Ils n'attendent que vous...


Et hop, un petit vote.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Encore un soir (pv killian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 412
▵ arrivé(e) le : 08/02/2017
▵ avatar : crystal Reed

MessageSujet: Encore un soir (pv killian) Dim 5 Nov - 22:45

Encore une soirée à faire la fête pour ne penser à rien. Ok je devais avouer que ses derniers temps se genre de soirée revenait peut être un peu trop souvent mais j’en avais besoin. J’avais besoin de me sentir libre, insouciante et surtout de me sortir de la tête l’image d’Eliot qui était toujours aussi présente. Sincèrement je m’attendais pas a dérouillé à ce point là. Je m’en voulais tellement, beaucoup plus que je lui en voulais à lui. Pourquoi avait il fallut que je tombe amoureuse de lui. Lors de notre rencontre je me souviens que j’avais trouvé son regard et son sourire à tomber mais que je m’étais dis que jamais au grand jamais je ne pourrais tomber amoureuse de lui. Plus le temps passait et plus je m’étais dis que je ne devais pas craquer. Puis il avait eu cette soirée, cette nuit dans sa boite de nuit, dans son bureau. Tous ceci aurait pu s’arrêter là mais non il avait fallut que cette tempête me fasse vivre avec lui. Sentir cette proximité, ses attentions tous ceci m’avait donné le coup de grâce finale. Comme une imbécile je m’étais dis que je pourrais peut être arrivé à lui donner envie d’essayer un truc seulement tous c’étais écroulé quand il m’avait avoué qu’il y avait une autre femme. Je n’arrive pas a définir a quel point la douleur était intense et je crois que c’est pour cela que j’avais décidé d’arrêter d’être la naïve Hannah trop fleur bleu.

Je faisais donc la fête dans sa boite de nuit, ses derniers temps Eliot était peut présent ici et cela m’allait bien car j’adorais malgré tous l’ambiance de cet endroit et puis mes amis m’avait donné rendez vous ici. Je profitais de la soirée en m’amusant, en dansant, en buvant un peu. Je n’étais pas ivre mais je sentais que l’alcool me rendait plus joyeuse, un peu plus téméraire. Je dansais seule en ne pensant pas forcement au monde qui m’entourait quand je croisais le regard de Killian, un ami que j’adorais vraiment. Je lui souris en le voyant se rapprocher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Encore un soir (pv killian) Lun 6 Nov - 15:22


