AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 J'ai compris que le Bonheur, ce n'est pas de vivre une petite Vie sans embrouilles, sans faire d'erreurs ni bouger. Le Bonheur c'est d'accepter la lutte, l'effort, le doute, et d'avancer, d'avancer en franchissant chaque obstacle. (Graal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6652
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: J'ai compris que le Bonheur, ce n'est pas de vivre une petite Vie sans embrouilles, sans faire d'erreurs ni bouger. Le Bonheur c'est d'accepter la lutte, l'effort, le doute, et d'avancer, d'avancer en franchissant chaque obstacle. (Graal) Mar 14 Nov - 20:44


 

 
 


«J'ai compris que le bonheur, ce n'est pas de vivre une petite vie sans embrouilles, sans faire d'erreurs ni bouger. Le bonheur c'est d'accepter la lutte, l'effort, le doute, et d'avancer, d'avancer en franchissant chaque obstacle. »
Graal ღ

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




En tout état de cause, cette idée de massage n’était pas raisonnable. Elle n’avait absolument rien de raisonnable. Mais elle avait décidé d’arrêter d’écouter sa raison, Grace. Elle ne suivait plus rien d’autre que ses envies sans se poser aucune question. Exactement comme elle l’avait toujours fait. Et cela faisait un bien fou de se laisser aller, d’être simplement la femme qu’elle était avec l’homme qu’elle aimait. Elle n’avait plus aucune envie de rester loin de lui bien qu’elle réfutait encore les discussions trop sérieuses pour le moment. Elle retrouvait ce qu’elle avait toujours connu avec William. Ce besoin de prendre soin de lui, s’occuper de lui avec toute la tendresse dont elle était capable. C’était si facile de reprendre ce rôle, ce rôle qui avait toujours été le sien. Elle le massait avec délicatesse, se concentrant sur les zones les plus sensibles de sa tête, celles où les douleurs se nichaient. Elle le sentait se détendre au fil des secondes alors que, de son côté, c’était beaucoup plus difficile. C’était troublant de se retrouver si proche de lui, de son corps. Elle sentait ses mains glisser contre sa peau douce et chaude, s’enivrant de ce contact malgré elle. Elle avait aussi le droit à la vue de son dos, nu, sous ses yeux. Et elle sentait l’envie d’aller l’embrasser qui l’envahissait mais elle se retenait. Elle s’efforçait de rester concentrée sagement sur son massage. Mais à force de retenir ses gestes, elle avait oublié de tenir sa langue. Et ce fut avec un naturel déconcertant qu’elle lui fit une déclaration plutôt ambiguë. C’était même clairement un sous-entendu qu’il comprit aussitôt puisqu’il lui demanda s’il s’agissait d’une proposition. Sa voix avait ce ton léger, mélodieux, signe qu’il souriait. Ce qui la déstabilisait un peu plus encore, Grace. Préférant éviter de lui donner une réponse, la jeune femme suggéra rapidement une autre méthode pour apaiser sa migraine, sans doute moins efficace mais beaucoup plus innocente. Il la remercia mais décida surtout de rebondir sur sa première proposition. Elle ne put retenir un léger rire qui s’échappa de ses lèvres alors qu’elle se sentait toujours aussi troublée. C’était le corps de William qui lui faisait cet effet. – Si la douleur t’est vraiment insupportable, je peux bien me dévouer. affirma-t-elle avec innocence, un petit sourire en coin sur les lèvres. Bien sûr, comme s’il s’agissait d’un sacrifice. Mais c’était surtout la première fois que c’était elle qui le charmait volontairement… Elle qui tentait de l’allumer. Elle ne cherchait plus vraiment à freiner ses ardeurs, de façon incontrôlée. Elle n’était peut-être simplement plus capable de rester loin de lui. Laissant glisser ses mains de sa nuque jusqu’à son dos, elle commença à le masser à son tour avec toujours autant de tendresse. Elle adorait tellement cette sensation, Grace. Elle en profitait surement autant que lui. A ses mots, elle se mit à sourire une nouvelle fois sans cesser son massage. – Tant mieux… Tu seras plus détendu pour te reposer.

 


  CODAGE DE MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3850
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: J'ai compris que le Bonheur, ce n'est pas de vivre une petite Vie sans embrouilles, sans faire d'erreurs ni bouger. Le Bonheur c'est d'accepter la lutte, l'effort, le doute, et d'avancer, d'avancer en franchissant chaque obstacle. (Graal) Mer 15 Nov - 11:20



