Ils n'attendent que vous...


Et hop, un petit vote.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 [-18 Warning] Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi. [April]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
LOVE GAME @ du mois de janvier.
avatar
LOVE GAME @ du mois de janvier.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 469
▵ arrivé(e) le : 03/05/2017
▵ avatar : Alex O'Loughlin

MessageSujet: Re: [-18 Warning] Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi. [April] Mer 7 Fév - 19:49

Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]April.C Carlson[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Damon O'DonnellIl ne sait pas trop ce qui lui prend quand il est autour d'April. Il oublie même de prendre sa petite drogue douce quotidienne pendant le séjour, comme s'il n'en avait pas besoin. Pas besoin d'une soirée à se bloquer devant les étoiles en se demandant quel est le sens de la vie, quel est l'intérêt? Pas besoin de broyer du noir ou de descendre toutes les théories joyeuses possibles et imaginables en les poignardant à coup sec. Ils sont pourtant le jour et la nuit, le froid et le chaud, la lune et le soleil. L'un se réveille quand l'autre se couche, ils n'aiment rien qui puissent se ressembler. Elle aime les jardins et elle reconnaît des boutiques alors qu'il rêve de voir des ossatures et des morts. Il adore le fait que cela puisse être exposé. Elle aime les monuments, observer, regarder alors qu'il est impatient, qu'il veut rentrer et faire l'amour. Elle est douce et calme alors qu'il est hyperactif au sang chaud. Ils ne s'accordent pas du tout, n'aiment pas les même chansons. Elle est classique quand il est violence et elle est amour quand il est trahison. Pourtant, ils se rejoignent sur tout. Partout, tout le temps.

Il apprécie qu'elle se calme pour regarder quelque chose et à défaut d'apprécier ce qu'elle regarde, il apprécie les yeux qu'elle a et les expressions face aux monuments. Elle a besoin d'être posée mais elle éclate de rire quand il la tire par la main et qu'elle se retrouve presque en train de courir. Il n'aime pas le classique mais il aime sa bouche à elle quand elle fredonne et elle n'aime pas les musiques violentes mais elle aime le découvrir à travers elles. Et aucun des deux ne semble être gêné par cette différence, aucun des deux ne s'en plaint jamais. Comme s'ils le savaient, que c'était évident mais que ça ne changeait rien. Oui, ce voyage change tout. Il a tout changé dans la vision des choses de Damon. Lui, si effrayé avant de venir ici, même si ce n'est que pour une semaine, se rend compte qu'il était inutile d'avoir peur. Même H24, 7/7j, April est plus que supportable et il n'en aime pas moins sa présence. La preuve, il ne la laisse même plus se doucher seule. Ce qu'il craint maintenant, c'est la rencontre avec les parents d'April. Ce qui lui fait peur également, c'est le retour à Wellington. Comment retourner à la réalité? Elle risque d'être violente.

Pourtant, quand elle finit par accepter d'aller rencontrer ses parents. Le retour à Wellington paraît être un problème minime. Il l'oublie même presque totalement en essayant de montrer à April les merveilles de Paris à l'aube. Le rêve se termine lorsqu'ils se retrouvent dans l'allée de la maison d'enfance d'April. Damon a beau serrer sa main tellement fort que les jointures doivent en être décolorées, cela ne semble pas suffire. Cela compte mais ce n'est pas assez. Il faut y aller malgré tout et il sait que s'il n'avance pas, April pourrait rester là des heures. Il cogne alors en attendant un signe de la part d'April, n'importe quoi qui lui dirait, "Laisse moi gérer." Ou "Non, c'est mort, on part." mais rien. Devant lui, dans les yeux d'April, c'est le néant et quand une femme répond avant de venir ouvrir, il chercher derrière eux une certaine... Caitlyn avant de se rendre compte qu'il lui tient la main. Il ouvre grand les yeux, c'est April et leur mains se détachent instantanément quand la femme la ramène contre elle. Damon entend clairement le "Bonjour maman" Il entend également quand la mère de Caitlyn lui dit qu'elle est heureuse mais ne comprend pas ce qu'elle dit ensuite quand elle le regarde. Il se contente de dire. "Bonjour." Dans un français pathétique mais au moins, c'est fait. Et il entend ensuite la voix grave qui se rapproche. Il regarde April, attend de voir ce qu'elle va faire mais elle semble paralysée. Il arrive et il se répète, plus fort en la pointant du doigt mais en regardant vers sa femme. "Je viens de poser une question! Elle fout quoi ici?" Tout le monde semble se tétaniser. Femme et fille et Damon sent la virulence même s'il n'a compris que un ou deux mots. Il en a presque saisi le sens. Quoi ici. Question. Ce qui n'est déjà pas mal. La question ne semble pas dérangeante en soi d'ailleurs, c'est plutôt le ton qu'il utilise qui gêne Damon. Il s'approche en se glissant légèrement entre April et ses parents. "Vous comprenez l'anglais?" La maman hoche légèrement la tête et il entend le père dire alors. "C'est quoi ce guignol?" Il sourit et il leur parle en anglais, avec des mots simple, la voix posé mais ferme. "D'abord, cessez de crier. On vous entend très bien et vous ne nous impressionnez pas. Donnez moi deux minutes." Il glisse un doigt devant eux et leur tourne le dos. Il pose ses mains sur les épaules d'April et les masse doucement. "Hey, Carlson. Reviens par là. Regarde moi. Pense à Meghan, c'est ta force, ok? Il n'est rien du tout, il ne t'impressionne pas et ce qu'il a fait de toi par le passé a été reconstruit par ta fille. Maintenant tu vas lui dire ce que tu as besoin de lui dire et poser les questions que tu dois poser et s'il ne t'écoute pas, on lui casse un vase sur la tête et on s'enfuit. Ce n'est rien ce type, c'est du vide, une merde qui se nourrit de la peur des autres. Rien du tout comparé à tout ce que tu as aujourd'hui. Tu es plus forte que ça, j'ai confiance en toi. Tu vas lui marcher dessus comme un tremplin pour te relever et pendant que tu le feras je te tiendrais la main. Ok?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 264
▵ arrivé(e) le : 25/02/2017
▵ avatar : Eva Green.