Cigarette coincée entre mes lèvres, mon dos reposait contre le mur froid de la ruelle sombre presque déserte où je m’étais échoué pour quelques minutes. Presque déserte… Deux personnes se trouvaient ici aussi, à quelques mètres de moi. Nous étions derrière The Circle, le bar où je travaillais depuis mon arrivée à Wellington. Le bar où je bossais ce soir profitant d’une pause clope pour quelques secondes m’évitant ainsi d’exploser suite à l’affluence de la soirée. Les deux hommes commençaient à se crier dessus et cela me poussa à esquisser un sourire sans les lâcher des yeux. Je les observais s’approcher l’un de l’autre et envisager le combat. Je voyais déjà le vainqueur de cet affrontement se dessiner dans mon crâne tellement j’avais pris l’habitude de tout calculer. Les scénarios s’étaient joués dans ma tête. Les capacités de combat, la déloyauté, les attaques, les piques verbales… Tout dans les moindres détails et je savais déjà qui allait remporter ce moment. Si j’avais voulu, j’aurais pu tout arrêter maintenant. Il m’aurait suffit de m’approcher pour les foutre à terre tous les deux avant de souffler quelques mots menaçant qui montaient dans ma gorge. Il m’aurait suffit de gueuler que s’ils continuaient comme ça, j’allais appeler les flics. Après tout, ces deux mecs savaient que j’en serais capable. Ils savaient qui j’étais parce qu’ils venaient de quitter le bar où je les avais servis. J’étais prêt à parier qu’ils étaient suffisamment intelligents pour ne pas risquer de faire venir les flics jusqu’ici. Je profitais de ma dernière pause de la soirée pour observer ce combat de coq qui se dessinait sous mes yeux. C’était divertissant. C’était entraînant. Je ne voulais pas m’en mêlais. Je voulais juste en jouir. Je n’avais pas saisi toute l’histoire entre ces deux hommes. Seulement quelques murmures étaient parvenus à mes oreilles. Cependant, de ce que j’avais compris, il s’agissait clairement d’une histoire de femme qui appartement à l’un, mais qui semblait coucher avec l’autre. Une connerie pitoyable comme ça dans tous les cas et c’était ce qui me poussait à ne pas vouloir intervenir. Chaque être humain était libre et je n’avais pas envie de prendre part à quelque chose où il considérait cette femme comme étant à eux comme ça, sans même qu’elle ne soit là. Personne n’appartenait à personne. Les idiots qui croyaient au couple et à l’appartenance étaient foutrement trop stupide ouais. Jamais personne n’était capable de se donner pleinement à quelqu’un d’autre. Il y avait toujours des secrets. Il y aurait toujours des tromperies. Si tout avait été parfait et rose dans l’amour, il n’y aurait jamais eu besoin d’inventer les divorces. Malheureusement pour le monde, heureusement pour moi, nous n’étions pas dans les Bisounours et rien n’était rose ici. Le combat qui s’était engagé sous mes yeux le prouvait. Trop rapidement, ça devenait ennuyant. Trop prévisible et avec trop peu d’action. Je laissais tomber ma cigarette au sol l’écrasant sous ma chaussure avant de me détourner des deux hommes comme si je n’avais rien vu. Je me foutais de ce qui pouvait leur arriver. De toute manière, je devais retourner bosser et terminer la folie de cette soirée avant de pouvoir glisser dans une autre folie. Pendant deux longues heures, je continuais mon service à une vitesse folle. Il y avait réellement foule ce soir à tel point que je ne cessais de remplir des verres et de faire des cocktails. Je ne soufflais jamais vraiment profitant des quelques secondes de répits pour laisser traîner mes oreilles un peu partout afin de recueillir potins en tout genre. J’apprenais ainsi que le vainqueur du combat de la ruelle était bel et bien celui que je croyais et ça me fit sourire.

Ce ne fut qu’après ces deux longues putains d’heures que je me trouvais enfin à l’extérieur du bar. Je m’étirais quelques minutes avant de jeter un coup d’œil à ma montre. Il était encore tôt. Je pouvais rentrer chez moi et me poser sagement pour me reposer. Ou je pouvais aller mettre les pieds dans l’endroit qui me tentait. Je voulais profiter de ma nuit. Je voulais m’enfoncer dans les méandres du plaisir, dans les profondeurs de la nuit. Alors, cigarette pendue aux lèvres, je me mis en route en direction de ma moto pour me rendre dans l’une des plus célèbres boites de nuit de Wellington : le Buddy Holly. C’était là que j’avais décidé de me rendre ce soir. C’était là que j’espèrais me dégoter une proie pour la soirée. Il fallait absolument que quelqu’un finisse dans mon lit ce soir ou peut-être que je finisse dans le lit de quelqu’un. Ouais, j’avais bien envie de me soumettre à n’importe quel mec qui pourrait être présent dans la boîte. La circulation était si fluide que je ne mis guère longtemps à arriver sur place. J’eus à peine le temps de terminer ma cigarette que c’était déjà mon tour de pénétrer dans la boite de nuit. J’arrivais suffisamment tôt pour me dégoter quelqu’un, mais suffisamment tard pour éviter la foule à l’entrée. Sans la moindre hésitation, je me dirigeais vers le bar commandant un verre de vodka. Je m’accoudais au bar laissant mes prunelles se promener autour de moi et tenter de repérer une proie pour la soirée. Ce fut à cet instant que je la voyais. Elle. Hannah. Sur la piste de danse, elle se déhanchait. Fichtrement sexy à tel point que, si je ne la connaissais pas, je l’aurais choisi comme proie pour ce soir. Pourtant, à présent que la demoiselle se trouvait sous mes yeux, j’oubliais l’idée de me trouver quelqu’un. Je l’observais elle. Elle qui était alcoolisée sans doute. Oh, pas au point d’être ivre morte, mais elle avait bu et je n’aimais pas ça. Ma vodka arriva et me détourna un instant de ma contemplation. Je la portais à mes lèvres avant de reposer mon regard sombre sur elle. Mes prunelles croisèrent celles de la jeune fille. Elle m’avait vu elle aussi. Tic, tac. Tic, tac. J’attendais quelques secondes terminant mon verre en espérant qu’elle viendrait d’elle-même. Cependant, Hannah semblait en avoir décidé autrement et je tiquais. Reposait vivement mon verre sur le comptoir, je sentais la colère piquait mon corps. Heureusement que j’avais pris correctement mon traitement aujourd’hui sinon j’aurais été capable d’exploser pour un rien. Hannah me voyait et elle m’offrait un sourire que je ne pouvais que lui retourner. Elle était si belle. Elle était si entraînante. Tout le monde avait perdu mon attention à l’instant même où je l’avais vu. J’étais devenu prisonnier d’Hannah. Je me faufilais entre les corps afin d’arriver jusqu’à la demoiselle. Et, sans me gêner, mes mains glissèrent sur ses hanches. Mon corps se colla au sien. N’importe qui aurait pu croire à une drague qui commençait. Tout le monde aurait été si loin de la réalité. Mes lèvres se dirigèrent d’ailleurs vers l’oreille de la demoiselle et je murmurais.

