Ils n'attendent que vous...


Et hop, un petit vote.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Ven 2 Fév - 15:19

Just gonna stand there and watch me burn, that's alright, because I love the way it hurts.

"I can't tell you what it really is. I can only tell you what it feels like and right now there's a steel knife in my windpipe. I can't breathe, but I still fight while I can fight s long as the wrong feels right, it's like I'm in flight. High off her love, drunk from her hate. It's like I'm huffin' paint and I love her the more I suffer, I suffocate and right before I'm about to drown she resuscitates me. She fuckin' hates me, and I love it, “Wait! Where you going?”, “I'm leaving you.” “No, you ain't, come back!” We're runnin' right back, here we go again. It's so insane, 'cause when it's goin' good it's goin' great"


La journée de boulot au bar se termine mais le boulot lui n'est pas terminé. Pas pour Damon en tout les cas. Lui, il est encore bon pour se taper plusieurs petits déplacements pour ramener la drogue à certains de ses habitués. Son préféré, c'est le grand-père malade, qui passe son temps ensuite à lui raconter à quel point il plane et lui demande s'il n'en a pas des plus forts. Il se dit tout le temps qu'un jour, il va lui présenter des gentilles filles capables de lui faire plaisir pour la soirée mais il oublie tout le temps. Il espère qu'il ne clamsera pas avant qu'il ait eu le temps de mettre son plan à exécution. Alors qu'il a bientôt fini sa tournée et qu'il ne s'attend pas à recevoir un appel. Il va tout simplement rentrer, c'est plus prudent puisqu'en ce moment, c'est ce qu'il fait le soir, histoire d'éviter encore des complications comme celle d'il y a trois jours. C'est encore trop frais pour pouvoir faire abstraction alors il ne peut s'empêcher d'y penser et sait qu'en rentrant, il va juste consommer, peut-être même boire avec Jay et dormir.

Plan qui tombe à l'eau quand il reçoit l'appel de Jake qui lui dit que lui et une "poulette" veulent prendre leur pied au buddy holly et qu'il serait très reconnaissant si Damon se ramène. La reconnaissance que Damon demande continuellement se traduit simplement en fric et il n'attend que ça, rien d'autres. Ils le savent tous alors, Damon saute sur l'occasion parce que du fric, on en a jamais assez à son avis. Sa soirée en amoureux avec Jay devra attendre et puis, finalement, sur la boisson, il pourra prendre une avance de malade en allant en boîte. Il fourre la recette de sa soirée dans sa poche et se rend donc au buddy à pieds. Arrivé sur place, il remarque immédiatement Jake au fond de la salle, s'enfonce dans la boîte, observe la table et la "poulette" sur qui il est quasiment monté. Il l'embrasse avec ferveur et passion et Damon se demande s'il va être obligé de se racler la gorge pour qu'ils s'intéressent à lui. Il compte leur laisser un peu de temps pour se décoller et se commander un verre quand la blonde en question repousse mollement son client et qu'il se rend compte que la blonde, c'est Amélia. Il voit rouge, immédiatement, il fonce vers les deux intéressés et il balance, haineux, sans regarder Jake.

"Une POULETTE, sérieux Amélia? Si ce soir tes clients te voient, je présume que ce n'est pas un problème!" Et pendant qu'il hurle il entend la voix de Jake lui dire. "Chill out man, c'est quoi le problème avec ma chica?" Damon retient un rire enrage et regarde Jake. "Ta...? Je rêve. Allez, on se casse d'ici!" Il attrape le bras d'Amélia pour l'attirer à lui et quand il voit Jake se lever pour l'en empêcher, il tape un coup de pied dans la table pour et lui lance un regard mauvais en lui balançant le sachet au visage. "Echange!" Et il s'éloigne en attirant Amélia à l'extérieur sans même chercher à savoir si elle est d'accord ou pas.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 292
▵ arrivé(e) le : 24/07/2017
▵ avatar : candice accola

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Ven 2 Fév - 15:49

Cela faisait maintenant trois jours que je ne me reconnaissais pas. En effet j’avais passé dix ans de ma vie a me forger une carapace, à me convaincre que je ne ressentais aucun sentiment pour personne. Enfin quand je parle de sentiments, je parle évidement de sentiments amoureux. Je m’étais promis il y a dix ans quand ma vie avait changé que je ne m’attacherais plus à aucun mec. J’en resterais à des occasions passagères et non exclusives. Comme ca aucune prise de tête et aucune souffrance. Les retrouvailles avec Damon avaient perturbé mes plans. En effet nous avions passé un moment magnifique jusqu'à ce qu’il s’en aille. Le plus dur avait surtout été engendré il y a trois jours quand je suis tombé sur lui avec une autre femme. Pour être plutôt franche, et même si je ne me l’avouerais surement pas, je crois que j’ai eu l’impression qu’on m’arrachait le cœur. J’ai tellement eu mal que j’ai eu une réaction qui ne me ressemblait vraiment pas. J’ai été jalouse, pire j’ai été pitoyable. Je me sentais tellement mal. D’autant plus qu’encore une fois on c’étais balancé des horreurs à la figure et que finalement mon départ du garage avait surement sonné la fin de quoique ce soit entre nous.