MessageSujet: Re: [-18 Warning] Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi. [April] Jeu 8 Fév - 18:06



     

Damon
&
April
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi.


Ils sont deux parfaits opposés qui s’attirent pourtant, inexorablement, comme des aimants. Ils sont aux antipodes l’un de l’autre. Leurs goûts, leurs préférences, leurs regards même sur le monde et la vie. Tout, absolument tout les sépare. Ils n’ont rien en commun, mais peut-être que c’est ce qui fait leur force, c’est ce qui fait en tout cas cette attraction entre eux. Elle n’a jamais connu quelqu’un comme Damon. Personne n’est comme lui, personne ne parle comme lui, personne ne pense comme lui. Mais c’est tout ce qui fait de lui une personne si singulière qui le rend tellement particulier à ses yeux et, surtout, dans son cœur. Tout ce qui fait qu’aujourd’hui, et plus encore avec ce séjour magique qu’ils viennent de vivre, elle est simplement incapable de se passer de lui. Simplement incapable de vivre sans lui. Tout est différent chez lui, avec lui. Et elle aime cette différence, elle s’en imprègne. Il n’y a pas une différence en réalité qu’elle changerait et elle sait, au fond d’elle, qu’il ne le ferait pas davantage. Ils se nourrissent de leurs différences, se plaisent dans leurs contradictions, et redécouvre ensemble tout ce qu’ils n’ont pas su apprendre seuls.

Sans lui, April ne serait jamais venue à Paris. Elle aurait continué de fuir ce passé qui fait pourtant d’elle la personne qu’elle est aujourd’hui. Cette souffrance qu’elle contient en elle et qui influe sur chacun de ses choix, chacune de ses décisions. Son père, à des milliers de kilomètres, a encore un impact sur elle. Tourner la page lui était impossible. Alors elle l’a arrachée, elle l’a roulée en boule et l’a jetée dans un coin de sa tête. Et c’est Damon, tout doucement, qui a ressorti ce chapitre difficile de sa vie. Avec la délicatesse d’un ange, il l’a déplié avec précaution et l’a lu avec elle. Il lui a donné son avis, il a attendu qu’elle se sente prête. Elle a la conviction qu’il l’aurait attendue des années s’il le fallait. Et, dès l’instant où elle a accepté, c’est lui qui s’est chargé de tout pour en arriver à ce moment précis. Ce moment qu’elle attend depuis si longtemps, tout en le redoutant plus que tout, celui où elle se retrouverait confrontée à ses parents.

La tendresse inattendue de sa mère lui donne l’effet lacérant d’un coup de poignard. Il y a plein de questions et d’incompréhensions qui la submergent pendant ces quelques secondes où elle reste blottie contre celle qui a été témoin de tous les sévices qu’elle a subis. Elle ne parvient pas à comprendre comment elle peut la prendre dans ses bras alors qu’elle n’a jamais cherché à la protéger. Alors qu’elle n’a jamais cherché à la retrouver. Mais ce n’est rien, encore, à côté de ce qui l’envahit quand elle reconnaît la voix grave de son père. La voix qui l’a fait trembler pendant des années, la voix qui la hante encore aujourd’hui dans ses cauchemars. Elle reste paralysée, April. Elle ne parvient pas à prononcer une seule parole alors qu’elle se retrouve finalement face à sa plus grande peur. Sa mère n’est pas plus bavarde qu’elle et, en fin de compte, c’est le pauvre Damon qui arrive à réagir malgré la barrière de la langue. Elle reste sans doute moins imposante que celle qui s’est créée chez la jeune femme durant toutes ces années. C’est quand elle l’entend s’adresser à son père de cette façon qu’April sort de sa torpeur. – Damon… C’est comme si elle était effrayée de ce qu’il pourrait lui faire, comme si elle était encore la petite fille ou l’adolescente incapable de ramener un ami chez elle.

Mais il se tourne alors vers elle, elle dont le regard est toujours rivé sur son père. Elle a des flashs du passé qui lui reviennent. Elle se souvient de ses coups, ses brûlures, ces nuits entières où il l’enfermait à la cave. Elle se souvient quand elle les suppliait en larmes, lui, sa mère, de la laisser sortir. Aucun d’eux n’a jamais ouvert cette porte. Elle a la gorge serrée, tellement qu’elle a mal, elle est prête à craquer à tout instant. Mais Damon tente de la ramener à lui et, au bout de quelques secondes, elle arrive à décoller son regard de son père pour le poser sur lui. Il lui parle de Meghan. Meghan. Elle avale difficilement sa salive sans l’interrompre. Elle sait qu’il a raison. Il est fort, surtout, parce qu’il a conscience de l’importance de sa fille. Il a conscience que c’est elle qui l’a sauvée. Plus il parle, plus il lui permet de calmer ses nerfs, se calmer elle-même, et retrouver un semblant de confiance en elle. C’est quand il lui affirme que lui, il a confiance en elle, qu’il lui donne les dernières forces qui lui manquent. Elle prend une profonde inspiration. – Ok. Je vais y arriver.

