AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Pv. Adriàn & Jayden.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
STEREO LOVEradio gaga.
avatar
STEREO LOVE ▵ radio gaga.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3104
▵ arrivé(e) le : 31/07/2012
▵ avatar : radiohead.

MessageSujet: Pv. Adriàn & Jayden. Lun 8 Oct - 16:38



Adriàn & Jayden.

Adriàn était persuadé de passer une soirée avec sa moitié l'occasion de passer un bon moment avec elle... Raté c'est en compagnie de son meilleur ami qu'il allait passer la soirée, sais-tu que ton best veut se faire ta fiancée ? Drôle de soirée.

commencez le rp à ce moment-là, et voyez entre vous qui commence d'écrire. Attention à tout moment, stéréo love peut venir vous embêter, && n'oubliez pas qu'à la fin de cette intrigue qui se terminera le 26 octobre minuit, le meilleur couple intrigue sera élu. Vous gagnez également 3 lovegame à chaque réponse faite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Pv. Adriàn & Jayden. Mar 9 Oct - 20:25




Jayden C. Osborne & Adriàn J. Ballmer


Fiouuu ! C’était comme de recevoir une trottinette alors qu’on avait commandé une Batmobile, le père noël devait bien se fendre la gueule ! Je regardais une nouvelle fois mon carton puis le sien, en me demandant s’il n’avait pas disparu, changé de couleur ou de propriétaire entre temps. Mince ! Pas de doute possible… Et si je menaçais le maire de saboter sa prochaine élection en échange du carton jumeau que j’avais vu dans les mains d’Hana ? Un peu extrême peut être. On peut jamais faire confiance à un fonctionnaire de toute façon ! Je fis un pas en arrière… deux en avant. Non décidement j’allais vraiment devoir me passer d’elle pour la soirée. Regardant de nouveau devant moi, je constatais que Jayden avait également compris ce qui se passait. Avec le même regard de surprise sur le visage, on avait sûrement l’air de deux jolies crétins de pâques.

Les derniers pas qui me menèrent vers « mon cavalier » s’exécutèrent avec lenteur et mesure. Après tout, depuis combien de temps maintenant ne s’était-on pas revu ? Deux, trois ans peut être ? J’avais appris son retour en ville il y a peu de temps, mais la succession de mon père et l’approche du mariage m’avait jusqu’ alors privé d’en savoir plus. Il semblait le même qu’auparavant. Toujours aussi sûr de lui, un brin charmeur, et cet air de m’as-tu-vu qui plaisait tant aux filles. Inconsciemment, je me pris à sourire devant celui qui fut et resterait sûrement le plus belle enfoiré de mon existence, ainsi que mon meilleur ami ; Inconditionnellement.

« Désolé princesse, mais tu risques de rentrer seule dans ton carrosse ce soir. » lui lançais-je avant de le prendre chaleureusement dans mes bras. J’avais l’impression que c’était hier qu’on s’étaient quittés, saoul, une fille sous chaque bras, des étoiles pleins la tête. Dieu m’en soit témoin, j’aurais été incapable de me rappeler de toutes les conneries qu’on avaient pu faire ensemble par le passé. Si ma confiance était pourtant une chose rare à gagner, il n’y eu jamais de défi à son égard. Nous avions toujours été curieusement bien assortis malgré les nombreuses divergences qui nous avaient respectivement façonnés au fil des années.

« Comment vas-tu ? Pourquoi ne suis-je pas étonné de te retrouver ici après tout ce temps ? » poursuivis-je en me laissant gagner par l’ambiance pleine de légèreté de la soirée. A dix lieues d‘imaginer le regard presque horrifié que tirait ma fiancée bien plus loin dans mon dos.

« Raconte-moi tout. »



Code by Anarchy


Dernière édition par Adriàn J. Ballmer le Jeu 11 Oct - 23:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Pv. Adriàn & Jayden. Mar 9 Oct - 21:46

Intrigue n°1.
Jayden & Adriàn

Et voila, je devais passer la soirée aux côtés d’une personne dont je ne savais pas encore le nom. Secrètement en moi j’espérais que Hanaël y serait, aussi pouvoir passer cette soirée avec elle, toujours pour me rapprocher de la jeune femme bien entendu, j’avais toujours ce désir de vouloir la mettre dans mon lit et je crains que cette envie ne soit prête de changer avant longtemps d’ailleurs. Mais voila, en regardant mon carton je me rendais compte que ce n’était pas avec elle que j’allais passer ma soirée, ni même aucune autre fille d’ailleurs mais c’était.. bel et bien avec un homme. Bon sang, je n’étais pas gay, bien que je n’avais absolument rien contre eux mais j’aurai préféré une fille, tel le grand dragueur que je suis, je ne pouvais m’empêché. Mais voila, j’allais devoir passer la soirée avec mon meilleur ami. Je savais qu’il aurait préféré passer la soirée avec une fille aussi, tel que je le connaissais. Après tout cela faisait tout de même trois ans que je ne l’avais vu, après que je sois partis, enfin il avait tout de même fait un bout de voyage avec moi mais ensuite il avait du rentrer pour cause d’obligations et l’on ne s’était vu. Je n’avais pas eu le temps de le revoir depuis que j’étais arrivé, comme si j’avais un emploi du temps de ministre tiens, mais ce soir cela allait être une bonne occasion pour lui parler, n’est ce pas ? Alors que Adriàn s’avançait vers moi, je prenais soin de le regarder, il n’avait pas tant changé que ça, peut être fatigué, enfin il avait sûrement pleins de choses à me dire, après tout cela faisait longtemps. De mon côté, rien n’avait vraiment changé en fait, j’étais juste partis faire mon voyage seul, et j’étais revenu seul, comme quoi ce n’était pas encore maintenant que j’étais avec quelqu’un.

