, et après un baiser furtif, Joy, Nathan et son père étaient partis accueillir les petits monstres qui représenteraient la tempête de ces prochaines heures. Elle se retrouvait à présent avec son meilleur ami, et elle n’avait pu que lui sourire sincèrement, en posant sa tête contre son épaule. « Oui, nous le méritons. » . il était certain qu’elle pensait y avoir droit, surtout après toutes les épreuves passées pour tous les membres de cette famille. « Par contre, il manque quelque chose à tes cotés, et à nos cotés. Comme par exemple des cousins et des cousines pour Joy, Nathan et notre future fille. Il est temps que tu te construises sur tous les plans. Tu es un oncle formidable, un beau-frère génial. Et j’aime te voir heureux, même si à l’heure actuelle, tu dois nous maudire de t’infliger ça aujourd’hui » . Clara releva la tête et vint l’embrasser tendrement sur la joue. « Qui aurait dit que nous en serions là.. » .
©️ Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Et si... [Krisra] Dim 15 Oct - 23:57

Et si...



Je l’ai toujours dit, même si le destin mène notre vie comme il le veut, nous sommes tout de même les principaux acteurs. Et parfois, quand nous voulons, nous arrivons à obtenir nos souhaits. Aujourd’hui, malgré les épreuves, j’avais réussi à fonder une famille, ma famille.

Et bien que mon passé pouvait être très tumultueux, je ne regrettai absolument rien. Cela fait parti de moi, et sans ça, je ne serai jamais celui que je suis aujourd’hui. Sans toutes ces histoires, je n’aurai jamais rencontrer la femme qui fait battre mon cœur : Clara Wilson. Bien qu’elle avait un passé mystérieux avec mon frère Tyron, je savais que ces deux-là étaient là pour moi, et que jamais, ils me feront du mal. Le passé reste au passé, et aujourd’hui, nous formons quelque chose de fort. C’est pour tout cela que j’ai agis comme tel, à l’époque. Je ne savais pas forcément quel en serait le résultat, mais j’avais cru en l’espoir d’un bel avenir.

Sans un mot, je regardai Clara. Nous n’avions pas besoin de se parler pour se comprendre. Nous aimions notre vie comme elle était aujourd’hui, comme nous en avions décidé. Nous avions penser ceci, nous l’avions construit, et là, nous le vivions. « Tu as parfaitement résumé le profil de ton mari, bébé. A côté de moi, Captain America est une lopette. » dis-je avant de rire légèrement. Puis, Clara me remercie, ce à quoi je hôche doucement la tête. Elle sait tout le bien que je pense d’elle, et j’espère qu’elle ne l’oubliera pas. Quand bien même, si je dois le dire encore et encore, chaque jour que Dieu fait, je le ferai et je le redirai à nouveau, jusqu’au dernier de mes souffles.

Nous étions tous là, et j’écoutai Tyron se plaindre, encore. Clara semblait adoré nos pseudos conflits que nous avions installer entre lui et moi. C’était toujours un plaisir de taquiner mon frangin, et il fallait croire que lui aussi apprécier cette ‘relation’ tant bien qu’il avait même prit Clara dans cette ‘guerre’ chose qu’elle n’appréciait pas, bien qu’elle aimait nous voir ainsi, à se chamailler. Avec Tyron, nous avions tissé un lien bien particulier. Il était mon équilibre. J’étais son ange gardien. Nous n’avions pas encore combler le vide de notre enfance séparée, mais le temps jouait en notre faveur. Seule ombre au tableau, Tyron n’avait pas de femmes, bien qu’il avait changé. Il n’était plus le coureur de jupons, même si parfois, il ramenait des filles dans son appartement. Il n’avait sûrement pas envie de ‘perdre’ sa liberté si chère à ses yeux. « Je préfère ça » dit-il à Clara, avec un sourire de satisfaction, suivi d’un léger rire.

