Ils n'attendent que vous...


Et hop, un petit vote.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 For blue skies. (rose)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 1709
▵ arrivé(e) le : 02/09/2015
▵ avatar : Alexandra Park

MessageSujet: For blue skies. (rose) Dim 4 Fév - 19:51



It's been a long year since we last spoke.
Rose & Enora

« It's been a long year since we last spoke, how's your halo ? Just between you and I, you and me and the satellites. I never believed you, I only wanted to. »
Elle était sortie de l’hôpital et était rentrée chez elle. Elle n’aurait jamais pu imaginer qu’une telle chose lui arriverait, Enora. Elle n’aurait jamais pu imaginer que tout cela allait la dépasser. Qu’elle avait un problème, un vrai problème. Elle était accroc aux antidépresseurs et elle avait fait une overdose. Voilà la triste vérité. Elle était pitoyable. Elle ne pensait pas pouvoir être plus pitoyable qu’elle ne l’avait était par le passé et pourtant elle l’était encore plus chaque jour. Sans January elle n’imaginait pas dans quel était-elle serait aujourd’hui, c’était elle qui l’avait sauvé hier en la retrouvant inanimée dans son appartement. Et si elle lui en était reconnaissante, elle s’en voulait aussi énormément de l’avoir mise dans une telle situation, encore une fois. Enora était bien loin d’être la petite-amie parfaite, c’était même tout le contraire. Et cela n’allait pas aller en s’arrangeant, parce que si elle avait décidé d’arrêter les médicaments, elle devrait tout de même lutter pour y parvenir. Et plus encore, le médecin lui avait prescrit beaucoup de repos, lui affirmant qu’elle risquait d’avoir des tremblements durant les prochains mois. Et cela signifiait qu’encore une fois la jolie galeriste allait être un poids pour January mais aussi pour tout son entourage. Elle se détestait de leur faire subir cela. C’est pourquoi elle avait décidé qu’elle devait se reprendre en main. Se relever, se renforcer, et essayer de redevenir la personne qu’elle était auparavant. Et January semblait prête à vouloir l’aider puisqu’elle l’avait invité à s’installer chez elle dès ce soir. Mais alors qu’elle était en train de préparer des affaires, elle entendit alors quelqu’un frapper à son appartement. Elle alla ouvrir la porte et tomba nez à nez avec Rose. Rose. Elle devait la voir hier. Avant… Avant de faire son overdose. Et elle ne l’avait pas prévenu. Après tout elle n’en avait pas le droit, pas après ce qu’elle lui avait fait à elle aussi. Rose… Je… Tu vas bien ? Elle se décida à faire comme si de rien était, ignorant qu’elle était déjà au courant de la situation. Je suis désolée pour hier, vraiment… Elle ne savait pas si elle parviendrait à être crédible ne serait-ce qu’une seconde, mais elle essayait.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARCHcouple.
avatar
MARCH ♡ couple.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 11740
▵ arrivé(e) le : 13/07/2015
▵ avatar : leighton meester ღ

MessageSujet: Re: For blue skies. (rose) Lun 5 Fév - 20:50

For blue skies
Enora & Rose
J'ai l'impression que je n'ai fait que courir, que j'ai couru depuis quarante-huit sans m'arrêter ni m'essouffler. J'ai le diable dans les veines, et celui-ci va vite ; il monte depuis mes pieds, le long des jambes, jusqu'à ma tête pour faire éclater mes vaisseaux en des gerbes d'étincelles : de l'électricité, j'ai de l'électricité dans toutes les parcelles de mon corps. C'est à la fois acide et me procure une sensation d'excitation nerveuse, ça tiraille si je reste plus de huit secondes tranquille. Alors je cours.
Je cours tout le temps.
Je cours aussi bien de l'appartement à notre lieu de rendez-vous, je bats le haut du pavé et marche anxieusement de long en large tandis qu'elle n'arrive toujours pas, que je cours jusqu'à chez elle. Je cours encore lorsque je laisse mes doigts s'envoler sur le clavier de mon téléphone portable, vérifier encore, encore une fois, une nouvelle fois, si elle ne m'a pas envoyé un mot pour me prévenir qu'elle ne peut pas venir, au final, ou qu'elle a du retard. Je l'appelle, lui écris, et je l'appelle à nouveau puisque je ne reçois jamais de réponse.
J'essaie de me raisonner et de me persuader que ce n'est rien, rien de grave.
Mais où que j'aille, où que je cours et quel que soit la hauteur des trémolos de ma voix dans mes messages vocaux... il se trouve que nul ne sait où se trouve Enora. Et qu'elle-même n'est nulle part.