« Désolé princesse, mais tu risques de rentrer seule dans ton carrosse ce soir. » Je riais doucement aux paroles de mon meilleur ami qui venait de me prendre dans ses bras, décidément sur le côté taquin il n’avait pas changé non plus. J’avais l’impression d’être toujours resté la et de ne jamais avoir quitté la ville pendant trois ans. Je me souvenais de toutes les conneries que nous pouvions faire tout les deux, d’ailleurs je n’avais jamais réellement compris pourquoi son père refusait que l’on se voie mais cela n’empêchait pas Adriàn de trouver un moyen pour qu’on se retrouve. Le plus souvent, on nous voyait au bras d’une fille, avec un verre d’alcool à la main et inutile de dire ce que nous faisions ensuite avec celles-ci. C’était une bonne chose de le retrouver, et peut être que nous pourrions reprendre nos bonnes vieilles habitudes, enfin qui sait, il avait peut être changé de son côté. « Tu laisserais ta bonne vieille princesse toute seule, je te pensais plus galant avec les femmes tout de même. » Je me laissais entrer dans son jeu, car bien sûr que non, je n’étais pas une fille et je ne voulais pas me faire mon meilleur ami non plus, c’était juste pour le taquiner, une façon de le retrouver aussi. « Comment vas-tu ? Pourquoi ne suis-je pas étonné de te retrouver ici après tout ce temps ? » Je souriais au jeune homme, jetant un coup d’œil aux autres personnes présentes pour cette soirée avant de concentrer de nouveau sur la personne avec qui j’allais passer ma soirée ce soir. « Raconte-moi tout. » Raconter tout ? A vrai dire il pensait sûrement que j’avais des choses croustillantes à lui dire n’est ce pas ? Mais au final.. non rien n’avait changé, je restais juste égal à moi-même tout simplement. « Je vais bien, je vais bien, enfin tu me connais, toujours de bonne humeur. Et toi alors comment tu vas ? Et ce serait plutôt à toi de tout me raconter. Moi la routine, rien de bien nouveau, je suis rentré il y a pas longtemps, toujours célibataire mais bien entourée. Et toi, qu’est ce que t’as à dire à ton vieil ami ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Pv. Adriàn & Jayden. Mer 10 Oct - 17:41




Jayden C. Osborne & Adriàn J. Ballmer


Je me suis toujours baladé dans la vie comme dans un supermarché. Passant de rayon en rayon. D’une envie à une autre. Aurais-je du faire semblant de faire un choix ? D’étudier les prix, les rayonnages ? Je ne pense pas non. Quand on nait avec la possibilité d’ignorer tout cela, pourquoi s’en soucier ? J’ai longtemps vécut sous la férule de cette évidence, et peut être cela aurait-il toujours été le cas à l’heure actuelle si l’on ne m’avait pas imposé une limite : Elle. Ne l’aurais-je pas rencontrée ? N’aurais-je pas cédé ? Ne me l’aurait on pas imposé ? Ca fait beaucoup de "si", mais... Ne serais-je donc pas encore ce soir en train de me servir librement dans la foule qui circulait autour de nous ? La vie n’est qu’un vaste enchainement de circonstances. Mais au fond, on s’en fout, pas vrai ? On fait avec. On vit avec.

La vie continuait aussi son chemin ce soir. Indifférente à notre présence, elle bruissait partout autour de nous. Par le son des conversations qui s’élevaient, le pas des invités qui foulaient le sol, l’émerveillement silencieux des nouveaux couples, jusqu’à la douce mélopée en provenance de l’orchestre qui saturait l’atmosphère. Tout n’était que sensation. Je regardais autour de moi. Observant toute ces petites princesses de chiffon qui s’agitaient au bras de leur mannequin de paille ; avant de saisir au vol deux verres qui circulaient par l’intermédiaire d’un serveur empressé au plateau chargé.

« Je vais bien, je vais bien, enfin tu me connais, toujours de bonne humeur. Et toi alors comment tu vas ? Et ce serait plutôt à toi de tout me raconter. Moi la routine, rien de bien nouveau, je suis rentré il y a pas longtemps, toujours célibataire mais bien entourée. Et toi, qu’est ce que t’as à dire à ton vieil ami ? »

D’un haussement des épaules singuliers, je lui tendis l’une des coupes avant de porter la mienne à mes lèvres. Doux et fruités. Visiblement le maire ne souhaitait pas voir ses convives partir en zigzaguant ; mauvaise pub.

