Ils n'attendent que vous...


Et hop, un petit vote.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Jeu 15 Fév - 16:28

Il l'écoute alors activement, comprenant sa peur. Il la ressent lui-même parfois et il peut savoir ce que ça fait. Il entend aussi qu'elle n'est PLUS du genre à s'attacher et il se dit que ça, c'est de la faute à David. Il ne peut rien y changer, chacun a ses blessures et fait comme il peut avec. Par contre, il est certain que toutes les relations ne finissent pas comme celle d'Amélia et de David. Il ne croit pas à l'amour éternel mais il sait aussi que tous les amours ne sont pas aussi destructeurs que l'a été le leur. Lorsqu'elle parle de l'effet qu'il lui fait physiquement, c'est plus dur, parce qu'il s'est promis de ne pas la toucher ni trop l'approcher. Eviter le sujet l'aurait aider mais après tout, c'est lui qui lui a demandé de parler. Il ferme les yeux un moment avant de les rouvrir quand elle reprend la parole. La jalousie. Ce sentiment destructeur qu'il déteste tant mais comprend un peu mieux. Ce sentiment irrationnel. Elle peut le ressentir pour April, c'est normal. C'est la seule personne qui pourrait se mettre entre eux selon elle et selon toute vraissemblance. Seulement ce n'est pas son genre à April. Elle s'effacerait même sans qu'il ne le lui demande. Il le sait, elle est comme ça et le fait de faire souffrir Amélia la bouffe. Choisir. Le mot qui le gêne plus que tout même s'il sait qu'à présent c'est inévitable. Elles ne peuvent pas être identiques à ses yeux ou dans sa vie. Et quand il entend Amélia lui parler de le partager, il balance la tête. Jamais il ne leur infligerait un truc pareil. Jamais.

"Je veux que tu arrêtes de dire que tu es minable Amélia... S'il te plaît. Tu réduis les sentiments que tu as pour moi à de la sous-merde et c'est assez dérangeant. Tout le monde n'est pas David. Je ne vais pas te briser le coeur et en faire des confettis ok? Fais moi confiance un peu."

Au moins ça. Amélia, c'est son amie mais pas que. C'est une grande partie de sa vie, de son existence et même s'il l'a rejeté de toutes ses forces parce qu'il lui en voulait et lui en veut encore, il sait qu'il n'a pas envie qu'elle souffre. Qu'il déteste ça. Maintenant qu'il est calmé, il le sait parfaitement. Pour ce qui est de ce qu'il a à lui dire, il le fera lorsqu'ils seront arrivés parce qu'il ne croit pas que le trajet va durer des plombes. Il grimace en l'entendant parler de sa possible et future relation avec April. C'est réellement mal la connaître. Il balance la tête.

"Je t'ai cru sincère Amélia. Je suis sûr que tu l'étais. Et... Comme je te l'ai dit, vous êtes diamétralement opposées. La première personne à qui April a pensé quand tu es partie, c'est toi Amélia. Ni elle, ni même moi. Elle s'est détestée de te faire du mal et la connaissant, elle a même dû penser qu'elle était de trop et qu'elle préfèrerait s'effacer pour nous laisser être ensemble. Ce n'est pas le genre à essayer de se battre contre quelqu'un pour quelqu'un d'autre alors si... Vous pourriez être amies. Elle ne refuserait même pas son amitié au diable si tu veux mon avis là-dessus alors si un jour, ta rancoeur à toi passe et que ce face à face s'efface de ton esprit, crois moi sur parole quand je te dis qu'elle accepterait sans difficulté."

Il n'a aucun doute là-dessus parce qu'il se considère comme étant un des partisans du diable et April n'a jamais refusé son amitié, tout en sachant qui il était et ce qu'il faisait. Quand elle affirme qu'elle a bien cherché ce qu'il lui dit, il préfère ne pas commenter parce qu'il sait qu'il ne pourra pas la rassurer là dessus. Il a déjà du mal à se rassurer lui-même. Finalement, la voiture s'arrête, ils en sortent et Damon sourit quand elle parle de son argent. "Tu crois vraiment que tu as un prix à mes yeux Amélia? Ne sois pas idiote et allons se réchauffer." Il passe la porte quand elle lui propose d'entrer et attend sur le tapis, se débarasse des godasses et chaussettes trempées et attend qu'Amélia revienne avec la serviette promise. "On se réchauffe avec un chocolat chaud ou du whisky?" Demande-t-il alors amusé. Il la regarde quand elle revient. Elle a l'air tellement vulnérable trempée et triste. "Ensuite, ce sera à moi de parler."
Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 292
▵ arrivé(e) le : 24/07/2017
▵ avatar : candice accola

