AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Tu étais entré dans ma vie comme arrive l'été, sans prévenir, avec ces éclats de lumière qu'on retrouve au matin. (Keiram)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 632
▵ arrivé(e) le : 20/12/2015
▵ avatar : Taylor Momsen.

MessageSujet: Re: Tu étais entré dans ma vie comme arrive l'été, sans prévenir, avec ces éclats de lumière qu'on retrouve au matin. (Keiram) Dim 3 Déc - 19:02

❝  Tu étais entré dans ma vie comme arrive l'été, sans prévenir, avec ces éclats de lumière qu'on retrouve au matin. ❞[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Keira & HaythamUn beau sourire naît tout de suite sur les lèvres de Keira quand elle entend le jeune homme confirmer qu’il a bien un piano chez lui et, surtout, lui proposer d’y passer. Elle se dit qu’elle aimerait beaucoup voir sa maison, son univers. C’est un reflet de ce qu’il est lui-même après tout. Et, plus elle peut en découvrir sur Haytham, plus elle sera heureuse. – La prochaine fois qu’on se voit alors ? Tu n’auras qu’à me donner ton adresse. C’est un pas de plus qu’ils franchissent tous les deux. Et elle en prend à peine conscience tellement cela se fait naturellement. Elle est pressée d’y être, pressée aussi de découvrir le bel instrument de musique qu’est le piano. Mais, pour l’heure, c’est une toute autre forme d’art qu’elle va expérimenter puisque, sans prévenir, l’architecte l’incite à se lever pour partager une danse. Elle est tout de suite un peu moins à l’aise, Keira. Elle sait se déhancher sur une piste de danse, oui, mais danser… Danser vraiment, cela ne lui est jamais arrivé. Elle a peur de paraître gauche, maladroite… Ou simplement ridicule. D’autant plus qu’ils se trouvent dans un parc, avec des passants autour, et non dans une salle de danse pour s’entraîner. Il n’y a même pas de musique… Mais Haytham semble si sûr de lui qu’elle se laisse attirer près de lui sur cette piste improvisée. Elle ne peut s’empêcher de lâcher un petit commentaire qui déclenche un rire de son interlocuteur. Et ce rire, elle s’y habitue de plus en plus, elle s’y attache malgré elle. Il lui assure que c’est facile mais affirme en même temps que cela n’a rien à voir avec ce qu’elle connaît. Bordel, dans quoi il est en train de l’embarquer… – Mais on n’a même pas de musique… proteste-t-elle d’une petite voix qui s’arrête aussitôt quand elle sent la main d’Haytham se poser contre sa taille. Un doux frisson l’envahit instantanément, et elle ne réagit pas tout de suite. Mais elle finit par poser timidement sa main libre sur l’épaule de son partenaire alors qu’il commence à danser. Elle ne bouge pas beaucoup, elle se laisse bercer par ses gestes d’abord. Mais il suffit que son regard croise le sien pour qu’elle oublie sa gêne, sa peur du ridicule et même toutes les personnes qui pourraient les regarder. Il n’y a plus que lui et elle à cet instant. A ses mots, la blondinette se met à rire. – On l’est un petit peu, je crois. admet-elle avec malice avant qu’il ne la fasse tournoyer une fois de plus. Elle retrouve à nouveau son regard, ce regard dans lequel elle pourrait se noyer. – Oui, c’est… Plus facile que je croyais, avec toi Elle ne sait pas trop, au juste, si elle parle uniquement de la danse. Mais, au fil des secondes, elle se sent plus à l’aise. Elle ne redoute plus le rapprochement entre eux. L’instant semble coupé du monde, hors de la réalité. Il est parfait, vraiment parfait. Il le prouve une fois de plus, avec un talent de plus. – Je me demande s’il y a une chose que tu ne sais pas faire Haytham…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG ! un alien débarque sur al.
avatar
OMG ! un alien débarque sur al.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 48
▵ arrivé(e) le : 10/11/2017
▵ avatar : Joseph Morgan

MessageSujet: Re: Tu étais entré dans ma vie comme arrive l'été, sans prévenir, avec ces éclats de lumière qu'on retrouve au matin. (Keiram) Dim 3 Déc - 20:00