Alors que j’étais parti avec Nathan et Joy ouvrir aux enfants, Tyron était avec Clara. Posant sa tête contre son épaule, elle ouvrait son cœur à son meilleur ami. « Personne, et surtout pas moi. » lui dit-il appréciant sa marque d’affection. Il croise les bras et secoue la tête : « Pour ça oui, je vous maudit. Mais tu sais, les enfants, c’est la vie. Après avoir côtoyer la mort, j’aime être en contact avec la vie. […] Concernant cette histoire de cousins et de cousines, je dois dire que cela pourrait arriver bien plus tôt que tu ne le penses… » lança t-il avant de jeter un coup d’œil à sa meilleure amie qui avait compris le message. Il l’avait trouvé ? « Je pense avoir trouver… Tu verras, tu vas l’adorer. » ajouta t-il, le sourire aux lèvres, et les yeux légèrement humide. Tyron semblait être émue par cette confidence, tel le phoenix qui renaît de ses cendres. Comme quoi, tout le monde peut-être remplacer. Carter II serre doucement Clara dans ses bras avant d’aller voir les enfants d’un pas décidé.

Et si, le destin en avait décidé autrement ?
Et si, l’histoire ne devait pas se finir comme ça ?
Et si, cela allait se terminer d’une façon bien différente ?



***


Entre deux Mondes.



« Cela fait déjà des nuits que je passe ici, dans cet endroit sombre et glacial. La barbe de plusieurs semaines, mon visage est cerné par la douleur, le désespoir, et la détresse. Je pensais bien faire, et pourtant, c’est encore pire qu’avant. Je suis seul. Seul face à la mort. Seul face à mes erreurs. La pluie tombe sur le toit de ma prison. Mes larmes coulent, mon cœur saigne, et je suis aux portes de l’enfer, prêt à subir les conséquences de mes actes. J’ai tué, et je suis jugé. Tel est mon destin. Le chemin final de ma vie. J’aurais voulu que les choses se passent autrement. J’aurais voulu voir Clara en robe blanche, devenir Madame Carter. J’aurais tant aimé avoir une descendance, et croire en l’avenir. Mais non, je suis là, à croupir sous les barreaux pour des actes que j’ai commis, mais qui était pour moi nécessaires. La justice n’était pas là, alors j’ai fais le travail. Cruelle injustice. J’ai sauvé mon frère, mais j’ai enterré mon père. J’ai voulu que Clara touche les étoiles, et pourtant, le résultat est, qu’elle est seule à élever mon fils. Un fils qui ne connaîtra jamais son père. C’est cruel quand même, car sur mes deux enfants, je n’en aurais connu aucun. A croire que je n’étais pas fait pour ça. J’ai prit perpétuité pour tous mes crimes, pour toute la vengeance que j’ai infligé à ces enfoirés, ais aujourd’hui, je paye le prix fort. Tyron est sain et sauve, et c’est le principal. Un jour, je sortirai de ce cauchemar, et je pourrais rejoindre les gens que j’aime, mais… je crois bien que ce jour-là sera le jour de ma mort. »

Et si, le destin avait choisi un futur différent d’un rêve ?
Et si, le passé allait rattraper le présent ?
Et si, le futur était aussi sombre que ça ?




Dernière édition par Kris T. Carter le Jeu 19 Oct - 22:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Et si... [Krisra] Lun 16 Oct - 23:00