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Jeu 15 Fév - 17:01

Je ne suis toujours pas persuader que ce soit la meilleure idée que j’ai accepté de lui parler. En effet en règle générale je garde tous pour moi et cela n’est pas plus mal. Oui ne rien dire permet de ne pas pouvoir reprendre ses paroles en pleins figures. J’avais appris avec les années a me protéger et a me forger un carapace. Seulement ce soir tous mes principes semblaient volés en éclat face à Damon et je ne savais vraiment pas ou cela allait mener. En effet c’est l’incertitude de cette situation qui me faisait le plus peur. Je devais aussi bien avouer que je savais que quand il aurait choisit April, parce que dans mon esprit c’est elle qu’il choisirait, j’aurais besoin de temps avant de le revoir et de passer outre ce que je ressens. Pourquoi avait il fallut que je l’ouvre ? Je m’en voulais d’avoir été aussi sensible. Je dois aussi avouer que ma seul vrai histoire ne c’étais pas super bien fini. En effet le premier mec avec qui j’avais couché m’avait déçu mais j’avais vraiment l’impression de ressentir un truc plus fort pour Damon mais je ne comptais pas en rajouter plus, je m’étais déjà bien asse ridiculisé. Je baisse le regard et entend Damon parler. Je lève le regard vers lui et croyez moi je voudrais vraiment croire ce qu’il dit mais depuis quelque jour je dois bien avouer que mon cœur il l’avait déjà bien piétiner. Alors oui ce n’étais pas volontaire, je ne remettais pas ca en cause mais il m’avait déjà énormément fais souffrir. Je soupire et finis par lâcher. Ce sera pas volontaire Damon mais ca risque d’arrivé, alors ce n’est pas mes sentiments qui sont nul c’est juste que j’aurais mieux fais de la fermer au moins j’aurais souffert seule. Je ne voulais pas le vexer, ce n’étais pas méchant c’étais juste une constatation assez triste. En effet j’avais un risque sur deux qu’il me brise le cœur en choisissant April.

Puis en parlant d’April on aborde le sujet et j’écoute donc Damon. Il fait vraiment un portrait magnifique de la jeune femme. Depuis le début qu’il lui parle d’elle il ne fait que lui donner des qualités. Elle apparait aussi parfaite que moi je suis l’inverse. Je baisse le regard comprenant très bien ce que cela révélait. Je me contente de dire. C’est vraiment quelqu’un de bien que tu as trouvé c’est bien. Cette phrase trahissait le peu de confiance que j’avais en moi en me sentant minable et vraiment nul face à cette femme qui n’avait pas fait souffrir Damon et qui avait fait en sorte qu’il s’attache à elle. Peut être aussi qu’en disant tous haut cela j’essayais de m’habituer au fait que je l’avais perdu. Enfin c’étais bien compliqué tous cela même moi j’avais du mal à m’y retrouver. On est donc devant chez moi et sa phrase me fait esquisser un léger sourire. Je dépose alors un baiser très léger sur sa joue et finit par dire. Merci. Je ne sais pas peut être que je m’attendais a ce qu’il profite de l’occasion pour partir mais non il reste la et rentre chez moi. J’ai envie d’être avec lui mais être avec lui me fait mal aussi alors c’est bien compliqué de savoir ce qui est le mieux. Je vire mes pompes en rentrant et vais chercher une serviette pour Damon. J’en profite pour virer mes fringues mouillés et m’enrouler dans la serviette, je garde quand même mes sous vêtements. J’amène donc la serviette a Damon sans me prendre trop la tête, après tous mon corps il le connaît. Je cherche à le provoquer ? Peut être j’en sais trop rien pour être franche. Je reviens donc à hauteur de Damon et lui passe la serviette. Je croise son regard quand il parle de whisky. J’ai déjà pas mal picolé ce soir mais cela ne va pas m’arrêter. Apres tous au moins je réfléchirais moins. En lui donnant la serviette je réponds. Pas de problème j’ai tous ce qu’il faut dans la cuisine. Je finis par baiser le regard à sa dernière phrase. Est-ce que j’ai vraiment envie d’entendre qu’il craque pour quelqu’un d’autre ? Parce que je suis persuadé qu’il va me dire cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Jeu 15 Fév - 17:40

