Ils n'attendent que vous...


Et hop, un petit vote.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Knowledge is power ♪ Biki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 50
▵ arrivé(e) le : 09/05/2018
▵ avatar : Gigi Hadid

MessageSujet: Re: Knowledge is power ♪ Biki Mar 15 Mai - 21:12

Pour l'heure, Cara n'avait pas de réelle sensation de déjà vu. Elle se sentait simplement aussi seule qu'avant, si ce n'est plus, avec le perpétuel sentiment qu'avec Ciarán, ils n'étaient plus capables de se comprendre. Plus depuis qu'il avait su lui tourner le dos, quitter Boston et se refaire un semblant de vie jusqu'à atterrir ici, à Wellington, en Nouvelle Zélande. L'envie de hurler et d'envoyer valser tout ce qui se trouvait dans cette chambre lui traversa l'esprit, puis une nouvelle émotion se glissa sur ce lamentable tableau : la lassitude. Oui, la timide blonde était lassée de toute cette solitude, de ces incompréhensions, de ces doutes que le jeune homme faisait naître dans son esprit, sans vouloir une seconde y apporter la plus petite réponse. Cela a parut facile. Moi je n'aurais jamais pu t'abandonner, quitter la ville en me disant : ce n'est pas grave, ça ira mieux demain et sans moi en prime ! soupira-t-elle une fois encore, en évitant soigneusement son regard. Même le regarder faisait trop mal, alors qu'il défendait encore ce que l'italienne jugeait comme une erreur. Un coup de pioche dans leur histoire qui aurait pu avoir des airs de perfection... Tu ne veux pas mais tu n'as jamais cherché à me retrouver Ciarán ! Et aujourd'hui, en sachant tout ça, que cherches-tu exactement hein ? Tu m'as vue détruite et seule à en crever, et après ? Manifestement, ça ne change rien pour toi, même ça ne changera rien... Et le pire dans tout ça, c'est que l'admettre à voix haute la tuait plus encore. Ellen m'a demandé récemment si je comptais faire ma deuxième greffe si un jour j'en avais l'occasion. J'ai ma réponse maintenant : non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG ! un alien débarque sur al.
avatar
OMG ! un alien débarque sur al.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 39
▵ arrivé(e) le : 09/05/2018
▵ avatar : tobias sorensen.

MessageSujet: Re: Knowledge is power ♪ Biki Mar 15 Mai - 22:17

Le pire dans tout ça, c'est que tu avais presque conscience de tout ça. Tu savais qu'elle n'aurait pas pu te faire ça. Te quitter, te laisser. Peut-être avais-tu eu peur de cela aussi ? Continuer cette histoire pour un jour la voir se détériorer sous prétexte que tu n'avais pas voulu avoir d'enfants. Après tout, vous étiez encore étudiants à l'époque, elle aurait pu vouloir simplement repousser ce projet, mais toi, tu avais eu ce sentiment d'en être jamais capable. Encore aujourd'hui, tu ne te voyais pas père. Je n'ai peut-être pas conscience de pourquoi, ni comment tu t'es entichée pour moi, mais tu sembles pas non plus réaliser ce que tu représentes pour moi ! Bordel, on est digne d'un remake de La Belle et la Bête. Y'a rien qui laisse présager que quelqu'un comme toi finirait avec un mec comme moi. Tu voulais des enfants, je le sais, et je sais aussi que tu y aurais renoncé pour nous mais la vérité c'est que je ne te méritais pas, et que je méritais encore moins que tu renonces à quelque chose d'aussi important pour toi. Tu regorges d'amour à donner, et quand on a eu un passif comme le mien on a du mal à cautionner le fait d'être responsable d'un tel gâchis. Okay, sans t'en rendre compte tu pointais doucement ta problématique avec les enfants. Ton père t'avait battu, et tu avais même subi des attouchements très jeune. Ta mère avait été le genre toxique et instable. Toute cette souffrance t'avait conditionné, et au fond de toi tu craignais véritablement de finir par - d'une manière ou d'une autre - être conditionné à être un mauvais. Tu n'as jamais été aimé par tes géniteurs et tu ne te voyais pas être à la hauteur d'un enfant. Tout bêtement. A l'inverse Cara était faite pour offrir de l'amour, et l'enfant en toi aurait rêvé d'une mère pareille, aussi bienveillante. Tu en avais peut-être trop dit alors tu gardais le silence, du moins jusqu'à ce qu'elle aborde le sujet de la greffe. Tu veux rire ? C'est comme ça que tu veux me punir ? Voilà qui marcherait à coup sur. Une seconde greffe c'est une chance de maximiser les effets de ces greffes et te débarrasser d'une grande partie de tes problèmes. T'as assez souffert comme ça. Voilà un truc que tu ne laisserais pas passer, elle pouvait en être sure.