Et si ✰ Krisra
Kris ✧ Clara
Le passé était derrière eux, tout comme les mauvais souvenirs des années passées. Clara revoyait parfaitement tout ce par quoi ils avaient du passer avant de gouter pleinement au bonheur et à la vie de famille. Tout était paradisiaque, plus aucune ombre ne semblait apparaitre au tableau. Cela contrastait fortement avec toutes les épreuves passées,, elle était avec ses deux enfants et deux des hommes qui avaient eu une importance à ses yeux et qui portaient le même nom, Carter. Ils avaient eu une place particulière dans sa vie, d’abord Tyron puis Kris, avec lequel tout s’était écrit de manière plus ou moins aisée. Les épreuves les avaient mis dans la tourmente, jusqu’au moment où la vie leur avait donné une chance, un réel miracle en soi, en lequel elle avait bien du mal à croire, même aujourd’hui alors qu’elle attendait leur second enfant. Parfois, la brune se demandait si elle n’était pas en train de réveiller, tant elle avait du mal à y croire. Tout ne semblait qu’illusion, et elle redoutait de tout voir disparaitre en un claquement de doigts. Leur mariage fonctionnait comme au premier jour, la petite étincelle ne cessant de briller encore et toujours. A son plus grand plaisir. « Mais je te connais par cœur mon amour. » , ajouta-t-elle, un immense sourire aux lèvres. Tout chez lui lui plaisait, la comblait, la satisfaisait pleinement, et encore le mot était faible. Sans compter les mots de Kris qui lui réchauffaient constamment le cœur, son mari ne cessant de les lui répéter depuis des années, mais qui étaient toujours plaisants à entendre inlassablement. Le moment de complicité à deux avait été rapidement écourté de par l’arrivée de Tyron, Nathan et Joy. Et comme d’habitude, les deux frères reprenaient leurs querelles, celles-là même qui s’apparentaient grandement à du grand n’importe quoi, à des amusements d’enfants, une période dont ils avaient été privés. Cependant, ils rattrapaient le temps perdu, comme ils le lui avaient prouvé une nouvelle fois. tous les deux étaient si différents et se complétaient parfaitement, un peu comme ils avaient chacun une place bien à eux dans la vie de la brune. Tyron et elle avaient obtenu un moment de répit, de calme entre eux deux, avant la tempête qu’était l’anniversaire de Nathan avec tous les amis qui avaient su débarquer quelques instants plus tôt. et puis, même s’ils habitaient non loin l’un de l’autre, retrouver un instant de complicité était toujours plaisant, surtout quand les confessions étaient de mise. Elle en avait mis sa tête contre l’épaule de Ty, en se sentant en sécurité et à l’aise avec celui qui était son meilleur ami. Elle voulait juste son bonheur, qu’il goute à ce qu’elle avait, à ce qu’ils avaient.|color=deeppink] « moi non plus, je te rassure. Surtout si tu te rappelles ton retour et toute la colère que je ressentais envers ton frère. » [/color]. La future mère n’avait pu que soupirer, se remémorant une période passée plus que douloureuse. Elle s’était ressaisie, en esquissant un nouveau sourire « tu peux t’en prendre à ton frère, je suis innocente, et vu mon état. », précisa-t-elle, en désignant son ventre. Elle n’avait pu que sentir un nouveau coup, en éclatant de rire. « Et ta nièce me défend. Co… Comment ça ? ça veut donc dire que ? » . Elle ne se trompait pas, et elle n’avait pu que le prendre dans ses bras, heureuse que son meilleur ami ait enfin trouvé quelqu’un. « J’espère bien que tu vas me la présenter, maintenant je suis curieuse et tu me connais. Je suis si heureuse pour toi, Ty. Vraiment… » . Oui, il n’y avait pas d’autres mots, elle était heureuse de savoir sa petite famille comblée et à la limite de s’agrandir davantage. Le regardant partir, elle n’avait pu que poser une main sur son ventre, regarder ce qui l’entourait avant de rejoindre tout le monde, où elle avait dit bonjour à chaque enfant avant de s’asseoir. Joy n’avait pas mis longtemps à la rejoindre pour l’embrasser tendrement sur la joue pour mieux repartir assumer son rôle de grande sœur. Elle était comblée, et n’avait pu qu’adresser un léger signe de la main à Kris, en se disant qu’il n’y avait pas mieux. Clara avait fini par se lever et se rendre auprès de son mari, en l’enlaçant tendrement. « tu me manquais » . et ça, cela ne changerait jamais.

