Ils n'attendent que vous...


Et hop, un petit vote.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 I hate myself for loving you. (Praxtis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 552
▵ arrivé(e) le : 11/09/2016
▵ avatar : Kate Beckinsale.

MessageSujet: I hate myself for loving you. (Praxtis) Lun 29 Jan - 19:25



I hate myself for loving you.

♦️ Praxtis ♦️




Il y a ce gala prévu depuis des mois. Elle s’en souvient parfaitement, Valentina. Elle était avec Sebastien lorsqu’elle avait reçu l’invitation à la belle enveloppe dorée. Elle a pesté, affirmant qu’elle n’avait aucune envie d’y aller à cause de son organisatrice qu’elle a en horreur. Mais elle n’avait pas vraiment le choix. Ces soirées sont un peu comme des dominos qu’on pose les uns après les autres. Il suffit d’en louper une pour que plus aucune ne soit accessible. Alors elle a accepté, bien malgré elle. Elle se rappelle même d’avoir entendu son futur ex petit-ami lui promettre de venir avec elle pour égayer sa soirée. C’était il y a longtemps. Trop longtemps, puisque désormais, tout est terminé avec Sebastien. C’est tellement étrange entre eux en ce moment. Elle a mis fin à leur histoire et pourtant, il est toujours là, dans sa vie. Il refuse d’en sortir alors que c’était lui, jusqu’à présent, qui ne savait plus ce qu’il voulait. Ce n’est pas une situation facile pour l’Italienne parce qu’elle est encore terriblement amoureuse de lui. Mais elle est bien décidée à tourner cette page. Elle est triste, bien sûr, elle a même mal au fond d’elle mais jamais elle ne l’avouerait. Puis, en réalité, Sebastien ne lui laisse pas vraiment le temps d’être touchée puisqu’il continue de la rendre dingue comme il sait si bien le faire. Et elle ignore encore combien il est décidé à le faire. Mais cela ne saurait tarder.

Pour cette soirée, la belle a choisi une longue robe noire bustier qui met parfaitement en valeur sa fine silhouette. Elle a relevé ses cheveux, laissant quelques mèches retomber subtilement sur son épaule. Et, surtout, elle a invité un homme à venir avec elle. Richard, un client. C’est la première fois qu’elle sort avec un homme depuis Sebastien. Ce qui est fou pour la femme fatale, mais Sebastien l’a changée. Bien plus qu’elle ne le voudrait. Son compagnon est sympathique, charmant, et surtout mature. C’est un homme, bien loin des provocations et plaisanteries du gamin qui lui sert d’ex. Il n’est pas particulièrement drôle, cela dit. Sebastien a toujours eu le don de la faire rire. Ou de lui taper sur le système, au choix. Mais elle se sent bien, elle s’est auto-persuadée qu’elle se sent bien. Ils sont en train de discuter, à leur table, avec d’autres convives, alors que le dîner n’est pas encore servi. Richard vient de lui servir galamment un verre. Il ne fait aucune faute de travers, il est parfait au contraire. Peut-être trop parfait. La jeune femme le remercie avec un léger sourire sur les lèvres, sourire qui s’estompe subitement en même temps qu’elle s’interrompt dans sa conversation. Sebastien. C’est lui, à quelques mètres seulement, c’est lui qui est là. Aussitôt, elle sent les battements de son cœur qui s’affolent dans sa poitrine. Il est diablement attirant dans son costume. Elle le contemple plusieurs secondes durant, peut-être une de trop pour que son regard puisse passer inaperçu. Puis, elle la voit, elle. Blonde, vingt ans, peut-être vingt-cinq à tout casser. Une pure pimbêche sans aucune classe, assurément, étant donné la taille de son décolleté. Elle sent un certain agacement la submerger très vite, remplaçant déjà le trouble naissant qui l’envahissait. Pourquoi, pourquoi faut-il qu’il soit venu ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 436
▵ arrivé(e) le : 15/12/2016
▵ avatar : James Franco