Alors je cours.
Je cours encore, car je crois que je suis morte de peur. J'ai un mauvais pressentiment qui ne s'en va pas avec l'air que j'expire ; j'ai beau tout rejeter toujours plus fort et plus loin, de l'air et mes poumons, mes pas, ça reste, quelque part, coincé là. À l'intérieur.
Quand je frappe à sa porte, je suis persuadée que c'est un geste inutile. Je vais frapper, et s'ensuivra le silence, le silence et toujours la vision de la porte close irrémédiablement. Ce n'est presque pas la peine que je le fasse. Je peux frapper, et aussitôt faire demi-tour, repartir en courant pour ne pas risquer de lâcher prise.
Je frappe... et ai le souffle coupé lorsque la porte s'ouvre.
« Enora. »
Elle est là, derrière et bel et bien vivante et entière - qu'est-ce que je suis allée m'imaginer ? Et mon soulagement est tel que dans un premier temps, j'ai envie de rejeter tout le reste, sauf que la peur accumulée ne met guère de temps à me dépasser.
« C'est pas grave... je, j'ai eu peur, qu'est-ce... qu'est-ce qui t'est arrivé ? »
© ÉLISSAN.



Dernière édition par Rose H. Berry le Dim 25 Fév - 15:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 1709
▵ arrivé(e) le : 02/09/2015
▵ avatar : Alexandra Park

MessageSujet: Re: For blue skies. (rose) Mer 21 Fév - 14:58



It's been a long year since we last spoke.
Rose & Enora

« It's been a long year since we last spoke, how's your halo ? Just between you and I, you and me and the satellites. I never believed you, I only wanted to. »
En ouvrant la porte, en voyant le visage de Rose, un visage inquiet, paniqué... Enora avait la sensation qu’elle avait blessé une nouvelle personne. Encore une. January, Duncan, maintenant Rose ? Est-ce qu’elle allait s’arrêter un jour de faire du mal aux gens et de ne même pas s’en rendre compte. Elle avait cette foutue impression d’être une bombe à retardement, de tout faire exploser sur son passage. Une bombe qui pour le moment ne parvenait pas à être désamorcée et ce malgré sa galerie d’art, malgré January, malgré sa famille. Non, elle n’allait pas mieux pour autant et ce même si elle était un peu plus heureuse qu’elle ne l’avait été par le passé. Dans le fond c’était peut-être elle le problème, et non Caleb. Il l’avait battu certes, mais elle était loin de tout cela aujourd’hui et pourtant elle était encore sous son emprise. Alors peut-être qu’elle était trop instable mentalement, peut-être qu’elle avait changé encore bien plus qu’elle ne le croyait. Peut-être tout simplement qu’elle ne serait plus jamais totalement heureuse et qu’elle serait donc incapable de rendre heureuse qui que ce soit. Elle commençait sincèrement à se dire qu’elle ferait mieux de s’éloigner de toutes ces personnes qu’elle blessait au quotidien. Mais pour le moment elle était très loin de pouvoir s’éloigner parce que la belle Rose était là, devant elle. La belle Rose avec qui elle avait vécue tant de choses. Celle à qui elle ne pouvait plus faire de mal, pas encore une fois. Entre Rose... Mais qu’allait-elle pouvoir lui raconter ? C’était bien plus difficile qu’elle ne l’imaginait. Elle ne voulait pas l’inquiéter en lui révélant la nature de ses problèmes mais elle ne pouvait pas simplement lui dire qu’elle avait oublié leur rendez-vous. Elle ne pouvait pas lui mentir et de toutes manières Rose ne la connaissait que trop bien, elle ne croirait jamais cela.