Dernière édition par Ciarán S. Halstead le Sam 19 Mai - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 50
▵ arrivé(e) le : 09/05/2018
▵ avatar : Gigi Hadid

MessageSujet: Re: Knowledge is power ♪ Biki Mar 15 Mai - 22:35

Les mots filaient dans l'esprit de Cara comme s'ils s'agissaient d'autant de fusées lancées vers le ciel, sans but. Longtemps cette discussion s'était trouvée au cœur du problème mais aujourd'hui, l'italienne n'avait pas envie de faire comme si de rien n'était, ou à laisser Ciarán obtenir le point final. D'un tel gâchis ? Tu trouves que ma situation est meilleure que celle de Boston, toi ? Tu as toujours pensé, à tort, ne pas être la bonne personne pour moi et cela me désole... tu sais pourquoi ? J'étais prête à renoncer à ce désir de famille qui ne m'avait déjà offert que désolation à l'époque ! C'est d'autant plus vrai aujourd'hui... tu étais la famille que je voulais, la seule et l'unique. Celle que je voulais préserver à tout prix, quoi qu'il puisse advenir de moi à cause de la maladie. Côté don d'amour... je pouvais très bien continuer à en donner autour de moi ! Pourquoi avoir pris cette décision à ma place alors que fondamentalement, elle me revenait en premier lieu à moi ?! Cara se répétait sans doute mais qu'importe : il fallait qu'elle s'y adonne jusqu'à ce que le message ne passe, que Ciarán ait enfin conscience des choses, de sa sincérité, de ses vrais désirs. Et pour se faire, l'italienne déposa simplement sa main contre celle du jeune homme. Un geste simple, et pourtant tellement évocateur... Je ne cherche pas à te punir tu sais. Mais si j'étais morte à Boston tu n'en n'aurais rien su alors demain ou dans cinquante ans, quelle importance maintenant... tu as ta vie et cette fois, je décide de la mienne. Et je dis stop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG ! un alien débarque sur al.
avatar
OMG ! un alien débarque sur al.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 39
▵ arrivé(e) le : 09/05/2018
▵ avatar : tobias sorensen.