MessageSujet: Re: I hate myself for loving you. (Praxtis) Lun 29 Jan - 20:21



~ Praxtis ~
"I hate myself for loving you"ღ

Il n'avait pas oublié cette soirée, comment aurait il pu alors qu'il était censé y aller avec elle ! Bon techniquement, son billet d'entrée c'était Valentina puisque c'était elle qui était invité et non lui ! Mais comme en ce moment il avait la fâcheuse tendance d'aller partout ou elle ce trouvait et c'était pour cette raison qu'il avait réussi à ce dégoter un carton d'invitation. Il avait tout fait pour être parfait ce soir, bien coiffé à sa manière, négligé mais classe, il avait dépensé une petite fortune pour s'acheter un costume neuf mais surtout chic et classe. Pourquoi faisait il tant d'effort pour être parfait ? Pour la simple et bonne raison qu'il voulait être parfait pour Valentina. Ils n'y allaient pas ensemble et pourtant l'Italien savait déjà qu'elle allait passer la soirée avec lui, de gré ou de force. C'était physique entre eux quand elle le savait dans une pièce elle ne pouvait pas s'empêcher de le regarder, de s'approcher et surtout de céder ! Parce que oui, il comptait bien la faire céder ! Et pourtant, ce soir il n'était pas seul ! Puisqu'il venait de débarquer à la fête avec une jeune blonde à son bras qu'il avait rencontré il y a quelques heures seulement. Il n'avait pas vraiment retenue son prénom, il ne connaissait pas vraiment son âge non plus, tous ce qu'il avait retenue c'est qu'elle avait envie de s'amuser et qu'elle n'était pas trop mal foutue, du moins assez pour qu'il débarque avec elle à cette soirée. Bon il était claire qu'elle n'y avait pas du tout sa place ! Ce genre de soirée était uniquement réservé aux gens les plus riches, les plus important de la ville ! Oui il était médecin et assez riche ... mais il ne figurait jamais sur ce genre de liste et puis il n'avait pas besoin de ce genre de soirée pour faire forte impression. Mais peu importe, ce n'était pas pour voir du monde qu'il était là ce soir mais une fois de plus pour y retrouver la femme de sa vie, ou l'ex femme de sa vie, sa futur ex ... ex ! Ouais c'est compliqué mais ils n'ont jamais su faire simple ! Grand sourire aux lèvres, une classe impeccable, il était là, son verre de champagne à la main alors qu'il cherchait du regard celle qu'il convoitait. Après un bref regard circulaire autour de la pièce, il finit par tomber sur elle et ... ce mec ? Qu'est ce qu'il fou ici celui là ! Ah visiblement madame veux compliquer les choses en ce ramenant avec son larbin, comme si ça allait changer quoi que ce soit ! Surtout qu'il sentait qu'elle le fixait, elle avait remarqué sa présence, elle savait qu'il était là, il le savait parce qu'il sentait son regard sur elle et rien qu'à cette idée il ne pouvait pas s'empêcher de sourire et pourtant il prenait le soin l'éviter comme si la blonde à son bras était bien plus importante qu'elle et pourtant ... c'était tellement loin d'être vrais ! Première étape ? C'était de venir à cette soirée, la seconde c'était de la rendre jalouse avec cette fille ... mais seulement il y avait un petit changement, il ne s'attendait pas à la voir avec un autre à son bras. L'idiot, il jouait le parfait gentleman, si seulement il savait, il n'aura rien en agissant de cette façon, du moins il n'allait pas finir dans son lit ce soir ! Il faisait genre que ça ne le dérangeait pas de la voir avec un autre et pourtant ... ça le rendait presque malade de la voir avec ce mec ... bon sang c'était à lui d'être à son bras, lui apporter des verres et la faire sourire. "Oh, ne t'éloigne pas du sujet Sebastien ni de ton objectif !" Mais c'étais horriblement difficile de la flirter avec ce mec ! - Bon on s'ennuie ici ! Tu veux pas qu'on aille en boite ! - Non, je suis bien ici ! Profite du champagne ! On va bien s'amuser tant fait pas ! Dit il en buvant une gorgée de sa coupe en fixant Valentina pour la première fois depuis son arrivé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 552
▵ arrivé(e) le : 11/09/2016
▵ avatar : Kate Beckinsale.

MessageSujet: Re: I hate myself for loving you. (Praxtis) Mar 30 Jan - 13:23



I hate myself for loving you.