Je voyais très bien que je dérapais et cela commençais à se faire sentir dans mon boulot. J’avais l’impression d’être moins réceptive pour mes patients. Ce matin j’avais décidé de recommencer comme avant toute cette histoire, un mec différent chaque soir, pas de prise de tête et cela m’aiderais a redevenir celle que j’étais et qui ne souffrais pas. J’avais donc appelé Jake, un ami qui avait clairement des vues sur moi. On devait allez boire un verre ensemble. Je m’étais faite plutôt jolie me persuadant que c’était la meilleure solution pour oublier. On avait pas mal picolé avant de finalement arriver dans cette boite que j’aimais beaucoup. On c’étais callé dans un coin de la boite et Jake m’avais proposé de planer un peu. Je n’étais pas plus adepte que cela mais ce soir j’avais vraiment besoin de déconnecté alors j’avais accepté. Jake avait donc passé un coup de fil. Surement à son dealer. Puis il avait commencé à se rapprocher. Pour être plutôt franche je n’étais pas trop dans mon état. L’alcool agissait pas mal et je me laissais draguer. Jusqu’au moment où il se met à m’embrasser. Je le laisse faire quelques instants sans prolonger et le repousse gentiment. J’allais donc lui dire de ce calmé un peu quand j’entends la voix de Damon. Mais qu’est ce qu’il fout là. Son ton ne me plait vraiment pas. Apres ce qu’on c’est balancé la dernière fois de quel droit me parle t il comme ca. J’allais répliquer mais Jake répond et tous se déroule très vite. Je me retrouve donc en un instant dehors avec Damon hors de lui. Je me dégage de son emprise et finis par dire sans me soucier du monde qui nous entoure. Non mais t’es malade ? Tu te prends pour qui pour me trainer dehors comme ca ? Je réalise que le mec qui devrait les livrer c’était lui et je réalise après coup ce qu’il vient de dire en dernier. Dis moi je rêve ou tu viens de m’échanger contre de la drogue ? Tu me prends pour quoi ? Pour une p**e ? Venant d’un dealer c’est pas mal dis moi. J’étais froide oui mais je n’avais toujours pas digérer tous ce qui c’était passé entre nous et tous les sentiments qu’il ravivait en moi. Je pose mon regard dans le sien ne pensant pas qu’il allait capter que je n’étais pas dans mon état normale et finis par dire. A quoi tu joue Damon ? C’est quoi cette réaction de merde ?


Dernière édition par Amelia Miller le Lun 5 Fév - 13:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Ven 2 Fév - 16:25

Just gonna stand there and watch me burn, that's alright, because I love the way it hurts.

"I can't tell you what it really is. I can only tell you what it feels like and right now there's a steel knife in my windpipe. I can't breathe, but I still fight while I can fight s long as the wrong feels right, it's like I'm in flight. High off her love, drunk from her hate. It's like I'm huffin' paint and I love her the more I suffer, I suffocate and right before I'm about to drown she resuscitates me. She fuckin' hates me, and I love it, “Wait! Where you going?”, “I'm leaving you.” “No, you ain't, come back!” We're runnin' right back, here we go again. It's so insane, 'cause when it's goin' good it's goin' great"


Il est complètement hors de lui et il n'en revient pas de voir Amélia ici avec Jake dans cet état. Il a envie de le tuer mais il est préférable d'éviter de perdre sa clientèle, surtout la plus fidèle, à la place, il la lui donne et il ramène Lia dehors. Il n'aime pas ce gars. Il ne l'aime pas du tout quand il est avec une fille et il est loin de le trouver respectueux. Il se demande si Amélia sait ce qu'on raconte de ce mec en général et si elle est venue en connaissance de cause ou si c'est lui qui se trompe totalement. Après tout, les ragots sont bien souvent mensongers et il est bien placé pour le savoir. Pourtant, il trouve ça bien arrangeant de considérer que c'est un idiot fini ce mec. Quand il tire Amélia dehors, il ne cherche même pas à lui demander son avis, à savoir si elle est d'accord ou non, il est juste en colère. Hyper en colère. Il la fixe et la relâche quand ils arrivent dehors en même temps qu'elle tente de se libérer et il ne répond pas immédiatement quand elle lui demande pour qui il se prend. Pour personne, c'est plutôt évident qu'il n'est personne, vu leur dernière rencontre. Puis l'ironie prend le dessus et il balance bêtement. "Pour ton chevalier. T'es complètement con ou quoi? Boire et te droguer en même temps avec Jake dans un bar? Tu sais ce qu'on raconte sur ce mec? Et il est passé où le "Je ne veux pas que mes clients me voient" alors?"

