Ils n'attendent que vous...


Et hop, un petit vote.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 [-18 Warning] Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi. [April]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
LOVE GAME @ du mois de janvier.
avatar
LOVE GAME @ du mois de janvier.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 469
▵ arrivé(e) le : 03/05/2017
▵ avatar : Alex O'Loughlin

MessageSujet: Re: [-18 Warning] Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi. [April] Lun 22 Jan - 11:21

Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]April.C Carlson[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Damon O'Donnell
Elle n'a pas l'air de vouloir lâcher son petit secret et il ne peut s'empêcher d'avoir envie de le connaître, juste pour ça. Néanmoins, il se dit qu'il ferait mieux de laisser tomber puisqu'il sait qu'elle lui dirait si elle le voulait réellement. Peut-être qu'elle en a honte? Quand elle précise qu'il ne peut pas se concrétiser, il fronce les sourcils et la regarde encore. "Tu sais Carlson, j'allais laisser tomber mais maintenant, j'ai besoin de savoir s'il ne peut vraiment pas se concrétiser ou s'il faut que je te prouve que si, c'est possible? Si tu es certaine que c'est impossible, qu'est-ce qui te retient? C'est un fantasme miss Carlson?" Demande-t-il amusé, toujours prêt à la taquiner dès que l'occasion se présent. Il a de la chance qu'elle ne soit pas susceptible sa douce April.

Et comme toujours, son calme vient l'apaiser et sa haute estime de lui le frappe encore en plein visage. Quelqu'un de bien. Si elle ne cesse de le répéter, va-t-il finir par y croire lui-même? Ce qu'il entend lui fait un bien fou mais ce n'est sûrement pas suffisant pour rattraper des années de mauvais traitement qu'il s'est infligé d'ailleurs, sans l'aide de personne. Quand il la regarde, il pense pourtant que si, c'est suffisant. "Et qu'est-ce qu'elle en pense?" Demande-t-il alors simplement pour ne pas avoir à lui répéter inlassablement qu'il n'est pas quelqu'un de bien. A ce jeu là, étrangement, elle ne le laisse jamais gagner, quoi qu'il dise, quoi qu'il avoue et quoi qu'il propose. Il reste quelqu'un de bien.

Même quand dans l'avion, il lui murmure qu'il a des pensées qu'aucun enfant ne pourrait avoir à son égard, elle ne lui dit pas qu'il est un idiot fini. Elle ne le jette pas, au contraire. Elle le surprend superbement en lui affirmant qu'elle est comme lui et alors qu'il est posé contre elle, qu'il peut sentir la vanille qu'il a fini par apprécier plus que de raison avec le temps, il fait un petit sourire. Il est heureux de savoir qu'elle se sent bien de lui avouer cela alors qu'il y a deux mois, elle n'en aurait même pas parlé. Il l'aurait peut-être deviné, certes. "Mais moi je sais que tu n'es pas une enfant Carlson. Loin de là. Tu veux m'en parler?" C'est reparti pour un tour, incapable d'être sérieux plus de deux minutes quand il est avec elle, il l'embête dès qu'il en a l'occasion.

Sauf qu'elle fait une promesse et il n'en est pas fan. Pas de celle qu'elle fait mais des promesses en général. Il est persuadé que cela se termine toujours mal quand on en fait. Un peu comme une malédiction. Il grimace. "Oh non Carlson, pas de promesses de ce genre là. Tout le monde a ses limites. Tu ne connais pas encore les tiennes parce que tu ne t'es jamais donnée assez d'importance pour les explorer mais tu en as, c'est sûr." Et lui, pourrait les connaître, pourrait les voir. Il ne resterait jamais en sachant qu'il lui fait du mal. Il sait déjà qu'elle mérite bien mieux que l'ordure qu'il est et il se demande pourquoi est-ce qu'elle ne l'a pas encore remarqué? Et quand enfin, elle se rapproche, il fait un petit sourire triomphant. Il glisse son bras autour de sa taille, posant sa joue au dessus de sa tête et rit un peu quand elle précise qu'elle compte le blâmer lui. "Avec plaisir." Il pose un baiser sur ses cheveux quand elle affirme qu'elle aime ce qu'elle est avec lui. "C'est-à-dire? Une femme prête à se dédouaner en pointant du doigt son voisin?" La plaisanterie ne s'arrête pas là mais il est un peu plus sérieux quand il glisse son doigt sous son menton pour relever sa tête et la regarder droit dans les yeux avant de dire. "Un peu plus proche ma douce Carlson." Avant de prendre possession de ses lèvres.
Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 264
▵ arrivé(e) le : 25/02/2017
▵ avatar : Eva Green.

MessageSujet: Re: [-18 Warning] Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi. [April] Mar 23 Jan - 17:30



     

Damon
&
April
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi.


Il fait tout pour la mettre mal à l’aise. Et, surtout, il y parvient totalement. Elle ne peut pas retenir cet air embarrassé sur son visage alors qu’il insiste un peu plus. Il joue à la taquiner pour lui faire cracher le morceau, mais il ne semble pas se douter qu’il touche du bout des doigts ce qu’elle cherche tant à lui cacher. Ou bien, il en a pleinement conscience et en profite pour l’embêter un peu plus. Ce qui ne serait pas très gentil de sa part, d’autant plus quand ses joues commencent nettement à rougir sous le coup de ses dernières paroles. – Non, non, je ne veux pas que ça se concrétise, enfin c’est… Non. se coupe-t-elle toute seule pour s’interrompre définitivement avant d’en dire trop. Parce qu’elle sait qu’elle finira par craquer sinon. Parce qu’elle sait qu’il est capable de prendre son envie momentanée comme un nouveau défi. Et, plus que tout, parce qu’elle sait qu’elle serait bien capable de le suivre.

Il lui est bien plus facile de lui parler de Meghan et, surtout, de ce qu’elle sait sur lui, sur eux. Ce n’est pas tant leur relation qu’elle a évoquée avec sa fille mais bien ce qu’il est, lui, en tant que personne. Tout ce qu’il ne semble pas voir lui-même chez lui. Il paraît beaucoup plus calme subitement, presque touché. Et il ne tente pas de contredire ses paroles, il sait combien ce serait vain de sa part. – Elle t’en est reconnaissante. Elle s’interroge aussi un peu sur le fait qu’on soit uniquement des amis… Elle est curieuse. Elle se montre transparente, parce qu’elle n’a absolument rien à lui cacher. Mais elle ne lui aurait pas fait une telle précision s’il ne lui avait pas posé la question. Elle gère sa relation avec Meghan, tout comme lui en fait de même avec Jayson. Elle ne sait même pas, d’ailleurs, s’il est au courant de ce qui se passe entre eux. Sans doute que non, connaissant Damon.