Ses parents sont en pleine discussion quand elle se rapproche à nouveau. En réalité, c’est surtout son père qui interroge avec une certaine colère sa mère. – C’est toi qui lui as dit de venir ? Elle regarde sa mère, elle y voit ce qu’elle ne voyait pas lorsqu’elle était tellement aveuglée par ses propres peurs. La peur est toujours là, en réalité, mais elle se sent prête à l’affronter. Prête à l’affronter, lui, surtout. – Elle ne savait pas que je viendrais. Je ne lui ai pas parlé depuis le jour où je t’ai fui. Sa voix est relativement calme, même si son cœur bat à la chamade. – Et pourquoi tu es là aujourd’hui ? – Je suis là aujourd’hui parce qu’il m’a fallu tout ce temps, toutes ces années pour t’affronter. L’amour de ma fille, un séjour dans un hôpital psychiatrique, et le soutien incommensurable de ce « guignol » auquel tu n’arrives pas à la cheville. – Si tu es venue ici pour m’insulter Caitlyn, tu peux te barrer ! – Mais j’en ai assez de fuir, tu comprends ? Tu m’as brisée. Tu m’as détruite ! Tu m’as fait… Tellement de mal… Sa voix se brise à cet instant. Mais elle ne flanche pas, elle le regarde toujours droit dans les yeux alors qu’elle ajoute avec plus d’assurance. – Je ne veux plus que tu m’en fasses, plus jamais. Et pour ça, j’ai besoin de comprendre… J’ai besoin de comprendre ce que j’ai fait pour que tu me haïsses autant ? Je vous empêchais d’être tranquille c’est ça ? Je n’étais pas assez bien pour toi ? Pourquoi, dis-moi ?! Elle s’emporte, hausse un peu la voix, mais son père en fait autant alors qu’il passe devant sa mère pour se rapprocher d’elle. – Petite ingrate, si ça ne tenait qu’à moi, tu ne serais jamais venue au monde !



CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de janvier.
avatar
LOVE GAME @ du mois de janvier.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 469
▵ arrivé(e) le : 03/05/2017
▵ avatar : Alex O'Loughlin

MessageSujet: Re: [-18 Warning] Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi. [April] Ven 9 Fév - 14:17

Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]April.C Carlson[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Damon O'Donnell Lorsque Damon hausse très légèrement le ton, il sent April fébrile derrière lui. Pourtant, il n'y a pas de raisons. Il est très calme alors qu'il rêve de lui briser le cou. Vu tout ce qu'il s'imagine de lui faire, ce n'est vraiment rien, c'est un petit grain de sable, une caresse qu'il lui donne afin de laisser April s'exprimer comme elle en a besoin. Pourtant, rien ne sort. April ne bouge pas. Elle est tétanisée, elle s'enferme complètement. Damon a l'impression, à l'expression de son visage qu'elle revit tous les mauvais moments, toutes les horreurs qu'il a pu lui faire simplement en l'entendant, en le voyant. Et Damon déteste ça. Il se déteste d'avoir été celui qui a choisi cette situation, qui y a pensé et qui l'y a poussé. Même si au fond de lui, il sait que c'est nécessaire, il déteste ce moment. Il la perd, elle se perd dans un monde terrible et c'est sûrement douloureux pour elle. Ca l'est aussi pour lui. Il a envie de lui voler sa peur et sa douleur, envie de l'en débarrasser de lui donner sa rage, sa colère mais April n'est pas lui. Elle est tout le contraire de lui et partout où le mal règne, elle trouve une lueur de bon. C'est ce qu'elle a fait avec lui, c'est comme ça qu'elle l'a rendu meilleur.

Alors, il se décide à lui parler et à lui donner sa force, malgré tout. A lui rappeler la sienne surtout. Meghan. Si elle était là et que cet homme s'en approcherait, Damon n'a pas besoin d'être devin pour savoir qu'April pourrait le tuer. Quand il s'agit de Meghan, April est plus forte que tout une planète réunie et il sait exactement ce qu'il doit lui dire pour qu'elle s'en souvienne. Il a juste à parler d'elle, juste à lui rappeler que c'est elle sa force et elle semble revenir, tout lentement. A un moment, elle le regarde et il voit la lueur de vie, la petite flamme qu'il a pu voir et déceler lors de leur première rencontre. Celle qu'il aime et espère voir grandir toujours un peu plus même si elle est déjà parfaite ainsi. Alors il lui rappelle qu'elle peut le faire et qu'il croit en elle et il sent que bizarrement, lui si maladroit dans les mots, dit finalement exactement ce dont elle a besoin d'entendre. Elle respire. Enfin. Damon l'a vu arrêté de faire et il a eu peur, très peur. Il lui sourit quand elle lui répond et il hoche la tête. "Oh bien-sûr que tu vas y arriver." Il n'a aucun doute là-dessus. Il se retourne avec elle, restant à l'écart mais essayant de capter les mots compréhensibles.

Il le voit regarder la mère et capte. "Dit, venir, ici." Il suppose à l'intonation qu'il pose une question. Puis. "Parler, jour." Aucune putain d'indication de ce côté là. Juste du flou mais cette fois, April n'a plus peur, elle est sûre d'elle et elle s'avance même. Damon est impressionné par ce revirement de situation même s'il sait qu'April est forte. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle le confronte aussi fortement, aussi rapidement. Sans aucune peur. Puis "Venue, ici, insulter." Le ton que son père utilise démange réellement Damon qui lui ferait bien ravaler son caractère. Il se demande ce que sa femme fait encore avec lui et là, pour une fois dans son existence, il ressent de la pitié. Carlson ou Caitlyn reprend la parole et il capte "Assez, fuir, mal." Il serre la mâchoire. Il n'a jamais autant haï quelqu'un de toute son existence. Jamais. Il s'approche encore un peu d'April juste au cas où elle s'effondrerait, ce qui serait normal. Tellement normal. Il entend. "Pas assez bien, comprendre, pourquoi." Pourquoi, ce mot résonne dans son esprit. Elle a besoin de savoir ce qui l'a motivé. Il fixe la père pour voir sa réponse. Il capte "Jamais venue, monde" et quand il le voit avancer, il se retient de faire de même pour lui montrer encore une fois qu'il n'a pas peur de lui. Se battre ne servirait à rien mais s'il ose toucher à April. S'il ose juste lever le petit doigt sur elle. Il le tue. A main nue. Il dit alors calmement mais fermement, utilisant toujours des mots simples. Les plus simples. "Elle demande juste pourquoi merde. Répondez!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 264
▵ arrivé(e) le : 25/02/2017
▵ avatar : Eva Green.

MessageSujet: Re: [-18 Warning] Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi. [April] Lun 12 Fév - 18:10



     

Damon
&
April
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi.