Enora l’invita alors à rejoindre le salon et à s’asseoir, anxieuse, elle cherchait comment minimiser ce qui lui était arrivé... J’ai eu des étourdissements hier et j’ai fait un petit malaise... Ce n’était pas vraiment un mensonge, elle omettait simplement une partie de l’histoire simplement pour ne pas avoir à lui dire la gravité de ses problèmes. A lui dire qu’elle était devenue accroc à des antidépresseurs. On m’a emmené à l’hôpital et je n’étais pas en forme quand je suis rentrée... Je n’ai pas pu te prévenir... Au vu du visage tiré et épuisé qu’elle avait il n’aurait certainement aucun mal à croire cela. Et c’était la réalité. Elle espérait que Rose ne pose pas plus de question mais elle en doutait très fortement, elle savait à quel point elle était attentionnée. Regardant Rose elle reprit rapidement la parole. Tu veux boire quelque chose ? Disait-elle un tout petit sourire aux lèvres.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARCHcouple.
avatar
MARCH ♡ couple.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 11740
▵ arrivé(e) le : 13/07/2015
▵ avatar : leighton meester ღ

MessageSujet: Re: For blue skies. (rose) Jeu 22 Fév - 17:39

For blue skies
Enora & Rose
Il faut qu’elle me pardonne si l’expression de mon visage la fait souffrir, si ça la touche de me voir avec cet air, parce que je n’arrive pas à me contenir, je n’arrive pas à me reprendre ni même, dès le départ, à contenir mon inquiétude qui n’a fait qu’augmenter depuis hier. Je n’ai jamais été très bonne pour les dissimulations, et dès que les émotions s’y ajoutent, ça ne marche plus du tout. Ça se fracture ; la surface de l’eau se couvre de ridules, la couche de glace se casse en une blessure bien nette, la peau s’ouvre sur une droite qui se recouvre de sang. Et le sang me submerge. Je rougis, j’ai envie de pleurer, mais je ne vais pas le faire. Mes yeux ne débordent pas, je ne sais juste pas très bien comment reprendre contenance.
Enora me dit d’entrer et je ne réfléchis pas. Avant de le faire, je me jette pratiquement à son cou, et la serre dans mes bras.
« Désolée je… je me suis inquiétée. »

Je pourrais me trouver ridicule de m’être fait un sang d’encre pareil alors qu’elle se trouve à présent devant moi et en un seul morceau, mais elle m’apprend bientôt que j’ai en fait eu raison. Il s’est bien passé quelque chose. Elle a eu un problème, un problème de santé.
Je la dévisage, mes yeux oscillent, de ses prunelles jusqu’au pli de sa bouche, comme si je cherchais à lire, le dessous des mots qu’elle prononce par exemple. Ils m’effraient.
« Un malaise ? »
Je ne comprends pas, je ne l’aurais jamais soupçonné, il lui est vraiment arrivé cela ? Ça me glace, ma voix se brise au fil des syllabes.
« L’hôpital ? Enora… »
Ce n’est pas rien, et elle, elle me demande si je veux boire quelque chose et m’adresse un sourire, comme si elle était tenue de jouer l’hôtesse parfaite et faire semblant que tout va bien. Je secoue un peu trop brusquement la tête, ça donne une petite sensation d’écrasement dans le crâne.
« Non, ne te dérange pas… comment tu te sens maintenant ? »
C’est la seule chose qui m’intéresse, à vrai dire.
© ÉLISSAN.



Dernière édition par Rose H. Berry le Dim 25 Fév - 15:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 1709
▵ arrivé(e) le : 02/09/2015
▵ avatar : Alexandra Park