C’est vraiment inhabituel, pour April, d’avouer si facilement ce qu’elle peut bien ressentir. Elle a une certaine pudeur en temps normal, une réserve que Lui, il arrive à effacer de plus en plus. Il révèle ce qu’elle a toujours caché, Damon. Blottie contre lui, elle sourit légèrement en l’écoutant mais un rire finit par s’échapper de ses lèvres quand il lui demande si elle veut lui en parler. – Damon, tu es irrécupérable. dit-elle en baissant les yeux. Mais elle finit par craquer. Elle finit toujours par craquer. Il est bien trop tenace, et elle bien trop sous son charme, pour qu’il en soit autrement. Le ton de sa voix est bas, pour qu’il soit le seul à l’entendre, mais son regard est bien plongé dans le sien. – C’est juste que lorsque tu as parlé de rendre ce voyage moins sage, j’ai pensé à faire l’amour ici. Et c’est la faute du jeune homme, ça. Il est loin d’être un simple amant, sans aucun doute. Mais il y a cette envie qu’il a su éveiller en elle, cette attirance charnelle et irrémédiable, cette attraction qui n’a rien d’innocent quand elle est avec lui.

Peu importe comment il prend son dernier aveu, la promesse qui suit ne semble pas beaucoup le ravir. Il lui parle même des limites, des limites qu’elle pourrait avoir vis-à-vis de lui. Elle le regarde sans un mot, April, comme si elle tentait de comprendre ce qui peut le pousser à être si peu confiant… Si certain qu’elle finira par fuir. Elle a l’impression désagréable qu’ils écrivent un livre dont il tente déjà de deviner la fin. Et qu’il profite des lignes actuelles comme si elles pouvaient être les dernières. Mais elle, elle sait que lorsqu’elle aime une fois, elle aime pour la vie. Seulement comment pourrait-elle lui faire comprendre qu’elle n’a aucune envie de s’éloigner de lui, qu’elle n’arrive même pas à l’envisager ? Il l’écoutera mais, quoi qu’elle dise, il n’arrivera pas à l’entendre. – Je n’aime pas quand tu dis ce genre de choses… C’est comme si tu me disais qu’on a une date de péremption.

C’est peut-être pour oublier cette sensation qu’elle s’approche finalement pour se blottir contre lui, peut-être juste qu’elle en a besoin. Elle sourit avec amusement en l’écoutant. Il serait content d’être encore une fois l’élément perturbateur. Et son sourire s’agrandit à sa taquinerie. – Un peu, mais pas seulement. Relevant la tête quand elle sent son doigt glisser contre son menton, elle ferme les yeux pour répondre au baiser qu’il lui vole. Elle le prolonge plusieurs secondes avant de reculer son visage pour ajouter quelques mots entre deux baisers. – Je me sens libre à tes côtés. Heureuse et légère, aussi. Mais libre surtout. Libre d’être elle-même.


CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de janvier.
avatar
LOVE GAME @ du mois de janvier.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 469
▵ arrivé(e) le : 03/05/2017
▵ avatar : Alex O'Loughlin

MessageSujet: Re: [-18 Warning] Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi. [April] Mar 23 Jan - 19:19

Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]April.C Carlson[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Damon O'Donnell
Elle hésite encore mais ne semble pas prête à lâcher le morceau. Il se demande s'il devrait arrêter tout simplement ou essayer plus tard. Plus tard, elle serait moins gênée, elle se serait habituée à l'idée ou elle aurait eu assez de temps pour l'oublier afin que ce soit moins prohibé par son propre cerveau. Il est certain que l'idée n'est pas prohibée par lui et qu'elle n'a pas honte de le lui dire à lui. Il ne prohibe quasiment rien sinon les sentiments forts. Ceux qui peuvent lui faire peur. La honte vient d'elle. Elle s'étonne sûrement d'avoir pensé à quelque chose mais quoi? Il ne le saura pas, c'est une évidence puisqu'elle coupe court à la conversation, répétant un non presque trop formel. Le genre qui fait entendre raison à Damon, au moins pour le moment. Il lui sourit quand même parce qu'il trouve cela touchant qu'elle soit encore timide. "Vraiment?" Demande-t-il à propos de la concrétisation d'une chose inconnue sans pour autant fouiller d'avantage. Elle n'en parlera pas. Il a compris.

Il a également entendu les choses positives qu'April a dîtes à sa fille à son propos. Il la trouve toujours exagérément trop gentille à son sujet et pourtant, cela ne lui déplaît pas. Il n'est pas forcément d'accord avec tout mais il l'accepte de plus en plus. Peut-être même finit-il par y croire de temps en temps. Il sourit encore quand elle lui dit que Meghan lui est reconnaissante. Est-ce que ce n'est pas encore une nouveauté ça? La reconnaissance. Il ouvre un peu les yeux, surpris mais agréablement et quand elle parle des doutes de Meghan sur leur amitié, il rit cette fois. Il la regarde un petit moment. "Est-ce qu'elle a tort de s'interroger? Et là-dessus... Tu ne lui dis rien?" Qu'est-ce qu'elle pourrait lui dire d'ailleurs? Puisqu'ils ne le savent même pas eux-même, n'en ont jamais parlé. Cela ne semble pas gêner April et pourtant, il est certain que n'importe qui à sa place aurait déjà souhaiter des explications.