C’est sans aucun doute l’un des moments les plus douloureux, les plus difficiles de sa vie. Il y a tout ce flot de souvenirs terribles qui la submergent, cette peur incommensurable de l’homme qui se trouve face à elle, mais aussi cette souffrance qui n’est jamais totalement partie. Paralysée, elle se sent paralysée, April. Comme si, pendant une seconde, elle n’est plus maîtresse de son propre corps. Elle peut voir, elle peut entendre ce qui se passe, mais elle n’arrive pas à y faire face. Mais il est là, Damon. Et c’est lui, sans grande surprise en réalité, qui arrive à la sortir de sa torpeur. Surtout, il lui donne le courage vital pour affronter la situation. Il lui rappelle la force qu’elle a en elle, celle qu’elle cache derrière tous ces tourments et toutes ces craintes. Il lui offre aussi un peu de la sienne, avec tant de confiance qu’elle laisse un peu d’assurance l’envahir à son tour. Jamais, il ne pourra savoir à quel point elle lui en est reconnaissante, à quel point elle le sera éternellement. Car, enfin, elle trouve l’élan nécessaire pour se retrouver face à son père. Et lui parler.

Elle a imaginé ce moment des centaines de fois. Celui où elle pourrait lui dire tout ce qu’elle ressent, tout ce qu’elle éprouve au fond d’elle. Les mots n’en sont pourtant pas moins compliqués à sortir. Ils sont, comme, contaminés par un poison qui fait mal. A chaque fois qu’elle prend la parole, ils provoquent cette douleur dans sa gorge, dans son cœur, dans son corps tout entier. Elle avoue sans aucune retenue la douleur qu’il lui a infligée, ce mal-être qu’elle n’a jamais réussi à vaincre complètement. Même avec l’amour de Meghan, même avec le soutien de Damon. Même des dizaines de séances chez le psychologue ne l’ont pas aidée. Si ce n’est, certainement, à lui donner la force de se tenir droit devant lui maintenant pour évacuer toute la souffrance qu’elle a contenue en elle trop longtemps. Rien d’autre n’aurait pu la libérer, parce que rien n’aurait pu lui donner les réponses à ses questions. A une seule, surtout : Pourquoi ? Pourquoi lui a-t-il fait autant de mal ? Pourquoi s’est-il évertué à la briser jour après jour, nuit après nuit ? Il aurait pu simplement la rejeter, s’il ne l’aimait pas. Mais elle n’arrive pas à comprendre tant d’horreur, April. Elle n’est pas une sainte, elle a fait des choses dont elle n’est pas fière elle non plus. Seulement elle ne peut pas concevoir qu’on puisse faire tant de mal à quelqu’un, à un enfant sans défense… A son propre enfant. C’est peut-être naïf, peut-être stupide, peut-être même inutile de chercher une explication aux actes d’un monstre. Mais elle ne peut pas se résoudre à accepter qu’un homme puisse faire ce que son père lui a fait, comme ça, sans raison. Elle ne peut pas croire qu’il soit simplement mauvais, sans aucune explication, juste mauvais.

Elle le voit s’approcher d’elle mais elle ne bouge pas d’un millimètre. C’est étrange ce qu’elle ressent à cet instant, mais c’est comme si rien de ce qu’il pourrait faire ne l’atteindrait, rien d’autre que les mots qu’il va prononcer. Elle entend la voix de Damon l’appuyer, elle ressent sa présence juste à ses côtés, mais son regard est toujours posé sur son père. – Qu’est-ce que tu attends que je te dise, Caitlyn ? Tu crois que c’est ma faute, c’est ça ? Tu crois que c’est moi, le monstre ?! Il crie, il s’emporte. Le cœur d’April bat toujours aussi fort mais elle répond d’une voix beaucoup plus calme. –Je ne cherche pas de coupable, je veux une réponse. Tu me la dois ! Il laisse échapper un rire, un rire qui lui glace le sang. – Tu n’as qu’à demander à ta traînée de mère ! Ou bien à son amant ! A ces paroles, la jeune femme pose les yeux sur sa mère, le regard rempli d’incompréhension. Elle ne sait pas si elle doit le croire, ou non, elle ne sait même pas le rapport en vérité. – Tu m’as fait vivre un enfer parce qu’elle t’a trompé ? Cela paraît tellement absurde sorti de sa bouche. Qu’y pouvait-elle, elle ? – J’ai élevé la bâtarde d’un autre, tu crois que c’était ce dont je rêvais ? Tu crois que ça me faisait plaisir de voir un autre à chaque fois que je te regardais ? C’est là seulement qu’elle comprend. Elle est abasourdie. Elle ne sait pas ce qui la tient encore debout parce que tout son corps lui paraît flancher. Il n’est pas son père. – Je… Ça ne te donnait pas le droit de t’en prendre à moi… Je n’y étais pour rien… Mais il ne l’écoute plus. Il recule pour attraper sa veste. – J’en ai assez entendu. Il la bouscule en passant, s’éloignant d’eux sans lui jeter un regard alors qu’elle se trouve encore là, immobile, et totalement retournée.


CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de janvier.
avatar
LOVE GAME @ du mois de janvier.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 469
▵ arrivé(e) le : 03/05/2017
▵ avatar : Alex O'Loughlin

MessageSujet: Re: [-18 Warning] Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi. [April] Lun 12 Fév - 20:00

Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]April.C Carlson[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Damon O'DonnellIl a l'impression étrange d'être dans un film. C'est aussi désagréable que c'est innovant. Il sait exactement comment ils en sont arrivés là en plus. C'est son idée à lui. Il a fait en sorte qu'ils viennent ici et à présent, il ne sait pas s'il doit le regretter, ou se féliciter. Ce n'est pas tant qu'il n'a pas aimé le voyage à Paris mais c'est plutôt le fait de voir April souffrir autant et devoir affronter ses peurs et ses fantômes avec ferveur. La barrière de la langue ne lui permet pas d'être aussi présent qu'il le voudrait et c'est enrageant. Presque autant que de devoir se retenir de tuer le père d'April en sachant ce qu'il a fait par le passé et en observant l'attitude qu'il a aujourd'hui. Damon le hait, de tout son être. Il déteste difficilement à ce point mais aujourd'hui, il sait ce que c'est que d'être un une personne complètement détestable quand il se retrouve face à lui.