~ Keiram ~
"Tu étais entré dans ma vie comme arrive l'été, sans prévenir, avec ces éclats de lumière qu'on retrouve au matin."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il l’accueillerait avec plaisir chez lui, ça n'avait rien d’ambiguë et au contraire il serait même ravi de lui montrer l'endroit ou il vivait, content de partager son univers avec elle, même si ils partageaient déjà beaucoup de choses dans leurs rendez vous improvisé. Mais ce serait forcément beaucoup plus intime chez lui que dans un parc ou dans un café pour dessiner et échanger quelques banalités. Au fil du temps, ils apprenaient à ce connaitre d'avantage, de plus en plus et Haytham aimait ce qu'il voyait, il aimait vraiment la personne qu'elle était et de plus en plus il s'attachait à elle, en temps qu'amis bien sur ... même si dans le fond il savait qu'il y avait bien plus que ça ! - Oui ! Je t’enverrais par message ! J'habite à Mount Victoria enfin je te dirais l'adresse exact ! Mais pour l'instant ce n'était pas le piano qu'il allait lui apprendre mais quelques choses d'autres. La danse ! C'était un art aussi, pas donné à tous le monde puisque certaine personnes pouvaient avoir deux pieds gauches ou encore être bien trop maladroit pour ça, mais il doutait vraiment que sa petite blonde n'y arrive pas. Ce levant sans attendre, il tendit la main dans sa direction pour l'attirer vers lui et poser sa main sur sa taille. - Mais la musique ne fait pas tous. Dit il dans un petit sourire avant de mener la danse avec elle. Elle cessa tout de suite de protester et ce contenta de le suivre dans la danse t il pouvais constater qu'elle ne s'en sortait pas si mal que ça. En fin de compte ils devaient certainement être ridicule tous les deux à danser au beau milieu du parc sans musique et surtout sans raison. Mais malgré son côté réservé, Haytham n'avait jamais eu peur du ridicule, au contraire il s'en fichait pas mal ... et avec elle ça n'avait pas d'importance. La faisant tourner sur elle même avant de la rattraper dans ses bras il reprit avec un petit sourire. - Tu as peur du ridicule ? Demande t'il dans un petit sourire taquin. Qu'est ce que ça pouvait faire qu'ils passent pour deux fous ? Eux ils passaient un bon moment ! Alors peu importe ce que les gens pouvaient penser. - Ah merci, c'est gentil ! Mais tu sais avec moi les choses sont toujours plus facile ! Ce n'était pas pour ce vanter, non en faire il voulait juste la taquiner. - Je plaisante, mais la prochaine fois on fera ça avec de la musique ! Ce sera beaucoup mieux ! Et surement plus agréable. Décidément, la prochaine fois ils avaient beaucoup de choses de prévue ! Plongeant son regard dans le sien, il resta quelques secondes silencieux avant de reprendre. - Beaucoup de chose, je suis loin d'être ... parfais ! Arrêtant de danser, il ce contentait de la fixer. - Je suis très maladroit avec les gens enfin ... je suis pas doué avec le contact. Je ne sais pas vraiment me servir des nouvelles technologie, je rage à chaque fois que je me sert d'un ordinateur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 632
▵ arrivé(e) le : 20/12/2015
▵ avatar : Taylor Momsen.

MessageSujet: Re: Tu étais entré dans ma vie comme arrive l'été, sans prévenir, avec ces éclats de lumière qu'on retrouve au matin. (Keiram) Lun 4 Déc - 19:08

❝  Tu étais entré dans ma vie comme arrive l'été, sans prévenir, avec ces éclats de lumière qu'on retrouve au matin. ❞[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Keira & HaythamElle adresse un petit hochement de tête aux paroles d’Haytham en signe d’acquiescement, un joli sourire sur les lèvres. Elle est déjà pressée de découvrir cet univers qui est le sien, le découvrir lui un peu plus en profondeur encore. Pourtant, en l’espace de quelques rencontres à peine, elle a déjà l’impression de le connaître bien plus que la majorité des gens. Tout s’est fait si vite avec lui, même si en réalité ils ne sont encore qu’au début de leur relation. Elle a encore énormément de choses à apprendre sur lui… Et son talent pour la danse en fait partie. Mais si le jeune homme s’avère excellent dans le domaine, ce n’est pas du tout le cas de Keira qui n’y connaît rien. Elle n’est pas tout à fait à son aise avec l’idée de partager une danse avec lui, ici, dans ce parc sous le regard indiscret des passants. Elle lui fait même remarquer qu’ils n’ont aucune musique, mais ce n’est pas ce qui arrête son interlocuteur. De toute façon, elle oublie toutes ses protestations à la seconde même où il pose sa main contre sa taille. Troublée par ce contact, la jeune femme se laisse toutefois faire. Elle se met même à son tour en position pour le suivre dans cette danse improvisée. Elle se laisse bercer par les pas assurés d’Haytham, par cette expérience dont elle manque de son côté. Il la fait tourner sur elle, comme une princesse, puis la rattrape dans ses bras. Si quelqu’un lui avait décrit cette scène, elle lui aurait ri au nez en affirmant que cela ne lui arriverait certainement pas. Pourtant, à cet instant, elle se sent plus légère et plus heureuse qu’elle ne l’a jamais été. Elle en oublie même tout ce qui l’effrayait tant même si cela n’a pas échappé au regard de son ami. Il lui demande d’ailleurs si elle a peur du ridicule, ce qui fait naître un petit sourire timide sur les lèvres de la blondinette. D’ordinaire, elle aurait affirmé que non, et qu’elle se fiche bien de ce que les gens peuvent penser d’elle. Mais elle choisit de lui dire la vérité, parce que c’est lui. – Un peu, j’avoue… Elle accorde plus d’importance aux regards des autres que ce qu’elle veut bien laisser croire. Elle a trop souvent fait l’objet de critiques pour ne pas être atteinte, surtout aussi hypersensible comme elle est. Mais elle arrive à faire abstraction de cette crainte avec Haytham. Amusée, elle lui sourit à ses paroles avant d’acquiescer de la tête. – Ok, on fera ça avec de la musique. confirme-t-elle avant de lui faire part de son ressenti. Il arrête alors leur danse, mais leurs regards restent toujours plongés l’un dans l’autre. Il y a cette intensité dans celui du beau blond qui la trouble considérablement. A son aveu, elle se met à rire. – Ce n’est pas ta faute pour les ordis, c’est parce que tu es vieux. lui dit-elle d’une voix malicieuse, choisissant de le taquiner. Le pauvre, elle l’embête mais en réalité elle ressent à peine leur différence d’âge. Il est juste plus confiant qu’elle, plus sûr de ce qu’il veut et… Beaucoup plus mature. Rien que ça. – Mais si ça peut te rassurer, je ne trouve pas que tu sois maladroit avec les gens… Avec moi, tu ne l’es pas du tout… Au contraire. Elle le regarde plusieurs secondes durant sans détourner les yeux, se laissant envahir par cette sensation si particulière qu’elle éprouve avec lui. Mais elle s’efforce de détourner les yeux avant d’être submergée. – Enfin, je veux dire que tu m’as l’air plus sociable que tu le crois. ajoute-t-elle en attrapant son sac pour sortir une clope de son paquet et l’allumer. Elle a senti une bulle se former entre eux, une bulle qui lui a fait oublier le reste du monde et… Et, quelque part, ça l’effraye quelque peu. Elle n’a jamais connu ça, Keira.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG ! un alien débarque sur al.
avatar
OMG ! un alien débarque sur al.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 48
▵ arrivé(e) le : 10/11/2017
▵ avatar : Joseph Morgan