Heureux de pouvoir enfin profiter d'April, de l'avoir dans ses bras. Oublié les peurs et la phobie de l'idée de passer pour un couple. Avec elle, c'est toujours très rapide. Son naturel l'apaise et le met à l'aise alors que sa timidité apparent le pousse à prendre les devants et à s'afficher, finalement avec plaisir. Aucune inhibitions. Il ne fait même pas attention aux gens qui les regardent. Il s'en moque. Il hoche doucement la tête quand elle lui dit qu'il est irrécupérable et souffle un "Je sais." qui n'attend rien d'autre. Pas de réponse, ni d'explications et pourtant, elle finit par le lui dire et il s'étonne en effet que ses pensées aient pu être aussi poussées. Il sait déjà que sa douce Carlson n'est pas aussi sage qu'il le croyait pour l'avoir vu faire un petit nombre de fois. Mais là, elle l'épate particulièrement. Il baisse les yeux pour lui jeter un regard amusé. "Oh mais ma jolie Carlson, c'est si facile à concrétiser dans un avion, tu n'as pas idée. Je te montrerais tout à l'heure, quand tout le monde dort." Il lui fait un clin d'oeil et lui caresse tendrement la joue.

Et tout à coup, il la sent un peu moins joyeuse, un peu moins amusée ou enjouée. Il sait que c'est sûrement à cause de ce qu'il a dit mais il ne sait pas à quel point c'est pénible pour elle de l'avoir entendu jusqu'à ce qu'elle lui sorte l'argument de la date de péremption. Il soupire, il n'a aucune envie qu'elle pense cela même si lui au fond, sait que ça a un fond de vérité. Il balance la tête de gauche à droite. "Je n'aime pas le penser non plus... Oublie ça. Ok?" Oui, juste oublier qu'il est certain de merder à un moment ou à un autre. Oublier que rien n'est éternel. Il ne veut pas lui gâcher son voyage. Il se rapproche un peu et la regarde droit dans les yeux. "Tant que tu voudras de moi, je serais là. Ce n'est pas une promesse mais tu as ma parole. C'est mieux?"

Et surtout il veut la voir sourire. Il veut faire de son voyage un agréable souvenir et même si l'épreuve sera sûrement difficile pour son père, il veut que tout le reste, tous les autres souvenirs soient plus forts que cela. Il resserre son étreinte quand elle lui rend son baiser et l'écoute d'une oreille distraite, perdu dans les sensations que lui procurent toujours les lèvres d'April. Il sourit contre les siennes, effleurant toujours sa bouche. "Et j'aime particulièrement cette April libérée. J'aimerais que tu te sentes toujours comme ça." Et il est plus que sincère. Il l'a voulu dès que leurs regards se sont croisés. C'était viscéral. Il l'embrasse, encore et encore avant de s'éloigner un peu. "On va faire un jeu en attendant qu'ils s'endorment les vieux parce que si on continue comme ça, on attendra pas." Il se tourne vers leurs écrans. "Je te donne un mot, une situation ou une phrase, ce que je veux et tu nous choisis une musique qui pour toi le représente au mieux. Ensuite c'est mon tour." Il la regarde un moment, lui caresse la joue, lui vole un dernier baiser avant de souffler doucement. "Passion."
Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 264
▵ arrivé(e) le : 25/02/2017
▵ avatar : Eva Green.

MessageSujet: Re: [-18 Warning] Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi. [April] Mer 24 Jan - 17:30



     

Damon
&
April
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi.


Elle garde le silence un court instant suite à la question de Damon. Que sa fille s’interroge, c’est naturel, il est même évident qu’elle allait finir par le faire à un moment ou à un autre. Mais ce n’est pas pour autant qu’elle désire se confier à elle. C’est une situation compliquée, elle en a conscience au fond d’elle. Et Meghan… Elle est sa fille. La Française n’a aucune envie de lui expliquer qu’elle voit régulièrement un homme, un homme qui est censé être son ami mais avec lequel elle n’hésite pas à passer des moments intimes. Elle ne souhaite pas lui faire entrevoir qu’une relation comme la leur est habituelle, ou même normale. Elle n’a rien de normal. Et elle n’est pas une femme normale non plus, April. Elle doit encore se reconstruire, se trouver, à l’âge où la plupart des gens savent déjà qui ils sont. C’est différent pour sa fille. Elle a toutes les cartes en mains pour avoir une vie saine, équilibrée, et épanouie surtout. Elle ne veut pas banaliser ce genre de relations avec elle parce qu’assurément, elle en souffrirait bien trop à sa place. April en a tellement vécu qu’elle est apte à trouver le recul nécessaire. Mais elle n’est pas comme elle, Meghan. Surtout, elle a trop d’amour et de bonheur à offrir pour s’en contenter. Et, malgré tout ce qui a pu se passer entre elles, April reste aussi protectrice qu’une louve avec son enfant. Tant de raisons qui la poussent à se taire sur Damon. – Non, je ne lui dis rien. Ce qu’on vit tous les deux… C’est assez particulier. déclare-t-elle avec un petit sourire. Elle ne comprendrait pas. Personne ne comprendrait.

Avouer les pensées qu’elle a pu avoir peut sembler si anodin. A côté de ce qu’ils partagent, c’est le cas. Mais c’est loin de l’être pour une femme aussi réservée, aussi inhibée qu’April. Mais quand elle est avec lui, blottie dans ses bras, elle a l’impression d’être totalement à l’abri du reste du monde. Comme si elle pouvait lever ses barrières et, simplement, être elle-même. C’est comme ça qu’elle lâche enfin ce qu’elle a retenu un peu plus tôt. Seulement, Damon réagit exactement comme elle l’a imaginé. Ce qui est à la fois inquiétant et rassurant. Inquiétant parce qu’elle n’a clairement pas l’habitude de se laisser aller dans des lieux aussi insolites. Rassurant parce qu’elle peut voir combien elle le connaît, combien ils sont proches, combien il est toujours fidèle à lui-même. Mais cela ne l’empêche pas de fermer douloureusement les yeux quand elle l’entend lui dire qu’il lui montrera combien cette envie est facile à concrétiser. – C’est exactement pour ça que je ne voulais pas le dire ! Mais elle peut bien tenter de paraître sérieuse, elle n’arrive pas à empêcher ce sourire en coin sur les lèvres. Il l’amuse, Damon. Il la rend heureuse.