« Une vraie pie dis donc. C‘est donc tout ce que ça rapporte de se faire la malle loin de Wellington ? Décidément, l’aventure n’a rien de si formidable ! J‘aurais au moins pensé te voir revenir avec un souvenir au forme… charmante. »

Un demi-sourire en coin, je m’envoyais l’autre moitié de mon verre afin de prendre quelques secondes de réflexion supplémentaires sur la façon dont il convenait de lui annoncer les dernières nouvelles. Oh ! Rien de terrible, ou de particulièrement désagréable. Je pense même que la plupart des gens l’aurait annoncé avec empressement, débordant de joie, et sans détour. Certainement même. Mais je n’étais pas la plupart des gens .

« Rien de notable. Tu trinques ce soir avec le futur président d’un conglomérat financier de premier ordre. Oui, je te passe l’épisode ou j’ai du céder devant le paternel. Tu bois également à la santé de mon nouveau label musical ; je te passe également le moment ou je suis censé t’avouer que c’est là mon vrai plaisir. Et pour finir, on fête ce soir le retour de mon témoin. »

Levant ma main gauche, je vins délicatement faire teinter l’anneau de fiançailles sur le rebord de la coupe translucide ; provoquant un léger carillonnement cristallin qui vint nous chatouiller les tympans.

« Je me marie Jay’. »




Code by Anarchy


Dernière édition par Adriàn J. Ballmer le Jeu 11 Oct - 23:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Pv. Adriàn & Jayden. Mer 10 Oct - 18:51

Intrigue n°1.
Jayden & Adriàn

La vie suivait toujours son cours et même si pendant trois ans j’étais partis ma vie n’avait pas pour autant grandement changé. J’étais toujours célibataire et puis, partir en voyage ne m’avait rien apporté de particulier. Enfin, j’avais découvert de nouveaux endroits, je m’étais posé quelques fois en rapport à ma musique c’était déjà pas mal. J’avais rencontré des filles aussi, avec qui j’avais eu des relations car même la bas j’étais toujours égal à moi-même. Les filles, je m’y connaissais et donc partir de Wellington n’avait rien changé pour moi. Je me voyais pas être en couple de toute manière, et puis, je n’avais trouvé aucune fille qui savait me faire apprendre le mot ‘aimer’. Je n’étais pas non plus revenu avec une de mes conquêtes.. franchement.. je ne m’attardais pas sur les filles que je rencontrais de toute manière, je ne faisais que coucher avec elles et c’était tout. A quoi bon se prendre la tête alors que l’on pouvait être libre. Bon.. je ne pensais pas que les filles pouvaient toujours être casse pied et je ne sais quoi encore car les hommes aussi mais on avait moins de libertés. En étant célibataire je n’avais aucun compte à rendre à personne. Adriàn venait de me demander si j’allais bien et ce qu’il y avait de nouveau chez moi, comme s’il s’espérait à quelque chose de croustillant ou d’intéressant mais non, je n’avais rien. J’attrapais alors la coupe d’alcool que venait de me tendre celui-ci avant de le porter à mes lèvres. « Une vraie pie dis donc. C’est donc tout ce que ça rapporte de se faire la malle loin de Wellington ? Décidément l’aventure n’a rien de si formidable ! J’aurais au moins pensé te voir revenir avec un souvenir au forme… charmante. » J’aurais pu oui.. mais non, rien de ça.. et puis de toute manière je n’étais amoureux de personne, ce n’était pas prêt d’arriver d’ailleurs, du moins Adriàn me connaissait et l’amour ce n’était pas pour moi, ça ne l’avait jamais été en fait. « Oh mais si, c’est vraiment intéressant et ne t’en fais pas pour moi, je me suis bien amusé pendant ce tour du monde. Revenir avec une femme ? Tu sais très bien que l’amour ce n’est vraiment pas pour moi. »

Je portais la coupe d’alcool à mes lèvres avant d’en boire une nouvelle gorgée. « Rien de notable. Tu trinques ce soir avec le futur président d’un conglomérat financier de premier ordre. Oui, je te passe l’épisode ou j’ai du céder devant le paternel. Tu bois également à la santé de mon nouveau label musical ; je te passe également le moment ou je suis censé t’avouer que c’est là mon vrai plaisir. Et pour finir, on fête ce soir le retour de mon témoin. » Quoi ? Je regardais Adriàn les yeux grand ouverts, étais-je sourd ou c’était déjà les seules gorgées d’alcool que j’avais bu qui me faisait cela ? Non, ce n’était pas possible, je tenais beaucoup plus que ça en général. Je prenais une nouvelle gorgée d’alcool pour me changer les idées, me dire que ce n’était pas vrai ce qu’il venait de dire parce que tout simplement ce n’était pas Adriàn devant moi. Non, je me souvenais de tous ces moments où nous passions aux bras d’une jeune femme. Non je devais juste rêver tiens. « Je me marie Jay’. » Je recrachais l’alcool dans mon verre ne m’attendant pas à une telle nouvelle. D’ailleurs j’avais manqué de m’étouffer ce qui me fit alors tousser quelques secondes avant de tenter de me ressaisir, c’était une blague oui ? Pourtant, mes yeux se posèrent sur l’alliance de fiançailles de mon meilleur ami qu’il portait à son doigt. Alors je n’avais pas rêvé ? « C’est une blague ce que tu viens de dire Adriàn ? Où est donc passé mon meilleur ami avec qui je passais des soirées aux bras d’une fille, voir même de plusieurs ? Toi ? Te marier et amoureux ? Je n’y crois pas. » Non je n’arrivais pas à le croire, il venait de me demander d’être le témoin de son mariage, bon sang tout le monde avait décidé de se marier en même temps ou je rêvais ? Je ne pouvais pas m’imaginer Adriàn sérieux avec une fille, je le connaissais assez bien pour savoir qu’il ne saurait rester fidèle très longtemps, il aimait beaucoup trop les femmes pour ça. Je le regardais, toujours aussi étonné par ce que je venais d’apprendre. Me réservait-il d’autres surprises que celle la ? Je m’attendais à tout désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Pv. Adriàn & Jayden. Jeu 11 Oct - 23:13