♦️ Praxtis ♦️




Il ne semble pas avoir remarqué sa présence. C’est tant mieux. Elle en profite pour le scruter du regard, observant attentivement chaque détail de son apparence. Il est beau, incontestablement. Trop beau pour que ce soit autorisé. Elle le déteste d’être aussi attirant. Et elle se déteste plus encore de le trouver encore attirant malgré tout ce qui se passe. Elle ne veut plus de lui, elle devrait être complètement indifférente à son charme. Au lieu de cela, elle oublie son propre compagnon pour se concentrer sur son ex et... La femme qui s’accroche à lui comme une sangsue. Si l’on peut appeler ça une femme. Elle est jeune, très jeune. Trop jeune pour Sebastien. Mais ce n’est pas le pire. Non, le pire est de voir l’attitude de la jeune femme. Son attitude. Elle a une robe relativement courte, en plus du décolleté vertigineux qu’elle offre. Valentina ne peut même pas qualifier ce bout de tissu bas de gamme de robe. Comment ? Comment Sebastien peut-il oser se montrer dans un tel endroit avec une femme pareille à son bras ? Que peut-il sérieusement lui trouver ? L’Italienne a du mal à croire qu’il puisse passer d’elle... À ça. Est-ce vraiment le cas ? Ou peut-être est-il seulement en train de la provoquer une nouvelle fois ? C’est cela, bien sûr. Il tente un nouveau stratagème pour la faire sortir de ses gonds. Il n’y arrivera pas, pas cette fois. Pourtant, elle est incapable de décrocher son regard. Elle oublie même qu’il pourrait s’en rendre compte. Elle oublie même l’homme qui l’accompagne, les convives autour. Il n’y a que Sebastien qui l’intéresse cet instant, Sebastien et cette greluche qui lui sert d’accompagnatrice. Ce n’est que lorsque le jeune homme relève subitement les yeux vers elle que la belle réalise qu’elle n’a pas cessé de le fixer. Elle soutient son regard une seconde, peut-être deux, avant que Richard ne s’adresse soudainement à elle. - Valentina, est-ce que tout va bien ? Elle détourne aussitôt les yeux de Sebastien pour les poser sur son interlocuteur, l’air un peu plus concerné qu’auparavant.. - Je viens de voir... Une connaissance. C’est un doux euphémisme pour parler de l’homme qui fait battre son cœur. Mais Richard ne semble pas se douter de quoi que ce soit. - Oh, voudrais-tu nous présenter ? Non. Surtout pas. Elle n’a aucune envie de passer ne serait-ce qu’une seule seconde avec Sebastien et la bimbo qu’il s’est ramené. - Non, restons là. dit-elle le ton neutre alors qu’il la contemple avec beaucoup plus d’admiration dans les yeux. Elle ne s’en rend même pas compte, Valentina. Elle est trop occupée à essayer d’oublier la sensation de brûlure qu’elle ressent comme chaque fois que Sebastien a les yeux posés sur elle. - Tu sais, je suis sincèrement ravi que tu m’aies proposé de me rendre ici avec toi. J’ai envie de savourer chaque instant de cette soirée en ta compagnie. affirme-t-il de cette voix assurée alors qu’il se se saisit délicatement de sa main pour y déposer un galant baiser. Elle le regarde enfin, un bref sourire sur les lèvres. Elle ne compte pas se servir de lui pour rendre jaloux Sebastien. Elle ne veut pas qu’il soit jaloux, simplement qu’il la laisse enfin tranquille. Alors si l’attitude de Richard peut l’aider, elle n’est pas contre l’idée d’en profiter. - Je suis heureuse que tu sois là aussi. Nous devrions trinquer à cette soirée. Acceptant aussitôt cette idée, son compagnon lui tend sa coupe contre laquelle elle tapote doucement la sienne. - A nous deux ! Et aux commencements ! Ses paroles sonnent pleines de promesse même si elle n’y accorde pas vraiment d’importance en vérité. Elle n’est pas prête à faire une quelconque promesse à un homme, Valentina. - À cette belle soirée. Et elle ne croit pas si bien dire.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 436
▵ arrivé(e) le : 15/12/2016
▵ avatar : James Franco

MessageSujet: Re: I hate myself for loving you. (Praxtis) Mer 31 Jan - 19:01



~ Praxtis ~
"I hate myself for loving you"ღ

Évidement que c'était pour la provocation qu'il était là ! Ce n'était pas par plaisir, enfin si, il avait toujours le plaisir de la voir elle mais si cette fille était accroché à son bras c'était dans le seul et unique but de la provoquer, voir sa réaction et surtout avoir comment elle allait réagir en le voyant. La dernière fois, elle lui avait dit combien elle n'avait plus envie d'être avec lui, comme si elle pouvait effacer tous ses sentiments d'un simple revers de la main. Mais ... l'amour ça ne fonctionne pas de cette façon ! Ça fait mal,ça reste ancré au fond de nous et on à beau tout faire pour lutter contre ça, rien n'y fait ! L'amour n'avait pas de remède et il le savait, elle le savait. Cette soirée c'était surtout une nouvelle occasion de la voir mais aussi une nouvelle occasion de la provoquer. Il lui avait fait cette promesse, malgré les nombreux avertissements qu'elle lui avait envoyé, comme quoi il devait lâcher l'affaire, laisser tomber, la lâcher ... mais rien n'y faisait. Sebastien était une tête brûlée et elle pouvait faire ce qu'elle voulait pour le dissuader rien n'y ferait ! Le regard rivé vers elle, Valentina le fixait de cette même façon, depuis qu'il était entrée dans la pièce il sentait son regard sur lui et jusqu'ici il n'avait pas osé la regarder mais c'était la première fois qu'il le faisait et c'était comme ... transcendant. Mais le seul petit problème c'est qu'elle n'était pas seule ! Un homme était avec elle et visiblement elle était même venue avec lui à cette soirée ! Un petit détail qu'il n'avait pas prévue et pourtant ça ne devrait pas le surprendre ! Seulement l'italien ne peu pas s'empêcher de ce demander ce qu'il fou avec elle, c'est vrais quoi ! Ce mec n'avait rien d’intéressant ... "Ah ouais, tu juge ça par un simple regard toi ? T'es fort !" Non mais elle n'avait pas l'air de s'éclater avec lui tout comme il s'ennuyait avec la pin-up qui lui tenait compagnie. - Bon pourquoi on es venu ici ! C'est nul ici ! Y'a rien et y'a même pas de musique ! Je croyais qu'on devait s'amuser ! Soupirant presque agacé en relevant les yeux vers sa compagne de soirée, il reprit. - Chérie, c'est une soirée huppée ! Ici on boit pas de tequila sur le nombril d'une danseuse exotique ! C'est raffiné ! - Et moi je ne le suis pas c'est ça que tu veux me faire comprendre ? Souriant tendrement, ce faux sourire qu'il savait si bien faire mais avec son allure de tombeur et ses yeux doux, il trouvait toujours le moyen de faire craquer les femmes ... du moins les plus simple d'esprits. - Non, je te promet qu'on ira tout à l'heure mais avant ... j'aimerais te présenter quelqu'un ! Une idée en tête ? Bien sur ! C'était évident que Valentina n'allait pas venir d'elle même le rejoindre alors il devait y aller pour ... ouvrir la danse ! Attrapant la jeune femme par la taille il ce rapprocha de son "ex, ex petite amie" grand sourire aux lèvres. - Valentina De Santis, je m'attendais pas à te voir ici, quelle surprise ! Tu es toujours aussi belle ! Interrompant par la même occasion leur petite conversation avec un énorme sourire satisfait sur les lèvres.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 552
▵ arrivé(e) le : 11/09/2016
▵ avatar : Kate Beckinsale.