Mais il peut aussi lui faire vite perdre son sourire, si vite, si facilement. Elle n’aime pas l’entendre parler d’eux comme de quelque chose qui est déjà voué à l’échec. Elle sait que ce n’est pas contre elle. C’est pire encore. C’est de lui qu’il doute autant, et elle déteste le voir se jeter la pierre comme il le fait. Si seulement il pouvait se voir comme elle le voit, ne serait-ce qu’un tout petit peu, il pourrait peut-être enfin accepter qu’il a le droit au bonheur lui aussi. Pas nécessairement avec elle, car elle n’a pas cette prétention, April. Mais qu’il cesse de se torturer autant, ce serait surement déjà un pas énorme qu’il ferait. Il lui demande de l’oublier, ce qui est difficile, là tout de suite. Elle hoche pourtant la tête en signe d’acquiescement. Mais elle ne doit pas paraître bien convaincante car il insiste un peu plus. – Un peu. Elle marque un arrêt, hésitant entre se taire ou dire ce qu’elle pense. Elle choisit rapidement. – Damon, ce qui me rend le plus triste, ce n’est pas que tu ne crois pas en… « nous », mais que tu n’arrives pas à croire en toi. Mais cela, elle ne peut rien y changer malheureusement. Elle essaye, pourtant, mais elle n’y arrive pas.

Elle se resserre finalement contre lui, contre son odeur enivrante, contre ses bras doux et forts à la fois. Elle fait abstraction de tout ce qui les entoure, elle oublie tout. Elle y parvient si bien quand elle est avec lui. Il semble apprécier lui aussi. Elle lui sourit à ses paroles, ses lèvres encore tout contre les siennes. – Il me faut encore quelques leçons de monsieur O’Donnell. affirme-t-elle avant de partager un nouveau baiser avec lui, plus envieux cette fois. Elle secoue la tête quand il s’interrompt pour préciser qu’ils devraient faire un jeu en attendant. Mais elle ne rebondit pas sur le sujet. Mieux vaut se concentrer sur son petit jeu. – Hum… Elle jette un coup d’œil à l’écran sous ses yeux, cherche quelques instants, puis s’arrête tout de suite en voyant un titre qui l’intéresse. Poison, d’Alice Cooper. – Celle-là. Sans hésiter. Elle lui vole un nouveau baiser mais n’attend pas beaucoup pour lancer sa proposition à son tour. – Souffrance.

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de janvier.
avatar
LOVE GAME @ du mois de janvier.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 469
▵ arrivé(e) le : 03/05/2017
▵ avatar : Alex O'Loughlin

MessageSujet: Re: [-18 Warning] Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi. [April] Mer 24 Jan - 19:01

Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]April.C Carlson[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Damon O'Donnell
Ca calme. Quand April lui affirme qu'elle ne préfère pas en parler à sa fille, il le comprend totalement. Qui voudrait parler de ce genre de choses à une enfant? Il se rappelle quand la sienne lui a enfin avouer quelque chose au sujet de sa vie sexuelle. Une chose qui le concernait directement et qu'il n'a jamais avalé encore. Il ne l'a jamais oublié. Mais surtout, il sait que si elle n'en parle pas, c'est parce que ce n'est pas sérieux. Il n'y a rien de stable chez eux. Comment pourrait-elle lui infliger un truc pareil? Et s'il n'y a rien de stable, c'est certes parce qu'elle a du mal à faire confiance mais surtout parce que lui est tordu. C'est principalement de sa faute et il le sait. Il pourrait la rassurer, la mettre en confiance, lui dire qu'il est sérieux et qu'elle peut en parler à Meghan mais il mentirait n'est-ce pas? Ce serait tellement plus simple si elle avait connu une personne comme ça. Plus simple pour elle et pour lui. Le cul entre deux chaises, incapable de s'en détacher mais pas non plus de s'y accrocher totalement. "C'est certain." Particulier, c'est même le moins que l'on puisse dire. Et il ne peut rien dire d'autre parce qu'à son avis, il n'y a rien d'autres à dire à ce sujet.

Heureusement, dans l'avion, l'ambiance est déjà plus drôle pour le moment. Surtout quand April finit par lui dire le fond de sa pensée et qu'il accepte de la concrétiser. Bien qu'évidemment, elle n'ait absolument rien demandé. Il a décidé seul et il voit bien à sa tête qu'elle en est toujours gênée mais que l'idée ne lui déplaît pas tant que cela. Il est persuadé qu'elle ne lui déplaira plus du tout quand ce sera effectivement concrétisé. Il la voit faire quand elle ferme adorablement les yeux en se disant qu'elle a fait une monstrueuse bêtise et il la fixe avec intérêt avant qu'elle lui explique les raisons de son silence. "C'est plutôt le contraire. C'est exactement pour ça que tu as fini par me le dire." Il se penche à nouveau vers son oreille pour chuchoter. "Vos désirs sont des ordres ma dame."

Il n'y peux rien. Il est incapable de résister quand il s'agit d'être taquin, de manière générale mais quand c'est avec April, c'est carrément maladif. Il adore la voir se liquéfier, adore la voir sourire, heureuse. Il se sent complet quand elle le fait. Il se sent bien. Alors quand elle finit par lui avouer ce qui la rend le plus triste, il est bien obligé d'y réfléchir quelques instants. Il passe une main distraite sur sa joue, ses cheveux puis la regarde. "April..." Il sait qu'en revenant sur ce sujet, elle va simplement souffrir de ne pas réussir à lui redonner confiance en lui. Une vraie, pas celle qu'il vend à tout le monde en masque mesquin. "Avec toi, un peu. Sincèrement." Il ne lui ment pas. Il finit par y croire, très légèrement quelque fois et quand il se sent complètement au fond du trou, penser à elle, à la confiance qu'elle a en lui l'aide. Seulement voilà, il sait qu'il peut lui faire du mal à elle aussi, la détruire également et il en a aussi peur que de son ombre. "Mais c'est si bien ancré April." Oui, au fond de sa chair, dans son sang. Dans chacune de ses veines. "Je ne crois pas qu'on y puisse encore quelque chose." Non, il n'y croit plus depuis longtemps. Même si parfois, l'espoir renaît près d'elle.

Et ses baisers sont exquis. Un mélange de douceur infini avec de la passion retenue. Exactement tout ce qui se passe en elle, exactement ce qu'il aime en elle. Il l'embrasse encore et encore jusqu'à ce qu'elle lui dise qu'elle a encore besoin de leçons et il ne peut que sourire, contre ses lèvres, hochant la tête. "Je te l'ai dit. Autant que tu voudras." Et il s'attend toujours au pire de ce côté là mais préfère ne pas y penser. Il regarde l'écran, prend le casque pour écouter le choix d'April. "Mm très bon choix. Je dois le prendre pour moi?" Demande-t-il amusé mais curieux quand même. Amusé également par le fait qu'il n'aurait pas choisi du tout cette chanson là, cette musique là. Il fait une grimace en entendant son mot à elle. "Difficile celui-là. Il y en a tellement mais celle qui me vient en tête tout de suite..." Il lui tend le casque et appuie sur Going under d'Evanescence. Il détourne un moment les yeux, refusant d'écouter un morceau de sa descente aux enfers avant de dire. "L'amour selon April Carlson."


Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 264
▵ arrivé(e) le : 25/02/2017
▵ avatar : Eva Green.

MessageSujet: Re: [-18 Warning] Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi. [April] Mer 24 Jan - 20:42



     

Damon
&
April
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi.



Un petit instant, un si court instant, la réalité semble quelque peu la rattraper. Ils ont l’air si insouciants, si naturellement bien ensemble. Elle pourrait vite en oublier la teneur véritable de leur relation. Mais ce moment, aussi bref soit-il, parvient à lui rappeler qu’aussi fort soit le lien qui les unit, il peut se défaire bien plus vite qu’elle ne le voudrait. Et ce n’est pas là une idée qu’elle aime beaucoup, April. Même pas du tout. Elle n’a pas envie d’y penser, encore moins en ce moment, dans cet avion en partance pour Paris. Elle n’a jamais autant eu besoin de lui.

Alors elle se faufile dans ses bras. C’est naturel, instinctif désormais. Tout le devient avec lui. Même ce désir, cette envie en elle, elle n’arrive pas à les contenir lorsqu’elle avoue enfin ce qui lui est passé par la tête. Damon, lui, paraît plus que ravi d’exécuter ce qui semble tout droit être un défi à relever pour lui. Elle est embarrassée, mais l’envie ne disparaît pas pour autant. Il le devine, même, avec une assurance qui la fait rougir à nouveau. Parce qu’il n’a peut-être pas tout à fait tort en réalité. – Tu es démoniaque. lui dit-elle simplement avec le même sourire en coin. Et, au passage, elle tourne à peine la tête, juste assez pour lui voler un baiser. Parce que c’est loin d’être un reproche, c’est tout le contraire. Elle aime autant son audace à toute épreuve que la douceur qu’il laisse entrevoir à chacun de ses gestes.

La seule chose qu’elle a du mal à accepter chez lui, finalement, c’est cette façon qu’il a de se flageller lui-même autant. C’est un écorché vif, Damon. Elle le sait, elle le voit, beaucoup plus qu’elle n’en a l’air. Mais c’est toujours difficile de l’entendre. Quand il lui dit qu’avec elle, il arrive au moins un peu à avoir confiance, la jeune femme relève les yeux vers lui. C’est légèrement, à peine, réconfortant. Seulement elle se demande aussi que si avec elle, il y a une petite amélioration, cela signifie que c’est encore pire quand elle n’est pas là pour se battre avec lui sur le sujet. Elle pose la main contre sa joue, elle la caresse avec la plus grande tendresse. – Alors je continuerais à essayer d’augmenter ce « un peu » en « beaucoup ». murmure-t-elle alors que son front se pose naturellement contre le sien. Elle le fera, oui, exactement comme il s’évertuera encore à la libérer. Pour que, peut-être, ils arrivent tous les deux à se libérer un jour de leurs démons.

Les baisers qu’ils partagent lui permettent de retrouver cette petite bulle, celle qui lui est si précieuse, celle qui lui fait oublier le reste du monde. Mais ils arrivent enfin à se détacher, lui permettant de retrouver une certaine contenance alors que débute un nouveau jeu entre eux. Elle laisse un sourire apparaître sur ses lèvres à la question de Damon. – Hum, je ne me sens pas emprisonnée avec toi. Mais la passion et toi, ça va plutôt bien ensemble. C’est son tour. Elle récupère le caque qu’il lui tend pour écouter chacune des paroles de la chanson. C’est douloureux, poignant à la fois. – Tu l’as écouté beaucoup de fois ? demande-t-elle une fois le casque retiré en plongeant à nouveau ses yeux dans les siens.

Et de nouveau, c’est son tour. Mais elle ne s’attend pas à ce qu’il évoque un tel sujet. L’Amour. Il y a des milliers de chansons, des millions même. Faire un choix peut paraître compliqué. Pourtant, l’une d’elle lui vient immédiatement à l’esprit. L’hymne à l’amour., d’Edith Piaf. Elle tend le casque à son interlocuteur une fois la chanson démarrée. C’est incroyablement cliché mais chaque mot est tellement pur, tellement vrai. C’est ainsi qu’elle le voit, l’amour. Le fait de se donner à quelqu’un, lui offrir un bout de son âme, sans savoir même si on peut avoir quoi que ce soit en retour. Puis, elle est Française malgré tout. Certaines choses de son pays restent ancrées en elle, même des années plus tard. – Dommage que tu ne peux pas comprendre les paroles. déclare-t-elle, amusée en réalité. Quelques instants plus tard, c’est à elle de choisir. Après une brève réflexion, elle lui propose doucement, curieuse mais timide. – Toi et moi.


CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de janvier.
avatar
LOVE GAME @ du mois de janvier.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 469
▵ arrivé(e) le : 03/05/2017
▵ avatar : Alex O'Loughlin

MessageSujet: Re: [-18 Warning] Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi. [April] Ven 26 Jan - 18:58

Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]April.C Carlson[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Damon O'Donnell
De loin, ils ont l'air de deux amoureux ainsi, l'un contre l'autre à rire de tout et de rien. Ils ont même l'air, selon Damon, de deux amoureux bien plus intéressants que ceux qui ne se voient même plus, ne se parlent même plus, restent bloqués chacun sur leurs écrans et ne s'écoutent plus. Lui, April, il adore l'écouter parler. Le son de sa voix est toujours si doux, toujours si captivant. Et elle ne parle jamais trop, elle ne dit jamais de mots en trop pour combler ou blesser. Il ne croit pas qu'il pourrait s'en lasser et c'est sûrement la première fois que cette idée lui vient.