~ GRAAL ~
"J'ai compris que le Bonheur, ce n'est pas de vivre une petite Vie sans embrouilles, sans faire d'erreurs ni bouger. Le Bonheur c'est d'accepter la lutte, l'effort, le doute, et d'avancer, d'avancer en franchissant chaque obstacle."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il parvenait sans mal à ce détendre, en même temps il avait tout pour réussir à ce détendre. Ce massage, sa femme que demander de mieux ? Les yeux clos, il savourait ce contact mais il apprécier d'avantage de sentir ses doigts glisser contre sa peau, c'était un sentiment impossible à décrire tellement ça faisait du bien. Il suffisait que sa femme le touche pour qu'il perde les pédales et c'était ce qui était en train de ce passer même si il ne pouvait rien faire. Il ne pouvait pas ce rapprocher d'avantage d'elle ou alors elle risquerait de prendre la fuite. Mais pourtant cette fois c'était Grace qui faisait le premier pas vers lui, elle qui prenait le risque de le séduire alors que ... ils n'étaient pas censés jouer à ce genre de petit jeu parce qu'ils savaient tous les deux combien ça pouvait déraper entre eux. I ne s'attendait pas vraiment à ce qu'elle lui sorte une remarque dans ce genre mais il n'était pas vraiment surprit, au contraire ça le faisait sourire ! Il ne fallait pas oublier que Grace n'était pas vraiment capable d'écouter sa raison ! C'était même quelques chose qu'elle ne savait pas faire du tout ! Elle était plus le genre à écouter ses envies sans ce soucier de ce qui pourrait ce passer après. Le sexe est un excellent remède ... ben tiens venant d'elle ça ne le surprenait pas mais il n'était pas vraiment mieux puisque même si elle tentait de changer de sujet, ce n'était pas tombé dans l'oreille d'un sourd. Pourquoi prenait elle le risque de lui dire ce genre de chose alors qu'elle était en train de le masser, ses mains à même sa peau ... elle chercher vraiment à ce que ça ce termine mal entre eux ou quoi ? A choisir, il est évident qu'il ne préférait pas la caféine. Riant doucement il tourna légèrement la tête vers elle pour reprendre. - Oh comme si c'était un énorme sacrifice ! C'était tout sauf un sacrifice ... du moins la dernière fois qu'ils avaient tous les deux dérapé, il ne ce souvient pas qu'elle ait trouvé sa désagréable. Sentant les doigts de sa femme glisser le long de sa nuque pour continuer son massage dans son dos, William tenta de retrouver ce calme. Il ne devait pas ce focaliser sur cette tendresse, cette douceur parce qu'un moment ou un autre il aurait certainement envie de beaucoup plus ! Il était malade oui, mais ça ne l'empêchait pas d'avoir envie de passer du temps avec elle, encore plus de temps. Il aimerait la garder prêt de lui encore ce soir, ainsi que tous les autres soirs. - Oui, je crois que je ne vais pas mettre longtemps à m'endormir. Même si ce serait certainement plus facile si elle restait auprès de lui. - Tu ... tu devrais peut être rester ? Haylee serait contente de te voir demain matin ... enfin tu prendrais la chambre et je resterais ici bien sur. Et puis il est déjà tard !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6652
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: J'ai compris que le Bonheur, ce n'est pas de vivre une petite Vie sans embrouilles, sans faire d'erreurs ni bouger. Le Bonheur c'est d'accepter la lutte, l'effort, le doute, et d'avancer, d'avancer en franchissant chaque obstacle. (Graal) Mer 15 Nov - 13:49


 

 
 


«J'ai compris que le bonheur, ce n'est pas de vivre une petite vie sans embrouilles, sans faire d'erreurs ni bouger. Le bonheur c'est d'accepter la lutte, l'effort, le doute, et d'avancer, d'avancer en franchissant chaque obstacle. »
Graal ღ

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




C’était impressionnant à quel point tout pouvait s’accélérer rapidement entre eux. Plus encore maintenant qu’elle avait décidé de mettre son cerveau sur pause. Ecouter sa raison ne lui avait pas réussi. Il lui restait à faire ce qu’elle avait toujours fait, suivre ses envies sans plus réfléchir. Et c’était ce qu’elle était en train de faire en prenant soin de l’homme qu’elle aimait. Elle le massait avec toute la tendresse dont elle était capable, s’évertuant à apaiser les douleurs qui l’avaient envahi. Ce soir, c’était elle qui avait fait un pas vers lui avec ce massage. Et elle allait beaucoup plus loin encore. Aussi innocente la situation puisse-t-elle paraître, elle ne l’était jamais vraiment entre eux. Les pensées qui traversaient la jeune femme alors qu’elle avait les yeux rivés sur le corps de William en étaient la preuve. Des pensées qu’elle était incapable de réfuter totalement et, qu’au contraire, elle laissait s’incruster en elle. Elle retrouvait avec une facilité déconcertante ce petit jeu de séduction entre eux, ce jeu qui pouvait si vite déraper. Mais elle n’y prenait pas garde, parce qu’elle ne cherchait plus à résister à son mari. Elle agissait exactement comme elle l’aurait fait s’ils étaient toujours ensemble. Comme elle l’avait toujours fait. Et c’était tellement plus facile pour elle que devoir contrôler le moindre de ses gestes, la moindre de ses paroles. Et il entrait sans aucun mal dans son jeu alors qu’elle évoquait les vertus du sexe dans ce genre de situations. Elle finit par provoquer un rire de la part de Will qui tourna rapidement la tête pour lui répondre. A son tour, elle se mit à rire avant de lui rétorquer avec malice. – Oh oui, un énooooorme sacrifice, tu n’imagines pas. Mais tu as de la chance parce que je suis une femme prête à tout pour aider mon prochain. Un sourire espiègle sur les lèvres, Grace poursuivait tout de même son massage sans faiblir. Elle laissait glisser ses mains contre le dos du jeune homme avec tendresse. Elle retrouvait cette douceur si agréable sur le bout des doigts, une sensation qui commençait à lui donner envie de bien plus. Mais elle devait freiner ses ardeurs, pas à cause de leur situation, mais surtout parce qu’il était malade. C’était de repos dont il avait besoin. Même si c’était difficile de contrôler ses envies. Elle afficha un sourire lorsque William affirma justement qu’il n’allait pas mettre longtemps à s’endormir. C’était précisément ce qu’elle voulait. Mais elle s’attendait un peu moins à la suite de ses propos. Il lui proposait de dormir à la villa… Dans la chambre mais seule. Il évoquait même leur fille même si Grace avait conscience que ce n’était pas la raison pour laquelle il lui avait fait cette proposition. Et ce n’était pas non plus celle qui allait la pousser à accepter. Au contraire, elle ne voulait pas donner de faux-espoirs à Haylee tant qu’ils n’étaient pas sûrs de ce qui allait se passer entre eux. Seulement, elle avait pris la résolution de suivre uniquement ses envies. Se penchant doucement vers lui, la jolie blonde enlaça ses bras autour de la taille de son mari. Ses mains étaient posées contre son torse alors que sa tête trouvait sa place sur l’épaule du jeune homme. – Et si on dormait tous les deux dans notre chambre ? dit-elle avant de déposer un baiser contre son épaule. Elle était en train de retrouver sa place peu à peu.