Bonsoir Hannah… Combien de verres as-tu bu ? Tu sais quoi chérie, j’crois que tu vas sagement rentrer maintenant

Ma voix grondait laissant clairement entendre que je n’accepterais pas ‘non’ comme réponse et qu’elle n’allait pas décider ce soir. Pourquoi la faire rentrer alors qu’elle s’amusait ? Damn it, c’était foutrement compliqué. J’aimais réellement voir la demoiselle s’amuser. Elle méritait tellement d’être heureuse et de profiter de la vie à ce point. Elle méritait ces instants où elle parvenait à lâcher prise face à tout l’enfer extérieur. Ça me tordait le ventre de lui enlever cela encore plus en pensant que je l’avais déjà traînée plus d’une fois dans ce genre de soirée. J’étais celui qui l’avait fait glisser dans ce monde de plus en plus. J’étais celui qui lui avait désigné le chemin pour se dévergonder toujours plus. Est-ce que je le regrettais ? Peut-être oui. Je le regrettais parce que cela ne cessait de me mettre à l’épreuve. J’avais sous-estimé mon attachement à la demoiselle. Mon instinct de protection envers elle était trop violent. J’avais besoin de la protéger. J’avais envie de la protéger. Et, là, elle se déhanchait d’une façon beaucoup trop sexy dans une tenue pas assez couverte pour moi. Mon regard se promena un instant autour de nous comme si je cherchais à élimer aussitôt n’importe quel homme cherchant à approcher ma Hannah. Personne n’avait le droit de mettre la main sur elle. Pas ce soir. J’allais simplement la raccompagner chez elle et elle irait se coucher. Aussi simple que ça. Aussi rapide. Sans rien de sexuel derrière ma tête… Enfin, ouais, non il n’y avait rien. Il ne se passerait rien entre Hannah et moi. C’était comme ça. Je veillais sur elle. Je la protégeais. Rien de plus. Pourquoi la faire rentrer alors qu’elle semblait s’amuser ? Tout simplement parce que je savais que ce n’était pas la première soirée qu’elle faisait ces derniers temps. Je tenais l’information de source sûre. J’étais toujours au courant de tout. Même si je voulais la voir s’amuser et se dévergonder, ce n’était pas à ce point. Non. Mes mots auraient pu laisser croire à un possible choix. Néanmoins, ça sonnait tellement comme un ordre grondant qu’il fallait se douter que je n’étais pas en train de plaisanter. D’ailleurs, lorsqu’au bout de cinq secondes, Hannah n’obéissait toujours pas. Je venais siffler un « Maintenant » à son oreille comme pour la précipiter. Il fallait qu’on se bouge et que nous quittions cet endroit maintenant. Mon corps était trop proche de celui d’Hannah et je n’étais qu’un homme foutrement pas insensible au charme de la demoiselle. Je récitais un livre de médecine dans ma tête pour rester en total contrôle. Mais allais-je réellement y parvenir alors qu’Hannah semblait vouloir tenter le diable ce soir ? Idiote ou courageuse ? Je n’aurais su vous le dire.
Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 412
▵ arrivé(e) le : 08/02/2017
▵ avatar : crystal Reed