Jayden C. Osborne & Adriàn J. Ballmer


Je me suis toujours demandé pourquoi la plupart des gens éprouvaient plus de difficulté à croire une vérité simple qu’un mensonge éhonté. Les choses devaient-ils toujours être si compliqué pour valoir la peine d’être envisagé ? Vices et vertus, mensonges et vérités ; ces mots ont en réalité bien plus en commun dans leur façon de se définir que dans la valeur qu’on leur impose. La personne que j’étais hier, serait-elle forcément différente si je décidais de croire aujourd’hui en l’amour ? Non. Comme sur une pièce de monnaie, il y a deux faces, deux côtés. La retourner ne veut pas dire qu’elle n’est plus la même, elle se présente seulement sous un autre aspect. Une chose si simple, pourtant si difficile à envisager…

« C’est une blague ce que tu viens de dire Adriàn ? Où est donc passé mon meilleur ami avec qui je passais des soirées aux bras d’une fille, voir même de plusieurs ? Toi ? Te marier et amoureux ? Je n’y crois pas. »

Je me pris à sourire devant sa réaction. On ne peut pas dire que je ne m’attendais pas à quelque chose de ce genre, mais peut être pas aussi catégorique. Il me connaissait mieux que quiconque, cela rendait peut-être sa surprise plus que légitime à l’égard de notre passé commun. Ses doutes également. Mais son déni me paraissait exagéré. Il est vrai que jamais nous n’avions dans nos nombreuses conversations parler d’amour, de mariage, ou tout simplement de l’avenir. C’était presque une règle implicite, auquel chacun de nous savaient à quoi s’en tenir. Nous étions semblables à des papillons de nuit, voletant de-ci de-là, mettant l'univers entier dans leur sillage. Des papillons d'obsidienne qui chaque jour cherchaient à flamboyer davantage, sans jamais connaître la loi de leur humanité. Nous vivions tout simplement, tandis que la plupart des gens n’étaient que des miroirs de constance. Seulement voilà, vient un jour où l’on est amené à se poser pour une raison ou pour une autre. Pour moi, ce fut peut-être au mauvais moment, au mauvais endroit. Qui sait ? Je n’ai en tout cas jamais pu en repartir. Quand bien même l’aurais-je voulu ? J’avais finalement hissé le drapeau blanc… d’un certain côté.

« Je me doutais bien qu’après un seul verre ce serait peut-être un peu tôt. »

Souriant toujours, je suivis son regard désormais entièrement obnubilé par mon anneau de fiançailles. Celui-ci reflétait paresseusement les lumières dorées de la salle, comme enchanté d’être devenu le point d’intérêt des deux hommes. D’un geste naturel, presque automatique, je lui fit faire un quart de tour sur mon annulaire avant de dissimuler de nouveau ma main dans la poche de mon pantalon. Trahissant un brin de nervosité à être ainsi trop longtemps exhibé, à moins que ce fut autre chose.

« Tu sais, je pensais que ce serait plus difficile de parler de ça. Mais je me rends compte qu’au final cela me rend presque fier de te l‘annoncer. » poursuivis-je tandis que mon interlocuteur semblait encore trop abasourdi pour prononcer un mot de plus. « Je ne sais pas comment, mais c’est arrivé. Si tu la connaissais, peut être que tu comprendrais. Elle est superbe. Si différente des autres. J’ai mis du temps à le réaliser mais je… tiens vraiment à elle. »

Il était encore tôt. La soirée ne battait pas encore son plein, même s’il devenait déjà plus délicat de circuler entres les couples de fortune. Mes yeux parcoururent rapidement les gens qui nous entouraient avant de lâcher prise. Elle était nulle part en vue.

