Ils n'attendent que vous...


Et hop, un petit vote.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Bring me to life. ELIZABETH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 2507
▵ arrivé(e) le : 22/12/2012
▵ avatar : Priyanka Chopra

MessageSujet: Bring me to life. ELIZABETH Jeu 19 Oct - 15:11





Shaya & Liz
Bring me to life.

E
n poussant la porte de la boutique de lingerie, je ne sais pas trop à quoi je m'attend. Je sais qu'elle sera là. Je n'en doute pas. C'est comme si toutes les fibres de mon corps le savaient et ressentaient sa présence depuis que je l'avais rencontrer ce soir-là, dans ce bar. Je portais alors le poids de ma mission, ne désirant qu'une seule chose : boire et oublier. Oublier que ma vie ne m'appartient plus, oublier que la plupart du temps je ne suis pas celle que je parrais être et que je passe à côté de beaucoup de chose quand bien même j'adore le boulot que je fais et que je ne voyais pas faire autre chose de ma vie. Je n'étais pas franchement ouverte à la discussion ni aux rencontres. Vraiment pas d'ailleurs. Pourtant, quand elle est arrivée, tout à changer. La lumière au bout du tunnel qu'était ma vie ses derniers mois, pleins de questionnement et d'incertitude. Plus j'apprenais à la connaître et plus ce que je ressentais dépasser la simple attirance physique que j'avais instinctivement ressenti en la voyant. Comment ne pas être attirée ? Elle était parfaite, époustouflante, sexy sans en faire trop. Un délice pour les yeux tout simplement. Puis on avait commencer à parler tout en buvant nos verres et elle est devenue encore plus attirante, si c'était seulement possible. L'alcool aidant mes barrières sont tombées les unes après les autres et cette attirance que j'avais pour elle, ce désir, a pris toute la place. Et nous avions finit par quitter le bar pour mon appartement. Partagée mes draps avec elle avait était un expérience que j'oublierai difficilement et je n'en avais pas la moindre envie d'ailleurs. Elle me plaisait. Vraiment. Mais ma vie et mon boulot étant ce qu'ils sont, il m'était difficile d'imaginer quelques choses de concret avec elle et avec qui que ce soit d'ailleurs, alors que je devrais lui mentir sur ce que je fais et sur tout un tas d'autre chose également. Je refusais de plonger quelqu'un dans mon univers. Etre proche d'une personne dans mon boulot, c'était risquer de la perdre à cause de l'absence et des mensonges ainsi que de la mettre en danger si ma couverture était révélée. Bref, c'était compliqué, quand bien même elle me plaisait et si jamais c'était réciproque.
D'un autre côté, lutter contre ce que je ressentais était plus facile à dire qu'à faire. D'où ma présence aujourd'hui dans la boutique ou elle travaille. J'ai le sentiment que cela fait stalkeuse de ma part de débarquer sans prévenir mais je pourrais bien trouver une excuse quelconque qui ne me fera pas passer pour une folle. Après tout, je suis la reine des mensonges. Mes talons claquent sur le sol de la boutique alors que je me fais un chemin dans les rayons. J'ouvre les yeux et les oreilles pour la voir ou l'entendre. Soudain, au détour d'un rayon, sa plastique de rêve apparaît. Je m'arrête et me tourne vers le rayon pour faire mine de chercher mon bonheur. On croirait bien que j'ai douze ans ... C'est affligeant mais elle m'intimide, elle m'impressionne, moi l'agent des services secret britannique habituée aux missions sous couverture et dangereuse. Elle ne m'a pas encore vu, elle est en pleine discussion avec une autre cliente. Je continue de fouiller. Quitte à être là, autant voir si je trouve quelque chose. Nous n'avons jamais assez de jolie dessous n'est ce pas mesdames ? Soudain, alors que je cherche ma taille dans un ensemble qui m'a taper dans l'oeil, , un bruit de talons se rapprochant de moise fait entendre. Je tourne la tête dans la direction du bruit et la voilà en face de moi. Je la regarde et un sourire s'affiche sur mes lèvres pulpeuses. " Salut ... " Lui dis-je en la regardant. "

WILDBIRD


SHAYA : [color=#cc33cc]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 50
▵ arrivé(e) le : 11/10/2017
▵ avatar : Emily Ratajkoswki