Mais le coup de la drogue passe tout à coup beaucoup moins bien quand elle se met à le hurler dans la rue alors qu'elle est complètement saoule. Il rage, c'est malin mais finalement, c'est lui qui a crée cette situation en refusant de la laisser dans ce qu'il considère être sa merde. Il la reprend par le bras et la tire dans une ruelle pour que les passants évitent de tout entendre. "Tu veux que je me fasse gauler ou quoi Amélia? Va le crier sur tous les toits alors, te gêne surtout pas! Une pute? Ce n'est pas moi qui l'aie dit alors si c'est comme ça que tu veux le prendre..." Et rien d'autres parce qu'il considère lui avoir rendu service et non pas l'avoir utilisé comme une pute. Il essayait d'aider, à la base et peut-être un peu aussi, détestait-il la voir en train d'embrasser passionnément cet idiot fini.

Il croise les bras sur son torse quand elle le fixe finalement en lui demandant pourquoi il réagit ainsi. Il n'a pas spécialement envie de répondre puisqu'il n'est pas certain qu'il ait envie qu'elle entende sa réponse. Ou alors, il pourrait répondre la vérité, tout simplement mais non, à la place, il répond. "Moi? Jouer? C'était pas plutôt toi ça? Si ça te dérange vraiment que je puisse te casser ton coup de la soirée, fais toi plaisir, retournes-y! Je suis sûr que Jake te reprendrait même avec un morceau de perruque sur le nez dans l'état dans lequel il est." Il ne la lâche pas des yeux lui non plus, pas question de laisser tomber le premier. Après tout, la dernière rencontre lui a laissé un goût amer dans la bouche et il n'est pas prêt de l'oublier. "Tu fais ça si bien... Partir." Lâche-t-il alors dans un souffle.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 292
▵ arrivé(e) le : 24/07/2017
▵ avatar : candice accola

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Dim 4 Fév - 18:24

Pour être tout a fait honnête ce soir je ne voulais pas me poser de question, ne pas me demander avec qui j’allais passer cette soirée. Jake avait toujours été sympa avec moi et puis de toute façon ce que je cherchais étais un coup d’un soir pour me prouver que rien n’avais changé et que j’allais facilement me remettre de mes retrouvailles avec Damon. J’avais un peu picolé et Jake m’avait proposé de planer. Ce n’étais pas trop mon genre mais ce soir je voulais vraiment me mettre la tête çà l’envers, je voulais que mon cerveau arrête de fonctionner. Je ne m’attendais vraiment pas à tomber sur Damon et sa réaction me blesse, m’énerve comme souvent ses derniers temps. On passait vraiment par tous les sentiments tous les deux. Je ne comprenais vraiment pas pourquoi il réagissait comme cela. J’avais bien enregistré les derniers mots qu’on avait partagé tous les deux. Je l’écoute me répondre et sa réponse m’énerve alors je finis par lâcher. Tu te fous de ma gueule ? C’était en référence au prince charmant surtout que je disais cela. Puis j’écoutais la suite. J’ai jamais eu de soucis avec Jake mais non vas y je ne connais pas sa réputation je t’écoute ? Je ne réponds pas volontairement à sa dernière question parce qu’il a marqué un point, j’ai tellement mal que j’avoue que je me fiche qu’on m’aperçoit.

On se retrouve rapidement dans une petite rue, car je dois bien avouer que j’avais crié un peu fort, mais je n’avais pas forcement réfléchit. Je le regarde et finis par dire. C’est toi qui la chercher cette situation non ? Je ne voulais pas lâcher l’affaire, j’étais plus que têtue et je finis par répondre. Tu m’échange contre un sachet de poudre je dois le prendre comment dis moi ? J’étais froide, oui mais j’avais tellement mal.

