Ils n'attendent que vous...


Et hop, un petit vote.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Hit sale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Hit sale Mer 7 Fév - 12:29

Hit sale
Never made it as a wise man. I couldn't cut it as a poor man stealing. Tired of living like a blind man, I'm sick of sight without a sense of feeling, and this is how you remind me. This is how you remind me of what I really am.

 Blake leva la tête pour tenter de reconnaitre son meilleur ami parmi la foule. Personne à l’horizon. « Merde » pesta-t’il en se faufilant entre deux demoiselles émechées. Comment allait-il s’y prendre pour rentrer ? Plus tôt dans la soirée, Alex avait décrêté qu’il avait trop bu pour reprendre la route. Il s’était donc saisit de son portefeuille et de sa voiture, une jolie berline qu’il s’était payé tout récemment. Problème: la boite était sur le temps de la fermeture. L’homme avala son verre d’un trait et continua sa recherche farfelue. Alex aurait-il été capable de partir avec une demoiselle en oubliant de lui rendre ses affaires ? Blake redoutait la réponse. Il se dirigea vers le vestiaire et reconnut l’employé qui avait saisit leurs vestes. C’était un gars original, avec qui ils avaient rapidement sympathisé. Blake lui demanda s’il était possible que son ami soit parti. « Ah ouais, pour partir, il est parti. Et joliment accompagné qui plus est: une superbe nana à la crinière de feu » répondit l’autre en pouffant. « Putain de bordel de merde ! Ce con m’a oublié ! Quel enfoiré ! » s’exclama-t’il. Il tourna les talons et fouilla ses poches: quelques pièces, un chewing-gum, un numéro de téléphone d’une nana insupportable (pourquoi diable l’avait-il demandé ?) et la clé de son appartement. Pas de portable, pas d’argent en suffisance pour un taxi, pas de ticket de transport… Rien. Il soupira et regarda autour de lui. Il lui restait juste de quoi boire un verre. À défaut de pouvoir rentrer chez lui dans l’immédiat, boire un verre l’aiderait surement à trouver une idée pour se sortir de ce guêpier. Il se dirigea vers le barre et s’y accouda. « Vous pouvez me servir quelque chose avec ça ? » demanda-t’il en fronçant les sourcils. Il laissa tomber sur le comptoir une multitude de pièces. Au même moment, la musique baissa. L’heure de fermeture était proche. Il restait encore des infatigables, mais la salle se vidait. Encore alcoolisé, il soupira avant de savourer se changement d’ambiance. « Qu'est ce que je fous ici ? » se chuchota-t’il à lui-même. C'est vrai qu'il fréquentait très peu ce genre d'endroit. Il préférait les bars ou l'ambiance était plus détendue et où ils pouvaient discuter avec sa bande d'amis sans avoir à trop hausser la voix. Généralement, c'était à ces soirées là qu'il était le plus alcoolisé, et non pas dans les boites. Alex avait donc deux fois moins d'excuses de lui avoir pris son portefeuille et ses clés. Néanmoins, il l'avait laissé faire. il était donc tout aussi fautif.  Il se félicita de ne pas devoir assister des étudiants le lendemain. "Selon vous, je peux mettre combien de temps d'ici à Mount Victoria ?" fit-il en vérifiant qu'il avait toujours sa cigarette électronique sur lui. Il se rassura en la sentant dans sa poche. C'était déjà mieux que rien.
©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
RAT͢HE͡R BE DEA͡D͢ T̴H͡ÁN ĆOOL
avatar
RAT͢HE͡R BE DEA͡D͢ T̴H͡ÁN ĆOOL

en savoir plus sur moi
▵ posts : 143
▵ arrivé(e) le : 31/01/2018
▵ avatar : jkirke

MessageSujet: Re: Hit sale Mer 7 Fév - 18:49

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tsuki no kioku;
angèle & blake
En même pas un mois Angèle s'était plus ou moins accomodée à son nouveau lieu de travail, ou disons qu'elle s'en était blasée, mais parfois chaque soirée amenait son lot de plaisanteries qui la faisait marrer intérieurement. Chaque soirée avait aussi son lot de complications et de stress, mais la plupart du temps la grande brune ne laissait rien transparaître, elle espérait avoir une place bien au chaude à son poste avant d'éventuellement communiquer son état de santé au boss, histoire de ne pas avoir à démarcher d'autres endroits en cas de complications.
Angèle avait ouïe dire qu'on lui avait déjà donné un surnom du type "glaçon" "frigo" de la part de la clientèle, ce qui avait tendance à la conforter dans son non-envie de sympathiser.

