Ils n'attendent que vous...


Et hop, un petit vote.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Mer 7 Fév - 19:50

"On se demande pourquoi..." Marmonne-t-il plus pour lui même que pour elle. Il n'a réellement pas envie de lui expliquer qu'il a simplement réagi comme un con parce qu'elle est venue étaler sa vie sexuelle débordante devant lui. Il ne le fera pas même sous la menace alors ses simples remarques ne le dérangent pas plus que de raison. Il ne dira rien. Pas une once de réponse, il compte bien garder le silence à ce sujet parce que sinon, ce serait lui prouver qu'il y porte un intérêt et c'est tout simplement hors de question.

Alors, avec un peu plus de calme, il choisit plutôt d'essayer de lui faire comprendre calmement que tout peut porter à croire que ses choix et jugements n'étaient pas sensées et que c'est pour cela qu'il en doute. Qu'il cherche une autre raison à ce départ. Sa peur à elle au delà de sa souffrance à lui. Quand elle lui pose sa question, il répond alors. "Non, tu as raison mais on aurait forcément trouver une solution et... Ca c'est dans le cas où j'aurais dit non. Il y a aussi la deuxième possibilité. J'aurais accepter tes sentiments et j'aurais appris à les partager." Il pousse un soupir quand elle parle des merdes qui l'ont empêché de l'appeler puis de sa résignation quand elle a pensé qu'il serait trop tard pour le rappeler. "Pourquoi tu penses que tu peux revenir aujourd'hui alors Amélia? Qu'est-ce qui a changé? " Et lorsqu'ils se remettent à crier, c'est d'autant plus fort, d'autant plus cruel que la fois d'avant. A croire que les discussions posées et adultes leur sont complètement étrangères quand ils sont ensemble. Pourquoi? Elle demande pourquoi est-ce qu'il a couché avec elle? La réponse semble si évidente qu'elle fuse avant que Damon n'ait eu le temps d'y réfléchir. "Parce que j'en avais envie Amélia. Parce que tu m'as manqué, parce que j'étais heureux de te retrouver et parce que j'ai toujours été attiré par toi mais que je refusais de gâcher notre amitié." Il rajoute ironiquement. "Comme tu l'as stipulé, je n'étais qu'un con incapable d'aimer n'est-ce pas..."

Puis submergée par sa crise, elle oublie tout autour. Elle ne se rend même pas compte qu'il n'est pas parti et qu'il peut tout voir, tout entendre. Alors quand il se rapproche, automatiquement, elle tente de le repousser, alors qu'elle est déjà en pleine crise, ce qui n'aide pas. Calmement cette fois, il lui répond afin de l'aider à se détendre. Elle ne se laisse toujours pas faire mais Damon tient bon. Seule et recroquevillée, c'est mal barré pour qu'elle s'en sorte. Il serre les dents quand elle finit par lui parler de pitié et alors qu'il est à deux doigts de l'envoyer se faire voir, il pense à ce fichu mécanisme de défense qu'elle utilise depuis le départ et il répond simplement. "Tant mieux puisque ça n'en est pas. Maintenant ferme la et concentre toi sur ta respiration, la pluie, et les battements de ton coeur. J'arrive à les entendre." Il ferme les yeux et c'est tout. Argumenter ne servira à rien puisqu'elle va chercher le moindre problème, la moindre ouverture qu'elle trouvera pour le faire partir et sombrer à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 292
▵ arrivé(e) le : 24/07/2017
▵ avatar : candice accola

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Jeu 8 Fév - 15:54

Je l’entends marmonner un truc. Je me doute que cela ne s’adresse pas forcement à moi mais je n’ai pas envie de lâcher l’affaire aussi facilement. Je lève donc mon regard vers lui et finis par dire. Alors vas y dis moi pourquoi, je t’en prie ? J’avais besoin d’entendre que je comptais pour lui, qu’il ne me haïssait pas au point de n’en avoir plus rien à faire de moi.