Puis on rentre dans le vif du sujet et je me dis que peut être j’allais avoir une réponse franche ? Seulement c’étais mal connaitre Damon, il n’allait pas me rendre la situation facile. Je l’écoute donc ne le lâchant pas des yeux et je n’arrive pas a retenir cette phrase. En quoi je joue vas y je serais ravie de l’entendre. Puis j’arque un sourcil à la fin de sa phrase et finit par lâcher. Ca te fait tant chier que ca que je me tape un coup pour la soirée ? J’avais besoin de savoir. Je ne bougeais pas face à lui je ne serais pas celle qui allait lâcher. Sa dernière phrase me fait l’impression d’un coup de poignard même s’il n’a pas tout à fait tort je finis par lâcher. Tu le fais pas mal aussi quand tu n’as pas envie d’aborder un sujet. Aoutch pas cool. Oui je faisais référence à la chambre d’hôtel mais cette soirée m’avait laissé un gout d’inachevé et c’est surement le départ de toutes cette amertume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Lun 5 Fév - 7:56

Même s'il n'a pas envie, encore une fois, de se disputer avec elle, il ne peut pas s'en empêcher. Est-ce qu'elle le provoque ou est-ce que c'est lui? Il ne sait jamais lequel des deux commence mais ce qu'il sait, c'est qu'aucun des deux ne lâche jamais l'affaire. Quand Damon finit par lui dire qu'il n'est qu'un preux chevalier venu à son secours, totalement ironiquement, elle lui demande s'il se fout de sa gueule. Clairement, oui mais il sait que ce n'est pas une bonne idée de lui dire cela, au risque de la vexer. Cependant, le ton qu'elle utilise l'empêche de garder en tête bien longtemps ce petit détail finalement sans importance et il lui répond sur le même ton. "Non. Tu crois?" Il soupire quand elle dit qu'elle n'a jamais eu de soucis avec Jake et il se demande si par là, elle entend qu'elle a déjà couché avec lui et que tout s'est bien passé. "Celle d'un mec qui fait tellement planer ses conquêtes avant de les baiser pour qu'elles en oublient une bonne partie et si je dis baiser, c'est parce que c'est le terme à utiliser... Mais si avec toi, il est doux et mignon, tant mieux. Je ne sais pas pourquoi t'es encore là dans ce cas."

Damon préfère les éloigner de la population avant qu'Amélia ne finisse par dire à tout le monde qu'il est un dealer. En général, il est toujours discret et les personnes qui l'ont découvertes sont aujourd'hui toutes digne de confiance à ce sujet. "Tu aurais préféré que je lui casse la gueule? Que je fasse une esclandre et qu'on se fasse virer? J'ai du boulot moi ici, alors oui, j'ai préféré être sympa plutôt que de faire un coup d'état." Il sourit. "Te dire que si t'étais vraiment une pute, tu toucherais le pactole." Voilà, c'est clair, il n'a aucune envie de s'excuser pour avoir fait ce qu'il semblait le plus raisonnable et il ne le fera pas. Elle ne fait aucune concession pour lui, il ne voit pas pourquoi il en ferait pour elle.

Il désigne la boîte d'une main un peu rageuse lorsqu'elle lui demande à quoi elle joue selon lui. "A la paumée au fond d'un bar à qui il pourrait arriver n'importe quoi. A moins que tu ne veuilles m'affirmer que cette fille-là, c'est toi? C'est ce que tu es, ce que tu aimes?" Il sait qu'il a fait pareil pendant longtemps mais jamais il n'aurait saoulé une fille ou drogué pour pouvoir profiter d'elle ensuite. Au contraire. Il lâche un rire cynique quand la deuxième question fuse. "Mais non, tu fais ce que tu veux Amélia. Je viens de te dire d'y retourner! T'es complètement libre de tes mouvements là non?" Il la fixe quand elle précise qu'il lui arrive aussi de fuir quand il ne veut pas aborder un sujet et il balance la tête de gauche à droite. "C'est une blague? Moi je pars pour éviter un sujet? Je n'ai jamais fait ça Amélia, ça c'est toi. Si je suis parti, c'était pour éviter de te prendre la tête parce que tu m'avais lancé un cap ou pas cap avant et que je suis toujours cap! Maintenant s'il y a soit disant un sujet que tu veux aborder, lâche toi, après tout, je sais que c'est toi qui vas finir par fuir alors..."
Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 292
▵ arrivé(e) le : 24/07/2017
▵ avatar : candice accola

