AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Et si c'était vrai... (Eliot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 324
▵ arrivé(e) le : 08/02/2017
▵ avatar : crystal Reed

MessageSujet: Et si c'était vrai... (Eliot) Mer 18 Oct - 14:25


J’ouvre les yeux et pendant quelques secondes je me pose des questions, ou suis-je ? Je ne reconnais rien puis cette impression passe et je me sens assez bien. Je me tourne un peu et m’aperçoit qu’il est parti surement bossé, il m’avait dis qu’il se lèverait tôt ce matin et en ce moment j’étais une vrai marmotte, je ne l’avais pas entendu partir. Je m’étire et ma main se pose ensuite sur mon ventre et je ne peux m’empêcher de sourire. On sait très bien tous les deux que cela est risqué mais je crois que notre envie de devenir parent fut plus forte que nos craintes, enfin disons que j’ai réussis à le convaincre. Cela a été très compliqué au début et quand le médecin nous avait annoncé qu’une grossesse allait être difficile Eliot avait voulut se rabattre sur l’adoption ne voulant pas prendre le risque de me perdre. J’en étais à 4 mois de grossesse et léger petit ventre commençait à se dessiner. J’étais pas mal suivi par les médecins et Eliot était au petit soin pour moi. Je devais bien avouer que je trouvais vraiment cela adorable. J’avais donc finis par me lever et j’avais été prendre ma douche. Enfilant une petite robe car la température le permettait je me dirigeais vers la cuisine pour déjeuner. Les nausées matinales n’était plus présentent et j’avoue que j’appréciais encore plus ma grossesse comme ca. En arrivant devant le frigo je reconnu son écriture sur ce petit mot. On pouvait lire "grosse affaire en cours mais je me libère pour venir manger avec toi a midi. Je t’aime fais attention à vous deux ." Je souris et finis par déjeuner un peu. La matinée passait assez vite j’étais pas mal occuper par de la paperasse que je devais envoyer au boulot. J’avais préparé un petit truc que je pourrais finir de faire chauffer une fois Eliot rentré. Je m’étais installé sur le perron pour lire un bouquin et profiter du soleil qui était très appréciable. Je fus sorti de ma lecture par un bruit de voiture. Je levais le regard et aperçu la voiture d’Eliot arrivé. Je ne pu que sourire en croisant son regard quand il vint à ma rencontre. Alors qu’il n’était pas trop loin je finis par dire pour le taquiner comme toujours. Tu es très discret je ne t’ai même pas entendu partir ce matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 973
▵ arrivé(e) le : 09/10/2015
▵ avatar : Tyler HOT Hoechlin

MessageSujet: Re: Et si c'était vrai... (Eliot) Dim 29 Oct - 16:17


Le travail était une chose des plus essentielles mais il n’était plus le seul à rythmer le quotidien d’Eliot. Les choses avaient bien changé depuis des mois, ce qui n’était pas plus mal en soi. Une certaine stabilité sur un point de vue personnel, une étape qu’il avait franchie avec bien du mal, mais le résultat était d’autant plus plaisant et le faisait se sentir heureux et comblé. Ce matin-là, il avait rapidement éteint son réveil afin de ne pas réveiller Hannah. Cette dernière avait besoin de sommeil, il le savait, voilà pourquoi il n’avait pu que déposer un simple baiser sur son épaule en espérant ne pas la réveiller. Même pas un petit bruit, il n’avait pu que sourire et se presser de se préparer afin d’aller travailler. S’il voulait tenir sa parole, plus vite il se serait mis au travail et aurait avancé, plus vite il pourrait rentrer chez lui pour la retrouver, pour les retrouver. Un regard sur la photo de la brune et elle avait eu le don de le faire sourire, alors qu’il songeait au petit mot qu’elle trouverait à son réveil. Ils construisaient une famille, celle dont il avait manqué depuis que son père avait décidé de le priver de sa mère. Mais à chaque fois qu’il pensait à cette petite bouille qui deviendrait sa raison de vivre, une peur immense s’emparait de lui, parce qu’il connaissait les difficultés et les dangers qui émanaient de cette grossesse. Il serrait le poing, en se concentrant à nouveau sur le dossier sur lequel il travaillait. Il était à présent trop tard pour faire machine arrière, dans cinq mois ils seraient parents pour leur plus grand bonheur. Une petite pointe de satisfaction s’emparait de lui, et de potentielles images de l’avenir lui arrivaient en tête. Comment pouvait-il continuer à travailler avec tout cela qui accaparait toute la concentration nécessaire à mener à bien ses projets de la matinée. Heureusement, tout s’était bien passé, et en regardant la pendule, il n’avait pu que constater que c’était l’heure pour lui de rentrer. Il n’avait pas de compte à rendre à son associée, non pas que la situation était tendue entre eux, mais qu’ils étaient occupés – ce qui les arrangeait en quelque sorte, surtout après leur passé tumultueux et ce qui avait failli se passer entre eux. Eliot s’était empressé d’enfiler sa veste puis de regagner sa voiture où il n’avait pu que regarder aux alentours. Il avait une étrange sensation depuis quelques temps. Comme s’il était observé, suivi. Peut-être devenait-il paranoïaque ? Sans doute… un regard dans le rétroviseur. Rien… le brun n’avait pas mis longtemps à rejoindre son domicile, où il avait aperçu Hannah. Ses lèvres s’étaient étirées vers le haut, et il n’avait pu que presser le pas pour aller à son encontre. elle ne perdait pas une seconde pour le taquiner. La dévorant du regard, le brun avait soupiré alors qu’il l’enlaçait et l’embrassait tendrement. « tu avais besoin de dormir, mais la prochaine fois, je te réveillerai de la plus belle des manières possibles. Mais bon, je n’ai pas envie de prendre le moindre risque » . il était venu s’emparer une nouvelle fois de ses lèvres avec passion, en posant sa main sur son léger ventre. « Coucou toi. Allez il est temps d’aller manger, si on veut pouvoir avoir un peu de temps pour nous » . il fallait bien qu’ils profitent un peu de chaque instant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 324
▵ arrivé(e) le : 08/02/2017
▵ avatar : crystal Reed