Il la regarde. Elle n'a donc pas confiance puisqu'elle affirme qu'involontairement Damon lui fera du mal. Comme si elle affirmait d'avance qu'elle connaissait son choix alors que lui-même y réfléchit encore. Si c'était si simple, si la réponse lui était évidente, elle le connaît assez pour savoir qu'il n'aurait aucun remord à la faire connaître mais non, elle continue à croire qu'il se voile la face. Pourtant non, il ne le fait pas. Il a réfléchi. Il sait ce qu'il pense sur chacune d'entre elle mais son choix lui, est complètement flou. "Ils ne sont peut-être pas nuls mais ils ne sont pas non plus assez forts pour que tu aies envie de les assumer jusqu'au bout. La preuve, à peine sortis, tu veux déjà te rétracter. Tu peux comprendre que c'est blessant de mon côté non? Comment tu réagirais si je te faisais la même chose?" Il grimace. "Donc tu aurais encore voulu décider à ma place plutôt que d'affronter ta peur. Répéter ton erreur du passé, c'est ça que tu aurais voulu?" Pas lui, il est heureux d'avoir son avis à donner cette fois ci même s'il est difficile et qu'il doive se casser la tête. Il sait que sans April, des années auparavant, ce choix aurait été facile et qu'Amélia le leur a retiré. Il déteste l'entendre dire qu'elle aurait voulu faire pareil cette fois-ci.

Quand il l'entend dire qu'April est quelqu'un de bien, il sait que là encore, sa jalousie la bouffe et qu'elle a du mal à le contenir. Elle le dit sûrement pour couper court à la conversation, alors il la laisse faire. Après tout, elle ne lui apprend rien. April est trop bien pour lui et il en a toujours eu conscience. "Je sais." Dit-il simplement en la laissant octroyer le sujet. Si elle en a besoin ce soir, il ne compte pas insister pour qu'il en soit autrement. Elle pose un baiser sur sa joue pour le remercier de ce qu'il a fait ou dit et il ne bronche pas. La distance imposée n'est pas simple mais il y tient. Pas besoin de le remercier, il l'a fait avec la plus grande des facilités. Il tient à Amélia et elle devrait le savoir malgré le mal qu'ils se sont faits ces derniers temps en se disputant. Quand elle revient lui donner la serviette néanmoins, Damon reste bouche bée. Elle a osé rester en serviette. Une simple serviette avec ses sous-vêtements dessous. Il les voit clairement ses bretelles. Ses yeux sont sûrement ronds quand il la récupète, cette serviette. La même qu'elle a autour d'elle. Elle se fiche de lui? "Tu n'as plus rien à te mettre?" Demande-t-il alors en tentant de feindre l'indifférence alors qu'il la suit dans la cuisine mais, impossible. Il se concentre sur le frigidaire avant de s'asseoir sur une chaise haute et de commencer à se sécher les cheveux. Il ne retirera pas ses vêtements. Ca, c'est sûr. Il pose ses bras sur la table et la regarde. "Amélia." Il l'appelle parce qu'elle s'affaire exprès pour ne pas l'écouter, il le sait. Il la connaît. Elle a peur.

"Je suis content de t'avoir retrouvé. Tu n'es pas juste une amie d'enfance... Tu le sais. Tu étais tout pour moi et même 20 ans n'auraient pas pu effacer cela. Bien-sûr que je suis en colère et que ça me prend du temps pour l'évacuer parce que je me dis... Je me dis sincèrement qu'on aurait pu être bien ensemble. Heureux. On se connaissait tellement bien. Je me dis aussi que tu aurais été la seule capable de croire en moi et de croire que j'étais capable d'aimer et tu m'as déçu parce que je sais aujourd'hui que tu n'y as pas cru. J'aurais aimé que tu y crois. Tu comprends? Ta peur, tes problèmes, tes angoisses, je les accepte et je m'en contre-fous. Je t'aurais aider, je t'aiderais toujours mais toi tu m'as abandonné. J'avais besoin de toi et même trois ans après, même dix ans après, c'est toujours le cas. Je suis désolé que la colère prenne le dessus quelque fois et désolé de te faire du mal, ce n'est pas mon but." Il soupire. Il est juste entier et passionné. "J'essaierais de faire attention à présent. Maintenant, à propos de ta jalousie, je l'entends et je la comprends. Ce n'est pas un sentiment que j'apprécie spécialement mais je l'ai déjà ressenti et je ne peux pas t'en vouloir de le ressentir toi-même. Ce qui me gêne, c'est que tu sembles connaître ma décision avant moi. Sûrement parce que tu te compares à elle. C'est dérangeant parce que oui April est parfaite, oui elle est quelqu'un de bien mais ça n'efface en rien ce que nous avions et je l'espère avons encore. Je tiens à toi dans toutes tes imperfections, elles m'agacent parfois peut-être mais j'ai aussi les miennes et tu les acceptes de la même manière. L'affection ne se mesure pas à la perfection d'une personne, à ses qualités ou ses défauts. Sinon, on se détesterait clairement toi et moi. Amélia... Tu as conscience de ce que je te dis quand je te parle de nous qui aurions pu être ensemble? Tu dis que je n'ai jamais arrêté de coucher avec d'autres filles dans ma vie mais je n'ai JAMAIS dit non plus à qui que ce soit que j'aurais pu sortir avec elle ou l'aimer. Fais toi confiance. Fais moi confiance. Je ne dis pas qu'il n'y aura pas de souffrance mais si je peux les limiter. Je le ferais. Et ce n'est pas parce qu'on se fait du mal, que tu m'en as fait que je compte te rayer de ma vie. Ok?"
Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 292
▵ arrivé(e) le : 24/07/2017
▵ avatar : candice accola