C'est une torture de rester les bras ballants mais il n'y peut malheureusement pas grand chose. C'est autre chose quand il voit le père d'April s'approcher de trop près. Il n'a aucune envie de passer pour le surprotecteur de service. Aux yeux des parents dont il se moque complètement, ça n'aurait aucun effet mais aux yeux d'April, si. Elle a besoin de savoir qu'il lui fait confiance et s'interposer n'est pas un signe de cette confiance. Bien qu'en vérité, la seule personne qu'il craint, ce n'est pas elle mais lui. Le monstre. Il s'étonne quand il recommence à parler et qu'il utilise exactement le terme auquel Damon pense. Il en rigolerait presque si la situation n'était pas si dramatique, en fait.

Il ne capte là encore que quelques mots mais celui "d'amant" lui parvient assez clairement et parfaitement. Il commence donc à se faire tous les films possibles et imaginables dans sa tête puisqu'il ne peut rien faire d'autres que de tenter de deviner de quoi ils parlent exactement. Puis "un autre" et il commence à se dire qu'il sait peut-être quelles raisons ignobles et cruelles le père est en train d'inventer pour ses ignominies. Il bout, il est comme une cocotte sur le point d'exploser mais il essaie de se calmer, de respirer. Cela semble pourtant être le coup de grâce pour April qui commence à perdre contenance. Elle semble même chercher la vérité dans les yeux de sa mère qui ne fait rien, ne dit rien. Le monstre a dû réussir à lui faire croire que tout cela est de sa faute à elle, qu'elle est responsable de cette situation. Damon le voit essayer de fuir et il jette un coup d'oeil à April, toujours sous le choc. Il grimace quand il le voit la bousculer mais est heureux de voir qu'elle fléchit mais ne tombe pas. Elle est courageuse. Tellement.

Il bloque le chemin du père en le rattrapant par le bras et même après qu'il se soit violemment libérer, Damon lui dit. "Maintenant qu'on est là, vous allez l'écouter jusqu'au bout. Croyez-moi, on ne compte pas revenir!" Il aurait tellement plus de choses à lui dire mais ne peut malheureusement pas être sûr qu'ils le comprendront. Il n'a pas envie d'être sympa. Il n'en a aucune envie. Il serre même les dents pour se rappeler qu'il doit l'être malgré tout. Il tend une main vers la mère. "Expliquez-vous maintenant!" Et jette un coup d'oeil au père qui finit par se retourner vers lui et élever la voix. "De quel droit est-ce que tu me donnes des ordres? Ou à ma femme?" Damon est étonné de le voir répondre dans sa langue. Sûrement pour pouvoir l'insulter à sa guise. "On a fait un long voyage pour qu'April s'explique avec vous. Après ce que vous lui avez fait, c'est plus que mérité." Et Damon hoche la tête tout simplement quand le père d'April lui demande s'il compte l'empêcher de passer. Damon adorerait en venir aux mains, il s'exprime bien mieux comme ça malheureusement mais c'est loin d'être ce dont April a besoin et comme toujours, il veut la préserver. Il se retourne alors vers April et lâche. "Débarasse moi de ce guignol ou je m'en charge!" Là, Damon n'a rien compris encore et il ne trouve pas sa juste, sauf qu'à sa grande surprise, la mère commence enfin à parler pour s'expliquer. "Arrête toi maintenant. Stop. Caitlyn a le droit de comprendre. Après toutes ses années... Si elle revient, c'est qu'il y a une raison. C'est vrai Caitlyn... Je suis désolée. Tout est de ma faute. Elle ne demande que des explications... Elle ne demande que des explications..." Répète-t-elle alors qu'elle commence à craquer. Damon se retourne vers April pour observer sa réaction. La mère semble avoir avouer alors qu'elle n'est pas réellement coupable. Elle a juste été désigné comme tel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 264
▵ arrivé(e) le : 25/02/2017
▵ avatar : Eva Green.

MessageSujet: Re: [-18 Warning] Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi. [April] Mar 13 Fév - 12:05



     

Damon
&
April
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi.


Il n’est pas son père. Il n’est pas son père, elle ne sait pas du tout si elle doit y croire même si le silence de sa mère en dit énormément. Il n’est pas son père, et elle ne sait pas du tout comment prendre cette nouvelle. Au fond, est-ce que cela change véritablement quelque chose ? A-t-il déjà joué ce rôle pour elle ? L’a-t-il seulement aimée une seconde depuis sa naissance ? Non, elle sait pertinemment que non. Elle n’a jamais cru aux liens du sang, April. Il aurait pu accepter de l’élever, tenter de l’aimer, malgré tout. Il aurait pu être son père, pas celui de sang, mais celui de cœur. Seulement, il en est peut-être bien incapable en vérité. Il utilise ce prétexte en guise d’explication. Mais elle, elle n’en voit pas plus qu’auparavant. Il est toujours le tyran qu’elle a connu, qu’importe ses raisons. Elle a davantage la sensation que ce sont des excuses, des excuses qu’il utilise pour justifier quelque chose d’inacceptable. Et cela, elle a mis des années à s’en rendre compte.