MessageSujet: Re: Tu étais entré dans ma vie comme arrive l'été, sans prévenir, avec ces éclats de lumière qu'on retrouve au matin. (Keiram) Lun 4 Déc - 20:14



~ Keiram ~
"Tu étais entré dans ma vie comme arrive l'été, sans prévenir, avec ces éclats de lumière qu'on retrouve au matin."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Une danse improvisée au beau milieu du parc, là ou tous le monde pouvait les voir, tous le monde pouvaient les juger et sans doute les prendre pour deux fous parce que oui c'était assez ridicule comme scène pour les autres. Haytham, n'avait jamais eu peur du ridicule, au contraire ! Et puis en même temps il ce fichait un peu de ce que les gens pouvait penser de lui, à cause de son père il avait toujours du faire bonne figure, sourire, avoir la tête haute, garder ses émotions pour lui et masquer son ressenti c'est ce qu'il savait faire de mieux, ce qui renforçait un peu plus ce côté mystérieux de sa personnalité. Avec Keira, il n'avait pas peur d'être lui même ! C'était même tous le contraire, il lui laisser voir tous ce qu'il était au plus profond de lui, il ne savait pas vraiment d'ou venez une telle confiance ... peut être parce qu'il avait le sentiment qu'elle le comprenait et qu'elle en faisait autant avec lui ? En tous cas, avec elle, il ne faisait pas semblant ! Il était juste lui même et heureux qu'elle fasse de même. - Tu n'as pas à avoir peur ! On s'en fiche de ce qu'ils peuvent penser ! On les connait pas et on les reverra peut être jamais ! Dans le pire des cas on sera juste les deux fous du parc à danser sans musique ! C'est pas un drame. Dit il dans un petit sourire tout en continuant leur danse, c'est vrais que sans musique c'était vraiment ridicule ! Mais la prochaine fois il le ferait avec de la vrais musique et il pourrait lui donner un vrais cours. - Super ! Et pas dans un parc non plus ! Ajouta t'il avant de s'arrêter sans pour autant la lâcher. Contrairement à ce qu'elle laissait entendre, il était loin d'être parfait ! Il ne l'était pas du tout même. Il pouvait donner cette impression de tous contrôler, de savoir tous faire. Mais là encore c'était une image ! Il renvoyait une image tellement confiante de lui même qu'en douter était presque impossible. Riant à sa réponse, il la fixait avec de grand yeux, presque outré mais c'était uniquement pour le taquiner, il le savait. - Oh ben je te remercie ! C'est juste que j'aime pas les nouvelles technologies ! Je suis pas vieux à ce point ! Dit il en riant. - Parce que toi tu me comprend ! Quand je parle de la beauté d'un tableau ou d'une oeuvre d'art, tu me regarde pas bizarrement comme si je parlais chinois. Et toi c'est pas pareil ... je t'apprécie beaucoup et avec toi c'est facile ! Mais je suis pas comme ça avec tous le monde ! Dit il en baissant légèrement les yeux avant qu'elle ne fasse de même pour reculer légèrement et attraper son sac pour en sortir un paquet de cigarette. Tiens ... elle fumait ? Elle ne l'avait jamais fait devant lui en tous cas ... - Tu fumes ? Ben c'était évident non ? - Au risque de passer pour un vieux réac ... c'est pas bon ce genre de truc ! Dit il pour la taquiner.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 632
▵ arrivé(e) le : 20/12/2015
▵ avatar : Taylor Momsen.