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Ven 16 Fév - 8:22

Je ne sais pas trop pourquoi j’étais aussi pessimiste sur la situation. Peut être tous simplement parce que je sentais un truc particulier quand il parlait d’elle. Peut être aussi que je me faisais des idées. Et surement que je me persuadais de cela pour moins souffrir à la fin. J’avais confiance en lui contrairement à ce qu’il pensait, mais il serait forcement obligé d’en faire souffrir une même s’il n’en n’avait pas envie. Je l’écoute me parler et je dois avouer que le fait qu’il pense que mes sentiments ne sont pas si forts que ca me fait mal. Je pourrais m’énerver et cela repartirais en vrille, seulement je n’en n’ai pas envie. J’ai juste envie que pour une fois on se parle comme des adultes, c’est ce qu’on était après tous. Je le regarde et finis par prendre la parole. Je peux comprendre ce que tu ressens Damon. Seulement mes sentiments sont assez fort crois moi, je sais que j’ai aucune preuve et que tu ne me croiras pas sur parole mais ils le sont. C’est d’autant plus difficile de me dire que du coup la chute sera encore plus douloureuse. Je le regarde et essaie d’esquisser un léger sourire.Mais ne t’inquiète pas ca ira quoiqu’il arrive. Je le rassurais ? Oui parce que je n’avais pas envie qu’il se sente encore plus mal qu’il ne l’était déjà.

J’avoue que ne pas s’attarder sur le sujet April me va bien. En effet même si je sais qu’elle existe et qu’elle occupe une place importante dans la vie de Damon je n’ai pas envie de parler d’elle trop longtemps. On finit donc par rentré et je reviens donc en serviette et avec une dans les mains pour lui. Je ne peux m’empêcher de sourire en entendant sa réflexion. Je ne pensais pas le perturber à ce point là ou peut être que je mourrais d’envie de voir quel effet je pouvais lui faire ? Allez savoir. Je finis donc par répondre. Ma chambre est de l’autre coté de la maison donc je comptais te donner ta serviette mettre à chauffer le lait et allez me changer en attendant. Pourquoi Damon ca te perturbe ? Je le provoquais c’étais claire. Je dois avouer que ca réaction me plait plutôt bien. JE le vois s’installer et commence à m’affairer à faire autre chose. Il n’a pas tort je m’occupe parce que je meurs de peur de ce qu’il va me dire. Je l’entends m’appeler et en croisant son regard je me rends compte qu’il me connait toujours aussi bien et qu’il a compris ca que je faisais. J’arrête donc ce que je fais et me rapproche de lui en l’écoutant. Ce qu’il dit me touche beaucoup. Alors oui il doute de moi mais ca je peux le comprendre, ma décision était débile et je pense que j’aurais réagis pareil. Sans trop m’en rendre compte plus il parle et plus je m’approche de lui. Je me contente de secouer la tête positivement quand il me demande si je comprends. J’avoue que je ne peux parler car une boule c’est formé dans ma gorge. Et puis je ne veux pas l’arrêter, même si cela me fait peur je veux entendre ce qu’il a à dire. Je plonge mon regard dans le sien en l’entendant parler, je le baisse cependant quand il me parle d’April et qu’il me dit qu’elle est parfaite. C’est con mais je me dis que c’est surement la fin de son discours, seulement il continue et ce qu’il dit après me fait lever à nouveau le regard et me rapprocher encore plus jusqu'à me retrouver face à lui. Je prend petit a petit conscience de ce qu’il me dis. Je le regarde toujours et le laisse finir et acquiesce a nouveau a la fin de sa tirade qui m’a pas mal chamboulé. Je me laisse emporter et je dis. Je suis désolé pour ca. De quoi je parle ? Du baiser que je dépose sur ses lèvres. Il m’a dis qu’il voulait garder ses distances mais j’avoue que je n’arrive pas forcement à me contrôler quand je suis face à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Ven 16 Fév - 13:35