« Que pourrais-je dire de plus pour te convaincre ? »




Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Pv. Adriàn & Jayden. Ven 12 Oct - 18:09

Intrigue n°1.
Jayden & Adriàn

Je ne comprenais, en fait je n'avais pas l'impression de me retrouver en compagnie de mon meilleur ami à ce moment même mais j'avais plutôt l'impression qu'on me l'avait échangé, j'avais l'impression que ce n'était pas mon meilleur ami devant moi. Certes les personnes pouvaient changer mais la.. je ne m'attendais pas à une telle nouvelle de la part de celui ci. Je n'aurais jamais pensé qu'aujourd'hui il m'aurait dit qu'il était sur le point de se marier, oh que non. Je me souvenais encore des nombreuses fois où je me trouvais en sa compagnie et, où nous étions accompagnés de plusieurs femmes sous nos bras. Je voyais mal Adriàn croire en l'amour en fait, enfin.. pas au point de se marier non.. Je ne lui souhaitais pas de malheur ou quoique ce soit, je voulais au contraire qu'il soit heureux mais après l'avoir cotoyé depuis bien longtemps je ne pensais pas le retrouver ainsi, à ce point avec une bague au point et sur le point de bientôt se marier. Je connaissais Adriàn par coeur et nous n'avions jamais parlé d'amour ni même de tout ce qui s'en suivait d'ailleurs, jamais d'amour, mariage, bébé et tout ceci. Ce n'était pas pour nous et nous le savions et puis je savais qu'Adriàn était du genre très attaché aux femmes. Il m'était même arrivé plusieurs fois de me demander s'il ne l'était pas plus que moi par moment. Nous étions toujours ces hommes libre, papillonnant un peu à droite à gauche mais la.. j'étais un peu sous le choc et je me demandais s'il n'y avait pas quelque chose derrière, quelque chose qui le poussait finalement à se poser et se marier. « Je me doutais bien qu’après un seul verre ce serait peut-être un peu tôt. » Je ne pus m'empêché de rire, un peu amusé. Je crains que même après plusieurs verre cette annonce m'aurait aussi choqué bon peut être que après plus de cinq ou six verre je n'aurais probablement pas fait attention à ce qu'il venait de dire
Finalement, je portais ma coupe à mes lèvres pour boire de nouveau une gorgée d'alcool car j'avais comme l'impression que ce n'était pas terminé et que je devais me préparer à bien d'autres choses. Et pourtant.. je préférai pas, ou du moins qu'il y aille en douceur parce que de m'annoncer qu'il allait se marier était déjà quelque chose.. Je finissais par tourner ma tête pour regarder ailleurs, observer les personnes étant présentes jusqu'à ce que Adriàn reprenne alors la parole. « Tu sais, je pensais que ce serait plus difficile de parler de ça. Mais je me rends compte qu’au final cela me rend presque fier de te l‘annoncer. » Je regardais Adriàn, les yeux gros et choqué par ce qu'il venait de me dire. Voulait-il m'achever au point de fuir en me disant que ce n'était plus lui, l'homme que je connaissais si bien ? Je crois bien oui.. De la à ce qu'il soit fier de me dire qu'il allait se marier, il ne fallait mas pousser, ce n'était pas lui. « Je ne sais pas comment, mais c’est arrivé. Si tu la connaissais, peut être que tu comprendrais. Elle est superbe. Si différente des autres. J’ai mis du temps à le réaliser mais je… tiens vraiment à elle. » Bon sang.. il était complètement amoureux ou je ne sais quoi, c'est ça ? Finalement, ce qui me fit tilter et qui me faisait reprendre la parole était un mot qu'il venait de me dire. « Tu tiens à elle.. tu n'es pas amoureux alors ? » C'est vrai que pour moi il y avait une différence entre quelqu'un qui venait me dire qu'il tenait à une personne et quelqu'un qui venait me dire qu'il était amoureux. Bon.. je ne pouvais pas trop parler car je n'étais pas connaisseur en la matière, je ne savais même pas ce que c'était d'aimer une femme, non pas pour son physique mais l'aimer réellement.. « Que pourrais-je dire de plus pour te convaincre ? » Que me dire de plus pour me convaincre ? Comme s'il y avait vraiment quelque chose qu'il pouvait dire et qui allait me convaincre de ce qu'il souhaitait vraiment faire, soit, se marier avec une femme. Cette femme devait complètement avoir changé mon ami dans ce cas.. « Je crains qu'il n'y est rien que tu puisses me dire et qui pourra me convaincre.. juste me laisser le temps de me faire à l'idée que mon meilleur ami a complétement changer et que je ne le reconnais plus. » Oh oui.. ce n'était vraiment plus le même.. malheureusement pour moi..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Pv. Adriàn & Jayden. Sam 13 Oct - 13:54




Jayden C. Osborne & Adriàn J. Ballmer


« Tu tiens à elle… tu n'es pas amoureux alors ? »

Jayden pouvait être beaucoup de chose, mais sûrement pas un imbécile. Il n’avait pas manqué de relever qu’à aucun moment je n’avais parlé d’amour. Je n’aurais pourtant eu aucune difficulté à le dire devant n’importe qui d’autre, à ne laisser aucun doute. Mon job m’avait poussé à être bien plus retord que la plupart des gens, exploitant les moindres failles et maniant les demi-vérités pour obtenir les signatures que je requérais. Seulement ce n’était pas n’importe qui. Entre nous, jamais il n’y avait eu de mensonge. Des omissions peut être, des dissimulations aussi, mais pas de bobards. Et je ne tenais pas à ce que ça commence aujourd’hui. Je savais pouvoir lui faire confiance, l’inverse était également vrai. Si le monde changeait autour de nous, j’espérais que ce point resterait à jamais immuable. On en avait trop vu, trop fait, trop vécu pour qu’il en soit autrement.