Il n’avait pas le droit. Il n’avait pas le droit d’agir comme il l’a fait. Il n’avait pas le droit d’être ignoble avec elle. A l’époque, elle s’en souvient parfaitement, il disait que c’était sa faute. Elle se remémore ses mots exacts alors qu’il est déjà en train de fuir sans davantage d’explication. « C’est toi qui m’obliges à le faire, Caitlyn. » « Pourquoi tu me fais faire ça ? » « Tu ne peux en vouloir qu’à toi-même Caitlyn. » Pendant des années, elle a grandi en pensant que c’était elle le problème. Pendant des années, elle a eu ce sentiment d’être une enfant monstrueuse qui ne méritait rien d’autre que ces châtiments. Il a détruit toute l’estime qu’un père est censé lui-même donner à son enfant. Non, définitivement, il n’a jamais été un père. Elle a bien conscience, en fin de compte, qu’elle n’obtiendra rien de lui. C’est peut-être pour cette raison qu’elle ne tente pas le moindre geste alors qu’il s’éloigne. C’est peut-être aussi parce qu’elle est encore trop sonnée, trop déboussolée par tout ce qu’elle vient d’apprendre. Pourtant, grâce à Damon, il est incapable de partir. April en a tout juste conscience. C’est davantage par instinct que par volonté qu’elle se rapproche des deux hommes. Elle a besoin de plusieurs secondes pour réaliser ce qui se passe. Sur le moment, elle remercie mille fois intérieurement Damon d’être avec elle. En fait, elle se demande comment elle aurait pu vivre un moment pareil sans lui, mais il est clair qu’elle n’aurait jamais eu le courage de venir s’il n’avait pas été là pour lui tenir la main. A cet instant, c’est différent, car elle n’a plus peur. Elle ressent beaucoup d’émotions qui l’envahissent mais la peur n’en fait pas partie. – Il s’appelle Damon. dit-elle distinctement, presque agacée cette fois qu’il l’appelle de cette façon. Son père n’en a pourtant rien à faire, il s’apprête déjà à laisser éclater sa haine. Mais c’est sa mère, jusque-là terriblement silencieuse, qui ose enfin parler.

Elle sent son cœur s’apaiser un peu, juste un peu, quand l’un d’eux au moins admet qu’elle a le droit de comprendre. Les mots qui suivent la clouent sur place, mais ce sont les larmes naissantes sur le visage de sa mère qui la font subitement réagir. A nouveau, elle voit à quel point elle a l’air vulnérable… Faible. Son cœur se serre alors qu’elle s’approche instinctivement d’elle. Elle pourrait se demander pourquoi elle s’excuse, April, si seulement elle n’avait pas ressenti elle aussi ce qu’elle ressent depuis tout ce temps. – Tu penses qu’il me frappait parce que je suis la fille d’un autre homme ? Tu penses vraiment que cela peut justifier de faire du mal à une enfant ? Sa mère est déstabilisée par ses paroles. Son père, lui, réagit assez vite. – Arrête ça immédiatement. Mais elle ne l’entend même pas en vérité. Son regard est toujours plongé dans celui de sa mère. – Il te manipule. Il te manipule comme il l’a fait avec moi pendant des années. S’il était aussi monstrueux, il en était le seul responsable. Tu entends, c’est toi, le seul coupable, pas nous. Elle se tourne enfin vers lui. Il tente bien de s’approcher mais Damon se trouve encore entre eux. – Ferme-là Caitlyn. Elle affiche un petit sourire, un sourire qu’il prend comme de la provocation, alors qu’en fait, elle est juste dépitée. Triste, surtout. – Caitlyn n’existe plus. C’est April. Et… Tu ne me fais plus peur. C’est… C’est dingue parce que… Parce que tu m’as terrorisée pendant des années. Hier encore, je tremblais en imaginant nos retrouvailles mais tu vois, je suis là devant toi et… Et je n’ai plus peur de toi. Elle se tourne vers sa mère à nouveau. – Ce n’est pas ta faute si tu as fait l’erreur de l’épouser. Mais tu aurais dû partir, tu aurais dû me protéger… J’ai une fille, maman. Et je te jure que si quelqu’un touchait un seul de ses cheveux, je pourrais le tuer de mes mains. Toi, tu… Tu l’as laissé faire. Sa gorge se noue mais elle voit sa mère sangloter à ses paroles. Et elle est incapable d’y rester impassible, April. Elle essuie délicatement ses larmes sans la quitter du regard. Et, sans se préoccuper de son père qui l’entend toujours et fulmine derrière, elle ajoute. – Tu ne devrais pas rester avec un homme pareil.


CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de janvier.
avatar
LOVE GAME @ du mois de janvier.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 469
▵ arrivé(e) le : 03/05/2017
▵ avatar : Alex O'Loughlin

MessageSujet: Re: [-18 Warning] Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi. [April] Mar 13 Fév - 13:00

Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]April.C Carlson[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Damon O'DonnellEt elle semble sortir de sa torpeur juste au moment où plus personne ne s'y attendait, où lui faisait en sorte de ne pas faire trop de mouvements brusques pour la laisser digérer. Elle revient même en grande forme quand elle prend la peine d'expliquer à son père comme il s'appelle, avec un ton qui ne laisse pas de doute face à sa détermination. Elle va en finir, Damon le sent. Comment? Peut-être sont-ils connectés d'une certaine manière et qu'il la connaît bien plus qu'il ne peut l'admettre aujourd'hui. Pour son père, cela n'a aucune importance, il balaie d'un coup de main les paroles, l'évidence mais ce que lui pense n'est pas important non plus aux yeux de Damon. Ce qui l'est, c'est April et sa réaction. C'est April qu'il sent un peu plus libérée. C'est la seule personne qui importe dans tout ce remue-ménage et même lorsque sa mère se met enfin à parler, à pleurer et à s'excuser. Damon se concentre sur April pour voir ce qu'elle va lui dire.

Elle s'approche de sa mère et si Damon se fie à ce qu'il entend, à l'intonation de sa voix et à sa gestuelle, il dirait qu'elle tente de la consoler ou de la faire revenir à la raison. Ou même les deux. Il entend, par contre, clairement le père s'énerver. Il ne semble pas d'accord qu'April mette de la lumière dans la vie d'une mère qui est restée dans l'ombre trop longtemps et qui n'a pas su se défendre ou défendre sa fille. Qui a subi toute sa vie. Elle continue à parler et Damon est plutôt fier d'elle jusqu'à ce qu'il entende son père hurler en lui demander de toute évidence de fermer sa bouche. Sur un ton qui pourrait faire peur. Automatiquement, il s'interpose. "Pas question." Lâche-t-il toujours aussi calmement pour laisser le temps à April se continuer à s'exprimer et il pense April sans aucune difficulté quand il l'entend répondre avec force. Même s'il n'était pas entre eux, il fait confiance à April, elle se défendrait, sans aucune difficulté. Plus jamais elle ne le laisserait la persécuter. Il se sent tellement bien et soulagé que quand elle semble avoir fini de parler, alors que son père essaie de le pousser, enfin, enfin, il l'empoigne par le haut et lui dit entre les dents. "Touchez la et vous êtes mort!" Mais c'est si profond, si sincère que personne, pas même lui ne peut en douter. Il ne parle pas d'un coup de poing ou d'une claque, il parle de le tuer à main nue. Il se retourne vers April avant de le repousser. "Tu veux rester un peu avec ta mère ou tu veux qu'on parte?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 264
▵ arrivé(e) le : 25/02/2017
▵ avatar : Eva Green.