Encore et toujours on se blesse mutuellement en parlant. Je me demande simplement combien de temps je vais arriver à l’encaisser encore. Il ne me croit pas, il ne comprend pas, enfin le résultat est qu’entre lui et moi il ne semble rester que de l’animosité. Je l’écoute me parler et je ne crie plus. Peut être parce qu’il c’est calmé, ou peut être parce que je sens qu’il gagne un peu de terrain. Oui je regrette ce que j’ai fais mais à l’époque je pensais vraiment que c’était la meilleure solution pour nous deux. Je finis donc par reprendre la parole et par dire. Je ne voulais pas voir de pitié dans ton regard. Je ne voulais pas que son regard sur moi change même si c’était con car en me barrant j’avais forcement engendrer un changement chez lui. Puis il me dit qu’il aurait peut être pu avoir envie de tenter un truc avec moi. Je finis par lâcher assez tristement. J’étais loin d’avoir aussi confiance en moi que tu le pensais Damon. Et c’était toujours le cas mais cela je l’ajoutais mentalement. Puis une question me fit lever le regard vers lui. Je soupire légèrement et finis par lâcher. Parce que je me suis rendu compte que ce que je ressentais n’avais pas changé. Je regrettais ce que je venais de dire car je savais que cela ne servait à rien a par lui montrer a quel point j’étais faible. Puis les cris reprirent. J’avais besoin de comprendre, de savoir pourquoi on avait couché ensemble. Pourquoi il m’avait fait gouter à un tel bonheur pour me le reprendre cinq minutes après. Il me répond et je me sens encore plus mal. Je finis par répondre en baissant le regard. Dans tous ce que je t’ai dis c’est la seule chose que tu es retenu super.

Je me dis que finalement je devrais a nouveau apprendre à vivre sans lui. Que j’avais finalement tous gâché et que je devrais surement en plus finir par le croiser avec sa nouvelle petite amie. C’est peut être toute cette souffrance qui a engendrer ma crise. Il était la et voulait me calmer. J’avais beau le repousser rien n’y faisait. Pourtant j’y avais cru un moment. Mais non à la place de cela il était resté. Je l’avais donc écouté, difficile de faire la forte tête quand on manque d’air. J’avais finalement lâché prise et j’avais finis par coller mon front au sien et posé ma main sur sa poitrine. J’écoutais un battement de cœur, mais ce n’étais pas le mien. Sa respiration, son odeur, le contact de sa peau sur la mienne me fit me calmer un peu. Je respirais un peu mieux mais je n’avais pas changé la proximité que j’avais avec lui. J’étais troublé, réellement pommé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Ven 9 Fév - 13:32

Il grimace quand elle lui demande d'expliquer pourquoi est-ce qu'il a fait de leur nuit d'amour une simple coucherie, un peu plus tôt. Il sait qu'il ne compte rien lui dire, une simple question ne suffira pas à lui faire lâcher prise. Alors, il dit. "Peu importe, oublie ça." C'est plus facile que de devoir dire la vérité.

Damon balance la tête quand elle parle de pitié. Il est évident qu'elle peut lui inspirer une tonne de choses mais sûrement pas de la pitié. La pitié, c'est pour les faibles, les personnes qui sont incapables de prendre leur vie en main, les alcooliques qui ne veulent pas s'en rendre compte. "De ma part? De la pitié, vraiment Amélia? On ne parle pas d'une maladie incurable là... On parle de ce que tu ressentais! Pourquoi ça m'aurait inspirer de la pitié?" La tristesse dans sa voix à la deuxième remarque embête un peu Damon mais il répond tout de même, afin qu'elle comprenne ce qu'il essaie de faire entendre depuis le début mais qu'il ne dit peut-être pas assez clairement. "J'aurais aimé que ce soit en moi que tu aies confiance Amélia. Pourquoi ne pas m'avoir fait confiance à moi?" Là au moins, c'est clair comme de l'eau de roche jusqu'à ce qu'elle lui explique qu'elle se rend compte que les sentiments qu'elle avait n'ont pas disparu. "Justement. Rien n'a changé de ce côté là, alors pourquoi c'est plus légitime de me le dire aujourd'hui plutôt qu'il y a dix ans?" Il s'énerve quand il lui rappelle ses paroles, quand elle a dit qu'il était incapable d'aimer qui que ce soit à ses yeux et elle n'attend pas longtemps avant de lui reprocher de ne retenir que cela. "Pourquoi pas? C'est ce qui t'as poussé à partir non?"