MessageSujet: Re: Tu étais entré dans ma vie comme arrive l'été, sans prévenir, avec ces éclats de lumière qu'on retrouve au matin. (Keiram) Mar 5 Déc - 12:58

❝  Tu étais entré dans ma vie comme arrive l'été, sans prévenir, avec ces éclats de lumière qu'on retrouve au matin. ❞[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Keira & HaythamElle a conscience qu’elle ne devrait pas accorder d’importance aux regards des autres. C’est ce qu’elle a toujours fait, elle s’en est toujours fichu, du moins elle s’est persuadée qu’elle s’en fichait. Elle s’est cachée si longtemps derrière ce maquillage sombre, cette allure gothique et surtout cette attitude rebelle et froide avec les autres. Mais, au fond, elle sait bien que ça compte pour elle. C’est pour cette raison qu’elle a si honte de son passé de prostituée, c’est pour cette raison aussi qu’elle n’ose pas dévoiler son art au public. Elle pourrait se casser si vite, Keira. Elle est sensible, bien plus sensible que la majorité des gens. A fleur de peau, elle peut être touchée beaucoup plus vite également. Mais peut-être qu’au contact d’Haytham, elle pourrait apprendre à oser davantage, ou simplement à avoir enfin confiance en elle. Elle en manque terriblement. Mais lui, il se désintéresse totalement des jugements des autres. Il se contente d’être lui-même. C’est ce qu’il lui dit, d’ailleurs, elle n’a aucune raison d’avoir peur d’être elle-même. A ses mots, la blondinette esquisse un sourire timide. - Oui, t’as raison... Il y a pire comme réputation. Et elle en sait quelque chose. Ils poursuivent ainsi leur danse durant plusieurs minutes avant de s’interrompre finalement, le regard toujours plongé l’un dans l’autre. Il cesse de danser mais garde toujours ses mains sur elle, et elle en fait de même. Leur proximité est d’autant plus troublante maintenant qu’ils ont cessé de danser. Elle tente d’en faire abstraction, au moins quelques secondes, le temps de répondre à ses paroles. Elle provoque un rire d’Haytham avec ses taquineries. Au moins, il sait pertinemment qu’elle plaisante. - Je sais bien, je t’embête. déclare-t-elle avec un sourire malicieux et enfantin. Elle veut bien le croire quand il dit ne pas apprécier les nouvelles technologies mais elle est davantage surprise par le fait qu’il affirme avoir un contact difficile avec les autres. Elle est bien placée pour savoir que non pourtant. Mais elle ne s’attend pas à ses paroles, Keira. Elle se sent touchée, c’est comme s’il la mettait à part. - Ce sont juste eux qui ne comprennent rien à l’art alors ! C’est pas ta faute ! Pourtant elle comprend sans doute mieux que personne ce qu’il veut dire. Elle s’est trop souvent sentie totalement seule parmi une foule de personnes. - Moi non plus je ne suis pas pareille avec les autres tu sais... confie-t-elle d’une petite voix timide. Elle se sent troublée, un peu trop plongée dans cet instant. Alors elle finit soudain par l’interrompre pour s’éloigner et faire mine d’attraper son paquet de cigarettes, histoire de retrouver une certaine contenance. Elle allume sa clope et tire une première taffe dessus quand elle entend l’étonnement de son interlocuteur. C’est vrai que c’est la première fois qu’elle fume sous ses yeux. Mais il y a encore beaucoup de choses qu’il ne sait pas sur Keira. - Oh oui, pardon, t’en veux une ? Mais elle comprend vite que non, étant donné sa réaction. Elle laisse échapper un petit rire quand il parle du vieux réac. Ça, c’est à cause de ses taquineries sur son âge. Alors elle le rassure aussitôt. - T’as rien d’un vieux réac, je te rassure... Elle prend une autre taffe, laissant les effets de la nicotine l’envahir. C’est bien le truc le plus light qu’elle prend mais... Elle se voit mal lui dire une chose pareille. Elle n’a pas envie de changer l’image qu’il a d’elle, d’autant plus qu’elle est loin d’être accro aux drogues. Et elle en prend d’ailleurs beaucoup moins souvent depuis quelques mois, sauf l’herbe sans doute. - Je sais que c’est pas forcément bien mais bon... J’ai commencé quand j’avais douze ans, j’voulais avoir l’air cool. Je sais, c’est con. avoue-t-elle avec une petite grimace.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG ! un alien débarque sur al.
avatar
OMG ! un alien débarque sur al.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 48
▵ arrivé(e) le : 10/11/2017
▵ avatar : Joseph Morgan

MessageSujet: Re: Tu étais entré dans ma vie comme arrive l'été, sans prévenir, avec ces éclats de lumière qu'on retrouve au matin. (Keiram) Mar 5 Déc - 15:51