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Lun 5 Fév - 9:48

C’est dingue comme les choses on changé entre nous. Avant certes on arrivait à se chamailler de temps en temps mais rien de bien méchant. Aujourd’hui cela faisait trois fois qu’on tombait l’un sur l’autre et trois fois que cela partait en vrille. Je savais très bien que le plus gros problème était que ni lui ni moi ne voulions lâcher et admettre nos torts mais ce n’est pas pour cela que j’allais capituler. Non pas que je ne tenais pas à lui, loin de là, c’est juste que je souffrais trop en ce moment pour baisser ma garde. Cela tétait assez ironique parce que le fait de ne jamais capituler c’était un peu lui qui me l’avait appris pour m’endurcir comme il m’avait dit quand on était plus jeune. Il était loin de ce douter à l’époque que cela se retournerais contre lui. Sa réponse et surtout le ton sur lequel il répond m’énerve encore plus alors forcement ma réponse n’est pas très cool. Tu es loin d’avoir l’étoffe d’un chevalier.Aoutch, je ne le pensais pas forcement mais j’avais besoin de le piquer. C’est dingue comme on se détruisait l’un l’autre ses derniers temps. Peut être que finalement on aurait mieux fait de ne pas se recroiser. Je l’écoute donc me parler de Jake et j’avoue que cela me surprend un peu mais après tous peut être qu’il a bien fait de me sortir de cette boite. Seulement ca je ne suis pas prête à l’avouer. Je pose alors mon regard sur lui et une idée par forcement très intelligente me vient. Qui te dit que ce n’est pas ce que je cherche ? Je baisse le regard, ok je n’arrive pas à lui mentir en le regardant. Je me rends bien compte que je suis en train de me faire passer pour une salope à ses yeux mais peut être qu’il va être finalement déçu par moi et que la prochaine fois il m’évitera. Ce n’est pas l’idée du siècle mais au moins je pourrais m’auto détruire tranquillement. Ce que je faisais quand ca n’allait pas.

On est donc tous les deux dans cette ruelle et je dois bien avouer que c’est parce que j’ai parlé trop fort. Seulement ce que j’ai appris sur Damon m’a un peu surprise, quoiqu’en y pensant peut être pas tant que cela finalement. Quand je l’entends parler je ne peux m’empêcher de penser au fait qu’avant il ne se serait même pas posé la question mais je ne dis rien là-dessus et me contente de rajouter avec un rire nerveux. A parce que les camés ils se soucient de ta réputation ? J’étais odieuse je m’en rendais bien compte mais c’étais plus fort que moi. Tous comme ma main qui finit par s’abattre sur sa joue après sa dernière phrase. Je le regarde et finis par lâcher très froidement. Va te faire fou*re Damon. Oh oui il m’avait plus que blessé avec cette phrase.

Je ne me calme pas forcement en l’entendant parler de ce qu’il pense que je fais. Le pire c’est qu’il a raison dans sa première phrase, c’est complètement ce que je fais pour oublier, pour arrêter de ressentir quoique ce soit. Je finis par lâcher. Ah parce que moi je n’ai pas le droit d’enchainer les mecs ? Quand toi tu le fais c’est super pour ton tableau de chasse mais si c’est moi ce n’est pas bon. Je lève les yeux au ciel. A non j’oubliais April est la seule que tu te tape.J’avais un peu détourné la question je l’avoue mais je ne voulais pas lui laisser avoir raison sur le fait que je n’allais pas bien et que je me mettais en danger. Sa réponse sur sa jalousie me blesse a nouveau car finalement je m’aperçoive qu’il n’y a que moi qui suis jalouse et que c’est ce que je redoutais il y a 10 ans. Ok je prends bien note que je peux me taper n’importe quel mec et que tu t’en fou. Qu’est ce que je pourrais répondre d’autre ? Que le seul mec que j’ai envie de me taper est devant moi ? Plutôt crever, j’ai déjà assez baissé ma garde et j’ai déjà été assez blessé. Bizarrement sous sa dernière phrase je descends d’un cran, peut être parce que je suis épuisé et que je me rends compte qu’a part se faire du mal on ne fait pas grand-chose d’autre. Je finis par poser mon regard dans celui de Damon et par lâcher. Tu devrais y allez April va t’attendre. J’esquivais ? Oui et non, parce que sa relation avec April était surement ce qui me faisait le plus mal mais je n’étais pas sur d’avoir la force d’en parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Lun 5 Fév - 10:15

Just gonna stand there and watch me burn, that's alright, because I love the way it hurts.