MessageSujet: Re: [-18 Warning] Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi. [April] Mar 13 Fév - 15:32



     

Damon
&
April
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi.



Elle ne sait pas exactement ce qui la fait soudain réagir, April. C’est peut-être le fait de voir sa mère aussi effrayée, aussi coupable de quelque chose qu’elle n’a jamais commis. C’est peut-être aussi le fait de voir une telle indifférence dans l’attitude de celui qui lui servait de père. Mais il y a quelque chose qui se brise en elle. Un mur qui se casse brutalement, sans prévenir. Elle a, comme, un électrochoc qui se crée en elle. La peur qu’elle ressent depuis tout ce temps semble s’évaporer tandis qu’une énergie nouvelle l’envahit. Elle se sent forte, plus forte qu’elle ne l’a jamais été alors qu’elle se trouve, là, devant son père en train de laisser éclater tout ce qu’elle contient en elle. Et elle sent toute cette souffrance en elle qui se libère. Elle sent ce poids énorme qui s’allège un peu plus à chacun de ses mots. Elle sent cette délivrance dans chaque parcelle de son âme. Rien ne semble pouvoir l’arrêter, et surtout pas son père. Elle continue à parler, encore et encore. Peu importe s’il ne l’écoute pas, peu importe s’il ne l’entend pas. Tout ce qui compte, c’est qu’elle puisse se délivrer de tous les maux qu’il a causés en elle.

Elle entend vaguement Damon réagir, puis le voit finalement s’interposer, sans qu’elle n’arrête toutefois son discours. Il la soutient, avec une véhémence terriblement touchante, mais elle lui est tout aussi reconnaissante de la laisser faire. Elle sent qu’il a compris, qu’il est même le seul à comprendre combien ce moment est crucial pour elle. Même sa propre mère ne s’en rend pas compte, mais lui, il le devine sans qu’elle n’ait même à le regarder. Et il est là aussi pour arrêter son père, furieux, quand celui-ci n’approche dangereusement d’elle. Ses mots sont brefs, concis, mais ne laissent pas de place au doute sur ce qu’il pourrait faire là, tout de suite. Son geste non plus. April ne l’a jamais vu comme ça, assurément pas. Son cœur manque un battement mais elle prend une profonde inspiration. – Laisse Damon… Ça n’en vaut pas la peine. Il n’en vaut pas la peine. Elle n’a pas envie de voir Damon s’en prendre à lui. Elle n’en a même pas besoin. Elle se rend compte qu’elle n’a plus rien à lui dire. Elle s’est libérée. C’est terminé.

Il n’y a que sa mère qui reste. La seule qu’elle ne peut pas se résoudre à laisser ainsi. Et, comme s’il lisait dans ses pensées, Damon lui demande si elle a besoin de parler à sa mère. Elle le contemple avec toute la tendresse qu’elle éprouve à cet instant, loin de l’horreur de tout ce qui vient de se produire. Elle ne le laissera plus jamais dire qu’elle est l’Ange, et lui le Démon. Elle hoche doucement la tête en signe d’acquiescement, puis se tourne vers sa mère. – Je voudrais te parler. Mais pas ici. Elle attrape doucement, mais fermement, la main de sa mère qu’elle entraîne avec elle, loin de son père encore trop ahuri par ce qui vient de se produire pour réagir. Elle a conscience qu’elle ne peut pas changer sa vie, leur vie. Sa mère est la seule qui peut en décider ainsi. Elle s’éloigne un peu avec elle mais relève la tête vers Damon pour s’assurer qu’il ne reste pas loin. Ce n’est pas de lui qu’elle veut se mettre à l’écart. Contre toute attente, quand elles s’éloignent, c’est sa mère qui prend la parole d’elle-même. – Je suis désolée que tu aies souffert autant. C’est surprenant, là aussi, mais April la croit. C’est juste malheureusement impossible d’y changer quoi que ce soit. – J’ai construit une vie ailleurs maman. Tu devrais en faire autant. – C’est impossible… Je n’ai pas ton courage Caitlyn. Elle laisse échapper un sourire en secouant négativement la tête. – Ce n’est pas du courage, c’est une question de survie. Crois-moi, je voudrais t’aider mais je ne peux pas me battre pour toi. Mais ses mots restent sans réponse. Et c’est douloureux, c’est difficile aussi d’accepter une telle résignation. Seulement cela ne dépend pas d’elle.



CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de janvier.
avatar
LOVE GAME @ du mois de janvier.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 469
▵ arrivé(e) le : 03/05/2017
▵ avatar : Alex O'Loughlin

MessageSujet: Re: [-18 Warning] Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi. [April] Mar 13 Fév - 16:14

Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]April.C Carlson[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Damon O'Donnell
Il entend April lui dire que ça n'en vaut pas la peine. Il l'entend et il le sait. Elle a raison, c'est évident mais le voir, c'est autre chose. Il se dit que lui et April ont finalement eu des monstres comme pères, bien que celui-ci ne soit pas réellement celui d'April. Va-t-elle demander à sa mère qui il est? Ne serait-ce que pour que Meghan ait un grand-père sympathique enfin ou alors elle ne veut plus rien savoir des hommes. Il s'étonne d'ailleurs qu'elle ait réussi à lui faire confiance à lui. Elle ne lui a pas tout raconté mais il imagine tellement de choses aisément. Toujours le pire, puisqu'il est comme ça. Finalement, April décide de rester avec sa mère, exactement comme Damon le pensait. Il n'a pas toujours raison sur tout mais avec April, il tape tout de même souvent dans le mille même si ça l'étonne toujours.