MessageSujet: Re: For blue skies. (rose) Jeu 22 Fév - 19:26



It's been a long year since we last spoke.
Rose & Enora

« It's been a long year since we last spoke, how's your halo ? Just between you and I, you and me and the satellites. I never believed you, I only wanted to. »
Sans même qu’elle ne s’y attende, Rose venait à se jeter dans ses bras. Et en une seconde, une seule, Enora sentie une vague de chaleur envahir son cœur. C’était imprévisible, mais aussi tellement touchant. Elle s’était inquiétée pour elle. Il y avait donc bien des personnes qui tenaient à elle, c’était indéniable. Et la liste semblait se rallonger encore et encore. Parce que Rose en faisait bel et bien partie. Et ce malgré le mal qu’elle avait pu lui faire dans le passé. La jeune galeriste ne comprenait pas pourquoi il y avait tant de personnes qui semblaient l’aimait et ce malgré ce qu’elle s’évertuait à leur faire vivre, encore et encore. Elle l’attrape pourtant dans ses bras, la serre fort, autant qu’elle, autant qu’elle le peut, en répondant d’une grande sincérité... Je suis désolée, je ne voulais vraiment pas t’inquiéter… Bien évidemment, elle le pensait. Mais c’était aussi ça, le problème d’Enora, elle était désolée, toujours, mais elle continuait à blesser sans le vouloir des personnes qui comptaient pour elle, des personnes qu’elle aimait.

Elle fit tout de même entrer Rose, l’invitant à s’installer au salon, et en entendant qu’elle ne voulait rien boire elle s’approcha à son tour pour s’asseoir près d’elle. Elle redoutait de devoir lui dire la vérité à un moment. Elle redoutait que Rose soit un peu trop perspicace. Et elle voyait bien que ses paroles l’inquiétaient encore davantage, qu’elle voulait en savoir plus, ce qui était normal. Mais comment ne pas éveiller ses soupçons… Oui j’ai… Perdu connaissance… Ce n’était qu’un semi mensonge, encore une fois. Elle omettait simplement de dire que cette perte de connaissance n’était pas arrivée toute seule. Que sans le vouloir, c’était elle et elle seule qui l’avait provoqué. Mais ça va, ne t’en fais pas… Je suis un peu fatiguée mais je me sens bien… Enora prit doucement sa main dans la sienne pour appuyer ses paroles.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARCHcouple.
avatar
MARCH ♡ couple.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 11740
▵ arrivé(e) le : 13/07/2015
▵ avatar : leighton meester ღ

MessageSujet: Re: For blue skies. (rose) Dim 25 Fév - 15:45

For blue skies
Enora & Rose
Je suis consciente que c'est égoïste de lui montrer aussi crûment mon inquiétude - c'est le genre de choses qui dévorent. On s'en veut et on se dégoûte soi-même, et par-dessus le marché, les autres nous montrent que ce serait plus facile de vivre, pour eux, si vous n'existiez pas. Sourcils froncés, petite mine, un peu pâle, tu es sûre que ça va ? Je me suis fait du souci du sais. Je n'en n'ai pas dormi de la nuit.
Alors je ne devrais pas le faire, je devrais rétablir quelque expression très neutre sur mon visage, parce que ce n'est pas la culpabilité qui va l'aider à aller mieux.
Je le sais. Je connais ce mécanisme par cœur.
C'est un cercle vicieux.
Les autres pensent sincèrement que ça vous fait du bien, de savoir qu'ils vous avaient en tête et se font du sang d'encre à votre propos, et d'un côté c'est le cas, c'est bon de se sentir entouré, mais de l'autre... de l'autre, cela rend les choses pires.
Alors je ne devrais pas me comporter comme ça.
« Tu n'as pas à être désolée. Tu n'y es pour rien. »
Je joue avec mes traits, cherche à les défroisser telle une feuille de papier, à les rendre plus sereins, même si c'est faux, même si c'est un mensonge.
« Je suis contente de te voir. »

C'est faux, c'est un infâme mensonge, parce que ce ne sont pas ses propos qui vont pouvoir m'apaiser à son sujet. Je crois qu'elle cherche à me tranquilliser mais, au contraire, j'ai des soupçons assez sombres qui émergent.
Elle m'assure que ça va en me prenant la main, pour renouer contact. Ça nous rapproche et en même temps, j'ai l'impression de marcher à l'aveugle, dans une forêt trop noire, sur un chemin qui ne mènera nulle part.
Les yeux clos, les yeux bandés, les bras tendus devant pour prévenir les obstacles.
Et si je tombe, si je trébuche ?
« Mais... ça t'était déjà arrivé avant, on t'a expliqué à quoi c'était dû ? »
Je n'y connais certes rien, mais je sais que ça n'est pas normal de perdre connaissance tout à coup, pas plus qu'anodin.
Où est le trou, que je m'enfonce, où se trouve les racines, que je m'y prenne les pieds ? Je baisse la tête vers le sol, sa main toujours dans la mienne. Je n'ai pas très envie de la lâcher, mais je ne voudrais pas non plus l'entraîner plus bas.
« Désolée, c'est peut-être indiscret, et tu dois avoir envie de parler d'autre chose. »
© ÉLISSAN.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 1709
▵ arrivé(e) le : 02/09/2015
▵ avatar : Alexandra Park