"I can't tell you what it really is. I can only tell you what it feels like and right now there's a steel knife in my windpipe. I can't breathe, but I still fight while I can fight s long as the wrong feels right, it's like I'm in flight. High off her love, drunk from her hate. It's like I'm huffin' paint and I love her the more I suffer, I suffocate and right before I'm about to drown she resuscitates me. She fuckin' hates me, and I love it, “Wait! Where you going?”, “I'm leaving you.” “No, you ain't, come back!” We're runnin' right back, here we go again. It's so insane, 'cause when it's goin' good it's goin' great"

Il n'est pas vexé quand elle lui dit qu'il est loin d'être un chevalier. Il le sait puisqu'il n'a jamais cherché à en devenir un mais il sent quand même qu'elle tente de lui faire mal en le disant, alors il ne peut s'empêcher de répondre du tac-o-tac, pour lui rendre la pareille. "Comme si tu pouvais savoir à quoi ça ressemble!!" Evidemment, un chevalier, ce n'est pas ce qu'elle cherche si elle traîne dans les bars tous les soirs et dans les boîtes. Ici, ce n'est pas ce genre de mec-là qu'on trouve en général. C'est rare qu'ils se perdent par là. Et finalement, elle confirme ses pires doutes quand elle finit par lui demander comment il peut savoir que ce Jake n'est pas exactement le type de mec qu'elle chercher. Il balance la tête et finit par dire mollement. "Rien, tu as raison. Chacun son style." Il refuse de s'attarder sur ce sujet parce qu'il sait que s'il y pense, il risque de s'énerver encore plus qu'il ne l'est déjà.

Amélia ne pouvait pas savoir qu'il était un dealer et il n'est pas très fier qu'elle l'ait appris ainsi mais il ne peut rien y changer. Il sait simplement qu'il n'a pas besoin d'avoir les flics sur le dos à cause de son choc. Dans une autre situation, il aurait peut-être été moins cash, même s'il a du mal à le croire avec Amélia. "Les camés se soucient d'exploser la tronche de leur client devant d'autres clients oui." Il a besoin de son fric et son boulot s'est installé dans sa vie comme une habitude. La claque qui retentit par la suite est loin d'être une surprise, il la pousse à bout depuis tout à l'heure, il ne devrait pas s'étonner que cela fonctionne enfin. Il accuse quand même le coup. "Si la réponse ne te plaît pas, il ne fallait pas poser la question!" Lâche-t-il quand même, amer, loin d'être calmé par cette claque.

Et quand elle parle de son tableau de chasse, il ne s'attend pas à l'entendre parler d'April à nouveau. Il l'aurait imaginer éviter le sujet pour toujours. Il balance la tête. "Tu peux te taper qui tu veux et être dans l'état que tu veux mais ne compare pas mon attitude à la tienne. Je n'ai jamais eu à saouler qui que ce soit pour coucher avec et je n'ai jamais manqué de respect à une femme." Il a toujours été clair avec les filles avec lesquelles il couche. C'est une aventure d'une nuit pour lui et rien d'autres. "Et oui, j'ai changé avec April mais même si je ne l'avais pas fait, nos situations ne seraient pas comparables. Je faisais attention à moi, je n'étais pas inconscient!" Il grimace quand elle rajoute qu'elle a compris le message qui dirait clairement qu'elle peut coucher avec qui elle veut, quand elle le veut et qu'il s'en moque. C'est ce qu'il voulait qu'elle pense au fond. Pourquoi est-ce dérangeant? "C'est ça!" Lâche-t-il quand même. Il croise les bras en attendant qu'elle parte puisqu'il lui a spécifié qu'elle était libre de ses mouvements mais elle lui parle à nouveau d'April et il lève les yeux au ciel. "C'est la deuxième fois que tu m'en parles, je vais finir par croire que tu es amoureuse. Je ne vis pas avec elle, je vis avec Jay et il n'est pas le genre à attendre quand je rentre tard. "
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 292
▵ arrivé(e) le : 24/07/2017
▵ avatar : candice accola

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Lun 5 Fév - 10:52

Je déteste vraiment être dans cet état. Je dois bien avouer que le nombre de fois où j’étais comme cela se compte sur les doigts de la main et mis à part une fois où il s’agissait de mon père il n’y avait que Damon qui me mettait dans un état comme ca. Je le détestais autant que je me détestais que des scènes comme ca se produisent. Sa réponse du tac au tac me prouve que je l’ai blessé autant qu’il essaie de me blessé. Je réponds aussi rapidement que lui. T’à raison j’ai eu que des connards dans ma vie. Mais stop arrête Amelia d’envenimer la situation avec des choses que tu ne pense même pas. Pourquoi je réagis comme ca, pourquoi je n’arrive pas à me calmer. Puis il répond et je ne sais pas pourquoi mais je n’ai pas finis de le provoquer, je cherche à le faire sortir de ses gongs et je rajoute. Voila c’est ca mon style c’est de me taper un mec différent tous les soirs au moins pas de prise de tête. C’est très divertissant et on apprend plein de chose. Qu’est ce que je cherchais en faisant cela ? A le faire réagir ? A ce qu’il finisse par me montrer que je l’écœurais ? A ce qu’il parte ? Peut être, allez savoir.