Tandis que la nuit semblait enfin vouloir prendre fin (ou disons que le patron avait pour une fois écouté ses employés et accepté de ne pas faire tirer le club jusque trop tard dans la matinée), Angèle remarqua qu'un des derniers clients essayait, comme d'habitude, de venir se faire servir un verre. Arquant un sourcil, Angèle le toisa d'abord, réprimant une envie de lui dire de rentrer chez lui (et d'accessoirement se trouver une vie) quand elle aperçut les pauvres pièces qui peinaient à se battre sur le comptoir tellement elles avaient pauvre mine. Plissant les yeux la jeune femme se rapprocha du client qui semblait finalement plus désespéré que têtu, à croire qu'il subissait la nuit autant qu'elle. L'hispanique daigna compter les pièces du client avant de sourire, il avait à peine assez pour au choix un cocktail de jus (qu'elle ne prendrait pas le temps de lui faire) ou une pinte dégueulasse : sauf qu'ils étaient en train de tout nettoyer et que la plupart des pressions étaient à remplacer : chose que personne ne ferait à ce moment là de la soirée. Alors qu'elle déposait devant lui un verre d'eau, ce qui devait pas faire de mal après l'alcool et la chaleur du club, un de ses collègues l'appela, mais avant qu'elle entreprit de rejoindre le dit collègue, le client assoiffé la questionna à nouveau. Mount Victoria ? Répéta Angèle avant de lancer un regard vers "la régie" avant de regarder à nouveau l'homme assis au comptoir. C'est là que vous devez rentrer ? Parce que à pieds ça risque de prendre quelques heures très honnêtement. La brune entreprit d'aller s'occuper de ses affaires mais revint plutôt à celui qui n'allait, à ce rythme, pas se coucher avant 10h du matin. J'habite dans le quartier, je peux vous dépanner mais pour ça il va falloir sortir et m'attendre sur le parking histoire qu'on puisse fermer, ok ?
N'ayant pas vraiment le temps d'écouter la réponse du client que son collègue se fit insistant, Angèle s'éclipsa à l'arrière du bar.
Lorsqu'elle en ressorti, tout était coupé et l'homme était parti. Attrapant le verre pour le rincer avant de le ranger, la jeune femme attrapa son blouson de cuir qu'elle jeta sur ses épaules avant d'y extirper les clefs de son [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] en se rendant sur le parking. Arrivée devant la voiture elle y déposa les bières qu'elle avait choppé en partant avant de s'allumer une clope et pousser un long soupir.
FICHE PAR DITA | [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Hit sale Mer 7 Fév - 19:32

Hit sale
Never made it as a wise man. I couldn't cut it as a poor man stealing. Tired of living like a blind man, I'm sick of sight without a sense of feeling, and this is how you remind me. This is how you remind me of what I really am.

 La barmaid haussa un sourcil en regardant les pièces tomber sur le comptoir. Elle sembla réfléchir, l’air indécise, puis finit par lui ramener un verre d’eau. Ce fut à Blake de paraitre désappointé: « c’est cher payer pour de la flotte » fit-il en examinant l'objet. Il haussa les épaules et le but d'un trait. C’était peut-être tout ce qu’il restait. Il reposa le verre et lui demanda ensuite le trajet pour Mount Victoria. Il haussa un sourcil en entendant sa voix cassée et son ton blasé. Il comprenait mieux pourquoi Alex la présentait comme étant un frigo. C’est vrai qu’avec son coté « veuve noire » elle n’inspirait rien de très guilleret. « J'habite dans le quartier, je peux vous dépanner mais pour ça il va falloir sortir et m'attendre sur le parking histoire qu'on puisse fermer, ok ? » finit-elle par dire dans un accent hispanique qui n’échappa pas aux oreilles de Blake. Enfin une bonne nouvelle. Ça semblait presque être un piège, tellement c’était providentiel. « Ah. Mer… » commença-t’il mais elle ne lui laissa pas le temps de répondre et partit à l’arrière, loin de ses yeux.  « Effectivement: frigo » songea-t’il en la voyant s’éloinger. Il n’empêche qu’elle venait de lui épargner une marche sans fin. Il se détourna et sortit sur le parking où il lui sembla l’attendre des heures, surtout quand la recharge de sa cigarette électronique fut à sec. « Soirée de merde » murmura-t’il en se frictionnant les épaules pour se réchauffer (il était frileux). « Elle est gentille, mais je commence sérieusement à me les cailler » songea-t'il avec agacement. Au même moment, quelqu’un sortit sur le parking. Il plissa les yeux (avec l’alcool et la fatigue, ses petite lunettes rondes lui manquaient) et reconnut la barmaid s’approcher d’un pick-up jaune. « Ça tient toujours ? » fit-il en la rejoignant, puis, voyant la cigarette: « Je peux vous en prendre une ? » Quitte à être une pince, autant la jouer jusqu’au bout. Il examina la jeune femme, puis son pick up. Ça entrait dans le style du personnage mais il avait du mal à croire qu’on puisse encore conduire ça en 2017, surtout quand on était pas un plouc du Texas. « Il date de quand cet engin ? » demanda-t’il en désignant le véhicule du menton.
©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
RAT͢HE͡R BE DEA͡D͢ T̴H͡ÁN ĆOOL
avatar
RAT͢HE͡R BE DEA͡D͢ T̴H͡ÁN ĆOOL