Et quand enfin, il réussit à la calmer, il se rend compte qu'elle se laisse mollement revenir vers lui. Son dos à elle, toujours sur son torse à lui, il tourne la tête légèrement pour la regarder et elle colle son front au sien en se tournant un peu pour poser une main sur lui. Il cale étrangement sa respiration sur la sienne et lève légèrement la tête pour éviter de l'embrasser et de la mettre à nouveau dans une situation qu'elle détesterait. Ce n'est que maintenant qu'il sent leurs fesses mouillées et qu'il prend réellement conscience de la pluie, du fait qu'ils sont trempés. Complètement. Il pose sa main sur la joue d'Amélia et il lui sourit. "Ca va mieux? On devrait trouver de quoi se sécher. Qu'est-ce que t'en penses?"
Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 292
▵ arrivé(e) le : 24/07/2017
▵ avatar : candice accola

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Ven 9 Fév - 22:31

Je le vois très bien réagir à ma question. Je veux en savoir plus et sur sa façon de se comporter je comprends que je n’aurais certainement pas se réponse mais je ne compte pas lâcher l’affaire aussi facilement, c’étais mal me connaitre. Je pose mon regard sur lui et finis par dire. Oh non je ne compte pas oublier crois moi. Je hausse les épaules et finis par lâcher. Tu choisis la facilité ?

Il voulait que j’exprime ce que je ressentais et bien c’est ce que j’étais en train de faire. Je ne sais pas si je m’exprimais correctement parce que tous ce mélangeaient dans ma tête. Je pose mon regard sur lui et l’écoute. Il n’avait peut être pas tout à fait tort. Enfin pas tout à fait. Je m’étais un peu calmer et on semblait discuter plus calmement, pour combien de temps ? Allez savoir ? Pour être devenu la fille minable qui aurait craqué sur son meilleur ami, tu sais celle dont on rigolait quand on se tapait ce genre de navet à la télé. J’avais finalement décidé de parler, peut être que j’avais besoin que sa sorte. Que j’avais besoin qu’on arrête de se faire du mal. Puis il continu à me poser des questions pour en savoir mieux Je finis par reprendre ma respiration et par répondre. Parce que j’étais morte de peur. Ma voix se brisait a la fin de ma phrase. A l’époque j’avais été tétanisé par le fait que tous ce finissent à cause de mes sentiments. Puis la phrase qu’il enchaine après me fait mal à nouveau. Je laisse échapper. Parce que je suis vraiment désolé et parce que depuis que je t’ai revu je me dis que c’est vraiment la plus grosse connerie de ma vie que j’ai faite il y a 10 ans. Puis encore une fois il me blesse dans ses propos. Je ne réponds même pas et je baisse le regard. Que faire d’autre après tous ? Je me sens tellement mal.

Puis tous s’enchaine et après avoir passé un moment a résister je me rends compte que de toute façon cela ne sert à rien. Et puis je dois bien avouer que le fait de sentir son corps contre le mien m’apaise. Je ne saurais expliquer mais malgré tous le mal qu’on se fait mon corps reste attirer par lui. Je me concentre donc sur lui et je dois avouer que cela me fiat le plus grand bien et me permet de me calmer. Je n’arrive pas a comprendre pourquoi il fait cela. Vu tous ce qu’il m’a balancé dans la figure, je ne m’attendais pas à ce qu’il m’aide. Je finis par poser mon regard dans le sien et finis par lâcher. J’ai une envie assez bête.Pourquoi il fallait que je lui dise cela, ca allait engendrer des questions et ce n’était peut être pas le moment. Puis quand il prend la parole je me rends compte que je suis trempé et que des gouttes coulent de mes cheveux. Je suis trempé et j’esquisse un sourire et finis par dire. Tu me ramène chez moi j’ai des serviettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Lun 12 Fév - 18:13

Et pourtant Damon compte oublier, il compte faire abstraction ou comme si de rien était. Il compte tout simplement ignorer sa question. Peut-être qu'il choisit la facilité et qu'il refuse de faire une introspection pour savoir ce qui l'a réellement dérangé et c'est lâche, assurément mais ce n'est pas ce dont il a besoin, là tout de suite. Il sait qu'il doit le faire et en tout état de cause, il sait qu'en le faisant seul, ça ne risque pas de fonctionner. Il a besoin d'un ami. Ou une. Quelqu'un qui pourrait l'aider à y voir clair, ne serait-ce que pour poser les faits et avoir un peu d'éclairage. En s'entendant parler, il risque de prendre conscience d'une tonne de choses, il le sait. Malheureusement, ses deux amies sont de toute évidence trop impliquées dans cette histoire pour pouvoir l'aider à réfléchir.