Il aime encore plus l'entendre confirmer ses dires à propos de son côté démoniaque, même s'il le sait, ce n'est que pour rire. Un prétexte pour qu'il puisse affirmer que l'idée ne vient que de lui, ce qui déculpabilise un peu sa belle. Pourtant, elle n'a pas à se sentir coupable. Ses pensées sont bien plus qu'humaines et il n'y a pas d'enfants pour les entendre. Il lui sourit en resserrant tendrement ses bras autour d'elle. "Attends, tu ne sais pas encore à quel point." Et pour une fois, il ne le dit pas en connaissance de cause, ni pour la prévenir mais simplement pour la taquiner sur l'idée qu'il compte mettre à exécution.

Ce n'est pas pour faire de leur histoire, une histoire finie d'avance cette fois. Ce n'est pas pour les démonter comme il l'a fait un peu plus tôt. Ce qu'April a détesté, elle l'a bien fait comprendre mais toujours avec l'infini douceur qui la caractérise. Il pose sa main sur celle d'April quand elle lui touche la joue en affirmant qu'elle continuera à augmenter sa confiance en lui. Il n'en doute pas une seconde, c'est si naturel chez elle qu'il ne croit pas que cela lui demande un effort quelconque. Tout du moins, il n'en est pas sûr et pourtant, cela ne rend pas le geste moins précieux à ses yeux. Il la fixe. "Je te fais entièrement confiance pour ça April. Tout comme je continuerais de te donner des "leçons" pour que tu te sentes libre."

Il a très bien compris qu'elle se sentait assez libre avec lui. Difficile de faire autrement. Damon n'est vraiment pas du genre à étouffer quelqu'un, loin de là. Passion ou non. Et pourtant ce n'est pas faute d'avoir besoin de la voir la plupart du temps. Il s'en empêche toujours. Quand elle essaie de capter son regard pour lui poser la question sur sa chanson, cela lui prend un moment avant de relever les yeux vers elle parce qu'il sait qu'il ne lui mentira pas. "Un peu trop oui. Tu ne l'aimes pas je suppose?" Demande-t-il avec un petit sourire. Et l'hymne à l'amour vient égayer ce moment assez rapidement. Non, il ne comprend pas tout mais il capte quelques mots parce qu'il aime la poésie française et que cela lui a pris quelque fois d'en lire et de chercher sur Google pour le retenir. Sans compter qu'il a passé des soirées avec des Françaises mais ça... "Je comprends "Ne regrette rien... Amours, plaisirs, feu chagrins..." Et certains autres mais mis ensemble." Il lui fait un petit sourire. "En gros, qu'est-ce que ça signifie pour toi?"

Il la fixe un long moment, réfléchissant, très sérieusement quelle chanson pourrait leur aller et en fait, il en voit au moins trois ou quatre et il se demande bien laquelle il pourrait lui faire écouter. "Je peux avoir un Joker et en donner deux...? J'en aurais même trois en fait." Il la questionne du regard et lance la première. Million reasons de Lady Gaga. Il attend, lui lance la deuxième qui n'est autre Angel de Sarah McLean et enfin I won't let you go de James Morrison puis il lui murmure à l'oreille. "Et puisque celle-là était très difficile, j'aimerais avoir ta chanson à toi à ce sujet." Il jette un coup d'oeil autour de lui. "Et on aura peut-être pas le temps pour un autre tour." Rajoute-t-il amusé.


Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 264
▵ arrivé(e) le : 25/02/2017
▵ avatar : Eva Green.

MessageSujet: Re: [-18 Warning] Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi. [April] Sam 27 Jan - 19:37



     

Damon
&
April
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi.



Les mots de Damon la font tendrement sourire. Ils ne raisonnent pas vraiment à son oreille comme une menace, mais plutôt comme une promesse. Celle de lui offrir ce dont, il l’a compris en réalité, elle a envie. Elle se sent bien avec lui, tellement bien que c’en est difficile à croire. Elle se souvient, au tout début, combien elle avait l’impression d’être transportée dans un autre monde en sa compagnie. C’était un monde étranger, nouveau, et si merveilleux à découvrir. Aujourd’hui, il lui paraît beaucoup plus familier, plus rassurant que tout. Elle se sent, comme, chez elle. C’est cela, oui, précisément. Elle se sent chez elle avec Damon. A sa place.

C’est pour cette raison qu’il lui est aussi difficile de l’entendre insinuer sous mots couverts combien tout peut s’arrêter si vite. Ils ont si proches, si complices tous les deux. Elle l’est même bien plus avec lui qu’elle ne l’a été avec les hommes qui ont pu partager un moment de sa vie. Avec lui, elle arrive à effacer ses peurs pour révéler celle qu’elle est véritablement. Alors, quand il lui assure qu’il continuera à l’aider à se sentir libre, elle le croit. Elle le sait. Elle lui fait autant confiance qu’il en a envers elle pour lui redonner, un peu, d’estime en lui-même. Ses doigts viennent naturellement s’entremêler aux siens alors qu’elle lui répond avec la même sincérité. – Je te fais confiance aussi pour y arriver. Mine de rien, sans en avoir l’air, ce sont de véritables leçons de vie qu’il lui offre, Damon. Alors si elle peut, elle aussi, lui apporter quelque chose qui lui manque cruellement, c’est sans hésiter qu’elle le fait. En réalité, c’est naturellement qu’elle le fait. C’est simplement le fruit de ce qu’elle ressent à chaque fois qu’elle plonge son regard dans le sien.

Et c’est d’ailleurs après quelques instants qu’il ose à nouveau relever les yeux vers elle. Des petites secondes, à peine, mais assez pour qu’elle devine combien c’est difficile pour lui d’en parler. Elle ne sait pas ce qu’il a vécu, Damon. Elle ignore quel lourd et terrible secret il garde enfoui au plus profond de lui. Mais elle sait qu’il y en a un. Et elle l’imagine, encore et encore, en train d’écouter cette chanson remplie de souffrance. Cette image lui serre le cœur. Alors elle avoue, elle ne peut qu’avouer. – Pas beaucoup, non. Ce n’est pas tant la musique qui la dérange le plus. Mais de savoir dans quelles conditions il a pu l’écouter. Mais la tourmente laisse place à la douceur quand elle lui indique à son tour une chanson. Un sourire naît sur le coin de ses lèvres quand elle apprend les quelques notions de français du jeune homme. Dire que, d’ici quelques heures, ils y seront… En France. Elle tente d’oublier cette pensée pour le moment. Se concentrer uniquement sur lui, sur Damon. – Elle parle de tout l’amour qu’elle éprouve, elle le donne sans modération. C’est l’idée d’offrir son cœur à quelqu’un, sans aucune hésitation, sans rien demander en retour, sans rien attendre. Je crois que c’est la forme la plus profonde de l’amour qui puisse exister. La plus pure.