 


  CODAGE DE MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3850
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: J'ai compris que le Bonheur, ce n'est pas de vivre une petite Vie sans embrouilles, sans faire d'erreurs ni bouger. Le Bonheur c'est d'accepter la lutte, l'effort, le doute, et d'avancer, d'avancer en franchissant chaque obstacle. (Graal) Mer 15 Nov - 15:00



~ GRAAL ~
"J'ai compris que le Bonheur, ce n'est pas de vivre une petite Vie sans embrouilles, sans faire d'erreurs ni bouger. Le Bonheur c'est d'accepter la lutte, l'effort, le doute, et d'avancer, d'avancer en franchissant chaque obstacle."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Ecouter sa raison, c'était ce qu'il faisait tous les jours quand il ce disait qu'il ne devait pas appeler sa femme parce qu'elle lui manquait, elle avait besoin de temps et il avait promit de lui en laisser, il écoutait aussi sa raison dans son travail quand il jugeait que certaines choses étaient meilleurs que d'autre. Il écoutait sa raison en permanence ... seulement en présence de sa femme ce n'était absolument pas possible ! Et quand elle avait les mains sur lui de cette façon c'était encore moins possible ! Grace lui faisait tout simplement perdre ses esprits, par sa simple présence et le fait qu'elle tente de flirter avec lui ne l'aidait vraiment pas a garder les idées claires ou peut être que c'était à cause de tous les médicaments qu'il avait prit, il n'avait plus les idées très claires. Enfin dans tous les cas, William avait juste envie de ce retourner pour l'embrasser et passer cette nuit avec elle. Mais il ne pouvait pas ! Bon sang non il ne pouvait pas ! Parce qu'ils ne pouvaient pas ! C'était comme ça mais bon sang que c'était difficile. Il tentait de ce concentrer sur autre chose mais ses doigts contre sa peau, rien que ça ... ça le rendait nerveux et Grace ne l'aidait pas avec ses propositions et ses sous entendus ! A croire qu'elle le faisait exprès pour tester sa patience mais bon sang qu'il avait envie d'y céder. Souriant simplement amusé il reprit l'air de rien. - Oh je n'en doute pas ... un très lourd sacrifice et tu n'hésiterait pas si c'était pour me venir en aide ! J'ai épousé une vrais super héroïne ! Et il en rajoute mas c'était encore une fois pour ce laisser prendre au jeu. Profitant encore un peu de son massage, il tentait surtout d'éviter de dire quelques choses qu'il allait regretter et pourtant il ne tient pas plus longtemps avant de lui proposer de rester à la villa ce soir. Avec des excuses complètement bidon et le pire c'est que Grace s'en rendait surement compte. Utiliser Haylee comme excuse c'était assez bête sachant que c'était en quelques sorte pour elle qu'ils n'étaient plus ensemble et dire qu'il était tard c'était pas vraiment une excuse valable non plus. En faite il avait juste envie qu'elle reste avec lui tout simplement et Grace avait parfaitement comprit le message puisqu'elle finit par ce rapprocher de lui glissant ses bras autour de sa taille puis ses mains contre son torse. Souriant tendrement, il posa ses mains contre ses bras alors qu'elle murmurait quelques mots avant de déposer un baiser contre son épaule. - T'imagine pas à quel point je rêvais de t'entendre dire ça ! Répondit il en tournant doucement la tête vers elle pour déposer un baiser sur sa joue. - T'imagine pas combien j'apprécie les sacrifices que tu fais pour moi ! Reprit il l'air taquin alors qu'ils restaient dans cette même position, elle était là si proche de lui qu'il n'avait pas envie qu'elle s'éloigner, plus jamais ... Caressant ses bras alors qu'elle avait toujours les mains contre son torse. - Tu sais ... ça fais des jours que je ne dors plus dans ... notre chambre. Depuis que t'es plus là j'ose pas y aller, je peux m'endormir alors que t'es pas là !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6652
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: J'ai compris que le Bonheur, ce n'est pas de vivre une petite Vie sans embrouilles, sans faire d'erreurs ni bouger. Le Bonheur c'est d'accepter la lutte, l'effort, le doute, et d'avancer, d'avancer en franchissant chaque obstacle. (Graal) Mer 15 Nov - 15:44


 

 
 


«J'ai compris que le bonheur, ce n'est pas de vivre une petite vie sans embrouilles, sans faire d'erreurs ni bouger. Le bonheur c'est d'accepter la lutte, l'effort, le doute, et d'avancer, d'avancer en franchissant chaque obstacle. »
Graal ღ