Alors amoureux ? J’étais trop paumé pour prononcer ces trois syllabes. Il l’ignorait peut-être, mais j’avais un jour connu ce sentiment, bien des années plus tôt. Je connaissais les affres qu’un tel mot pouvait provoquer, le sens et la douleur qu’il infligeait. Même si je ressentais aux côtés d’Hanaël des choses que je n’avais jamais ressenti au bras d’une autre depuis ce jour, cela divergeait de mes souvenirs. C’était trop facile, trop simple avec elle. L’amour pouvait-il être qualifier ainsi ? Pouvait-il n’être que passion, tendresse et complicité ? On dit pardonner par amour ; elle l’avait fait. Était-ce donc ça ? Se pardonner mutuellement, surmonter les obstacles ? Serais-je seulement capable d’en faire autant si les choses s’étaient passé dans l’autre sens ? Lui aurais-je pardonner ? Il n’y avait rien à faire. Rien n’était aussi simple en amour. Je ne pouvais le croire ; y croire. Peut-être que la blessure ne s’était jamais refermée, peut-être était-ce elle qui parlait ainsi, qui ne voulait pas s’y risquer de nouveau. Alors non, j’étais incapable de prononcer ces mots sans que cela sonne faux à mes oreilles. L’amour m’avait blessé trop profondément pour que je l’oublie si aisément. Cette bataille durait depuis trop longtemps pour tourner ma page. L’un de nous devrait tomber avant.

« Je crains qu'il n'y est rien que tu puisses me dire et qui pourra me convaincre.. juste me laisser le temps de me faire à l'idée que mon meilleur ami a complètement changer et que je ne le reconnais plus. »

J’étais navré de ne pas pouvoir lui dire ce que je ressentais réellement, la vérité ne plaiderait pas ma cause de toute façon. Toutefois je ne me mariais pas non plus à la légère. Hana n’était pas n’importe qui. Nous avions passés ensemble bien plus de temps qu’avec n’importe qui d’autre. Elle encore plus que moi, alors qu’elle me regardait déjà depuis si longtemps avec ses yeux d’enfants. Moi, je n’avais pas tant changé que cela. C’est parce que j’étais tel que Jay’ me connaissait que j’avais ouvert mes bras à ce petit bout de femme. Je n’avais juste pas envisager une seule seconde que ce simple geste m’aurait engager sur la durée. Nos parents respectifs nous avaient guettés au tournant. Quelque part, je m’étais retrouvé pris au piège. Trop méfiant pour me donner complètement à une femme, mais trop attendri par ses beaux yeux pour briser ce bout de rêve que nous vivions.

« Alors prends ce temps pour la rencontrer. Je suis persuadé qu’elle saura te faire changer d’avis. Hana est quelqu’un d’exceptionnelle. Ce n’est pas moi qui ai changé, mais seulement la personne avec qui j’avais décidé de passer la soirée ce jour-là. »

Je ne sais pas pourquoi j’insistais autant. J’avais peut être d’avantage besoin de soutien que je ne l’avais penser. Il était important qu’il croit en mon histoire. Sinon, comment ferais-je pour y croire moi-même ?

« Te rappelles-tu ces nuits où nous découchions sans être capable de passer le cap du réveil à leurs côtés ? Je ne suis même plus capable de l’abandonner Jay’. Il faut à chaque fois m’arracher à elle pour que je la laisse seule. J’ai parfois l’impression qu’elle n’arriverait même pas à me retenir aussi bien si elle m’attachait avec une chaîne. »

Quelque chose dans ma voix sonnait presque comme un signal de détresse. Je tentais de le dissimuler autant que possible, mais cela revenait sans cesse. Je n’avais encore jamais parler si ouvertement à quiconque de la façon dont je vivais ma relation avec elle. Parfois, j’en avais même peur. De ce qu’elle impliquait, de l’impact qu’elle aurait sur ma vie.

« N’as-tu jamais rencontré quelqu’un, qui sans raison, te pousse à revenir sans cesse vers elle ? »


Code by Anarchy



Dernière édition par Adriàn J. Ballmer le Sam 13 Oct - 18:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Pv. Adriàn & Jayden. Sam 13 Oct - 14:34