~ Keiram ~
"Tu étais entré dans ma vie comme arrive l'été, sans prévenir, avec ces éclats de lumière qu'on retrouve au matin."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il avait passé tellement de temps à ce soucier du regard des gens qu'aujourd'hui ça n'avait plus d'importance, de toute façon les gens finissait toujours pas trouver un moyen de nous atteindre. La perfection n'existe pas et en revanche les gens ne ce gène jamais pour critiquer, à croire que l'être humain est fait pour ça ! C'est pour cette raison aussi que le jeune homme ne fait plus du tout attention à ce genre de chose. Il n'à pas besoin de plaire à tous le monde et au pire c'est pas grave tant que ses proches l'aime pour ce qu'il est et ce qu'il a à offrir. Continuant leur conversation, entre eux c'était toujours aussi doux, toujours aussi agréable, même quand elle le taquinait il ne le prenait pas mal, même si c'est vrais qu'il était un petit peu plus vieux qu'elle. Bon techniquement il ne savait pas vraiment quelle âge elle avait, il ne lui avait pas vraiment posé la question et il n'avait pas non plus réellement besoin de le savoir. Mais dans tous le cas, il détestait les nouvelles technologies, il détestait ce servir d'un ordinateur même si il était obligé de s'en servir pour le travail mais il le faisait toujours le moins possible. Tout comme un téléphone, il en avait un parce qu'il était obligé, et puis il fallait avouer que ça avait parfois du bon. Mais sinon il avait toujours préféré le bon vieux papier. Les lettres aux mails, et les livres plutot que de lire un bouquin sur une sorte de tablette. - Oui, peut être bien, mais tu sais ... y'à beaucoup de gens qui ne comprenne pas et puis y'à ceux qui fond semblant uniquement pour nous faire plaisir. Sa petite sœur l'avait toujours embêté avec ça, elle n'aimait pas l'art ... elle ne s'y intéressait pas du tout mais pour Haytham elle avait toujours fait un effort. Relevant surtout ce que la jeune femme venait de lui dire, Haytham ce mit à sourire d'avantage. - Ça veut dire que je suis un privilégier ! C'était touchant, et ça lui faisait vraiment plaisir d'entendre ce genre de chose. Il avait l'impréssion de compter pour elle et c'était plaisant. Mais changeant subitement de sujet et surtout brisant cette proximité entre eux, la jeune femme recula pour aller chercher son paquet de cigarette dans son sac et en sortir une. C'était la première fois qu'elle fumait devant lui. - Ah non merci je ne fume pas ! Ni cigarette, ni quoi que ce soit d'autre d'ailleurs. - Ben c'est toi qui me traite de vieux non ? Reprit il dans un petit sourire amusé avant de s'asseoir de nouveau dans l'herbe pour ranger son bloc note. - Douze ans ? Bon sang tu as commencé vraiment jeune ! Mais je sais ce que c'est ! Enfin moi j'ai jamais fumé mais faire des choses pour avoir l'air cool ! Mais tu n'as pas besoin de fumer pour être cool ! Moi je te trouve déjà à part et je savais même pas que tu fumais !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 632
▵ arrivé(e) le : 20/12/2015
▵ avatar : Taylor Momsen.

MessageSujet: Re: Tu étais entré dans ma vie comme arrive l'été, sans prévenir, avec ces éclats de lumière qu'on retrouve au matin. (Keiram) Mer 6 Déc - 15:54