J’écoute sa justification et continue de l’énerver. D’accord je m’en souviendrais pour la prochaine fois. Je ne me reconnaissais vraiment pas face à lui. On en vient finalement aux mains, enfin moi car sa réponse me blesse. J’avais envie de continuer a le taper, cela m’aiderais peut être à vider ma colère contre lui. Je me contente de le regarder et de finis par lâcher. Dis-moi le fait d’être aussi adieux et un con fini tu l’as appris pendant ses 10 ans ou c’était inné chez toi ? Je me rendais bien compte que je ne ferais jamais le poids face à lui avec mes petites mains et puis souvent les mots font plus mal que les coups je suis très bien placé pour le savoir vu comme il me fait mal depuis le début de cette conversation.

Pourquoi j’avais parlé d’April, je ne sais pas peut être parce que depuis le garage cela me rongeais. Finalement je ne pouvais m’en prendre qu’a moi c’est moi qui avait créé cette situation en me barrant il y a 10 ans. Je fais exprès de ne pas comprendre ce qu’il dit et finis par dire. Vraiment tu t’es jamais tapé de femme en étant bourré ? Et crois moi je ne manque pas de respect au mec non plus, en règle générale il ne se plaigne pas. Je le provoquais encore, j’étais une forte tête et je ne comptais pas lâcher. Puis il rebondi sur le fait que je parle d’April, j’aurais peut être du me taire et ne rien dire mais j’avais besoin que sa sorte. Oh non ca je te le laisse a toi. J’ai très bien compris ce qu’elle représentait pour toi. Je finis par le regarder droit dans les yeux et par lâcher. Pourquoi t’es encore la Damon ? Je ne devais pas m’attendre à aucune compréhension de ta part ? Alors pourquoi tu cherche à savoir.Je me doutais que j’allais finir par réellement le perdre mais je ne pouvais pas me résoudre a lui montrer a quel point cette situation me faisait mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Lun 5 Fév - 11:13

Il tique là encore sur le mot connard. Il se demande si elle le met dans cette catégorie et il se doute bien que oui puisqu'elle lui envoie au visage juste pour lui faire du mal. Tant pis. Il en fait exactement de même avec elle depuis le début de toute façon. Cette fois néanmoins, il ne dit rien de plus parce qu'à ses yeux, il n'y a plus rien à dire. Quand elle affirme que se taper des mecs tout le temps, c'est son truc à elle, il joint ses mains ensemble et finit par l'applaudir. "C'est bien, t'es devenue une pro depuis j'imagine. Je n'ai rien remarqué pourtant?" Il fait référence à la fois où ils ont couché ensemble, le faisant passer pour quelque chose de banale, se mettant automatiquement dans la liste de coup d'un soir sans importance, juste pour être blessant. Sûrement parce qu'il l'est lui même bien plus qu'il ne le dira jamais.

Il souffle quand elle précise qu'elle se rappellera la prochaine fois qu'il ne tape pas ses clients mais rien de plus. Là encore, il choisit de ne pas rebondir parce qu'il ne veut pas empirer la situation malgré tout. Il fait un sourire en coin quand elle lui demande si être odieux est inné chez lui ou s'il l'a appris pendant ses dix ans. Il ne l'a jamais été avec elle, parce qu'il avait confiance en elle. Il savait qu'il n'avait pas besoin d'être cruel avec elle pour tester son amour et son attachement. Aujourd'hui, c'est différent. Il n'a plus confiance et il ne croit pas qu'il pourra avoir confiance encore un jour. Il s'attend juste à ce qu'elle parte et l'abandonne à nouveau. "Je me suis un peu perfectionné. Tu me donnes 10/10 j'imagine?" Non, il ne s'excusera toujours pas. Il ne croit pas que ce soit à lui de le faire.

Il balance la tête. "Moi bourré? Oui mais pas au point d'être dans le coltar. Avec ce que j'ai ramené, tu te serais à peine rappelée ton prénom Amélia! Et ce que je voulais dire, ce n'est pas que tu ne respectais pas les mecs mais que tu ne te respectais pas toi-même. Coucher, pourquoi pas? Mais le faire en étant à peine consciente de tes actes, c'est débile et ça prouve d'autant plus que tu n'en as pas envie." Il ouvre grand les yeux après un moment quand elle affirme qu'elle sait très bien ce que représente April pour lui. "T'es en train de dire que je suis amoureux d'April là? Woaw Amélia, t'es tellement forte, bravo, tu disparais 10 ans mais je vois que tu me connais par coeur. Tu devines avant moi des sentiments jamais exprimés. T'en as d'autres comme ça?" Quand elle termine par lui revoyer à la figure ses paroles de la dernière fois, il ne peut qu'accuser le coup. C'est bien lui qui l'a dit. Il hausse les épaules. "Je confirme. Je n'ai jamais dit que je ne t'adresserais plus la parole si? Et compréhensif, je ne le suis pas, exactement comme je te l'ai précisé tu vois! Et toi? Tu ne m'as toujours pas dit pourquoi tu ne retournes pas te taper ton super Jake?"
Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 292
▵ arrivé(e) le : 24/07/2017
▵ avatar : candice accola