Elle lui explique donc ses raisons et même s'il ne les considère toujours pas toutes comme recevables, il se demande si ce n'est pas sa colère qui le rend ainsi tout de même. Rien n'est bon à prendre et peu importe ce qu'Amélia dit, ce n'est jamais suffisant pour justifier son acte. Rien ne le sera jamais, finalement. Il faudrait juste qu'il apprenne à pardonner et il n'est vraiment pas doué pour ça. Les secondes chances, il est contre. Totalement. Il est plus que rancunier et c'est une tare qu'il n'a jamais réussi à soigner encore. "Je choisis peut-être la facilité, oui." Finit-il par dire alors qu'ils sont là, assis dans l'eau et qu'Amélia est enfin calmée. Ce qui le calme lui aussi. Plutôt que de remettre toute cette discussion sur le tapis, il lui dit alors. "Je crois qu'il va me falloir du temps pour l'avaler, moi aussi... Tu as eu dix ans pour t'y faire alors j'espère que je serais plus rapide." Le ton n'est pas cruel. Ce n'est qu'un constat et ce soir, il n'a pas envie de lui mentir.

Essayer de comprendre à ce moment ce qui leur arrive est inutile et il suppose que les cris les ont finalement épuisé tous les deux. Amélia dans les bras, il sourit étrangement quand elle parle d'une envie assez bête. "C'est quelque chose que tu avais souvent, avant... Quelle est cette idée?" Demande-t-il alors sans avoir la moindre idée sur ce que cela pourrait être. Il se redresse ensuite quand elle lui propose de la raccompagner et il hoche la tête. Il tire sur son bras pour la soulever avec lui mais la maintient quand même au cas où. "Ok. T'es sûre que ça va mieux? Tu peux marcher ou je nous appelle un taxi?"
Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 292
▵ arrivé(e) le : 24/07/2017
▵ avatar : candice accola

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Mar 13 Fév - 14:07

Je vous jure avec ses deux là on est vraiment mal barré. Quand l’un dit blanc, l’autre dit noir. Quand un fait un pas en avant l’autre en fait deux en avant et c’est littéralement ce qui est en train de ce passer en ce moment. Je ne sais plus comment réagir parce que oui je suis blessé par tous ce qu’il c’est passé mais en même temps Damon m’a tellement manqué. Pourtant je ne pouvais pas le lui sortir maintenant. Ce n’étais pas possible car déjà d’une ce serait lui montrer a quel point ce qu’il pense me touche et puis cela ne servirais à rien. Quand je lui fais comprendre que je veux en savoir plus j’ai l’impression que ses yeux vont sortir de ses orbites tellement il me fait comprendre avec ses expression que je n’en saurais pas plus. Il comptait bien me laisser sans plus de réponse, mais après tous je l’avais cherché.

Je finis par lui expliquer encore et toujours le pourquoi de ma réaction. Quoique je lui dise il ballait mes arguments plus facilement que j’arrive à les lui avouer. Je dois bien avouer que pour moi c’est assez dur parce que je vais outre mon bouclierque je me suis crée en lui révélant tous cela. Je craque de plus en plus devant lui et ce n’est pas ce que je fais en règle générale. Il me chamboule, il a une façon très particulière de me faire réagir. N’importe qui aurait pu me balancer cela dans la figure cela m’aurait glissé dessus mais pas Damon. Il avait toujours, malgré toutes ses années d’absence, une place particulière dans ma vie et dans mon cœur. Il est celui qui m’a fait ressentir tellement de chose, je lui dois mes plus gros fou rire, lui seul a su me calmer dans mes peines et j’en passe. Puis il finit par me dire qu’il choisit la facilité. Je me sens mal car je sais ce que veux dire cette réponse. Je pose mon regard sur un caillou par terre pour ne pas fondre en larme. Je veux au moins attendre qu’il parte. Seulement tous s’enchaine et alors que je pense être seule je craque. Il est encore la et malgré toute mes tentatives pour le faire partir il reste. Il réussit même à me calmer, en même temps a part lui je crois que personne ne pourrais me calmer comme cela.