en savoir plus sur moi
▵ posts : 143
▵ arrivé(e) le : 31/01/2018
▵ avatar : jkirke

MessageSujet: Re: Hit sale Ven 9 Fév - 2:14

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tsuki no kioku;
angèle & blake
Angèle haussa les sourcils en entendant la voix du client qui l'attendait sur le parking, non pas qu'elle l'ai oublié, plutôt qu'elle ne l'avait pas remarqué. La jeune femme se contenta d'un hochement de tête et d'un vague mouvement d'épaules qui fit glisser sa veste qu'elle rattrapa pile au moment de répondre à la seconde question de celui qu'elle dépannait. Bien sûr/ dit-elle simplement avant de lui tendre une cigarette avec son briquet puis de chercher à nouveau dans la poche de son blouson. Les coutures partaient un peu dans tout les sens à l'intérieur, elle se disait, comme à chaque fois, qu'il faudrait bien qu'elle le reprenne un jour mais ne pouvait toujours pas s'y résoudre. Outre la procrastination elle n'aimait pas altérer les objets à valeur sentimentale. Et ce dernier en avait une de taille. Tenez.. fit-elle en lui tendant les pièces qu'il avait oublié de récupérer sur le comptoir. Angèle avait jugé inutile de le faire payer pour un jus ou une connerie de ce style qu'elle avait de toute manière pas envie de servir à la fermeture, néanmoins elle n'avait jamais envisagé de le faire payer pour de l'eau, et étrangement son honnêteté pouvait presque la faire passer pour une bonne poire : n'importe qu'elle personne sans même nécessité de posséder une once de méchanceté aurait profité des pièces esseulées pour s'en faire un pourboire. Angèle avait tendance à passer à côté de ces choses là. Aucune idée. Répondit-elle d'abord, vis-à-vis de son "bolide", avant de récupérer le briquet et de s'en servir pour ouvrir une bière avant d'ouvrir la voiture. Installez-vous.. Lança la métisse tout en s'asseyant côté conducteur avant d'écraser sa clope et de prendre une gorgée de bière. ..Je m'y connais pas en voiture, il m'a tapé dans l’œil, j'avais besoin de ne pas prendre le bus, le deal parfait. Mais je dois avoir un penchant pour ce qui a l'air vieux. Elle eut un léger et bref rire anecdotique. Après quoi elle plaça les bières entre les deux sièges et ferma sa portière avant d'ouvrir un peu sa fenêtre et poser son blouson à l'arrière. Lorsqu'elle établit le contact, après avoir calé sa bouteille, son [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Angèle baissa le son avant de démarrer. Rouler de nuit était l'une de ses affections particulières qu'elle avait d'ailleurs découvert en arrivant en Nouvelle-Zélande, c'était la récompense après le travail : la nuit, la solitude, la musique et une clope : elle profita d'ailleurs du feu après la sortie du parking pour s'en allumer une. Je crois pas vous avoir vu souvent ici, ni même déjà, non pas que j'ai une mémoire spéciale pour les gens ou que je sois là depuis longtemps... dit-elle enfin. Un dernier effort avant de retrouver son lit : converser avec la personne sans prénom qu'elle dépannait, consciente de la galère dans laquelle il se trouvait, ne pensant pas à un instant au risque du caractère inconnu de la situation.
FICHE PAR DITA | [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Hit sale Dim 25 Fév - 20:37

Hit sale
Never made it as a wise man. I couldn't cut it as a poor man stealing. Tired of living like a blind man, I'm sick of sight without a sense of feeling, and this is how you remind me. This is how you remind me of what I really am.