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Cela faisait des semaines, des mois même, qu’elle se faisait violence pour rester loin de William. Elle s’était efforcée de garder une distance entre eux, une distance qui ne tenait pas la route. Car à chaque fois qu’ils se revoyaient, elle sentait au plus profond d’elle cette envie d’être avec lui. Et, ce soir, elle ne cherchait pas à repousser cette envie. Au contraire, elle ne faisait que la suivre en se montrant aussi proche de lui. Elle le massait avec plaisir, c’était un fait, mais elle ne pouvait pas s’empêche non plus de retrouver ce petit jeu de séduction entre eux. Elle ressentait une telle complicité avec lui que tout revenait avec une rapidité déconcertante. Et elle sentait combien elle approchait de la limite, mais elle ne faisait rien pour se stopper. Au contraire, elle continuait de jouer avec lui, elle flirtait même avec lui comme si elle cherchait elle-même à le séduire alors qu’elle était celle qui maintenait cette séparation. Mais c’était peut-être bien sa façon bien à elle de lui montrer qu’elle était prête à retrouver tout doucement sa place auprès de lui. Souriant malicieusement en l’écoutant entrer dans son jeu, la belle poursuivait toujours son massage contre le dos de William alors qu’elle lui répondait finalement d’une voix toujours amusée. – Une super-héroïne, tout à fait. J’espère que tu as conscience de la chance que tu as. Elle aimait discuter avec lui, rire de tout et de rien. Elle avait la sensation que ses barrières disparaissaient peu à peu. Elle ne ressentait plus cette culpabilité à chaque fois qu’elle se rapprochait de l’homme de sa vie. C’était peut-être bien Rose qui avait raison, finalement. Elle avait voulu se punir en quittant William, et elle apprenait tout doucement à se pardonner au fur et à mesure qu’elle le retrouvait. Le massage se poursuivant, elle savait qu’elle allait pourtant bientôt devoir quitter son mari. Une pensée qui lui traversa peut-être l’esprit à lui aussi parce qu’il ne tarda pas à lui proposer de rester à la villa… Non pas avec lui, mais tout de même, chez eux. Elle se sentit troublée dans un premier temps mais, rapidement, elle prit conscience que sa proposition lui réchauffait le cœur. Et qu’elle avait envie de l’accepter. Elle avait envie de bien plus encore en réalité. Alors, après quelques secondes seulement, la jolie blonde se pencha davantage vers l’homme de sa vie pour l’enlacer de ses bras. Instantanément il posa à son tour ses mains contre les bras de Grace, renforçant son étreinte. Tout contre lui, elle pouvait ressentir plus encore combien il lui manquait. Un beau sourire apparut sur ses lèvres lorsqu’elle entendit la réponse de William à son offre avant qu’il ne vienne à son tour l’embrasser sur la joue. Elle se sentait heureuse, bien. Elle laissa échapper un petit rire lorsqu’il reprit leur petit jeu de taquineries, mais elle finit par retrouver son sérieux pour lui répondre avec sincérité. – J’en ai envie… Et elle s’était promis d’arrêter de fuir ses envies. Elle ne le faisait pas seulement pour lui, mais aussi pour elle. Toujours blottie contre lui, elle le serrait contre elle pour savourer au mieux cet instant. Elle respirait son odeur qu’elle aimait tant, elle s’enivrait de lui alors qu’il lui offrait de douces caresses. Elle n’avait même pas besoin de dire un mot, elle était simplement trop bien pour faire quoi que ce soit. Mais elle fut surprise par l’aveu du jeune homme. Elle n’en avait aucune idée. Pourtant, ce n’était pas si étonnant quand elle y réfléchissait… – Quand c’est toi qui n’étais plus là, j’avais refait toute la pièce parce que je n’y arrivais pas non plus… rappela-t-elle d’une voix un peu lointaine. A l’époque, elle l’avait mis dehors parce qu’elle croyait qu’il l’avait trompée. Elle chassa ce souvenir de sa tête pour se redresser finalement et se lever. – Tu viens ? demanda-t-elle avec un doux sourire sur les lèvres en lui tendant la main, prête à retrouver leur chambre avec lui.

 


  CODAGE DE MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3850
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: J'ai compris que le Bonheur, ce n'est pas de vivre une petite Vie sans embrouilles, sans faire d'erreurs ni bouger. Le Bonheur c'est d'accepter la lutte, l'effort, le doute, et d'avancer, d'avancer en franchissant chaque obstacle. (Graal) Mer 15 Nov - 16:04