MessageSujet: Re: Encore un soir (pv killian) Mar 7 Nov - 10:47

Je devais bien avouer que ses derniers temps je me reconnaissais de moins en moins mais après tous c’était peut être un peu logique. Je m’étais mis en couple assez tôt et je crois qu’inconsciemment je revivais un peu la jeunesse que je n’avais pas vécue avec Ayden. Et puis à l’époque j’étais assez renfermé sur moi-même et je me remettais doucement de la morte de mon père. En plus Ayden n’aimais pas trop ce genre d’endroit donc je ne fréquentais pas beaucoup les boites de nuit. Depuis mon divorces j’avais rencontré deux personnes qui m’avait aussi poussé à lâcher un peu prise et a éviter de trop me prendre la tête. Il s’agissait de Damon et de Killian. Apres tous ils n’avaient peut être pas tort et surtout je m’étais aperçu que cela m’évitais de trop penser. A quoi ? A qui surtout ? Et oui j’avais beaucoup plus de mal a tourner la page par rapport à Eliot avec qui je n’avais passé qu’une seule nuit, qu’avec Ayden. C’étais bête et je ne saurais expliquer pourquoi mais c’était ainsi. Cela me faisait perdre un peu pied je devais bien l’avouer et cela engendrais que je sortais surement plus que de raison. Ce soir j’avais un peu bu et j’avais décidé de me défouler en dansant. Je venais de finir un reportage et j’avais besoin que mon stress s’en aille. Pour être plutôt franche toutes excuses étaient bonne à sortir ses derniers temps. Je ne savais pas trop ce qui allait se passer pour la fin de la soirée je n’avais pas forcement pensé au fait que je me ferais dragué ou autre. Je m’étais dis que je verrais au moment présent ce que mon instinct me dis de faire.

Et puis je finis par croiser le regard de Killian. Ce mec était vraiment adorable avec moi. J’avoue que souvent quand on me racontait des choses sur lui j’avais beaucoup de mal a me dire que c’était de la même personne qu’on me parlait. J’avais finit par comprendre que lui et moi on avait un lien particulier assez proche et cela me plaisait beaucoup. J’aimais sa façon de me protéger, j’aimais sa façon de m’écouter, j’aimais sa façon de m’apprendre à lâcher prise. Enfin vous l’aurez compris Killian était une personne que j’aimais beaucoup. Je crois que j’avais fait un peu exprès de ne pas le rejoindre, j’avais envie que lui vienne a moi. J’avais envie de m’amuser avec lui et de danser. Je ne l’avais pas lâché du regard en le voyant arrivé et je ne fus en aucun cas gêner de sentir ses mains sur moi. Je lui souris à nouveau, seulement sa phrase me fit perdre mon sourire. Pourquoi voulait-il déjà que je rentre. Je me décalais un peu et lui souris à nouveau puis je vint à mon tour a son oreille pour pouvoir lui parler.

Salut toi. Killian je n’ai pas bu grand-chose alors s’il te plait ne prend pas cet air avec moi.

J’étais douce dans ma phrase et je ne voulais en aucun cas me disputer avec lui. Je continuais à danser avec lui me disant que si je ne répondais pas il comprendrait peut être que je n’ai pas envie de rentrer. Je savais très bien au ton que Killian employais qu’il n’aimerait pas que je lui dise non. Je commençais à assez bien le connaitre. J’avais tenté l’esquive de réponse mais cela n’avait pas marché car quelque seconde après il en avait rajouté une couche. J’avais finalement passé mes bras autour de son coup et j’approchais mon visage de lui pour lui parler et surtout pour qu’il m’entende. Je posais mon regard dans le sien.

Killian je n’ai pas envie de partir, j’ai juste envie de danser il est ou le mal ? Je repris en lui souriant après avoir déposé un bisou dans son cou. Apres tu peux me servir de garde du corps si tu veux.

Je le taquinais ou je le draguais ? Pour être franche même moi je ne le savais pas réellement. Je n’étai pas insensible au charme du jeune homme mais notre relation n’étais pas celle là en règle générale, alors pourquoi je le provoquais comme cela ce soir ? Allez savoir car même moi je n’avais pas la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Encore un soir (pv killian)

Revenir en haut Aller en bas

Encore un soir (pv killian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-