MessageSujet: Re: For blue skies. (rose) Sam 10 Mar - 17:56



It's been a long year since we last spoke.
Rose & Enora

« It's been a long year since we last spoke, how's your halo ? Just between you and I, you and me and the satellites. I never believed you, I only wanted to. »
Rose la rassurait immédiatement, lui assurant qu’elle n’avait pas à être désolée et qu’elle n’y était pour rien. Pourtant c’était faux, même si elle ne pouvait pas le lui dire, Enora y était bel et bien pour quelque chose. Elle avait mis sa vie en danger par négligence, par aveuglement. Elle avait causé du tort à ceux qu’elle aimait par la même occasion et elle avait du mal à se le pardonner. C’était comme si quoi qu’elle fasse, quoi qu’elle dise, il y aurait toujours quelque chose qui la ferait retomber. Et mentir à Rose n’arrangerait rien à la situation. Mais au moins il y avait bien une personne qu’elle réussirait peut-être à protéger parmi celles qu’elle aimait. Et la gentillesse de la belle brune lui faisait un bien fou, ses paroles lui faisaient un bien fou, même si elle n’en avait peut-être pas vraiment conscience. Je suis contente de te voir aussi. Elle esquissa un sourire sincère. Elle aurait préféré que ce soit dans d’autres circonstances mais ce n’était pas le cas. Il s’était passé ce qu’il s’était passé et Enora n’avait plus qu’à assumer la conséquence de ses erreurs. Et assumer seule serait la meilleure des choses à faire, ne pas avoir à enfoncer une nouvelle fois ses proches et toutes les personnes qui tenaient à elle. Pourtant c’était mal parti, parce que Rose n’était pas dupe, elle voyait bien que ses semblants d’explications ne tenaient pas vraiment la route. Elle voyait bien que la jeune galeriste était en train de lui mentir et les choses s’avéraient bien plus compliquées que prévu. Non… C’est… C’est la première fois. Je pense que c’est la surcharge de travail, je n’ai pas eu beaucoup de temps pour me poser et ça c’est depuis mon retour de Wellington… Ce qu’elle sous-entendait c’était qu’elle était revenue ici beaucoup trop fragile et qu’elle ne s’était pas ménagée. Et c’était vrai, mais il y avait bien plus que cela. C’était bien plus profond encore. En entendant les paroles suivantes de son amie elle esquissa un sourire. Non non… Ne t’en fais pas… Tu es adorable ma belle et ça me touches beaucoup que tu t’inquiètes… Affirmait-elle, avant de sentir sa jambe droite légèrement trembler, et ce n’était vraiment pas le moment parce qu’elle serait obligée de dire la vérité à Rose. Et c’était tout ce qu’elle redoutait. Alors elle priait bien fort pour que ça s’arrête et que Rose ne remarque rien. Enora n’était déjà pas vraiment sereine dans ce genre de moments, mais avec Rose, c’était bien pire encore.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARCHcouple.
avatar
MARCH ♡ couple.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 11740
▵ arrivé(e) le : 13/07/2015
▵ avatar : leighton meester ღ