~ GRAAL ~
"J'ai compris que le Bonheur, ce n'est pas de vivre une petite Vie sans embrouilles, sans faire d'erreurs ni bouger. Le Bonheur c'est d'accepter la lutte, l'effort, le doute, et d'avancer, d'avancer en franchissant chaque obstacle."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il le savait qu'il avait épousé une femme hors du commun et pour lui c'était bien plus qu'une chance, oh oui c'était même bien plus que ça et il appréciait cette chance tous les jours même si elle n'était pas là en ce moment. Mais c'est aussi ce qu'il aimait chez sa femme, Grace pouvait être forte, elle pouvait être ce genre de femme dur et imprévisible mais elle savait faire preuve de tellement de tendresse quand elle était avec les gens qu'elle aime. Elle savait ce montrer si douce et protectrice avec ses proches. Il aimait cette facette de sa personnalité, il y était même accro pour tout dire. Même si ça ne durait jamais très longtemps avant que la Grace provocante ne refasse surface. - Évidement ! T'imagine même pas combien je me sent chanceux d'avoir une femme comme toi, même si tu es un peu trop demandé à mon gout. Répondit il avec ce petit air malicieux tout en caressant doucement ses bras sans pour autant changer de position. Il ce sentait tellement bien, là à cette instant. Juste avec elle, plus rien ne comptait à par elle, elle et cet instant qu'il passait dans ses bras. Et ce n'était pas juste un sacrifice pour elle ! Bon ça William le savait déjà mais c'était juste pour la taquiner. Elle avait juste envie de rester avec lui ce soir et rien ne pouvait plus lui faire plaisir. - Moi aussi, j'ai envie que tu reste, ce soir et ... tous les autres soirs ! C'était un peu précipité seulement pour l'instant il était prêt à ce contenter de cette nuit pour la garder prêt de lui. Posant sa tête contre la sienne, William reprit rapidement la parole comme quoi ça faisait des jours en faite depuis leur séparation qu'il n'avait osé retourner dans leur chambre, ou du moins y dormir. Souriant amusé à sa réponse il ce sentait un peu moins stupide même si elle ... c'était pour tout autre chose. - Non, toi tu pensais que je t'avais trompé dans cette chambre et c'était encore pire ! Mais tu as toujours fait dans les extrêmes ! Un petit sourire amusé sur les lèvres, il finit par ce lever et saisir la main qu'elle lui tendait pour qu'ils puissent rejoindre leur chambre. Passant devant celle de leur fille en s'assurant de ne pas la réveiller, ils ne mirent pas longtemps avant d'arriver dans leur chambre. Fermant doucement la porte, William ce retourna doucement vers sa femme sans avoir pour autant lâché sa main. D'ailleurs il finit même par l'attirer vers lui pour lui voler un tendre baiser en l'enlaçant dans ses bras. - Tu sais ... je crois que mon mal de crâne est en train de revenir ... et tu m'a parlé d'un remède qui fonctionne plutot bien tout à l'heure non ? Murmure t'il tout contre ses lèvres avec un petit sourire taquin sur les lèvres. Il ne perd pas nord non et même malade il à toujours envie de profiter d'elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6652
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: J'ai compris que le Bonheur, ce n'est pas de vivre une petite Vie sans embrouilles, sans faire d'erreurs ni bouger. Le Bonheur c'est d'accepter la lutte, l'effort, le doute, et d'avancer, d'avancer en franchissant chaque obstacle. (Graal) Mer 15 Nov - 18:51


 

 
 


«J'ai compris que le bonheur, ce n'est pas de vivre une petite vie sans embrouilles, sans faire d'erreurs ni bouger. Le bonheur c'est d'accepter la lutte, l'effort, le doute, et d'avancer, d'avancer en franchissant chaque obstacle. »
Graal ღ

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Elle s’amusait à le taquiner en lui affirmant qu’il avait de la chance de l’avoir, il lui répondait avec sérieux combien il était d’accord avec elle. Pourtant, elle plaisantait de son côté. On ne pouvait pas dire qu’il était extrêmement chanceux avec elle. Elle lui menait la vie dure, elle en avait conscience. William avait ses défauts aussi, c’était indéniable, mais il était beaucoup plus facile à vivre qu’elle ne le serait jamais. Elle était beaucoup trop imprévisible, Grace. Beaucoup trop insaisissable aussi par moments, même s’il était sans aucun doute la seule personne capable de la retenir sans qu’elle ne lui échappe. Le sourire malicieux de la belle devint instantanément beaucoup plus tendre en l’écoutant. Elle avait entendu, aussi, sa petite allusion aux hommes qui lui tournaient autour. Mais c’était bien à lui qu’elle appartenait. C’était surtout ses paroles précédentes qui la touchaient en plein cœur. – C’est moi qui suis chanceuse William. affirma-t-elle à son oreille, toujours aussi proche de lui. Elle aimait tellement ce qu’il était, William. Ce n’était pas seulement qu’elle était amoureuse de lui bien que, indéniablement, ses sentiments pour lui entraient en jeu. Elle avait aussi une admiration sans faille pour lui. Il était simplement la meilleure personne qu’elle n’avait jamais rencontrée. Savourant simplement les caresses qu’il lui offrait, la jeune femme était décidée à passer la nuit à ses côtés. Elle n’avait pas envie de partir, non, elle voulait rester avec lui. Elle ne songeait pas encore à ce qu’une telle décision signifiait… Si c’était uniquement pour cette nuit, ou si elle revenait à la maison. Elle se laissait porter sans y penser parce qu’elle avait déjà trop réfléchi. Mais aux paroles de William, elle ne sut pas tout de suite ce qu’elle devait lui répondre. Elle ne voulait pas précipiter les choses parce qu’elle se connaissait… Elle s’emballait, elle s’exaltait, et finalement, elle faisait toujours tout trop vite. Elle était bien tentée de retomber sur ses pattes avec une plaisanterie, comme elle avait l’habitude de le faire. Mais le moment qu’ils partageaient était si doux, si authentique. Ce fut dans un murmure qu’elle lui avoua ce qu’il savait surement déjà. – Je n’arrive pas à rester loin de toi… Sentant sa tête se poser contre la sienne, elle déposa un nouveau baiser contre sa joue alors qu’il lui apprenait être incapable de dormir dans leur chambre sans elle. C’était touchant, terriblement touchant. Et ça lui donnait envie de le serrer un peu plus encore contre elle. Elle esquissa un faible sourire quand elle entendit William affirmer combien elle était extrême. Elle avait toujours fait dans l’excès, elle le savait. Même cette séparation en était la preuve au fond. – Hum, oui, c’est tout moi… admit-elle d’une voix un peu lointaine. Elle n’aimait pas se souvenir de cette période de leur vie… Car, même si tout était faux, elle se rappelait encore combien elle avait souffert en voyant l’homme qu’elle aimait dans leur lit avec une autre. C’était peut-être bien l’un des pires moments de sa vie. Mais il était inutile de se laisser atteindre par le passé. A la place, elle se leva pour l’inciter à faire de même et rejoindre leur chambre, ensemble. A peine referma-t-il la porte que William l’attira jusqu’à lui pour lui voler un baiser. Elle se mit à lui sourire, son regard profondément ancré dans le sien alors qu’il l’enlaçait. Et, très vite, il lui rappela sa proposition qui semblait toujours beaucoup l’intéresser. – Oh… Tu veux du café maintenant ? répliqua-t-elle d’une voix malicieuse. Elle jouait les innocentes alors qu’elle savait pertinemment qu’il ne parlait pas de café. Mais elle aimait trop l’embêter. Entourant ses bras autour de son cou, la belle vint lui voler à son tour un baiser langoureux. Elle se fichait bien qu’il lui transmette son rhume, elle n’y songeait même pas. Et elle avait très envie de lui offrir le remède dont il parlait. Mais elle finit par reculer tout doucement ses lèvres sans pour autant s’éloigner de lui. – Je ne sais pas si c’est… Raisonnable alors que… Tu devrais… Te reposer… Elle ne pouvait pas s’empêcher de lui voler des baisers entre chaque mot qu’elle prononçait. Raisonnables, ils ne l’étaient pas. Et elle avait encore plus de mal à l’être alors qu’il se trouvait là, à demi-nu devant elle, alors qu’elle ressentait toujours ce manque constant.