MessageSujet: Re: I hate myself for loving you. (Praxtis) Jeu 1 Fév - 12:39



I hate myself for loving you.

♦️ Praxtis ♦️




Il Elle doit faire abstraction de Sebastien. Elle doit absolument oublier sa présence. L’ignorer à tel point qu’il doutera lui-même de sa propre existence. La première étape est de détourner son regard de lui. C’est fait. La deuxième est de le chasser de ses pensées. C’est là que les choses se compliquent. Son compagnon est pourtant là, à côté d’elle, à ses petits soins. Il est gentil, galant et cultivé. Elle devrait pouvoir se concentrer sur lui. Mais, voilà, c’est difficile d’omettre la présence si proche du bel Italien. Elle met tout en œuvre pour le sortir de son existence, de son cœur. Elle sait qu’elle ne peut pas effacer l’amour qu’elle ressent pour lui en un claquement de doigt mais elle mais elle peut le rejeter. Le repousser, et espérer retrouver un jour sa liberté. Seulement, c’est compliqué de se libérer de Sebastien alors qu’il débarque toujours dans sa vie au moment où elle s’y attend le moins. Il semble se ficher complètement de ses rejets, ses demandes, ses ordres ou même ses menaces. Il revient encore et toujours à la charge malgré tout ce qu’elle peut faire pour le décourager. Et ce soir encore, il est là. Tellement près qu’elle jurerait reconnaître l’odeur familière de son parfum. Et ce n’est pas sans raison car elle entend soudain le son de sa voix. Il ne manquait plus que ça. Relevant les yeux vers lui, elle le trouve toujours en compagnie de sa greluche, son bras autour de sa taille. C’est vraiment d’un mauvais goût, ce qu’il fait. Autant que la robe de la jeune femme. Elle se retient de lever les yeux au ciel à ses propos. Comme si elle allait croire qu’il est là par hasard. Elle n’accorde pas une seconde à son compliment. - Sebastien. Je ne savais pas que tu faisais dans le social. lâche-t-elle avec provocation. Elle parle surtout de la pauvre fille qu’il tient contre lui. Mais cela, il sera sûrement le seul à le comprendre. D’ailleurs la principale intéressée reprend comme si de rien n’était. - Parce qu’on est là pour une œuvre de charité, sérieux ? Wow. Celle-ci n’a clairement pas inventé l’eau chaude. Et elle ne peut pas s’empêcher d’en profiter pour le piquer, Valentina. - Charmante ta compagne. - Oh c’est gentil ! Je kiffe votre robe ! L’Italienne arque un sourcil. Elle n’a pas perçu son ironie, là ? Mais elle sort de ses pensées quand la voix de son propre compagnon se fait attendre. - Et si tu nous présentais ? Pourquoi ? Pourquoi Richard ? Retenant un soupir, la belle brune s’exécute bien malgré elle. - Sebastien, voici Richard Lockhart, Richard je te présente Sebastien Praxton et... - Mandy ! Mais vous pouvez m’appelez Didi. Valentina relève les yeux vers son ancien amant, ce petit air narquois dans le regard. - Didi, c’est adorable. Elle se fiche clairement de lui, là. S’il pensait la rendre jalouse avec un spécimen pareil, il s’est lourdement trompé. Mais elle va peut-être bien vite déchanter. - Je vous en prie, venez donc vous asseoir à notre table. Nous ferons plus ample connaissance. Mais qu’est-ce qui lui prend, bon sang ? Comme si elle avait envie de se coltiner l’homme dont elle est toujours amoureuse et sa pouffe toute une soirée.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 436
▵ arrivé(e) le : 15/12/2016
▵ avatar : James Franco