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Lun 5 Fév - 14:28

Je me sens de plus en plus mal face à lui. Comment une personne que j’aime tant peut me faire autant souffrir. Et le pire dans tous cela c’est que je fais tous pour ne pas être la seule à souffrir. Je déteste de plus en plus ce moment. Pourquoi a-t-il fallut que je lui avoue ce que je ressentais la dernière fois. Peut être que si j’avais fermé ma bouche tout aurait été différent. Je le vois applaudir quand je lui parle de mes conquêtes. Evidemment que je ne me gène pas pour coucher a droite à gauche quand j’en ai envie mais ce n’est pas tant que je veux bien lui dire. Sa remarque me fait mal et je crois que ce coup si je n’arrive pas a retenir mes émotions et a ne pas montrer qu’il m’a blessé. Surement parce que ce moment où on a couché ensemble tous les deux représentait beaucoup à mes yeux. Je sens les larmes me monter et j’essaie de me calmer pour ne rien laisser paraitre. Le fait que t’ai pas compris qu’avec toi c’étais différent prouve assez bien ce que ca représentais pour toi. Je soupire et le regarde vraiment blessé. Tu sais quoi oublie le se moment ce ne sera pas plus mal. Je m’éloigne un peu pour reprendre mon souffle, pour récupérer du courage. C’était vraiment un coup bas et j’ai besoin de quelques instants pour remonter sur le ring. Je dois bien me dire que je ne représente rien pour lui et je crois que c’est ce qui me fait le plus mal dans l’histoire. On est plus que deux inconnus et il faut que je me le rentre bien dans la tête car pour lui cela semble assez clair.

Seulement les coups verbaux continuent et je dois bien avouer que j’en prends pas mal dans les dents et que j'ai de plus en plus de mal a encaisser. Je lui fais comprendre qu’il m’a vraiment blessé en lui demandant s’il a toujours été aussi odieux. Je le vois continuer a m’enfoncer encore plus. J’ai très bien compris que je ne représentais plus rien. Je finis par répondre. Félicitation tu es un vrai conn*rd, c’est parfait non ? C’est con mais le fait d’avoir réalisé que je ne représentais plus rien fait que je me ferme de plus en plus sur moi-même. Je deviens assez froide. Je l’écoute me parler mais ne change pas le fait d’être froide à souhait. Je crois que je me suis résigné et finalement il vaut surement mieux que je passe pour une garce à ses yeux, cela me fera moins mal car il s’approchera moins de moi. Je finis par dire.Il me semble que je suis majeure non ? Si je n’ai pas envie de me souvenir de quoique ce soit c’est mon problème non? Tu n’es ni mon père, ni mon mari alors je n’ai aucun compte à te rendre surtout quand j’entends l’estime que tu as en moi. Et voila je me refermais comme une huitre, comme à chaque fois que cela n’allait pas. Puis il se met à parler d’April, de ce qu’il ressent et je finis par lâcher. Tu sais quoi tu as raison, j’en sais rien et puis cela ne me regarde pas de toute façon on est plus rien l’un pour l’autre je l’ai bien compris t’inquiète. Je crois que j’ai eu mon compte et qu’il ma bien assez blessé. On n’arrive pas à parler, on se fait tellement mal. Puis sa dernière tirade me conforte dans l’idée qu’il a tiré un trait sur nous. Je rajoute a sa première partie de phrase. J’en prends note. Je ressens beaucoup d’amertume et je me dis que je devrais surement partir, de toute façon il s’y attend et puis cela changerais quoi ? Puis une question arrive et ma réponse sort avant que je n’ai eu le temps de réfléchir. Parce que ce n’est pas avec lui que j’ai envie de finir la nuit. Super Miller tu ne peux pas réfléchir un peu. Je bloque deux seconde sur le regard de Damon et finit par dire. Laisse tomber j’ai rien dis. On c’est tous dis il me semble non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia]

Revenir en haut Aller en bas

Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-