Elle explique que la force de ses sentiments est élevée et Damon ne demande là encore qu'à la croire mais ce n'est pas quelque chose que l'on dit, ni même que l'on demande. Aux yeux de Damon, c'est quelque chose qui se sent, qui se voit, qui est palpable. Il n'a jamais été amoureux mais il sait que s'il l'est un jour, il irait jusqu'en enfer, parce qu'en ressentant même moins que ça, il est déjà prêt à beaucoup. Ce n'est pas un sentiment qu'il veut ressentir et il a du mal à l'accepter. Il aura toujours du mal et à l'assumer surtout mais s'il le fait un jour, comme il en a parlé, ce sera quelque chose de fort. Il a l'impression que bien qu'Amélia le dise à haute voix et qu'elle semble l'assumer, elle est surtout renfermée sur plusieurs sentiments du passé, bloquée sur ce qu'ils étaient ou auraient pu être mais pas qu'elle l'aime aussi fort qu'elle le dit la version qu'il est aujourd'hui. C'est peut-être idiot mais c'est ce qu'il ressent, surtout quand il l'entend encore répéter qu'elle est certaine d'avance d'être celle qui va souffrir. A force de répéter qu'ils ne finiront pas ensemble, elle va réussir à le persuader. Il la fixe. "Donc, tu es persuadée qu'on a pas d'avenir ensemble Amélia?" Il demande quand même pour savoir, exactement comme il l'a demandé à April. " Et si je ne te choisis pas, tu partiras?"

Et lorsqu'il entre chez elle, il se sent complètement à l'aise. Avec Amélia, il pouvait se sentir chez lui n'importe où. Elle avait un effet salvateur, un peu comme si même perdus en pleine forêt, avec elle dans les parages, il aurait l'impression d'être à la maison. Pas besoin d'un toit. Elle est cette maison. Alors il le prouve en retirant chaussures et chaussettes trempées et en s'appropriant les lieux sans difficultés. En mouillant même la chaise haute mais Amélia fait mieux que lui, ou pire. Elle revient en serviette, oubliant les distances qu'il tente d'imposer ou en essayant de les briser tout simplement. Il la connaît assez bien pour savoir que suivre les règles, ce n'est pas son fort et elle ne s'excusera pas d'essayer de les esquiver. Il lui fait un grand sourire, tentant de prouver son indifférence. Il ressort serré ce sourire. "Non non, du tout Amélia. Je demandais, c'est tout." Puis il lui parle, parce qu'il sait que s'il ne le fait pas maintenant qu'ils sont calmés, il ne le fera peut-être jamais. Elle l'écoute attentivement. Il remarque également qu'elle contourne la table et qu'elle se rapproche mais cela ne le gêne pas puisqu'il regarde plus souvent le frigo. Il rate donc ses yeux baissés mais lorsqu'il s'arrête et qu'il regarde ses yeux, remarquant à quel point elle semble bouleversée, il se demande ce qu'elle pense. Puis elle s'excuse, oui mais de quoi? Il n'a pas le temps de se poser la question trop longtemps quand elle s'approche pour l'embrasser. La repousser serait la bonne décision. Il doit se tenir aux distances qu'il leur a imposé. Qu'il s'est imposé. Mais à ce moment, ses lèvres sont si douces et ses doigts à lui qui s'emmêlent à ses cheveux encore trempés est si agréable qu'il oublie sa propre règle. Amélia est aussi démoniaque que lui. C'est sans se faire prier qu'il l'enlace également à la taille et lui rend son baiser avec ferveur.
Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 292
▵ arrivé(e) le : 24/07/2017
▵ avatar : candice accola

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Ven 16 Fév - 18:45

Je me justifie juste parce que je sens a quel point Damon doute de ce que je ressens. En effet je n’arrive pas a définir ce que je ressens car je ne pourrais pas mettre de mot dessus mais je sais que c’est vraiment fort. Alors oui j’étais tombé amoureuse du Damon d’avant mais même s’il le pensait je ne trouvais pas qu’il avait tant changé que cela. Oui certains traits de son caractère avait évolué mais cela me plaisait au fur et a mesure que je le découvrais. Le fait qu’il soit si spontané, qu’il s’énerve assez rapidement n’étais pas nouveau. Je devais bien avouer que j’aimais bien le fait qu’il parle un peu plus facilement qu’avant de ce qu’il ressentait même si entre nous ce n’étais pas évident. J’avais envie ce soir de pouvoir parler tranquillement après toutes les horreurs qu’on c’étaient balancé plus tôt. Il comprend dans ma réflexion que je sais déjà ce qu’il va choisir alors que ce n’est pas forcement le cas même si j’ai peu confiance en moi. Je lève le regard et finis par dire. Non Damon je rêverais d’avoir un avenir avec toi. C’est juste qu’il y a un risque sur deux que tu choisisses April je préfère juste ne pas me faire de fausse idée. Ben quoi c’étais vrai. Puis il me pose une question et je finis par répondre sans réfléchir. Même si j’avoue que ce ne sera pas simple au début je me contenterais de ton amitié parce que j’ai passé 10 ans sans toi et j’ai vu ce que ca a donné, je n’ai plus envie de ne plus t’avoir dans me vie. On avait dis honnête ce soir donc je l’étais et je m’étais dis que je me devais de lui dire la vérité et ce que je ressentais.