Elle hoche doucement la tête quand il demande s’il peut citer plusieurs chansons. Elle est curieuse de connaître son choix, un peu plus que précédemment, il faut l’avouer. Mais quand elle entend, tour à tour, les trois musiques, une certaine émotion l’envahit, de plus en plus. Elle reconnaît aussi très vite la deuxième. Elle la ramène des mois en arrière, sur cette plage, lorsqu’ils ont partagé cette danse. C’est la chanson de leur premier baiser. Elle se mord la lèvre à ce constat, sans toutefois émettre un commentaire, laissant la troisième chanson prendre place. Ces chansons parlent de tout ce qui pourrait séparer, mais tout ce qui réunit au bout du compte. C’est si paradoxal. Et elle se demande à quel point elle peut provoquer tant de contradictions en lui. Quand c’est terminé, elle s’approche de lui pour lui voler un baiser enflammé. Elle se recule au bout de quelques secondes seulement. – Elles sont très belles. Je ne sais même pas laquelle je préfère. Reste à lui trouver une chanson. C’est beaucoup plus difficile que les anciennes propositions, il a raison. Elle a besoin de quelques instants pour trouver celle qu’elle choisit. Never say never, de The Fray. Elle lui laisse le temps d’en prendre connaissance alors que son regard se pose sur les alentours. Tout s’est calmé autour d’eux. Finalement, elle retrouve sa place dans les bras de Damon. Elle est si proche de lui que son souffle se mêle au sien. – Et si je te dis « envie » ? murmure-t-elle avec un timide sourire alors que ses lèvres viennent frôler les siennes avec beaucoup plus de sensualité.


CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de janvier.
avatar
LOVE GAME @ du mois de janvier.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 469
▵ arrivé(e) le : 03/05/2017
▵ avatar : Alex O'Loughlin

MessageSujet: Re: [-18 Warning] Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi. [April] Lun 29 Jan - 5:02

Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]April.C Carlson[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Damon O'Donnell
C'est justement ça qui fait la différence avec April. Elle a confiance en lui même quand le monde entier est prêt à le blâmer. Il sait pourtant que ce ne sera peut-être pas suffisant et que cela ne peut durer éternellement mais il a envie d'y croire. Ses doigts contre les siens, entremêlés même lui font oublier un moment que tout ça ne peut être qu'éphémère, qu'il peut tout perdre en un claquement de doigt, comme toujours. Qu'il peut la perdre elle surtout. Lui si prompt et si désireux de s'éloigner au départ. Maintenant si effrayé de ce que pourrait leur apporter demain. C'est terrible pour lui de se rendre compte qu'il s'attache de plus en plus et encore plus qu'effrayant, c'est douloureux, à en crever. Mais elle apaise tout ça April. Elle le rend beaucoup moins effrayant, beaucoup moins douloureux. Elle y met son calme, ses couleurs et elle l'amadoue, à sa façon. Elle l'ensorcèle.

C'est à ce moment qu'elle avoue, exactement comme il le pensait, qu'elle n'aime pas beaucoup cette chanson. Damon peut aisément imaginer pourquoi. Elle déteste qu'il souffre et elle sait qu'écouter cette chanson lui fait du mal. C'est tout de même fou d'avoir autant d'empathie. C'est inhumain pour lui. April est la première personne qu'il rencontre avec un coeur aussi gros que cet avion. Il pose un doux baiser sur son front. "Je commence à te connaître." Aussi simple que ça. Retourner la tristesse à quelque chose de positif. Faire de sa jolie tête d'enterrement un joli sourire amusé. Il la connaît et elle aime ça. Alors c'est rapidement oublié et elle finit par rebondir en lui expliquant ce que signifie pour elle cette jolie chanson française. Aussi jolie que sa française à lui, pense-t-il rapidement alors qu'elle parle d'amour et que sans le vouloir, il est pendu à ses lèvres. Juste un moment. Juste assez pour qu'il ait envie de se baffer. "Et tu voudrais aimer comme ça? " Se donner sans rien attendre en retour. La phrase lui retourne longuement le cerveau. Elle tourne sans cesse. C'est tellement du April tout craché.

Les chansons lui font bien plus d'effet que ceux à quoi il s'attendait et le baiser qu'elle lui donne lui fait presque oublier qu'ils ne sont pas seuls. Il la ramène contre lui, une main dans sa nuque et l'autre ensserrant sa hanche. Quand elle s'éloigne, il n'est plus qu'un feu brûlant et il a juste envie qu'elle se rapproche à nouveau. Il garde les yeux fermés et murmure. "Bon sang Carlson, si tu m'embrasses encore comme ça, on aura jamais le temps de mettre mon plan à exécution et je te ferais l'amour sur le sol." Il est très sérieux même s'il a envie de rire. Un contact d'elle et il se consume. Entièrement. Heureusement elle lui envoie sa chanson à elle et il tente de se détourner pour l'écouter vraiment. Et comment en une chanson April a été capable de répondre à toutes les siennes. Si lui est mitigé, elle est plutôt claire, sans qu'elle ne le soit dans ses sentiments et pour lui, c'est plutôt rassurant. Et elle se rapproche encore, il mêle ses doigts à ses cheveux, ferme les yeux quand elle parle presque contre ses lèvres. Il a tellement envie d'elle que ses idées se bousculent. Quel était le plan encore? "J'inventerais une chanson à ton nom pour ce mot-là Carlson." Elle fait de lui un véritable pantin. Un stupide pantin. Il se recule et lui prend la main avant de la tirer avec lui quand il se lève. Après avoir avancé un moment, il se retourne et lui demande de l'attendre. Il s'approche d'une hôtesse, discute avec elle et elle hoche la tête en lui montrant une direction. Il lui glisse de l'argent dans la main et la remercie avant de reprendre la main d'April. "J'ai pensé aux toilettes mais... Pas digne de toi même si je pourrais avoir envie de toi partout." Il avance à reculons en la regardant droit dans les yeux. En première classe, il ouvre un rideau avec un grand siège contre l'avion transformable en futon. Il tire dessus pour allonger le siège et il fait un grand geste théâtrale. "Votre carosse ma Féé." Avant de l'attirer dans ses bras et de l'embrasser comme si sa vie en dépendait, comme si c'était la dernière fois et ça pouvait toujours l'être. Le coeur battant jusque dans ses tempes après ce baiser. "Qu'est-ce que tu me fais April Carlson... Avoue le au moins, tu as été une enchanteresse dans une vie antérieure. Les effets sont permanents pour au moins encore trois ou quatres vies?""
Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 264
▵ arrivé(e) le : 25/02/2017
▵ avatar : Eva Green.