 


  CODAGE DE MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3850
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: J'ai compris que le Bonheur, ce n'est pas de vivre une petite Vie sans embrouilles, sans faire d'erreurs ni bouger. Le Bonheur c'est d'accepter la lutte, l'effort, le doute, et d'avancer, d'avancer en franchissant chaque obstacle. (Graal) Mer 15 Nov - 21:02



~ GRAAL ~
"J'ai compris que le Bonheur, ce n'est pas de vivre une petite Vie sans embrouilles, sans faire d'erreurs ni bouger. Le Bonheur c'est d'accepter la lutte, l'effort, le doute, et d'avancer, d'avancer en franchissant chaque obstacle."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il s'estimait vraiment chanceux d'avoir une femme comme elle, il ne pensait même pas mérité de l'avoir et pourtant Grace était bien sienne même si elle était parfois un peu trop demandée à son gout. Mais il n'avait jamais eu le choix de la partager. Grace était vraiment unique à ses yeux, et qu'est ce qu'il l'aimait ! Ce n'était même plus un secret tellement il n'avait pas peur de le lui dire ! Grace n'était pourtant pas une femme facile à vivre, oh non elle avait même de nombreux défauts, elle avait même finit par le plaquer et ce n'était pas non plus la première fois non plus ! Et pourtant, William ne pourrait jamais ce lasser de leur relation. Oui bien sur ce n'était pas facile tous les jours d'avoir un couple comme le leur mais c'était tellement fort ! Tellement prenant qu'il ne pourrait jamais y renoncer. Souriant attendrit à sa réponse, elle s'estimait tout autant chanceuse que lui et c'était une bonne chose non ? Qu'ils soient heureux l'un avec l'autre ! Remarque si ce n'était pas le cas elle ne serait pas ici ce soir. - Alors, disons simplement que nous sommes tous les deux chanceux d'être tombé l'un sur l'autre ! Mais il avait surtout eu de la chance de tomber sur elle en plein New York alors qu'elle aurait parfaitement pu lui passer à côté. Mais profitant plutot de cette étreinte, William caressait ses bras avec douceur alors qu'elle avait la tête posé sur son épaule déposant parfois des baisers. Il n'avait pas envie qu'elle s'en aille, ni maintenant ni jamais en faite ! Il finit d'ailleurs par lui proposer de rester et elle accepta sans même hésiter. Comme quoi elle en avait tout autant envie que lui ! Ou alors elle ne pouvait juste plus ce passer de lui ! C'était tout à fait possible après tous ! - Je sais, mais je te rassure moi non plus ! Tu me manque toujours quand tu n'es pas là. Et ce n'était jamais juste un simple manque, c'était constant ! Posant sa tête contre la sienne, il voulait juste s'imprégner de ce moment avec elle, cette tendresse, cette douceur. Ça faisait tellement du bien de la sentir si proche de lui. Fermant les yeux en sentant ses lèvres ce poser contre sa joue, il pourrait rester comme ça pendant des heures et des heures. Il était incapable de passer une nuit dans leur chambre alors qu'elle n'y était pas avec lui, d'ailleurs depuis leur rupture il n'y était pas retourné sans qu'elle ne soit avec lui ! Remarque il était moins pire qu'elle puisque contrairement à elle, il n'avait pas refait toute la déco pour tenter d'effacer toute trace d'elle. Non il n'en n'était pas à ce point là ! - C'est ce que j'aime chez toi ! Répondit il simplement dans un sourire avant de la suivre jusqu'à l'étage, dans leur chambre. A peine arrivé, William l'attire déjà contre lui pour lui voler un baiser espérant même avoir bien plus, ce fameux remède dont elle lui avait parlé quelques minutes plus tôt. Un café ? Plongeant son regard dans le sien elle devait comprendre sans mal qu'il ne parlait pas du tout d'un café et elle le savait même surement ! Ce mordant la lèvres alors qu'il la fixait toujours de cette façon malicieuse, il l'attirait de plus en plus vers lui resserrant doucement son étreinte. A son tour la belle lui vola un baiser bien plus langoureux, il était possible qu'elle soit malade à cause de ça mais ce n'était pas un problème visiblement puisque William prolongea sans même ce poser de question. Mais reculant doucement après ce cours baiser, il posa une nouvelle fois son front contre le sien. Elle avait raison, il avait vraiment besoin de repos ... mais c'était une torture de ne pas pouvoir profiter d'elle alors qu'elle était là ! Toute à lui pour cette soirée. Grimaçant légèrement il lui vola un doux baiser avant de reculer légèrement. - Tu as raison ! C'est pas raisonnable ! Et puis en plus tu va être malade à cause de moi ! Mais depuis quand est ce qu'ils sont raisonnables ? Soupirant doucement tout en ce détachant doucement d'elle, il attrape simplement ses mains pour l'attirer avec lui jusqu'à leur lit. - J'ai au moins le droit de te garder prêt de moi toute la nuit ? Demande t'il avec ce petit air innocent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6652
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: J'ai compris que le Bonheur, ce n'est pas de vivre une petite Vie sans embrouilles, sans faire d'erreurs ni bouger. Le Bonheur c'est d'accepter la lutte, l'effort, le doute, et d'avancer, d'avancer en franchissant chaque obstacle. (Graal) Hier à 14:11