MessageSujet: Re: Knowledge is power ♪ Biki Jeu 17 Mai - 2:10

Fondamentalement cette décision lui revenait-elle ? Avait-elle raison là-dessus ? Probablement. Pour autant tu ne l'avais pas vécu ainsi. Pire trop de sentiments s'étaient mêlés à tout cela. L'envie non partagée d'avoir des enfants, et ce même avec elle ; la conviction que tu serais un mauvais père ; le besoin de prouver que toi aussi tu l'aimais et par conséquent, tu lui devais bien ça - à tort - ; et au fond tu avais pensé que c'était la bonne décision, bien qu'elle eut été la plus difficile. Voilà pourquoi partir brusquement avait été plus simple. Alors à cette question, elle t'en bouchait à un coin. L'entendre te dire et te répéter après tout ce temps, et malgré tout ce que tu avais fait qu'elle aurait voulu que tu sois sa seule famille, qu'elle se serait contentée et réjouie de ta simple présence, te bouleversait véritablement. Comment pouvait-on s'attendre à ce que tu cesses d'aimer une femme pareille ?! Impossible! Ton regard se posait sur elle et on pouvait y lire ta confusion, sur laquelle tu n'avais pas à poser des mots. Tes mains frottèrent un instant ton visage, et autant le dire tu étais tendu. Puis cela ne s'arrangerait quand elle venait à te confier ses non projets de greffe. Sa main à la tienne n'était plus qu'un détail face à ses dires qui te révoltaient. Tellement, que tu finissais par te relever, outré. Non c'est moi qui dit stop à tes conneries ! J'ai su pour ta grossesse, j'ai su que tu avais eu une petite fille... j'ai même fini par apprendre pour la vice-présidence de la mather ! S'il t'était arrivé quelque chose je l'aurais su, et là, ce n'est pas une option ! Il ne t'arrivera rien parce que tu doubleras tes chances en faisant une demande de greffe ici aussi. Tu avais le ton déterminé, et si tu n'avais jamais eu aucune rancune pour elle, tu lui en voudrais assurément de renoncer. Alors si tu veux me punir dis stop, mais je te le pardonnerais jamais, et crois moi j'en ai rien à foutre de ne pas respecter tes choix comme tu as respecté les miens. C'est vrai, elle t'avait détesté, elle n'avait jamais accepté, mais elle restait bienveillante et n'en démordais. Elle aurais renoncé au reste pour toi. Elle était parfaite. Tu ne l'étais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 50
▵ arrivé(e) le : 09/05/2018
▵ avatar : Gigi Hadid

MessageSujet: Re: Knowledge is power ♪ Biki Jeu 17 Mai - 12:40

Cara arqua un sourcil tant la surprise était vive. Pour qui se prenait-il en décidant ainsi pour elle, lui qui avait simplement tourné le dos à leur histoire ? Facilement ou difficilement, le propos n'était plus là. Autant dire que l'italienne se releva d'un bond afin de lui faire face, son regard turquoise le fusillant littéralement sur place. MES conneries ? Tu te prends pour qui, Ciarán Halstead ? Je te signale que tu as renoncé à ce droit il y a quatre ans déjà, alors quelle que soit ma décision, elle restera MIENNE et tu n'auras aucunement ton mot à dire, tu m'entends ?! AUCUNEMENT ! s'emporta-t-elle, à cause de l'émotion, de la frayeur, de la fatigue, de la douleur, de l'amour qui formaient en son être un véritable cocktail molotov. Inutile de dire à quel point la timide blonde tremblait d'avoir à se justifier, d'avoir cette discussion inutile avec celui qui, fondamentalement, restait son ex et se permettait beaucoup trop de choses à son égard. Je ne cherche pas à te punir, c'est juste ma décision. Et me menacer me prouve juste à quel point tu agiras à nouveau comme un lâche, car tu n'as pas su continuer à vivre notre histoire à mes côtés, mais par contre, pour ce qui est de me faire la morale, là tu es toujours présent ! Je n'ai pas besoin de ça Halstead. Tu peux te gargariser en te disant que c'est faire quelque chose pour moi et n'en n'avoir rien à foutre derrière, mais compte sur moi pour te le faire payer amèrement si tu oses faire quelque chose dans mon dos ! Je ne ferai pas cette greffe, fin de l'histoire. Tu ne veux pas me pardonner ? La belle affaire, tu t'es déjà éjecté de ma vie que je sache, non ? vociféra-t-elle sans le quitter une seconde des yeux. Irait-il jusqu'au bout de sa pensée ou, comme Cara le pensait, tournerait-il les talons face à cette nouvelle difficulté ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG ! un alien débarque sur al.
avatar
OMG ! un alien débarque sur al.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 39
▵ arrivé(e) le : 09/05/2018
▵ avatar : tobias sorensen.