Intrigue n°1.
Jayden & Adriàn

Je connais Adriàn, je le connaissais depuis tellement longtemps que pour moi il était complètement impossible qu'il soit amoureux. Je ne sais pas mais.. après avoir passé bien des années avec lui, après avoir passé de nombreuses soirées avec lui et avec des femmes à nos bras je ne pouvais pas croire qu'il avait changé. Je n'étais pas bête, je savais qu'il y avait forcément quelque chose derrière mais quoi, je n'en savais rien. J'avais relevé ce que Adriàn avait dit, et il n'avait en aucun cas dit qu'il l'aimait, qu'il était amoureux ou quoi, simplement qu'il tenait à elle. Je lâchais alors un soupir lui demandant donc s'il était amoureux ou non même si pour moi j'en connaissais déjà la réponse. Je ne savais pas qui était cette femme qui avait changé mon meilleur ami mais.. je ne le reconnaissais plus. Je finirai par le reconnaître seulement lorsque nous aurions une nouvelle fois passé une soirée ensemble, comme au bon vieux temps avec de l'alcool et des filles. Je savais qu'il ne serait pas capable de tenir, qu'il ne pouvait pas être amoureux. Bon sang.. partir trois ans et voir autant de changements ce n'était pas possible, je crois que j'aurai du rester à Wellington en réalité. J'espérai retrouver celui qui avait été mon meilleur ami et qui l'était toujours car je le considérai encore comme tel, même si j'étais partis. Je lui faisais toujours aussi confiance comme au début et j'espérai que ma confiance était partagé de son côté. Pourtant, j'avais beau essayé de me faire à l'idée de son mariage mais.. je n'y arrivais pas. Peut être que j'y arriverai le jour j, il m'avait demandé d'être son témoin alors peut être que ce jour la j'allais réalisé que je n'aurai sûrement plus la même relation avec Adriàn car il y aurait des choses que nous ne pourrions plus faire.

Je ne connaissais pas l'amour, non, je ne l'avais pas vécu. Je n'étais pas tomber amoureux et ce n'était pas prêt d'arriver, non pas parce que j'avais vécu des décéptions ou autre par le passé car non mais.. je ne sais pas, ce n'était pas pour moi. Il faut croire que je n'avais pas la même facilité que mon meilleur ami de changer ainsi, de laisser les filles, les aventures et tout ça pour me poser clairement. Mais en même temps, comment pouvais-je parler de ce sujet alors que.. je ne savais même pas ce que c'était. Je ne savais pas ce que c'était l'amour, tomber amoureux, les sensations que l'on avait. Peut être qu'un jour ça finirait par arriver, j'arrêterai d'être un dragueur.. peut être.. Je regardais mon ami un peu choqué car il faut croire que ce n'était pas maintenant que j'allais encaissé la nouvelle, pas ce soir. « Alors prends ce temps pour la rencontrer. Je suis persuadé qu’elle saura te faire changer d’avis. Hana est quelqu’un d’exceptionnelle. Ce n’est pas moi qui ai changé, mais seulement la personne avec qui j’avais décidé de passer la soirée ce jour-là. » Hana ? Hana comme Hanaël, cette fille que j'avais rencontré sur la plage, avec qui j'avais envie de coucher ? Non.. il fallait que j'oublie cette idée car non cela ne pouvait pas être ça, mon meilleur ami se marier avec elle. Non, elle allait sûrement se marier avec un homme plus jeune oui, et ce devait être une coïncidence. Je secouais la tête afin de chasser cette idée de mon esprit avant de regarder de nouveau mon ami. "Si l'on passe une soirée ensemble et que tu n'es plus attirée par les autres femmes comme avant, oui tu as changé Adriàn. Et je suis sûr que si tu es au point de.. te marier.. c'est qu'elle doit être exceptionnelle alors.." Oui.. qu'est ce qui aurait pu faire changé Adriàn sinon, qu'une femme exceptionnelle car je le connaissais bien trop, il n'allait pas pouvoir résister à l'envie d'aller voir ailleurs sauf si.. sauf si je me trompais sur toute la ligne. Après tout, il m'avait annoncé qu'il allait se marier il avait peut être changé sur ce point la aussi. Désormais, ce soir, je m'attendais à tout. « Te rappelles-tu ces nuits où nous découchions sans être capable de passer le cap du réveil à leurs côtés ? Je ne suis même plus capable de l’abandonner Jay’. Il faut à chaque fois m’arracher à elle pour que je la laisse seule. J’ai parfois l’impression qu’elle n’arriverait même pas à me retenir aussi bien si elle m’attachait avec une chaîne. » Je me frappais la main sur le front tant ses paroles.. il n'y avait pas de mots en réalité. J'avais juste envie de prendre un seau d'eau frais ou je ne sais quoi encore pour vérifié s'il n'était pas en train de rêvé en me racontant tout ça mais.. visiblement non. J'avais l'impression que tout nos souvenirs passés disparaissaient tant je ne le reconnaissais plus et ça me faisait sacrément chié, je ne pouvais pas dire le contraire. Il m'avait manqué quand même et nos soirées comme auparavant me manquait aussi mais je devais me faire à l'idée que maintenant.. ce serait nouveau. Comme si c'était si simple d'ailleurs, de me faire à cette idée. « N’as-tu jamais rencontré quelqu’un, qui sans raison, te pousse à revenir sans cesse vers elle ? » Je lâchais alors un soupir, ne connaissait-il pas déjà la réponse ? Oui..il devait la connaître car contrairement à lui je n'avais pas rencontré de femme de mon côté enfin, j'en avais rencontré plusieurs oui mais aucune n'avait semblé me faire ce que cette femme avait fait à mon ami. "Tu sais très bien que je ne sais même pas ce que cela signifie, d'être.. amoureux." Je lâchais de nouveau un soupir, il n'avait pas répondu à ma question et je voulais savoir, et j'avais toujours tout su de lui auparavant. Je n'étais pas stupide. Je savais que ce n'était pas possible son histoire ou alors.. je ne voulais pas me faire à l'idée. "Dis moi franchement Adriàn.. tu es amoureux ou alors je sais pas.. il y a autre chose ? Excuse moi d'avoir un peu de mal mais.. dis moi la vérité. Je pense qu'entre meilleurs amis on peut tout se dire non ?" Je buvais une gorgée de mon verre, le regardant ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Pv. Adriàn & Jayden. Mer 17 Oct - 0:20