On finit par se retrouver les fesses dans l’eau à cause de ses cumulus qui ont bien rafraichi l’atmosphère. J’ai un peu froid je l’avoue mais est ce du seulement à la pluie ? Je pose mon regard dans le sien avant de le baisser en entendant sa phrase. Je sais que le but n’est pas de me faire mal mais cela me blesse quand même. J’essaie de raisonner malgré tous l’alcool qui coulent dans mes veines et finis par lâcher. J espère aussi mais quoique tu décide je respecterais ton choix. Si jamais il choisissait de ne plus jamais me voir je le respecterais aussi même si j’aurais l’impression de perdre mon cœur, mais je lui devais au moins cela. Je suis vraiment vidé par ce qui vient de se passer et je lève le regard et esquisse un léger sourire triste quand il me parle de mon idée à la con. Je finis par lâcher. Je ne suis pas sure que tu l’apprécie. Je finis par me redresser et je me retrouve face à lui, je pose mon regard dans le sien et cela me fait aussi mal que cela me fait du bien. Tellement de choses se sont passés, tellement de choses ont été dite ce soir que je me dis que quoiqu’il se passe beaucoup de chose avait changé. J’écoute sa proposition et je ne le lâche pas du regard et finis par répondre. Je crois que je préférerais le taxi parce que je ne suis pas sur d’arriver à marcher très droit J’avais volontairement détourné la première question parce que je n’avais pas forcement envie de lui mentir. Seulement cette proximité me perturbe et mon honnêteté prend le dessus et je finis par lâcher. Je crois qu’il vaudrait mieux que je m’éloigne.


Dernière édition par Amelia Miller le Mar 13 Fév - 15:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Mar 13 Fév - 14:51

La bombe a été lâché et elle semble plus cruelle qu'il ne le croyait. Il a besoin de temps pour avaler tout ça. Le retour, le fait qu'elle lui avoue ses sentiments malgré les années passées et toutes les choses qu'ils ne se sont pas encore dîtes ou celles qu'ils ont dit mais ne pensaient pas réellement. Comment s'en sortir? Comment tirer le faux du vrai? Ne se retrouvent-ils pas dans une histoire à répétition? Sans fin aucune, sinon celle de les bousiller tous les deux et de les consumer à petit feu. Il la fixe quand elle précise qu'elle compte respecter son choix. Ce n'est pas comme si elle pourrait faire autrement à présent. "C'est gentil... Ne va pas imaginer n'importe quoi Amélia. Je te connais toi et ton pessimisme. Je ne cherche pas à te rayer de ma vie. Ok?" Il tient à être clair là-dessus parce que même si c'est difficile, même s'il n'arrive pas à mettre de la lumière sur sa colère, il sait qu'au delà de cette colère, il y a ses sentiments entre eux qui sont indestructibles. Comme un lien sacré. Ils ont grandi ensemble. Elle est de sa famille. Et Damon n'abandonne jamais sa famille.

Il pose sa main dans le bas de son dos pour qu'elle se rattrape sur lui quand elle se redresse pour qu'elle puisse continuer à s'appuyer sur lui. Même si ça ne se voit pas, il est encore inquiet. Voir la réaction d'Amélia aujourd'hui lui a prouvé plus que n'importe quoi qu'elle ne s'en moquait pas complètement. Au contraire, elle souffre autant que lui de cette situation. Elle le cachait juste bien, tout comme lui et il continue d'ailleurs. "Dis toujours, on sait jamais. Tu as déjà décidé pour moi une fois et tu t'es trompée alors essaie." Ce n'est qu'une constatation mais elle est douloureuse, peut-être autant que le fait de l'entendre dire, après qu'il ait appelé un taxi qu'elle ferait mieux de s'éloigner. Il se demande si elle veut dire qu'elle a besoin de mettre encore de la distance entre eux. "Tu veux dire... Prochainement ou juste là, physiquement?" Il ne s'éloigne pas en attendant qu'elle s'explique.
Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 292
▵ arrivé(e) le : 24/07/2017
▵ avatar : candice accola