Le fait d’être enfin chez moi me faisait du bien. Je dois bien avouer que je me sentais à l’abri dans cet endroit. Je ne ramenais pratiquement personne chez moi parce que j’estimais que c’étais mon jardin secret mais avec Damon la question ne se posais même pas et c’étais évident qu’il était le bienvenue ici. Je ne pu m’empêcher de sourire en le voyant réagir. Oh oui je jouais avec le feu mais j’avoue que j’adorais cela. J’étais comme cela et je n’allais pas changé aujourd’hui. Damon le savais très bien d’ailleurs et je remarquais bien qu’il croyait à moitié a ma justification. Je ne peux m’empêcher de le taquiner. Tu t’es ramolli au niveau de crédibilité de mensonge beau brun. Je lui fais un clin d’œil et je m’esquive dans la cuisine. Je dois bien avouer que tous ce qu’il m’a dis m’a vraiment touché et me fait pas mal réfléchir. J’ai qu’une envie après cela c’est d’être dans ses bras. Alors je sais très bien qu’il préfère mettre de la distance entre nous mais moi je n’y arrive pas et c’est donc pour cela que je m’excuse avant de l’embrasser. Je ne sais pas comment il va réagir pour une fois et je me dis que je verrais bien. Apres tous j’en mourrais d’envie depuis le début de la soirée et je m’en étais pas caché. Je sens sont étreinte et je le sens me rendre mon baiser. Je me laisse emporter et prolonge un peu plus passionnément ce baiser en me collant contre lui, évidement ma serviette tombe mais je m’en fiche. Je stoppe le baiser et colle mon front au sien et finit par lâcher en le regardant dans les yeux en esquissant un sourire. Je ne sais pas être sage quand je suis avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Ven 16 Fév - 19:07

Le rêve semble loin de la réalité pour le moment. Lui aussi rêve quelque fois. Dans ses rêves à lui, tout est plus simple. Soit Amélia lui a dit plus tôt qu'elle l'aimait et ils sont ensemble, soit il est avec April après Paris. La réalité est différente. La réalité est violente. Tout ça s'est mélangé et au final il n'y rien d'autres que du chaos et des décisions à prendre. "Ok..." Que peut-il dire à ça? Il ne va pas lui affirmer qu'elle a raison, ce serait trop cruel et quand elle lui explique, tout comme April qu'elle resterait quand même son amie, il soupire. Impossible pour lui également d'imaginer être ami avec l'une ou l'autre après tout ce qui s'est passé. Lui aussi, devra faire des efforts à ce sujet. "Merci. Ce ne serait pas simple pour moi non plus Amélia. Je ne cherchais pas à jouer avec tes sentiments quand on a fait l'amour, ce soir là." Non, si ça s'est passé, c'est parce qu'il en avait autant envie qu'elle et parce que même s'il ne peut pas dire qu'il est amoureux d'elle, les sentiments qu'il a pour elle ou qu'il avait sont toujours présents. Ecrasés sous la colère et les années mais bien présents.

Oui, les mensonges et lui ont toujours faits un et quelque chose a changé ça ces derniers temps. A force de dire la vérité continuellement. Avec Jayson, Hannah, April, il a sûrement fini par comprendre que les mensonges, même s'il les maîtrise, finissent toujours pas être découverts. "J'ai gagné en crédibilité tout court alors. Dire la vérité, ce n'est pas mal aussi parfois." Il lui sourit. "Va enfiler des fringues Miller!" Mais elle n'obéira pas, elle n'obéit jamais. Elle a bien trop de caractère pour ça et pire encore, elle se rapproche et mettant les limites de Damon à la poubelle, elle l'embrasse dans sa douce et fine serviette. Damon n'y résiste pas. Elle est trop belle. Elle est la tentation personnifiée. Il l'enlace, resserre la pression et le petit noeud de la serviette lâche sous ses doigts qui se crispent sur sa peau. Il soupire quand elle s'éloigne un peu. Ouf. Du répit. Saleté de serviette. Il se pince la lèvre inférieure quand elle lui parle avant de respirer un bon coup pour s'éloigner complètement en ramassant sa serviette et en la posant sur les épaules d'Amélia. "Moi non plus Lia... Pourtant, il va falloir. Je vais terminer le lait et toi, va te changer!" Il lui lance un regard entendu avant de récupérer la casserole et de leur préparer le chocolat chaud, puisqu'il est trempé lui, ça ne pourra que lui faire du bien. "J'imagine que tu n'as pas de vêtements de mecs par ici?" Demande-t-il à tout hasard.
Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 292
▵ arrivé(e) le : 24/07/2017
▵ avatar : candice accola