❝  Tu étais entré dans ma vie comme arrive l'été, sans prévenir, avec ces éclats de lumière qu'on retrouve au matin. ❞[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Keira & HaythamElle a vite compris, au cours de leurs différents rendez-vous, qu’Haytham pourrait devenir quelqu’un d’important pour elle. Il paraît tellement différent des personnes qu’elle côtoie. Il y a ce côté artistique qui lui a tout de suite inspiré confiance, mais aussi cet air rêveur qui lui plaît de plus en plus. Puis, simplement, il n’est pas comme les autres. Il est beaucoup plus doux, plus tranquille que les fréquentations pas toujours idéales de la blondinette. Mais elle n’imaginait pas qu’il ressente la même chose avec elle. Parce qu’après tout, il n’y a rien d’exceptionnel chez elle, rien qui la rende plus lumineuse ou plus remarquable qu’une autre. Elle n’est pas non plus la plus drôle, ou la plus adorable. Elle est juste elle, et ce n’est pas grand-chose. Pourtant, ça la rend vraiment heureuse de l’apprendre. Trop heureuse, peut-être. Elle lui adresse un petit sourire timide quand il comprend combien c’est réciproque. Il est un privilégié, c’est vrai. Il n’imagine pas à quel point, à tel point d’ailleurs qu’elle n’ose pas le confirmer. Légèrement embarrassée, Keira préfère s’éloigner pour retrouver une certaine assurance. Même s’il a dépassé beaucoup de ses limites en si peu de temps, elle n’en est pas moins pudique sur ses sentiments, et puis… Elle est loin d’être prête à effacer toutes ses réserves encore. Alors qu’elle trouve refuge dans ses cigarettes, elle remarque sans mal l’étonnement du jeune homme. Elle réalise qu’elle n’a jamais fumé quoi que ce soit devant lui, ce qui est plutôt rare de sa part. Elle n’en est pas non plus à un paquet de clopes par jour, mais il n’est pas surprenant pour ses proches de la voir avec une cigarette entre les lèvres. Avec lui, c’est comme si elle n’en avait pas eu vraiment besoin. Comme si elle mettait totalement de côté la Keira sombre et rebelle. Il y a encore tant de choses qu’il ignore, et ça lui donne la désagréable impression de lui mentir sur celle qu’elle est. Haytham doit voir en elle la jolie blonde douce et gentille qui travaille dans une galerie. Il n’a pas idée de toutes les conneries qu’elle peut faire, toutes les fois où elle s’est retrouvée derrière les barreaux d’une cellule miteuse au poste de police. Il ne sait pas combien elle peut être fêtarde, combien elle peut abuser de l’alcool ou bien de la drogue quand il lui en prend l’envie. Il n’a pas besoin de savoir tout ça, pourtant, mais malgré elle, la jeune femme se sent coupable par un tel constat. Elle tente néanmoins de chasser cette culpabilité de son esprit pour se concentrer sur la voix de son interlocuteur. Elle affiche un petit sourire en entendant sa remarque, plutôt bien sortie elle doit l’avouer. – C’est pour te taquiner. Je suis sûre que tu ne dépasses pas la trentaine. Ou alors, il est vraiment bien conservé parce que… Il est très beau, elle ne peut pas le nier. S’asseyant finalement à ses côtés, la belle laisse échapper un rire quand il lui affirme qu’elle n’a pas besoin de fumer pour être cool. Elle le sait bien, maintenant, elle n’est plus aussi immature. Mais c’était il y a longtemps. – C’est gentil… Et je me doute bien qu’on n’a pas besoin de ça, maintenant. C’est pas cool du tout. C’est juste qu’aujourd’hui, elle ne peut pas s’en passer. Mais elle peut relativiser. Elle n’a jamais été accro à rien d’autre, et pourtant, elle a vu plusieurs de ses amis sombrer. Elle prend une nouvelle taffe, tout en faisant attention pour éviter d’enfumer Haytham par la même occasion. – Tu as fait quoi pour avoir l’air cool ? demande-t-elle subitement, curieuse de découvrir celui qu’il a pu être. Peut-être aussi qu’elle s’en voudra un peu moins de lui donner une image d’elle beaucoup plus sage que la réalité.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG ! un alien débarque sur al.
avatar
OMG ! un alien débarque sur al.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 48
▵ arrivé(e) le : 10/11/2017
▵ avatar : Joseph Morgan

MessageSujet: Re: Tu étais entré dans ma vie comme arrive l'été, sans prévenir, avec ces éclats de lumière qu'on retrouve au matin. (Keiram) Mer 6 Déc - 16:49



~ Keiram ~
"Tu étais entré dans ma vie comme arrive l'été, sans prévenir, avec ces éclats de lumière qu'on retrouve au matin."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Comment pouvait il ce douter qu'elle avait un passé sombre et bien trop tortueux pour lui raconter ? Comment pouvait il même imaginer qu'elle n'est pas uniquement accro à la cigarette ou qu'elle à pu passer beaucoup de nuit blanche derrière les barreau ? Comment peut il même imaginer qu'elle à pu faire le trottoir ? Alors qu'avec lui elle est si douce, si innocente, tellement ... elle ! Il ne la voyait pas du tout dans ce genre de situation ! Et pourtant elle n'était pas si loin que ça à ressembler à Winter. C'est peut être ce qu'il lui plaisait tant en elle ? Cette façon qu'elle avait de ressembler à sa petite sœur ? Elle lui manquait et avec Keira il retrouvait cette tendresse, cette légèreté ... pourtant ce n'était pas de la tendresse fraternel qu'il ressentait pour elle, il ne savait même pas dire. D'ailleurs le jeune homme ne voulait pas s'embrumer l'esprit avec ce genre de détail, il ce sentait juste bien avec elle et c'est tous ce qui comptait. Il aimait rire avec elle, parler, ou même danser dans un parc sans musique et passer pour un couple d'amis un peu fou. Mais il ne voulait en aucun cas que ça change. Il c'était déjà faite une image très positive de la jeune femme, il l'appréciait à sa juste valeur t peu importe tous ce qu'elle avait pu faire avant ... elle n'était plus cette personne. S'installant de nouveau dans l'herbe pour ranger ses affaires de dessins, Haytham releva les yeux vers elle surprit de la voir avec une cigarette. C'est vrais qu'il ne l'avait jamais vu fumer, il ne le savait même pas d'ailleurs puisque à chaque fois qu'ils étaient ensemble elle n'en n'avait jamais ressenti le besoin. La taquinant un peu, lui il n'était pas le genre à fumer, il n'aimait pas ça et il détestait la fumé de cigarette. Tous comme il était contre le drogue et autre dépendance. Riant légèrement à la réponse de la blonde, il grimaça légèrement puisque si ... il avait un peu plus de la trentaine et même si l'âge de fait pas tout, il n'aime pas vraiment avouer. - Ben, si ... j'ai un peu plus de la trentaine mais je suis ravi d'entendre que je fais beaucoup mois ! Tu me donnerais quel âge ? Demande t'il en lui faisant son plus beau sourire avant d'ajouter en la pointant du doigt. - Et attention à ce que tu va dire ! C'est vrais qu'il ne faisait pas vraiment son âge, bon il n'était pas non plus un vieux débris mais l'âge ne faisait pas tous ! La laissant s'installer prêt de lui, Haytham la regardait toujours sans dire un mot. - Non, c'est vraiment pas cool ! Répéta t'il dans un petit sourire taquin avant de rire légèrement. Une clope n'avait rien de cool mais il savait ce que c'était, quand les populaires du lycée te demande si ta déjà fumé c'est beaucoup plus cool de répondre oui plutot que de passer pour le bizut de la classe. A sa question, Haytham ce mit à rire parce qu'il n'avait jamais fait quoi que ce soit pour être ... cool. - Je suis cool au naturel moi, j'ai pas besoin de faire quoi que ce soit ! Mais plus sérieusement il reprit. - Pff, je sais plus, j'ai fais pas mal de chose mais il faut dire que quand on vient d'une famille riche, ça aide beaucoup ! Je dis pas que j'en ai pas profité parfois ... mais la chose la plus "cool" que j'ai pu faire aux yeux des gens c'est de cassé la figure d'un mec qui avait brisé le cœur de ma petite sœur. J'aime pas me battre, mais pour les autres c'était je cite "trop fun !" Cassé le nez d'un sportif qui ce vantait de ses conquête n'avait rien d’héroïque ou même cool. - Ou il n'est arrivé de faire des soirées de folie chez moi ou l'alcool coulait à flot ! Ça c'est cool aussi !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 632
▵ arrivé(e) le : 20/12/2015
▵ avatar : Taylor Momsen.