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Mar 13 Fév - 15:22

En effet la bombe que Damon a lâchée m’a fait beaucoup de mal mais je ne compte pas le laisser trop voir comme d’habitude. J’étais devenu assez forte pour ne pas trop montrer quand je souffrais. Cependant je crois que mis à part face à mon père aucune situation ne m’avait fait autant souffrir. Et encore je me fichais royalement que mon père me raye de sa vie. Je regrettais de plus en plus d’avoir fait ce choix il y a 10 ans. Les choses auraient pu être tellement différentes entre nous. Peut être qu’on aurait pu être heureux ensemble. Qui sait ? Je ne suis pas le genre de fille à me voir la bague au doigt ou avec des enfants mais je pense que cette idée aurait pu me traversé l’esprit avec Damon. Seulement la vie et surtout mes réactions avaient fait que les choses ont été différente et je me retrouve donc face à lui qui semble avoir finalement craqué pour quelqu’un d’autre. Toute cette situation me détruit intérieurement et c’est peut être pour cela que je suis si vive et froide dans mes réactions face à lui. Il y a beaucoup de choses qui pourraient être encore éclairci mais étais ce vraiment une bonne idée ? J’avais déjà assez souffert, tous comme Damon et je ne sais pas si on arriverait l’un comme l’autre à en encaisser plus. Je le vois me fixer à ma réponse et finis par lâcher à sa réponse. Désolé je ne peux pas arrêter de faire fonctionner mon cerveau. Je baisse le regard et finis par dire. En même temps ce serait légitime. Pourquoi on se fait autant de mal Damon ? J’étais assez perdu sur tous ce qui passait entre nous.

Grace à Damon je me suis calmé même si je ressens un énorme vide en moi je vais un peu mieux, ma crise est passé. Je n’avais pas réussis a gérer toutes ses émotions qui c’étaient déchainé en moi. Je pensais qu’il allait peut être laissé tombé suite à ma réponse, seulement non et sa réponse est aussi douloureuse qu’elle est réelle. Il n’a pas tort et c’est surement pour cela que ca fait si mal. Je n’arrivais pas trop a réfléchir encore très bien donc suite a cela je pose mon regard dans le sien et finis par dire. Je meurs d’envie de tu m’embrasse, tu vois elle est con mon idée. Je me sens mal, encore une fois je détourne le regard parce que je suis face à lui la femme que je ne voulais pas être, celle qui est dépendante de l’autre. Je n’arrive pas à bouger et je reste caler dans ses bras et je sens dans sa voix de la peut mais je ne relève pas, après tout il ne l’admettrait pas. Je finis toujours avec honnêteté par répondre. Apres tous ce soir j’avais été assez honnête dans l’ensemble alors autant continuer. Je parle physiquement, je n’arrive pas a refreiner mes envies quand t’es si proche de moi.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Mar 13 Fév - 15:54

Il sait qu'ils se détruisent bien plus qu'ils ne se font du bien et l'entendre de la bouche d'Amélia ne le rend que plus réel, que plus concret. Il déteste ça mais il n'y peut rien parce qu'il est en colère et qu'elle a du caractère, qu'elle ne se laisse pas faire et qu'elle lui tient tête. Forcément, entre eux, tout explose, tout pète et même si ça a toujours été le cas. La rancoeur est plus forte aujourd'hui qu'elle n'aurait jamais pu l'être. Il soupire. "Je suis en colère Amélia et tu es caractérielle et chieuse... On a dit beaucoup de choses qu'on ne pensait pas et je suppose qu'on tient encore énormément l'un à l'autre et que c'est la raison pour laquelle c'est d'autant plus difficile à gérer. Si je n'en avais plus rien à faire, je t'enverrais voir ailleurs tout simplement mais ce n'est pas simple, justement." Il la regarde. "Et à ton avis, pourquoi?" Parce que ça, ce n'est que lui.