MessageSujet: Re: Bring me to life. ELIZABETH Lun 23 Oct - 5:22

Voilà deux semaines que la douce répondait à tous ses désirs. Il fallait comprendre que depuis toujours, Éli avait joué les jeunes filles sages et qu’elles avaient pris la résolution d’enfin vivre. Pas qu’elle ne vivait pas avant, seulement que son existence était brimée par les règles de société, les désirs refoulés et surtout les envies brimées. Aujourd’hui, il n’était plus. Pour commencer, elle avait eu un one night. Oui, oui, elle, Elizabeth s’était adonnée à ce genre de pratique. Lorsqu’elle le dirait à ses amies, personne n’oserait la croire. Justement c’était le but de son arrivée à Wellington, épater la galerie avec des anecdotes qu’elle n’aurait jamais pu raconter autrement,
parfois, des idées saugrenues passaient dans son esprit et elle se faisait la promesse de les respecter tous, même les plus folles. Cela avait donné lieu à d’étranges circonstances, mais surtout à des rencontres loufoques. Elle pensait notamment à ce garçon qui passait souvent entre ses draps, si elle n’avait pas pris son courage à deux mains pour l’embrasser, jamais cela ne se serait produit. C’était peut-être l’homme de sa vie, qui sait? Aussitôt pensé, Éli fronça les sourcils.
« Ça suffit! » murmura-t-elle pour elle-même.
Éli devait cesser de s’imaginer constamment des princes charmants. Voulait-elle finir comme ses parents à s’aimer platoniquement sans aucun renouvellement ou artifice? Vivre en banlieue toute sa vie en faisant un travail de 8 à 5? Clairement pas! Et ce n’est surtout pas en passant à Baeron que cela l’éloignerait de ce futur ennuyant. Non. Elle se devait de prendre sa vie en main.
Toutes ces réflexions l’avaient déconcentré de son travail. Cette job aussi était un cadeau de sa nouvelle impulsivité. Éli travaillait dans une boutique de sous-vêtements comme c’était excitant! Elle s’approcha donc des cabines pour demander à sa collègue si elle avait besoin d’aide quand son regard s’arrêta sur une cliente, naturellement Éli s’approcha de celle-ci pour l’informer des nouvelles promotions et lui proposer son aide quand elle reconnut la jeune femme. Éli avait eu une aventure avec elle, Akshaya, si sa mémoire était juste. La jeune femme prit alors son air de vendeuse, tout sourire, et elle s’approcha de la dame en faisant claquer ses talons sur le sol. Aussitôt arrivée, la femme la salua. Éli fit de même tout en l’informant des promotions du magasin :
« Salut! Juste t’informer que les culottes sont à sept pour trente-cinq dollars spécialement aujourd’hui, si jamais tu as besoin d’aide, tu connais déjà mon nom, tu n’as qu’à m’appeler. »
Sur le coup, sans savoir pourquoi, elle avait débité son texte sans réfléchir de manières hyper impersonnelles. Alors, elle ajouta avec un regard taquin :
« Je crois que le même ensemble, mais en noir t’irait mieux... »
Puis, elle lui sourit presque naïvement…

Éli:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 2507
▵ arrivé(e) le : 22/12/2012
▵ avatar : Priyanka Chopra

MessageSujet: Re: Bring me to life. ELIZABETH Ven 3 Nov - 14:41





Shaya & Liz
Bring me to life.

S
es talons claquèrent sur le sol de la boutique et Elizabeth s'approcha de moi, toujours aussi belle et attirante avec un brin de naïveté qui terminait de me faire chavirer. Un peu trop facilement d'ailleurs. A cause de mon boulot, tout ce qui concernant les relations humaines était biaisée puisque je n'étais jamais vraiment moi-même. Comment créer un lien dans ce cas-là ? C'était compliqué voir impossible. Sauf si je jouais et avec elle, je n'avais pas envie. Il y avait aussi cette méfiance qui ne me quitter jamais, cette peur de faire une erreur, de mettre en danger des innocents et moi-même en me dévoilant trop. Je venais de la rencontrer et je l'appréciais. Je la saluais donc quand elle arriva près de moi. « Salut ! Juste t’informer que les culottes sont à sept pour trente-cinq dollars spécialement aujourd’hui, si jamais tu as besoin d’aide, tu connais déjà mon nom, tu n’as qu’à m’appeler. » Je souris en hochant la tête face à cette réponse toute professionnelle et impersonnelle. Je ne sais pas trop à quoi je m'étais attendue mais pas à ça en tous cas. « Je crois que le même ensemble, mais en noir t’irait mieux... » Ajouta t-elle alors, me prenant de court face à se changement de ton. Ce n'était pas pour me déplaire, bien-sûr mais j'étais surprise. Je la regardais, elle et son regard taquin. Je ris en hochant la tête. " D'accord, va pour l'ensemble en noir. Je te fais confiance. C'est toi l'experte. " Lui répondis-je en riant. Je me remettais alors à fouiller dans le rayon, cherchant le même ensemble que j'avais pris mais cette fois en noir. Je mis quelques secondes à trouver la taille qui me conviendrait. Je me tournais ensuite vers elle, l'ensemble dans les mains. " Trouver ! " Lâchais-je en souriant. Je glissais une main dans mes cheveux. " Je vais l'essayer, tu m'accompagnes pour me dire si c'est bien la bonne taille ? " Lui proposais-je en soutenant son regard, attendant sa réponse.

Mon ensemble dans les mains, je me dirigeais vers les cabines d'essayage. Je me tournais vers Liz en souriant. " A tout de suite. " Dis-je avant d'entrer dans la cabine d'essayage. Je pendais mon ensemble à l'une des accroches de la cabine et commencer à me déshabiller. Je pendais au fur et à mesure mes vêtements puis je me saisis de l'ensemble et l'enfiler précautionneusement. Une fois fait, je levais la tête et me regarder dans la grande glace de la cabine d'essayage. " Liz ? Tu es là ? Lançais-je avant de quitter la cabine une fois qu'elle m'eut répondu. " Alors ? Est ce que c'est le bon modèle et la bonne taille tu penses ? " Lui demandais-je en la regardant comme si je n'étais pas en sous-vêtement devant elle.

WILDBIRD


SHAYA : [color=#cc33cc]
LIZ : [color=#3399ff]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Bring me to life. ELIZABETH

Revenir en haut Aller en bas

Bring me to life. ELIZABETH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: wellington central. :: cuba street mall. :: naturalwear.-