MessageSujet: Re: Tu étais entré dans ma vie comme arrive l'été, sans prévenir, avec ces éclats de lumière qu'on retrouve au matin. (Keiram) Jeu 7 Déc - 10:44

❝  Tu étais entré dans ma vie comme arrive l'été, sans prévenir, avec ces éclats de lumière qu'on retrouve au matin. ❞[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Keira & HaythamElle ne lui ment pas sur elle, pas tout à fait. Tout ce qu’il voit d’elle, c’est bien ce qu’elle est, Keira. Elle est cette jeune femme douce, intéressante, cultivée et pleine de malice. Mais c’est une partie de sa personnalité. Pas la moindre, parce qu’en réalité, c’est ce qu’elle est au fond d’elle, ce qu’elle est vraiment. Mais ce n’est pas ce qu’elle montre aux autres. Non, la plupart des gens ont le droit à une image beaucoup moins chaleureuse et attirante. Alors, bien sûr, elle est aussi plein d’autres choses qu’il n’a pas encore pu découvrir. Et, bien sûr, elle risque aussi de le surprendre exactement comme elle le fait en ce moment même en fumant sous ses yeux. Il n’a encore pas tout vu mais son âme, elle, il l’a cernée beaucoup plus qu’il ne le croit. Avec lui, elle n’a pas besoin de tout cela. C’est sans doute pour cette raison qu’il la voit avec une cigarette pour la première fois alors que c’est loin d’être leur première rencontre. Ce qui l’a poussée, à cet instant, à retrouver ce réflexe, c’est justement parce qu’elle a senti qu’elle était en train de briser un peu trop de barrières d’un coup. Elle a préféré y couper court, retrouver un peu de distance comme elle sait si bien le faire avec les autres. Même si c’est peut-être bien reculer pour mieux sauter. A cet instant, elle ne s’en préoccupe pas, puisqu’elle est surtout intriguée par un tout autre sujet. C’est totalement par hasard qu’ils ont abordé l’âge d’Haytham mais elle doit bien avouer que, maintenant, elle est bien curieuse de le connaître. Elle réfléchit quelque peu en le regardant, comme pour déceler chez lui l’âge qu’il pourrait avoir. A sa remarque, elle se met à rire. – Ne me mets pas la pression ! dit-elle pour le taquiner avant de se décider enfin à donner sa proposition. – J’aurais pensé vingt-huit ou vingt-neuf, donc je vais dire trente et un ? Tirant une nouvelle taffe de sa cigarette, elle sait pourtant à quel point c’est mal. Ça lui fait surtout un sacré budget pour des conneries, mais elle connaît pire. Elle ne peut toutefois pas cacher le fait qu’elle sait parfaitement combien c’est idiot. Quand elle a commencé, elle voulait juste jouer les rebelles. Elle n’a jamais supporté les petits étudiants populaires, et tout le reste. Non, elle, elle traînait avec les mauvaises fréquentations, ceux qui méprisaient les autres autant qu’ils étaient maîtrisés. Et elle se sentait mieux, bien plus comprise qu’avec premiers de la classe ou les pom-pom-girls. Mais quand il lui affirme qu’il a pu agir ainsi lui aussi, elle est plutôt surprise. Il ne semble pas se préoccuper de ce que les autres pensent du tout, lui. Elle sourit amusée à son auto-compliment avant de se concentrer sur ses paroles suivantes. Elle laisse échapper un rire quand il cite ce qu’on a pu lui dire quand il s’est battu. – J’me suis battue pas mal de fois, et franchement, les bleus sur le corps, ça n’a rien de fun. Mais c’est vrai qu’elle ne compte pas le nombre de fois où des gens se sont agglutinés tout autour d’une bagarre à laquelle elle avait participé… Elle n’a jamais compris. C’est comme ceux qui prennent des photos d’un accident de voiture auquel ils assistent, ou bien pire encore. Ça fait partie des nombreuses choses sur l’être humain qu’elle ne comprendra jamais, Keira. Elle hoche la tête en l’écoutant évoquer les soirées qu’il a pu faire chez lui. Etant donné ses origines sociales, la blondinette n’est pas surprise. – Alors tu faisais partie des populaires au lycée ? J’aurais cru que tu étais plus solitaire, le genre mystérieux. dit-elle avec un petit sourire en coin. Et elle reprend avec malice en pensant à son propre parcours. – On n’aurait peut-être pas été amis au lycée. Il ne l’aurait surement même pas regardée. Mais elle ne sait pas pourquoi ces pensées envahissent son esprit. L’essentiel, c’est quand même qu’ils se soient finalement trouvés.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG ! un alien débarque sur al.
avatar
OMG ! un alien débarque sur al.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 48
▵ arrivé(e) le : 10/11/2017
▵ avatar : Joseph Morgan