MessageSujet: Re: For blue skies. (rose) Dim 11 Mar - 20:41

For blue skies
Enora & Rose

Il y a cette chose glissée entre Enora et moi, ça ne date pas d’hier, pas même de la minute d’avant, et ce n’est pas seulement dû au fait que j’ai la nette impression qu’elle ne veut pas tout me dire à propos de son malaise. Quoi de plus normal. Je comprends mieux que personne. Non, cette chose, cet espèce de tissu infiltré dans le vide entre nous, c’est un genre de distance, deux pas d’écart qui n’existaient plus du tout à une époque.
Peut-être que ça date du baiser. Peut-être que ça a été creusé par cette immense période sans se voir, elle hors de la ville et moi dans d’autres murs, prises dans les rouages de nos deux vies, et peut-être que le silence relatif qui a suivi nos retrouvailles, seulement comblé par nos instruments joints, n’a pas arrangé cela. Peut-être que j’ai un peu perdu Enora avec l’addition de tout cela petit à petit, parce qu’il y a eu une autre époque, comme une vie antérieure, où c’était loin d’être comme cela entre nous. J’ai perdu des particularités et des saveurs de l’amitié que nous avions, et ça m’a l’air irrémédiable.
« C’est normal… je suis là si tu en as besoin, tu le sais ? Et tu peux tout me dire. »
Je n’aime pas l’aspect définitif des choses, on dirait des fils tranchés d’un coup par des ciseaux. Clac. Je ne voulais rien perdre et j’ai la nette impression qu’elle s’éloigne de moi un peu plus de seconde en seconde, et ses jambes… Ses jambes. Je sens pratiquement le sol vibrer.
« Enora tu… tu trembles. »
J’avoue que je n’ai pas écouté grand-chose de ce qu’elle vient de me dire, comme si ça n’était que des mots d’usage. Des paroles de convenance, une couverture épaisse pour masquer autre chose.
Mais quoi, qu’est-ce que ça peut bien être, elle tremble et elle n’a pas l’air bien. Qu’est-ce que je suis censée faire, me mettre à tourner en rond dans la pièce pour évacuer ma nervosité, le fait que je suis chargée de l’atmosphère, loin d’être aussi rassurante qu’elle ne le devrait ?
« Tu ne vas pas rester toute seule ce soir ? Il y a quelqu’un pour s’occuper de toi ? »
© ÉLISSAN.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 1709
▵ arrivé(e) le : 02/09/2015
▵ avatar : Alexandra Park

MessageSujet: Re: For blue skies. (rose) Jeu 15 Mar - 12:27



It's been a long year since we last spoke.
Rose & Enora

« It's been a long year since we last spoke, how's your halo ? Just between you and I, you and me and the satellites. I never believed you, I only wanted to. »
Quelque chose avait changé entre elles, c’était indéniable. Et le problème, c’était qu’encore une fois, Enora avait l’impression que c’était sa faute. Elle avait tout gâché entre elles. Elle avait embrassé Rose alors qu’elle était fiancée et qu’elle était une femme battue en même temps. Elle l’avait embrassé alors qu’elle était totalement instable, en sommes. Et peut-être qu’elles auraient tout de même pu vivre quelque chose de beau, une histoire remplie de magie et de douceur parce que tout était si naturel entre elles, mais non. Non. Parce qu’elle avait une nouvelle fois tout gâché en partant du jour au lendemain, en quittant Wellington sans rien ne dire à personne. Alors qu’elle aurait peut-être pu être aidé, ici. Peut-être même par Rose. Si seulement elle en avait trouvé le courage. Mais les « si » n’étaient plus de mises, désormais. C’était la réalité. La cruelle réalité. Et elle ne voulait surtout pas infliger à Rose une quelconque souffrance à cause d’elle, pas une de plus. Surtout en l’entendant tenter de la rassurer une nouvelle fois, de lui dire qu’elle était là si elle en avait le besoin. Seulement c’était à elle d’être là pour Rose, maintenant. Elle ne pouvait plus exiger quoi que ce soit d’elle. Mais son corps semblait pourtant vouloir dire le contraire. Sa jambe vacillante avait alerté la belle brune qui semblait désormais plus inquiète que jamais, et surtout, la galeriste ne pouvait plus lui mentir. Non non Rose… Ne t’en fais pas… Elle tentait à la fois de calmer sa jambe pour l’inquiéter le moins possible. Mais il fallait qu’elle parle. Je… Je n’ai pas été honnête avec toi. Prenant une grande inspiration, elle se décida à continuer son récit. Lorsque j’étais à Auckland j’ai… Commencé à prendre des antidépresseurs. Et c’était tellement difficile à avouer. Elle avait tellement honte d’être dans une telle situation. J’ai continué une fois ici. Ça m’aidait à dormir et à me sentir mieux. Mais… Sans m’en rendre compte je…suis devenue dépendante. J’en prenais de plus en plus et… Hier j’ai exagéré sur la dose… Et tout était dit, elle n’avait plus qu’à se laisser tomber dans un océan de honte. Quoi qu’elle ne puisse pas tomber plus bas qu’elle ne l’était déjà. Les tremblements c’est… Une conséquence… De ce qui m’est arrivée. Cela durera peut-être un peu mais ce n’est rien de grave… C’était simplement très handicapant. Et cela lui rappelait encore un peu plus à quel point sa vie était un échec, à quel point elle n’était plus la même.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARCHcouple.
avatar
MARCH ♡ couple.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 11740
▵ arrivé(e) le : 13/07/2015
▵ avatar : leighton meester ღ