MessageSujet: Re: I hate myself for loving you. (Praxtis) Sam 3 Fév - 13:19



~ Praxtis ~
"I hate myself for loving you"ღ

Si il était là c'était uniquement pour elle, il lui avait promit de ne pas laisser tomber et il ne comptait pas tout abandonner. On ne pouvait pas dire qu'elle n'avait pourtant pas tout fait pour le déstabiliser, le pousser à laisser tomber. Elle l'avait mit en garde, menacé, elle c'était même montrée blessante avec lui comme pour lui faire peur, lui faire renoncer. Et pourtant l'italien était toujours là, il était toujours là à tenter de la récupérer même si il ne s'y prenait pas forcément de la bonne manière. La jeune femme à ses côtés étai juste là pour rendre le jeu un peu plus réel, la jalousie un peu plus forte ... la provocation surtout. Oui parce que si il était là c'était avant tous pour la provoquer une fois de plus. Il sentait qu'elle le regardait, il sentait qu'elle le suivait des yeux et qu'elle ne parvenait pas à s'en détourner, c'était physique, instinctif peut être ! Le seule petit problème c'est qu'elle non plus n'était pas seule et elle semblait même en charmant compagnie, une compagnie qu'il comptait bien ce débarrasser. S'approchant rapidement du couple, Sebastien n'avait pas pu s'empêcher de s'approcher pour mettre son nez entre eux et surtout de la complimenter, ça ce n'était pas quelque chose qu'il pouvait contrôler. - Je suis fait beaucoup chose que tu ignore tu sais ! Je suis surprenant comme garçon ! Dit il en souriant amusé alors qu'il rapprochait un peu plus sa partenaire de lui. Bon c'est vrais que la jeune femme en question n'était pas vraiment une lumière mais elle était de bonne compagnie c'était déjà un bon point non ? - Laisse tomber ... Dit il en s'adressant à elle avant de reposer son regard sur Valentina. Et pourtant, la belle ne pouvait pas s'empêcher de le provoquer une fois de plus ce moquant même ouvertement de sa compagne mais heureusement, la jeune femme ne semblait pas du tout comprendre. Mais fort heureusement, ce très cher ... Richard était là pour changer de sujet et surtout pour faire connaissance. - Oui, faisons donc connaissance ! Je pense que nous avons beaucoup de point commun. Reprit il un large sourire sur les lèvres en fixant Richard, en parlant point commun il voulait surtout parler de Valentina. Serrant la main de l'homme en face de lui, Sebastien affichait toujours ce large sourire même si il détestait déjà cet homme. - Richard donc ... Mais très vite sa compagne reprit pour ce présenter à son tour. Mandy,lui même ne lui avait même pas demandé son nom, elle lui avait peut être dit mais en tous cas il ne s'en souvenait pas et le diminutif était encore plus ridicule. Même Valentina semblait trouver sa drôle et pourtant elle allait très vite déchanter, surtout quand Richard leur proposa de s'installer à leur table. Ah, les règles du jeu étaient soudainement en train de changer. - Oh, oui avec plaisir ! Mandy, je t'en pris installe toi ! Lui tirant sans chaise comme le parfait gentleman, il s'installa quant à lui face à Valentina, la fixant avec ce petit sourire satisfait. Oh bon sang cette soirée promet d'être intéressante. - Ça fait longtemps que vous vous connaissez vous et Valentina ? - Oh, Valentina et moi c'est une très longue histoire ! Un amour fou même je dirais !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 552
▵ arrivé(e) le : 11/09/2016
▵ avatar : Kate Beckinsale.

MessageSujet: Re: I hate myself for loving you. (Praxtis) Dim 4 Fév - 20:22



I hate myself for loving you.