MessageSujet: Re: Tu étais entré dans ma vie comme arrive l'été, sans prévenir, avec ces éclats de lumière qu'on retrouve au matin. (Keiram) Jeu 7 Déc - 17:25



~ Keiram ~
"Tu étais entré dans ma vie comme arrive l'été, sans prévenir, avec ces éclats de lumière qu'on retrouve au matin."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] L'âge n'était pas une question tabou, au contraire même si il n'aimait pas vraiment poser des étiquettes sur les gens, à cause de l'âge justement. Il y avait certaine personnes plus vielle qui faisait pourtant beaucoup plus jeune et l'inverse était également possible. Enfin bref, il ne ce qualifiait pas vraiment de vieux, puisqu'il avait encore un esprit très jeune même si il n'arrivait pas forcément à ce faire au monde d’aujourd’hui. Assez curieux de savoir quel âge elle pouvait lui donner, rien qu'en le voyant physiquement, il la fixait l'air amusé. - J'oserais pas ! Reprit il en la fixant toujours amusé jusqu'à ce qu'elle donne enfin un chiffre. Grimaçant légèrement, il lui fit comprendre que c'était légèrement un peu plus. - Perdu, c'est un petit peu plus ! En réalité j'ai trente trois ans. Mais je suis touché que tu me vois avec quelques années de moins. Et elle ? Quel âge pouvait elle avoir ? Il ce le demandait bien même si il savait qu'elle était déjà plus jeune que lui, un peu plus de la vingtaine peut être, ou tout juste. Mais on lui avait toujours dit que c'était très impolie de demander l'âge d'une femme alors il ce contenta d'imaginer et garder ses pensées pour lui. Changeant de nouveau de sujet, Haytham lui en dévoila un peu plus sur son histoire, le fait qu'il avait déjà pu ce battre pour l'honneur de sa petite sœur, ça n'avait rien de cool mais pour certaines personne ça l'était. Surprit d'apprendre qu'elle c'était aussi battu, il avait du mal à l'imaginer dans une bagarre. - Attend quoi ? Tu t'es déjà battu ? Si il connaissait la vraie histoire de la jeune femme, ça ne le surprendrait pas autant. - Décidément tu es pleine de surprise. Reprit il en souriant tendrement avant de reprendre à son tour pour parler de lui une nouvelle fois. Ce battre c'était pas le seule chose qu'il avait pu faire. - Populaire ? Uniquement parce que mon nom c'est Fryes. Après, j'ai toujours préféré m'enfermer dans une bibliothèque plutot que de traîner avec les gens populaires. J'étais le mec un peu bizarre mais l'argent aide pour beaucoup de chose. Dit il en détournant les yeux, il n'était pas forcément fier de s'être servi de l'argent pour plaire aux gens mais il n'était plus comme ça maintenant. Mais riant à la réponse de la jeune femme il reprit amusé. - Non, ou pas ... j'étais déjà beau goss à l'époque ! Je t'aurais peu être tapé dans l'oeil qui sait ! Dit il en riant. - Ou pas, mais dans tous les cas je suis heureux de t'avoir rencontré dans cette galerie !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Tu étais entré dans ma vie comme arrive l'été, sans prévenir, avec ces éclats de lumière qu'on retrouve au matin. (Keiram)

Revenir en haut Aller en bas

Tu étais entré dans ma vie comme arrive l'été, sans prévenir, avec ces éclats de lumière qu'on retrouve au matin. (Keiram)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-