Elle lui tendit un cigarette sans rechigner, puis se mit à chercher quelque dans une des poches de son vieux blouson aux coutures apparentes. Elle finit par lui donner des pièces. « Tenez » fit-elle avec son drôle d’accent. Blake tendit la main par automatisme et constata qu’il s’agissait de l’argent qu’il lui avait donné pour le verre d’eau. « Merci » répondit-il, plutôt étonné qu’elle ne garde pas pour elle cette maigre récompense. Cette fille était un peu bizarre mais plutôt honnête, il fallait le reconnaitre. Il l’interrogea sur le pick-up du plouc du Texas. « Je m'y connais pas en voiture, il m'a tapé dans l’œil, j'avais besoin de ne pas prendre le bus, le deal parfait. Mais je dois avoir un penchant pour ce qui a l'air vieux » répondit-elle de son accent hispanique. Blake eut un rictus amusé. Effectivement, elle semblait affectionner les choses vieillottes à en juger par sa veste usée. Elle s’installa dans la voiture et Blake se plaça coté passager, regardant le tableau de bord avec une certaine méfiance. « Votre veste est aussi ancienne que le pick up ou c’est un effet de style ? » demanda-t’il en attachant sa ceinture. C’était stupide comme question, mais ça évitait les blancs, ce qui le mettait mal à l’aise. La jeune femme alluma le contact et baissa le son de la radio, avant de se lancer sur la route. Alors qu’ils patientaient à un feu rouge, elle alluma une cigarette ce qui activa les petits signaux dans la tête de Blake. Il en aurait bien reprit une mais c’était impoli. Il pourrait tenir jusqu’à chez lui sans faire de caprice. « Je crois pas vous avoir vu souvent ici, ni même déjà, non pas que j'ai une mémoire spéciale pour les gens ou que je sois là depuis longtemps… » fit soudain la jeune femme. Il la regarda avec étonnement puis haussa les épaules. « À vrai dire, je me rends rarement en boite de nuit. Je préfère les soirées plus… posées. On peut dire que je suis arrivé ici par accident » répondit-il en ayant une brève pensée pour son ami qui l’avait abandonné. Il y eut un blanc de quelques secondes puis il tourna la tête vers la conductrice en fronçant les sourcils. « Dites donc, vous n’êtes pas très farouche comme fille… Ça vous effraie pas de raccompagner un inconnu en pleine nuit ?» demanda-t’il en croisant les bras, comme s’il allait la réprimander. Certes, il n’avait pas la tête d’un tueur en série, mais tout de même. Lui même ne prenait jamais personne en stop.
©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
RAT͢HE͡R BE DEA͡D͢ T̴H͡ÁN ĆOOL
avatar
RAT͢HE͡R BE DEA͡D͢ T̴H͡ÁN ĆOOL

en savoir plus sur moi
▵ posts : 143
▵ arrivé(e) le : 31/01/2018
▵ avatar : jkirke