MessageSujet: Re: [-18 Warning] Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi. [April] Lun 29 Jan - 19:50



     

Damon
&
April
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi.


D’un doux baiser sur le front, Damon parvient doucement à balayer l’air concerné et douloureux de son visage. De ses mots, il arrive même à déclencher l’ombre d’un sourire sur son visage. Il ne commence pas seulement à la connaître, il sait déceler en elle tout ce qu’elle ne dit pas. Il arrive à deviner ses émotions, ses réactions, c’est même incroyable à quel point il la connaît. Mais ce qui l’est le plus, c’est la façon dont il réagit. C’est fou et touchant à la fois. C’est de sa souffrance à lui dont il est question, mais il semble désireux de lui faire retrouver le sourire, à elle. Et il y arrive. Il a certainement un don. Le pouvoir de la faire sourire, peu importe les circonstances, peu importe les conversations. Même les moments les plus douloureux deviennent plus faciles avec lui. Il a cette magnifique faculté de rendre heureux les autres, Damon. Il n’en a absolument pas conscience. Il croit tout l’inverse, il croit qu’il fait plus de mal que de bien. Mais s’il le voulait, il pourrait faire plus de bien que n’importe qui. Elle le sait parce qu’elle a cette chance, April. Celle d’être heureuse grâce à lui.

Voudrait-elle aimer comme ça. Elle n’en a aucune idée. L’amour, peu importe la forme qu’il prend, demande beaucoup de force et d’investissement. Mais, surtout, il demande du courage. Et un amour dans lequel on se livre totalement, ce doit être plus difficile encore. Elle ne sait pas si elle aurait cette force, April. Elle aime de tout son cœur mais ce cœur, justement, il peut se briser si vite. Elle a tenté de mettre fin à ses jours lorsque sa fille a voulu la sortir de sa vie. Elle ne sait pas comment elle réagirait si elle ressentait à nouveau une telle douleur. – Oui, non, je ne sais pas. Elle affiche un petit sourire face à ses propres paroles, sûrement loin d’être claires pour son interlocuteur. Mais son propre esprit n’est pas bien clair sur ce sujet. Pourtant, face à l’air sincèrement intéressé de Damon, elle choisit de parler avec transparence. – J’aimerais, car c’est quelque chose de beau. Seulement, je ne sais pas si j’en aurais la force. Mais, au fond, je ne pense qu’on choisisse de ressentir une chose pareille. C’est beaucoup plus fort que nous.

Mais toutes ses pensées s’envolent vite quand elle entend les chansons données par le jeune homme. Elle se trompe, peut-être, mais elle a la sensation qu’à sa façon, il vient de lui confier ce qu’elle ne lui demanderait jamais à voix haute. Il y a cet attachement qui semble tant l’effrayer mais qui paraît l’inciter, dans tout son paradoxe, à revenir auprès d’elle. Il est attaché à elle. Elle ne sait pas exactement ce que cela signifie, tout comme il ignore les sentiments exacts qu’il lui inspire. Mais il est attaché à elle, à leur relation. Et ça lui fait du bien de l’entendre, April, même par d’autres voix que la sienne. Alors elle l’embrasse, peut-être trop significativement, peut-être trop passionnément. C’est de plus en plus difficile de rester loin de lui. Pour lui aussi si elle en croit ses mots. Elle le contemple tandis qu’il a les yeux encore fermés. Il est tellement beau. Elle se mordille la lèvre sans cesser de le regarder. – Je suis désolée. dit-elle sérieusement, d’un ton coupable, malgré la chaleur qu’elle ressent encore contre ses lèvres.

Elle lui présente ses excuses, prudemment, mais elle ne peut s’empêcher pourtant de retrouver une nouvelle fois cette proximité. Il y a quelque chose en Damon qui l’attire inexorablement. Et c’est compliqué, vraiment compliqué, de garder une distance raisonnable avec lui alors qu’ils sont si proches l’un de l’autre. Elle frémit contre ses lèvres en sentant ses doigts s’enrouler dans ses cheveux. Il ne faut pas plus qu’une ombre d’invitation de la jeune femme pour qu’il se lève finalement et l’attire avec lui dans les couloirs de l’avion. Elle le suit docilement, mais curieuse tout de même de savoir où il l’emmène. Quand elle le voit interpeller une hôtesse, elle se liquéfie sur place. Il ne va pas oser… Et si. Elle n’ose même pas regarder la dame dans les yeux alors que ses joues prennent une teinte beaucoup plus colorée. Si Damon n’a rien dévoilé, c’est elle qui est clairement en train de les trahir. – Qu’est-ce que tu lui as dit ? demande-t-elle sans relever ses précédentes paroles alors qu’ils arrivent finalement en première classe. Elle a les joues de toute façon déjà rouges d’embarras.

Seulement elle est bien incapable de garder la raison. Pas quand il l’attire contre lui, dans ses bras, pour l’embrasser avec tout ce feu qui l’anime. Elle répond à son baiser avec la même fougue, la même envie qui envahit chaque pore de sa peau. Quand ils reculent, à bout de souffle, elle est encore troublée. Et ses mots finissent de l’achever. Elle rit fébrilement alors qu’elle dépose ses mains contre son torse, près de son cœur qui bat aussi fort que le sien. – Je crois plutôt que c’est à moi de te demander ce que tu me fais… Pour me rendre aussi… Demandeuse… murmure-t-elle alors que ses doigts glissent contre son corps. A peine arrivent-ils au bas de son tee-shirt qu’elle s’en saisit pour le retirer avant de retrouver ses lèvres dans un nouveau baiser.



CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: [-18 Warning] Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi. [April]

Revenir en haut Aller en bas

[-18 Warning] Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi. [April]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-