♦️ Praxtis ♦️




A ce stade, ce n’est même plus de l’amour mais de l’obsession. Sebastien va jusqu’à se rendre dans les endroits où elle a décidé d’aller uniquement pour la voir. Et elle ne comprend même pas pourquoi, Valentina. Elle est tellement loin d’y être sensible... Elle ne montre rien en tout cas, si ce n’est un agacement certain. Au fond, elle remarque bien tous les efforts qu’il fait pour la reconquérir et retrouver ce couple qu’ils ont détruit. Mais elle est bornée, Valentina. Si elle a affirmé qu’elle ne voudrait plus de lui, elle se tient à cette parole. Certains y verront un trop-plein de fierté, d’autres simplement de la bêtise. Elle, elle essaye juste de se protéger. Car, au fond, elle a le cœur brisé, Valentina. Il l’a éclaté en milliers de petits morceaux qui ne parviennent pas à se recoller. Elle ne veut plus souffrir, plus à cause de lui. Ni aucun autre homme même si, à la vérité, il est peut-être bien le seul qui puisse encore avoir ce pouvoir sur elle. Et elle n’est pas non plus indifférente à l’attitude de Sebastien. Il faut bien admettre que, jamais, un homme ne l’a aimée autant, au point d’en faire une obsession. Elle en a pourtant contaminé un bon nombre, par envie ou pour l’argent. Mais il est le premier homme capable d’en faire autant, jusqu’à débarquer à une soirée mondaine avec la première fille qu’il a trouvée uniquement pour la provoquer. Et le pire, c’est que son plan fonctionne déjà. A peine sont-ils face à elle que l’Italienne ne peut retenir pique sur pique. Elles sont encore subtiles, loin d’être comprises par la jeune femme qui accompagne Sebastien, mais assez claires pour que lui, les comprenne. Pourtant, il ne répond pas vraiment à ses provocations. Au contraire, il se rapproche encore plus de la fameuse Mandy. Mais si c’est un moyen de la rendre jalouse, c’est totalement ridicule. Elle n’est pas jalouse, elle est juste... Irritée qu’il soit là. Qu’ils soient tous les deux là. Elle était bien mieux avant qu’ils ne débarquent. Et ce n’est pas son propre compagnon qui va arranger les choses. C’es tout le contraire puisque cet idiot engage volontairement la conversation avec eux. Aux paroles de son ex, Valentina comprend nettement son insinuation. C’est d’elle qu’il est en train de parler. Sans attendre, la belle rétorque d’un ton sec et hautain, un ton qui mettrait mal à l’aise n’importe qui à la place de Sebastien... N’importe qui sauf lui. - Je ne crois pas, non. Mais la situation lui échappe bien trop vite. Sans qu’elle puisse l’empêcher, Richard invite le couple à leur table. Et aussitôt, ils s’installent tous les deux. Elle ne manque pas le geste de galanterie de Sebastien envers sa bimbo. Elle laisse échapper un soupir quand, soudain, elle entend la suite de la discussion. Il a osé. Il a vraiment osé balancer leur prétendu amour devant son compagnon de soirée. Il veut la rendre dingue, c’est avéré. - Ça relève plus du harcèlement. réplique-t-elle sèchement alors que Richard les regarde tour à tour, l’air à peine déstabilisé. - Oh vous avez partagé une histoire... Je me demande comment vous avez pu la laisser filer Sebastien. On se demande, oui. Mais elle n’a pas le temps de dire un mot qu’il reprend avec un léger rire. - Cela dit, je ne vais pas m’en plaindre, c’est une chance pour moi ! Aussi étrange que cela puisse paraître, ses mots ne plaisent guère à Valentina. Elle n’apprécie pas vraiment l’idée d’entendre son pseudo-compagnon et son ex parler d’elle comme d’une chose à conquérir. - Oui, bon. Nous ne sommes pas obligés d’épiloguer sur le sujet non plus. C’est bel et bien terminé. conclue-t-elle d’une voix ferme, assurée, alors que son regard se pose droit devant elle sur Sebastien.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 436
▵ arrivé(e) le : 15/12/2016
▵ avatar : James Franco

MessageSujet: Re: I hate myself for loving you. (Praxtis) Lun 5 Fév - 18:31



~ Praxtis ~
"I hate myself for loving you"ღ

Il avait surement finir par faire d'elle son obsession, Valentina était devenue une obsession, en réalité elle l'avait toujours était pour l'italien à la seconde même ou son regard c'était posé sur elle. Cette déesse aux courbes parfaite, il était tombé sous le charme à la première seconde ou il l'avait vu et depuis elle était toujours dans un coin de son esprit et encore plus depuis qu'ils avaient partagés quelques choses. Ils c'étaient dit "je t'aime" et depuis ce jours c'était encore pire ! Ce soir, il était là pour la provoquer bien sur parce que c'est ce qu'il savait faire de mieux pour attirer l'attention, sa jalousie en ce ramenant à cette soirée ou il n'était pas censé être au bras d'une bimbo. C'était dans le seule et unique but de la provoquer et le pire dans tous ça c'est qu'il y parvenait parfaitement ! Valentina ne pouvait pas s'empêcher de réagir en le voyant, ça avait commencé par de simple regard jusqu'à ce qu'il décide à passer à l'étape supérieur en allant directement ce confronter à elle. Là encore il ce réjouissait de voir combien elle était réceptive à sa présence. Ce petit air agacé, méprisant, elle s'en prenait même à cette pauvre Mandy, mais elle ne comprenait même pas les remarques presque blésante de Valentina c'était comme si elle ne pouvait pas comprendre ... bon c'est vrais qu'elle n'avait pas la science infuse mais Sebastien lui comprenait parfaitement et pourtant il ne disait rien. Il cherchait surtout un moyen de passer à l'étape supérieur dans sa provocation et c'est ce bon Richard qui lui tendit la perche en les invitants à s'asseoir avec eux. Mais qu'elle bonne idée, l'italien ne perdit pas une seule seconde pour accepter l'offre et s'installer pile en face d'elle. Oh si, ils avaient beaucoup de chose à ce dire ! Énormément même ! D'ailleurs Richard lança rapidement la conversation, tentant d'en savoir un peu plus sur le lien qui les lies. Et oui ... Sebastien osa avouer tous haut qu'ils avaient eu une relation ensemble même si elle corrigea légèrement, parlant clairement de harcèlement. - Quand on aime on ne compte pas ! Répondit il presque immédiatement en la fixant. Puis posant de nouveau son regard sur Richard il bu une gorgée de son verre avant de reprendre l'air pensif. - Muh, la plus grosse erreur de ma vie c'est de l'avoir laissé me filer entre les doigts. Je regrette tous les jours d'avoir perdu une femme comme elle ... et je prie tous les jours pour qu'elle me pardonne ! Ajoute t'il en levant les yeux vers elle avec cet air sincère. - Seulement on ce rend toujours compte trop tard de ce qu'on perd. Puis retrouvant cet air plus léger, il rit légèrement à la remarque de Richard ... le pauvre si il savait combien il n'avait aucune chance avec elle ! C'était d'ailleurs pour ça que Sebastien ne pouvait pas s'empêcher de rire. - L'espoir fait vivre ! Une pique qu'il n'avait visiblement pas comprit mais elle avait certainement dû comprendre ou il voulait en venir. Ce penchant légèrement en avance pour prendre appuis sur ses coudes, il la fixait toujours avec ce sourire en coin l'air de dire "Tu crois ? C'est vraiment ce que tu penses ?". - C'est mort comme soirée, tu m'avait promis que ça allait plus bouger ! - Oh ça va bouger ... tant fait pas ! Reprend t'il sans lâcher Valentina des yeux avant de revenir soudainement à lui et changer totalement de sujet. - Alors Richard ... qu'est ce que vous faite dans la vie ?Un métier qui rapporte visiblement ! Sinon, Valentina ne serait pas à son bras ! Oui c'était vraiment pas subtil mais ... elle avait certainement comprit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 552
▵ arrivé(e) le : 11/09/2016
▵ avatar : Kate Beckinsale.