 

 
 


«J'ai compris que le bonheur, ce n'est pas de vivre une petite vie sans embrouilles, sans faire d'erreurs ni bouger. Le bonheur c'est d'accepter la lutte, l'effort, le doute, et d'avancer, d'avancer en franchissant chaque obstacle. »
Graal ღ

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




L’Amour, le grand, le vrai, était quelque chose de rare. C’était si rare, en vérité, de trouver deux personnes qui étaient si amoureuses l’une de l’autre. Souvent, les sentiments s’estompaient avec le temps. Mais pas avec eux. C’était peut-être bien parce qu’ils vivaient de véritables montagnes russes ensemble mais, qu’importe tout ce qu’ils avaient pu vivre, la seule chose qui n’avait jamais changé, c’était l’amour qu’ils se témoignaient. Il serait toujours là, elle le savait. Même s’ils ne se remettaient plus jamais ensemble, elle ne pourrait jamais cesser d’aimer William. C’était comme essayer d’arrêter de respirer, c’était impossible. C’était quelque chose de bien plus fort qu’elle. Alors, malgré toutes les souffrances engendrées par leur relation, il avait raison. Ils avaient énormément de chance tous les deux. Ils pouvaient dire qu’ils avaient vécu, qu’ils avaient connu le plus beau sentiment au monde, ensemble. Ils étaient chanceux de s’être trouvés simplement. – Bonne conclusion. confirma-t-elle avec un doux sourire sans bouger d’un cil leur position. C’était agréable de retrouver cette tendresse avec lui, une tendresse qu’ils avaient tous les deux envie de prolonger ne serait-ce que le temps d’une nuit. Il lui manquait lui aussi, plus qu’il ne pouvait l’imaginer. La jeune femme n’avait pas envie de s’en aller, alors quand elle entendit la proposition de son mari, elle accepta sans mal de rester avec lui. Elle avait surtout envie de passer la nuit dans ses bras, comme avant. Lui adressant un tendre sourire à ses paroles, la belle n’attendit pas plus longtemps pour l’entraîner avec elle dans leur chambre. Cela lui faisait tout drôle de se retrouver dans cette pièce, après des semaines sans y avoir mis un pied. Mais, rapidement, elle sortit de ses pensées en sentant l’homme de sa vie l’attirer contre lui pour lui voler un baiser. Il n’hésita pas à lui faire part de ce dont il avait envie. Et si elle choisit de le taquiner dans un premier temps, Grace comprenait parfaitement où il voulait en venir. Mais il avait cette façon de la regarder, celle qui la faisait fondre. Et, en même temps, il resserrait de plus en plus son étreinte comme pour s’assurer qu’elle était bien là. Mais c’était le cas, elle était là, et elle ne comptait pas s’enfuir. Elle en était incapable à cet instant, tout autant qu’elle était incapable de lui résister. Sans attendre plus longtemps, elle entoura ses bras autour de lui pour l’embrasser à son tour. Mais son baiser était beaucoup plus langoureux et passionné, empreint de cette envie, ce manque constant de lui. Elle sentait déjà cette douce chaleur l’envahir alors que William prolongeait son baiser enflammé. Seulement, elle tentait tout de même de se souvenir que, contrairement à elle, son mari n’était pas au meilleur de sa forme. Il avait besoin de se reposer alors, aussi difficile que cela pouvait être pour elle, la jolie blonde se força à reculer ses lèvres pour lui faire part de ses réflexions. Il afficha rapidement une grimace tout en confirmant néanmoins ses propos. Elle laissa un petit sourire se dessiner sur ses lèvres quand il rappela qu’il pouvait être contagieux. A vrai dire, elle se fichait bien de tomber malade à ce moment-là. Quand il attrapa ses mains pour l’entraîner jusqu’au lit, Grace se laissa faire et finit par s’asseoir dessus sans le quitter des yeux. A sa question, elle afficha un sourire attendri. Elle le trouvait bien trop craquant. – Bien sûr. Cette nuit, je suis ton infirmière personnelle. Je serais aux petits soins pour toi. lui répondit-elle avec un sourire espiègle sur les lèvres. Elle retira ses escarpins avant de relever les yeux vers lui pour lui demander. – Tu peux me donner un truc pour la nuit ? Puisqu’elle avait récupéré toutes ses affaires, elle était bien obligée de lui emprunter quelque chose. Baissant le regard vers le torse du jeune homme, elle se mordit la lèvre inférieure. Ça allait être vraiment difficile pour elle de rester sage malgré toute sa bonne volonté. – Et tu devrais peut-être enfiler quelque chose aussi… Tu sais, histoire de ne pas tomber encore plus malade que tu ne l’es déjà. dit-elle innocemment, même si elle avait ce sourire qui en disait beaucoup sur les lèvres.
 