Il la regarde également quand elle ose lui dire son idée et les images de la nuit d'hôtel défilent aussitôt dans son esprit. Suivis malheureusement de celles du garage. Il grimace. "Amélia... Ton idée n'est pas con du tout, disons juste que rien n'a changé depuis notre dernière rencontre et que je n'ai pas envie de compliquer les choses. Il faut vraiment qu'on parle calmement." Par les choses, il entend surtout April. Bien-sûr, ils ne sont pas ensemble mais pour Amélia, cela ne fait aucune différence. April a raison quand elle dit qu'elle ne recherche pas une simple relation amicale et Damon l'a bien compris mais ils n'arrivent même pas à se parler pour le moment alors qu'ils en ont réellement besoin. Il pose une main dans son cou, la rapproche et dépose un baiser juste au début de sa mâchoire entre l'oreille et le cou avant de s'éloigner, comme elle le demande. "Le taxi est là. Tu dois dire au revoir à quelqu'un avant?" Demande-t-il malgré tout en espérant qu'elle dira non. Il s'approche du taxi et attend la porte ouverte qu'elle monte maintenant, ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 292
▵ arrivé(e) le : 24/07/2017
▵ avatar : candice accola

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Mar 13 Fév - 16:43

Je ne sais pas pourquoi je lui avais posé cette question mais il fallait que cela sorte. Je sais que le dire à voix haute ne faisait que rendre la chose plus concrète et plus réelle mais je me devais de le faire. Je le regarde alors et il semble avoir le même avis que moi. Entre nous deux les clashs avait été fréquent parce qu’on se ressemble vraiment beaucoup et parce qu’on est aussi têtue l’un que l’autre. Seulement on ne c’était jamais blessé à ce point, surement parce qu’il n’y avait jamais eu autant de colère ni de rancune entre nous. Il m’en voulait d’être partie et moi je lui en voulais d’avoir craqué pour une autre fille. Je sais que je n’avais pas le droit de lui en vouloir mais c’étais plus fort que moi. Il me demande donc mon avis et je finis par lâcher. Parce que quoiqu’on veuille s’avouer il y a beaucoup de sentiments entre nous et ni l’un ni l’autre n’est prêt a baisser la garde. Je sais très bien que je suis têtue fière et que je ne reconnais pas mes torts mais t’es comme moi et c’est d’autant plus difficile de pas se faire mal vu tous ce qui c’est passé. Je me dis que si je te fais assez mal tu finiras par m’abandonner, comme toute les personnes qui comptaient dans ma vie et je me dis que ca fera peut être moins mal si c’est brutal comme ca. La seule fois ou j’ai eu aussi mal que ce soir c’était à l’enterrement de ma mère. Crois moi je suis loin d’en avoir rien a foutre de toi mais je ne suis pas sur d’être assez forte pour arriver a tout encaisser. Je manquais cruellement de confiance en moi et c’était sorti tous seul comme le fait d’avoir lâché que j’avais perdu ma mère. J’avais finis par ne plus rien dire de peur de dire encore plus de conneries.

Puis je finis par lui avouer ce dont j’avais envie et je comprends très bien dans sa réaction que j’aurais mieux fait de me taire. Je l’entends parler et je sens mon cœur se brisé en mille morceaux car je sais très bien ce que cela veut dire. J’interprète très facilement qu’il parle d’elle. Peut être que le fait d’être si blessé me fait parler encore une fois sans réfléchir et je lâche. Ca servirait à quoi de parler ? C’est assez clair. J’esquisse un léger sourire triste et finis par lâcher. Elle a de la chance, j’espère qu’elle en a conscience. Puis comme à mon habitude je me referme comme une huitre pour ne pas montrer a quel point cela me touche. Je détourne le regard et essaie de ne pas frissonner quand il dépose ses lèvres sur moi. Puis le taxi arrive et je finis par lâcher a sa question. Non j’ai besoin de dire au revoir à personne. J’essayais de ne plus rien laisser paraitre dans mon attitude, je commençais a me préparer à n’être que l’ami. Apres tous je devrais surement me contenter de cela alors autant me persuader que cela me suffirais. Cela m’avait été pendant des années… Je monte dans le taxi et regarde par la fenêtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia]

Revenir en haut Aller en bas

Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-