Entre deux mondes

« Maman, maman » .Clara n’avait pu que tourner la tête en entendant la voix de son fils. Posant le stylo qu’elle avait dans les mains, elle n’avait pu que se lever et le prendre dans ses bras. Les années avaient filé, et Nathan avait grandi, terriblement. Mais les questions n’avaient jamais cessé d’arriver, d’être posées sans que l’organisatrice de mariage ne trouve les bons mots. Joy était trop petite pour comprendre où était parti le monsieur qui avait rendu sa mère heureuse et le petit garçon n’avait jamais entrevu le regard azur de son père, ses mêmes yeux dont il avait hérité et qui rappelait constamment à la jeune femme qu’elle ne pouvait pas être avec l’homme qu’elle aimait, qu’elle ne cesserait jamais d’aimer. Une larme coula sur sa joue, et ce fut son fils qui l’essuya, inquiet. « Pourquoi t’es triste, maman ? » . Clara avait sourit, en secouant la tête. Il fallait qu’elle le rassure, elle n’avait pas le droit de dire à son fils ce qui n’allait pas, surtout en ce jour. « Je ne suis pas triste mon chéri. Je me rappelais le jour de ta naissance, et je pensais aussi que tu avais bien grandi, mais que tu restes toujours mon petit prince » . Son petit prince, son miracle, son fils. Le fruit de son amour avec cet homme qui avait réussi à être une lueur d’espoir, un rayon de soleil dans un soleil terne. Mais le bonheur n’avait été que de courte durée, parce que la justice avait repris ses droits, enfermant à vie son héros. Ses pensées allaient bien évidemment vers Kris, et elle attrapa son téléphone pour prendre une photo qu’elle pourrait montrer au prisonnier lors d’une prochaine visite. Chaque fois, elle en sortait malheureuse, le cœur brisé, et quand bien même il lui demandait de ne pas revenir, elle n’y arrivait pas. Et Tyron la ramassait en miettes, à chaque fois. « et ben, on ne m’attend pas ? » . au moins un Carter qui était resté à ses cotés, et Clara n’avait pu que se sentir soulagée, du moins légèrement, en se disant qu’ils ne seraient pas seuls. « Bien sur que si… » . Posant son fils au sol, elle n’avait pu que refermer ses dossiers. Ses clients pourraient bien attendre un peu et comprendraient aisément que l’anniversaire de son fils l’emportait grandement sur des mariages. Non, sans doute non, au pire, elle travaillerait toute la nuit pour rattraper son retard. « et si on allait à la plage juste avant de manger le gâteau, à moins qu’on profite de cette belle journée pour aller au parc, faire plein de photos… » . elle avait adressé un regard à Tyron, rempli de sous-entendus. Un jour, elle vivrait pour elle, pour eux. une pensée alla vers cet homme derrière les barreaux alors que Joy prit une de ses mains, Nathan l’autre…

©️ Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Et si... [Krisra] Jeu 19 Oct - 23:58

Et si...



Construire. Détruire. Reconstruire.

C’était ce que j’avais fait avec ma vie, malgré moi, et surtout à cause de toutes les péripéties qui étaient survenues. Bien souvent, j’avais cette sensation d’avoir eu deux vies. Si aujourd’hui, j’étais heureux, je n’en oubliai pas mon passé, et le fait que j’étais également très heureux avant eux : Clara, Tyron, Nathan, et puis bébé. Parfois, dans la nuit noire, je me demandai ce que j’avais fait à Dieu pour qu’il me donne ce destin là. De base, je ne crois pas en Dieu, mais je me rendais compte de sa présence dans mon périple. Et si il m’avait tester pour savoir si je méritai vraiment le bonheur que je suis entrain de vivre ? Je ne sais pas. Peu importe, car je pense avoir relevé son défi, et de la plus belle des manières, bien que très sombre soit-elle.

J’étais un homme heureux, et combler de par l’amour que Clara me porte depuis toujours. L’amour d’un frère, d’un fils, je ne pouvais que contempler tout ce pour quoi je m’étais battu. Car oui, j’avais combattu bien des démons pour toutes les personnes ici présentes. Ils étaient chez eux, dans cette maison, mais également dans mon cœur. Un cœur peut-être meurtri, mais reconstruit grâce à tout ce qu’ils pouvaient m’apporter et ça, chaque jour que Dieu (encore lui) me donnait à vivre à leur côté. Et rien que pour cela, je voulais vivre pleinement mes moments en leur compagnie, quitte à faire un peu l’idiot par moment, surtout avec Nathan et Tyron. C’était le trio incroyable. Clara savait pertinemment que j’avais besoin de ces moments-là, car il me faisait du bien. Vous savez, cette sensation qui fait de vous un homme invincible de tous les problèmes. Aujourd’hui, je sais que plus rien ne peut m’atteindre.

Tyron et Clara. Clara et Tyron. Ils ne l’oublieront pas, jamais. Carter II écouta sa meilleure amie parlait de son retour à la vie, et il ne pouvait que sourire à ses paroles. « Tu sais, je n’ai pu que comprendre tes réactions. Je ne t’en ai jamais voulu. Je t’ai même admirer tu sais ? Car moi, honnêtement, j’aurais réagi bien plus que ça. » avoue t-il, le sourire aux lèvres. Les mains dans ses poches, il ne peut que rire quand il annonça la bonne nouvelle concernant son futur sentimental, et familial. « Oui, tu vas la rencontrer bientôt. J’avais pensé à ta sœur pendant un temps, et puis… » Tyron rigola avant de reprendre : « Je savais que tu allais me couper la tête, alors j’ai vu mes plans changeaient. […] Tu verras, je suis sûr qu’elle te plaira. » avoue t-il, le sourire aux lèvres.