MessageSujet: Re: Et si c'était vrai... (Eliot) Lun 6 Nov - 10:43


J’avoue que je savourais d’avoir une vie enfin sereine. Finir avec Eliot avait été un peu comme un parcours du combattant. En effet il y avait eu pas mal d’obstacle. Finalement grâce à lui Ayden avait finit par signer ses foutus papiers de divorce et je n’avais pas trop laissé de plumes. Je lui en avais été reconnaissante même si à l’époque je m’étais éloigné car il m’avait parlé d’une autre femme. J’avais vraiment essayé de m’éloigné pour cicatriser de cette douleur que j’avais ressenti en apprenant l’existence de Zola. Seulement le destin avait décidé de nous faire recroiser souvent. J’étais souvent un peu froide avec Eliot je veux bien l’admettre mais c’était pour me protéger, pour guérir comme on dit. Il m’avait repoussé et cela m’avait énormément blessé dans mon amour propre et puis finalement j’avais perdu mon infime confiance en moi et je m’étais persuadé qu’il ressentait plus de chose pour sa partenaire de travail. J’avais eu ma période ou j’avais fait n’importe quoi et un soir alors que je sortais encore une fois dans le club qu’il tenait je l’ai recroisé. Disons que je n’ai pas arrivé à être assez réactive pour l’éviter. C’était un soir ou j’étais venu oublier un peu tous en faisant la fête. Ce soir la je n’avais pas eu l’envie de boire et je dansais tranquillement quand j’avais croisé le regard d’Eliot. Sans trop que je comprenne pourquoi il s’était approché de moi et on avait finit par danser ensemble. On avait pas mal parlé ce soir la et on avait à nouveau échangé un baiser, comme si tout était redevenu comme au début. J’avais essayé de fuir car je ne voulais pas que tous recommence mais on c’était expliqué et petit à petit les choses avaient avancés entre nous.

On en était donc arrivé à cela, on vivait ensemble, on s’aimait et on allait avoir un enfant. J’avoue que je ne pouvais rêver mieux et je savourais cela chaque matin. Je profitais de chaque moment, comme ce matin car je savais que tous pouvait s’arrêter du jour au lendemain, d’autant plus avec les risques que je prenais en menant cette grossesse à terme. Je ne le montrais pas trop à Eliot car j’avais eu tellement de mal à le convaincre de ne pas avorter. En effet j’étais tombé enceinte par accident et Eliot et moi on avait pas mal discuté pas de façon toujours très calme sur ce sujet. Il n’avait aucune envie de mettre ma vie en jeu, même si cela signifiait qu’il ne serait jamais père. Seulement moi je voulais un enfant, je voulais retrouver dans le regard, le sourire d’Eliot en notre enfant. Il avait finalement accepté de le garder le jour où il à entendu son petit cœur. Je crois que je n’oublierais jamais la fierté que j’ai vue dans ses yeux. Enfin bref je savais qu’il n’allait pas tarder à rentrer et j’avais hâte de me blottir dans ses bras.

Finalement il finit par arriver et j’en étais contente. Oui je le taquinais mais c’était une habitude entre nous et notre relation était comme cela. Je le vis me rejoindre et je ne pu que me blottir contre lui avec envie. Je prolongeais avec amour son baiser et souris en l’entendant parler puis je lui murmurais à l’oreille. J’ai hâte de voir cela alors, mais je peux t’entrainer direct au lit âpres manger pour voir comment tu me réveille. Je prolongeais ensuite le deuxième baiser avec plus de passion. J’étais vraiment magnifiquement bien avec lui au point que j’oubliais ma pointe de jalousie quand je savais qu’il travaillait sur un dossier commun avec Zola. Je le regardais poser sa main sur mon ventre et ne détachais pas mon regard de lui et finis par ajouter en rigolant. Forcement si tu parle de nourriture tu va être la personne que notre bébé préfère. Je l’entrainais donc a table où tout était prêts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Et si c'était vrai... (Eliot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: nightmare world.-