MessageSujet: Re: Knowledge is power ♪ Biki Ven 18 Mai - 15:44

Tu ne pouvais pas t'attendre à dire véritablement ce que tu pensais sans faire réagir ton italienne. Elle avait beau être un joli caramel sucré, elle avait un tempérament bien trempé. Il fallait s'y attendre, elle se révoltait de ton culot, de ton audace mais toi, tu lui avais pourtant bien précisé que tu ne saurais t'en excuser. Elle te rappelait une fois de plus que tu n'avais aucun droit après l'avoir abandonnée il y a quatre ans et toi tu avais le sentiment qu'en prenant une décision de ce genre Cara elle décidait de tout abandonner. Elle renonçait à une amélioration de sa qualité de vie et surtout elle renonçait à écarter de nombreux risques. Il n'en fallait pas plus pour te révolter. Alors oui, elle te remettait à ta place mais toi tu étais une vraie plaie. Peu importe comment tu le considères, je n'en démords pas : tu cherches à me punir ! Et si ce n'est vraiment pas ce que tu cherches à faire, sache que tu le fais quand même en prenant des décisions aussi foireuses. Ça ne te ressemble pas. Oui, à croire que tu ne voulais pas te laisser imaginer que ta Cara, ta Bambi n'était plus la même aujourd'hui. Si tel avait été le cas, elle t'aurait explosé à la figure à New York, et sur ce balcon, récemment. Pourtant sur ce balcon, tu l'avais retrouvée, même au beau milieu de vos désaccords. De nous deux, j'ai toujours été le lâche, et on le savait tout les deux dès le début ! Mais là, avec cette décision, c'est toi qui est lâche et tu excelles ! Disais-tu en la pointant du doigts. Tu étais mal, outré par cette conversation, par le fait qu'elle renonce à ce qui était pourtant si important. Elle semblait bien vivre, et tu ne doutais pas du fait que la première greffe l'avait bien aidée mais tu n'allais pas sans ignorer que la chance d'en avoir une seconde serait une bénédiction. En cas de complications, toi tu le savais, tu ne lui survivrais pas. Qu'importe qu'elle ne soit plus tienne. Tu ne supporterais pas qu'il lui arrive malheur. Voilà pourquoi tu te sentais puni. Alors hier soir, j'étais encore celui pour qui tu aurais pu renoncer à réaliser l'un de tes rêves, et aujourd'hui je ne vaux plus rien ?! Tout simplement parce que j'ai su pour Maureen ? Finalement tu m'en veux parce qu'elle n'est plus, et certainement pas parce que tu l'as eue.. Dis le ! Disais-tu en réalisant tout ça tout en le prononçant. C'est vrai quoi, à peine avais-tu confié être au courant pour la perte de Maureen que la belle blonde t'explosait au visage. Pourtant la veille au soir, elle t'avait reproché de l'avoir quitté, mais vous aviez vos petits moments malgré tout. Cette complicité, cette bulle fragile. Moins de vingt-quatre plus tard, il n'y avait plus tard, c'était la guerre. Tu avais beau n'avoir aucune part de responsabilité sur la perte de sa fille, tu saurais encaisser toute sa rancune et ses reproches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 50
▵ arrivé(e) le : 09/05/2018
▵ avatar : Gigi Hadid