Les enfants commençaient directement à jouer, accompagné par les adultes, et ça pendant plusieurs minutes. C’était agréable de voir autant de sourire sur des visages, ainsi que d’entendre autant de rire dans un si petit périmètre. La vraie vie. Clara était revenu vers moi pour me dire que je lui manqué. Je ne pouvais qu’afficher un beau sourire, afin de l’enlacer. « Vous aussi, vous me manquiez. » dis-je avant de déposer un délicat baiser sur les lèvres à Clara, et poser ma main sur son ventre. Un moment tendre dans cette tempête que pouvait générer des enfants. Puis après quelques minutes ainsi, c’était la chasse aux cadeaux. Je ne pouvais pas manquer ça, et je me détacha de ma femme afin d’aider mon fils à trouvait ses trésors. Il était aidé par ses copains, et très vite, je me retrouvai au fond du jardin avec Tyron.

Regardant cette scène mouvementée, j’attrapai une brindille d’herbe avant de la mettre entre mes lèvres. Les mains dans ses poches, Tyron affichait son sourire Colgate, comme toujours. « Tu sais que tu ne seras pas le seul à faire agrandir la famille, mon frère. » dit-il, avant que je ne rétorque : « Comment ça ? » demandai-je, avant qu’il ne reprenne la parole. « Clara en sait un peu, mais pas tout. J’avais envie que tu le saches avant elle, que tu sois le premier, mais j’ai trouvé ma perle frangin… Et elle est enceinte de 2 mois. » lança t-il avant de lever les sourcils sachant bien que j’avais prit cher en quelques secondes. Une femme officielle pour Tyron ? Qui plus est, enceinte de mon futur neveu ? « C’est incroyable comme le destin peut-être génial parfois. Je suis heureux pour toi Tyron. Je savais bien que tu me cachais quelque chose d’important depuis quelques semaines. Je te connais. » dis-je avant de soupirer, le sourire aux lèvres. Puis je senti alors les bras de Tyron qui m’enlace, chose que je fis également. C’était un geste que nous ne faisions pas, ou que trop peu. Un geste tendre. « Je crois que nous pouvons être fier de notre famille mon frère. » dit-il, sur un ton plus que sérieux, avec un brun de nostalgie. Je le serre contre moi : « Papa serait fier de nous, fier de toi. Il a toujours cru en toi, et a toujours su qui tu étais vraiment. De là-haut, il te regarde, et il fier de toi. Tu peux en être sur. » dis-je avec une gorge serrée. Papa Carter s’était éteint il y a 2ans d’une crise cardiaque. Heureusement pour nous, nous étions soudé, et nous avions réussi à traverser cette épreuve ensemble. « Tu sais Kris… Je voulais te remercier pour tout ce que tu as fait… Je crois ne te l’avoir jamais dit… » dit-il, en essayant de ne pas rien submerger par l’émotion. « Tu es ma plus belle rencontre mon frère. Tu as fait de moi un homme nouveau, et… » ne terminant pas sa phrase, je pouvais le voir hésiter. « Et quoi ? » demandai-je. « Elles seraient fière de toi Kris. Ta femme, et ta fille, elles seraient fière de toi et de tout ce que tu as fait pour en arriver là. » A cet instant, j’arrête de respirer, et mes yeux s’embuèrent de larmes. Des larmes de bonheur et de joie. Je tape sur l’épaule à Tyron « Merci... » Je regarde le ciel puis affiche un beau sourire avant de reposer mon regard sur la scène principale : tout simplement heureux.


Et si...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Et si... [Krisra] Dim 29 Oct - 14:54