MessageSujet: Re: I hate myself for loving you. (Praxtis) Mar 6 Fév - 18:24



I hate myself for loving you.

♦️ Praxtis ♦️




La première fois que son regard s’est posé sur Sebastien, elle savait déjà qui il était. Elle n’a jamais choisi ses cibles au hasard. Elle connaissait son patrimoine, son argent, sa réputation. Mais, pendant une fraction de seconde, elle a tout oublié. Elle a oublié ce qu’elle attendait de lui, elle a oublié ce qu’elle voulait de lui. Quelque chose, comme un électrochoc, une étincelle sortie de nulle part s’est produit en elle. Oh, cela n’a pas duré plus d’un instant. Puis, elle a fait abstraction de ce sentiment pour se rapprocher de lui et le séduire. Avec une facilité déconcertante, d’ailleurs, même pour elle. Peut-être parce qu’avec lui, tout a été naturel. Peut-être parce qu’elle se mentait déjà à elle-même en vérité, peut-être parce qu’elle était déjà sous son charme depuis cette toute petite seconde. Et cela fait des années maintenant, des années durant lesquelles des dizaines de personnes sont entrées et ressorties tout aussi vite de son existence. Toutes, sauf lui. Il est encore là, dans sa vie, en train de tout faire pour y rester quand elle fait tout pour l’en sortir. Elle admirerait sa ténacité si elle n’en était pas aussi agacée. Et s’il n’y avait pas cette stupide fille avec lui qu’elle déteste d’ores et déjà. Elle l’a détestée à l’instant même où elle l’a vue, accrochée au bras de Sebastien, comme une sangsue. Et quand elle déteste quelqu’un, elle est facilement odieuse, Valentina. Cinglante et piquante déjà à l’origine, elle devient hautaine, méprisante, presque cruelle. C’est ce qui se passe en ce moment même si ses remarques acerbes sont un tantinet trop élevées pour la bimbo qu’il a osé ramener. Elle n’épargne pas non plus son ex qu’elle rejette à chaque parole qu’il a le malheur de prononcer. Mais elle ne s’attend pas à ce qu’il soit si direct en affirmant à Richard ce qui les unissait, et surtout, le regret qu’il éprouve de l’avoir perdue. Elle le regarde, juste une seconde, un peu plus troublée qu’elle ne le voudrait. Parce qu’elle n’a pas l’habitude qu’il étale ses erreurs, encore moins devant les autres. Parce qu’elle a l’impression qu’il est sincère là, tout de suite, et qu’il ne joue pas simplement à reconquérir le jouet qu’il a perdu. Mais elle n’en montre rien, gardant son masque d’indifférence alors qu’elle rétorque presque aussitôt. – Prie autant que tu veux. Les miracles n’existent pas. Elle détourne les yeux pour récupérer son verre et en boire une gorgée. Elle n’a pas envie d’être là, avec lui, avec sa greluche qui se demande elle-même ce qu’elle fiche là. C’est agaçant de sentir le regard de Sebastien braqué sur elle, comme pour lui faire comprendre qu’il ne la lâchera pas si facilement. C’est encore plus agaçant de l’entendre parler avec Richard d’elle comme si elle n’existait pas. Et elle les ramène vite à l’ordre avant que le silence s’installe. Son compagnon de la soirée doit amèrement regretter d’avoir invité le jeune homme à leur table. Mais il reste incroyablement courtois, presque trop aux yeux de l’Italienne. – Je suis le directeur général d’une boîte d’assurances. Et vous ? Elle sait d’ores et déjà ce que Sebastien va se dire. Ce métier ne paraît guère excitant, il est aussi porteur d’argent. Et elle a bien compris sa dernière insinuation. Mais s’il veut jouer à la provocation, c’est un art qu’elle sait elle aussi parfaitement maîtriser. – Il est médecin. Du moins, quand il n’est pas en train de courir après les infirmières. Elle lui adresse un petit sourire narquois avant de se tourner vers Mandy que Mandy. – Et vous, Didi. Elle insiste bien sur le surnom qui paraît encore plus ridicule sortant de ses lèvres à elle. – J’imagine que vous êtes encore étudiante ? Au lycée, peut-être ? Cette fois, elle va peut-être un peu loin, mais elle ne peut pas s’empêcher de réagir à l’extrême avec Sebastien. Et le pire, c’est qu’elle n’a même pas conscience que c’est exactement ce qu’il veut.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 436
▵ arrivé(e) le : 15/12/2016
▵ avatar : James Franco