Jayden C. Osborne & Adriàn J. Ballmer




Ne plus être attiré par les autres femmes ? Quel idée… Bien sûr que je les regarde toujours autant. Après tout, ne peut-on pas apprécier les fleurs sans pour autant aller y butiner ? Avec circonspection, admiration et plaisir ? Le fait d’être désormais en couple devrait-il faire de moi un moine ? N’en suis-je pas d’autant plus un homme ? Quand je me réveille le matin, je ne me dis pas : « Adriàn, tu es fiancé maintenant » Non. Je me regarde dans la glace, et je ne vois que moi. Le même idiot depuis des années. Ca faisait presque peur d’ailleurs. Que dirait-il s’il savait que j’avais déjà fauté… Son ignorance était une chance. Je m’en voulais déjà assez pour ça. Encore maintenant. La rédemption m’avait coûté cher, bien plus que je ne l’aurais imaginé. Et cela, à tous les niveaux.

D’un signe de tête, je me sortis ces paroles de la tête. C’était des conneries tout ça. Ce qui se trouvait derrière nous devrait toujours y rester, seul l’avenir est véritablement important. S’il ne pouvait pas comprendre le reste, pouvait-il au moins envisager cela ?

« Tu sais très bien que je ne sais même pas ce que cela signifie, d'être.. amoureux. »

Avais-je parler d’amour ? Peut-être espérais-je seulement qu’il reconnaisse avoir un jour senti une attirance plus forte qu’une autre… Que je puisse me convaincre de ce que moi-même je ressentais à ce jour. Que je puisse me dire que nous étions toujours pareils. Mais vraisemblablement, notre conception des choses avaient divergés bien plus que je ne l’avais imaginé. Deux ans sans se voir, deux ans d’enrichissements personnelles. Nous en étions là. Dans l’incapacité de nous voir tel que étions réellement, autre que cette image figée du passé.

« Dis moi franchement Adriàn... tu es amoureux ou alors je sais pas.. il y a autre chose ? Excuse moi d'avoir un peu de mal mais.. dis moi la vérité. Je pense qu'entre meilleurs amis on peut tout se dire non ? »

La vérité. Ca veut rien dire. On pourrait l’avoir sous nos yeux qu’on ne la verrait pas. Tout ce que je lui avais dit ce soir était vrai. La grande question, celle que je me posais moi-même sans cesse, était tout autre : quel partie de ce que je pensais être vrai l’était véritablement ? J’étais sincèrement incapable de lui dire si oui ou non j’étais amoureux. Après oui, il y avait beaucoup d’autres choses. Mais lui avouer que le mariage avait été une demande de mon père était hors de question ; lui dire que ma demande avait servi de pardon l’était également ; quand à lui révéler que c’était aussi un moyen égoïste de la garder près de moi… Je ne pouvais simplement pas. Par fierté, par peur… allez savoir. Je ne voulais pas me risquer à dire des choses que je serais amené à regretter. Sans compter que pour commencer, je n’avais aucune idée de ce dont regretter ou non.

« En tant que meilleur ami, tu devrais me féliciter. Porter un toast. Trinquer. Putain, j’en sais rien moi ! Faire ce que tu veux mais montrer un minimum que t’es heureux pour moi ! Ca te tuerais de faire ça ? »

Posant mon verre à moitié plein sur l’une des tables, je détournais le regard vers le reste des invités qui semblaient à peu près tous se divertir de leur soirée. Comme cela aurait du être mon cas. Le cadre s’y prêtait, le temps également, mais c’était maintenant la compagnie qui me faisait défaut. J’avais envisagé autrement mes retrouvailles avec Jayden, si tenté que ce fut bien lui qui se cachait sous les traits de mon interlocuteur. Car jamais celui-ci n’aurait autant douté de la sincérité de mes mots par le passé. Inspirant légèrement pour me calmer, je poursuivis en le regardant fixement d’un air qui n’avait plus rien de festif.

« M’as-tu déjà vu faire quelque chose sous la contrainte ? Et quand mon père m’interdisait de traîner avec toi ? C’était une erreur ? Crois-tu vraiment que je ne sais pas ce que je fais ? Cette demande en mariage est de mon fait. Elle l’a acceptée avec autant de joie que j’y ai mis de cœur. Il n’y a rien d’autre à savoir. Rien d’autre à dire. Un meilleur ami se contenterait de ça . »

Ou …

« C’est toujours ce que tu es, non ? Alors qu’est-ce qui t’emmerdes à ce point ? »



Code by Anarchy

Revenir en haut Aller en bas

Pv. Adriàn & Jayden.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: intrigue n°1.-