Il se retourne en regardant le père d'April. Enfin, non, juste l'autre. Le monstre puisqu'il n'est plus rien pour elle donc plus rien pour eux. Il fait un petit sourire et il le fixe. "C'est idiot, vous n'êtes pas en face d'une faible femme. Comment vous réagissez dans ces cas là? Toujours en brute épaisse ou en fuyard?" Le monstre recule légèrement comme si Damon pourrait réellement le tuer alors que non, un mot d'April a suffit à le faire revenir à la réalité. Il ne fera rien, juste parce qu'elle le lui a demandé. Elle ne lui demande jamais rien. "Vous êtes chez moi! Je veux que vous partiez!" Hurle-t-il comme un forcené. Damon rigole toujours. "Faîtes moi partir." Il ne s'approche pas et Damon n'est pas étonné parce qu'il ne s'attaque qu'à plus faible que soi, parce que c'est exactement ce genre là. Peut-être même le genre à utiliser une arme pour se défendre contre un mec qui semble plus fort. Damon balance la tête. "Tss, allez faire un tour pour réfléchir aux conséquences de vos actes. April partira quand elle en aura envie." Et il lui tourne le dos pour de bon avant d'aller s'asseoir, dos contre le mur sur la pas de la porte. Il a envie de laisser son moment d'intimité à April et il espère sincèrement, bien qu'il n'y croit que peu, qu'elle pourra réveiller sa mère. Il observe simplement que le père d'April ne s'approchera pas d'elle tant qu'elle est avec sa mère. Il revoit encore son visage lorsqu'elle a pris confiance en elle et qu'elle a remis son père à sa place et il jubile. Ils n'auraient pas pu vivre une meilleure victoire que celle-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 264
▵ arrivé(e) le : 25/02/2017
▵ avatar : Eva Green.

MessageSujet: Re: [-18 Warning] Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi. [April] Mar 13 Fév - 19:13



     

Damon
&
April
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi.



Elle est extrêmement reconnaissante envers Damon. Après l’avoir amenée ici, après lui avoir donné la force d’affronter son père, après l’avoir défendue contre lui, il est encore là, prêt à attendre le temps qu’il lui faudra pour parler avec sa mère. Et c’est ce qu’elle fait, assise sur ce banc un peu plus loin dans le quartier. Elle ne sait pas combien de temps passe véritablement. Mais elles parlent, elles parlent longuement. Elles discutent plusieurs minutes durant. Bien sûr, April tente tout, absolument tout pour la pousser à quitter son mari. Elle pourrait avoir une seconde chance si seulement elle le voulait. Mais elle n’en a pas la force, peut-être qu’elle ne l’aura jamais. Elles continuent leur conversation avec un peu plus de légèreté quand sa mère veut en savoir plus sur sa vie, sur sa fille. Rattraper le temps perdu est impossible, mais April tente d’y pallier, juste un petit peu, juste assez pour la garder quelque part en elle. Aussi, elle essaye comme elle le peut d’offrir un peu de tout l’amour qui lui manque à sa mère. Celui que Meghan lui a donné, celui qu’elle porte toujours en elle désormais. Intérieurement, elle se promet ce qui est déjà une évidence. Jamais, elle ne veut se retrouver dans cette place, celle d’une étrangère face à sa fille. Enfin, elle obtient le nom de son véritable père, un nom qu’elle enregistre précieusement dans sa mémoire, au cas où, un jour, elle veut lui parler. Elle a l’impression qu’une page se tourne, et une autre commence.

Le temps passe, quand April lève les yeux vers Damon, situé un peu plus loin. Il est tranquillement assis devant la maison. Pas de trace de son prétendu père, et c’est tant mieux. Non, il n’y a que lui, encore et toujours là. Encore une fois, il a su faire preuve d’une patience considérable avec elle. Etre là, sans s’imposer, être là, sans jamais la lâcher. Sa mère suit son regard et sourit. – Il a l’air d’être quelqu’un de bien. La jeune femme, déjà à mille lieues depuis qu’elle a posé les yeux sur lui, se tourne alors vers son interlocutrice. – Il l’est encore plus qu’il en a l’air. Elle sourit doucement. Mais elle sent que c’est le moment de se dire au revoir. Elles se lèvent sans un mot toutes les deux du banc sur lequel elles sont installées. – Est-ce que ça va aller, chez toi ? – Oui, ne t’en fais pas. Elle ne peut pas vraiment, mais elle garde ses pensées pour elle. Et c’est sa mère qui ajoute. – Est-ce que… Est-ce que tu me pardonneras un jour ? Question douloureuse. Et il lui faut plusieurs secondes, et beaucoup d’efforts, pour lui murmurer. – Je t’ai déjà pardonnée. Elle sait qu’elle en a besoin, elle sait qu’elle n’acceptera jamais de croire qu’elle mérite mieux, si sa propre fille pense le contraire. S’approchant d’elle, April la prend dans ses bras quelques instants. Elle se sent triste, parce qu’au fond, elle sait qu’elle ne la reverra probablement jamais. Elles le savent toutes les deux.

Elles retournent devant la maison, et s’arrêtent toutes les deux devant Damon. Pour la première fois, sa mère lui adresse un timide sourire tout en lui parlant. – Je vous remercie pour tout, pour Elle. Prenez-en soin. April se mordille la lèvre sans rien dire. Elle la regarde rentrer chez elle, le regard plus brillant qu’elle ne le voudrait, le cœur un peu plus lourd aussi. Mais pas de souffrance cette fois, juste de la tristesse. Et quand elle se retrouve seule avec lui, elle n’attend pas longtemps avant d’aller se blottir dans ses bras. Naturellement. Instinctivement. – Merci… C’est un simple murmure étouffé mais débordant de sincérité. C’était le moment le plus douloureux, mais aussi le plus salvateur de toute sa vie. Et c’est grâce à lui, c’est à lui qu’elle le doit.



CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: [-18 Warning] Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi. [April]

Revenir en haut Aller en bas

[-18 Warning] Rendez-vous rue des souvenirs. Juste toi et moi. [April]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-