MessageSujet: Re: I hate myself for loving you. (Praxtis) Mer 7 Fév - 19:09



~ Praxtis ~
"I hate myself for loving you"ღ

Ce n'état pas du tout ce qu'il avait prévue comme soirée, alors oui il était venu dans le seul et unique but de la troubler, pour la voir ! Oui c'était son plan, la faire réagir, la rendre jalouse et ça semblait fonctionner plus qu'il ne s'y attendait en faite ! Mais tous ça n'aurait pas était possible sans ce gentil Richard ! Au départ, sa présence avait dérangé Sebastien parce qu'il sentait qu'il serait un poids mort pour lui, un obstacle qu'il devrait rapidement dégager de sa route. Pourtant c'était bel et bien grâce à lui qu'il pouvait approcher Valentina à son plus grand désespoir la pauvre. Elle ne voulait pas de lui et sa greluche à sa table et pourtant elle allait devoir le supporter lui et son sourire satisfait ainsi que ... Mandy. Une provocation en plus et la soirée ne faisait que commencer ! A peine installé l'un en face de l'autre, les anciens amants commençaient déjà à s'envoyer des piques, des remarques qu'eux seuls pouvaient comprendre ! De la provocation pur et dur tout simplement. Il ne savait pas du tout comment tous ça allait ce finir mais c'était un jeu qu'il adorait, une danse qu'il aimait mener. Levant les yeux vers elle, il avoua combien c'était difficile de l'avoir perdu et surtout combien il était prêt à tous faire pour la retrouver ! Un moyen de lui faire comprendre qu'il n'était pas prêt de laisser tomber et encore moins de la laisser partir au bras de cet mec. Une déclaration touchante mais pour un cœur de pierre comme Valentina ce n'était rien de plus qu'une simple provocation puisque très vite elle brisa tous ses espoirs en quelques mots. Une réaction qui fit rire Sebastien parce qu'il s'attendait déjà à ce genre de réaction, Valentina n'à rien d'une femme romantique ou sensible ! Et ce n'était pas une déclaration comme celle ci qui allait faire flancher son cœur. - Je peux toujours espérer non ? Avec un peu de chance ! L'espoir fait vivre ! Répondit il sans sourciller, avant de boire une gorgée de son verre dans la lâcher des yeux, un moyen de plus pour lui faire comprendre qu'il ne comptait pas lâcher l'affaire aussi rapidement. Mais détournant rapidement la conversation, l'italien changea rapidement de sujet pour en savoir un peu plus sur ce Richard ... que pouvait il bien faire dans la vie pour autant l’intéresser ? Il avait un physique plutot avantageux oui ... mais quoi de plus ? Le physique n'était qu'un détail pour elle non ? - Oh, un directeur donc ... Valentina à toujours su choisir les hommes ! Et une nouvelle pique ... ce n'était que le début ! Lui retournant la question, il n'eut même pas le temps de répondre même si la réponse de la jeune femme n'était pas tous à fait exacte. - Nan ... Je suis chirurgien en vrais, plus qu'un simple médecin je ne diagnostique pas de simple grippe ou maladie quelconque ! Je sauve des vies, je suis l'expert en cœur humain. Mais ce retournant déjà vers Mandy, la jeune femme était contente qu'on lui accorde un peu d'attention. - Non, non pas du tout ! J'ai même pas finit mes études, je suis serveuse dans un bar ! Ça paye plutot bien et puis quand je suis sympas avec les clients ils donnent de bon pourboire ! Mais j'aimerais trop devenir mannequin ou danseuse pourquoi pas ! Je sais que je suis trop douée pour ça ! La regardant sans vraiment ce sentir intéressé ou même concerné, Sebastien finit par reposer son regard sur Valentina avant de sourire. - Et toi alors Valentina ! Qu'est ce que tu fais dans la vie ! Je te vois trop en femme d'affaire ! Ou alors Directrice de quelques choses ! - Muh c'est presque ça ... disons qu'elle à un charme à faire perdre la tête et qu'elle sait plier les gens à sa volonté ! Répondit il à sa place en la fixant toujours, ce petit air provocateur, oh oui il voulait qu'elle sorte de ses gonds.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: I hate myself for loving you. (Praxtis)

Revenir en haut Aller en bas

I hate myself for loving you. (Praxtis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: mount victoria.-