  CODAGE DE MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3850
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: J'ai compris que le Bonheur, ce n'est pas de vivre une petite Vie sans embrouilles, sans faire d'erreurs ni bouger. Le Bonheur c'est d'accepter la lutte, l'effort, le doute, et d'avancer, d'avancer en franchissant chaque obstacle. (Graal) Hier à 21:07



~ GRAAL ~
"J'ai compris que le Bonheur, ce n'est pas de vivre une petite Vie sans embrouilles, sans faire d'erreurs ni bouger. Le Bonheur c'est d'accepter la lutte, l'effort, le doute, et d'avancer, d'avancer en franchissant chaque obstacle."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il n'y avait pas vraiment de mot pour décrire leur relation tous les deux, ils avaient un amour plus que sincère mais tout aussi destructeur. Leur relation n'avait rien de seine c'est sur mais pourtant William ne pouvait pas s'empêcher d'être avec elle malgré le mal qu'ils étaient capable de ce faire. Grace l'attirait comme un aimant et quoi qu'il puisse ce passer entre eux, William ne pourrait jamais lui tourner le dos ! Bien sur dans le meilleur des cas, il aimerait que leur histoire ne prenne jamais fin et jusqu'ici ils avaient toujours réussi à ce retrouver comme c'était le cas en ce moment. L'un contre l'autre, c'était comme si le temps avait finit par s'arrêter jusqu'à ce qu'ils quittent le salon pour rejoindre leur chambre. Cette nuit avec elle, William il en rêvait pas seulement pour le sexe ou quoi que ce soit d'autre ... mais juste pour être avec elle ! Ils c'étaient tellement rapprocher ses derniers temps tous les deux qu'il avait presque la sensation que tous pourrait redevenir comme avant. C'était assez troublant mais agréable, non en faire c'était vraiment bien ! Il était heureux de la retrouver et ce soir il avait envie d'en profiter même si son état ne lui permettait pas vraiment. L'attirant contre lui pour l'embrasser avec envie, il avait bien envie d'avoir ce fameux remède soit disant si efficace contre son rhume. Seulement pour une fois il devait écouter sa raison tout comme elle tentait de le faire après un dernier baiser. Ça ne l'enchantait pas vraiment, mais ce soir il ne devrait ce contenter d'un simple câlin malheureusement. L'attirant avec lui vers le lit, William s'installe dessus tout en reprenant de cette voix innocente. - Rien que ça ? J'en ai de la chance alors ! Je risque de très vite m'y habituer et d'avoir besoin de toi tous les soirs ! La regardant tendrement, il ce redressa légèrement à sa demande. Ce mordant doucement la lèvres en la fixant d'un regard aguicheur il reprit. - Tu peux aussi dormir toute nue ! Ça ne va pas me contrarier ! Dit il en riant légèrement tout en ce rapprochant d'elle pour presque lui voler un baiser, mais elle ne lui laissa pas vraiment le temps puisqu'elle reprit rapidement pour l'inviter à ce couvrir lui aussi. Cette façon de ce mordre la lèvre, elle était tellement craquante qu'il avait envie de la dévorer, là tout de suite. Mais lui volant un simple baiser il recula doucement son visage pour reprendre. - Je vais te chercher ça ! Quittant leur lit pour aller lui chercher de quoi ce changer, il n'avait rien d'autre qu'un tee shirt à lui offrir pour la nuit, mais il était assez long pour lui servir de robe enfin presque. Il en prit également un pour lui qu'il enfila assez rapidement avant de ce retourner vers elle pour lui donner. - Tiens, c'est tous ce que je peux t'offrir ! Elle avait prit toute ses affaires en le quittant donc il ne lui restait plus rien sauf peut être quelques petites choses et encore il n'avait pas posé les pieds dans son dressing depuis donc bon. Ce laissant tomber sur leur lit, il sentait cette fatigue le gagner, il avait pourtant toutes les raisons du monde à rester éveiller mais cette saleté de rhume le battait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

J'ai compris que le Bonheur, ce n'est pas de vivre une petite Vie sans embrouilles, sans faire d'erreurs ni bouger. Le Bonheur c'est d'accepter la lutte, l'effort, le doute, et d'avancer, d'avancer en franchissant chaque obstacle. (Graal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-