MessageSujet: Re: Knowledge is power ♪ Biki Ven 18 Mai - 16:37

Tu resteras toujours celui pour qui j'aurais renoncé à tout esquissa-t-elle avec difficulté, portant une main tremblante à ses yeux pour les essuyer. C'était trop. Trop de violence, trop à supporter, tant et si bien que Cara lui tourna bientôt le dos. Comment tu peux dire que tu ne vaux plus rien Ciarán... tu peux dire et penser tout ce que tu veux, mais pas ça. Jamais je n'aurais pensé cela de toi et tu t'es enfoncé tout seul dans cette solitude, dans ce rejet, t'ai-je déjà rejeté, moi ? C'est pourtant ce que tu n'as de cesse de faire depuis que l'on s'est retrouvé. Tu me rejettes. Mais oui, une partie de moi est morte quand je t'ai perdue, et une autre l'a été également quand j'ai perdue ma fille. Pourquoi continuer à se battre alors que de toute évidence, rien ne me retiens ? Ose me dire que quelque chose me retiens, alors que tout ce que tu fais, c'est m'enfoncer parce que tu n'es pas d'accord avec ce que JE décide de ma vie. L'italienne s'exprimait de façon calme, trop calme peut-être. Toujours dos tourné au jeune homme, elle soupira profondément. Pense ce que tu veux. Que je suis lâche, que je ne suis pas digne, que je suis une salope, que sais-je... je ne vois aucune raison d'agir autrement. Que ça me ressemble ou pas n'est pas la question... je suis juste fatiguée. Je suis épuisée d'être seule, triste, sans rien dans cette chienne de vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG ! un alien débarque sur al.
avatar
OMG ! un alien débarque sur al.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 39
▵ arrivé(e) le : 09/05/2018
▵ avatar : tobias sorensen.

MessageSujet: Re: Knowledge is power ♪ Biki Ven 18 Mai - 17:01

Comment pouvais-tu seulement, un jour, finir persuadé de mériter une femme comme elle ? Même quand elle se montrait explosive, elle arrivait à vite redescendre. Toi, tu avais ce sentiment d’être un volcan en irruption. Tout en se mêlait, et tu étais incapable d’en faire le tri. Puis, elle ne t’aidait nullement puisque finalement, quoiqu’elle puisse penser, ses mots te faisaient de l’effet. Comment pouvais-tu être insensible à cela. Elle était une fois de plus en train de te dire que tu avais merdé mais que ça n’avait pas suffit à évincer l’importance que tu avais eu pour elle. Toi, le cœur qui n’avait que si peu aimé, tu flanchais face à une telle déclaration. Puis bon sang tu venais de l’accuser de te tenir responsable de la mort de sa fille ! Et elle, prenait le contre-pied te renvoyant une fois de plus à ce que tu étais. Tu viens d’accepter un job en or, et on s’apprête à bosser ensemble. On est là tout les deux, qu’est-ce que tu veux de plus pour te retenir ?! Ce boulot, ton dévouement te retiennent ! Je devrais suffire à te retenir si tu pensais ce que tu disais, putain, Bambi ! Il fallait toujours creuser avec toi. Les mots ne sortaient jamais facilement. Et finalement sans prévenir ça sortait d’une manière ou d’une autre. Tu ne voulais pas assumer ton égoïsme en lui disant que tu devrais suffire à ce qu’elle ne renonce pas à cette greffe. Pourtant, malgré que tu l’aies quittée pour les raisons que l’on connaît, tu le pensais. Tu pensais véritablement qu’elle n’avait pas le droit de te faire ça. Qu’elle se devait au moins de s’en tenir à ses plans de greffes, pour toi. Oui, pour elle mais aussi pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 50
▵ arrivé(e) le : 09/05/2018
▵ avatar : Gigi Hadid