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Sam 17 Fév - 11:14

Je dois bien avouer que ce moment ne ressemble en rien à mes rêves. En effet je n’avais jamais pensé qu’il pourrait y avoir quelqu’un d’autre dans l’équation. En même temps j’aurais pu y penser car je savais très bien que Damon plaisait beaucoup à la gente féminine mais de la à ce que lui s’attache… C’étais peut être pour cela que je sentais que j’allais le perdre parce que cette femme avait réussis à le faire changer. Je n’en dirais pas plus car j’étais assez pitoyable face à lui. Je le vois me répondre simplement et je ne vois pas non plus ce qu’il peut rajouter d’autre. En effet je sais très bien que je peux souffrir dans cette histoire mais je suis prête à prendre le risque. De toute façon j’avais déjà pas mal souffert de son absence alors autant essayé autre chose. Je lui avoue donc que je n’ai pas envie d’être à nouveau loin de lui. Je suis sincère. Je sais que ce ne sera vraiment pas évident s’il la choisit elle. Puis il me parle et je ne le lâche pas du regard. Je dois avouer que ce qu’il me dit me touche beaucoup. J’esquisse un léger sourire et finis par dire. Je sais Damon, je n’ai pas pensé que tu jouais avec moi. Je l’avais peut être sous entendu dans nos disputes mais je ne l’avais jamais réellement pensé.

Je le taquine donc et je souris en l’entendant parler. Damon, gagner en crédibilité et en vérité. J’avoue que cela me surprend un peu mais j’aime bien cette optique là. Je souris en lâche donc. Pourquoi je te perturbe comme ca ? Je repose la question pour le taquiner et puis j’aime beaucoup de provoquer il le sait très bien. Puis à son ordre je finis par rajouter. Tu sais bien que je n’écoute jamais les ordres. Je lui fais un clin d’œil et souris. Puis tous s’enchaine et je finis par l’embrasser car j’en meurs d’envie. Il prolonge et je profite à fond de ce moment, je sais que cela va vite s’arrêter car je me doute qu’il va finir par me repousser. Je frissonne en sentant ses doigts sur ma peau. Puis à mes paroles je le vois s’éloigner et je trouve cela un peu dommage pour être franche. Et si je n’en ai aucune envie ? Ben quoi moi aussi je faisais dans la sincérité. Je souris en l’entendant me dire d’allez m’habiller. J’obéis pour une fois et je finis par allez dans ma chambre. Je me change vite fait et reviens vêtu d’une petite robe assez sexy je dois bien l’avouer. J’avais envie d’être joli face à lui. Je reviens donc avec des fringues de mec. En effet Kyde en avait oublié en partant et c’étais pas plus mal. Je les pose sur le bar. Je finis par répondre. Je t’en ai posé sur le bar. Je ne lui dis pas d’où ca vient volontairement. Est-ce pour le rendre un peu jaloux ? Peut être. Je le taquine a nouveau et finis par lâcher. Et je te laisse la salle de bain comme ca tu ne pourras pas dire que je te matais quand tu te changeais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Sam 17 Fév - 19:34

Il est heureux qu'elle le croie quand il avoue ne pas avoir cherché à jouer avec elle ou ses sentiments. Ce qu'ils ont fait est aussi important pour lui qu'elle l'est elle, de manière générale. Il n'a aucune envie de cracher dessus tout son venin comme ils l'ont fait lors de leur dispute. Il a détesté cela. Amélia l'a toujours attiré, même avant qu'elle ne lui avoue ses sentiments. Dix ans auparavant, elle a été un fantasme inassouvie et impossible à approcher puisqu'elle était une amie. A ce propos là, Damon avait des règles claires afin de ne pas compliquer les choses, comme aujourd'hui. "Tant mieux." Lui dit-il finalement.