Et si ✰ Krisra
Kris ✧ Clara
Partir pouvait faire peur, mais cela avait été plus que nécessaire afin de construire tout ce qui s’apparentait à un rêve. Un rêve devenu réalité, qui ne restait plus dans de simples livres faits pour être racontés aux enfants afin de les endormir. Pendant très longtemps, Clara s’était contentée de s’inspirer d’eux pour réaliser les plus beaux mariages qui resteraient à jamais ancrés dans sa mémoire. Cela avait été une période magique, qui avait alors laissé place à autre chose, à sa propre histoire, sa propre famille qui lui mettait des étoiles dans les yeux au quotidien et qui la surprenait au quotidien. En y songeant bien, elle ne s’était jamais sentie aussi épanouie – malgré l’absence de sa sœur qui était la seule ombre à ce tableau parfait- et elle ne pouvait que remercier l’homme présent à ses cotés et qui lui avaient donné deux enfants, en comptant leur petite fille qui naitrait d’ici quelques mois. Certes, tout ne s’était pas avéré être rose, mais ensemble, ils avaient surmonté tout ce qui aurait pu les séparer, ce qui d’ailleurs les avait séparés durant quelques semaines. Seulement, il fallait croire que l’amour l’avait emporté, ce besoin de se réunir pour construire leur famille, en laissant les rancœurs de coté, tant ce n’était pas le plus important. Même s’il avait fallu tout quitter pour tout reconstruire, le résultat était beau, avec les deux frères Carter, plus unis que jamais, des paysages spectaculaires et pratiquement aucun regret. Non, il n’y en avait aucun, malgré toutes les petites remarques qu’elle avait pu faire à son mari, la brunette ne pouvait que ressentir une certaine fierté sans compter cet amour qui coulait dans ses veines et qui se renforçait de jour en jour. Pendant des années, elle avait espéré connaitre cette flamme, celle qui vacille sans jamais s’éteindre et qui au contraire se renforçait pour briller de plus belle. D’ailleurs, elle la connaissait, ils l’entretenaient au quotidien. C’était comme dans un rêve, voire encore mieux. C’était d’ailleurs le sujet qui animait la conversation qu’elle avait avec Tyron, eux les amis d’antan qui ne s’étaient jamais quittés. Bien sur, se remémorer le passé était source de rire alors que cela n’avait été nullement le cas à cette époque-là. Suite aux propos de son beau-frère, elle n’avait pu que lui donner un coup de coude dans les côtes avant de sourire. il avait toujours eu ce pouvoir, d’autant plus aujourd’hui. « Mince alors, un admirateur… et ton frère était au courant ? mais je me suis montrée faible, vu qu’ai réussi à tout lui pardonner, ou alors raisonnable, parce qu’on n’aurait pas tout ça sinon » . Heureusement qu’elle avait su mettre de l’eau dans son vin, et elle remerciait Nathan, le petit prince de son cœur qui avait été l’élément de réconciliation. Parce que s’il n’avait pas été là, la jeune femme aurait continué de camper sur ses positions, et n’aurait rien partagé avec celui qui était son âme sœur. Cela semblait être le jour des bonnes nouvelles, de par ce qu’avait annoncé Tyron. Ainsi, ce dernier lui faisait des cachotteries, mais il avait droit à son jardin secret. Et le savoir enfin heureux sur le plan sentimental ne pouvait que la réjouir au plus haut point, elle qui songeait à nouveau au Don Juan qu’il avait été jadis et qui s’était transformé au fil des années, le miracle avait opéré sur lui également. « Au moins, on serait resté dans les Wilson-Carter, et j’aurais eu ma Lila avec nous. Mais tu as raison, j’aurais pu te massacrer si tu lui avais brisé le cœur. Je n’en doute pas, tu as toujours eu d’excellents gouts. Et rien qu’à voir ton sourire, je vois que tu es heureux et comblé, comme ton frère. » . Leur conversation avait pris fin alors qu’ils avaient rejoint l’ensemble des enfants présents pour l’anniversaire. La brune n’avait pu que revenir près de son mari et lui exprimer à quel point il lui manquait. C’était récurrent et réciproque de par les dires de Kris. Son baiser et sa main lui mirent du baume au cœur, et elle se sentait chanceuse, un bref moment de répit avant la fameuse chasse au trésor, à laquelle Clara n’avait pas pris part. Elle avait préféré rester assise, regardant de loin cette fameuse activité. Joy était restée avec elle, posant sa tête sur son épaule, comme elles avaient l’habitude de le faire. La journée s’était déroulée de la plus belle des manières, et c’était heureuse qu’elle était partie se coucher. Les photos étaient nombreuses, et elle savait qu’elle en enverrait à Lila, un rituel entre les sœurs. Eteignant son téléphone, elle avait rejoint son mari au lit contre lequel elle s’était lovée en l’embrassant tendrement. Rien n’était hypothèse, tout était bien concret, un futur serein, empli d’amour, de tendresse. Un rêve devenu réalité, une belle histoire qu’ils avaient su écrire du plus profond de leur âme.
©️ Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Et si... [Krisra]

Revenir en haut Aller en bas

Et si... [Krisra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-