MessageSujet: Re: Knowledge is power ♪ Biki Ven 18 Mai - 20:23

Contrairement aux idées reçues, et le plus égoïstement du monde, Cara avait simplement besoin que Ciarán lui dise. Des mots simples, lourds de sens, et qui auraient pour effet de leur faire faire un immense bond en avant : ils avaient besoin l'un de l'autre. L'italienne peut-être davantage, elle l'ignorait encore mais face à de telles paroles, la demoiselle se retourna, le cœur aux bords des lèvres, le sérieux marquant ses traits. Un travail ne fait pas une vie, et tu le sais très bien. Nous, en revanche... commença-t-elle en s'approchant de lui, toujours plus dangereuse, toujours plus dépendante. Mais à l'heure actuelle, le chirurgien qu'elle était se fichait bien de l'être, dépendant. Il fallait mettre les points sur les virgules et les barres sur les t afin que leur altercation ne prenne fin, et ce volcan en éruption, bouleversant leurs deux âmes, ne s'apaise enfin. Justement, tu devrais suffire à me retenir, mais la question demeure... le veux-tu vraiment ? C'est la première fois que tu le dis. La première fois que tu l'exprimes. Oublie ce foutu job en or et le fait que l'on ait à bosser ensemble, hier encore cela te filait des sueurs froides ! Je sais qu'il faut toujours te tirer les vérités alors je te la demande cette foutue vérité. Une grande inspiration fut néanmoins nécessaire avant que ladite vérité ne soit en mesure d'outrepasser la barrière de ses lèvres. Il ne restait que quelques centimètres entre eux, à peine visibles, semblables à une véritable muraille de Chine et à un gigantesque rien du tout en même temps... Retiens-moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OMG ! un alien débarque sur al.
avatar
OMG ! un alien débarque sur al.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 39
▵ arrivé(e) le : 09/05/2018
▵ avatar : tobias sorensen.

MessageSujet: Re: Knowledge is power ♪ Biki Ven 18 Mai - 23:06

Tu t'étais forgé en étant un homme relativement égoiste. Puis, il y a eu... elle et certaines choses ont changées. Pourtant tu l'avais aimée, et tu l'aimais encore aujourd'hui de manière très égoïste. Tu avais fait le choix de la quitter certes, mais tu avais aussi et surtout fait le choix de quitter Boston. Etre volontairement loin d'elle avait été très égoïste de ta part, parce que tu avais été conscient dès le départ que c'était bien la seule manière pour toi de ne pas craquer à nouveau. La preuve était là. Il n'y avait même pas vingt-quatre heures que vous vous étiez revus pour la première fois depuis longtemps et déjà quelque chose se recréeait. Un peu comme hier soir le temps d'un instant. La proximité avec ton italienne créait cette illusion qui laissait tant penser à votre bulle si précieuse. De nouveau, elle arrivait à te faire sa déclaration, malgré que tu l'aies mise hors d'elle quelques secondes minutes plutôt, malgré que tu l'aies lâchement quitté il y a quatre ans. Cette femme était trop bien pour toi. Quoique par le passé tu t'étais souvent surpris à penser qu'elle la femme faite pour toi. C'était du mesure. Elle te domptait, t'amadouait, te charmait comme personne. Tu sentais son souffle sur la peau de ton visage et finissait par murmurer. Tu es cruellement dangereuse Bambi Cara Corlenesi. Dangereuse. Voilà comment tu l'avais très vite qualifiée en sentant que tu ressentais pour elle des choses que tu n'avais jamais ressenti pour aucune autre auparavant, et tout cela remontait à il y a déjà plus de quatre ans. Mais ce n'était pas un hasard si ce mot revenait à cet instant. Tu avais cette impression de te retrouver à un carrefour. Tu voulais la retenir, tu voulais lui appartenir complètement à nouveau et pourtant la seule crainte que tu avais c'était bien celle de ne plus être légitime. Pour autant à cet instant les mots te manquaient et l'appel de ses lèvres te tiraillait. A tel point que tes lèvres s'étaient finalement glissées aux siennes pour un tendre beusou. Le genre de beusou inattendu mais inévitable, le genre de beusou qui finissait par se multiplier en plusieurs beusous, et autant le dire tu aurais reconnu sa bouche entre mille. Une partie de toi renaissait à cet instant. Ne renonce pas.. fais le pour moi, fais le pour nous. Qu'importe ce que voulait dire le nous. Comme pour laisser un espoir à ce nous. Ton pouce se glissait à ses lèvres, et secrètement tu te demandais déjà comment tu pourrais t'empêcher d'y goûter encore et encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Knowledge is power ♪ Biki

Revenir en haut Aller en bas

Knowledge is power ♪ Biki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: wellington central. :: brentwood hotel.-