Quand elle lui demande pourquoi elle le perturbe, Damon arque un sourcil. Il n'a aucune envie de lui rappeler qu'elle est sexy à souhait. Il sait qu'Amélia manque de confiance en elle mais si elle commence à arrêter. Si elle sait qu'elle a un quelconque pouvoir sur lui, elle l'utilisera et il préfère éviter cette situation, c'est pour ça qu'il répond simplement. "Je t'ai dit que tu me perturbais? Je ne m'en souviens pas." Il lui sourit et lui fait un clin d'oeil quand elle précise qu'elle n'écoute jamais les ordres et il le sait parce que lui aussi a énormément de mal avec l'autorité. C'est après ça qu'elle l'embrasse sans tenir compte des limites qu'il a cherché à imposer. Il ne devrait pas s'en étonner. Comme elle l'a dit, Amélia n'écoute rien. Jamais ou très rarement en tout cas et c'est quelque chose qui lui plaît chez elle. Il sourit quand elle lui demande ce qu'ils font si elle n'a pas envie de garder ses distances? "Tu recommences à faire ta forte tête? Tu sais pourquoi j'essaie de mettre des distances Lia... La dernière fois que je ne l'ai pas fait, on a eu droit à la scène du garage. Tu en veux une autre?" Demande-t-il toujours léger pour éviter d'engendrer une nouvelle dispute d'une manière ou d'une autre. Il la regarde revenir dans une robe à damner un saint. Heureusement, il est loin d'en être un. Il la fixe, elle le fait exprès, il le sait, elle le provoque et elle est forte à ce jeu-là. "Hum... Merci pour les fringues." Il les récupère et balance la tête quand elle lui propose la salle de bain. "Non ça va, tu m'as déjà vu hein? Et puis t'es une grande fille, tu ne risques pas de t'évanouir à la vue d'un corps." Il balance les vêtements trempés à côté de ses chaussettes pour enfiler ceux qui sont secs après s'être essuyé et il se sent beaucoup mieux. "Tu as donc opté pour le chocolat chaud? Sage décision Lia!" Il revient vers la cuisine, mélange le chocolat dans le lait chaud et tend sa tasse à Amélia. "Est-ce que tu as encore des questions ou envie de parler de quelque chose, avant que je ne parte?" Lui demande-t-il profitant du fait qu'ils soient toujours calmes et sur la même longueur d'onde.
Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 292
▵ arrivé(e) le : 24/07/2017
▵ avatar : candice accola

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia] Lun 19 Fév - 15:08

Je n’ai jamais pensé qu’au moment où on avait couché ensemble il avait joué avec moi. Je ne savais pas vraiment quel était ses sentiments mais je crois que de toute façon même si je lui avais demandé il n’aurait pas répondu. En effet dans mes souvenirs Damon n’était pas le genre à parler de sentiment. Pour être plutôt honnête je n’avais pas envie de le questionner a nouveau sur cela. Je n’avais pas envie que cela reparte en dispute. On c’était déjà fait assez de mal pour au moins toutes notre vie. Je n’avais jamais encaissé ni balancé autant de méchanceté à quelqu’un. Je ne pu m’empêcher d’esquisser un sourire à son tant mieux. Je me sentais tellement bien avec lui que cela en était déroutant. J’avais évidemment très peur de souffrir mais je crois qu’e sa présence je préférais seulement profiter de chaque moment.

Puis j’adore sa réaction quand je lui demande si je le perturbe. Il me fait même rire quand il répond et je m’approche légèrement et finis par lâcher. C’est ce que ca sous entendais. Je me suis trompé ? Je ne le lâche pas du regard et je reprends mes vieilles habitudes de le taquiner. Avant je ne le provoquais peut être pas tant que cela mais ca venait tous seul. Je ne peux que sourire à son clin d’œil et je ne fais que profiter de ce baiser si génial. Croyez moi j’ai eu le droit a beaucoup de baiser dans ma vie mais très peu m’on procurer autant de sensation que ce baiser là. Je ne sais pas si c’est dû au fait que je sois à fleur de peau ou tous simplement parce que c’est baiser vienne de Damon mais j’ai du mal a ne pas avoir des paillions dans le ventre des qu’il pose ses lèvres sur les miennes. Je dois bien avouer que j’ai envie de plus et c’est ce que ma phrase signifie. Je dois bien avouer que sa phrase me refroidis bien. Elle me fait mal parce que je me rappelle bien de tous ce qui c’est passé et cela me rappelle bien qu’il a quelqu’un d’autre dans sa vie. Je m’éloigne donc et pose mon regard par terre pour ne pas trop montrer a quel point j’ai été touché. Je vais donc me changer et essaie de revenir avec le sourire aux lèvres. La légèreté serait peut être la meilleure chose pour ne pas se prendre la tête. Je remarque très bien son regard en revenant mais je ne rajoute rien, je suis juste contente de savoir que malgré tous je ne le laisse pas indifférent. Puis je lui passe des fringues et il commence lui aussi à me taquiner. Je rentre donc dans son jeu et répond du tac au tac.Ca va juste ne pas m’aider à rester sage. Je lui fait un clin d’œil a mon tour. Puis je me concentre sur le chocolat pour ne pas dire plus de connerie. Je suis en train de chercher une bouteille dans un placard et rigole quand il me dit que je deviens sage. Je lui montre donc la bouteille de rhum que j’ai dans les main et finis par dire. On peut toujours l’améliorer ce chocolat. Je souris. Juste pour info j’ai jamais été sage ca ne va pas commencer aujourd’hui tu en veux ? Puis il me demande si j’ai d’autre question et après avoir rajouté du rhum dans mon chocolat j’attends de savoir si je pose la bouteille ou non. Je perds un peu le sourire et finis par lâcher. A quel point t’es pommé avec cette situation ? Ben quoi j’étais aussi son amie et j’avais envie de savoir comment lui gérait cette situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia]

Revenir en haut Aller en bas

Just gonna stand there and watch me burn. [Amélia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-