MessageSujet: Re: Hit sale Dim 4 Mar - 17:03

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tsuki no kioku;
angèle & blake
Angèl eut un léger rire, discret mais sincère, à la remarque de son invité. Aussi vieux que le pick-up je dirais. Fixant la route, comme si elle n'avait aucun invité à bord de son véhicule, l'hispanique hocha légèrement la tête à la réponse du malheureux. Je vois. Je suis pas une grande amatrice de ce type d'endroits non plus.., jetant un bref regard vers son passager, elle haussa les épaules. Il faut ce qu'il faut pour gagner trois sous. A cette heure de la nuit (ou du matin, selon le mode de vie de chacun) les routes étaient peu encombrées, voire désertes. Angèle se permit alors d'accélérer, l'engin ne permettait pas de filer comme un remake de Fast & Furious, mais ça faisait l'affaire pour quitter rapidement le centre ville afin de récupérer les routes qui menaient aux autres quartiers : dont le leur. Seuls les feux rouges coinçaient leur avancée, et ce fût à l'un de ces feux qu'elle prit le temps d'observer son invité de haut en bas quand celui-ci fit remarquer son manque de prudence. Vous auriez préféré rentrer à pieds ?
Écrasant son mégot dans ce qui lui servait de cendrier, Angèle finit par saisir sa bière pour en prendre une gorgée avant de redémarrer. A être trop suspicieux on finit par devenir des égoïstes sans notion de partage ou d’entraide. Elle désigna le chapelet sur le rétroviseur intérieur de la voiture avant d'ajouter, non sans nonchalance : J'aime à croire que Dieu préserve les bonnes actions. Elle savait que ça pouvait sembler niais, elle-même n'y croyait pas à 100%, les guerres, les agressions, tout ça ne pouvait pas être la main du "bien" punissant le mal. C'était trop manichéen. Mécontente d'éventuellement passer pour une bigote elle ajouta après un soupir : Disons plutôt que t'es tombé sur un bon soir,
et que tu ne m'envoie pas de mauvaises ondes.
Au prochain feu rouge, elle lui tendit la main : Angèle Luna, appelle moi Angèle, Luna,
Angeluna, whatever, ça n'a pas d'importance.

FICHE PAR DITA | [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Hit sale Mer 14 Mar - 22:42

Hit sale
Never made it as a wise man. I couldn't cut it as a poor man stealing. Tired of living like a blind man, I'm sick of sight without a sense of feeling, and this is how you remind me. This is how you remind me of what I really am.

"Aussi vieux que le pick-up je dirais" répondit la jeune femme de son accent délicieux. Blake ricana. Ça ne l'étonnait pas du personnage, il trouvait d'ailleurs que le style "décalé" lui allait comme un gant. Regardant le paysage défiler, il lui expliqua qu'ilé tait arrivé dans cet endroit par erreur, ce à quoi la demoiselle ne tarda pas à répondre: " Je suis pas une grande amatrice de ce type d'endroits non plus... Il faut ce qu'il faut pour gagner trois sous" Il haussa les sourcils, un peu surpris. Quand il la regardait, il avait l'impression que c'était justement le genre d'endroit où elle pouvait travailler. Le style à part, le coté un peu "bohème"... Tout ça le mettait plutôt sur la piste d'une fille travaillant dans une boite de nuit, et aimant ce qu'elle fait. "Donc vous faites ça par dépit ? Qu'est ce que vous voudriez faire à la place ?" demanda-t'il alors qu'ils se lançaient sur une nationale, s'éloignant quelques temps des lumières artificielles du centre ville. En voyant le paysage assombrit, il se félicita d'avoir rencontré cette fille à temps. "Vous auriez préféré rentrer à pieds ?" demanda-t'elle suite à sa question. Blake fronça les sourcils tout en claquant la langue: "Certainement pas" répondit-il, d'une voix décidée. "C'est parce que j'ai une tête qui vous revient ?" Il la regarda prendre une bière à l'arrière et la porter à ses lèvres. "À être trop suspicieux on finit par devenir des égoïstes sans notion de partage ou d’entraide. J'aime à croire que Dieu préserve les bonnes actions". Blake haussa les épaules. Il était dubitatif sur Dieu et le karma depuis très longtemps, et la médecine n'avait aucunement aidé à changer ses opinions à ce sujet. "Je ne crois pas en Dieu, mais si c'est grâce à lui que je rentre pas à pied ce soir, tant mieux" fit-il en se grattant la tête. "Je peux vous reprendre une cigarette ?" demanda-t'il plein d'espoir. Pince un jour, pince toujours. Il regrettait de ne pas avoir pris sa cigarette électronique avec lui. "Angèle Luna, appelle moi Angèle, Luna, Angeluna, whatever, ça n'a pas d'importance" fit-elle en lui tendant la main. Il fut surpris par une telle spontanéité. La fois d'avant il la trouvait froide comme un frigo, maintenant elle lui semblait étrangement sympathique. "Ça, c'est un prénom. Aussi original que vous si je puis dire" fit-il en serrant sa main. "Blake Warner. Un peu plus commun, j'en conviens." Il haussa les épaules. "D'où venez vous ? En entendant votre accent j'aurai dit... Mexique, Brésil... Peut-être Espagne... Mais votre prénom, il ne fait pas très latino"
©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Hit sale

Revenir en haut Aller en bas

Hit sale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-