MessageSujet: Re: For blue skies. (rose) Sam 17 Mar - 8:45

For blue skies
Enora & Rose

C’est vrai qu’à mesure que je la regarde, et que je réalise que l’ai bel et bien perdue, mon Enora, mon Enora de ce temps où nos voix étaient toujours joyeuses quand elles outrepassaient notre musique, je me sens perdre cette façade de calme apparent auquel je tenais tant. Apparent, seulement. Tant que je réussis à ne pas trop le lui montrer, tout va à peu près – seulement, à l’intérieur de moi il y a quelque chose qui défaille, et tout, mon calme forcé et mes apparences, s’effondre dans cette brèche ouverte vers le bas.
Mon Enora penchée sur le piano, avec cet air lointain, rêveur et passionné.
Cette vision a beau m’apparaître parfaitement nette, il semble qu’elle remonte à si longtemps en arrière que ce devait forcément être dans une vie antérieure.

Car je n’ai plus d’Enora. J’ai cette amie dont le visage est le même, pour qui mon affection est toujours aussi forte, cette amie devant moi aux mains que je voudrais toujours saisir pour l’empêcher de choir et la soutenir, mais ce qui ressort violemment de ces constatations, c’est cette fracture immense et douloureuse entre nos corps. Et je perds tout mon calme. Ma respiration ne s’emballe pas, ni quoi que ce soit dans ce genre, mais je sens que mon front se plisse malgré moi, comme si je pressentais déjà ce qu’elle allait me dire.
Ce qu’elle se met à m’avouer par petits bouts de phrase entrecoupés, trois petits points comme l’acte de déglutir, pour que la vérité passe mieux, pour se faire peu à peu à sa lumière.
Trois petits points pour tendre nerveusement vers la suite, vers la fin, et j’ai de plus en plus cette peur sourde au creux du ventre tout en ne parvenant pas à imaginer que ce qu’elle dit s’est passé comme cela, que c’est réel.

Je reste prudemment silencieuse pendant une ou deux secondes afin d’avaler correctement cela – quand bien même ça fait mal, sacrément mal, parce que c’est Enora et qu’elle est tout sauf une personne qui se raccroche à des substances chimiques pour aller mieux, et que je sais que j’ai ma part de responsabilité dans sa détresse. Si j’avais été là, vraiment là, quand elle en avait eu besoin, avant son départ pour Auckland par exemple, elle n’aurait peut-être jamais eu recours à ces médicaments. Si on l’avait aidée, tirée du trou plus tôt, ses jambes n’oscilleraient sûrement pas de cette façon, ce soir.
« Est-ce que… est-ce que ça va aller ? »
J’ai inspiré un grand coup avant de me lancer, mais ma lancée sur ce ton neutre est rapidement coupée. Je n’arrive pas à rester simplement factuelle, concentrée sur l’urgence et l’immédiat.
« Je ne veux pas que tu te sentes comme ça… j’aurais voulu que tu n’en aies jamais besoin. Tu… tu pouvais m’en parler, tu sais. »
Vu la façon dont je perçois mes propres médicaments, comme s’ils étaient ma dernière chance, la base sur laquelle je fonde tout espoir d’avenir, je me permettrai encore moins de la juger en aucune manière.
J’aurais voulu que les choses se passent autrement.
J’aurais voulu qu’elle ne soit pas devant moi, avec cette fragilité dévoilée et effrayante, et ce mal-être, ce soir.
J’aurais voulu qu’il n’y ait encore que nos rires pour couvrir les notes de musique.
© ÉLISSAN.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: For blue skies. (rose)

Revenir en haut Aller en bas

For blue skies. (rose)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: mount victoria. :: habitations.-